HALTE LISIER/PERIGORD

STOP à la réouverture de la porcherie du Val de Maret à AGONAC en DORDOGNE (Qui futuri sunt moliti) I

Malgré les pressions de la FDSEA et du lobby porcin

contre les opposants aux projets d'élevages

l'Idiot provincial est prêt à passer à l'offensive 

en Dordogne avec ses camarades !

Suite au franc succès de notre pétition contre l'extension de la porcherie de Chirat l'Eglise dans l'Allier qui a recueilli pas moins de 11 000 signatures en un peu plus d'un mois et ce malgré l'avis positif du CoDERST03 (Conseil départemental de l'Environnement et des Risques Sanitaires et Technologiques) nous avions annoncé que plus aucun projet de porcherie porté à notre connaissance ne passerait en Auvergne et dans les régions voisines.

Voici le lien de notre pétition (400 commentaires et 29 commentaires Facebook) que vous pouvez encore signer puisque nous irons devant le tribunal administratif de Clermont-Ferrand pour nous opposer à l'arrêté préfectoral d'autorisation d'exploiter :

http://www.mesopinions.com/petition/nature-environnement/halte-projet-porcherie-aux-bouys-chirat/10827

Voici le lien de la répercussion médiatique de France 3 Auvergne qui s'est fait l"écho de notre juste cause, celle de la condition animale et de l'opposition aux différentes nuisances pour l'environnement. (Pour info, une quinzaine écolos des partis bourgeois ont tenté de "récupérer" notre pétition fin décembre 2013 alors qu'ils ne nous avaient pas soutenu au départ, en allant manifester "dans notre dos" devant la préfecture de l'Allier à Moulins afin d'être reçus par le préfet. Nous ne voulons pas de récupération politique que ce soit des écolos des partis bourgeois ou d'autres structures qui sèment le désordre pour jeter ensuite le discrédit sur les populations locales, ce qui fait le jeu des porteurs de projets de porcheries industrielles. Nous avons nos propres réseaux et nous avons le sens de l'organisation. Pas celui du désordre public. Le collectif anti-porcheries, c'est nous et non EUX !) :

 http://auvergne.france3.fr/2014/01/11/onze-mille-signatures-pour-sauver-les-cochons-de-l-allier-392777.html.

Si à Chirat l'Eglise dans l'Allier nous avons retenu nos militants pour ne pas jeter de 'l'huile sur le feu" avec la création de camps de la Résistance, de comités autonomes et de groupes d'actions nationaux-bolcheviques du Parti révolutionnaire National-Bolchevique venus de toute la France, nous sommes prêts à prêter main forte aux populations fermement opposées au lisier dans la commune d'Agonac incluse dans l'aire urbaine de Périgueux et membre de la communauté d'agglomération "Le Grand Périgueux".

Le réveil des consciences populaires est monté d'un cran début février 2014 lorsque pas moins de 150 personnes se sont massées dans la salle des fêtes d'Agonac afin de répondre à l'invitation de l'APEA (Association de protection de l'environnement à Agonac).

En effet, deux agriculteurs à l'origine du projet, François et Jérôme Courtey, membres du Gaec de la Vallée du Maret, ont en effet décidé de reprendre leur activité d'élevage de porcs sur un site inexploité depuis un peu moins de deux ans au lieu-dit "Borie-Basse"puisqu'ils ont obtenu l'autorisation du CoDERST24 pour l'exploitation de 3 639 porcs, dont 1 128 truies.

Pas moins ! Cerise sur le gâteau : cette porcherie deviendrait une des plus importantes du département de la Dordogne.

Et quand on sait que les CoDERST de chaque département ne sont ni plus ni moins que des "chambres d'enregistrement" des différentes créations ou extensions de porcherie, il y a du souci à se faire pour la qualité de notre air et de nos rivières sans parler des effets dévastateurs au niveau du tourisme et de l'immobilier.

Etablie à AGONAC (24460), à "La Borie Basse", l'entreprise GROUPEMENT AGRICOLE D'EXPLOITATION EN COMMUN RECONNU DE LA VALLEE DU MARET est en activité depuis 32 ans. Ce groupement agricole d'exploitation en commun a vu le jour le 1 avril 1981, suite à son immatriculation à Perigueux, sous le numéro d'enregistrement 781 627 526 et cette entreprise est spécialisée dans le secteur d'activité de la culture et élevage associés. A ce jour, le capital social de l'entreprise GROUPEMENT AGRICOLE D'EXPLOITATION EN COMMUN RECONNU DE LA VALLEE DU MARET est de 78 187,50 euros.

La tempête commence à faire rage puisque, (comme le constate notre confrère Sud-Ouest), "ce projet fait bondir les riverains et certains habitants de la commune, qui se souviennent avec dégoût des effluves nauséabonds s'échappant de la porcherie du temps de son activité, à partir du milieu des années 80".

Un voisin de l'exploitation, Jean-Jacques Lalanne témoigne de l'horreur absolue : "Jour et nuit les nuisances étaient infernales puisque les odeurs s'échappaient de la porcherie, bien sûr, mais aussi de l'épandage dans les champs situés aux alentours" !!!!

DEFENDONS LA CAUSE DES PAUVRES PORCS ENFERMES SUR DES SOLS EN BETON DANS CE GENRE DE PORCHERIES !

AMIES et AMIS du FRONT de LIBERATION des ANIMAUX, REJOIGNEZ NOTRE JUSTE CAUSE, CELLE DE LA JUSTICE ANIMALE !

STOP A TOUTES LES EXTENSIONS, REOUVERTURES, CREATIONS DE PORCHERIES INDUSTRIELLES EN FRANCE !

A suivre avec délectation

Marc-Claude de PORTEBANE

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.