Avant l'affaire Lama, les vigiles du "Baron-club" de Rennes étaient déjà dans le pif des clients (II)

Ambiance "électrique" aux vestiaires

au "Baron-club" de Rennes :

exigeons la fermeture de cette verrue !

Fev 2015 846

l'un se plaignait d'un poignet cassé....

Fev 2015 847

.... l'autre, de la façon dont on l'avait jeté brutalement sur le bitume !!!!

Aa258

Que s’est-il passé dans la nuit du jeudi 15 au vendredi 16 janvier 2015

après l'exclusion de Marie Lama de la boîte de nuit "Le Baron" ?

Comment peut-on jeter à la rue, en plein hiver, une jeune fille - de surcroît potentiellement alocolisée - avec un simple tee-shirt sur le dos et ce, à 3h50 du matin ?

Si ce n'est pas de la non-assistance à personne en danger, qu'est-ce donc ?

Qui est ou - sont - le ou - les - vigile-s en question ?

Qui sont ces "fumiers" qui sont pénalement co-responsables ?

A suivre

avenue Barthou rue du Pont-des-Loges rue Saint-Hélier TNB avenue Janvier boîte de nuit Baron Petit Club l'affaire Lama Marie Lama Ambiance électrique danse bretagne discothèque club cuir bitume ticket perfecto vestiaire vigile danseurs verrue Le Baron Club Rennes mal vu

Ajouter un commentaire