La surveillance cardiologique se poursuit pour Nicolas Sarkozy

Hier, on précisait que le chef de l'Etat passerait la nuit à l'hôpital, sous surveillance cardiologique.

Ces examens (bilan sanguin, électroencéphalogramme, IRM) ont été pratiqués après un malaise "survenu après 45 minutes d'exercice physique intense" dans le parc du château de Versailles. La présidence précise que la surveillance cardiologique, "systématiquement pratiquée dans de telles circonstances", se poursuivra jusqu'à lundi matin.

"Entre-temps, le président de la République se repose. Il a reçu ses proches collaborateurs afin de se tenir informé de l'actualité", ajoute le communiqué de la présidence qui indique qu'un nouveau bilan sera communiqué lundi. AP

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.