Notre pétition en ligne

NOUS AVONS GAGNE ET DEPASSE NOTRE OBJECTIF

QUI ETAIT DE 10 000 SIGNATURES EN 6 MOIS :

Plus de 11 150 signatures

récoltées pour notre pétition

et ce en un peu plus d'un mois !

France 3 Auvergne a fait un excellent

compte-rendu de nos actions

visant à sensibiliser l'opinion publique

sur le martyr des porcs élevés

dans les élevages sur caillebotis !

Mobilisation générale :

Gifs Animés cochon 63

Nous voulons plus de 10 000 signatures !

Pétition : Halte au projet de porcherie aux Bouys à Chirat l'église dans l'Allier en Auvergne !

Lien de la pétition : 

http://www.mesopinions.com/petition/nature-environnement/halte-projet-porcherie-aux-bouys-chirat/10827

kas-013.jpg

NOS FUTURES ACTIONS :

- 2 500 dépôts de notre pétition (version papier)

- 350 bénévoles pour vous aider

- création dans les prochains jours d'un collectif "Anti-Porcherie à Chirat l'Eglise"

- recherchons terrains pour installer nos campements

- recherchons volontaires bénévoles pour garder notre camps de la Résistance 24/24

- faisons appel à l'aide à toutes les associations environnementales opposées aux extensions ou projets de porcheries

- appel à la mobilisation générale de nos camarades écologistes, d'Attac, anti-nucléaires, anti-Tht, combattant(e)s de toutes les luttes environnementales

- Partagez notre péttition Facebook, Twitter, Google +

- Mise en place de deux sondages nationaux

Merci de vos soutiens. Nous allons montrer notre détermination à TOUS ceux qui veulent pulvériser du lisier dans nos zones rurales auvergnates !

Feu ! Ouvrons le bal !

Paul TOP

----------------------------------------------------------

PETITION :

"À l'attention : Philippe MARTIN, Ministre de l’Écologie, du Développement durable - M. les Préfet de l'Auvergne et de l'Allier

Halte au projet de porcherie aux Bouys à Chirat l'église, Allier en Auvergne

Citoyennes et citoyens de BELLENAVES, CHIRAT L'EGLISE, COUTANSOUZE, LE THEIL, LOUROUX-DE-BOUBLE, TARGET, VOUSSAC : organisons la résistance verte ! 

STOP aux nuisances olfactives ! STOP au lisier ! OUI au tourisme vert !

Dans son mémoire en réponse à l'enquête publique concernant une demande d'autorisation d'exploiter un élevage de porcs de 4 183 animaux-équivalents, soumis à la réglementation sur les installations classées pour la protection de l'environnement (ICPE), le GAEC SIMONIN-VERNADEL (porteur du projet) indique..."Le projet a nécessité la tenue de rencontres diverses et nombreuses avec les acteurs de la filière et les organismes de crédit. Une étude économique a été réalisé pour accompagner le projet. COMPTE-TENU DE LA CONFIDENTIALITE DES DONNEES CONTENUES DANS CETTE ETUDE, CELLE-CI N'A PAS ETE DIFFUSEE LORS DE L'ENQUETE PUBLIQUE, mais elle a été remise à la préfecture, à l'inspecteur des installations classés et au commissaire-enquêteur".

- Exigeons la pleine et entière transparence de ce volet économique afin qu'il soit communiqué aux Bourbonnaises et Bourbonnais concernés par l'épandages de lisier.

- Exigeons le respect des porcs et la promotion de l'élevage alternatif vers une éthique de l'alimentation. 

Constatant que l'élevage intensif implique nécessairement la maltraitance des porcs :
- Nous demandons aux éleveurs de ne plus pratiquer la coupe des queues et des dents de manière routinière et de mettre en place des systèmes permettant de limiter la sur-agressivité chez les porcs.
-Nous demandons aux éleveurs de mettre à disposition des animaux des matériaux manipulables tel que la paille ou le foin. Les porcs peuvent ainsi exprimer leurs comportements naturels d'animaux fouisseurs. La sur-agressivité exprimée dans un environnement appauvri et sans activité possible est alors fortement diminuée.
- Nous demandons à l'industrie porcine de respecter les échéances de la déclaration européenne sur les alternatives à la castration chirurgicale des porcs, c'est-à-dire de prendre en compte la douleur des porcelets par analgésie prolongée et/ou anesthésie à partir du 1er janvier 2012 et de ne plus pratiquer la castration chirurgicale à compter du 1er janvier 2018.
- Nous demandons aux éleveurs de mettre en place des pratiques d'élevage des truies leur permettant d'exprimer leurs comportements maternels. Elles doivent être libres de leurs mouvements et avoir à disposition des matériaux de nidification (paille, foin et/ou branchages).
- Nous demandons aux organismes de sélection des lignées de porcs charcutiers et de truies allaitantes de prendre en compte des critères de rusticité dans leur sélection. Ainsi, l'apparition de problèmes génétiques comme l'ostéochondrosis (problèmes articulaire) et le Porcine Stress Syndrome (animaux stressés sujets aux crises cardiaques) est limitée.
- Nous demandons à ceux qui tirent des revenus de la commercialisation de la viande de porc de favoriser les produits provenant d'élevages respectueux des animaux en tant qu'êtres sensibles et de cesser les actions de marketing masquant la réalité des conditions de vie dans ces élevages.
- Nous demandons aux restaurateurs et aux chaînes de restauration de cuisiner des porcs provenant majoritairement des élevages alternatifs.
- Nous demandons aux autorités scientifiques et vétérinaires sincèrement préoccupées par le bien-être des animaux, d'avoir le courage, malgré les pressions politiques et économiques, de dénoncer les méthodes de production intensives pour ce qu'elles sont.
- Nous demandons à la justice de rappeler que les lois imposent une limite à la souffrance que l'on peut infliger à un être sensible, et qu'elles doivent être correctement appliquées.
- Nous demandons aux consommateurs de porcs de ne pas cautionner et perpétuer l'élevage intensif par leur comportement d'achat et de favoriser les produits provenant des élevages alternatifs.

HALTE A LA MULTIPLICATION DE TOUTES CES PORCHERIES DANS NOTRE AUVERGNE ENCORE VERTE ET TRES TOURISTIQUE, MAIS POUR COMBIEN DE TEMPS ENCORE ?

En tant que consommateurs déterminés à mettre de l'éthique dans notre assiette, et constatant que ces souffrances n'existent que pour conquérir le plus grand nombre possible d'acheteurs, nous refusons de consommer du porc bon marché provenant de l’élevage intensif."

Marc-Claude de PORTEBANE
Ex-candidat à la députation de l'Allier (Auvergne)

Lien de la pétition, merci de cliquer ci-dessous :

http://www.mesopinions.com/petition/nature-environnement/halte-projet-porcherie-aux-bouys-chirat/10827

"HALTE au projet de porcherie à Chirat l'Eglise"

pour des vacances riches en découVertes

Le 01/11/2013

HALTE A LA SOUFFRANCE DES PORCS : 

Grâce à vous toutes et à vous tous

nous espérons que le préfet de l'Allier refusera

l'autorisation d'exploiter à cette porcherie !

http://www.mesopinions.com/petition/nature-environnement/halte-projet-porcherie-aux-bouys-chirat/10827

a2033.png

Marc-Claude de PORTEBANE

Nous visons 10 000 signatures sur internet. Nous avons déjà obtenu plus de 10 130 signatures en 13 jours, alors que nous en espérions tout au plus, 10 fois moins, comme nous le faisions constater au maire de Chirat l'Eglise, Nicolas DUBOISSET, il y a quelques jours.

Et cela, nonobstant les quelques "menaces" à notre encontre sur internet, qui se sont vite tues depuis nous avons pris attache avec un quidam (Monsieur E.T) planqué chez lui, derrière son ordinateur mais préoccupé à nous salir. Pas difficile de repérer ni son adresse IP, ni ses coordonnées. Donc pas difficile de lui faire porter une citation directe par La Poste.

Chirat l'Eglise est une petite commune de l'Allier en Auvergne. Ses habitants sont nommés les chiratoises et les chiratois. La rivière "La Bouble" est le principal cours d'eau qui traverse ce petit village qui vit du tourisme vert.

Chirat l'Eglise est à 7 km de Bellenaves, 17 km d’Ebreuil, 27 km de Gannat, 52 km de Vichy. Chirat l'Eglise était à l’origine une colonie de défrichement. Au XIe, deux paroisses se partagaient le territoire de l’actuelle commune. Beaucoup de belles demeures appartenaient à des vassaux de grands nobles dont la famille des Bourbons.

De si belles demeures qui risquent bien de n'être plus les seules puisque le projet de porcheries comprendra 2 nouveaux bâtiments (P5 de 1 532 m² et P6 de 2 209 m²) qui risque d'accueillir 319 reproducteurs, 2 963 porcs à l'engrais et 864 porcelets qui seront élevés dans l'enfer des hurlements des élevages sur caillebotis.

Vous devez savoir que les bâtiments existants ne sont pas aux normes concernant la mise aux normes de la directive sur le bien-être animal !!!!

Les paysages agraires reflètent l’importance de l’élevage bovin. Les animaux appartiennent pour leur grande part à la race charolaise, excellente race à viande. De nos jours, Chirat vit principalement de cet élevage.

Si vous passez par Chirat l'Eglise, surtout n’oubliez pas de faire un détour par l’église ni au très sympa gîte de France Auvergne, (Pour des vacances riches en découvertes), qui sera situé à 300 mètres du projet de construction de ces 2 imposantes porcheries présenté par le Gaec SIMONIN-VERNADEL.

Ce gîte spacieux, rural, Auvergnat,  dénommé "Le Bouys" aménagé dans la grange d'un ancien relais de chasse du XVIIIe siècle, bénéficie d'une vue dégagée sur la vallée de la Bouble et ses paysages vallonnés tout en étant très bien entretenu par Hélène et Christian CHAMPOMIER qui sont opposés à 100 % à ce projet de porcheries et qui nous soutiennent bien courageusement.

ALERTE MAXIMALE AUX COMITES D'ENTREPRISE

TOURISTES ETRANGERS ET FANATIQUES

DU TOURISME VERT ET DE LA

CHARTE DE QUALITE DES GITES DE FRANCE 

10 000 SIGNATURES POUR NOTRE PETITION :

HALTE AU PROJET DE PORCHERIES

A CHIRAT L'EGLISE ! 

HALTE A LA SOUFFRANCE DES PORCS !

HALTE AU LISIER POUR NOTRE

TOURISME VERT AUVERGNAT !

Savez-vous ce que sont les Gîtes de France ?

Les Gîtes de France, c'est une éthique et des valeurs immatérielles fortes répondant parfaitement aux exigences d'une clientèle attirée par un tourisme vert authentique, de calme et de découverte :

  • le sens de l'accueil et la convivialité,
  • l'esthétique : des hébergements bien intégrés à l'architecture locale ou régionale,
  • un environnement rural, calme et naturel.

Les Gîtes de France d'Auvergne, c'est aussi un groupement d'associations au service d'un tourisme vert de qualité en Auvergne, en partenariat avec des acteurs institutionnels majeurs, une équipe de propriétaires, à votre disposition et décideurs des actions du Relais des Gîtes, une équipe de professionnels à votre écoute.

Les quatre grandes missions des Gîtes de France sont :

  • le développement de l'accueil touristique et la valorisation de l'espace rural,
  • l'accompagnement technique des porteurs de projets dans la création des hébergements,
  • la promotion : éditions, site internet, salons, démarchages de comités d'entreprise,
  • l'animation et le suivi du réseau des propriétaires adhérents de l'association.

Commentaires (5)

maude
  • 1. maude | 05/05/2015
bonjour a tous
je tenais juste a faire un petit point amicalement étant dans le monde du tourisme et de l'hôtellerie et surtout ayant mes grand parents vivant a chirat l'église dont mon père a vécu tout son enfance la bas ....
je me permet de vous faire remarquer qu'un élevage de porc a chirat n'est surement pas une injure au tourisme présent de se village ... de plus l'élevage en question ferait partie d'une organisation respectant une charte de qualité extrême visant le bien être de l'animal avec l'élevage en plein air. En se qui concerne le tourisme a chirat le tourisme se constitue de deux gîtes l'un communal l'autre appartenant a ma famille donc je ne pense pas qu'un élevage nuise en quelque chose au tourisme
travaillant dans l’hôtellerie restauration je suis fière de ma région et de ses produits régionaux que se soit dans la pastille vichy en passant par le porc fermier d’Auvergne.
donc je pense amicalement qu'il serai important que les personnes contre cet élevage se renseigne sur l'endroit exacte ou il sera implanté, sur le type d'élevage qui sera fait sur les réel nuisant que cela importe
je passe juste se message sans agressivité juste a titre d’information ayant passé mon enfance dans se village qui se nomme chirat l'église qui se situe en Auvergne au cœur de l'allier et que j'aime par dessus tous ...
VALUSSO
Messieurs,
Je suis entièrement opposé à la construction de porcheries plus grandes et je clame ma colère face à nos politiques laxistes, ignorants totalement la souffrance animale, cautionnant sans scrupule la construction d'élévages toujours plus ignobles pour les bêtes et les hommes.
On va encore payer auprès de l'Europe leur incompétence, c'est assez !
J'ai honte de mon pays entre le foie gras et les corridas STOP !
PLUS DE COCORICO !
Christiane
  • 3. Christiane | 31/10/2013
On veut la vérité sur le volet économique que l'on nous caché. A quoi ça sert une enquête publique si on nous cache des trucs ? ils nous prennent pour des cons ?
Bob
  • 4. Bob | 27/10/2013
Faut en finir avec ces capms de concentration pour les porcs, les truies et le petits porcelets innocents
Paillette
  • 5. Paillette | 24/10/2013
halte à la souffrance des animaux

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.