Qualifiant les mariages de juifs avec des non-juifs de « menace stratégique nationale », le gouvernement israélien a lancé une campagne de propagande

Israël : campagne de dénonciation … des juifs !

 

Publié le 5-09-2009

Qualifiant les mariages de juifs avec des non-juifs de « menace stratégique nationale », le gouvernement israélien a lancé une campagne de propagande, incitant le public à dénoncer les brebis galeuses, rapporte le Haaretz. Les premiers résultats sont mitigés, ajoute le quotidien, dont voici le reportage (traduction CAPJPO-EuroPalestine).

http://www.haaretz.com/hasen/spages/1112400.html

Titre : tous les Juifs n’apprécient pas la nouvelle campagne anti-assimilation lancée par Israël

Par Dana Weiler-Polak et Cnaan Liphshiz, de la rédaction de Haaretz

Vingt-quatre heures après le lancement de leur campagne d’intimidation pour prévenir l’assimilation au sein de la diaspora juive, les services du Premier Ministre et ceux de l’Agence Juive ont reçu quelque 200 appels, la plupart venant de juifs vivant à l’étranger.

Un part significative des appels étaient cependant critiques de la campagne, qui qualifie l’assimilation de « menace stratégique nationale ».

La campagne invite les citoyens israéliens à fournir les données de celles de leurs connaissances à l’étranger en situation de “danger d’épouser des non-juifs”. Il s’agira alors, pour les institutions gouvernementales israéliennes, d’entrer en contact avec ces personnes, et de les persuader de venir en Israël avant qu’elles ne commettent « l’irréparable » !

D’une durée de 10 jours, la campagne publicitaire, en langue hébraïque, a été réalisée par MASA, un partenariat établi entre le gouvernement et l’Agence Juive.

On y montre les portraits de personnes décrites comme “portées disparues”, au bas desquels figurent des patronymes à consonance juive. Le message consiste à affirmer que les juifs assimilés sont des gens « perdus », qu’il convient de ramener au foyer, en Israël.

Les organisateurs de la campagne affirment que la moitié environ des juifs dans le monde se marient avec des non-juifs, et qu’il s’agit donc de prévenir la “menace stratégique nationale” posée par l’assimilation.

Une centaine d’appelants ont dénoncé des juifs non maries, vivant en France, aux Etats-Unis ou en Nouvelle-Zélande. Les appelants ont fourni à l’agence de propagande les emails, ainsi que les comptes Facebook et Twitter des gens dénoncés, afin que MASA puisse les cibler.

Mais il y a quand même un bon nombre de réactions de colère, certains qualifiant la campagne de “grotesque ».

Non sans humour, une personne en colère a demandé : “Est-ce qu’il faut aussi dénoncer ceux de nos amis qui n’envisagent pas d’avoir d’enfants ? »

“Ce que nous voulons, c’est lancer un débat, même si cela doit provoquer des polémiques”, a réagi la directrice du programme MASA, Ayelet Shiloh-Tamir.

“Plus de la moitié des jeunes juifs s’assimilent”, énonce le spot publicitaire de la campagne, lue par Ayala Hasson, une journaliste-vedette de la chaîne de télévision Channel 1. « On est en train de les perdre », ajoute-t-elle, tandis qu’un petit air mélancolique, joué à la flute, occupe l’arrière-fond sonore.

Le clip de 33 secondes montre les photos de ces “personnes disparues” dans différents lieux d’Europe et d’Amérique du Nord. Les posters, en anglais, français et russe, sont ceux de jeunes gens ayant des noms à consonance juive.

Le message se termine par un appel à « tous ceux qui connaissent un jeune juif vivant à l’étranger », d’entrer en contact avec le centre MASA. « Ensemble, nous renforcerons son attachement à Israël, et ne le perdrons pas », conclut le spot.

CAPJPO-EuroPalestine

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau