Vichy : l'ultra nationaliste Marc-Claude de Portebane aurait appartenu à une loge maçonnique auvergnate (II)

 

(Attaché aux valeurs de la République mais aussi et surtout, à l'existence de Dieu, Marc-Claude de Portebane aurait été en désaccord avec certains maçons auvergnats du GODF qui ne reconnaissent pas vraiment l'existence de Dieu.

Tiraillé entre les maçons de la GLDF et du GODF, "l'apprenti" Marc-Claude de Portebane aurait été contraint de démissionner après que furent connues ses activités politiques au sein de l'extrême droite royaliste française et nationaliste européenne du début des années 1980 à la fin des années 1990, tant en Allemagne qu'en France où il a milité à de nombreuses reprises au sein d'organisations d'extrême droite.

Pourtant Marc-Claude de Portebane est à l'origine d'une lettre (restée sans réponse) adressée à des parlementaires pour que soit érigée à Vichy, un monument ou une stèle rappelant la tragédie vécue par les francs-maçons mondiaux au cours de la seconde guerre mondiale.

Paul-Louis Lecompat-Lekert

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau