Les gargotiers et les mastroquets ont un « contrat » moral avec le pays avec cette histoire de la baisse de la TVA à 5,5 % et de

Les gargotiers et les mastroquets ont un « contrat » moral avec le pays avec cette histoire de la baisse de la TVA à 5,5 % et de la baisse des prix à partir du 1er juillet 2009 pour la restauration

Interrogée sur RTL, la ministre de l’Economie, Christine Lagarde, (qui a visité plusieurs établissements baissant leur prix) n’en a pas moins mis en garde la profession qui s’est engagée à diminuer les prix, « ils ont un contrat avec le pays », a-t-elle indiqué agréablement mais fermement.

Les gargotiers et les aubergistes sont donc priés de mettre la main à la poche car ils se sont engagés à baisser de 11,8 % les prix de certains produits.

Dix produits ont été ciblés comme le café, l’eau minérale ou le plat du jour.

Parmi eux, chaque restaurateur devra en choisir sept sur lesquels il baissera les prix de 11,8 %.

Le tout est de savoir par quel biais le gouvernement va-t-il pouvoir vérifier ceci puisque l’objectif, quand même, est d’en faire profiter les consommateurs, d’où l’idée de proposer à l’aimable clientèle un repas complet avec une TVA à 5,5%, c’est-ce que n’a pas manqué de souligner Didier Chenêt, le président du Synhorcat, qui est le deuxième syndicat des restaurateurs.

La différence se fera donc dans l‘assiette.

A suivre

Marc-Claude de Portebane ©

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.