La police dira à Google les sites qu'il devra désormais censurer !

Est-ce vraiment à un gouvernement qui

se dit démocratique d'offrir une telle arme

au gouvernement plus autoritaire

qui pourrait un jour lui succéder ?

Aa200


Et d'un autre coté, qu'est ce qui empêchera à ce gouvernement plus autoritaire de se faire tranquillement voter une telle arme , une fois dans la place ? Les citoyens qui ont élus un tel gouvernement ...?

Alerte rouge. Dans le cadre du projet de loi de lutte contre le terrorisme, le Gouvernement a fait adopter jeudi un amendement qui confie aux services de police de l'Etat le pouvoir d'ordonner à Google et autres moteurs de recherche ou annuaires de déréférencer des sites dits de "propagande terroriste". Une notion qu'il faut pourtant manipuler avec une extrême prudence, tant elle est porteuse de possibles manipulations politiques et anti-démocratiques.

Ce que vous devez comprendre c'est que le Système a appris à se passer du peuple.

Avec la technique de cuisson à feu doux, dite « de la grenouille », il vous a habitué à supporter l'insupportable.

Aujourd'hui on s'indigne chaque jour. Alors l'indignation n'a plus d'effet. Le système en mode « cause toujours, je fais ce que je veux ». Avoir bafoué le résultat d'un référendum, c'est de la haute trahison. Il l'a fait, et sa tête n'est pas tombée. Il peut aller toujours plus loin. Des milliers de gens ont occupé la rue, mais il a fait ce qu'il a voulu.

Regardez cela : cette « manif pour tous » a fait descendre autant de monde que Mai 68, pourtant c'est un pet dans l'eau. La capacité de réaction du peuple se limite à choisir entre blanc bonnet, bonnet blanc, et le diable. Seule la force fait peur au système, et la force est du côté des « quartiers ».

Là est sa seule crainte : que les quartiers s'embrasent simultanément, débordant ses capacités de maintien de l'ordre.

Pour les autres, les « sans-dents » - et le terme est admirablement trouvé parce qu'ils ne mordent plus - il y a la télé pour les anesthésier (ou les séries trouvées sur internet) et quelques mesures communautaristes pour les dresser les uns contre les autres.

Regardez le nombre impressionnant de clivages qui ont soigneusement été instillés : fonctionnaires contre privé, actifs contre retraités, jeunes contre vieux, fumeurs contre non-fumeurs, riches contre pauvres, entité sioniste contre Gaza, et même - suprême habileté - hommes contre femmes.

Volonté délibérée ou dynamiques sociales qui leur échappent ?

manipulations quartiers propagande terroriste grenouille démocratie censure terrorisme liberté d’expression lutte mai 68 Presse GOOGLE Berthold Brechet

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.