GPEP et Fascisme

Un dossier sensible pour le ministre de l'Intérieur Manuel Valls ?

 

 
  armes missiles anitank2 gif

Le ministre de l'Intérieur, Manuel VALLS, va-t-il nous dire qui étaient les membres de feu le GPEP de la Haute-Loire ou faudra-t-il que nous le fassions nous-même ?

Paul TOP va bientôt demander des éclaircissements à François Hollande et une enquête du Sénat auprès de notre camarade la sénatrice Cécile Cukiermann !

Ces activistes du Devès sont-ils encore actifs - maintenant sous un autre visage - alors que ce groupe fasciste s'est auto-dissous ?

Le GPEP de Cayres a-t-il desservi la cause du PPVV ?

Les méthodes de grand banditisme

du groupe terroriste GPEP

(Groupe de Protection de l'Eau du Puy)

vont-elles servir les conclusions judiciaires

de la société SITA MOS ?

numerisation0006-5.jpgIl ne fait aucun doute que SITA MOS se servira inévitablement des impairs du groupe terroriste (GPEP) dans ses futures conclusions judiciaires pour discréditer le seul opposant qui était encore crédible : le collectif PPVV qui bénéficiait d'un large soutien populaire.

SITA qui est une filiale du groupe SUEZ ENVIRONNEMENT figure parmi les leaders européens de la gestion globale des déchets.

SITA risque bien de ne faire qu'une "bouchée" de pain du PPVV ou de ce qui en reste puisque le moral des "troupes" ponotes semble être à la baisse.

Et les communes de Cayres et de Séneujols risquent bien de voir s'installer sur leurs terres cette ISDND (Installation De Stockage De Déchets Non Dangereux) que personne ne voulait pas ou plus, du ministre, député-maire du Puy-en-Velay Laurent Wauquiez à d'autres élus que l'on peut considérer comme des "requins" et qui complotent en "sous-main" pour servir uniquement leurs propres intérêts dans le but de nuire à la cause environnementale.

A qui la faute ?

La Haute-Loire est-elle devenue plus mafieuse que la Corse ?

Terrorisons les terroristes ?

Ecrasons le mouvement

terroriste et fasciste de la Haute-Loire :

feu le GPEP !

Le 20 septembre 2011, le préfet de la Haute-Loire recevait une lettre concernant le mouvement GPEP (Groupe de protection de l'Eau du Puy) aux méthodes inadmissibles et intolérables indignes d'une démocratie.

Ledit GPEP finira entre les mains de l'anti-terrorisme après la piètre mascarade de la fin août 2011.

Si l'Idiot provincial n'a pas identifié, pour l'instant, la plupart des protagonistes, il n'en reste pas moins que les intentions des cerveaux semblent plutôt floues.

Lorsque, aujourd'hui, nous sommes allés chez Mme X, qui connaît plus que bien le dossier, nous pouvons vous dire que si, eux savent qui nous sommes, nous, nous savons qui ils sont, et ceux qui sont prêt à se battre pour les libertés fondamentales se trouvent dans notre camp et non dans le leur !

La soi-disante conférence de presse (et relayée par un seul média) a-t-elle servi à "intimider" l'Etat et "accessoirement" les décisionnaires de l'appel d'offre concernant l'enlèvement et le traitement des déchets de la communauté d'agglo du Puy-en-Velay ?

p1010776-2.jpg
Imaginez un communiqué de presse national diffusé à plusieurs organes de presse nationaux pour une "affaire nationale" et la présence au rendez-vous d'un seul journaliste - fin connaisseur du dossier - dans une forêt obscure, et ce, en pleine nuit, afin de "couvrir" un "pseudo" évènement" relayé uniquement par... lui-même ?

L'opposition à un centre d'enfouissement ne doit pas être synonyme à une opposition à Notre pays  et à ses valeurs.

Le GPEP a trouvé plus radical que lui et nous devons alerter l'opinion nationale sur ces déviationnistes qui ont fait plus de tort que de bien au peuple de base opposé au projet du Sita Mos dont les finalités semblent bien moins dangereuses que le GPEP.

p1010755.jpg

Mr X demandait au préfet si "La Haute-Loire était devenue plus mafieuse que la Corse " et de rappeler ces "faits" qui lui permettaient de s'interroger légitimement sur la suite qui serait donnée par les autorités administratives ou politiques.

Selon X, "Le vendredi 26 août 2011, un journaliste de la presse locale s'est vu fixer un rendez-vous nocturne pour recueillir, soi disant, des informations importantes".

X précise : "Il fut aussitôt embarqué dans une voiture et emmené les yeux bandés dans une forêt où il se trouva en présence d'un scénario digne des terroristes du FLNC avec 8 individus en treillis et cagoulés autour d'une table éclairée sur laquelle étaient posés couteaux et haches..."

X continue : "Au cours de la "conférence de presse", seuls furent abordés les sujets relatifs au projet du Ronzet avec des menaces de durcissement de l'action des opposants...", indiquant "Depuis 2 ans, les adhérents du collectif PPVV, excités par les propos enflammés de certains dirigeants avides de notoriété et spécialistes de la désinformation, lors de réunions hystériques, ont multiplié les actions d'une violence inouïe pour manifester leur opposition.."

L'Idiot provincial a tenté de joindre, à de nombreuses reprises, l'actuel président du PPVV Philippe Mazet et l'ancien président Vincent Dewilde pour leur demander leur avis sur le GPEP mais ceux-ci se sont réfugiés non pas sur le plateau de Cayres mais dans le silence.

Nous avons rencontré le journaliste en question qui affirme n'avoir pas été "embarqué" dans une voiture mais s'être rendu de son propre gré à cette mascarade du GPEP dans un bois proche du lac du Bouchet (dont nous tairons le nom).

X poursuit : "Aux arguments mensongers..., dénués de tout fondement (déchets des uns = mort des autres, AOC de la lentille verte en danger, pollution obligatoire de l'eau de tout le bassin ponot...) mais néamoins considérés comme parole d'évangile par la population crédule, se sont ajoutés des faits qui dépassent les bornes de la décence et notamment des persécutions contre tous les membres de la famille V., propriétaire du terrain pressenti pour l'enfouissement, des menaces de mort, des agressions physiques et verbales dont j'ai été moi-même été victime à différentes reprises au seul motif que je suis le frère d'un agriculteur retraité de 72 ans propriétaire d'un champ susceptible d'accueillir les bâtiments administratifs de Sita Suez..".

A suivre

Paul TOP

Projet de décharge sur le plateau de Cayres (Haute-Loire) et pseudo-terroristes (I)

Pour qui roule le groupuscule


Groupe de Protection de l'Eau du Puy ?

 

Enquête réalisée par Paul TOP

 

L'honteuse mise en scène (indigne de l'ex-FLNC) de huit individus habillés de treillis, gantés, cagoulés et armés d'armes par destination (haches, merlins, poignards) dans le massif du Devès, au cours de cet été, d'un groupuscule ubuesque portant les initiales « GPEP » (Groupe de Protection de l'Eau du Puy) n'a pas obtenu l'effet médiatique escompté puisqu'après un mois d’enquête, d’auditions et de recoupements, la gendarmerie nationale suivie de l'anti-terrorisme, a pris l'affaire très au sérieux.

gpep-087.jpg

Ces "terroristes" en herbe qui voulaient terroriser surtout l'opinion publique n'étaient que des citadins et des villageois "inquiets et agacés", (source : Le Progrès 17/10/2011), "lassés de ne voir aboutir la lutte qu’ils mènent depuis deux ans contre le projet d’implantation d’un centre d’enfouissement sur les communes de Cayres et Séneujols… ".


gpep-083.jpgIls ont expliqué n’être qu’une délégation "indépendante" (sic) et (Lol) de "gens du plateau" de Cayres mais aussi du bassin ponot, "sans rapport avec le collectif PPVV" mais ayant les mêmes "objectifs" que lui (re-sic), à savoir "utiliser tous les moyens en leur possession pour stopper ce projet et les assassins qui le portent".

gpep-089.jpg
Le collectif PPVV (Préservons le Plateau du Velay Volcanique) lutte dans la régularité, sans débordement et de façon moins radicale - ni provocation - contre le projet d'un centre d’enfouissement à Cayres d'une décharge qui viendrait fort justement polluer l'eau pure et potable des sous sol du plateau, et aussi pour qu'elle ne vienne pas détruire l'agriculture avec la disparition - sur un périmètre minimum de 3 km - et l'annulation de l'AOC lentille verte du puy, (AOC fleuron de la region) !

gpep-105.jpg
Vraisemblablement, il y a fort à parier que cette pseudo conférence de presse calquée sur le modèle de l'ex-FLNC Corse, avec des individus cagoulés et armés d'armes par destination, a surtout servi à desservir le collectif PPVV dans le but évident de lui "NUIRE" en terme d'image au sein de l'opinion publique ponote et surtout à "PROVOQUER" un climat de méfiance et de défiance vis-à-vis du cool PPVV dont nous avons rencontré quelques dirigeants qui se "battent" pour défendre leur TERRE dans l'honneur et non dans l'opprobre.

gpep-088.jpg
Cette scandaleuse mise en scène du " GPEP " aux allures terroristes et inadmissibles a abouti à.... un classement sans suite.

Alors pour qui "roulait" donc ce groupuscule "GPEP" aux méthodes fascistes intolérables et aujourd'hui dissous ?

gpep-078.jpg
A quand la "création" du "GPLVP ", "Groupe de Protection des Lentilles Vertes du Puy" au doux pays de ces agriculteurs si fiers de leurs terres, de leurs vaches laitières et de l'eau pure qui alimente toute la région du Puy-en-Velay ?

gpep-068.jpg

gpep-069.jpgA suivre

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau