FR3 AUVERGNE parle de nous :

Mauvais coup au "Cou de l'Oie" 2014 à Arfeuilles : 

France 3 Auvergne prend acte de notre projet

de Camp de la Résistance Absit reverentia vero (VIII)

 

FR3 Auvergne dans son édition de ce soir

du 19/20 prend acte de notre projet

de "Camp de la Résistance"  de notre

"Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux"

à Arfeuilles dans l'Allier en Auvergne !

Img 2825

http://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne/2014/08/12/arfeuilles-03-la-fete-populaire-du-cou-de-l-oie-fait-toujours-polemique-531390.html

Alors que se prépare la future décapitation, (en ce mois de Marie du 15 août 2014 - "Je vous salis ma rue"),  d'au moins 5 oies déjà mortes à Arfeuilles dans l'Allier, "France 3 Auvergne" parle de notre projet de "Camp de la Résistance" qui fait déjà "trembler" les petits "barons" d'opérette du pouvoir départemental Bourbonnais qui sont souvent absents pour causes multiples ! Exemple, semaine dernière, à la sous-préfecture de Vichy, il y avait quelques absences pour "arrêt maladie" ! Pas facile la digestion du personnel ! Personne au bout du fil ! Sourions ! Allo, nos camarades de la CGT !

Il est bien évident, que si je "siffle" le début de la récréation, toutes et tous nos camarades-ami-e-s ou sympathisants de la grande Cause animale se jetteront sur les "rails" pour défendre l'image de pauvres Oies, non seulement vouées à un meurtre de la digne engeance pour satisfaire la jouissance d'individus avides de sang mais odieusement décapitées par des cavaliers et des cavalières de "l'Ecurie des Bergers" qui, fier-e-s de leur "basse-oeuvres" iront parader, sur la voie publique, tête de l'Oie, pointée tantôt au Nord, tantôt à l'ouest, tantôt au sud, tantôt aux vents mauvais si chers à Rabelais !

Est-ce le but d'une association de cavalières ou de cavaliers de se mettre au "service" d'une cause "barbare" qui nous sensibilise à "fleur de peau" au paroxysme de l'émotion, nous les défenseurs de la grande Cause animale, nous les ami-e-s de Brigitte Bardot ou de "STONE" ?

Le préfet de l'Allier, Arnaud COCHET - VRP de François HOLLANDE - est-il un homme sans coeur ?

Nous attendons la ou les réactions des milliers de cavaliers et surtout de la FFE (Fédération française d'Equitation).

Quand on aime son cheval doit-on s'en servir comme d'une "arme par destination" pour décapiter une pauvre Oie, qui plus est, suspendue à une corde ?

Le cheval a-t-il plus de droit que la petite Oie "sacrifiée" pour l'occasion dans une région peuplée de racistes, de xénophobes anti-musulmans ?

N'oublions pas le score du Fhaine à Lapalisse lors des dernières élections !

Allons-nous les défenseurs de la PA (Protection Animale), rester les bras croisés devant une telle "barbarie" ?

Non et non ! Tout animal mort doit avoir tout notre respect ! Il a des droits ! Si vous trouvez un chien mort sur la route, allez-vous continuer à rouler dessus et vous acharner à rouler encore plus encore ?

Si "vous" les "assassins" de la Cause animale, vous voulez nous prouver que vous êtes les plus forts, les plus virils, n'hésitez pas à nous "rouler dessus", n'hésitez pas, car nous, les fanatiques de la grande Cause animale, nous prendrons la place des Oies qui seront décapitées.

Nous n'avons pas peur des cavalières et des cavaliers qui n'étaient pas masqué-e-s - en 2013 - sur les photos de la grande presse régionale qui "bouffe" à tous les "râteliers" mais certainement pas à ceux de la Cause du peuple, car la France que j'aime, c'est celle qui, parmi tant d'autres, comme le journal "La Montagne" où de nombreux résistants ont donné leur peau lors de la seconde guerre mondiale en se faisant décapiter ou fusiller pour la Patrie !

Or, si cela était était le cas, nous devrions faire face à une manifestation fascisante de quelques milliers -seulement - de personnes des environs d'Arfeuilles et que nous combattrions avec la dernière énergie !

Le général Bonaparte et "de Portebane" n'ont et n'auront jamais peur des "félons" et des traîtres à la République !

Nous aimons notre pays, sa laïcité et ses richesses intellectuelles uniques au monde. Nous sommes une "Peuple libre" alors que nous sommes les descendants d'un immonde génocide contre la Vendée ! Certes, la République était en danger mais les plus vaillants combttants étaient issus de la Bretagne militaire, qui fut par la suite, un rempart contre les "rose-beefs" qui tentent de nous "recoloniser" à nouveau en achetant notre terroir à pris rouge alors que nous, nous sommes le sang de nos territoires !

Voici le texte de FR3 :

A Arfeuilles (03), la fête populaire du "Cou de l'Oie" fait toujours polémique

Chaque année à Arfeuilles, le 15 août, c'est "cou de l'oie", une fête héritée du Moyen-Âge pendant laquelle des cavaliers tranchent au sabre le cou d'oies (abattues au préalable) suspendues à un fil, pour ensuite manger les volatiles. Une fête locale qui ne fait pas l'unanimité. 

  • France 3 Auvergne
  • Publié le 12/08/2014 | 19:13, mis à jour le 12/08/2014 | 19:16
prog6934564.jpg

A l'origine de cette tradition, des fêtes païennes médiévales, et la légende d'un cavalier qui, pendant la révolution française, aurait relancé cette pratique, en s'élançant à cheval pour décapiter une oie, pour célébrer l'abolition des privilèges. Depuis, la coutume ne s'essouffle pas, mais ses opposants se multiplient. 

Le 1er juillet dernier, l'association Stéphane Lamart "pour la défense des droits des animaux" est montée au créneau pour dénoncer cet incontournable des fêtes patronales d'Arfeuilles. C'est surtout sa porte-parole, Annie GAUTRAT, plus connue sous son pseudonyme "Stone" (membre du duo musical Stone et Charden), qui s'élève contre cette pratique, qu'elle juge "barbare".

Voir la vidéo
STONE et Stéphane Lamart contre la fête du cou de l'oie
Au sein de leur association des droits des animaux, la chanteuse Stone et Stéphane Lamart montent au créneau contre la fête du cou de l'oie

Pour le maire du village, en revanche, dans la mesure où les oies ne sont pas décapitées vivantes, et se destinent à la consommation, le terme de barbarie est bien trop fort.

Jacques Terracol, maire d'Arfeuilles, défend la tradition

Pour l'instant, les préparatifs se poursuivent pour l'événement qui doit se tenir ce vendredi, mais il se pourrait que ses opposants n'aient pas dit leur dernier mot : ils envisagent toujours de saisir la justice, ou de perturber la fête en installant un "camp de la résistance" dans la commune.

Marc-Claude de PORTEBANE

+++++++++++++++++++++++++++++++++++

 

Infâme "Fête" du Cou de l'oie 2014 à Arfeuilles : Absit reverentia vero (XIII)

 

FRANCE 3 AUVERGNE

JT 19/20 du 15/08/2014

09:58 Mon interview en tant que représentant du collectif de la "Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux" dans le JT du 19/20 du 15/08/2014 de France 3 Auvergne contre l'infâme "Fête" du "Cou de l'Oie" à Arfeuilles dans l'Allier en Auvergne !


Merci de bien vouloir rechercher la vidéo nommée "L'intégrale" en date du 15/08/2014 située en cliquant sur ce lien qui n'est que le dernier JT du jour :

http://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne/emissions/jt-1920-auvergne

Commentaires (1)

Serge Pica
  • 1. Serge Pica | 26/08/2014

Bonjour, La justice ne fera rien, il faut aller au contact et perturber ces imbécilités pour bas du front De tout coeur avec vous.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau