Soutenons Bachar el-Assad depuis l'Europe

Soutien européen à Bashar Al-Assad, au Panarabisme contre le salafisme.
الأوروبي الدعم لبشار الأسد، ضد العروبة السلفية.
European support for Bashar Al-Assad, pan-Arabism against Salafism.

Terrorisme : "grâce" aux va-t-en-guerre comme Fabius, Libération, Le Monde....la France va trinquer

Terrorisme :

l’Europe appelle Assad à l’aide !!!

par Samer Zoughaib

novembre 17, 2013 

Extremiste-françaisI

IRIB-Après avoir nié, ignoré ou minimisé le rôle des extrémistes étrangers combattants….dans les rangs des rebelles en Syrie, l’Occident, plus particulièrement les Etats européens, commencent à réaliser l’ampleur et la gravité de ce phénomène pour la stabilité et la sécurité de leurs pays. Certains ont rétabli les canaux de coopération sécuritaire avec Damas, d’autres ont essuyé une fin de non recevoir.

Il est difficile de définir avec précision le nombre des fameux «jihadistes internationaux» venus se battre contre l’armée régulière syrienne. Au printemps dernier, l’émissaire international pour la Syrie, Lakhdar Brahimi, avançait le chiffre de quarante mille combattants étrangers en Syrie, lors d’une intervention devant le Conseil de sécurité des Nations unies. Mais les services de renseignements russes et occidentaux pensent que leur nombre serait en réalité beaucoup plus élevé. Il dépasserait les cent mille.

Les autorités syriennes affirment que des combattants de près de 80 pays se trouvent actuellement en Syrie. Evoquant les effectifs de certains de ces contingents étrangers, une source syrienne citée par le quotidien koweitien Al-Raï donne les précisions suivantes: 4800 Saoudiens, 4500 Irakiens (essentiellement originaires des provinces d’Al-Anbar et de Salaheddine), 3000 Palestiniens, 2700 Tunisiens, 2000 Algériens, 800 tchétchènes, 350 koweitiens, 1100 Indonésiens, 400 Afghans, 1300 Européens et des dizaines d’Américains.

Les déclarations des ministres et autres responsables européens sur le phénomène des «islamistes radicaux» se rendant en Syrie ne se comptent plus. De même que les informations faisant état du démantèlement de filières chargées du recrutement et du voyage de «jihadistes» dans ce pays, pour aller combattre l’armée régulière. Ils viennent d’Espagne, de Belgique mais aussi de France, à l’instar de ces cinq Français soupçonnés d’avoir voulu braquer un restaurant Quick pour financer leur départ vers Damas, comme l’écrit Le Figaro, début septembre.

Ce journal estime à quelque 200 le nombre de Français combattants dans les rangs de la rébellion syrienne, «très majoritairement au sein de groupes islamistes radicaux». Plusieurs vidéos, traduites en français et visionnées des dizaines de milliers de fois, appellent sur YouTube les Français à la «guerre sainte» contre le président syrien Bachar al-Assad.

Des «loups solitaires»

Selon la presse européennes, la France, l’Irlande et Grande-Bretagne fournissent les plus gros contingents de ces extrémistes. Ramenés au nombre d’habitants, le Danemark et la Belgique sont les pays les plus touchés par ce phénomène.

Selon des sources diplomatiques européennes à Beyrouth, le nombre de ressortissants des pays européens se battant en Syrie serait beaucoup plus important qu’annoncé. Il y aurait près d’un millier de Français intégrés dans les rangs des groupes les plus extrémistes de la rébellion, notamment l’Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL, proche d’Al-Qaïda), dont les effectifs seraient à 80% composés de non Syriens. Il y a aussi le Front al-Nosra, également proche d’Al-Qaïda et Ahrar al-Cham, représentant la mouvance dite «salafiste-jihadiste».

Si la plupart de ces apprentis «jihadistes» européens sont d’origine arabe, maghrébine plus particulièrement, des dizaines d’autres sont des convertis à l’islam, comme Nicolas, 30 ans, et Jean-Daniel, 22 ans, les deux fils d’un chef d’entreprise installé en Guyane.

Après avoir hurlé dans le désert pendant des mois, les services de sécurité européens ont finalement réussi à se faire entendre par les autorités politiques de leurs Etats respectifs. A leur retour de Syrie, ces jeunes extrémistes, dotés d’une grande expérience militaire et véhiculant une idéologie des plus radicales, constituent un grave danger pour leurs pays, surtout avec l’apparition du phénomène terroriste dit du «loup solitaire».

Un effort soutenu a donc été déployé pour lutter contre ce phénomène. Mais aussi important soit-il, il restera insuffisant s’il n’est pas complété par un échange d’informations avec les autorités syriennes. En effet, confrontés sur le terrain depuis plus de deux ans à ces extrémistes, l’armée et les services de sécurité syriens les connaissant bien et sont familiers avec leurs méthodes.

Conscients de l’inévitabilité d’une coopération avec Damas, plusieurs pays européens ont réactivé, ces dernières semaines, les canaux de contacts et de coopération avec les services syriens concernés. Selon des sources bien informées à Beyrouth et à Damas, des émissaires espagnols, italiens et belges se seraient dernièrement rendus en Syrie pour discuter de ce phénomène. Les mêmes sources indiquent que les responsables syriens ont bien accueilli les représentants des Etats qui ont adopté une attitude non belliqueuse vis-à-vis de la Syrie lors des menaces d’attaques américaines, en septembre dernier. Toutefois, Damas a refusé de reprendre le contact avec les pays qui étaient le fer de lance du projet d’agression, comme la France. Selon les mêmes sources, Paris a essayé, via de multiples canaux, de rétablir un contact sécuritaire pour échanger des informations avec la Syrie. Mais il a essuyé une fin de non recevoir. Toute coopération sécuritaire sera tributaire de la position politique à l’égard de la crise syrienne du pays qui la sollicite, indiquent les mêmes sources.

Source : French.alahednews

SYRIE : Alep bientôt sous contrôle de l'armée arabe syrienne fidèle à Bachar Al Assad ?

Démission en cascade

ou fuite des chefs rebelles qui

tenaient encore une partie d’Alep !

Vidéo : http://youtu.be/1Aritgf6oj8

La plupart des rats terroristes islamistes se sont réfugiés en Turquie. Après achèvement des principales opérations militaires à l’intérieur et aux alentours de la ville, le gouverneur de la province d’Alep, a effectué une visite dans la ville d’Al-Safireh (25 kilomètres au sud-est de la ville d’Alep).
Alors que les rebelles ne réclament que des armes, une fuite en avant en vue de boycotter les pourparlers de paix dits de Genève II, l’armée arabe syrienne avance dans tout le pays, rétablissant peu à peu une vie normale pour les Syriens.

Syrie: la conférence de paix dite "Genève II" aura lieu les 23 et 24 novembre

a782.jpg

MOSCOU, Russie – Tremblez, ennemis de la Syrie ! La conférence de paix dite "Genève II" visant à mettre fin à la guerre en Syrie est prévue pour les 23 et 24 novembre, a annoncé jeudi le vice-Premier ministre syrien Kadri Djamil en visite à Moscou. S’appuyant sur les propos de Ban Ki-moon, il a indiqué bien évidemment que le Gouvernement syrien participera à cette rencontre. Le vrai risque ou la vraie crainte est que le camp d’en face ne puisse participer malgré le forcing américain.

Le vice-Premier ministre syrien Kadri Djamil, qui donnait une conférence de presse à Moscou, a confirmé que cette conférence de paix, que la Russie et les Etats-Unis ont validé, se dérouleront bien le mois prochain, c’est à dire en novembre. C’est l’insistance des journalistes qui lui a fait donner la date. Kadri Djamil a donc déclaré : "oui, c’est ce que Ban Ki-moon dit, pas moi".

Allain Jules

-------------------------------------------------

Une délégation du groupe international d’avocats pour la paix en Syrie s’est rendue à Damas pour en avoir le coeur net : le pays est-il en proie à une révolution, comme on l’a vu en Tunisie, ou est-il attaqué de l’extérieur, sur le modèle du Nicaragua ? Après cinq jours passés à Damas, la délégation est revenue meurtrie par les souffrances du peuple syrien. Dans ce témoignage, elle conclut avec dégoût que le pays est victime d’une opération internationale sous contrôle occidental.

http://www.voltairenet.org/article180572.html

Il faut que la Syrie tienne le coup. Elle est aidée et soutenue. Elle gagnera.

Petit cadeau pour vous sur Facebook : rejoignez-nous, plus de 1 300 personnes aiment notre page 

http://www.facebook.com/Soutenons.BACHAR.EL.ASSAD.EUROPE

Soutien européen à Bashar Al-Assad, au Panarabisme contre le salafisme.
الأوروبي الدعم لبشار الأسد، ضد العروبة السلفية.
European support for Bashar Al-Assad, pan-Arabism against Salafism.

Description :

Soutien National-Bolchevique Européen à Bashar Al-Assad, au Panarabisme contre le salafisme et le wahhabo-sionisme.
الدعم الأوروبي الوطنية للالبلشفي لبشار الأسد، والعروبة ضد السلفية، الوهابية والصهيونية.
National-Bolshevik European support to Bashar Al-Assad, the Pan-Arabism against Salafism, Wahhabism and Zionism.

Louise-Marie de PORTEBANE

GUERRE EN SYRIE : NEWS

SYRIE. VERS LA 3° GUERRE MONDIALE

VOULUE PAR LES SIONISTES FABIUS ET OBAMA :

LA FRANCE VA-T-ELLE DEFENDRE LES TERRORISTES

ISLAMISTES PARTISANS DE L'IMMONDE CHARIA ?

s38.jpg

L'actualité internationale est devenue de plus en plus en plus urgente, et ce, sur tous les fronts.

Les impérialistes US et leur caniche François Hollande ont oublié les bombardements au napalm au Vietnam.

Or, la communauté française ne doit pas oublier que, nous aussi, nous avons gazé avec du napalm des femmes et des enfants innocents.

Pourquoi FABIUS et la courroie de transmission du Qatar en France, le journal immonde "Le Monde" (Lagardère, actionnariat plus de 10 % Qatar Investissements), se refusent-ils à tout commentaires sur ces horribles gazages de populations civiles innocentes ?

a1892.jpg

FABIUS fait preuve de mauvaise foi évidente, mais la France n'est pas suivie heureusement pour lui, dans son objectif maladroit de destruction de la Syrie du président Bashar Al Assad, par les autres pays européens qui ne veulent pas attaquer un pays laïc comme la Syrie, défenseur de toutes les religions.

Et la grande Russie veille au grain avec ses sous-marins. La Russie ne laissera jamais tomber le président Assad. Nous non plus.

a1882.jpg

Ils veulent la guerre ? Le PS et les écolos l'auront.... aux prochaines élections en France.

D'ores et dèjà nos camarades communistes se préparent à se séparer des paltoquets socialistes qui se mêlent des affaires intérieures des autres pays alors qu'à Marseille ou ailleurs, les banlieues sont explosives. 

Nous verrons bien ce que nous verrons et nous verrons bien comment cela va-t-il se passer, comment les "jeunes" issus de l'immigration vont-ils être traités ? Nous en avons déjà vu le début à Trappes. Nous verrons bien comment va réagir FLAMBY.

a1839.jpg

La première utilisation du napalm en Indochine par les Français a eu lieu le 17/01/1951, lors de la bataille de Vinh Yen, dans le but de stopper l'attaque des soldats viet-ninh qui combattaient pour la défense de leur patrie.

Les forces impérialistes US l'employèrent également durant les immondes guerres de Corée et du Viêt Nam.

Vous pouvez suivre notre actualité sur nos deux pages Facebook et éventuellement sur Tweeter pour combattre l'engeance sioniste et l'ensemble des va-t-en guerre internationaux avec à leur tête l'infâme FABIUS et son maître, l'américain OBAMA qui a été reçu, non pas une paire de claques, mais le prix Nobel de la Paix.

L'impérialisme français est de retour, nous devons le combattre.

N'oubliez pas de signer la pétition CONTRE LA GUERRE EN SYRIE dispo sur le site de "l'Humanité".

Voici nos deux liens sur Facebook :

http://www.facebook.com/Soutenons.BACHAR.EL.ASSAD.EUROPE

http://www.facebook.com/ComiteSoutienInternational.SYRIE.BACHAR.AL.ASSAD.

a353.jpg

PARTAGEZ SVP MERCI -- A PUBLIER ET A DIFFUSER LE PLUS LARGEMENT POSSIBLE

A tous les syriens et à tous les amis de la Syrie.
L’Union des Patriotes Syriens appelle à manifester le 8 septembre 2013 pour dire NON à la guerre contre la Syrie.
Un rassemblement a lieu place Saint Michel à 15H30 pour se diriger ensuite vers le Panthéon.
Venez nombreux et diffuser largement cet appel.
Vive la Syrie SOUVERAINE

MCDP

L'entité sioniste recrute des étudiants pour les transformer en agents secrets du Net !

IRIB- Dans l’infiniment grand et nébuleux de l’Internet, la galaxie n’est plus qu’un immense bourdonnement de clics, plus ou moins bien inspirés et bien intentionnés sous des pseudos invérifiables, dans laquelle l’espionnite aiguë de certains Etats peut aisément se faufiler, serpenter et agir à sa guise, ni vu ni connu, derrière les claviers.
a1270.gif

Facebook, Twitter et Youtube n’ont plus de secret pour Israël qui a très vite compris l’intérêt d’infiltrer leur virtualité sans frontières, nuit et jour, sept jours sur sept, été comme hiver, à l’image de sa fine fleur estudiantine, triée sur le volet, qui travaille sous couverture dans des « unités secrètes » structurées de manière quasi militaire sur les campus universitaires.

Ces bons petits soldats du Premier ministre Benjamin Netanyahu sont placés sous la tutelle de son bureau qui cherche à investir la modique somme de 840 000 dollars pour recruter, organiser et financer les espions de la cybergénération, sélectionnés par centaines dans chaque université, comme l’a révélé un article paru dans Haaretz.

Parmi les sujets brûlants qui enflamment par trop la Toile au goût du gouvernement ultra-sioniste, la sécurité de l’Etat hébreu, la lutte contre son boycott et sa délégitimation, sans oublier l’antisémitisme sont traités en priorité par ces jeunes agents très spéciaux enrôlés pour répandre la propagande israélienne et embellir une réalité en vue d'entretenir le mythe de la « seule démocratie du Proche-Orient ». Que la vitrine d’Israël est belle sur le Net après que les messages publiés par ses bataillons de taupes zélées aient chanté les louanges de ses valeurs démocratiques, de sa tolérance religieuse et de son pluralisme !

Confortablement retranchés derrière leurs écrans opaques d’où ne filtre aucune identité, les étudiants israéliens passés maîtres dans l’art de la désinformation formeront bientôt une armée, si l’on en juge par l’ambition affichée par le bureau du Premier ministre qui n’a pas craint de divulguer le recrutement de 550 supers agents en herbe dans les sept complexes universitaires du pays, tous ayant une parfaite maîtrise des langues étrangères.

Les syndicats étudiants sont, quant à eux, chargés d’informer et de sensibiliser des dizaines de milliers d’étudiants à l’existence de ce grand projet national, censé renforcer une hégémonie implacable qui transgresse toutes les limites, y compris celles fixées par le droit international, mais aussi de fournir des ordinateurs et des espaces de travail ergonomiques pour infecter les échanges électroniques en toute quiétude.

"Avec les médias sociaux, vous ne pouvez pas attendre," a déclaré un fonctionnaire sous couvert d’anonymat au Jerusalem Post, ajoutant : "Nous ne laisserons pas les histoires négatives en ligne être diffusées sans réponse, et nous répliquerons par des messages positifs. Ce que nous faisons est révolutionnaire. Nous sommes en train de mettre la diplomatie dans les mains du grand public ".

Ce regain d’espionnage sur la Toile a-t-il été exacerbé par la défaite cuisante essuyée par Israël sur un terrain où ses sombres stratèges n'imaginaient pas être vaincus : les réseaux sociaux ? En effet, en novembre dernier, lors de sa nouvelle offensive meurtrière dans la bande de Gaza, le gouvernement de Netanyahu n’a guère apprécié avoir perdu la guerre des mots ou plutôt des« hashtag ». Selon Haaretz, le hashtag du Hamas #GazaUnderAttack, fort de ses 170.000 mentions, a surclassé celui de # IsraelUnderFire d'Israël, qui n’a totalisé que 25,000 petites mentions. "La perception qui domine le discours en ligne, c'est que l'armée israélienne avait lancé une attaque injustifiée", a déclaré Tomer Simon, un chercheur israélien qui a décrypté l'activité de réseautage social pendant le conflit.

Oummacom

ALERTE ATTENTATS EN FRANCE : l'islamiste Saïf ARIF se fait la malle de Brioude en Auvergne

L'islamiste Saïf ARIF à qui

Pôle Emploi venait de filer 5 000 euros

prend la poudre d'escampette de

"La Vieille Auberge" de Brioude (43)

où il était assigné en résidence !

islabri-073.jpg

Incroyable mais pourtant vrai, l'islamiste Saïf ARIF qui devait "pointer" 4 fois par jour à la gendarmerie, s'est barré de sa résidence "La Vieille Auberge" de Brioude en Haute-Loire, et ce, depuis 22h, samedi dernier...avec le véhicule de la tenancière !!.

Ce dangereux terroriste suspecté par la justice française d'appartenir à un réseau terroriste préparant des attentats en France a déjà été arrêté à Damas en Syrie en 2003, après avoir séjourné dans des camps d'entraînement afghans d'AL QAEDA !!!

En 2007, il avait écopé de 10 ans de prison pour "association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste" dans le procès des "filières tchéchènes" !

Il avait été accusé d'avoir fomenté, en 2001 et 2002, des attentats à l'arme chimique ou biologique contre la tour Eiffel, mais aussi contre un grand magasin du Forum des Halles à Paris ou d'autres établissements !!!

A l'issue de sa détention en décembre 2011, la Cour européenne des droits de l'homme avait demandé à la France de ne pas l'expulser vers l'Algérie (son pays), son avocat craignant alors des "représailles".

Entre noël 2011 et la fin du mois de janvier 2012, il était placé en résidence surveillée dans un hôtel à Millau (Averyron).

islabri-074.jpg

Ensuite, il s'enfuit, est retrouvé en Suède, puis renvoyé en France pour répondre de non-respect de l'assignation devant le TGI de Rodez.

Condamné à 6 mois de détention en juin 2012, il en sort pour être assigné le 10/10/2012 à Langeac en Haute-Loire puis à qelques kilomètres de cet endroit, à Brioude, le 29/10/2012.

L'alerte a été donnée à la gendarmerie, hier matin, à 8h45 par l'aubergiste quand il a découvert que ce dangereux terroriste n'était plus dans sa chambre.

En effet, l'islamiste Saïf ARIF s'était enfui dans la nuit avec la voiture de société de son épouse (une C3 gris foncé.... toute neuve).

A 9h00, l'islamiste Saïf ARIF n'était pas à la gendarmerie de Brioude, comme il doit le faire, quatre fois par jour, dans le cadre de se condamnation pour terrorisme en 2007 et de son assignation à résidence.

A 9h30, point de Saïf ARIF, le plan Milan est activé sur l'ensemble de la Haute-Loire, des barrages routiers sont mis en place, mais que nenni, l'oiseau terroriste wahabito-sioniste a filé depuis belle lurette.

Cet islamiste algérien a été vu samedi soir à 22h à Brioude puis, plus rien.

islabri-077.jpg

L'Etat étant généreux, ce dangereux terroriste islamiste venait juste de percevoir une somme de 5 000 euros de la part de l'agence Pôle Emploi de Brioude. Pour faire le plein de sa voiture volée ?

Le terroriste islamiste Saïf ARIF est-il à Lyon ?

En effet, selon une source sûre, Saïf ARIF aurait reçu la visite de trois islamistes radicaux venus... de Lyon, il y a de cela, un mois et demi. Pour mieux parler et en toute discrétion, ils auraient discuté dans une voiture, à l'abri des indiscrétions, tout en circulant dans Brioude !!!

Ne parlons pas du portable, Saïf ARIF utilisait, (à l'ancienne), une cabine téléphonique pour passer ses appels. Faut-il espérer que cette cabine était sur écoute !!!

Pas de quoi faciliter le travail du SRPJ de Clermont-Ferrand qui commence tout juste son enquête, même si un avis de recherche a été lancé au sein de l'espace Schengen dont on sait bien que c'est plus une "passoire" qu'un territoire bien étanche !

A moins que l'armée arabe syrienne du président Bachar El-Assad ne se charge de la douloureuse besogne à la place de la police française : l'élimination de ce dangereux terroriste islamiste radical qui rêvait déjà de tout faire péter à Paris !!!

a782.jpg

Quand pense notre sinistre des affaires étrangères, Laurent "Fabiouse de vache" qui était parmi les premiers au monde à réclamer, à cor et à cri, des missiles sol-air ainsi que d'autres "joujous" meurtriers aux terroristes wahabo-sionistes en Syrie qui sont de la même trempe que notre islamiste "auvergnat" ?

(Photos : La Montagne, Edition de Clermont-Ferrand).

A suivre.

FIONSTORY n° 266 : l'histoire d'amour entre le Qatarat et les frères musulmans

Dans la foulée des soulèvements arabes

le Qatarat exploite sa grande richesse et

son empire médiatique pour se transformer

en superpuissance régionale.

Ce sont ses liens historiques

avec les Frères musulmans

qui détermineront le succès

ou non de la stratégie de Doha.


JPEG - 34.2 ko

23 octobre 2012 - Le Premier ministre du Hamas, le traître Ismaïl Haniyeh (à d.), aux côtés de l’Émir du Qatar, Hamad bin Khalifa al-Thani, lors de la visite de ce dernier dans la bande de Gaza.

Nous sommes accoutumés à ce qu’un pays comme l’Arabie saoudite tente de jouer un rôle de premier plan dans la vie politique de la région, mais dans le cas d’un pays petit comme le Qatar - avec une population autochtone d’à peine 200 000 personnes - cela est remarquable.

Principalement en raison de sa grande richesse en pétrole et en gaz, la petite péninsule du Golfe est capable de faire jeu égal avec les principales puissances de la région. Le Qatar a réussi à tirer parti de sa fortune économique, et son empire médiatique construit autour de la chaîne al-Jazeera, renforce sa réputation de superpuissance régionale.

Dans les années qui ont précédé le soulèvement arabe, le Qatar a suivi une diplomatie qualifiée de pragmatique, établissant des relations solides avec des ennemis jurés comme les États-Unis et l’Iran ou le Hamas et Israël. Dans un sens, Doha a précédé la Turquie,  en mettant en œuvre avec succès une politique étrangère de « zéro des problème ».

Aujourd’hui, cependant, le Qatar se comporte avec plus d’audace, prenant parti dans les bouleversements qui secouent le monde arabe et lâchant les rênes à al-Jazeera pour que celle-ci s’attaque à ses ennemis. Le Qatar s’est en effet lui-même placé dans l’œil du cyclone.

Après son soutien médiatique aux révolutionnaires, Doha s’est senti à l’aise avec les nouveaux dirigeants islamistes de l’Égypte et de la Tunisie. En Libye, le Qatar était à la pointe du soutien militaire et financier arabe aux forces rebelles soutenues par l’OTAN jusqu’à la chute de Mouammar Kadhafi. En Syrie, l’émir est prêt à tout risquer pour faire tomber le régime de Bachar al-Assad.

Au centre de la stratégie du Qatar se trouvent ses liens historiques avec les Frères musulmans, qui sont devenus les principaux bénéficiaires des soulèvements arabes. Parier sur la Fraternité, cependant, comporte des risques - en particulier vis-à-vis des autres États du Golfe qui considèrent les Frères musulmans comme une plus grande menace que l’Iran.

a187.jpg

La Fraternité au Qatar

La présence au Qatar de Frères musulmans originaires d’un certain nombre de pays arabes, remonte aux années 1950, lorsque plusieurs des membres du mouvement ont été contraints à l’exil, en particulier par l’Égypte de Gamal Abdel-Nasser. En 1999, la branche du Qatar des Frères musulmans s’est dissoute d’elle-même, et son chef Jassem Sultan déclara en 2003 que l’État qatari s’acquittait "correctement" de ses obligations religieuses.

Des tentatives similaires visant à concilier la Fraternité avec la famille régnante dans les Émirats arabes unis n’ont pas été aussi fructueux. La branche de la Fraternité des Émirats Arabes Unis, appelée al-Islah, a été autorisée à agir comme un organisme de bienfaisance, mais a dû cesser ses activités politiques.

a354-1.jpg

Al-Jazeerat 

Au fil du temps, les liens entre le Qatar et les membres de premier plan de la Confrérie se sont renforcés, notamment avec le sheikh Yusuf al-Qaradawi et une longue liste de journalistes islamistes et de militants qui ont inondé les rangs d’Al-Jazeera, avec parmi eux l’ancien directeur général Wadah Khanfar (des Frères Musulmans jordaniens) et l’actuel ministre tunisien des Affaires étrangères Rafik Abdul-Salam, lequel dirigeait le centre de recherche de la chaîne.

Le Qatar n’a pas perdu de temps pour appuyer les nouveaux régimes des Frères musulmans en remplissant leurs coffres. Contrairement à d’autres pays du Golfe, qui ont réduit leurs investissements en Égypte après la chute de Moubarak, Doha a promis d’augmenter sa part jusqu’à 18 milliards de dollars dans les prochaines années.

Trahison du HAMAS

Les dépenses somptuaires du Qatar en faveur des islamistes ont également réussi à attirer le Hamas palestinien et à éloigner celui-ci de l’Iran et de la Syrie. Dans un récent voyage dans la bande de Gaza, l’émir qatari Cheikh Hamad Bin Khalifa al-Thani a annoncé des investissements et lancé des projets qui équivalent à un quart de milliard de dollars.

Le mécontentement des pays du Golfe

a1272.jpg

La romance entre les Frères musulmans et le Qatar est une source de mécontentement chez ses voisins du Golfe, notamment l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis. Ce n’est pas la première fois que Doha mécontente les autres régimes dans la région, car il était autrefois dans les meilleurs termes - principalement pour des raisons économiques - avec l’Iran.

Mais les autres monarchies du Golfe sont de plus en plus méfiantes face à la montée en puissance des Frères dans la région. Certains considèrent la Confrérie comme une plus grande menace que l’Iran. La récente arrestation de dizaines de membres d’al-Islah pour avoir prétendument comploté pour renverser le régime des Émirats Arabes Unis, en est un exemple.

Les médias saoudiens sont de plus en plus ouverts dans leur critique de la relation privilégiée du Qatar avec les Frères, et les Émirats Arabes Unis sont en train de lancer une station de télévision dirigée contre eux. De son côté, le Koweït n’a toujours pas envoyé un montant même symbolique d’aide à l’économie chancelante de l’Égypte.

Cette situation a rendu le Qatar attentif à ne pas déranger ses voisins du Golfe, évitant d’allumer tout incendie pouvant s’étendre. Quand Sheikh Yusuf al-Qaradaw, par exemple, a publiquement critiqué les Émirats arabes unis pour avoir expulsé des Syriens vers l’Égypte en mai 2012, al-Thani s’est lui-même rendu à Abu Dhabi le lendemain pour limiter les dégâts.

La politique du Qatar dans le golfe semble être un prolongement de son approche pragmatique antérieure, consistant à s’allier avec des ennemis acharnés, à vouloir concilier ses rapports avec ses partenaires du Golfe et son patronage des Frères musulmans. Cependant, dans d’autres parties du monde arabe comme en Syrie, le Qatar joue un jeu nouveau et potentiellement dangereux en plaçant toute la mise sur un seul camp.

POUR VOIR NOS AUTRES POSTS, MERCI DE CLIQUER A LA RUBRIQUE "CANARDAGES IDIOTS". Merci - TO SEE OUR OTHER POSTS, PLEASE CLICK ON THE HEADING "CANARDAGES IDIOTS." thank you - Чтобы увидеть наши другие ДОЛЖНОСТИ, пожалуйста, нажмите на заголовок "CANARDAGES идиотов." Спасибо - PARA VER NUESTROS OTROS CARGOS, POR FAVOR HAGA CLICK EN EL TÍTULO "CANARDAGES idiotas." Gracias - За да видите други постове, моля кликнете на заглавието "CANARDAGES идиоти." Благодаря ви - 

"Urgence ! Les pogroms salafistes contre les chrétiens en Syrie continuent"

VIOLEE ET TORTUREE

PAR 20 BARBUS SALAFISTES !

a1185.jpg

Alep - Mercredi 3 Avril 2013 - Des 312 familles qui se trouvaient à Djabal Saydeh (Cheikh Maksoud), au moment de l'invasion par l'ASL et Forsat al-Nosra : 23 d'entre-elles sont restées assiégées.

Nous apprenons d'une mère chrétienne rescapée, mais témoin oculaire, que 13 femmes, et parmi elles des jeunes filles et des mères, ont été violées brutalement devant les leurs ; elles ont ensuite été égorgées avec toute leur famille. 

En outre, deux infirmiers kurdes qui travaillent pour l'Hopital al-Mahabbeh [L'Amour] ont vu ces barbares agir et nous ont rapporté ces faits. 

A présent, les éléments armés d'al-Nosra se mettent à déclarer aux hauts-parleurs des Minarets que le tour des deux quartiers d'Alep qui ne sont pas encore investis par Forsat al-Nosra, Soulaimanieh et Syriane al-Jadideh, arrive. 

Nous informons ainsi les chefs d'Etat occidentaux et régionaux pour qu'ils ne disent pas ensuite : "nous n'étions pas au courant des pogroms chrétiens en Syrie".

FIONSTORY n° 226 : BOSTON NEWS : STOP A L'HYPOCRISIE DES AUTORITES MUSULMANES

La communauté musulmane refuse d'enterrer

le terroriste d'Al Qaeda à Boston !!!

a71.jpg

The Muslim community refuses to bury the terrorist of Al Qaeda in Boston !

La communauté musulmane de la région de Boston craint une vague d'islamophobie et la famille du terroriste Tamerlan TSARnaev se demande s'il aura droit... à des funérailles musulmanes.
"Au vu de l'identité du défunt, seul un dignitaire peut décider" a déclaré mardi Youssoufi VALI, porte-parole - qui pisse dans son froc - de la mosquée "Communauté islamique de Boston".
En début de semaine, l'Iman Talad EID, attaché à l'Institut islamique de Boston, avait exclu d'accueillir le "mécréant" en indiquant au Huffington Post : "Je ne suis pas disposé à lui organiser des funérailles. Un homme qui tue délibéremment des personnes n'a pas sa place dans la communauté musulmane".
Ce paltoquet en a rajouté une couche "Il a déjà quitté le giron de l'Islam en perpétrant ce crime odieux. Dans le Coran, il est dit que quiconque tuera des innocents, brûlera en enfer".
Quant on voit les massacres en Syrie des terroristes islamistes que l'Occident repeint au doux vernis de "Rebelles", on se dit que certains musulmans et les sionistards nous prennent vraiment pour des cons.
En Syrie, les terroristes musulmans sunnites alliés au Qatar, à la Turquie et à l'Arabie Saoudite massacrent, égorgent, violent musulmanes ou non-musulmanes, détruisent des mosquées, volent l'économie de la Syrie au nom de leur Islam en criant "Allah Akbar" sans arrêt pour se donner bonne conscience tout en voulant crééer un état islamique en Syrie.
Et là, aujourd'hui, que voit-on à Boston ?
Des musulmans moralistes, bon chic bon genre, qui ne veulent surtout pas déplaire au FBI et encore moins au peuple américain puisque, craignant des représailles, des dizaines de mosquées et de groupes islamiques ont pris leur distance depuis la publication de l'appartenance des deux frères de Boston à la religion musulmane avec des groupes terroristes islamiques tchétchénes.... que soutiennent les USA en Syrie contre le président Baschar Al-Assad !
"L'Iman n'a pas à prier pour l'auteur d'atrocité, mais quelqu'un d'autre peut s'y soumettre", a rappelé des son côté l'Iman Suhaib WEBB.
Bref, les musulmans Bostoniens se renvoient la balle car tout cela fait mauvais genre chez les cathos gringos ou chez les franc-maçonnards.
Seule leçon pour nous, les européens mais triste constat : derrière chaque mosquée dans le monde, se cache, au moins deux potentiels terroristes et cela est conforté par l'envoi des musulmans européens pour faire le "Djihad" en Syrie pour tuer, égorger...... au nom de l'Islam qui se veut...une religion de paix et de fraternité.
Les terroristes-rats islamiques d'Al Qaeda, de la Turquie, du Qatarat, l'Arabie Saoudite nous démontrent clairement que nous devons fortifier nos cultures et nos tradition européennes laïcs face aux barbares qui veulent détruire tout ce que nous avons bâti durant des millénaires, dont celui, en France, capétien !
Sur ce fait-là, nous devons apppliquer la charia laïque de défense de nos idéaux afin de diffuser au monde entier notre véritable message de solidarité et d'égalité car la patrie des droits de l'homme n'est pas, chez nous, un vain mot mais un modèle international et ancestral.
Trop d'abus contre nos valeurs nous verrait appliquer, de façon tout à fait légitime la loi du Talion, comme le font si bien les valeureux soldats de l'Armée Arabe Syrienne fidèle au président Bashar Al-Assad et le peuple syrien martyrisé par les islamistes à la sauce terroriste wahhab✡-si✡niste et à la pourriture salafiste !

Suivez notre série "FIONSTORY" sur Facebook en cliquant à l'adresse suivante : 

http://www.facebook.com/Soutenons.BACHAR.EL.ASSAD.EUROPE

Merci de Like and Share notre page !

Marc-Claude de PORTEBANE

FIONSTORY n° 204 : 6 millions pour Laurent FABIOUSE DE VACHE (patrimoine global)

6 MILLIONS POUR CE SIONISTE

QUI VEUT ARMER LES TERRORISTES

SALAFISTES EN SYRIE !

a1146.jpg

PALMARES DU PATRIMOINE DU GOUVERNEMENT DE FLAMBY : LA PALME POUR LAURENT FABIOUSE DE VACHE : 6 MILLIONS (patrimoine global en euros) !!!

WINNERS OF THE GOVERNMENT OF Flamby HERITAGE: THE PALM FOR LAURENT FABIOUSE COW: 6 MILLION (total assets in euros) !

Que de pauvres socialos dans ce gouvernement socialiste !!!!

FIONSTORY n° 187 : Marc-Claude de Portebane - 10/02/2013 - Paris - Place du Trocadéro - Journée mondiale contre le terrorisme

Marc-Claude de Portebane a répondu présent

à l'appel à une mobilisation pour la Syrie

contre le terrorisme islamique appuyé

par les américano-sionistards !

s38-2.jpg

Marc-Claude de Portebane - 10/02/2013 - Paris - Place du Trocadéro -

avec ses camarades du Parti Révolutionnaire National-Bolchevique

L’union des patriotes Syriens a organisé une journée mondiale de soutien à la Syrie....

ss11.jpg

.....dans le combat qu’elle mène

ss9.jpg

.....contre le terrorisme islamiste et international

ss4.jpg

.....appuyé et armé par les puissances occidentales et leurs potes : la Turquie et les monarchies des pétrodollars.

FIONSTORY n° 186 : Venezuela ou les exploits peu glorieux du sionistard Henrique Capriles Radonski

Après avoir refusé d’assumer sa défaite,

le petit kapo Henrique Capriles Radonski

soutenu par les Amer-loques a

demandé à ses partisans, d’aller manifester !

a1131.png

Le chef de l’opposition de droite vénézuelien est aujourd’hui responsable de 7 morts dont un policier, et de 61 blessés.

C’est le procureur général Madame Luisa Ortega, qui a annoncé ces mauvaises nouvelles pour le Venezuela : 

« Lors de ces violences, sept Vénézuéliens sont morts, parmi eux un fonctionnaire de police de l’État de Tachira « 

Il y a eu, aussi, 135 personnes interpellées au cours de ces manifestations illégales, dont le responsable est le mauvais perdant.

Nicolas Maduro a gagné l’élection et, en refusant de reconnaître sa défaite, Henrique Capriles Radonski veut plonger son pays qu’il déteste, dans le chaos.

FIONSTORY n° 159 : L'AMBASSADE DE FRANCE EN ALGERIE FAIT RECULER FLAMBY SUR AL-NOSRA ?

REFLECHIR A QUOI PUISQUE

FLAMBY et LAURENT FABIOUSE DE VACHE

APPORTENT LEURS SOUTIENS

A AL-QAEDA EN SYRIE  ?

a813.png

"Nous devons réfléchir à l'idée d'inscrire al-Nosra sur les listes terroristes - Verbatim des réponses du porte-parole du MAE à des questions sur la politique française en Syrie !"
Réponses du porte-parole du ministère des Affaires étrangères à des questions des journalistes sur la Syrie 12 avril 2013
Syrie
Q - Après l’annonce officielle du front Al-Nosra de son adhésion au réseau d’Al-Qaïda, il n’y a pas eu une réaction de l’opposition syrienne, à part une phrase laconique sur la page Facebook de Moaz Al-Khatib. Votre réaction sur ce silence et quel sera son impact sur votre relation avec l’opposition syrienne ? La France va-t-elle inscrire ce mouvement d’Al-Nosra sur la liste des organisations terroristes ?

R – Tout d’abord sur les réactions, il y a non seulement eu à ma connaissance, une réaction de Moaz Al-Khatib, le président de la coalition nationale syrienne, mais il y a eu également des réactions des comités locaux de coordination. Tous se sont, sans aucune ambigüité, démarqués publiquement des propos de Al-Nosra et de certains représentants d’Al-Qaïda. Tous ont dénoncé une forme d’ingérence et rappelé leur attachement aux principes démocratiques, à l’Etat de droit et au respect des minorités.

C’est important car cela confirme ce qui pour nous est essentiel : le programme de la coalition, les objectifs qu’elle poursuit, la philosophie dont elle s’inspire. C’est au fondement du soutien que nous apportons à la Coalition nationale syrienne. Je répète ici que tout l’enjeu est que cette coalition constitue une alternative crédible au régime en place. Et cette crédibilité repose notamment sur les principes dont elle se réclame et les valeurs qu’elle souhaite voir appliquées dans la Syrie de l’après Bashar al-Assad.

Sur la question de l’inscription, je voudrais tout d’abord redire ce que j’avais dit mardi : plus les violences continuent et plus la guerre s’intensifie en Syrie, plus grand est le risque d’une radicalisation. C’est l’un des objectifs manifestes de Bashar al-Assad que d’apparaitre comme le dernier rempart contre ces organisations djihadistes, dont al-Nosra. C’est bien évidemment un piège dans lequel il ne faut pas tomber.

J’avais dit mardi dernier que nous devions réfléchir à cette idée d’inscrire al-Nosra sur les listes terroristes. C’est, en effet, une mesure que nous étudions et cela en concertation avec nos principaux partenaires, dans le cadre du Conseil de sécurité des Nations unies. C’est une discussion aussi que nous avons avec nos partenaires européens et avec nos interlocuteurs de la Coalition nationale syrienne.

Q – En a-t-on parlé au G8 ?

R – La crise syrienne est un des sujets qui a été évoqué au G8 ou en marge du G8, puisqu’il y a des réunions qui se sont tenues, avec des représentants de la Coalition mais, pour la question de l’inscription elle-même, ce n’est pas dans ce cadre qu’une telle décision pourrait être prise. Le G8 n’est pas l’instance compétente pour en décider. L’instance compétente pour en décider est à New York et c’est le Conseil de sécurité.

Q – Donc dans ces discussions chacun a une opinion. Quelle est celle de la France ?

R – Compte-tenu de ce qui s’est passé, des récentes déclarations qui ont été faites par Al-Qaida et Al-Nosra, compte-tenu des risques qui sont ceux résultant de la dégradation de la situation sur place, nous estimons maintenant que c’est quelque chose qu’il faut envisager, qu’il faut discuter, dans le format que je vous ai indiqué.

(…)

Q – Mais aux Nations unies, quel est la commission, le comité, la structure que décide de cela ? Ce n’est pas le Conseil de sécurité ?

R – Ce dont on parle aujourd’hui, c’est la possibilité d’une inscription sur la liste dite du « comité 1267 », du nom de la résolution qui l’a créé et qui concerne al-Qaïda. Ce comité est formé des quinze membres du Conseil de sécurité.

Je vais reprendre depuis le début pour résumer et pour qu’il n’y ait pas de malentendus.

Nous savons que plus les violences se poursuivent sur place en Syrie et plus il y a un risque de radicalisation, c’est-à-dire de montée en puissance de certains groupes radicaux, aux nombres desquels al-Nosra.

Il y a eu des déclarations récentes affiliant al-Nosra à al-Qaïda. Nous observons que la Coalition nationale syrienne s’est démarquée publiquement de ces déclarations faites par al-Nosra à al-Qaïda et a rappelé au contraire son attachement aux valeurs et aux principes démocratiques.

A la lumière de ces développements, nous étudions aujourd’hui les mesures que nous pourrions prendre visant al-Nosra dans le cadre plus général de la lutte contre le terrorisme. Une des options envisagées est d’agir dans le cadre des Nations unies et au titre de la procédure dite du « comité 1267 », qui tient son nom de la résolution 1267 et qui concerne al-Qaïda, et d’ajouter al-Nosra sur une liste d’entités sanctionnées.

Q – Donc vous accédez à la demande du régime syrien ? Le ministère des Affaires étrangères syrien a envoyé une lettre officielle à Ban Ki-moon, réclamant l’inscription d’al-Nosra sur la liste des organisations terroriste et réclamant également des sanctions à son égard, hier.

R – La demande syrienne d’inscription à laquelle vous faites référence n’a pas été, à ma connaissance, formellement déposée. Les Etats membres du comité n’ont donc pas encore eu à se prononcer officiellement sur cette demande. Mais il y a une chose de sûre, c’est que le moment venu, quand le dépôt officiel aura été fait, la France refusera toute manœuvre du régime qui consisterait, par le biais de cette demande, à assimiler l’ensemble de l’opposition syrienne à des terroristes.

Q – Concernant l’utilisation d’armes chimiques en Syrie, des preuves ont été transmises au Conseil de sécurité par des diplomates. Quelles suites donne-t-on à ces preuves ?

R – Je ne sais pas à quoi font référence ces diplomates occidentaux mentionnés dans la dépêche. A ma connaissance, il n’y a pas eu de transmission d’informations récentes.

En revanche, l’ensemble des membres du Conseil de sécurité des Nations unies ont estimé qu’il y avait un faisceau d’indices et d’informations suffisant pour demander au secrétaire général des Nations unies d’ouvrir une enquête sur un éventuel recours à des armes chimiques en Syrie, qu’il s’agisse d’ailleurs d’armes utilisées par le régime contre l’opposition – une accusation portée par certains membres de l’opposition, ou inversement, d’armes utilisées par l’opposition contre le régime – accusations portées par le régime. Le secrétaire général des Nations unies a confié cette enquête à l’OIAC, une équipe a été réunie et est chargée d’aller sur place enquêter en Syrie pour que des preuves soient rassemblées, étayant ces informations et ces indices ou les infirmant. Il ne vous aura pas échappé que le régime syrien n’a pas accepté le déploiement de cette mission dont le secrétaire général des Nations unies avait dit, à juste titre, qu’elle devait se déployer sans retard, sans condition et sans restriction. Elle devait pouvoir enquêter en tout lieu du territoire syrien dès lors qu’elle le jugerait nécessaire.

Ce refus est bien évidemment inacceptable. Il est étrange pour commencer, s’agissant d’une mission que le régime syrien lui-même avait demandée. Le refus est par ailleurs inacceptable en ce sens qu’il porte sur un sujet de préoccupation majeur pour la communauté internationale et pour les Syriens au premier chef. Si ce refus devait être répété, il s’agirait d’une nouvelle preuve, si c’était nécessaire, de la duplicité de ce régime."

ON VERRA BIEN LA REPONSE DE FLAMBY QUAND LES SALAFISTES VIENDRONT POSER DES BOMBES DANS LE COEUR MEME DE PARIS !

L'ALGERIE S'OPPOSE AUX MENEES SALAFISTES DU QATAR DANS SA SPHERE D'INFLUENCE, TANDIS QUE PARIS PACTISE AVEC LE DIABLE EN SYRIE ALORS QUE LES SOLDATS FRANCAIS SONT EXPOSES FACE A L'ISLAMISME RADICAL AU MALI !!!

LE GOUVERNEMENT DU PRESIDENT ASSAD FAIT FACE DEPUIS 2007 ET NON 2011 AUX VISEES DE DESTABILISATION DES USA, DE SION, DE L'INFAME TURQUIE DE L'ISLAMISTE ERDOGAN ET DU QATARAT !


La Russie a envoyé un navire de débarquement en Syrie

Россия направила десантного корабля в Сирию
Russia sent a ship landing in Syria

a783.jpg
Kouchner soutient les intérêts juifs et américains.

LE CRIME ET LA GUERRE C'EST LUI. LA FRANCE DOIT QUITTER L'OTAN

Le navire de débarquement Alexandre Chabaline, de la Flotte russe de la Baltique, a quitté le port de Novorossisk pour se rendre en Syrie avec une cargaison destinée à la base russe de Tartous, rapporte la direction du service de presse et d’information du ministère russe de la Défense.

« Après le passage des détroits de la mer Noire vers la Méditerranée, l’Alexandre Chabaline se dirigera vers le port syrien de Tartous », précise le communiqué du ministère de la Défense paru vendredi.

VIDEO : http://french.ruvr.ru/2013_04_12/La-Russie-a-envoye-un-navire-de-debarquement-en-Syrie/

Le 17 avril, le navire quittera Tartous et continuera à effectuer des missions au sein du groupe de la flotte russe en Méditerranée. /L

L'Idiot provincial : moi aussi j'ai un compte aux 3 Suisses

Marc-Claude de PORTEBANE :

s35.jpg

MOI AUSSI J'AI UN COMPTE

AUX 3 SUISSES....

s38.jpg

POUR COMBATTRE LES SALAFISTES EN SYRIE...

Les services de renseignements français, qui enquêtent sur les fraudes fiscales auraient communiqué à la justice celles qui concernent Jérôme Cahuzac au moment précis où Bercy s'apprêtait à imposer des coupes budgétaires drastiques aux armées. L'Hebdo qui met en avant comme preuve - ou comme "indices" - la grande "précision" des informations dont disposait la justice française sur le compte en Suisse du ministre.

"Cahuzac a voulu notre mort. Nous avons eu sa peau" aurait déclaré une source militaire citée dans le journal romand

Bien avant sa démission, l'ancien ministre du Budget considérait La Grande Muette comme trop coûteuse et envisageait de la dégraisser en rabotant son budget jusqu'à un milliard d'euros en 2014.

SOUTENUS PAR LE BANDITISME TALMUDIQUE !

g3.jpg

Photos : (Journée mondiale contre le terrorisme en Syrie - Paris, place du Trocadéro, 10/02/2013 avec des patriotes syriens européens).

FIONSTORY n° 142 : le "dictateur" FLAMBY pige enfin que le Front al-Nosra est un groupe terroriste

a1031.jpg

Mieux vaut tard que jamais ? Sans doute. Actuellement, en coulisses, selon des sources bien introduites, la France envisagerait de mettre aussi le Front al-Nosra sur la liste des organisations terroristes. Considérant donc que ce sont les seuls et vrais combattants sur le terrain contre la Syrie et le Gouvernement de Bachar al-assad, nous attendons la suite. Ce qui peut motiver une telle décision, c’est bien sûr parce que leur poulain, est en grosse difficulté sur le terrain.

La France, dont le président François Hollande a été traité par des militants anti-mariage gay, hier soir à Paris, de dictateur, comprendra sans doute que la solution la meilleure, était le dialogue proposé par le Gouvernement syrien.

Malheureusement, les terroristes comme les régimes occidentaux ne pensent, ne mangent et ne gèrent chaque difficulté que par la force. Hélas, cette fois-ci, avec Assad le résistant, la donne change peu à peu. Sur le terrain, Al-Qaïda et/ou Front al-Norsra, malgré l’arsenal et l’argent, ne parvient pas à renverser la tendance.

Pire, quand on sait que dans ses troupes, il y a des Français, des Anglais et des Belges, sans compter les sunnites du Maroc, du Yemen, de Tunise, de Libye ou d’Egypte, on se demande finalement les « qui » sont contre le Gouvernement Assad ? Qui est en face ?

Finalement, un coup de chapeau aux Algériens, seuls à ne pas crier avec les loups qui veulent détruire la Oumma, en faisant la volonté du Qatar, de l’Arabie saoudite et de l’Occident.

Après Koffi Annan, l’ex secrétaire général des Nations unies, qui était tombé dans le traquenard du Qatar et de l’Occident, le tour de Lakhdar Brahimi arrive à petit pas. 

En désaccord avec le Qatarat et la France qui voulait (veut ?) armer les terroristes en Syrie, ces monstres dits « rebelles », l’émissaire spécial de l’Onu et de la Ligue arabe pour la Syrie, Lakhdar Brahimi, envisage sérieusement de démissionner. Cette capitulation arrivera probablement au cours de la semaine prochaine.

Ce dernier accuse le Qatar et les pays arabes qui le soutiennent, de vouloir détruire à tout prix la Syrie.

Le gouvernement syrien a appelé jeudi le Conseil de sécurité de l'ONU à sanctionner le groupe terroriste "Le Front Al-Nosra" lié à Al-Qaëda

Le gouvernement syrien a appelé jeudi le

Conseil de sécurité de l'ONU à sanctionner les potes

de Laurent FABIOUSE DE VACHE :

le groupe rebelle numéro 1 lié à Al-Qaëda

le Front terroriste Al-Nosra !

a772.jpg

Après l'acte d'allégeance public, mercredi 10 avril 2013, d'Al-Nosra au chef d'Al-Qaida Ayman al-Zawahiri qui a appelé à l'établissement d'un Etat islamique en Syrie, le gouvernement syrien a appelé jeudi le Conseil de sécurité de l'ONU à sanctionner le Front Al-Nosra, le groupe terroriste le plus influent au sein de la rébellion salafiste alors que Washington débloquait une aide alimentaire et médicale de dix millions de dollars pour l'opposition syrienne.
Le ministère syrien a d'ailleurs souligné dans un communiqué avoir «régulièrement averti l'ONU sur les liens entre les groupes terroristes armés et Al-Qaida, ainsi que sur les crimes du Front al-Nosra».
Selon l'AFP "Les Affaires étrangères syriennes ont demandé au Conseil de sécurité de faire pression sur «les Etats qui soutiennent le terrorisme en Syrie pour qu'ils cessent leurs activités illégales», en référence notamment à la Turquie, à l'Arabie saoudite et le Qatar.
Ces pays sont accusés par Damas d'abriter et de financer les rebelles, regroupés en majorité sous l'ombrelle de l'Armée syrienne libre (ASL) mais qui ne comprennent pas Al-Nosra, groupe déjà classé sur la liste des «groupes terroristes» établie par Washington qui le soupçonnait de liens avec Al-Qaida.".

Une preuve (une de plus) que les terroristes d’ Al-Qaïda-AL-CIA n’attaquerons jamais le régime sioniste

Les Moudjahidines salafistes

ne combattront

jamais l'entité sioniste !

FIONSTORY n° 141 

VIDEO : http://youtu.be/w5rUt1yi-LE

Les potes de Laurent FABIOUSE DE VACHE, les moudjahidines salafistes de Bamako ou de Damas ne toucheront jamais à l'entité sioniste.

Contre la désinformation, merci de LIKE and SHARE notre page sur facebook : Soutenons Bachar el-Assad depuis l'Europe دعم بشار الاسد من أوروبا

http://www.facebook.com/Soutenons.BACHAR.EL.ASSAD.EUROPE

Soutien européen à Bashar Al-Assad, au Panarabisme contre le salafisme. European support for Bashar Al-Assad, pan-Arabism against Salafism. الأوروبي الدعم لبشار الأسد، ضد العروبة السلفية

Les « rebelles » salafistes syriens sont sous le contrôle d’Al Qaïda

ضبط شاحنة محملة بأطنان من المتفجرات في ادلب

  

Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon commence à agacer les ennemis de la Syrie. Avec sa déclaration du jour, condamnant les livraisons d’armes venant de Libye et transitant par la Turquie pour être remises entre les mains des extrémistes en Syrie, n’a pas plu.

The Independant a affirmé que tous les « rebelles » syriens sont sous le contrôle d’Al Qaïda. D’ailleurs, ces derniers ont fait aussi allégeance au grand manitou de l’agence, remplaçant de Ben Laden, l’Egyptien Ayman Mohammed Rabie al-Zawahiri.

Toute l'actu sur la Syrie à lire ici : http://www.facebook.com/Soutenons.BACHAR.EL.ASSAD.EUROPE

Comme le montre la vidéo en dessous, heureusement que l’armée arabe syrienne est là, un drame semblable à celui de Damas aurait eu lieu, hier, à Edlib. Heureusement que le camion transportant des tonnes de bombes, n’a pas explosé. Il y avait au dessus des bombes, des sacs de pommes de terre. Heureusement que l’armée a contrôlé ce véhicule et mis en joue ses occupants qui n’ont pu faire exploser leur engin de la mort.

VIDEO : http://youtu.be/jtbZmfYyfYk

Les ennemis de la Syrie doivent se retrouver ce 20 avril en Turquie, devenue l’un des pays du mal absolu avec le Qatar et leurs alliés occidentaux. Entre leurs crimes et leur folie, ces gens n’arrivent toujours pas à démembrer la Syrie. De plus en plus impatients avec la défaite sur le terrain de leurs protégés d’Al-Qaïda, l’heure est grave. Ils se demandent eux-mêmes comment la Syrie tient toujours…

Merci.

Le compte bancaire Suisse de Jean-Marie LE PEN fait des ravages

DEVENIR MILITANT FN

Jean-Marie Le Pen a justifié le recours à une banque suisse par le fait qu'il était alors « diabolisé » et qu'il avait « du mal à trouver du crédit dans les banques françaises ».

Mediapart a dit s'appuyer sur des documents déjà diffusés par L'Evénement du jeudi, aujourd'hui disparu, et qu'il publie sur son site. Jean-Marie Le Pen a souligné que l'article de l'hebdomadaire datait de 1992 et qu'il avait à l'époque apporté « les démentis qui convenaient ».

Selon Mediapart, plusieurs documents tendent à montrer que deux millions de francs environ ont été déposés sur le compte en question entre juin 1984 et avril 1986, sous la forme de placements fiduciaires, ce qui contredit l'idée d'un emprunt.

L'article de Mediapart embarrasse Marine Le Pen, qui se voulait irréprochable en pleine affaire Cahuzac. Le Monde avait déjà révélé la semaine dernière qu'un ex-avocat, conseiller de Marine Le Pen, avait aidé l'ex-ministre du Budget socialiste à ouvrir son compte en Suisse.

Selon d’autres documents diffusés par Mediapart, Jean-Pierre Mouchard a opéré dans les années 1990 des virements internationaux à travers Overseas Property Services Limited à Gibraltar, pour renflouer l’une de ses maisons d’édition française, Magellan. C’est la société fiduciaire Isola et Isola, également située à Gibraltar, qui gère les opérations de l’éditeur liées à Overseas Property Services Ltd, mais aussi celles liées à la société panaméenne Hadret Al-Raiss, dont Jean-Pierre Mouchard est actionnaire, ajoute le site.

SYRIE : Une opération des forces spéciales syriennes contre la vermine salafo-wahabite

Une opération des forces spéciales syriennes contre la vermine salafo-wahabite dans la banlieue sud-ouest de la ville d’Idleb !

http://youtu.be/9vHeJaTQeo8

FIONSTORY n° 131 : le père de FLAMBY un candidat malchanceux sur une liste d’extrême droite

FLAMBY est le fils cadet du docteur Georges Gustave Hollande, né le 9 mai 1923 à Cognac, médecin ORL, candidat malchanceux sur une liste d’extrême droite aux élections municipales de Rouen en 1959 et de Bois-Guillaume en 1965. 

Mont-Bar-II-004.jpg

Flamby is the youngest son of Dr. Georges Gustave Holland, born May 9, 1923 in Cognac, ENT doctor, unsuccessful candidate on a list of right-wing municipal elections in 1959 and Rouen Bois-Guillaume in 1965.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7ois_Hollande

Flamby هو الابن الاصغر للدكتور غوستاف هولندا جورج، ولد 9 مايو 1923 في الكونياك، طبيب الأنف والحنجرة، مرشح فاشلة على قائمة اليميني في الانتخابات البلدية عام 1959 وروان بوا غيوم في عام 1965.

Le saviez-vous ?

Son père était Georges Gustave Hollande, un riche bourgeois, médecin ORL et propriétaire de plusieurs cliniques. Ce dernier militait à l’extrême droite aux côtés de Jean-Louis Tixier-Vignancour (candidat à l'élection présidentielle française de 1965 avec Jean-Marie Le Pen comme directeur de campagne) ainsi que pour l’OAS (l'Organisation armée secrète, une organisation française politico-militaire clandestine partisane).

- Il a passé son enfance à Bois-Guillaume, ville résidentielle (sur les hauteurs de Rouen) où habitent les plus riches normands. Il fut élevé au pensionnat Jean-Baptiste-de-La-Salle de Rouen (chez les « bourges du privé », comme il aime les critiquer constamment).

- Son père, mal vu à cause de ses tendances radicales,  préfère vendre sa clinique, sa maison et ses appartements pour déménager avec sa famille dans une superbe propriété à Neuilly-sur-Seine. Hollande a donc continué ses études dans la commune des aristocrates et des grands-bourgeois.

Sa fortune et son patrimoine sont estimé à plus de 10 000 000 d’Euros, mais il ne paie pas l’ISF (l'impôt de solidarité sur la fortune) car un montage ingénieux sous forme de plusieurs SCI (société civile immobilière) le rend quasiment introuvable par le fisc français.

- Il n’a jamais dirigé une grande ville, ni une grande région. Il n’a jamais été ministre ni secrétaire d’état.

Il ne déjeune pas au Fouquet's mais dans un endroit plus discret et encore plus chic (plus de 160 euros par personne) : le restaurant Laurent, à quelques pas de la plus belle avenue du monde, dans le 8ème arrondissement.  Il y a d’ailleurs fêté sa récente victoire aux primaires socialistes. Dernièrement, il a été invité par le millionnaire Pierre Bergé (entrepreneur en confection de luxe et mécène).

Hollande en Corrèze :

- Lorsque Hollande est arrivé à la présidence du Conseil Général de la Corrèze en 2008, les comptes étaient très mauvais (avant lui, il y avait Jean-Pierre Dupont, UMP). Il y avait 831 fonctionnaires au Conseil Général. Il a décidé de passé à 1231, c’est-à-dire d’augmenter leur nombre de plus de 50% alors que le département avait un déficit très élevé.

Avec l’argent du contribuable, il a décidé d’offrir 5400 ordinateurs à des élèves de 5e. En 2011, alors que la crise économique touchait la France, il a décidé d’acheter encore 4000 Ipads aux collégiens de 6e et à leurs professeurs (4000 X 499 Euros = 1 996 000 euros). Et d’ailleurs, il a préféré acheter les tablettes à la marque Apple plutôt qu’à une marque française, comme Archos.

- Il a organisé des fêtes somptueuses et des diners au Château de Bity (appartenant au couple Chirac), payées par la collectivité sur son ordre. On comprend pourquoi Chirac vote Hollande.

En 2011, le bilan est catastrophique. En 4 ans, la dette a explosé de plus de 25% et la Corrèze est devenue le département le plus endetté de France (3 fois plus que la moyenne nationale).

En 2012, un plan d’austérité est tombé : diminution de 60% des investissements, augmentation de 6,5% de la taxe foncière, suppression de la gratuité des transports scolaires, suppression des aides aux petites communes, diminution de l’allocation familiale personnalisée d’autonomie des personnes âgées, diminution des prestations de compensation du handicap, suppression des 1000 euros de prime pour la garde d’enfants, suppression des bourses pour les étudiants et augmentation de 300% de la taxe du permis de construire.

- Sarkozy a dû se rendre en Corrèze pour remettre un chèque de 12 000 000 d’euros au Conseil Général car le département commençait à être en faillite.

Conférence sur la Syrie 2013: mythe et réalité a Bruxelles, Marc-Claude de Portebane parle

Conférence sur la Syrie: mythe et réalité a Bruxelles 9/03/2013.
Marc-Claude de Portebane : Politique impérialiste contre la Syrie (texte de Raja Chemeyal).

مؤتمر حول سوريا: الأسطورة والواقع في بروكسل 2013/03/09.
مارك كلود دي Portebane: السياسة الإمبريالية ضد سوريا (نص رجا Chemeyal).
Conference on Syria: Myth and Reality in Brussels 09.03.2013.
Marc-Claude de Portebane: imperialist policy against Syria (text Raja Chemeyal).
Conferentie over Syrië: Mythe en werkelijkheid in Brussel 09.03.2013.
Marc-Claude de Portebane: imperialistische politiek tegen Syrië (tekst Raja Chemeyal).
Conferencia sobre Siria: Mito y Realidad en Bruselas 09.03.2013.
Marc-Claude de Portebane: política imperialista contra Siria (texto Raja Chemeyal).
Konferenz über Syrien: Mythos und Realität in Brüssel 2013.09.03.
Marc-Claude de Portebane: imperialistischen Politik gegen Syrien (Text Raja Chemeyal).

Merci de cliquer sur le lien ci-dessous :

http://youtu.be/xSIvHRchbqU 

LIKE and SHARE