Législatives 2012

Le "con-boy" FALORNI au PILORI !

Un "con-boy"

nommé FALORNI !

sego-caricature-2.jpg

Le dépité locale de La Rochelle, Falorni qui a humilié Ségolène Royal, l'ex-candidate à l'élection présidentielle, mère des quatre enfants du président de la République, avec le concours actif de l'actuelle compagne du chef de l'Etat tout en se revendiquant de sa fidélité à François Hollande, a donné une mauvaise image de notre pays aux français et à l'étranger.

Hormis les querelles politiciennes de bonne guerre, l'humiliation subie par Ségolène Royal avec ce tweet dégueulasse de Valérie Trierweiler, la compagne du président François Hollande, a été la goutte de trop qui a fait déborder le vase du trop de communication au sommet de l'Etat.

Falorni et La Rochelle ne sortent pas grandis par ce sketch de mauvais goût.

Puisque Falorni a voulu jouer au "con-boy", nous devons aller à l'affrontement avec lui, à l'affrontement verbal musclé.

Quand le silence tue, quand le dialogue serein est impossible, il faut oser affirmer fermement son opposition.

Nous devons donc affronter publiquement Falorni et assurer Ségolène Royal, en tant qu'individus du peuple de base, de tout notre soutien, non pas toujours à caractère politique, face au machisme d'un individu qui doit prendre en pleine "poire" la "claque" qu'il a cru pouvoir infliger à Ségolène Royal qui est une femme qui navigue bon gré mal gré entre la quête de soi et l'idéal de soi avec ses forces mais aussi avec ses faiblesses, avant tout !

René Souchon, le président du conseil régional d'Auvergne fête la fin de la giscardie

Les communistes n'étaient pas les bienvenus !!!

Le président du conseil régional d'Auvergne

auroi-038-2.jpgRené Souchon a fêté ce soir à Ceyrat

la fin de la giscardie avec

la nouvelle député du Puy-de-Dôme :

Danielle AUROI

auroi-021-2.jpg

Ancrage local : Gilbert Collard élu dans le Gard à toi !

Le gardian du Temple :

mon ex-ami Gilbert Collard

a été élu dans le Gard !

Gilbert Collard, (dont j'ai été le conseiller politique lors de son implantation lors de sa première campagne aux élections municipales de Vichy), n'étant pas encarté au Front National, a été élu pour "foûtre le bordel" à l'assemblée nationale !

Les vichyssoises et les vichyssois se souviennent de ces deux claques successives à la candidature à la mairie de Vichy :

- en 2001 sous la bannière Démocratie Libérale et Parti Radical (valoisien)

- en 2008 sous l'étiquette Nouveau Centre !

Résultats second tour législatives 2012 en Auvergne

- Résultat sur Vichy Ville 54,85% pour MALHURET soit 2,5 points qu'en 2007 !

Gérard Charasse (PRG-majorité présidentielle) conserve son siège avec 57,37% des voix (26.301 bulletins). Claude Malhuret (UMP-Centre) obtient 42,63% des voix (19.543 bulletins).

Gilbert Collard aurait été tabassé à Saint-Gilles dans le Gard

Selon Le Parisien, l'avocat Gilbert Collard, candidat du «Rassemblement bleu marine» dans le Gard aurait été agressé en milieu d'après-midi à Saint-Gilles rapporte ce dimanche France 3 Languedoc.

Le président du comité de soutien à Marine Le Pen pendant la campagne présidentielle aurait été pris à partie par une trentaine de personnes et subi crachats et insultes.

Selon France 3, des coups auraient même été partagés et un collaborateur du candidat frontiste s'apprêterait à porter plainte pour un coup de poing dans l'oeil.

Comment se fait-il que les medias se soient emparés de cette affaire en plein vote des électrices et des électeurs ?

L'Union Maoïste Auvergne (UMA) au meeting rassembleur du PS à Chadrac

Le changement

c'est maintenant !

En présence de René SOUCHON - président du conseil régional d'Auvergne -, Paul TOP (costume MAO, écharpe rouge, à gauche, au 1er rang) - militant du Front de gauche avec Yves PRAT (43) et André CHASSAIGNE (63) - et les maoïstes du courant de pensée de l'UMA ont apporté hier soir, à la salle municipale de Chadrac (Haute-Loire) leur soutien inconditionnel aux deux candidats du parti socialiste en lice pour le second tour des législatives 2012 : Guy VOCANSON et André CHAPAVEIRE.

A noter la présence, aux côtés de l'ancien candidat aux législatives auvergnates Paul TOP, de la conseillère régionale Auvergne, la socialiste Karine VACANT (commission n°4 - Environnement, Mobilité et Transports et membre de la commission Consultative "Développement Durable").

(Source : merci de cliquer ci-dessous)

- Site de Guy Vocanson

www.guyvocanson.com/

OU

- André Chapaveire - Législatives Haute-Loire - Election député

www.andre-chapaveire.com/.

 Grande réunion publique de Chadrac le 12 juin 2012

Hurlements dans les chaumières de la République contre WAUQUIEZ

"Les Carnets d'Alba" :

Wauquiez seul contre tous !

A écouter - sans modération - dans les Carnets d'Alba sur RTL matin, le torrents de critiques de ses ex-collègues (qui ne sont pas sorties dans la presse au nom de l'unité qui doit être affichée pour les législatives) :

"Salaire de 14 000 euros", "Démago", "escroquerie", "gadget de communication" ; pour certains, "il essaie de s’acheter une moralité" ; un ancien ministre s’est même dit prêt à "lui casser la gueule"...

Tels sont - en off - quelques propos d'anciens ministres du gouvernement FILLON sur son manque de solidarité...

Merci de cliquer sur le lien ci-dessous :

Les Carnets d'Alba" : Wauquiez seul contre tous - Vidéo Dailymotion

www.dailymotion.com/.../xqzbtp_les-carnets-d-alba-w...21 mai 2012 - 3 min
Partager. "Les Carnets d'Alba" : Wauquiez seul contre tous par rtl-fr. La chronique du 22 mai 2012 en ...


Le candidat UMP et Sarkozyste de choc Laurent WAUQUIEZ s'éveille avec l'Eveil

Alors qu'il a dénoncé les dérives

de l'assistanat qu'il considère être

le cancer de la société française

le candidat de l'UMP Laurent WAUQUIEZ

mis sévèrement en ballottage

renie l'UMP et se retourne maintenant

TARDIVEMENT

"modestement" et "humblement"

vers les classes populaires

qu'il a méprisé à Paris avec arrogance !

numerisation0012-6.jpg

La réaction de Laurent WAUQUIEZ dans l'Eveil de la Haute-Loire (11/06/2012) au lendemain du premier tour des législatives 2012 n'a manqué de retenir l'attention des observateurs politiques de l'Auvergne sur ce candidat qui renie maintenant l'UMP qu'il a pourtant défendu becs et ongles, après s'en être pris aux classes populaires avec d'odieux propos qui ont divisé la majorité présidentielle d'alors.

L'Eveil (Un journal fondé par Louis RABASTE, “né pauvre et démuni, qui lui permit de l'être” !!!), de cette édition, n'a que de mots très "doux" pour les candidats de droite, tandis que les candidats de gauche bénéficient d'un traitement aux "petits oignons" scandaleux : "Le lièvre Vigier et la tortue Chapaveire", "un résultat dur à avaler pour ses adversaires Guy Vocanson et surtout l'ancien maire du Puy Arlette Arnaud-Landau", "il manquera beaucoup de dynamique dimanche prochain pour remonter la pente", "démobilisation massive de son camp", "a également pris l'eau", "buzz médiatique des dissidences socialistes", "méditer son aura électorale bien faible", "vote contestataire", "la gauche va t-elle rater, une fois de plus, l'occasion de retrouver un parlementaire au Palais Bourbon", et...

Les électrices et les électeurs altiligériens CENTRISTES n'ont pas digéré les propos inadmissibles de Laurent WAUQUIEZ qui lui ont valu un recadrage immédiat de François FILLON et de Nicolas SARKOZY.

Celui qui s'était fait remarquer en 2012 en évoquant le "cancer de l'assistanat" avait déjà émis certaines réserves dans une interview au Figaro, le 4 avril et avait brillé par son absence au meeting de Nicolas Sarkozy au Trocadéro, le 1er mai.

Une blessure désormais ouverte chez les partisans les plus actifs de l'UMP en Haute-Loire qui sont décidés à ne pas lui faire de "cadeau".

numerisation0013-2-3.jpg

Après avoir été mis en ballottage par les électrices et les électeurs de sa circonscription, Laurent WAUQUIEZ, indique qu'il faut mener le second tour, maintenant qu'il n'est plus rien, "humblement, modestement" alors que lorsqu'il était à Paris, il n'a eu de cesse de s'opposer avec arrogance aux classes issues des milieux défavorisés dont de nombreux agriculteurs du parti de Marine LE PEN (représentés par le candidat Pierre CHEYNET) et qui peinent à joindre les "deux bouts" à la fin du mois, que ce soit au pays de la lentille AOC ou de la vache laitière.

Les électrices et les électeurs de la Haute-Loire ne sont pas dupes puisqu'ils n'ont pas élu au premier tour celui qui n'a jamais siégé à l'assemblée nationale (juin 2007/juin 2012) laissant cette place à son suppléant Jean-Pierre MARCON qui n'a pas vraiment retenu l'attention, ni des classes moyennes ni des classes du peuple de base.

numerisation0014-7.jpgLaurent WAUQUIEZ qui a fortement mécontenté les centristes de la Haute-Loire en opposant les pauvres contre les moins pauvres a perdu 3 500 voix par rapport aux législatives de 2007 où il avait été élu au 1er tour.

En effet, le journal Libération notait quant à lui qu'en mai 2011, "le ministre alors aux Affaires européennes, proche de Patrick Buisson, suscitait la polémique avec des propositions choc". (source : www.liberation.fr/.../quand-wauquiez-rodait-les-themes-ultra-droitier...).

Le candidat Gustave ALLIROL qui appelle à voter à gauche ne s'y est pas trompé puisqu'il a indiqué dans la presse "Malgré tout ce que l'on avait dit, le ballottage n'était pas donné d'avance. Il est limite mais il représente, d'une certaine manière, une défaite pour Laurent WAUQUIEZ..".

Dans "Chômeurs privés des HLM : WAUQUIEZ ouvre la chasse aux pauvres", le site Rue89 résume très bien le vrai visage du candidat WAUQUIEZ (source : www.rue89.com/wauquiez) :

"Après avoir voulu recréer le STO, la droite « populiste » (mais qui se prétend « sociale ») veut exclure les chômeurs du logement social !

Alors que 92% des Français estiment que les HLM sont un filet de sécurité indispensable (selon un baromètre TNS-Sofres), après avoir dénoncé les « profiteurs de l’assistance » (0,46% de fraude aux allocations familiales…) et insisté pour mettre au travail gratuit les allocataires du RSA, la droite « sociale » de Laurent Wauquiez, ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche, continue de diluer des petits messages « désinformatifs » visant à cliver toujours plus la société.

Ainsi, le représentant d’un gouvernement qui a la responsabilité d’avoir amené le nombre de demandeurs d’emploi à 2 780 000 (contre 2 347 000 en 2007) veut privilégier l’accès au logement social aux salariés

Or, c’est déjà le cas. Une étude récente de l’Union des HLM situe à 7% la part des chefs de ménage sans activité professionnelle dans le parc social, contre 8% dans le parc privé.

Le chômeur, responsable de ce qui lui arrive


La question est ailleurs. A savoir, comment passer du HLM au privé quand l’écart de loyers de l’un à l’autre est trop important. Les difficultés d’accès au parc privé en zone tendue fixent en HLM des classes moyennes qui pourraient libérer des places pour les plus précaires. Mais, a priori, Laurent Wauquiez ne prône pas le gel des loyers dans le parc privé !

Il ne prône pas non plus la prévention des expulsions qui éviterait à certains travailleurs pauvres de grossir les rangs des sans abris.

Demain, qu’en sera-t-il de ceux qui perdront leur emploi ? On les expulsera de leur HLM ? Et que deviendront-ils ? On les laissera à la rue ? On les parquera dans des abris de fortune ?

Rappelons que nous, acteurs de la lutte contre l’exclusion, reprochons déjà souvent aux bailleurs sociaux de trop exclure les plus pauvres au nom de l’équilibre économique.

La droite sociale, mais en réalité populiste, de M. Wauquiez se spécialise dans l’inversion du discours. L’assisté comme le chômeur sont considérés comme responsables de ce qui leur arrive, au passage on exonère le gouvernement de ses responsabilités : le manque de logement en Ile-de-France par exemple, alors que l’Etat coupe les vivres du monde HLM.

Cela ralentit la construction et nous engage toujours plus dans une voie de pénurie de logements qui, réaction en chaîne, fait monter les prix du privé et exclut les plus pauvres.

Des ghettos pour pauvres sur le modèle anglais ?


Acteur engagé de la lutte contre l’exclusion, l’association Aurore, comme de nombreuses autres associations, peut démontrer qu’un toit et un accompagnement amènent vers une insertion durable des ménages auparavant à la rue ou « stockés “ à l’hôtel au frais de la collectivité.

Que veut la droite ‘populiste’ (qui se dit sociale) ? Des ghettos pour pauvres sur le modèle anglais, favorisant communautarisme, ségrégation et embrasement ? Des villes pour riches où le rejet des pauvres est un programme comme à Nogent-sur-Marne ? Aujourd’hui, les chômeurs, demain les étrangers, la chasse aux pauvres est ouverte."

"Modestement", "humblement", en effet !

MDR !

Bouche cousue

Paul TOP

Le Front de gauche présent avec René Souchon au meeting des deux candidats du PS à Chadrac en Haute-Loire

Paul TOP (Front de gauche) et René SOUCHON

le président de la région Auvergne en soutien

aux deux candidats socialistes en Haute-Loire

au meeting rassembleur de Chadrac :

Guy VOCANSON et André CHAPAVEIRE !

numerisation0010-5.jpg

Plusieurs centaines de militants et de sympathisants de tous les partis de gauche sont venus soutenir les deux candidats qui seront présent au second tour, aux législatives 2012, en Haute-Loire.

chadrac-ps-027-2.jpg

Les deux candidats et leurs suppléants, André CHAPAVEIRE (Gérard CONVERT suppléant, circonscription du Puy-en-Velay/Brioude) et GUY VOCANSON (Arlette ARNAUD-LANDAU suppléante, circonscription du Puy-en-Velay/Yssingeaux) ont reçu un soutien massif de René SOUCHON, président du conseil régional d'Auvergne, et de Paul TOP (Front de gauche) qui a activement milité aux côtés d'Yves PRAT, le candidat Front de gauche en Haute-Loire qui a réalisé un excellent score.

Le candidat-député André CHASSAIGNE, retenu à Paris, a fait lire à Gérard CONVERT, le maire de Chadrac, un communiqué où il regrettait de ne pouvoir venir.

chadrac-ps-032-2.jpg

Guy VOCANSON et René SOUCHON, à la tribune, ont respectivement "ciblé" leur discours contre le maire UMP du Puy-en-Velay, Laurent WAUQUIEZ mis en ballotage alors que ses partisans pensaient la victoire acquise dès le 1er tour.

Ils ont démontré à l'assistance comment Laurent WAUQUIEZ cachait aux électrices et aux électeurs altiligériens, maintenant, son appartenance à l'UMP qu'il a pourtant soutenu à "bout-de-bras" et son refus de débattre sur les plateaux de France 3 Auvergne ou de Clermont 1ère.

Les candidats du PS de la Haute-Loire ont aussi indiqué que la presse locale en Haute-Loire (La Tribune, Le Progrès, L'Eveil, etc...) avaient très mal relatés leur campagne pendant ces législatives.

Paul TOP ayant relevé dernièrement comment L'Eveil dans son édition de lundi dernier s'était montré partisane du candidat WAUQUIEZ, Yves PRAT sur son blog déplorant lui aussi ce manque de professionnalisme (Puisque la presse locale "évite" nos réunions publiques ; Seul, le journaliste de La Tribune Le Progrès a couvert cette rencontre...) d'une presse recevant pourtant des subventions publiques.

chadrac-ps-040-2.jpg

Le collectif PPVV soutient à 100 % maintenant les 2 candidats PS

A noter la présence massive des militants du collectif PPVV opposés au centre d'enfouissement de Cayres qui ont fait lire au candidat André CHAPAVEIRE un texte demandant son soutien contre le projet de SITA-SUEZ, une entreprise bien connue de l'ex-président du conseil de surveillance de la Lyonnaise des Eaux, Jérôme MONOD, qui a été un de ceux qui ont repéré...Laurent WAUQUIEZ.

Retrouvez notre camarade maoïste Paul TOP (costume MAO, 3° et 8° photos, au premier rang) en cliquant ci-dessous :

Législatives : en Haute-Loire, les candidats PS tirent à vue sur leurs adversaires

  1. 43chrono‎ - il y a 2 heures
    André Chapaveire et Guy Vocanson ont ciblé leurs attaques sur le « candidat ... Une machine », raillait Guy Vocanson, « en train de bouffer le ...


Et l'UMP ne Mourrut pas dans le Gard !

Le casse-couilles démocratique

Gilbert Collard

ira-t-il au palais Bourbon ?

Le député sortant UMP Étienne Mourrut, arrivé 3e dans la 2e circonscription du Gard avec 23,89 % des suffrages, a annoncé mardi qu'il se maintenait pour le second tour des législatives pour "porter haut et dignement les valeurs de la droite et du centre". (AFP)

Après Vichy, Gilbert Collard revient sur le devant de la scène médiatique en devenant l'avocat du marinisme dans un département où l'insécurité et la perte d'identité explosent.

Paul TOP était au siège du PS du Puy-de-Dôme pour la réélection de Jean-Paul Bacquet

Paul TOP au siège de la

fédération socialiste 63

avec un homme de terrain exemplaire :

Jean-Paul Bacquet !

Merci de cliquer ci-dessous

Issoire/Puy-de-Dôme 4è : Bacquet réélu au 1er tour (video)

Le député sortant Jean-Paul Bacquet est réélu pour un 4è mandat, et ce, dès le premier tour. Il obtient 50.92% des voix dans sa circonscription. La participation : 59.21% Interview signée Pierre-Olivier Belle Les résultats : Jean-Paul Bacquet Ps 50.92% … Continuer la lecture

Pour qui roule ta bille l'Eveil de la Haute-Loire sinon pour Wauquiez ?

Les superlatifs en faveur de Wauquiez

ne manquent pas dans l'Eveil

pour nous abreuver de leçons !

A la page 19, du journal "L'Eveil" de la Haute-Loire (article de Julien Bonnefoy - 12/06/2012), on peut lire que "Laurent Wauquiez, ancien ministre le mieux noté".

Que de bons mots pour Wauquiez Laurent.

"L'Eveil" commence à se rendre compte que la Haute-Loire ressortait de sa manche en ce dimanche dernier, premier tour des législatives 2012, "deux principes fondamentaux " : une "prime aux personnes" (sous-entendu pour Wauquiez) puis, un département "majoritairement de droite mais pas la droite UMP de la fin de campagne présidentielles flirtant avec les thèses du Front National".

Lol !

Personne n'a attendu "L'Eveil" pour lire Le Point du (07/05/2012) : " Dans la foulée, le futur ex-chef de l'État en a profité pour régler ses comptes avec ceux qu'il a appelés les "conseilleurs", ceux qui se sont permis de "lui donner des leçons". Traduire : ceux qui se sont permis de critiquer ouvertement sa stratégie, en particulier dans les derniers jours. Ironique, il a souligné que ces derniers n'avaient pas été les "plus courageux" durant sa campagne. Wauquiez dans le collimateur. Si un des participants y a vu une adresse à Jean-Louis Borloo, qui avait fait part de sa "gêne" dans l'entre-deux tours, la plupart assurent que Nicolaz Sarkozy visait (littéralement) le ministre de l'Enseignement supérieur, Laurent Wauquiez, présent à cette réunion...".

Ainsi, "L'Eveil" de la Haute-Loire se fait le réveil du candidat Wauquiez pour nous dire maintenant...en plein ballotage...que la Haute-Loire est subitement devenue une "droite républicaine, modérée et centriste".

Lol ! On fait comme on peut pour se reccrocher aux branches du centrisme, non ?

Le "cancer de l'assistanat", c'était une déclaration républicaine, centriste et modérée ?

"L'Eveil" de la Haute-Loire n'en pipe mot !

CES PETITES VOIX MANQUANTES 

"L'Eveil" indique que Wauquiez "rate l'élection dès le premier tour de 163 petites voix"..

Pourquoi des "petites voix" et non pas de "grandes voix" ? Lol !

Ensuite le réveil de "L'Eveil" nous indique que Wauquiez "enregistre des scores de sénateur" dans quelques villages où les corbeaux sont plus nombreux que les vivants !

Cerise sur le gâteau de la brosse à reluire : "L'Eveil" nous adresse un dernier sermon "Le résultat le plus enthousiasmant pour le maire du Puy est justement dans sa ville où après avoir vu François Hollande arriver en tête à la présidentielle à plus de 55 %, Laurent Wauquiez renverse la table et s'adjuge 52,78 % des voix cinq semaines plus tard...".

Si Wauquiez se met maintenant à renverser la table  !!!

C'est qu'il risque bien de tomber à la "renverse" lorsqu'il lira les résultats du second tour des législatives 2012, puisque le candidat du PS, Guy Vocanson, peut potentiellment renverser la tendance en s'imposant afin de mettre HS celui qui a été à la pointe du discours à la droite de la droite de l'UMP et qui maintenant renie et son parti d'origine et le président Sarkozy qui ne méritait vraiment pas une telle trahison de la part d'un... "sarkozyste de choc" !

C'est donc par le mépris que les centristes, les électrices et les électeurs de l'UMP se doivent de sanctionner Wauquiez qui nous a montré qu'il n'était capable d'être fidèle - égoïstement - qu'à sa seule personne !

Paul TOP

Le président PS de la région Auvergne, René Souchon, se réjouit du ballotage de Wauquiez

René Souchon, le président PS de la région Auvergne a exprimé une "grande satisfaction" à l'issue de ce 1er tour : "Nous avons mis Wauquiez en ballotage, il ne s'y attendait pas".

Le score minable du communiste "soviétique" Cineunoviev à Sayat

Cineunoviev dans le rouge à Sayat !

Les électrices et les électeurs de Sayat (canton de Gerzat) ont lourdement sanctionné le communiste "soviétique" Cineux qui ne récolte que 4,3 % des voix.

L'idéologie dont se réclame Cineux et ses "camarades" a fait des millions de morts en Union soviétique.

Sayat, on commence à s'en souvenir ?

numerisation0005-10.jpg

Le Puy-en-Velay : l'Union Maoïste Auvergne au meeting du Front de gauche 43

La sénatrice FDG de la Loire Cécile Cukierman

et les maoïstes de Paul TOP sont venus

soutenir le meeting du Front de gauche

hier soir au Puy-en-Velay !

y-prat-028-2.jpg

Plus d'une centaine de personnes sont venues écouter les candidats du Front de gauche en Haute-Loire, afin de virer le candidat UMP Laurent WAUQUIEZ de la Haute-Loire !

Le candidat de la 1ère circonscription de la Haute-Loire, Yves PRAT nous a expliqué comment Réussir le changement à gauche :

"Cette première circonscription de Haute-Loire est tenue par un acteur important de la politique libérale menée en France par le gouvernement Sarkozy. Laurent WAUQUIEZ, puisque c'est de lui qu'il s'agit, est un adversaire redoutable. Grand adepte du Story Telling, il réussit à modeler, à transformer son image au profit d'une ambition toute personnelle et au service des puissants et des financiers.

N'est-ce pas lui, qui en mission ministérielle à Londres, s'évade quelques temps auprès des financiers de la City de Londres pour y négocier quelques soutiens financiers pour le compte de son micro-parti "Nouvel Oxygène" ? Croyez-vous que ce soutien peut être accordé sans contreparties...et que peut on demander à un haut personnage de l'Etat si ce n'est quelques privilèges ?

Laurent WAUQUIEZ, adepte du Story Telling.... Qu'est ce que c'est ?

C'est l'art de raconter des histoires ! Ainsi, selon les évènements, Laurent WAUQUIEZ est capable de réécrire sa biographie. Il est "d'ici", il vous le dit, donc vous devez le croire ! Il flatte, il cajole... quand il est sur le territoire, mais arrivé à Paris, il devient impitoyable !

y-prat-029.jpg

Spécialiste de la communication, il tient un double langage ici et à Paris. Il n'hésite pas à instrumentaliser à son profit exclusif les projets conduits par d'autres : son document de campagne en est un exemple frappant ! Il reprend à son compte les différents projets des associations altiligériennes alors que, du fait même de la politique menée par le gouvernement auquel il appartenait et du Parti dont il est un des cadres, les associations sont confrontées à de plus en plus de difficultés pour survivre. Que fait WAUQUIEZ contre cette politique ?

Lui qui se targue de régner sur un "petit bout de France et personne au-dessus de sa tête pour prendre sa décision", bel exemple de démarche démocratique...et que j'ai pu expérimenter au sein de la communauté d'agglomération.

Il en appelle, dans ses tracts de campagne, à une campagne digne, sans attaques personnelles. Mais est-ce digne de s'approprier et de s'attribuer à ce point les projets des associations ? Est-ce digne de laisser entendre qu'il mène une campagne propre contrairement à ses douze concurrents qu'il accuse sans preuve d'attaques personnelles ?

Il nous rejoue l'épisode de la victimisation, comme en 2002, comme en 2004, comme en 2007, comme le Front National lors de chacune des élections présidentielles pour obtenir le lot des signatures nécessaires.

C'est pourtant lui, qui, en visite en Guyanne, s'attarde sur le squelette d'un jaguar dont un scientifique lui explique "C'est le seul animal qui tue sa proie en lui broyant le crâne" ; réplique de WAUQUIEZ : "En politique, ça peut être utile !". C'est aussi lui qui affirme dans un journal mensuel : "En politique, je suis un tueur". Et c'est le même homme qui dans ses tracts de campagne et lors des interviews pleure sur le sort malheureux qui lui est réservé ? Mensonge et hypocrisie, voilà sur quoi il joue !

Lui, l'homme de la Haute-Loire, affirme-t-il, veut la défendre, la protéger ! De quoi ou de qui veut-il la défendre ou la protéger ?

- De l'attaque des marchés financiers et des grandes entreprises cherchant la marchandisation à l'extrême, conduisant à la disparition des services publics ?

- De la volonté des actionnaires visant à "baisser le coût du travail", disent-ils en supprimant les cotisations sociales et la retraite ?

- De l'avidité des grands groupes industriels développant des monopoles...dans le secteur agricole en voulant imposer les OGM ?

Créateur de la Droite Sociale (bel oxymore !), il fustige les assistés, en voulant imposer le travail obligatoire gratuit... et apporter ainsi plus de concurrence entre les travailleurs et baisser la rémunération du travail.

Créateur de la Droite Sociale, il veut réserver les logements aux travailleurs, faudra-t-il en passer par des expulsions ? Que devient-on du jour où on perd son travail ?

C'est un acteur de ce que l'on peut appeler "L'extremedroitisation" de l'UMP, celui qui va se nourrir aux idées extrêmes du Front National. C'est au travers de son action, de ses prétendues études qui font d'un cas particulier, un cas général, qu'il contribue à dédiaboliser le FN et ses représentants.

y-prat-009-2-1.jpg

Eux-mêmes d'ailleurs, au FN ne s'y trompent pas et le candidat local se montre virulent envers le candidat UMP Laurent WAUQUIEZ parce qu'ils voient leurs électeurs leur échapper. Chacun construit ses bases. Mais que ce soit l'un ou l'autre, nous avons bien à faire à deux candidats de droite opposés à toute politique sociale, opposés à toute action en faveur des travailleurs. L'un comme l'autre souhaitent gérer le Pays au profit d'une oligarchie qui se gave sur le dos des travailleurs.

En terme de moyens, ils sont puissants, ils bénéficient d'une large couverture médiatique...mais ils trompent le peuple. Il réalisent des scores importants sur la circonscription en développant des discours de division, des discours de haine et de rejet de l'autre, en flattant bassement certains et en montant du doigt d'autres...".

uma-004.jpg

Paul TOP a pris la parole en fin de réunion pour confirmer le soutien des maoïstes auvergnats aux candidat(e)s du Front de gauche de la Haute-Loire en militant efficacement sur le terrain (vifs applaudissements) et aussi afin de mettre en exergue le SCANDALE de ces si jolies "fleurs" de l'ex-ministre Laurent WAUQUIEZ à l'enseignement privé et catholique de l'académie de Nice au détriment du lycée public de Valbonne, quatre jours.... avant la déroute de Sarko !

Chantal LEVEQUE


Le Front de gauche 43 à l'affût des rivalités FN/UMP dans le fief en lambeaux de WAUQUIEZ !

Le Front de gauche en embuscade !

Jean-François COPE et François FILLON

ne vont certainement pas apprécier :

le candidat Laurent WAUQUIEZ

a désormais honte de l'UMP !

plot-004.jpg

Animations inhabituelles au marché du Puy-en-Velay

(en ces temps d'élections législatives) :

les ânes étaient de sortie, place du Plot, samedi 2 juin

pour distraire les classes redevenues

subitement populaires ???

Le candidat du FN de la Haute-Loire, Pierre Cheynet, mène une campagne offensive contre le candidat UMP dans la première circonscription de la Haute-Loire, Laurent Wauquiez, qui n'ose même plus faire référence au parti qu'il a défendu pourtant, à bout-de-bras, avec des déclarations tonitruantes en faveur de la tendance dure, de feu le sarkozysme, en jetant les classes plus aisées contre les plus pauvres.

Cheynet s'en prend avec justesse aux trahisons et au cynisme de l'UMP qui lui ont coûté la victoire aux présidentielles, précisant même qu'Europe 1 indiquait, il y a quelques jours, que cette circonscription pouvait basculer puisque le FN pourrait très bien se retrouver en position de triangulaire en obtenant plus de 15 % des voix.

Le candidat du Front de gauche, Yves Prat, ayant de fortes chances de se retrouver au second tour.

Nous, au Front de gauche, nous observons tous que désormais sur l'échiquier politique français, il ne restera plus que deux fronts, à l'image de ce qui se passe dans la 11° circonscription du Pas-de-Calais où la population en a marre des partis traditionnels, Jean-Luc Mélenchon recevant un accueil chaleureux et Marine Le Pen également bien reçue à Hénin-Beaumont (L'Huma du 04/06).

Le FN de la Haute-Loire résume assez bien la situation de la droite de la Haute-Loire : "Démobilisée, divisée et en profond désaccord sur la stratégie, l’UMP départementale est en lambeaux, si bien que son chef de file Laurent Wauquiez a honte de s’afficher sous ses couleurs".

Et Cheynet d'enchaîner sur son blog : "Je comprends, au vu de la politique qui a été menée durant 5 ans, que monsieur Wauquiez ait honte de son parti. Aussi, je ne saurais trop lui conseiller d’en démissionner, pour éviter de tromper plus longtemps ses électeurs. Afin de faire oublier le bilan calamiteux de son gouvernement, le maire du Puy ressort l’argument éculé de l’apolitisme, tentant ainsi de se refaire une virginité politique… Il  nous explique qu’il serait devenu un candidat « sans étiquette » dégagé de tout engagement partisan. Cette posture est une double escroquerie. Une escroquerie politique, parce qu’il cherche à induire en erreur les électeurs de droite et qu’il les prend, accessoirement, pour des imbéciles. Une escroquerie morale également parce que Laurent Wauquiez, comme tous les candidats, a signé une déclaration de rattachement un parti politique grâce à laquelle son parti (en l’occurrence l’UMP) touchera 1,80 euros par voix obtenue au premier tour des élections législatives. Les électeurs qui voteront pour lui en imaginant voter pour un candidat sans étiquette financeront donc l’UMP à leur insu ! Outre son caractère malhonnête, cette stratégie d’évitement est indigne, et perturbe la campagne puisque Laurent Wauquiez a repoussé pour la seconde fois sa participation à un débat de France 3, dans le seul et unique but d’empêcher ses adversaires de lui rappeler son bilan…".

Cerise FN sur le gâteau UMP : "Et pourtant, c’est bien le même Laurent Wauquiez qui aujourd’hui court derrière le Front National pour tenter de se faire réélire ! Après avoir expliqué au lendemain du second tour de la présidentielle que l’échec de Nicolas Sarkozy était dû à la stratégie de Patrick Buisson, après avoir regretté tout haut que la droite parle trop d’immigration et d’insécurité, le voilà qui fait machine arrière et qui, il y a quelques jours, se fend d’un magnifique copier/coller de mon dernier communiqué de presse relatif à la situation des fonctionnaires de police dans notre département. C’est une réelle satisfaction pour le Front National qui peut déjà se targuer d’avoir gagné une bataille politique, en amenant sur son terrain un homme qui l’a méprisé durant tant d’années. Je songerai tout de même la prochaine fois à lui réclamer des droits d’auteur… On voit bien ici que plus le Front National est fort, plus la droite est obligée de prendre en compte ses électeurs.".

numerisation0004-2-2.jpg

Tandis que la tendance dure de la droite extrême et son allié objectif l'UMP se déchirent, le Front de gauche 43 veut réussir le changement à gauche en menant une campagne active pour inverser la donne en donnant toute sa place aux électrices et aux électeurs de la Haute-Loire qui sont déterminés à en finir avec un des éléments le plus radical du sarkozysme qui n'a eu de cesse de s'attaquer aux classes populaires, (ce qui lui a valu un recadrage de la part du défenseur des valeurs chrétiennes, François Fillon) :

- Un peuple souverain (démocratie renouvelée : proportionnelle à toutes les élections et droit de vote aux immigrés, égalité homme-femme et lutte contre les discriminations, régularisation des sans-papiers, abrogation de la réforme des collectivités, indépendance de la justice et des médias)

- Des emplois stables et un pouvoir d'achat renforcé : (primauté du CDI, limitation des emplois précaires, augmentation du SMIC à 1 700 euros, réduction effective du temps de travail à 35h, interdiction de licenciements boursiers, création d'un pôle financier public pour soutenir les petites et moyennes entreprises)

- Une agriculture paysanne : (Un juste prix pour les produits agricoles et l'encadrement des marges des intermédiaires. Une aide à l'installation des jeunes agriculteurs - JA - et une plus juste répartition des aides. Une agriculture écologique et productive. La diversification des activités agricoles. Une véritable reconnaissance de l'agriculteur dans l'espace rural),

- La lutte contre la précarité et le droit au bonheur : (Logements accessibles et encadrements des loyers. Vaste plan de construction de logements sociaux. Garantie d'accès à l'eau, au gaz et à l'électricité. Retraite à 60 ans à taux plein. Pas de retraite inférieure au SMIC)

- Une Europe des peuples : (Lutte contre la dictature des marchés financiers, construction d'une Europe sociale, écologique, solidaire, audit citoyen sur la dette publique...)

- Des services publics partout et pour tous : (en réponse aux besoins vitaux de la population avec des tarifs justes et identiques sur tout le territoire. Création de postes : école, santé, hôpitaux, police, transports. Remboursement des frais médicaux à 100 % par la Sécurité Sociale - Accès gratuit à l'IVG. Arrêt du démantèlement des hôpitaux publics. Prise en compte de la perte d'autonomie dans le cadre d'un service public. Mise en place d'un pôle public du médicament. Création d'un pôle public de l'énergie. Création d'un service public de l'eau et de l'assainissement)

- Une grande ambition pour l'éducation (de la maternelle à l'université. Egalité d'accès aux savoirs sur tout le territoire. Plan de lutte contre les inégalités sociales à l'école. Plan de recrutement ambitieux dans l'Education nationale. Véritable formation pour les enseignants. Développement de l'enseignement professionnel public. Des moyens pour l'enseignement supérieur et la recherche. Suppression de la loi LRU sur l'autonomie des Universités).

numerisation0004-9.jpg

Les étrangers pointés du doigt

Personne n'a oublié que le maire du Puy-en-Velay a jugé anormal que le système de protection social, "le plus généreux d'Europe", permette aux étrangers, "très facilement, de bénéficier de nos différents outils de solidarité" (source : Europe 1).

Sympa, non, pour la promotion "Mandela" de l'ENA !

Des déclarations inadmissibles qui méritent une mise au point de l'évêché du Puy-en-Velay puisque l'église catholique comporte de nombreux prêtres étrangers dont certains sont issus de l'immigration.

La France a balayé le sarkozysme, la Haute-Loire doit renvoyer Laurent Wauquiez des bancs de l'assemblée nationale pour avoir essayé de diviser la nation qui est une et indivisible.

Tous les étrangers sont les bienvenus en France.

Ce sont les gouvernements de droite et de centre-droit qui ont fait venir chez nous, après la guerre, tous nos amis immigrés qui ont toujours fait le sale boulot que les français ne voulaient pas faire.

Polonais, Portugais, espagnols, turcs, tunisiens, marocains, algériens, etc... sont nos amis et jamais ne seront des parias !

Personne n'a oublié l'hallali inutile et de mauvais goût de Guéant contre le halal !

Personne ne veut stigmatiser une partie de la population française parce que nous aimons tous le waterzooi belge, le smörgasbord suédois, le tiroler Gröstl autrichien ou le bortsch russe !

Curieux, non, quand l'étymologie de "Wauquiez" serait un nom de personne d'origine germanique, rencontré sous la forme Walcher, issu sans doute des racines "walah" (= étranger) et "hari" (= armée) ?

Une simple recherche sur les sites généalogiques et sur les fiches professionnelles de Laurent Wauquiez montre parfaitement qu’il n’a aucune racine historique en Haute-Loire et que son patronyme n’a absolument rien à voir avec le terroir français.

En effet, ce patronyme est majoritairement porté dans le département du Nord, en France, mais ses racines “walah” (= étranger) et “hari” (= armée), sont indubitablement d’origine germanique, et correspondent à de nombreux patronyme de famille installée de l’ouest de l’Allemagne à l’extrême pointe de la Russie. 

Les racines de la famille "Wauquiez" sont donc très éloignées du territoire de la Haute-Loire et de la ville du Puy-en-Velay !

numerisation0003-2-4.jpg

Comme par hasard, le collectif PPVV est venu distribuer

des tracts en faveur de l' "ami" politique Wauquiez ?

Alors que le PPVV ne cherche pas à savoir qui

est le ou les responsables de la contamination

du captage d'eau potable de Fontaurige

situé dans sa commune de.... Cayres !

Et puis, personne, en Haute-Loire, n'a oublié que Laurent Wauquiez, ce politicien fut imposé en Haute-Loire, par Jacques Barrot (condamné pour financement illégal de son parti, mais amnistié grâce à une loi votée par ses amis de la majorité présidentielle), puis repéré par Jérôme Monod (mis en cause dans l’affaire Carignon).

Ledit Monod, président-directeur général, puis président du conseil de surveillance, de la Lyonnaise des eaux, fusionnée en (1990) avec Dumez, puis avec SUEZ en 1997 et rebaptisée de ce seul nom... en 2001.

Bouche cousue

Paul TOP

Récupération politique de la mort de Wissam El Yamni par Alain LAFFONT du NPA ?

Membre du comité indépendant

"Justice et Vérité pour Wissam"

et de plusieurs commissions

Paul TOP proteste contre les risques

de récupération politique

de cette affaire par le NPA en Auvergne !

numerisation0034.jpg

Paul TOP proteste contre les risques de récupération politique de "l'affaire Wissam El Yamni" alors que la justice ne s'est pas encore prononcée.

Le programme du candidat Alain LAFFONT dans la 1ère circonscription du Puy-de-Dôme porte des accusations contre la police alors que la présomption d'innocence n'est pas prudemment évoquée et que la justice n'a pas terminé son travail.

Paul TOP demande au bureau du comité "Justice et Vérité pour Wissam" de se réunir en urgence afin d'intervenir publiquement en tenant une conférence de presse, pour éviter toute récupération politique de qui que ce soit, de cette affaire, afin de ne pas jeter de "l'huile sur le feu" dans les quartiers populaires de Clermont-Ferrand, de la Gauthière, notamment !

Ce n'est pas à Mr LAFFONT d'utiliser le nom de feu Wissam El Yamni pour dire "jusqu'à quel point la police peut dévier".

C'est à la Justice de notre pays de le dire et non pas à la "justice" du NPA ?

La Justice n'a pas attendu le NPA pour pouvoir s'exercer en "totale" indépendance, notamment, dans le procès du terroriste Jean-Marc ROUILLAN qui vient de rallier le NPA qui prône une orientation révolutionnaire visant le renversement de l'Etat.

Personne ne doit oublier les déclarations de Clémentine AUTAIN, ancienne maire-adjointe de Bertrand Delanoë et un temps intéressée par un ralliement au NPA, qui a déclaré : « Autant je me battrai contre la réincarcération de Jean-Marc Rouillan, autant il est hors de question que je sois dans le même parti que quelqu'un qui ne semble pas contester la lutte armée comme méthode politique ! (...) Je me demande parfois si, aux yeux de certains au NPA, il n'est pas plus grave d'avoir participé à un exécutif avec le PS que d'avoir tué des gens... »

L'Etat, c'est NOUS ! Mais c'est aussi VOUS !

Réagissons !

Elections législatives 2012 : une sacrée pompe à fric pour le NPA selon le canard enchaîné

Ce que ce si "bon" aspirant député

Alain LAFFONT "oublie" de dire

à ces électeurs et à ces électrices

pour les législatives 2012 :

le NPA va toucher du pognon

des capitalistes !

numerisation0024-3.jpg

Journal de campagne de l'aspirant député Alain LAFFONT

NPA dans la 1ère circonscription du Puy-de-Dôme

Toute formation qui présente des candidats aux législatives dans au moins 50 circonscriptions de France métropolitaine touche 1,63 euro par voix obtenue, et ce pendant 5 ans.

numerisation0020-5.jpg

Seule condition : que chacun des aspirants députés obtienne au moins 1 % des voix.

numerisation0019-3.jpg

Le canard enchaîné (30/05/2012) précise même que Lutte ouvrière ou le NPA présentent des centaines de candidats pour défendre, certes, leurs idées, mais aussi "leur tiroir-caisse".

numerisation0022-1.jpg

Sympa ces capitalistes, non, surtout quand on se situe à "Gauche 100 %".

A "Gauche 100 %", en effet !!!

Rigolant

Legislatives 2012 à Agen : Jamalat Abou Youssef candidate palestinienne

Après de nombreux combats en Palestine.

Suppléante au profil atypique,

Jamalat Abou Youssef

participe à son premier scrutin en France

C’est dans le journal "Sud-Ouest" !

Agen vendredi 25 mai 2012 Legislatives_ NPA_ Jamalat Abou Youssef 20120525_photo_JLB_5406 (Borderie Jean Louis)

"Elle est née au milieu de la vigne et des vergers de prunes. À des milliers de kilomètres du Lot-et-Garonne, à Halhoul, près d’Hébron en territoire palestinien. Avant d’étudier la comptabilité à l’université de Bethléem, Jamalat Abou Youssef a connu les travaux des champs sur l’exploitation familiale.

En arrivant en France il y a cinq ans, où elle a suivi son Français de mari, rencontré en Palestine lors de la seconde Intifada, Jamalat est retournée aux champs, comme saisonnière agricole. Aujourd’hui, elle est employée au planning familial d’Agen, « en contrat aidé. C’est le lot d’une femme immigrée. L’accès au travail est difficile, limité à des champs d’action très restreints comme le ménage ou les travaux agricoles. »

Jamalat Abou Youssef a acquis la nationalité française il y a huit ans et est une des rares représentantes des territoires à vivre en Lot-et-Garonne : « Je connais une autre Palestinienne, à Agen. Elle est médecin généraliste mais au chômage… »

Printemps arabes

Son parcours est complexe et riche de nombreux engagements militants, à commencer par celui de la défense des paysans contre la confiscation de leurs terres par les colons israéliens ou son travail au sein d’une ONG palestinienne de défense des femmes travailleuses. Jamalat est une femme de lutte et c’est tout logiquement qu’elle a aussi décidé de s’investir localement en devenant suppléante de Vladimir Belmon, candidat du Nouveau parti anticapitaliste (NPA) aux législatives sur la circonscription d’Agen-Nérac.

Une suppléante pour le moins atypique si on la compare à ses homologues engagés dans cette course. Jamalat sait pertinemment que le duo n’a aucune chance de l’emporter. Mais qu’importe… « On ne fait pas campagne pour gagner et le changement passe par la révolution des peuples, pas par les urnes. » Des révolutions, elle en a suivi quelques-unes. Les plus récentes datent du printemps arabe. Désormais, c’est la phase tout aussi délicate des élections de l’autre côté de la Méditerranée qui la préoccupe.

Jamalat se décrit comme « une militante internationale ». Elle est donc « aussi concernée par les problèmes locaux : la jeunesse, le droit des femmes, le chômage ou la crise due au système capitaliste » et rappelle que « les questions internationales concernent aussi les Français ».

Paysans locaux

En parcourant les journaux, elle a été surprise de voir que la presse et les partis politiques français consacraient si peu de place à ces questions. C’est finalement dans l’hebdomadaire du NPA qu’elle a trouvé son compte, des prises de position qu’elle partageait sur la mondialisation ou la justice sociale. Longtemps membre de la gauche palestinienne, elle s’était rapprochée du Parti communiste français (PCF) mais n’a pas adhéré à « sa vision trop occidentaliste de la cause palestinienne ».

Aujourd’hui, Jamalat Abou Youssef dit s’inquiéter pour l’avenir de son enfant. « Ici, la situation est plus favorable, reconnaît-elle. Mais comment ne pas penser à ceux qui souffrent en Afrique et dont personne ne parle ? » Localement, en campagne, sa « première pensée va aux paysans ». Du candidat Vladimir Belmon qu’elle soutient, elle se montre assez admirative : « Il est responsable et se sent concerné pour la jeunesse française et l’avenir de son pays. C’est un jeune (il a 20 ans, NDLR) comme il y en a trop peu, un modèle qui travaille et se mobilise. »

L’après législatives

Si elle a voté à la dernière présidentielle, « seulement au premier tour », elle n’attend donc pas grand-chose de ces législatives mais apprécie qu’elles permettent de porter le débat sur des questions trop souvent absentes à son goût. La « situation catastrophique » que connaît aujourd’hui le peuple palestinien, sous la contrainte « d’une occupation sioniste » dont l’emprise grignote le territoire de son enfance, la révolte toujours autant.

Alors, même si son enfant a une vie plus douce ici, une fois les élections législatives passées, la petite famille retournera s’installer en Palestine : « Ça bouge là-bas. Je serai peut-être plus utile. »

Source : http://www.sudouest.fr/2012/05/28/f...

CEP

Rose bonnet et bonnet rose pour les candidats du PS aux législatives 2012

Les candidats socialistes aux législatives 2012

en Auvergne ont tous les mêmes phrases

dans leurs tracts de campagne !

L'originalité n'est pas vraiment le maître mot des candidates et des candidats du parti socialiste qui ont les mêmes textes dans leur bulletin de campagne distribué aux électrices et aux électeurs.

Pas de quoi "électriser" une campagne électorale, en effet.

Ainsi, dans la circonscription du Puy-en-Velay-Yssingeaux, Guy Vocanson et sa suppléante Arlette Arnaud-Landau, André Chapaveire et son suppléant Gérard Conver dans la circonscription du Puy-en-Velay - Brioude ont le même document départemental...

numerisation0015-2-3.jpg

...tandis que dans la 1ère circonscription du Puy-de-Dôme, Odile Saugues et Bertrand Pasciuto candidat suppléant ont les mêmes mots que leurs compères de la Haute-Loire !!!!

numerisation0016-1.jpg

La sortante, Odile Saugues a même rajouté rajouté sa petite signature.

Pour faire plus local ?

Réflexion matinale devant la mairie du Puy-en-Velay sur la palme de l'inégalité scolaire entre public et privé

De si joli fleurs de l'ex-ministre

Laurent WAUQUIEZ

à l'enseignement privé et catholique

de l'académie républicaine de Nice !

Jusqu'au bout, Laurent WAUQUIEZ, ancien ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, a montré ses préférences pour le privé au détriment du public.

A Cannes, l'ouverture d'une classe prépa a été refusée à un lycée public (Valbonne) au profit du lycée privé voisin (Institut Stanislas). De quoi alimenter une vive polémique que le Syndicat national des personnels de direction de l'éducation nationale (SNPDEN) a vivement dénoncé dans un communiqué de presse, à Paris, le 23 mai.

En effet, à la rentrée 2011, une 2° classe préparatoire MPSI (mathémathiques-physique-sciences de l'ingénieur) avait été ouverte au lycée internationnal de Valbonne (académie de Nice) et celui-ci attendait l'ouverture d'une 2° classe de seconde année (MP), à la rentrée 2012 afin que les 75 élèves accueillis en MPSI puissent poursuivre normalement leurs études dans le cadre d'un projet, développé en coopération avec l'INRIA et qui avait reçu l'aval des diverses autorités. L'INRIA est un établissement public à caractère scientifique et technologique créé le 3 janvier 1967 suite au lancement du Plan Calcul. Son ambition est de mettre en réseau les compétences et talents de l'ensemble du dispositif de recherche français, dans le domaine des sciences informatiques et mathématiques.

Finalement, le rectorat de Nice décida de geler cette ouverture en raison des difficultés de financement de ce projet.

Pourtant, (4 jours avant la déroute de SARKO), le 2 mai 2012, Laurent WAUQUIEZ, alors ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche, autorise, dans une discrétion remarquable (ce ne fut connu sur place que le 16 mai), l'ouverture de la classe (refusée au lycée de Valbonne) au lycée catholique Stanislas situé dans la même agglomération, (à 15 km), à la demande, semble-t-il d'élus locaux.

Ce lycée privé ne possède pourtant qu'une seule classe de MPSI de 18 élèves (qui aurait d'ailleurs déjà été probablement fermée dans le public !) : "d'où pourrait venir les élèves de sa classe de MP", s'interroge le SNPDEN ?

Tout simplement du lycée public de Valbonne qui ne pourra pas les accueillir en 2° année. Tout a d'ailleurs été prévu : le nombre de places prévues correspondant bien à cette hypothèse.

De plus, au nom du principe de la "priorité aux montants", le lycée de Valbonne ne pourra plus accueillir ce qu'on appelle les 5/2 (c'est-à-dire ceux qui refont une 2° année et obtiennent ainsi de meilleurs résultats aux concours), ceux-ci étant contraints d'aller dans le lycée privé qui ne manquera pas de s'enorgueillir de performances apparentes qui sont mécaniquement meilleures !

Tout a été prévu sauf une chose : le financement que le rectorat de Nice devra trouver, comme l'indique le syndicat, en "rançonnant" lycées et collèges de l'académie.

Le SNPDEN a donc demandé la remise à plat de cette décision dans le respect de la scolarité des élèves et de la garantie de leur liberté de choisir, ici mise en cause. Il a renouvelé son exigence que, dès l'instant ou 1 euro d'argent public est dépensé pour l'Education, fut-ce par le biais du contrat de l'Etat avec un établissement privé, les mêmes règles de transparence, d'équité, de souci de l'intérêt général et du bon emploi des deniers publics soient également assurées pour TOUS et respectées PARTOUT.

Auteur du livre "La République contre son école", Eddy KHALDI ironise sur la situation du lycée cannois (L'Huma du 24/05) : "S'ils voulaient absolument une classe pour le seul bien-être des élèves, ils pouvaient l'ouvrir hors contrat ! Seulement, ils ne l'ont pas fait pour une seule raison : être sous contrat avec le ministère signifie recevoir des subventions de l'Etat et de la région en fonction du nombre de classes et d'élèves".

Un mélange des genres plutôt minable, qui a été dénoncé par le secrétaire générale du SNPDEN, Philippe TOURNIER, interrogé par nos confrères de France Inter, qui a révélé cette scandaleuse affaire, non ?

Qu'en pensez-vous, vous z'autres les idiots provinciaux : était-il normal que l'ex-ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, Laurent WAUQUIEZ, fasse plaisir à l'enseignement privé de l'académie de Nice ?

Paul TOP

La débandade de l'UMP aux législatives 2012 en Haute-Loire (I)

Après la claque subie par l'UMP en Haute-Loire

Wauquiez semble minimiser son soutien

au Sarkozysme alors qu'il s'en est 

pris aux plus pauvres d'entre nous !

 batmanA.gif

C’est à Saint-Just-Malmont dans l’est du département que le candidat du FN, Pierre Cheynet a présenté sa candidature dans la première circonscription de la Haute-Loire.

"Je suis issu d’une famille dont le nom est connu dans cette commune et pour laquelle la défense de l’industrie traditionnelle et de l’entrepreneuriat familial sont des valeurs essentielles. De plus, mon grand-oncle Claudius Cheynet a été le maire de Saint-Just-Malmont. Enfin, cette commune illustre parfaitement les problèmes auxquels se trouve confrontée cette circonscription. Qu’il s’agisse de l’insécurité grandissante liée à la proximité de l’agglomération stéphanoise ou des difficultés rencontrées par l’industrie textile, abandonnée dans notre département par Laurent Wauquiez et l’ensemble des responsables politiques"....

PAS UN MOT SUR L'UMP !!!!

numerisation0007-8.jpg

...rajoutant : "Démobilisée, divisée et en profond désaccord sur la stratégie, l’UMP départementale est en lambeaux, si bien que son chef de file Laurent Wauquiez a honte de s’afficher sous ses couleurs. Je comprends, au vu de la politique qui a été menée durant 5 ans, que M. Wauquiez ait honte de son parti. Aussi, je ne saurais trop lui conseiller d’en démissionner, pour éviter de tromper plus longtemps ses électeurs".

Laurent Wauquiez qui a été

un des plus fervents défenseurs

de l'UMP contre les pauvres qui

"osent" toucher le RSA et le RMI

ne nous parle plus du Sarkozysme !!!

numerisation0008-7.jpg

La déclaration de Laurent Wauquiez de vouloir renoncer aux six mois de salaire réservés aux ex-ministres ?

Celle-ci ne sert à rien puisque, car même réélu député (ce qui reste à démontrer), "il n'aura de toute façon plus le droit de toucher à ce traitement", a expliqué le député de l'Aisne René Dosière (spécialiste des dépenses de l'État).

Personne n'a oublié la scandaleuse prestation de Laurent Wauquiez, quand, invité de l'émission BFMTV 2012-Le Point-RMC, le ministre des Affaires européennes a dénoncé les "dérives de l'assistanat" comme "le cancer de la société française", et formulé "trois propositions".

Le cancer de la société française... s'étaient donc des métastases de pauvretés qui venaient gangréner la bonne marche de notre société, des honnêtes citoyens.

C'était donc des ordures et des déchets des organisme sociaux qu'il fallait éradiquer à tout prix ?

Il était donc urgent donc, par ellipse, de faire la chasse au pauvre ?

Mais quels pauvres ?

RMI 2008 : 1 005 205 allocataires
RSA 2009 : 1 313 920 allocataires
RSA 2010 : 1 373 749 allocataires

Et puis quels pauvres ?

Il y a de pauvres gens qui sont handicapés et qui ne volent pas leurs prestations, il y a des paysannes et des paysans qui vivent pratiquement sous le seuil de la pauvreté quand ce n'est pas pour suspendre la corde à la branche où ils iront se pendre car harcelés par les rapaces, il y a des chômeurs du peuple de base qui ont été licenciés et qui n'arrivent pas à retrouver du travail parce qu'ils sont issus de classes défavorisées ou d'un milieu rural où il y a pratiquement plus de monde au cimetière qu'aux terrasses des cafés, car des cafés, hôtels, restaurants, en Haute-Loire comme ailleurs, d'ailleurs, la répression du Sarkozysme a été féroce contre le petit verre de rouge que nos villageois ont souvent eu peur de boire, et puisque nous parlons de répression, les automobilistes peuvent tout aussi bien parler de cette répression implacable à tout bout de champ puisque les radars ont poussé aussi vite que les champignons, etc..

Faut-il encore préciser que 30 % des habitants de la Haute-Loire vivent avec un revenu annuel inférieur ou égal à 10 000 euros par an ?

Qu'a donc fait l'UMP pour tous les services publics qui ont disparu de ce monde rural, comme par exemple au Chambon-sur-Lignon où le peuple ne peut même pas prendre le moindre transport public pour aller au marché du Puy-en-Velay ?

Le Sarkozysme a été une honte dans l'histoire de France, la main tendue par l'UMP à l'extrèmisme a été la goutte qui a fait déborder le vase déjà rempli jusqu'à plus soif, nous devons donc en finir avec les vestiges de l'ancien régime de toute nos forces !

La tactique électoraliste visant à monter le pauvre contre le moins pauvre, le travailleur de base contre le chômeur souvent malgré lui, le patron contre l'employé ... a été usée jusqu'à la corde !

Tout doit être fait au niveau politique pour faire barrage, ici en Haute-Loire, (et ce, très exceptionnellement en France), non pas CONTRE exclusivement le FN local (qui est l'expression de quelques protestataires mécontents) mais, en premier lieu, CONTRE un des plus fidèles lieutenants de l'UMP agonisante : Laurent Wauquiez !

Si Nicolas Sarkozy a perdu, il le doit très certainement aux déclarations de Laurent Wauquiez qui ont révulsé bon nombre de françaises et de français !

Lorsqu'un député de cette droite (qui a dégoûté même jusqu'aux très modérés centristes de François Bayrou) demande à ce qu'un travail d'intérêt général soit effectué gratuitement au nom de la solidarité nationale, on dérive rapidement vers l'autoritarisme d'état.

Jamais l'ancien ministre centriste et officier de la légion d'honneur, Jacques Barrot, n'aurait osé pareille ineptie !

Voilà pourquoi Jean-Luc Mélenchon et le Front de gauche ont rassemblé, sous leur bannière, nombre de français moyens de plus en plus pauvres dans leur pauvre pays !

Les dernières barrières retenant l’insurrection populaire étaient donc à deux doigts de tomber si le peuple de base n'avait pas sanctionné, une première puis une deuxième fois, la tendance réactionnaire de l'UMP !

"La voix de la Haute-Loire" doit rester aphone jusqu'à la fin de la nuit des temps !

La Haute-Loire mérite mieux !

Du Puy-en-Velay à Yssingeaux, d'Aurec-sur-Loire à Bas-en-Basset, de Fay-sur-Lignon à Le Monastier-sur-Gazeille, de Monistrol-sur-Loire à Montfaucon-en-Velay, du Puy Est au Puy Sud-Est, de Retournac à Saint-Didier-en-Velay, de Saint-Julien-Chapteuil à Sainte-Sigolène, de Tence à Vorey,"Thermidor" doit sonner la charge jusqu'à la victoire finale des femmes et des hommes du peuple de base attachés à des valeurs comme "l'humain d'abord" parce que nous sommes avant tout des humains et non des bêtes de somme prêtes à s'affronter.

Nous avons donc écrasé de toutes nos forces le Sarkozysme et ses apprentis factieux lors de l'élection présidentielle de mai 2012 pour apporter la victoire sur un plateau à François Hollande qui doit pouvoir bénéficier du report des voix de toutes les composantes nationales fidèles à la défense de l'Etat !

Paul TOP

Législatives 2012 : pourquoi le Sarkozysme peut revenir au gouvernement ?

LEGISLATIVES 2012 :

les socialistes-bourgeois qui

veulent les voix du Front de gauche

mais pas leurs gueules rouges

de colère sont-ils des ingrats ?

genial

Législatives : Mélenchon déplore "l’attitude du... par BFMTV

les paysannes et les paysans

les ouvrières et les ouvriers

les petits fonctionnaires

l'ensemble des masses populaires

qui refusent le vote FN

sont-ils de cet avis ?

Pas-de-Calais : Pas de FN aux législatives 2012 à Hénin-Beaumont :

Pas-de-Calais :

Pas de FN !

Paul TOP retire son projet de candidature afin de ne pas gêner Jean-Luc MELENCHON (donné gagnant par les sondages) pour en terminer une bonne fois pour toutes avec le FN dans cette circonscription du Pas-de-Calais.

Nous demandons donc à nos camarades maoïstes de soutenir massivement le Front de Gauche et ses représentants dont Hervé POLY, le secrétaire de la fédération du parti communiste du Pas-de-Calais.

Pas de FN dans le Pas-de-Calais : toutes les cameras doivent se tourner vers la détresse morale du peuple de base !

Réflexion matinale devant la mairie du Puy-en-Velay sur la classe ouvrière en campagne non loin de la source contaminée de Fontaurige

SORTONS LES CANDIDATS DU FOUQUET'S !

De Lejaby (43) à ArcelorMittal (57)

à Koyo Moult (14) à Sofival Valmorel !

numerisation0003-3-1.jpg

Opposée à toute fermeture et délocalisation, la classe ouvrière a défié dans son ensemble le Président candidat des profits.

Maintenant, c'est l'interdiction des licenciements dans les groupes et les sous-traitants qui sont exigés par les ouvriers du peuple de base, soutenus en ce sens par La Forge, organe central du Parti communiste des ouvriers de France (PCOF) qui est une des composantes du Front de Gauche, qui lui, n'a pas renié ses emblêmes.

Les annonces de fermeture se succèdent, notamment de PME qui, localement ont un poids, ce qui provoque la mobilisation des collectivités engagées financièrement autour des ouvriers en lutte.

Pour sortir par le haut du chantage Emploi contre Salaire, chantage à la fermeture, et ne pas mettre le doigt dans l'engrenage de cette guerre des coûts salariaux, la mise en concurrence low coast dans lequel la classe ouvrière y perdrait la main, c'est une loi d'interdiction des licenciements qu'il nous faut, UNE INTERDICTION DES DELOCALISATIONS.

Sarkozy et ses députés ont méprisé et sous-estimé l'importance de cette classe ouvrière qui produit toutes les richesses, son savoir-faire.

La solidarité de classe pour défendre les intérêts du travail antagoniques à ceux du grand capital, ça existe....et ce n'est pas le moindre mérite de la campagne du Front de gauche d'avoir remis au centre du débat la place et le rôle de la classe ouvrière dans la société française.

Les ouvières et les ouvriers ne sont pas dupes des coups de projecteurs sur LEJABY repris par le groupe Arnault.

Les ouvrières et les ouvriers sceptiques, car instruits par l'expérience, et choqués par les manières grossières des manoeuvres éditorialistes de SARKOZY, ses amis du CAC 40 - ceux qui ont leur rond de serviette au Fouquet's - (alors qu'il y a un tas de personnes qui crèvent à moitié de faim dans ce pays), sont venus à son secours par des effets d'annonce avec un mot d'ordre de report des fermetures......au 2° semestre APRES LES ELECTIONS, semestre que le MEDEF annonce économiquement le plus difficile.

Partout les fronts de la masse ouvrière explosent de colère, les ouvrières et les ouvriers du peuple de base de France en ont assez de ces patrons et l'Etat à leur service qui veulent en finir avec les contrats collectifs, avec les conventions collectives, pour briser les syndicats, pour avoir en face d'eux des travailleurs "individuels", pour pouvoir "négocier" avec des syndicats d'entreprise la baisse permanente des salaires, la liquidation des limites mises à l'exploitation de la force du travail par le combat de générations de salariés et qui ont été inscrites dans les conventions collectives, des lois, bénéficiant à tous et à toutes.

Et c'est pour ces députés UMP qui ont tendu la main à la bourgeoisie arrogante du Fouquet's et qui ont jeté les français contre les autres que vous allez voter pour représenter vos causes populaires à l'assemblée nationale ?

Non ? Alors, sortez-les !

Chantal LEVEQUE