La maladie des agents communaux de la ville de Vichy : l’absentéisme (la chambre régionale des comptes d’Auvergne matraque la ville de Vichy) IV

(Suite )

3-3 La gestion de l’activité du personnel

La chambre a examiné le bilan social de la collectivité présenté au comité technique paritaire au 31 décembre 2003. Elle en retire les observations suivantes :

3-3-1 L’absentéisme

L’absentéisme dans le domaine du « risque maladie » qui comprend les maladies ordinaires et longue maladie, les accidents du travail et les maladies professionnelles s’élève à 27,41 jours, chiffre supérieur à ceux mentionnés dans la synthèse des résultats des bilans sociaux de 2001 effectué par le conseil supérieur de la fonction publique, soit 23 jours pour les communes de 20 000 à 50 000 habitants et 24 jours pour les communes de 50 000 à 100 000 habitants. Pour la commune, cette situation est due notamment au poids relatif des congés longue maladie et longue durée dans ce calcul (En 2003 : congé longue maladie 6 agents, congé longue durée 3 agents). Le maire a indiqué qu’un suivi régulier de l’absentéisme était assuré et qu’un

certain nombre d’actions de prévention avaient été mises en place : prévention des accidents de travail par des formations spécifiques pour sensibiliser les agents, suivis psychologiques proposés aux agents en congé de maladie afin de faciliter leur réinsertion dans leur fonction. Par ailleurs, la direction des ressources humaines et la médecine du travail se réunissent régulièrement et un agent chargé de la prévention en matière d’hygiène et de sécurité a été recruté au 1er septembre 2005 avec mission, entre autres, de procéder au suivi de l’absentéisme et à la mise en place d’un plan de

prévention.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.