Vichy vu par l'Idiot provincial

Carte d'identité biométrique : 45 millions de français "pétainisés" seront désormais fichés

Le maréchal Pétain aurait apprécié :

un mégafichier est en piste

pour un fichage intégral de la population

qui sera "pétainisée" à 100 % !

vichy-i-042-2.jpgLe maréchal va-t-il ouvrir ses volets

à Vichy pour vous ficher ?

Pire que le fichier Edwige, la carte d'identité biométrique qui vise à lutter contre l'usurpation d'identité permettra assurément un fichage intégral de la population, ce que n'aurait certainement pas renié le maréchal Pétain de son balcon de Vichy.

En effet, sur initiative du sénateur UMP Jean-René Lecerf, une proposition de loi sur la "protection de l'identité" visant à créer cette carte d'identité biométrique connectée à un fichier permettant d'identifier toutes les françaises et tous les français (honnêtes ou non) sera examinée aujourd'hui au Sénat.

L'objectif du texte est d'accoucher d'un outil permettant de lutter contre l'usurpation d'identité, "Mais ce qui se profile, c'est un fichage généralisé. C'est pire que le fichier Edwige" vient de dénoncer la sénatrice PS, Virginie Klès qui appelle les français à faire pression sur leurs députés d'ici à l'adoption du texte à l'Assemblée, le 29 février prochain.

Les Verts et le Front de gauche s'opposent catégoriquement à la mise en place de tout fichage biométrique de la population comme l'a reconnu Ian Brossat, chargé des questions de sécurité au PCF : "Nous ne pouvons pas être le seul pays européen à adopter ce système, alors que justement le Royaume-Uni et les Pays-Bas viennent d'y renoncer en raison des risques de piratage et des atteintes au libertés publiques".

Derrière la mise en place de ce fichier : une technologie complexe et un lobbying industriel dont le GIXEL (groupement professionnel des industries de composants et de systèmes électroniques) qui s'est fait connaître pour avoir proposé de déployer des installations de vidéosurveillance et de biométrie dès la maternelle.

Sympa, non, l'UMP ?

Au secours, Maréchal, les voila !

PT