BOYCOTT LABELS PORCS

MOBILISATION GENERALE

POUR LE BOYCOTT DES LABELS

UTILISANT DES PORCS ISSUS

DES ELEVAGES SUR CAILLEBOTIS 

Exclusif. VIGILANCE PORCHERIE AGONAC : le permis de construire annulé par la mairie

Le permis de construire délivré pour

la SAS Elevages de CAZAS 

représentée par Francis Lebas

a été annulé par la mairie d'Agonac !

L'ex-maire de la commune d'Agonac, Jean-Claude Brouillaud, a signé un arrêté municipal en date du 20/03/2014 portant retrait d'un permis de construire au nom de la commune d'Agonac.

Ce permis de construire (PC 024 002 13 R0002) a été délivré le 12/02/2013.

Le demandeur étant la SAS Elevages de CAZAS, représentée par Francis Lebas, pour la rénovation de 3 bâtiments d'élevage et la construction de 2 bâtiments d'élevage de cochons au lieu-dit "Laborie" à Agonac.

L'élu s'est appuyé sur le code de l'urbanisme, le PLU approuvé le 02/10/2007, ce permis accordé le 23/05/2013 et sur la demande de retrait en date du 08/03/2014.

Le début de la mobilisation a encore payé, mais nous restons tous vigilants.

Nous voulons une déclaration du porteur de ce projet ou un communiqué de presse pour ne plus voir aucune nouvelle construction de nouvelles porcheries qui viendra ternir l'image de cette petite commune de la Dordogne située, comme l'avait relevé très justement l'Idiot provincial, dans le périmètre éloigné de captage de la source d"eau potable "Le Toulon" qui alimente la ville de Périgueux et son agglomération.

Jointe cet après-midi par téléphone, le nouveau maire d'Agonac élu....ce week-end, Mme Christelle Boucaud, nous a assuré qu'il n'y aura aucune autre demande de permis de construire d'une nouvelle porcherie.

Certes ! Mais que valent les bonnes paroles face au tout puissant lobby porcin ??? On a vu ce que cela a donné en Bretagne. Ils ont continué à mentir, mentir à tout le monde.

La vigilance anti-porcherie est maintenue. Le cabinet de Mr le préfet de la Dordogne a été mis "au parfum" aujourd'hui de notre projet de nos futurs camps de la résistance autour de Périgueux afin de sensibiliser l'opinion publique et les medias !

Nous serons inflexibles avec le lobby porcin, ici ou ailleurs en France, d'ailleurs, surtout que sont désormais finies les longues enquêtes publiques ! Finie lʼinformation sur les risques environnementaux que posent de tels élevages ! Et afin que les nuisances soient encore plus proches des gens, rien nʼempêchera lʼadministration préfectorale dʼaccorder une dérogation aux 100 mètres règlementaires des habitations proches, comme elle le fait déjà si souvent.

On imagine les motifs dʼune colère bien légitime de ces citoyens bien ordinaires confrontés à cette situation fréquente après la décision du Ministre de lʼAgriculture de faire passer le seuil dʼautorisation dʼouverture dʼune porcherie de 450 à 2000 cochons.

Que faire alors pour une personne victime immédiate de telles nuisances sinon de s'opposer de façon catégorique et surtout massive ?

En ce qui nous concerne, la mobilisation est maintenue et le projet de camps de la résistance également tant que les populations locales ne seront pas rassurées sur l'avenir environnemental de leurs territoires où le tourisme vert rapporte plus que l'agriculture, en terme d'image, notamment !

Marc-Claude de PORTEBANE

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau