Elle assigne le Centre d'étude et de conservation des oeufs et du sperme de Rennes (Cecos) en justice

Une costarmoricaine de 39 ans se heurte à l’interdiction française de se faire inséminer avec des spermatozoïdes de son défunt mari. Elle assigne le Centre d’étude et de conservation des œufs et du sperme de Rennes (Cecos) en justice.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau