Ligue de Combat contre les cruautés envers les animaux

A1551

La Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux lance campagne nationale !

"Suis triste parce que les êtres humains

font beaucoup de mal aux animaux.

Si toi tu nous aimes, partage" !

Zaer

Corridas, zoos, animaux maltraités que des actions en perspective sur le terrain...

Les militant-es de la Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux vont bientôt lancer une campagne nationale de sensibilisation sur l'abandon des animaux avant les vacances estivales 2016.

Plus de 300 camarades en France et 75 à l'étranger sont mobilisé-es sur le terrain des actions. N'hésitez pas à nous contacter pour plus d'infos.

Responsables :

- Marc-Claude de PORTEBANE (Fondateur)

- Isabelle DAIRAIN (Auvergne-Rhône-Alpes)

- Claire FILIPPI (Paris - Lille)

- Patrice MANIER (Bretagne)

- Silvia de LUNA (Suisse)

- Anne-Marie TOUBOUL (Tunisie)

- Léon de PORTEBANE (Cuba - Amérique latine - Chine - Russie - Grèce)

Lien Facebook : https://www.facebook.com/liguedecombatcontrelescruauteenverslesanimaux/

Boycott du tourisme à Anduze et massacre de ces 3 chevrettes innocentes

30 de nos camarades sont déjà sur place !

A1825

Boycott du tourisme à Anduze - Boycott Tourism in Anduze - Turismo Boicot en Anduze - Boycott Tourismus in Anduze - Boycot Toerisme in Anduze -
Il existe d'autres méthodes, comme le propulseur hypodermique qui aurait permis de les mettre ailleurs et de les sauver de la barbarie !!!

ON SIGNE - ON VALIDE - ON PTG cette pétition :

http://www.mesopinions.com/petition/animaux/halte-honteuse-fusillade-3-chevrettes-anduze/14587

À l'attention : Mrs les Présidents de l'UE et de la République française

1- Exigeons la démission collective du conseil municipal d'Anduze
2- Boycottons massivement le tourisme à Anduze


Le Collectif Zadiste STOP GOLF Montcombroux-Les-Mines a publié ce matin une info ahurissante :
Trois chevrettes qui gambadaient librement dans la montagne à l'entrée d'Anduze, route de Générargues, ont été abattues en début de semaine. Dans l'impossibilité de les faire revenir, et devant le danger potentiel pour les automobilistes passant sur la route en contrebas (chutes de pierres), le maire d'Anduze a en effet, sur les conseils de la préfecture, pris un arrêté municipal.


Des gardes de l'Office national de la chasse ont donc au petit matin, ajusté leur fusil pour abattre les chèvres.

Par la présente pétition, nous exigeons la démission collective du conseil municipal d'Anduze car, même si la sécurité publique peut être en danger, rien ne justifie le meurtre de trois chevrettes innocentes, surtout que l'Etat dispose toujours de gros moyens pour sauver des humains en haute montagne.

L’utilisation de l’hélicoptère est très fréquente, et souvent le seul moyen de porter secours.

Trois chevrettes ont-elles moins d'importance que les humains ?
Ceci est scandaleux et barbare.

Boycottons également le tourisme dans l'agglo d'Anduze !

Marc-Claude de PORTEBANE
Ancien candidat à la députation de l'Allier

Photo de la pétition : Le Midi Libre

--------------------


-------- A la atención de: Sra Présdidents la UE y la República Francesa
1- Exigimos la renuncia del consejo municipal de Anduze
2- boicot del turismo masivo en Anduze

El Colectivo Zsadist PARADA DE GOLF Montcombroux-Les-Mines lanzó esta mañana una información desconcertante:
Tres cabras jóvenes retozando libremente en las montañas en la entrada de Anduze, camino Générargues, fueron asesinados a tiros a principios de esta semana. Incapaz de traer de vuelta así como el peligro potencial para pasar los automovilistas en la carretera de abajo (caída de rocas), el alcalde de Anduze tiene de hecho, con el asesoramiento de la Prefectura, tomó una ordenanza.

Guardias de la Oficina Nacional de Caza, por tanto, en la madrugada, ajustó su rifle para disparar a las cabras.

Por esta petición, exigimos la dimisión del consejo municipal de Anduze porque si bien la seguridad pública puede estar en peligro, nada justifica el asesinato de tres cabras jóvenes inocentes, especialmente el estado todavía tiene mucho dinero para ahorrar los seres humanos de alta montaña.

El uso del helicóptero es muy común, y a menudo la única manera de rescatar.

Tres langostinos estaban ellos menos importante que los seres humanos?
Esto es indignante y bárbara.

También boicotear el turismo en aglomerado Anduze!

Marc-Claude PORTEBANE
El ex candidato a la diputación Allier
----------------------------
Attn: Mrs Présdidents the EU and the French Republic
1- We demand the resignation of the municipal council of Anduze
2- Boycott massive tourism in Anduze

The Collective Zsadist STOP GOLF Montcombroux-Les-Mines released this morning a bewildering info:
Three young goats frolicking freely in the mountains at the entrance of Anduze, Générargues road, were shot dead earlier this week. Unable to bring back and to the potential danger to passing motorists on the road below (rockfall), the mayor of Anduze has indeed, on the advice of the Prefecture, took a bylaw.

Guards of the National Hunting Office therefore at dawn, adjusted their rifle to shoot the goats.

By this petition, we demand the resignation of the municipal council of Anduze because although public safety may be in danger, nothing justifies the killing of three innocent young goats, especially the state still has deep pockets to save High mountain humans.

The use of the helicopter is very common, and often the only way to rescue.

Three prawns were they less important than humans?
This is outrageous and barbaric.

Also boycott tourism in chipboard Anduze!

Marc-Claude PORTEBANE
Former candidate for the Allier deputation
--------------------------------------
عناية: السيدة Présdidents الاتحاد الأوروبي والجمهورية الفرنسية
1- نطالب باستقالة المجلس البلدي لاندوز
2- مقاطعة السياحة الهائلة في اندوز

أصدرت الجماعي Zsadist إيقاف GOLF Montcombroux ليه المناجم صباح اليوم معلومات مذهلة:
ثلاثة جداء الرقص فرحا بحرية في الجبال عند مدخل اندوز، الطريق Générargues، قتلوا رميا بالرصاص في وقت سابق من هذا الاسبوع. غير قادر على استعادة والخطر المحتمل لسائقي السيارات المارة على الطريق أدناه (الانهيار الصخري)، رئيس بلدية اندوز لها في الواقع، بناء على نصيحة من ولاية، اتخذ النظام الداخلي.

حراس المكتب الوطني للصيد بالتالي عند الفجر، ضبط بندقية لاطلاق النار على الماعز.

من خلال هذه العريضة، نطالب باستقالة المجلس البلدي لاندوز لأنه على الرغم السلامة العامة قد تكون في خطر، لا شيء يبرر قتل ثلاثة جداء الأبرياء، وخاصة دولة لا يزال لديه جيوب عميقة لإنقاذ البشر الجبال العالية.

استخدام طائرات الهليكوبتر هو شائع جدا، وغالبا ما تكون الطريقة الوحيدة لانقاذ.

وكانت ثلاثة القريدس أنها أقل أهمية من البشر؟
هذا أمر شائن والهمجي.

مقاطعة أيضا السياحة في وثيقة البرنامج القطري اندوز!

مارك كلود PORTEBANE

ZOO infâme du Bouy (63) : la Fondation 30 Millions d’Amis donne un coup de pied dans le panier de crabes !

Depuis la fin de l'an passé

la Ligue de combat contre les cruautés

envers les animaux avait programmé

une Opé' dans ce zoo infâme !

Aa362

Montp 030

Tigres, panthères des Neiges, jaguars, lémuriens, macaques, lynx, kangourous, zèbres, bisons, loups... Les 150 animaux du zoo du Bouy situé à Champétières, dans le département du Puy-de-Dôme, sont aujourd’hui secourus par la Fondation 30 Millions d’Amis. Depuis 9h15 ce matin (9/04/15), l’intervention a débuté en présence du Dr Laetitia Barlerin, vétérinaire de la Fondation et Arnauld Lhomme, enquêteur.

Une quinzaine de véhicules de transport d’animaux sont mobilisés pour acheminer les différentes espèces animales vers des centres adaptés en France et à l’étranger.

L’opération est entièrement organisée et financée par la Fondation 30 Millions d’Amis et se déroule en présence de la DDPP (63), de l’ONCFS et de la gendarmerie d’Ambert.

Cession des animaux au profit de la Fondation

Le zoo du Bouy étant actuellement en liquidation judiciaire, la cession des animaux au profit de la Fondation 30 Millions d’Amis a été prononcée par le tribunal de commerce.

Par ailleurs, une procédure pour diverses infractions est ouverte au TGI de Clermont-Ferrand à l’encontre du propriétaire du zoo, soupçonné notamment de trafic d’animaux.

Une précédente intervention en 2012

La Fondation 30 Millions d'Amis était déjà intervenue en 2012 pour saisir des animaux à la demande des autorités. Ainsi, 4 lémuriens, 2 mangoustes, un pycargue et 2 loups de Mackenzie, qui vivaient dans des conditions déplorables, avaient été confiés à la Fondation. Le propriétaire du zoo avait alors été condamné à 6 mois d’emprisonnement avec sursis, à 1800 euros d'amende et à une interdiction d'exercer toute activité en lien avec les animaux pour une durée de 1 an avec exécution provisoire. La saisie définitive des animaux avait été prononcée.

Piège écolo pour le Bruant ortolan : le collectif ZADiste opposé au projet de golf à Montcombroux-les-Mines monte dans les arbres (VII)

Désigné « oiseau de l'année » en 1984 par les ornithologues européens :

le bruant ortolan qui se reproduit

dans les endroits protégés sera-t-il

en danger à Montcombroux-les-Mines ?

Notre pétition :

http://www.mesopinions.com/petition/nature-environnement/projet-zad-verte-dire-stop-projet/13917/page2#elComments

Aa326

La disparition silencieuse des petites zones humides qui sont englouties au même rythme que les terres agricoles,

Les trois griefs les plus fréquemment faits aux golfs sont une consommation d'eau excessive, voire un gaspillage de la ressource, un usage excessif de pesticides et d'engrais, et une appropriation foncière de milieux abritant souvent des habitats vulnérables.

La consommation d’une tranche de 9 trous est estimée en moyenne à 24 800 m3 en 2010.

Aa329

La consommation en eau d’un golf de 18 trous est équivalente à celle d’une ville de 15 000 habitants environ »

Les données de prospective disponibles (GIEC) prévoient un climat plus sec en été, des canicules plus fréquentes avec des risques accrus d'inondation en hiver ou saison des pluies. Le manque d'eau potable et d'irrigation, les incendies de forêts, la salinisation devraient augmenter.

 Beaucoup de golfs sont isolés dans des paysages remarquables, assez loin des centres urbains. On s’y rend donc en voiture plus souvent qu’en transport en commun, et certains golfs de luxe voient une grande partie de leurs clients venir en avion. Ces modes de transports ont une empreinte écologique et une empreinte carbone très importantes.

De manière générale, les greens sont très pauvres en biodiversité, les mares et greenways un peu moins. Mais ces éléments paysagers n'expriment généralement pas leur potentiel à cause des engrais et pesticides. Ce sont certaines zones situées hors des parcours, et des milieux périphériques (zones plus sauvages ou « rough ») qui peuvent présenter un intérêt en tant que biotope. Les zones densément boisées ou enherbées faisant l'objet d'une gestion extensive, quand elles existent, semblent être les plus intéressantes pour la biodiversité, mais la disposition et taille des taches (patchs écopaysagers) plus naturelles dans le paysage a aussi son importance.

25 % de la biodiversité environ en Europe de l'Ouest dépendent des zones humides

Plusieurs études sur les espèces protégées dans les golfs laissent penser qu'ils sont un habitat peu attractif, voire parfois un piège écologique pour les espèces menacées, en offrant par exemple pour des Bruant ortolan mâles un territoire qui n'est pas attractif pour leurs femelles.

(L'espèce est en diminution dans au moins dix pays d'Europe. On estime la population totale à 400 000 / 600 000 couples. En France, il a disparu de 17 départements entre 1960 et 1990 et diminué dans 7 autres départements. En 1992, la population française d'ortolans était estimée à 15 000 couples. Elle est certainement nettement moins nombreuse aujourd'hui puisque l'espèce a disparu de nombreuses régions où elle était autrefois présente. Le bruant ortolan a été désigné « oiseau de l'année » en 1984 par les ornithologues européens, et un symposium lui a été consacré en 1992 à Vienne. Les raisons avancées pour la très forte régression de l'espèce en Europe sont la dégradation de son habitat, la réduction des lieux de nidification (changement de paysage agricole), et le braconnage (qui était responsable du prélèvement d'environ 50 000 oiseaux par an, soit 10 fois la population d'ortolans en Allemagne, Belgique et Hollande).

Golf 078

Comment va pouvoir se reproduire maintenant le petit oiseau chanteur, le Bruant Ortolan dans les zones hier boisées, aujourd'hui décapitées à Montcombroux-les-Mines ? En effet, lorsqu'il fait suffisamment chaud, le couple construit un nid de végétaux dans un endroit protégé et la femelle y pond de 4 à six œufs blanchâtres, mouchetés de brun. Leur taille a pour valeurs extrêmes : 18,0-22,5 millimètres × 14,3-17,0 millimètres. Ils défendent le nid chacun leur tour et ne le laissent jamais sans surveillance. C'est la femelle qui s'occupe de l'incubation durant 12 à 13 jours. Les petits quittent le nid à l'âge de 13 jours.


Réduire les prélèvements d’eau. Une tendance est d’encourager l'utilisation d'eaux grises ou d'effluents d'épuration pour l'irrigation (Wastewater Reuse), notamment dans les zones sèches dont en zone méditerranéenne. Mais ceci nécessite des précautions sanitaires (par exemple le golf “Serres de Pals” de Girona (Espagne) a expérimenté cela à partir de juillet 2000, et a constaté durant une courte période estivale chaude la présence de coliformes fécaux dans le sol ainsi que - dans la zone vadose - une augmentation de plus de 1 000 mg/kg de NaO2 dans les 60 cm du sol, et une augmentation de 1 200 mg/L du Cl- dans l'aquifère, dix mois après le début de l'irrigation. Un pré-traitement par un lagunage tertiaire (après épuration classique) semble dans ce cas possible, mais nécessite de l'espace ; Des incertitudes existent quant aux devenir et impacts de microbes antibiorésistants ou de produits dits «biorécalcitrants» tels que métaux lourds et certains perturbateurs endocriniens ou médicaments présents dans les eaux usées ; Les teneurs des eaux usées en certains sels et en microbes sont en outre bien plus élevées que celles de la pluie ou de la plupart des eaux de surface et de nappe, dans certaines conditions et à long terme, une salinisation du milieu est possible. Pour ces raisons les eaux grises doivent être utilisées avec prudence ;
au sein d’une même variété améliorée de gazon, utiliser des mélanges de graines pour élargir la base génétique du pool planté, et limiter la propagation des maladies. Utiliser des mélanges d'espèces différentes pour leurs qualités respectives (couleur, résistance au piétinement, moindres besoins en eau ou engrais, etc.).

Aa327

TOUS A LA ZAD DE MONTCOMBROUX-LES-MINES

Rejoins nos pages Facebook - libres de tous partis politiques - :

Collectif Zadiste "STOP GOLF Montcombroux-Les-Mines"

Aa328

et

https://www.facebook.com/liguedecombatcontrelescruauteenverslesanimaux

MCDP

Elevage LE LAY à St Symphorien en Gironde : 12 000 porcs enfermés, ce n'est pas une ferme, c'est une usine !

Cher-es ami-es,

Aa276


A la suite de notre pétition interpellant le ministre de l'agriculture pour stopper les fermes-usines, voici une nouvelle pétition plus précise sur l'extension d'une ferme-usine en méga-ferme-usine initiée par la Confédération paysanne Gironde et soutenue par :

  • Les Amis de la Terre de Gironde ;
  • Landes Environnement Attitude (LEA) ;
  • la SEPANSO Girond ;
  • la SEPANSO Aquitaine ;
  • Et Agir pour l'Environnement ;
Le projet d'augmentation des effectifs d'animaux et de révision à la hausse des surfaces du plan d'épandage de lisier de la société d'élevage de porcs Le Lay à Saint Symphorien a reçu un avis défavorable du Commissaire enquêteur. Malgré cela, le 6 novembre 2014, le CODERST (Conseil Départemental de l'Environnement et des Risques Sanitaires et Technologiques) de la Gironde a émis, à une faible majorité, un avis favorable au projet.

Dans un contexte particulièrement tendu de révision des zones vulnérables consécutif aux sanctions prises par l'Union Européenne contre la France pour non respect de la directive nitrates de 1991, cet avis du CODERST va à l'encontre des mesures prises pour se mettre en conformité avec les règles européennes.

Comme le souligne le rapport du Commissaire enquêteur rendu en mars 2014, la majorité des parcelles des plans d'épandage du lisier et du compost se situent en zones vulnérables (bassin versant de la Hure, affluent du Ciron et bassin versant de la Leyre) or des mesures de nitrates mettent déjà en évidence des concentrations élevées, dans la Hure (voisine de 30 mg/L, voire même pour certaines, proches de 40 mg/L et en augmentation régulière), ainsi que dans la nappe phréatique. Ces concentrations supérieures à celles relevées dans d'autres cours d'eau du même bassin versant et leur évolution à la hausse sont clairement dues à l'impact des activités humaines et devraient donc être réduites.

Les épandages réalisés dans le bassin de la Leyre sur des sols très perméables ne vont pas, quant à eux, améliorer la qualité des eaux du Bassin d'Arcachon déjà préoccupante.

Nous sommes donc très inquiets des conséquences d'une augmentation de la capacité de la porcherie et du doublement des surfaces d'épandage de lisier; les effluents issus de ces élevages industriels étant une des principales causes d'eutrophisation et de prolifération des algues vertes. Ce projet est l’exemple d’une agriculture industrialisée qui vide les territoires de ses agriculteurs, entrainant la disparition de la vie en milieu rural et détruit l'environnement.

C'est pourquoi la Confédération paysanne de Gironde s’oppose à ce projet d'extension et continuera à défendre une agriculture de qualité, respectueuse des travailleurs, du bien-être animal, de l'environnement et des citoyens.

Nous disons NON au projet d'extension de l'élevage LE LAY à St Symphorien et faisons le choix de nous battre et de prendre nos responsabilités pour que l'agriculture reste le métier des paysans.

Avec le soutien des Amis de la Terre de Gironde, de Landes Environnement Attitude (LEA), de la SEPANSO Gironde et de la SEPANSO Aquitaine

Pour notre avenir, mais aussi pour le vôtre :

SIGNER la pétition contre la ferme-usine des #11000 porcs à ST SYMPHORIEN (33) !

Au menu du projet infâme de golf à Montcombroux-les-Mines : Pétition, Camp de la Résistance et Collectif ZAD (VI)

Le nouveau collectif ZADISTE

"STOP GOLF MONTCOMBROUX-LES-MINES"

vous annonce de belles news printanières :

Pétition, ZAD, Camp de la Résistance

Vidéos, pages Facebook !

Aaa83

Merci de cliquer sur le lien de la pétition du collectif Zadiste "STOP GOLF MONTCOMBROUX-LES-MINES" ci-dessous :

http://www.mesopinions.com/petition/nature-environnement/projet-zad-verte-dire-stop-projet/13917

Golf 109

Merci d'écouter notre vidéo :

https://youtu.be/XBjWCA3wDeg

Merci de rejoindre notre page Facebook :

Collectif Zadiste "STOP GOLF Montcombroux-Les-Mines"

 

HALTE aux PROJETS de VILLAS et de GOLF !

Aa273

Notre pétition internet sera couplée avec plusieurs pétitions en version papier qui seront distribuées dans les grandes villes de France comme Paris, Toulouse, Nantes, Grenoble, Lyon, Clermont-Ferrand, Lille, Rennes, Nice......

Nos camarades Zadistes mis en disponibilté depuis l'infâme occupation de la ZAD de Sivens par les miliciens des milices de la FNSEA et des forces de l'ordre aux mains des partis nantis bourgeois, sont prié-es d'opérer un changement de cap, direction le projet de golf à Montcombroux-les-Mines dans l'Allier.

Comme je l'ai annoncé hier, à plusieurs journalistes, à l'issue de l'inauguration de la Réserve naturelle régionale des Cheires et grottes de Volvic, nous allons organiser une vaste campagne d'opposition à ce projet de golf et constructions de villas qui massacreront encore plus la nature innocente.

Aa272

Nous recherchons toujours un terrain à Montcombroux-les-Mines. En attendant, nous allons demander à la mairie qu'elle nous en mette un à disposition. A défaut, nous nous contenterons d'une salle du conseil municipal.

Hier, nous avons pris de multiples contacts avec l'autre collectif anti-golf. Nous allons nous rencontrer pour étudier qu'elles sortes d'actions pouvons-nous mettre en place pour fortifier notre ZAD anti-golf !

La riposte aux futurs autres massacres des bosquets de Montcombroux-les-Mines et des autres zones humides ne tardera pas.

Zad 2 041

Un appel aux étudiants sera lancé prochainement, en mai, pour une nouvelle révolution culturelle basée sur les différentes formes de contestation. Quel avenir les pouvoirs de gauche comme de droite vous réservent-ils ? Pourquoi les pouvoirs de droite comme de gauche vont nous apporter sur un plateau les fascistes du FHAINE avec leurs projets destructeurs de l'environnement ! Quelle riposte aux violences policières ? Quelle différence entre la gauche bourgeoise et la droite socialisante ? Pourquoi la lutte pour la protection de nos libertés fondamentales est importante ? 

"La méthode analytique, c'est la méthode dialectique. Par analyse, on entend l'analyse des contradictions inhérentes aux choses et aux phénomènes. Sans bien connaître la réalité de la vie, sans comprendre véritablement les contradictions dont il s'agit, il est impossible de faire une analyse judicieuse." (Intervention à la conférence nationale du PCC sur le Travail et la Propagande - 12/03/1957 - Le Petit Livre Rouge -).

Zad 68

Nous ZADistes de Montcombroux-les-Mines, nous devons apprendre à examiner les questions sous tous leurs aspects, à voir non seulement la face mais aussi le revers des choses et des phénomènes.

Après l'échec de Sivens, nous devons en tirer les conséquences.

Si les cadres ZADistes de Montcombroux-les-Mines ne lancent pas un appel général, il sera impossible de mobiliser les larges masses pour l'accomplissement de quelque tâche que ce soit. Mais si les dirigeants ZADistes de Montcombroux-les-Mines ne se bornent qu'à cet appel général, s'ils ne s'occupent pas personnellement, de façon concrête et approfondie de l'exécution du travail pour lequel ils ont lancé leur appel, ils ne seront pas à même de vérifier si l'appel général est juste, ni d'enrichir son contenu.

Zad 2 038

Bienvenue dans la "Zadousie" de Montcombroux-les-Mines !

Après l'échec de Sivens, il faut changer de cap et organiser la riposte ZADiste en appliquant la doctrine maoïste de Résistance aux potentats locaux, il faut se mettre constamment au courant de la marche de nos actions militantes, échanger les expériences et corriger les erreurs ; il ne faut pas attendre plusieurs mois, un semestre ou une année pour faire, dans des réunions récapitulatives, la somme des erreurs et procéder à une rectification générale.

Ce qu'il nous faut, c'est un état d'esprit enthousiaste mais calme, et une activité révolutionnaire intense mais bien ordonnée pour résoudre les difficultés stratégiques contre les massacreurs-en-chef de la nature.

Volvic 026

Plus de 65 espèces d'oiseaux menacées, nous demandons le soutien urgent des dirigeants auvergnats de la LPO et des élu-es de la région Auvergne que nous avons rencontré hier lors de l'inauguration de la Réserve naturelle régionale de Volvic !

Bravo aux élu-es de Volvic, à la société des eaux de Volvic, à la région Auvergne et à la LPO pour leur contribution à la préservation de l'environnement du Parc des sources de Volvic.

Aa274

On ne peut pas dire que la défense de l'environnement soit la cause première des élu-es de Montcombroux-les-Mines et de leur communauté de communes "Le Donjon Val Libre" !!!!

Nous recherchons des camarades-volontaires-bénévoles :  gendarmes ou policiers à la retraite pro-environnement, gendarmes ou policiers "défroqué-es", spécialistes bois et faune, militantes-secrétaires, militantes-standartistes, militant-es contre-espionnage, militant-es chevronné-es experts près les tribunaux civils, administratifs, et....

Paul TOP

Présence du loup en France : K1 (Kamarade n°1) n'en a pas vu dans les Pyrénées !

K1 n'a pas vu de loup dans les Pyrénées

Img 6734

.....alors que des carcasses

Img 6740

...de mouton gisent à même le sol !

Img 6691

K1 dans le parc National des Pyrénées

sur les hauteurs du Hautacam

K1 (Kamarade n°1 de la Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux) qui a passé plus de 15 jours à la recherche d'éventuelles traces du loup dans les Pyrénées, poursuit avec ses Kamarades son tour de France pédestre afin d'être en contact direct avec le loup qui a trop souvent "bon dos", mais aussi les troupeaux de moutons ou de chevaux ainsi que les éleveurs.

Img 6742

Alors que des rumeurs invérifiées indiquent que des loups erratiques, en provenance d'Espagne ou des Pyrénées-Orientales, soient observés de temps à autres sur le versant français, K1, le Kamarade n°1 de la Ligue de combat et ses Kamarades n'en n'ont pas vu... alors que des brebis ont été retrouvées au 3/4 dévorées !

Img 6712

Cette randonnée pédestre intervient alors que le loup est accusé de multiples maux en Haute-Loire, dans la Meuse, dans le Sud de la France.

Img 6866

K1 dans le parc naturel régional des Pyrénées Ariégeoises

avec ses camarades maoïstes !

Img 6871

Dernièrement, selon nos Kamarades du Klan du loup ( Le Klan du Loup - rue de la République - 24120 LA BACHELLERIE) ont dénoncé une nouvelle "boucherie", en l'espèce, un "Contrôle de la prédation".

En effet, une louve de 31 kilos a été prélevée lors d’une battue de chasseurs au grand gibier le samedi 25 octobre à 10h45 sur le territoire de la commune de Roubion, (Roubion est une commune française située dans le département des Alpes-Maritimes en région Provence-Alpes-Côte d'Azur).

Cette opération s’inscrivait dans le cadre du tir de prélèvement ordonné par arrêté préfectoral du 11 septembre 2014 sur les communes de AUVARE, BEUIL, DALUIS, GUILLAUMES, ILONSE, PIERLAS, PUGET- ROSTANG et ROUBION, afin de limiter des dégâts importants aux troupeaux domestiques. L’animal a été décompté du quota de loups susceptibles d’être prélevés, sans nuire au maintien dans un état de conservation favorable des populations au sein de leur aire de répartition naturelle, tel que défini par arrêté ministériel du 30 juin 2014.

A ce jour 9 loups ont été prélevés dans le cadre de ce quota de 24 animaux, dont 3 dans le département des Alpes-Maritimes.

Nous poursuivons notre périple dans toutes la France pour assurer le loup de tout notre soutien, car, sous la pression des lobbies du monde de l’élevage et des fédérations de chasseurs, Ségolène Royal et Stéphane le Foll ont signé le 5 août dernier un odieux arrêté (publié au JO du 14 août : JORF n°0187 du 14 août 2014 page 13553, texte n° 3.), autorisant de fait la traque inadmissible du loup dans notre pays !

Une attitude irresponsable que nous avons dénoncé dans notre pétition qui a déjà rassemblé plus de 12 000 signatures : http://www.mesopinions.com/petition/animaux/chasse-honteuse-loup-exigeons-demission-segolene/12646

Nous demandons à voir les documents vétérinaires attestant des "attaques" potentielles des loups et une copie du montant des indemnisations aux éleveurs français !!!!

L’État continue de masquer son inaction face à une filière ovine en crise, en se servant du loup comme bouc émissaire. Touchée par la surproduction et mal adaptée à la concurrence internationale, cette filière ne subsiste aujourd’hui que grâce aux subventions.

La destruction des loups ne calmera pas les éleveurs excédés par cette situation.

L’État continue de masquer son inaction face à une filière ovine en crise, en se servant du loup comme bouc émissaire. Touchée par la surproduction et mal adaptée à la concurrence internationale, cette filière ne subsiste aujourd’hui que grâce aux subventions. La destruction d’un loup ne calmera pas les éleveurs excédés par cette situation. - See more at: http://www.aspas-nature.org/10009/victoire-du-loup-et-du-bon-sens-contre-les-arnaques-de-letat/#sthash.envVaGMI.dpuf

Nous sommes SURTOUT vigilants par rapport aux arnaques concernant les indemnisations d'attaques de loup qui commencent à voir le jour en Europe !

Dans les Asturies, en Espagne, pas moins de 300 éleveurs sont accusés de fraude. En effet, suite à une plainte des associations ASCEL (Association pour la conservation et l’étude du loup ibérique) et coordination écologique des Asturies, la Guardia Civile a débuté une enquête sur une importante arnaque à l’indemnisation dans la communauté autonome des Asturies (Espagne). Sur 10 000 dossiers examinés, 1200 environ présentent des irrégularités. Plus de 300 éleveurs seraient concernés !!!

L’escroquerie atteindrait un demi-million d’euros (entre 800 et 65 000 euros selon les éleveurs). Pour un dommage dû au loup, les éleveurs recevaient deux fois une compensation : d’un côté de la part du gouvernement des Asturies et de l’autre de la part d’une société publique d’assurance agricole subventionnée en majeure partie par le dit gouvernement.

Nous ne devons pas cèder aux violences ni aux chantages contre l'Etat comme cela s'est produit dernièrement en Haute-Loire !

En effet, des agriculteurs de Haute-Loire, épaulés par plusieurs représentants d'autres départements, ont manifesté leur "mécontentement" lundi 20/10/2014.

La porte de la préfecture de Haute-Loire forcée, deux policiers ont été légèrement blessés : des débordements ont émaillé la manifestation des éleveurs contre le loup au Puy-en-Velay !

Tout un symbole que j'ai dénoncé dernièrement sur les ondes de la radio France Bleu Auvergne !

Une réunion de près de trois heures s'est tenue mardi 22 octobre en préfecture de Haute-Loire, sur le dossier du loup. A l'issue de celle-ci, le préfet Denis Labbé a annoncé la mise en place d'un Plan loup dans le département, se traduisant notamment par un renforcement des mesures de protection et l'autorisation de tirs d'effarouchement. Denis Labbé n'exclut pas que des tirs de prélèvements (abattage) pourraient être ensuite adoptés, « mais il faut que cela se justifie par un certain nombre d'attaques ».

À noter que les éleveurs sinistrés seront bien indemnisés, sur une fourchette qui varie entre 100 et 500€ suivant le profil de la bête. « La conciliation est difficile », a admis le préfet. « Nous sommes dans des arbitrages de société, entre biodiversité et impératifs économiques ».

Nous exigeons que les "preuves" des dossiers vétérinaires soient étalées sur la place publique, que la comptabilité des éleveurs au moins sur deux ans nous soit communiquée, que le montant des aides publiques versées aux éleveurs soit publiquement et nominativement connu de tous les contribuables.

S'il le faut, nous irons à l'affrontement direct CONTRE les forces anti-démocratiques qui ressurgissent ici ou là : alibi du loup, ZAD du TESTET, nucléaire, etc....

Nous serons tous des "Rémi Fraisse" dans la lutte révolutionnaire CONTRE les partisans du totalitarisme rampant... répondant aux accents du "Caudillo" espagnol !

K1

L’État continue de masquer son inaction face à une filière ovine en crise, en se servant du loup comme bouc émissaire. Touchée par la surproduction et mal adaptée à la concurrence internationale, cette filière ne subsiste aujourd’hui que grâce aux subventions. La destruction d’un loup ne calmera pas les éleveurs excédés par cette situation. - See more at: http://www.aspas-nature.org/10009/victoire-du-loup-et-du-bon-sens-contre-les-arnaques-de-letat/#sthash.envVaGMI.dpuf
L’État continue de masquer son inaction face à une filière ovine en crise, en se servant du loup comme bouc émissaire. Touchée par la surproduction et mal adaptée à la concurrence internationale, cette filière ne subsiste aujourd’hui que grâce aux subventions. La destruction d’un loup ne calmera pas les éleveurs excédés par cette situation. - See more at: http://www.aspas-nature.org/10009/victoire-du-loup-et-du-bon-sens-contre-les-arnaques-de-letat/#sthash.envVaGMI.dpuf

Présence du loup en Haute-Loire : on en apprend de bien belles à propos des chiens errants !!!

Le loup présent chez les agriculteurs

et.... absent chez les lecteurs !!!

Aa87

Lu pour vous, ces commentaires dans "mon43.fr" suite à cet article : "« Un carnage ». Aurélien Teyssier, agriculteur installé à Saint-Étienne-du-Vigan, décrit ainsi la macabre découverte qu’il a effectuée ce lundi 13 octobre. Dans la nuit de dimanche à lundi, quinze brebis de son GAEC ont été attaquées. Deux ont été tuées. Devant la gravité des blessures que présentaient plusieurs bêtes, « deux ont été euthanasiées par le vétérinaire », note Aurélien Teyssier."

Les commentaires à cet article :

Chien ou loup ?

Le fait que toutes les bêtes aient été attaquées au niveau de la gorge, comme le mentionne un quotidien concurrent, laisse penser qu’il s’agit bien d’un loup. Cela dit, le problème que soulève Taky est bien réel. Mais ça ne va pas être facile de faire bouger les choses. Je m’y suis essayé dans mon village et je m’y suis cassé les dents. Quand vous voyez que même des élus laissent divaguer leurs chiens. On m’a répondu : « C’est normal, c’est la campagne ». Ben voyons…



  • le 16 octobre 2014 - par Taky

    Chiens

    Que l'on commence dans un 1er temps à s'intéresser aux chiens errants qui courent dans nos campagnes... et on se rendra compte que c'est pas forcément un loup.



  • le 16 octobre 2014 - par Loup y es tu

    Le Retour de la Bête du Gévaudan

    C'est le retour de la Bête !



  • le 16 octobre 2014 - par LOU_BIJI

    Les Anti Chasseurs ?

    On ne les entend plus ! Le loup prolifère pas encore comme les sangliers ! Dans le Var où il m'arrive de séjourner les sangliers se promènent en ville , défoncent les pelouses dont celles des ronds points…



le 16 octobre 2014 - par numéro 6

Battue ?

Inutile qu'ils aillent perdre leur temps dans une battue. Leurs collègues de Lozère en sont à leur troisième et ils n'ont toujours pas vu la queue d'un loup...

----------

Entre chiens et loups

Que les agriculteurs profitent de leur manifestation contre le loup le 20 octobre pour lancer un appel contre les chiens qui vagabondent jour et nuit dans nos campagnes pour qu'on les élimine également en tant que nuisibles. Ah non pas possible, la plupart des chiens en liberté dans les villages appartiennent aux agriculteurs.

---------

Loup ?

Quand je vois la photo du squelette de la brebis à Saint-Étienne-du-Vigan, je me dis que le loup, si loup il y avait, a bien nettoyé la carcasse car visiblement sur la photo, la cage thoracique de l'animal est intacte, pas de côte mangée, or le loup broie les os, Les sangliers n'auraient-ils pas fini le festin commencé par le loup ? Car le sanglier s'attaque lui aussi aux animaux malades ou blessés. Quant aux chiens errants dans les campagnes, je rejoins Taky.

---------

http://www.mon43.fr/actualite-52168-haute-loire-les-premieres-brebis-attaquees-par-loup-.html

Potentielles fusillades à Saint-Etienne-du-Vigan (Haute-Loire) : le loup déjà coupable avant les résultats de l'enquête !!!

Mobilisation de la Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux

Exigeons une enquête administrative :

Est-il normal d'accuser déjà médiatiquement

le loup alors que les résultats de

l'enquête ne sont pas encore connus ?

Aa76

LE LOUP EST DEJA MIS AU PILORI DANS LA PRESSE LOCALE :

"Si, officiellement, la préfecture prend ses précautions (voir ci-dessous) dans l'attente des résultats, sous une semaine, des prélèvements, effectués lundi matin par l'Office national de la chasse et de la faune sauvage, le président de la Chambre d'agriculture de la Haute-Loire, Laurent Duplomb, assure que le préfet, lui-même, le lui a confirmé personnellement, à 100%, dès ce mercredi soir.

Des bêtes traumatisées
Dans la nuit de dimanche 12 à lundi 13 octobre 2014, une quinzaine de brebis noires du Velay ("Neira") sur un troupeau de 33 bêtes ont été attaquées dans un pâturage près de Pradelles. Trois de ses bêtes sont mortes, dont deux dévorées jusqu'au squelette, deux autres ont dû être piquées (les bêtes ont été retrouvées, les viscères sorties du vente, encore vivantes) et dix autres sont si grièvement blessées qu'elles ont peu de chance de survivre. Quant à celles qui ont assisté à la scène mais s'en sont sorties indemnes, elles sont traumatisées. Et là, le préjudice n'est pas réparable, comme l'explique Laurent Duplomb : « les pertes économiques ne sont pas toutes indemnisées car les assurances remboursent les bêtes mortes mais pas les blessées, physiquement ou psychologiquement, et ça fait des animaux difficile à conduire ».

Comme un cambriolage
Sans compter le choc psychologique pour l'éleveur lui-même. Le président de la Chambre d'agriculture n'hésite pas à comparer l'expérience à un cambriolage : « c'est comme si vous aviez retrouvé votre chien de compagnie égorgé dans votre cuisine et que vous aviez peur de vous faire cambrioler de nouveau tous les trois jours. Dans beaucoup de départements où il y a des attaques de loup régulières, il y a des éleveurs qui ont jeté l'éponge, qui ont arrêté leur activité. »
De son côté, le propriétaire, Aurélien Teyssier, du Gaec du Panorama, à Saint-Etienne du Vigan, est atterré. Il n'était pas contre le loup avant cette attaque. Maintenant c'est différent.

L'homme également menacé ?
Pour Laurent Duplomb, si nos ancêtres ont éradiqué le loup c'est qu'il était incompatible avec l'activité humaine. Un discours qu'il tient depuis des mois mais il avait le sentiment de se heurter à un mur : « c'est comme pour les nitrates, le dogme écologique est partout. Il n'y a que dans les livres pour enfants que le loup est dangereux ». Il estime même que ce dogme écologique a mené à des conclusions qu'il conteste. « L'attaque de ce week-end est considérée comme la première du loup en Haute-Loire, mais il y en a eu d'autres, simplement elles ont été attribuées à des chiens errants », affirme-t-il. Et de se faire alarmiste : « dans les départements où le loup est largement présent, ce n'est pas que les ovins qu'il attaque, c'est aussi les veaux, les vaches, les chevaux... et moi, personnellement, je suis persuadé qu'un jour il s'attaquera aux hommes ».

Un animal rusé
En juillet, l'Assemblée nationale a autorisé les éleveurs à abattre, dans certaines zones du territoire et sous certaines conditions, des loups protégés. Pour Laurent Duplomb, ce n'est pas suffisant : « on se moque du monde ! Déjà, il faut un permis de chasse, or tous les éleveurs n'en ont pas. Et puis, le loup c'est un animal très difficile à percevoir, il attaque de nuit, il est malin... » Quant aux mesures de sécurité que l'on peut mettre en place, elles ne réduisent pas les attaques selon le président de la Chambre d'agriculture car « le loup les contourne par sa ruse ».

Une manif' et une demande formelle
La FDSEA43 compte demander un plan d'éradication au préfet. Elle annonce ce jeudi midi qu'elle organisera une manifestation devant la préfecture lundi prochain avec les JA (Jeunes agriculteurs).
Quant à Laurent Duplomb, il a rendez-vous en préfecture ce mardi et compte également demander, officiellement, l’éradication du loup en Haute-Loire. "

Annabel Walker - Source : Zoomdici

Numerisation0012 8

  • Le communiqué de la préfecture d'hier jeudi midi :


"Dans la nuit du dimanche 12 au lundi 13 octobre 2014, un troupeau de brebis a été attaqué sur la commune de Pradelles (5 animaux tués et 8 grièvement blessés). L’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) s’est rendu immédiatement sur site, dès lundi matin, afin d’effectuer les constatations qui permettront de déterminer les circonstances et origines de l’attaque. Il existe de fortes présomptions pour que le loup, dont la présence est avérée dans les départements voisins de l’Ardèche et de la Lozère, soit responsable de cette attaque. Il convient désormais d’attendre les conclusions de l’expertise officielle qui sont attendues sous une semaine.
Si cette expertise conclut que la responsabilité du loup dans cette attaque ne peut pas être exclue, les dommages sur le troupeau seront indemnisés selon la procédure nationale qui sera alors rapidement activée. Les autres dispositifs prévus au plan national « loup » seront dans ce cas eux-mêmes déployés dans les plus brefs délais et en toute transparence.
Sans préjuger des conclusions de l'expertise en cours, le Préfet de Haute-Loire réunira les professionnels agricoles et les services de l’État concernés dès la semaine prochaine, avant d’installer un comité départemental « loup » étendu à l’ensemble des parties prenantes
."

  • Le communiqué de la FDSEA et des JA ce jeudi après-midi :


"Après avoir colonisé l’ensemble de la Lozère et de l’Ardèche, notre département subit aujourd’hui l’inexorable avancée du prédateur : un éleveur de Saint-Etienne-du-Vigan vient en effet de subir la première attaque avérée de loups sur ses brebis. Résultat : des cadavres dévorés, des moutons avec de nombreuses morsures (certains ayant dû être euthanasiés), et dans tous les cas, l’ensemble du troupeau complètement traumatisé, avec des conséquences désastreuses sur le long terme sur la santé des animaux.
Imaginez seulement la souffrance de cet éleveur, qui voit son travail, sa passion, détruits en une seule nuit ! Le préjudice moral et financier est immense, et une éventuelle indemnisation ne saurait le réparer.

Imaginez seulement la souffrance de ces brebis … à l’heure où les agriculteurs se voient imposer des normes et une réglementation draconiennes au nom du bien-être animal, où le Parlement veut modifier le statut de l’animal dans le code civil, pour en faire un « être doué de sensibilité », quelle est la cohérence avec le fait de laisser ce prédateur pulluler et dévorer à loisir les troupeaux ?
Cette situation est inacceptable ! La FDSEA et les JA avaient prévenu à plusieurs reprises : les éleveurs de Haute-Loire ne toléreront pas le loup ! L’activité d’élevage est clairement incompatible avec la présence du loup. Nous refusons que nos animaux soient sacrifiés et demandons purement et simplement l’extermination du loup sur notre territoire.

Nous avons d’ores et déjà demandé un rendez-vous au Préfet pour lui faire part de notre position ferme : nous exigeons que l’abattage du loup soit autorisé immédiatement en Haute-Loire. S’il le faut, nous nous associerons avec nos départements voisins également touchés et les chasseurs.
Nous appelons également tous les éleveurs à se rassembler devant la Préfecture du Puy-en-Velay lundi prochain, 20 octobre, à 11h, pour montrer notre détermination
."

L'Idiot provincial a pris contact aujourd'hui avec les services préfectoraux et de la Chambre d'agriculture de la Haute-Loire.

La situation financière est-elle en crise pour les éleveurs de moutons de la Haute-Loire ?

Est-il normal de s'en prendre déjà au loup avant que les résultats de l'enquête ne soient connus ?

Est-il normal que le préfet de la Haute-Loire s'avance déjà sur la potentielle culpabilité du loup ?

Depuis que Ségolène Royal a autorisé la chasse au loup en signant l'arrêté qui a été publié au JO du 14 août 2014 (JORF n°0187 du 14 août 2014 page 13553, texte n° 3), le contribuable de l'ensemble des départements français ne devra-t-il pas mettre la "main dans la poche" pour indemniser une profession déjà en crise ?

Après avoir au fil des années élargi les conditions de sa destruction, cédant aux lobbies cynégétiques et agricoles, l’État en arrive aux solutions extrêmes au mépris des avis techniques et scientifiques. En effet, dans un arrêté du 5 août dernier paru le 14 août au Journal Officiel, le ministère en charge de l’écologie ouvre la possibilité de tirs de loups lors de battues de chasse, alors que cette espèce est protégée par le droit international comme le droit français.

Notre pétition intitulée "Chasse honteuse au loup : "Exigeons la démission de Ségolène Royal !" prouve que de nombreux citoyens ne sont pas tout à fait d'accord avec la folle décision de la ministre Ségolène qui apporte ainsi un cadeau "Royal" au lobby des éleveurs. Merci de cliquer sur ce lien pour signer, valider votre signature et partager sur les réseaux sociaux : http://www.mesopinions.com/petition/animaux/chasse-honteuse-loup-exigeons-demission-segolene/12646

Le gouvernement ne cesse de céder à une politique clientéliste, en accédant aux demandes et aux assauts répétés de groupements d’éleveurs et de chasseurs, au détriment de l’intérêt général et du patrimoine naturel.

Le loup devient la cible "facile" d'un pays en crise, notamment dans ses zones rurales.

Nous, partisans de la Protection Animale, nous appelons nos Kamarades à une forte mobilisation en Haute-Loire pour défendre la CAUSE du loup face aux perpétuels accusateurs de l'imagerie populaire !

Préparons-nous à la Résistance avec la Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux en préparant une manifestation d'ampleur nationale en Auvergne : www.facebook.com/liguedecombatcontrelescruauteenverslesanimaux.

A suivre

Marc-Claude de PORTEBANE alias "K1"

* Saint-Étienne-du-Vigan est un petit village français, situé dans le département de la Haute-Loire et la région d'Auvergne.
La commune s'étend sur 9,4 km² et compte 115 habitants depuis le dernier recensement de la population datant de 2004. Avec une densité de 12,2 habitants par km², Saint-Étienne-du-Vigan a connu une hausse de 4,5% de sa population par rapport à 1999.
Entouré par les communes de Pradelles, Rauret et Fontanes, Saint-Étienne-du-Vigan est situé à 4 km au Nord-Ouest de Pradelles la plus grande ville aux alentours.
Situé à 961 mètres d'altitude, La Rivière L'allier est le principal cours d'eau qui traverse la commune de Saint-Étienne-du-Vigan.
La commune est proche du parc naturel régional des Monts d'Ardèche.
Le maire de Saint-Étienne-du-Vigan se nomme monsieur Didier SABY.

EXPERIMENTATION sur des BEAGLES chez HARLAN à Gannat : la Ligue de combat contre les cruautés commises envers les animaux appelle à la rébellion !

Nous demandons à nos Kamarades

de converger bientôt sur Gannat pour que

ce laboratoire de l'infâmie déguerpisse !

Aaa68

Nous devons passer à l'ACTION DIRECTE à Gannat pour que cessent les expérimentations sur les innocents Beagles !

Nous voulons les plus fanatiques des plus fanatiques d'entre vous, parce que la Victoire avec un grand V sera celle du fanatisme et in fine non celle de la "mort dans l'âme" !

Oui, nous voulons mourir en sacrifiant notre vie pour l'exemple pour que vivent des milliers de Beagles voués à l'inadmissible !

En Europe, Harlan posséde 18 centres de souffrance. En France le principal établissement est situé à Gannat (03800) en Auvergne. Il fournit des animaux et des organes frais ou congelés. Il faut le faire fermer !

Exigeons sa fermeture immédiate !

Feu ! Ouvrons le bal !

K1

GANNAT l'élevage de la honte : les Beagles sont livrés au laboratoire dès l'âge de 4 mois !

Pour une interdiction définitive

de l’expérimentation animale !

Aaa67

Harlan Gannat est présenté comme

"le plus gros site de chiens en France" !!!!

"Monsieur Manuel Barroso, président de la Commission européenne,

Grâce aux instances européennes, depuis le 11 mars 2013, la France – à l’instar des autres pays de l’Union – interdit désormais les produits cosmétiques testés sur les animaux, épargnant ainsi le sacrifice annuel de 240.000 animaux.

Mais la directive 2010/63/UE, qui encadre l’expérimentation animale dans les 27 pays de l’Union, autorise toujours le sacrifice de plus de 12 millions d’animaux par an dans les domaines de la recherche, de l’enseignement, de l’armement, de la pharmacologie, de la toxicologie…

Il est pourtant largement admis que les tests sur les animaux sont éthiquement condamnables, scientifiquement peu fiables et très onéreux. Chaque espèce a des réactions biologiques déterminées par son patrimoine génétique - qui est unique - et une espèce animale ne peut être un modèle pour aucune autre espèce.

Aujourd’hui, de nombreuses avancées scientifiques nous permettent de sortir du modèle animal : biologie cellulaire, toxicogénomique, bio-ingénierie, recherche in vitro, in silico, imagerie médicale…

Pourquoi ce refus du progrès ? Quel est l’intérêt de se tromper sciemment de modèle d’expérimentation ?

Je m’associe à la Fondation pour demander instamment aux instances européennes d’abroger la directive 2010/63/UE et d’adopter une nouvelle directive incitant les États membres à mettre fin définitivement aux tests sur animaux, en promouvant une politique volontariste de recherche, de validation et de mise en œuvre de méthodes substitutives."

Le collectif de la "Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux" appelle ses sympathisants à la mobilisation générale.

http://www.30millionsdamis.fr/jagis/signer-la-petition/je-signe/27-pour-une-interdiction-definitive-de-lexperimentation-animale/

A suivre

PETITION : Halte aux armes à feu destinées à fusiller les chats comme à Lignerolles dans l'Allier !

ORGANISONS UNE MARCHE PROTESTATAIRE DEVANT LA PRÉFECTURE DE L'ALLIER A MOULINS !

http://www.mesopinions.com/petition/animaux/halte-aux-armes-feu-destinees-fusiller/12935

Aaa15 1

Immonde fusillade contre une chatte à Lignerolles dans l'Allier, fusillée en plein jour à proximité de l'école !

Cette chatte d'un an a été la cible d'un tir de carabine mi-septembre, à Lignerolles dans l'Allier. Les propriétaires, ont porté plainte auprès de la gendarmerie. A la suite de cette ignoble agression, la chatte a perdu l'usage d'un œil. Attention photo choquante !

Nous les militantes et les militants de la "Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux" et de la protection animale, nous devons réagir, cette fois-ci, avec fermeté.

Exigeons le retrait des armes à feu en France trop aux mains d'individus irresponsables qui sont soutenus par les gouvernements de droite comme de gauche quand ce n'est pas des lobbys dont on taira le nom !

STOP AUX MASSACRES DES CHATS EN FRANCE !

Marc-Claude de PORTEBANE
Ancien candidat à la députation de l'Allier

Immonde fusillade contre une chatte à Lignerolles dans l'Allier

La petite chatte a été fusillée

en plein jour à proximité de l'école !

Aaa15

Une chatte d'un an a été carrément la cible d'un tir de carabine mi-septembre, à Lignerolles dans l'Allier (Communauté d'agglomération montluçonnaise, canton : Montluçon-Sud). 

Les propriétaires, ont porté plainte auprès de la gendarmerie.

A la suite de cette ignoble agression, la chatte a perdu l'usage d'un oeil. Attention photo choquante !!!

Nous les militantes et les militants de la "Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux" et de la P. A. (protection animale), nous devons réagir, cette fois-ci, avec fermeté.

Exigeons le retrait des armes à feu en France TROP aux mains d'individus irresponsables qui sont soutenus par les gouvernements de droite comme de gauche quand ce n'est pas des lobbys dont on taira le nom !

N'oubliez pas de signer notre pétition pour ces chats déjà fusillés à Bournezeau en Vendée : http://www.mesopinions.com/petition/animaux/stop-aux-fusillades-inadmissibles-chats-innocents/12826

Rejoignez-nous sur Facebook : Merci de nous rejoindre, nous avons besoin de toi pour dénoncer les maltraitances animales :

www.facebook.com/liguedecombatcontrelescruauteenverslesanimaux.

A suivre

Marc-Claude de PORTEBANE

CAMP de la RESISTANCE contre fusillades de chats à Bournezeau en Vendée et + de 16 500 signatures pour notre pétition !

La pétition lancée par l'Idiot provincial réalise

un véritable carton dans le monde entier :

plus de 16 700 signatures en 14 jours !

Dscf5085 1

http://www.mesopinions.com/petition/animaux/stop-aux-fusillades-inadmissibles-chats-innocents/12826

Notre pétition "Stop aux fusillades inadmissibles sur des chats innocents à Bournezeau en Vendée !" réalise un véritable tabac suite à la mobilisation des lectrices et des lecteurs de l'Idiot provincial et de la forte mobilisation du collectif de la Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux puisque, en à peine 15 jours, nous récoltons déjà plus de 16 700 signatures.

APPEL GENERAL à la création

d'un CAMP de la RESISTANCE

impasse du Pailler à BOURNEZAU !

Aaa14

Nous appelons les Kamarades sympathisant-es du collectif de la "Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux" opposé-es aux fusillades des chats dans cette commune de Bournezeau à nous rejoindre pour la constitution d'un "CAMP de la RESISTANCE" international afin de dénoncer TOUTES les injustices subies par les chats dans ce village de Vendée qui doit devenir, comme je l'ai déclaré au quotidien Ouest France, "l'épicentre" national de la lutte contre les cruautés commises contre les chats.

Nous avions prévu pour le samedi 11 octobre 2014 une manifestation dans les rues de Bournezeau. Celle-ci est annulée puisque nous ne voulons pas faire de "doublon" avec celle prévue le 25 octobre par les associations locales.

Nous sommes en train de recueillir un maximum de témoignages concernant les maltraitances commises contre les chats à Bournezeau mais également contre d'autres animaux et ce, dans TOUTE la Vendée.

Alvaro

Fin septembre 2014. "Alvaro" et

"Banzaï" divaguent dans Bournezeau :

seront-ils eux aussi "fusillés" ?

Banzai

Depuis les fusillades de cet été contre des chats innocents, les animaux ne cessent d'être en état de divagation dans les rues de Bournezeau. Nombreux sont les habitants qui leur donnent à manger et à boire pour ne pas en rajouter plus à leur désarroi.

Les chats seront-ils de nouveau "fusillés" avec des armes de poing ? Où en est l'enquête judiciaire ? Pourquoi ne veut-on pas communiquer sur ces fusillades, comme le reconnaît "Ouest France" ?

La peur commence à se distiller petit à petit dans cette bourgade de 3 156 habitants située à 20 km de la préfecture de La Roche-sur-Yon !

Certains Bournevaiziens nous font part de leurs témoignages, ils veulent une réaction forte des ami-es de la P.A (Protection animale).

Ils l'auront.

Nous allons organiser un vaste "CAMP DE LA RESISTANCE" pour que Bournezeau devienne le signal international de la LUTTE contre les cruautés commises envers les chats.

Seule la Résistance militante et médiatique de la "Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux" face à l'inaction des pouvoirs publics aura raison des assassins des chats à Bournezeau mais aussi dans toute la France !

Mairie

La commune de BOURNEZEAU en Vendée

décrétée par l'Idiot provincial et la

Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux

comme l' "epicentre" mondial

des massacres contre les chats !

N'hésitez pas à nous faire part de vos témoignages de ce qui se passe en Vendée, parmi les 1 340 commentaires de notre pétition, comme ceux-ci :

- 02/10 Michèle : "Je suis en Vendée, notre maison se trouve dans les marais. Ici beaucoup de chasseurs qui n'aiment pas les chats l'ai tue. Mon chat ai absent depuis 10 jours. Je n'ai plus d'espoir de retour à la maison."

- 30/09 Michel : "Que la gendarmerie enquête sérieusement !"

- 30/09 - Martine : "Il y a au moins un assassin en liberté à Bournezeau. Que compte faire Taubira"

- 30/09 Chantal : "Comment peut-on tirer des coups de feu en pleine ville sans que personne aux alentours n'entende rien, ne voit rien, et ne dise rien ?"

- 29/09 Any : "A cette date j'étais à la pointe de l'aiguillon et j'ai entendu les coups de feu de ces assassins. Ca se passe très tôt le matin, bien souvent le soleil n'étant pas encore levé ou tout juste."

- 26/09 Tony : "si la police faisait son boulot et trouvait les propriétaires de carabine à plombs habitant Bournezeau et les environs, ça aiderait, non? J'ai 3 chats et si un dingue ose une chose comme ça, il ne lui restera plus longtemps à vivre ..."

-26/09 Valérie : "Je redoute que cette personne tire sur tous les chats qu'elle voit. Ces 2 la ont des maîtres, aimant en plus et qui ont pu leur faire donner les soins nécessaires. Mais on peut supposer hélas fortement quelle s'en prend aussi aux chats errants. Et eux n'ont pas de protecteur... Et en plus ça se passe dans un bourg, n'importe qui peut se prendre un plomb..."

- 24/09 Véronique : "Pour protéger tous ces animaux en danger peut etre qu'un jour ça changera pour eux et que enfin les plaintes ABOUTIRONT a quelque chose de réel et ne laisserons plus permettre ça ni la maltraitance animale comme nous avons pu le constater en vendée récemment !"

- 24/09 L. : "Il faut attendre qu un gosse soit touché pour que la gendarmerie fasse son travail ?"

- 23/09 Alain : "Quand les gendarmes l'auront retrouvé donnez moi ses coordonnées"

- 23/09 Brigitte : "Ayant habité dans cette horrible commune, je sais depuis longtemps à quoi mon chat a échappé! C'est d'ailleurs pourquoi je le sortais uniquement EN LAISSE dans le jardin! Déjà, il y a 2-3 ans, les gens se plaignaient de la disparition de leur animal! Et surtout des chats!!!"

- 23/09 Lucy : "Effectivement, il y a un fou furieux à arrêter à Bournezeau. Ce ne devrait pas être une enquête trop difficile à mener, si cela intéresse la gendarmerie. Merci pour nos amis les animaux qui méritent de vivre en paix avec nous."

-23/09 Patricia : "Ce serait interessant de connaître la suite donnée à cette affaire à savoir que fait la gendarmerie et la préfecture !!!"

- 23/09 Florence : "Parce qu'effectivement c'est lamentable ! Ce dangereux individu n'ayant pas encore totalement franchi la ligne rouge, il tire pour le moment sur des animaux... Je note l'implication exemplaire et tellement rare d'un politique dans cette démarche pétitionnaire, bravo et merci Monsieur de Portebane !"

- 23/09 Marc : "Parce qu'en Vendée, ce type "d'intervention" est devenu courant et malheureusement la chassé s'est ouverte le 21 septembre.
J'ai ainsi "perdu" deux de mes chats, jamais revenus à leur maison. Une propriétaire a retrouvé le sien, sous des feuilles, déjà mort, des radios ont été faites, tir à la carabine à plombs. Déposez plainte à chaque fois, c'est un crime contre nos animaux domestiques. Moi, je suis sur le sud Vendée à 25 km de Fontenay le Comte. Je compatis à votre douleur pour savoir ce que cela veut dire"

- 23/09 Francine : "En Vendée, pays de chasse c'est une pratique courante hélas"

- 23/09 Régis : "Ca ne m'étonne pas de la part des vendéens. ça leur ressemble."

- 23/09 Liliane : "C'est triste de constater que les mentalités n'évoluent pas. La Vendée croit encore au diable, il serait temps de rompre avec la sorcellerie. L'animal et les chats en particuliers nous aident à appréhender un quotidien difficile. Ce sont à leur manière des thérapeutes. Leur présence est précieuse. Il faut des peines exemplaires pour ces assassins."

- 23/09 Guy-Albert : "Bournezeau, trou du cul du monde, on ne peut que le constater avec les agissements de certains de ses habitants. Fusiller un chat, mais dans quel monde, dans quelle société vivons-nous ? Guy Gauthier"

- 23/09 Vaslin : "Il n'y a pas qu'à Bournezeau que les chasseurs tuent les chats sous prétexte qu'ils sont "des concurrents". C'est connu en Vendée depuis des décennies. Et on compte pas les empoisonnements et les pièges dans les quels les pauvres chats se font attraper et achever lorsqu'ils ne sont pas déjà morts. Mais il n'y a pas qu'en Vendée que ces pratiques existent. Je suis vendéen d'origine et j'habite la Loire-Atlantique"

- 23/09 Marie-Noëlle : "Je signe pour que soit condamné ce barbare arriéré,dans ce département ou je suis née il y a 56 ans et OU RIEN N'A ÉVOLUÉ !"

-

.......

A suivre

Kamarade n° 1

Fusillades de chats à Bournezeau en Vendée : Ouest France se fait l'écho de notre détermination

Le journal "Ouest France" se fait l'écho

de notre mobilisation internationale

sur ces fusillades inadmissibles 

des chats à Bournezeau en Vendée !

Aaa1 1

Le quotidien "Ouest France" dans son édition d'hier (20/09/2014) vient de confirmer le très sérieux reportage de l'Idiot provincial concernant plusieurs fusillades immondes contre des chats à Bournezau en Vendée qui ont eu lieu, notamment, depuis ce début septembre 2014.

Plusieurs membres du collectif de la "Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux" ont rejoint - dans le plus grand secret - la région de Bournezeau depuis vendredi soir.

Nous faisons appel à la solidarité de nos camarades opposés à l'aéroport de Notre-Dames des Landes, aux luttes antinucléaires et THT, des groupes Valogne, des équipes de Greenpeace, des groupes de défense des animaux ALF et de toutes autres causes comme celles de la défense du loup, du comité ANTI-CASTOR de Tarnac, mais aussi de la Fondation Brigitte Bardot, pour que Bournezeau devienne l'épicentre national de la lutte contre les cruautés contre les chats.

Aaa2

Depuis le lancement de notre pétition (internet et version papier) dont voici le lien http://www.mesopinions.com/petition/animaux/stop-aux-fusillades-inadmissibles-chats-innocents/12826, nous recherchons toutes sortes de témoignages de la population à propos de ces tirs avec des armes de poing à Bournezeau mais aussi dans tout le département de la Vendée pour d'autres affaires semblables qui semblent avoir été passées sous silence depuis quelques années.

Les dossiers les plus sulfureux miticuleusement récoltés par l'Idiot provincial seront dénoncés dans nos colonnes.

A commencer par celui de la commune de Chasnais, dans le sud-Vendéen, à proximité de la petite commune de Luçon (arrondissement de Fontenay-le-Comte, Communauté de communes du Pays né de la Mer). Mais chut !

PETITION : Stop aux fusillades inadmissibles sur des chats innocents à Bournezeau en Vendée

MOBILISATION INTERNATIONALE

Enflammons toute la France !

Le Canard Enchaîné informé ce matin !

A l'attention de M. le président de la République

François Hollande

P9260053

Merci de cliquer sur lien de la pétition :

http://www.mesopinions.com/petition/animaux/stop-aux-fusillades-inadmissibles-chats-innocents/12826

"Nous avons été informés en début de semaine sur plusieurs cas de fusillades de chats sur la commune de Bournezeau (Région : Pays de Loire - Département : Vendée - Arrondissement : La Roche-sur-Yon - Canton : Chantonnay - Communauté de communes des Deux-Lays).

Le jeudi 11/09/2014, "IMBALA" une petite chatte se faisait tirer dessus, (certainement en journée), près de l'impasse du Pailler à Bournezeau. En début d'après-midi, le voisin du propriétaire d'IMBALA l'a trouvé dans son jardin,"hurlant à la mort" avec en prime l'arrière train paralysé. La femme du propriétaire et voisine l’ont emmenée immédiatement chez un des vétérinaires à Bournezeau (cabinet vétérinaire du Paillet) pensant qu’elle s’était faite renverser par une voiture.
Lorsque le vétérinaire lui a rasé le dos pour voir sa blessure... il a découvert un trou bien circulaire.
"IMBALA" a ensuite été transporté dans la commune voisine (distante de 12 km) à Chantonnay (clinique vétérinaire des Deux-Lays) pour effectuer des radios plus approfondies. Et là, effectivement le long de sa colonne vertébrale, un plomb a été découvert !!! Des anti-inflammatoires et des anti-douleurs lui ont été administrés.
Aucune évolution n'étant constatée, sur les conseils du vétérinaire de Chantonnay, le propriétaire d' "IMBALA" et la voisine s'orientaient vers le CHV Atlantia à Nantes où elle y était conduite dès vendredi soir.
Samedi 13 septembre, un scanner était passé. Bilan : vertèbre cassée. Pronostic, selon notre témoignage : "ils ne savaient pas si l’onde de choc a créé des lésions sur la moelle épinière ou si la compression de l’os crée l’inflammation".

Dans tous les cas, sans retirer le morceau de vertèbre impossible d’espérer une amélioration. Elle a donc été opérée samedi après-midi. Mais il faudra du temps pour savoir si elle pourra réellement récupérer l’usage de ses pattes.

Le propriétaire d' "IMBALA" a déposé une plainte à la gendarmerie du chef-lieu de canton sis à Chantonnay.

Les fusillades continuent à Bournezeau car deux jours avant "BEKO" un autre chat des voisins du propriétaire d' "IMBALA" a disparu... puis a été retrouvé dans un état complètement amaigri tout en boitant. Personne ne comprend ce qui lui est arrivé...Mais lui aussi a reçu une décharge de plombs à l'abdomen (nécessité d'opération chez le véto). Et vlan, une nouvelle plainte à la gendarmerie.

La Mairie a été informé immédiatement de l'acte gravissime commis contre "IMBALA" et des affiches ont été placardées dans le bourg pour que chacun prenne bien conscience de la bêtise humaine, d’autant plus que cela se passe en plein dans le bourg de Bournezeau (3 156 habitants) et ce près de la boulangerie, du centre de loisirs et du parc de la commune).
L'appel que j'ai reçu hier soir du sous-préfet Frédéric Lavigne, (le directeur de cabinet du préfet de Vendée), confirme bien que le préfet Jean-Benoît Albertini et la préfecture de la Vendée ont bien reçu 5/5 nos alertes concernant ces lamentables fusillades à Bournezeau, tout en sachant que l'enquête est bien évidemment gérée par la compagnie départementale de la gendarmerie nationale de La Roche-sur-Yon, des brigades de gendarmerie des Essarts et de Chantonnay (C'est la Brigade territoriale de proximité de gendarmerie de Chantonnay - dirigée par l'adjudant-chef Yves Le Creurer - qui est chargée des investigations).

"Qui est ce dingue à Bournezeau qui met tout la population animale en danger avec sa carabine à plombs", se demandent les habitants ?"

Marc-Claude de PORTEBANE
Ex-candidat à la députation de l'Auvergne

Les fusillades contre des chats à Bournezeau en Vendée : une chasse aux sorcières contre l'Idiot Provincial ?

L'enquête en cours contre le ou les auteurs

des coups de feu contre des chats

à Bournezeau en Vendée va-t-elle se transformer

en chasse au "sorcières" ....contre l'Idiot provincial ?

Numerisation0004 11

La dénonciation - en exclusif - par l'Idiot provincial des ces immondes fusillades à Bournezeau - depuis début septembre - contre deux chats soulève déjà des vagues, puisque tout le monde - administrations, collectivités, associations, individus, presse locale - commence sérieusement à prendre en considération nos informations prises en faveur de ces malheureux chats victimes de la cruauté humaine.

L'appel à la mobilisation générale par notre "Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux" le samedi 11 octobre 2014 à 15 h à Bournezeau pour dire "STOP AUX MASSACRES DES CHATS EN VENDEE" est en train de susciter un vent de panique départemental.

Un appel à la mobilisation qui fait aussi grincer des dents une petite associaltion locale (qui a le mérite de se mobiliser depuis 4 ans) mais aussi les autorités puisqu'il semblerait que l'on essaie de savoir qui seraient le ou les "traîtres" qui auraient pu nous informer d'autant plus que nous ne sommes pas de la Vendée mais de l'Auvergne.

Dscf5085

Le propriétaire de la chatte "IMBALA" qui a été retrouvée agonisante dans le  jardin d'un voisin, (Mr X), impasse du Pailler à Bournezeau sera-t-il convoqué à la gendarmerie de Chantonnay ? Une enquête sera-t-elle réalisé pour savoir qui a bien pu informer l'Idiot provincial alors qu'il y a quand même urgence à rechercher le ou les auteurs de ces infâmes fusillades contre ces chats à Bournezeau.

Saurons-nous - ENFIN - qui est le ou les auteur-s du ou des coups de feu contre cette chatte 'IMBALA" sérieusement blessée et qui est sortie hier soir - selon nos informations - à 18h15 du Centre hospitalier vétérinaire ATLANTIA à Nantes ?

D'autant que (selon nos informateurs), il semblerait qu'il y ait bel et bien "infraction". L'enquête judiciaire qui a démarré le 13 septembre 2014 semble savoir s'il s'agit d'un impact de balle ou de plomb.

Saurons-nous enfin si le ou les tireur-s est ou sont des chasseur-s ? Qu'elle sera la jurisprudence qui sera susceptible d'être appliquée..... une fois le ou les auteurs retrouvé-s ? S'agit-il d'un cas de mauvais traitement ou plus vraisemblablement d'acte de cruauté ?

Quel calibre employé par l'arme à feu ? Du petit ? Du gros ?

Dscf5083

La ou les fusillade-s étant bruyante-s, quelles sont les personnes susceptibles d'avoir entendu le ou les tirs autour de cette impasse du Pailler située en plein centre-ville de Bournezeau ?

L'intention de nuire sera-t-elle potentiellement retenue par le parquet du procureur de la République ?

Les agents de l'ONCFS (Office national de la chasse et de la faune sauvage) de la Vendée vont-ils eux aussi intervenir ?

Après l'alerte médiatique lancée il y a 2 jours auprès du cabinet du préfet de la Vendée à la Roche-sur-Yon, nous espérons que le préfet Jean-Benoît Albertini, (Ancien collaborateur de Frédéric de Saint-Sernin au secrétariat d'État à l'Aménagement du territoire et de Jean-Pierre Raffarin à Matignon, il a exercé la fonction de préfet du Territoire de Belfort du 10 décembre 2008 au 10 juin 2010. Le 28 juin 2010, Jean-Benoît Albertini a été nommé, en Conseil des ministres, secrétaire général adjoint, directeur de la modernisation et de l’action territoriale du ministère de l’intérieur, de l’outre-mer et des collectivités territoriales), lancera - ENFIN - une offensive générale contre TOUTES les cruautés commises à Bournezeau mais aussi dans toute la Vendée.

L'appel que j'ai reçu hier soir du sous-préfet Frédéric Lavigne, (le directeur de cabinet du préfet de Vendée), confirme bien que le préfet Jean-Benoît Albertini et la préfecture de la Vendée ont bien reçu 5/5 nos alertes concernant ces lamentables fusillades à Bournezeau, tout en sachant que l'enquête est bien évidemment gérée par la compagnie départementale de la gendarmerie nationale de La Roche-sur-Yon, des brigades de gendarmerie des Essarts et de Chantonnay (C'est la Brigade territoriale de proximité de gendarmerie de Chantonnay - dirigée par l'adjudant-chef Yves Le Creurer - qui est chargée des investigations).

Le directeur de cabinet du préfet nous a également demandé de lui donner toutes les précisions administratives nécessaires relatives à notre demande d'autorisation de manifestation à Bournezeau le 11 octobre 2014.

D'autant plus que d'autres affaires - à ce jour non-élucidées - vont éclater sur la place publique et seront publiées par l'Idiot provincial, car, nous, nous n'avons peur ni des intimidations ni des menaces !

Personne ne nous fera peur, et dès aujourd'hui, je vais lancer un appel à l'aide à mes confrères nationaux du palmipède satirique national, ainsi qu'une demande de déferlement médiatique des grands médias nationaux pour que la Vendée, et plus particulièrement Bournezeau, devienne l'épicentre national de la lutte contre les cruautés commises CONTRE les chats.

Mobilisez-vous sous ma bannière - celle de la lutte contre les cruautés envers les animaux - et faisons entendre la voix des chats martyrisés à Bournezeau le 11 Octobre 2014 à 15h !

N'hésitez pas à dénoncer via notre lien contact - situé dans le menu horizontal - d'autres affaires non-élucidées en Vendée ou dans la région "Pays de Loire".

Merci de nous rejoindre sur Facebook, nous avons besoin de toi pour dénoncer les maltraitances animales :

www.facebook.com/liguedecombatcontrelescruauteenverslesanimaux.

Tous contacts Mails sécurisés, ici : marc-75@laposte.net

Marc-Claude de PORTEBANE

Infâme fusillade sur des chats à Bournezeau en Vendée : Louis-Marie GIRAUDEAU, le maire nous écrit !

L'article de "l'Idiot provincial" concernant

la "fusillade" CONTRE la chatte "IMBALA"

déchaîne les passions et X réactions !

Le maire de Bournezeau, Louis-Marie GIRAUDEAU, commente notre post :  "L'Idiot provincial dénonce cette fusillade inadmissible sur des chats à Bournezeau en Vendée !", alors que le quotidien "OUEST FRANCE" la ferme :

"Bonjour,
Je vous précise que, Morgane, notre agent en contrat d'avenir, à juste raison, n'était pas informée des tirs sur 2 chats, et qu'elle ne pouvait pas vous répondre autrement. Ceci étant, l'élu que je suis, était informé de cet évènement, et il suffisait, tout simplement de demander à Morgane de se renseigner auprès de moi, ou de me contacter. Ce qui d'ailleurs vient d'être fait ce matin, tout naturellement. Et je regrette que dans votre texte, vous indiquiez "la mairie n'est au courant de rien". Seuls les maires et adjoints sont officiers de police judiciaire, et ne sont pas tenus d'informer les agents communaux de certains faits de police. Seuls les élus sont en contact avec les services de la gendarmerie."

Bournezeau (Vendée) : appel à une manif' de la Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux

Suite à cette immonde fusillade à Bournezeau

en Vendée contre des chats innocents :

la Ligue de Combat Contre les Cruautés envers les animaux

organise une manif' de protestation le 11 Octobre !

Pa120113 1

Nous demandons que l'auteur de la fusillade contre la

chatte "IMBALA" soit retrouvé et condamné par la justice !

P9210033

Hier après-midi, j'ai demandé, (en tant que Kamarade n°1 du collectif de citoyennes et de citoyens de la Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux), au secrétariat du directeur de cabinet de la préfecture de la Roche-sur-Yon de nous communiquer le document administratif concernant l'organisation d'une manifestation symbolique et nationale contre les cruautés commises contre les chats en France.

Une manifestation silencieuse, à l'initiative de l'association locale NALA, est pourtant prévue le 25 Octobre, mais nous, nous ne voulons pas défiler dans le silence.

Les actes de cruautés contre les chats ne doivent pas, selon nous, donner lieu à des marches dites "silencieuses" mais au contraire, à une contestation générale et massive.

Nous faisons donc appel aux associations de nos Kamarades des régions voisines comme la Bretagne mais aussi de toute la France pour converger à Bournezeau, le samedi 11 Octobre à 15 h, afin de demander au pouvoir exécutif l'application stricto sensu des lois relatives à la protection des animaux.

Merci de prendre contact avec le Kamarade n°5 - Patrice M - responsable de la Bretagne + Nord-Ouest - via notre MP : marc-75@laposte.net

A suivre

MCDP

Tueries des loups : L'ASPAS, Ferus, FNE, LPO, One Voice ont déposé un recours et en appellent au Conseil d’État !

Ma pétition "Chasse honteuse au loup :

exigeons la démission de Ségolène Royal !"

qui a récolté déjà plus de 10 800 signatures

en 15 jours pour un objectif de 100 000

commence à faire bouger les français

quant à la protection des animaux sauvages !

Aa103

http://www.mesopinions.com/petition/animaux/chasse-honteuse-loup-exigeons-demission-segolene/12646

Ma pétition lancée contre la ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie Ségolène Royal et par Stéphane le Foll qui ont signé le 5 août dernier l’arrêté (publié au JO du 14 août : JORF n°0187 du 14 août 2014 page 13553, texte n° 3.) autorisant de fait la chasse au loup dans notre pays, commence par produire ses effets puisqu'elle est en passe de sensibiliser de plus en plus de personnes opposées au matraquage des loups en France puisqu' aujourd'hui 05 septembre 2014, les associations ASPAS, Ferus, FNE, LPO et One Voice ont déposé mercredi un recours et en appellent au Conseil d’État afin de mettre un terme à cette décision injustifiable et injustifiée, afin de faire respecter la loi et la nature.

Voici le communiqué de nos camarades de l'ASPAS (Association pour la protection des animaux sauvages)

Après avoir au fil des années élargi les conditions de sa destruction, cédant aux lobbies cynégétiques et agricoles, l’État en arrive aux solutions extrêmes au mépris des avis techniques et scientifiques. En effet, dans un arrêté du 5 août dernier paru le 14 août au Journal Officiel, le ministère en charge de l’écologie ouvre la possibilité de tirs de loups lors de battues de chasse, alors que cette espèce est protégée par le droit international comme le droit français.

Avant ce nouveau texte il était déjà largement possible de tuer des loups (avec des armes de guerre, de jour comme de nuit, toute l’année, y compris en période de reproduction de l’animal dans les cas de tirs de défense …). Ainsi, selon le protocole en vigueur, les éleveurs peuvent réaliser eux-mêmes des tirs de défense autour de leurs troupeaux. Ces tirs peuvent être réalisés par une dizaine de tireurs déployés aux alentours du troupeau dans le cadre des tirs de défense renforcée. Les tirs de prélèvement, qui ne sont pas limités à la défense d’un troupeau, mais peuvent concerner un vaste territoire, sont réalisés par – et sous le contrôle – d’agents de l’ONCFS (Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage) qui peuvent se faire assister de chasseurs habilités, de lieutenants de louvèterie et de gardes particuliers assermentés.

Désormais si le ministère officiellement en charge de l’écologie arrive à ses fins, les destructions de loups accordées par les préfets pourront être réalisées lors de chasses au grand gibier : soit collectivement dans le cadre de battues, soit individuellement lors de chasses à l’affût ou à l’approche, et ce, sans aucune supervision de l’ONCFS. Ces « tirs de prélèvements » nouvelle génération seront mis en œuvre pendant deux mois au lieu d’un seul précédemment, et ne seront pas interrompus en cas de destruction légale ou illégale d’un loup dans la zone concernée par l’opération. Un nombre indéterminé de loups pourraient alors être détruits dans une zone, sans autre limite que le plafond annuel fixé par arrêté ministériel (36 pour la saison 2014-2015 sachant que ce nombre augmente chaque année). La défense des troupeaux est légitime mais le risque d’extermination de l’ensemble des individus d’une zone, voire d’un département, est inacceptable s’agissant, rappelons-le, d’une espèce protégée.

Le gouvernement ne cesse de céder à une politique clientéliste, en accédant aux demandes et aux assauts répétés de groupements d’éleveurs et de chasseurs, au détriment de l’intérêt général et du patrimoine naturel. Nos associations en appellent à la responsabilité de la Ministre de l’Écologie et du Président de la République qui devraient être les garants des lois, des engagements internationaux et d’une politique en faveur de la biodiversité.

Sur le fond, nos associations tiennent à rappeler que le loup est non seulement une espèce protégée à l’échelle nationale et européenne, mais également un élément très important pour les équilibres biologiques.

http://www.aspas-nature.org/10206/le-ministere-en-charge-de-lecologie-veut-generaliser-la-chasse-au-loup-cherchez-lerreur/#sthash.XcChkqa0.dpuf

Après avoir au fil des années élargi les conditions de sa destruction, cédant aux lobbies cynégétiques et agricoles, l’État en arrive aux solutions extrêmes au mépris des avis techniques et scientifiques. En effet, dans un arrêté du 5 août dernier paru le 14 août au Journal Officiel, le ministère en charge de l’écologie ouvre la possibilité de tirs de loups lors de battues de chasse, alors que cette espèce est protégée par le droit international comme le droit français.

Avant ce nouveau texte il était déjà largement possible de tuer des loups (avec des armes de guerre, de jour comme de nuit, toute l’année, y compris en période de reproduction de l’animal dans les cas de tirs de défense …). Ainsi, selon le protocole en vigueur, les éleveurs peuvent réaliser eux-mêmes des tirs de défense autour de leurs troupeaux. Ces tirs peuvent être réalisés par une dizaine de tireurs déployés aux alentours du troupeau dans le cadre des tirs de défense renforcée. Les tirs de prélèvement, qui ne sont pas limités à la défense d’un troupeau, mais peuvent concerner un vaste territoire, sont réalisés par – et sous le contrôle – d’agents de l’ONCFS (Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage) qui peuvent se faire assister de chasseurs habilités, de lieutenants de louvèterie et de gardes particuliers assermentés.

Désormais si le ministère officiellement en charge de l’écologie arrive à ses fins, les destructions de loups accordées par les préfets pourront être réalisées lors de chasses au grand gibier : soit collectivement dans le cadre de battues, soit individuellement lors de chasses à l’affût ou à l’approche, et ce, sans aucune supervision de l’ONCFS. Ces « tirs de prélèvements » nouvelle génération seront mis en œuvre pendant deux mois au lieu d’un seul précédemment, et ne seront pas interrompus en cas de destruction légale ou illégale d’un loup dans la zone concernée par l’opération. Un nombre indéterminé de loups pourraient alors être détruits dans une zone, sans autre limite que le plafond annuel fixé par arrêté ministériel (36 pour la saison 2014-2015 sachant que ce nombre augmente chaque année). La défense des troupeaux est légitime mais le risque d’extermination de l’ensemble des individus d’une zone, voire d’un département, est inacceptable s’agissant, rappelons-le, d’une espèce protégée.

caploup-110Le gouvernement ne cesse de céder à une politique clientéliste, en accédant aux demandes et aux assauts répétés de groupements d’éleveurs et de chasseurs, au détriment de l’intérêt général et du patrimoine naturel. Nos associations en appellent à la responsabilité de la Ministre de l’Écologie et du Président de la République qui devraient être les garants des lois, des engagements internationaux et d’une politique en faveur de la biodiversité.

Sur le fond, nos associations tiennent à rappeler que le loup est non seulement une espèce protégée à l’échelle nationale et européenne, mais également un élément très important pour les équilibres biologiques.

- See more at: http://www.aspas-nature.org/10206/le-ministere-en-charge-de-lecologie-veut-generaliser-la-chasse-au-loup-cherchez-lerreur/#sthash.XcChkqa0.dpuf
Association pour la Protection des Animaux Sauvages - See more at: http://www.aspas-nature.org/10206/le-ministere-en-charge-de-lecologie-veut-generaliser-la-chasse-au-loup-cherchez-lerreur/#sthash.XcChkqa0.dpuf
Association pour la Protection des Animaux Sauvages - See more at: http://www.aspas-nature.org/10206/le-ministere-en-charge-de-lecologie-veut-generaliser-la-chasse-au-loup-cherchez-lerreur/#sthash.XcChkqa0.dpuf
Association pour la Protection des Animaux Sauvages - See more at: http://www.aspas-nature.org/10206/le-ministere-en-charge-de-lecologie-veut-generaliser-la-chasse-au-loup-cherchez-lerreur/#sthash.XcChkqa0.dpuf

Plus de 10 000 signatures en 14 jours pour notre pétition : "CHASSE HONTEUSE AU LOUP ! Exigeons la démission de Ségolène Royal !"

OBJECTIF : 100 000 SIGNATURES !

STOP AUX ARNAQUES AUX INDEMNISATIONS

Plus de 300 ELEVEURS DES ASTURIES

ACCUSES DE FRAUDE !!!!

Aa73

http://www.mesopinions.com/petition/animaux/chasse-honteuse-loup-exigeons-demission-segolene/12646

Ma pétition intitulée "CHASSE HONTEUSE AU LOUP ! Exigeons la démission de Ségolène Royal !" réalise un véritable "tabac" puisqu'elle rassemble en moins de 15 jours, plus de 10 000 signatures !

Notre objectif est de récolter 100 000 signatures pour que cessent ces tueries immondes (déguisées sous le terme de "Prélèvements" pour ne pas effaroucher les opposants) pour une population de quelques loups estimés à 250 en France (données ONCFS).

Sous la pression des lobbies du monde de l’élevage et des fédérations de chasseurs, Ségolène Royal et Stéphane le Foll ont signé le 5 août dernier un odieux arrêté (publié au JO du 14 août : JORF n°0187 du 14 août 2014 page 13553, texte n° 3.), autorisant de fait la chasse au loup dans notre pays.

Un comble pour un gouvernement de gauche dont la base de son électorat est très souvent CONTRE la chasse et plus particulièrement contre l'assassinat ou le braconnage des loups en France !

Alors que les agents de l'ONCFS font correctement leur travail, (l'ONCFS n’a jamais eu pour mission de tuer les animaux sauvages), le gouvernement du camarade Valls II, autorise les préfets à matraquer les loups qui sont devenus des proies à abattre absolument !

Les carnages ont déjà commencé !

Ainsi, la préfecture des Alpes-Maritimes a annoncé qu’une jeune louve de 12 kg avait été abattue dans la soirée du 29 août sur la commune de Guillaumes. Le tir a été réalisé dans le cadre d’un arrêté de prélèvement valable sur la moyenne vallée du Var (Beuil, Pierlas, Guillaumes, Ilonse et Puget-Rostang). Il s’agissait d’une femelle née cette année, probablement âgée d’environ 3-4 mois vu son poids, autrement dit un louveteau qui ne chassait pas encore… 

"Quel effet sur la prédation des troupeaux ?" se sont interrogés nos camarades de FERUS ?

Cependant, le tribunal administratif de Toulon a suspendu un arrêté préfectoral autorisant le prélèvement de loups dans le département du Var, une décision accueillie "favorablement" par les associations de défense de l'animal.

Ailleurs, les tueries vont se multiplier, comme dernièrement dans la Meuse où des tirs dits de "prélèvement" ont été autorisés.

Ce qui a fait la "joie" de la FDSEA de la Meuse qui a exprimé mercredi sa «satisfaction» après l'annonce de l'autorisation des tirs de prélèvements, et a enjoint «les louvetiers et les personnes assermentées à être efficaces et plus malins que le prédateur».

En juillet, le Sénat a définitivement adopté un projet de loi sur l'avenir de l'agriculture qui autorise les éleveurs à abattre des loups dans des conditions encadrées, malgré l'opposition des écologistes. La disposition législative est toutefois contraire à la convention de Berne signée par la France qui classe Canis Lupus parmi les «espèces strictement protégées».

Le loup commence à avoir "bon dos"  pour pallier aux difficultés financières du petit monde "Pastoral" qui n'en finit pas de "pleurer" sur son sort alors que l'agriculture d'aujourd'hui est en chute libre ! Les suicides des agriculteurs ne cessent, d'ailleurs, de se multiplier.

Les arnaques aux indemnisations d'attaques de loup commencent à voir le jour ! Dans les Asturies, en Espagne, pas moins de 300 éleveurs sont accusés de fraude. En effet, suite à une plainte des associations ASCEL (Association pour la conservation et l’étude du loup ibérique) et coordination écologique des Asturies, la Guardia Civile a débuté une enquête sur une importante arnaque à l’indemnisation dans la communauté autonome des Asturies (Espagne). Sur 10 000 dossiers examinés, 1200 environ présentent des irrégularités. Plus de 300 éleveurs seraient concernés !!!

L’escroquerie atteindrait un demi-million d’euros (entre 800 et 65 000 euros selon les éleveurs). Pour un dommage dû au loup, les éleveurs recevaient deux fois une compensation : d’un côté de la part du gouvernement des Asturies et de l’autre de la part d’une société publique d’assurance agricole subventionnée en majeure partie par le dit gouvernement.

L’enquête porte également sur une autre fraude à l’indemnisation : des vérifications mal faites et des preuves (notamment photos) qui auraient servi pour plusieurs indemnisations différentes. Des gardes seraient même complices pour se partager le montant des indemnisations avec les éleveurs. Les sommes versées représenteraient 35% du montant des dommages dus au loup.

En France, la Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux avance à "pas de loup" concernant les potentielles subventions.

Vous aurez les noms, prénoms + adresse des éleveurs susceptibles d'avoir été indemnisés par la SEULE faute des loups.

Nous serons implacables avec l'engeance qui se sert du loup comme "alibi" aux difficultés économiques.

La "Bête du Gévaudan" ne sera CERTAINEMENT pas, UNE NOUVELLE FOIS, l'attaction des villageois et des souvenirs d'après-guerre !

Que NOTRE message soit bien perçu par certains éleveurs, car, si, il le faut, nous monterons à l'assaut des alpages pour défendre de notre corps les loups, les louves et les petits louveteaux !

Marc-Claude de PORTEBANE

Pétition : Stop aux porcelets à la braise à Langy dans l'Allier en Auvergne !

Halte aux porcelets

à la braise à Langy dans l'Allier !

Img 6163

http://www.mesopinions.com/petition/animaux/stop-aux-porcelets-braise-langy-allier/12669

À l'attention : Stéphane le Foll, ministre de l'Agriculture, de l'Agroalimentaire et de la Forêt

Stop aux porcelets à la braise sous chapiteau à Langy lors de la fête patronale 2014 organisée par le comité des fêtes les 30 et 31 août de chaque année !

Les « traditions » sont le masque d’une industrie ultra-moderne du massacre d’êtres vivants, au nom d’un culte anthropocentriste sans limite.

L’heure n’est pas de retourner aux Gaulois, à Astérix et Obélix tuant des cochons, mais au contraire de les admirer et de les laisser vivre, tout simplement.
Ces « coutumes » régressives donnent une si mauvaise image des animaux aux enfants qui participent directement ou indirectement à ces drôles d'"agapes" !

CARTON ROUGE pour la présidente Natacha HARRY, le directeur de la SPA de Paris qui ORDONNENT une EUTHANASIE à METZ/ARRY !

Pétition au procureur de la République

et au conseil d'administration

de la SPA de Paris !

A1839 1

"Ce vendredi matin, ils en ont gros sur la patate les bénévoles et salariés du refuge SPA d’Arry près de Metz…

Dès 7 heures 30 Caroline arrive au refuge pour offrir à HEROS, brave Rottweiler de 7 ans, sa dernière belle balade, sa dernière bonne bouffe et ses dernières caresses. Total respect de tous pour cette bénévole qui accompagnera ce chien difficile mais attachant, jusqu'à son dernier souffle en lui tenant la patte et en ravalant ses larmes… jusqu’au bout.

Après trois ans de cage depuis 2011 et plus de quatre mois passés dans « le couloir de la mort », HEROS doit mourir aujourd’hui 25 juillet 2014. L’oracle a parlé hier jeudi lors d’une réunion bizarrement fixée à 12 heures 30 par le chef de la bureaucratie SPA, JB Sangnier. Leitmotiv de ce rassemblement devant 25 bénévoles tétanisés : « on va l’euthanasier » sur décision du siège bureaucratique de la SPA… à 400 km de la dure réalité du terrain et de l’intérêt des animaux ! Muni d’un « message de tristesse de Natacha HARRY » (sic !), le directeur a jugé l’affaire suffisamment incendiaire pour faire le déplacement en train de Paris.

« Ce chien est dangereux pour le refuge » argumente ce tout nouveau directeur-copain de Madame Harry, qui avoue au demeurant son ignorance en matière de protection animale…

Le fait est qu’après deux « attaques » à trois ans d’intervalle – 21 déc 2011 puis 10 mars 2014- ce Rott est catalogué « mordeur » dangerosité de niveau 4, selon les critères légaux. Donc déclaré inadoptable.

Caporalisme, faux fuyants, non réponses aux bénévoles, exhortations à « prendre sur soi » pour la chef de refuge, brusques changements de  sujet furent les ingrédients de ce numéro de claquettes manipulatoire du directeur administratif Sangnier qui en laissa plus d’un dans son désarroi.

Toute décision d’euthanasie (particulièrement nombreuses à la SPA) déclenche de fortes réactions émotionnelles, entre abattement, larmes, rage ou culpabilisation et accusations réciproques et disproportionnées. Toute euthanasie est incontestablement un constat d’échec, tandis que ce mot hautement radioactif est rivé comme une épine au cœur de la « protection animale ». De quoi plonger chaque refuge concerné dans une atmosphère lourde…

A plus forte raison lorsqu’il s’agit, comme dans le cas de HEROS, d’une mort perpétrée pour des RAISONS NON MEDICALES, sur un animal en bonne santé et donc vécue comme une PUNITION INJUSTE par les vrais amis des animaux que nous sommes !

De fait, l’injustice subie par ce pauvre Rottoto est double puiqu’après avoir été arraché de justesse par la SPA à une maltraitance de plusieurs années, l’animal n’a pas bénéficié du programme de ré-éducation comportementale de la même SPA, qui aurait pu lui sauver la vie… Tout juste une cellule, le gite et le couvert sont fournis. Quelque ballades parfois, au grès des bonnes volontés. C’est déjà ça sans doute, mais est-ce suffisant pour se rengorger en permanence de ses « fabuleuses performances », comme le fait la SPA avide d’appels aux dons ? Toute euthanasie effectuée devrait être un rappel à la modestie et aux limites trop étroites de la protection animale. C’est le  décalage entre cette vantardise de marketing et une réalité peu reluisante, qui est insupportable aux gens dévoués à la CAUSE ANIMALE.

POURQUOI C’EST SCANDALEUX ?

La mort subitement programmée du Rottweiler HEROS jette une lumière crue sur les dysfonctionnements, la navigation à vue, les non décisions et les promesses non tenues par la DIRECTION PARISIENNE en matière de protection animale. De fait, ce que nous appelions le « pôle protection » ou les « commissions » ont totalement disparus de l’organisation SPA depuis ces cinq dernières années, dont quatre d’administration aussi « provisoire » que désastreuse pour les animaux.

Résultat : plus rien n’est à sa place dans une association qui laisse à la discrétion de ses employés administratifs surpayés, des DECISIONS AUSSI GRAVES QUE l’EUTHANASIE.

La mort ignoble infligée à HEROS souligne une fois de plus l’ABSENCE DU MOINDRE COMITE D’ETHIQUE, maintes fois annoncé et maintes fois promis par l’administratrice Lebossé pour des EFFETS D’ANNONCE, mais qui fait CRUELLEMENT DEFAUT dans une association de soi-disant « bienfaisance animale »…

La mort ignoble infligée à HEROS démontre qu’aucune confiance n’est accordée à certains refuges pour leur permettre de prendre leurs décisions les plus douloureuses de façon collégiale (chef de refuge, mélange de salariés et bénévoles capables). Une décision d’euthanasie –médicale ou non- parachutée des bureaux parisiens et donc non débattue collectivement, ne peux que générer des vindictes, insultes ou menaces contre les responsables de terrain (assassin, salaud de tueur …) et complications relationnelles tout en induisant des deuils compliqués voire pathologiques.

La pratique de HARRY/SANGNIER dans cette affaire est d’autant plus lamentable qu’elle prive tous CEUX QUI ONT UN VECU AVEC L’ANIMAL de la partie sensible et valorisante de leur travail, de leur sentiment d’utilité et de responsabilité. Bref ce caporalisme de Sangnier est méprisant, ringard et CONTRE PERFORMANT. Tous les grands manager modernes savent que des employés bien considérés et responsabilisés sont… meilleurs ! A fortiori dans une « association »…

Enfin l’euthanasie d’HEROS occasionne un CHOC FRONTAL et fait bel et bien apparaître « le vote en AG contre l’euthanasie validé à 94% » comme une PROPAGANDE MENSONGERE proclamée depuis le 5 juillet sur le site officiel SPA ! Autrement dit l’ "euthanasie ZERO » désormais statutaire, n’est qu’un effet d’annonce destiné à RASSURER LE DONATEUR un peu sensible et à booster des appels aux dons aussi larmoyants et bêtifiants qu’agressifs par leur nombre de 15 à 20 chaque année dans les boites aux lettres et nos e-messageries.

Sans oublier de rappeler ces tonitruantes promesses du Docteur Thierry BEDOSSA, vedette du congrès 2014 de la SPA et véto très médiatique qui allait prendre tous les CHIENS DANGEREUX ET LES VIEUX CHIENS DE LA SPA sur ses 70 hectares de l’association AVA et bla bla bla etc… Résultat : dix chiens de Vallerargues livrés à Bedossa moyennant 850 EUROS par chien…  Animal Business quand tu nous  tiens !

Conclusion : HEROS chien maltraité que la SPA n’a pas sauvé, a été tué de façon parfaitement légale et dans le respect des procédures. Et L’ETHIQUE dans tout ça ? Mais quelle éthique ? L’éthique et les tiques sont mortes avec le chien.

Nous te demandons pardon petit ange, nous t’avons pleuré, repose en paix… loin des inhumains de la Société Protectrice des Animaux."

Elizabeth LEBLAY créatrice du site Fbk « spa facilitateur »

https://www.facebook.com/spa.facilitateur

--------------------------------------------------------------

L'Idiot provincial et la Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux travaillent sur ce dossier depuis samedi. Vous pouvez suivre notre actu en cliquant sur de lien : www.facebook.com/liguedecombatcontrelescruauteenverslesanimaux.

Joint samedi après-midi par téléphone, le refuge "GERHARD CRAMER", (commune d'Arry, 57680 - 03 87 52 08 99), n'a pas daigné nous répondre concernant le pauvre "Héros" assassiné vendredi dernier par injection.

Nous avons recueilli pas mal de témoignages, notamment en ce qui concerne les journées "Portes Ouvertes" des 16 et 17 mai 2014. Pourquoi des bénévoles ont été "interdit d'accès à cet évènement ? C'est parce qu'ils en savaient peut-être un peu, beaucoup, trop ? Des tenues du refuge ont-elles été ou non vendues au grand public ?

Par ailleurs, nous aimerions savoir quels sont les liens entre le véto du refuge "GERHARD CRAMER" et sa présidente ! Qui soigne les chiens de Mme la présidente ?

Et pour terminer, nous aimerions savoir comment le test comportementaliste s'est effectué sur notre petit camarade "Héros". 

De niveau 1 (l'an passé - niveau toutou -), il serait passé cette année au niveau 4 (mauvais pour lui).

Peut-on aussi nous donner des nouvelles de feu le chien "Bull-Terrier" qui avait pour nom "SNIPER" ? Combien d'injections de CALMI-VET a-t-il reçu ? A-t-il été, oui ou non, "piqué" à travers la grille de son box ?

Peut-on parler "d'erreurs de sécurité" lorsque par deux fois "HEROS" a mordu deux personnes ?

Lors de la première morsure, "Jean Seb" a-t-il bien respecté le règlement de sortie de "HEROS" qui a été en contact avec "M.A" ?

Lors de la 2ème morsure, "Didier" a-t-il bien respecté le règlement de sortie de "HEROS" qui a été en contact avec "X" ? Etait-il normal de sortir "HEROS" avec une laisse "Flexi" à "enrouleur" ?

D'ailleurs pourquoi ce bénévole "Didier" a-t-il été viré du refuge ?

Feu ! Ouvrons le bal !

Donc à suivre