Objectif : boycott des gargotiers et aubergistes qui ne respectent pas la convention sur la baisse de la TVA

La TVA à 5,5 % baisse, les prix ne baissent pas partout chez les cafetiers et les restaurateurs : boycotter ceux qui ne respectent pas l’accord

Patrick Devedjan, le ministre du plan de Relance, en a eu marre et a d’ailleurs récemment tambouriné du poing sur la table en déclarant que « le compte n’y est pas, la baisse des prix ne va pas assez vite», corroborant ainsi les craintes de ce nigaud d’Idiot provincial et des consommateurs en général qui se posent des questions sur cette étrenne fiscale faite à la profession qui s‘est frictionné les mains à qui mieux, mieux.

Le petit personnel des étages désenchanté, les consommateurs du p’tit noir du matin, du midi ou de l’après-midi, désillusionnés, dépités, déçus, trompés, trahis, peuvent dénoncer, en toute latitude dans ce sot d’Idiot provincial, les cabaretiers des faux bourgs et des périphéries, les tenanciers des pensionnats à bon marché, les acteurs des palaces des cocus de la côte d’Azur et cramoisie, les limonadiers, les aubergistes, les cafetiers et autres taverniers qui ne respectent pas l’accord conclu avec le gouvernement et qui s’en mettent plein l’escarcelle à la truffe et à la barbiche du client cocu et mécontent.

Histoire de leur faire, juste, un petit peu de publicité gratuite et toute légitime.

Marc-Claude de Portebane ©

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau