L'Auvergne à la traîne : René Souchon alerte Alain Vidalies sur le potentiel inexploité de certaines lignes ferroviaires

SNCF Réseau ne délivre pas à la Région Auvergne

une information fiable et continue sur l’état du réseau !

René Souchon, président du Conseil régional d’Auvergne, a adressé un courrier en date du 24 juillet 2015, à Alain Vidalies, secrétaire d’État en charge des Transports, de la Mer et de la Pêche, pour solliciter sa vigilance et son soutien devant l’absence d’engagement de SNCF Réseau et la non-exploitation optimale de certaines liaisons ferroviaires en grande partie renouvelées dans le cadre du Plan Rail Auvergne, décidé il y a 6 ans.
En 2009, l’Auvergne est une des rares Régions françaises a signé avec l’État et SNCF Réseau un plan spécialement consacré à la remise à niveau et à la sauvegarde du réseau ferré régional pour un montant de 213 millions d’euros.
L’ensemble des programmes inscrits au protocole a été mené par SNCF Réseau. Pour autant, plusieurs lignes concernées par ce Plan Rail doivent toujours faire face à des limitations de vitesse au détriment du service rendu aux usagers ; et ce, malgré un investissement de plus de 100 millions d’euros consacré à leur maintenance et rénovation, avec une participation de la Région de près de 25 millions d’euros et de l’État de plus de 20 millions d’euros.
Il en est ainsi pour les sections Aurillac/Figeac, Clermont-Ferrand/Volvic (axe ouest du périurbain clermontois) mais également Clermont-Ferrand/Montluçon. Il convient d’ajouter la liaison Aurillac/Brive qui a pourtant fait l’objet en 2013 de plus de 16 millions d’euros de travaux sur sa partie auvergnate pour la pérenniser et la ligne Clermont-Ferrand/Saint-Etienne qui a bénéficié d’un programme de sauvegarde.
En outre, SNCF Réseau ne délivre pas, à l’autorité organisatrice des transports régionaux de voyageurs que constitue la Région, une information fiable et continue sur l’état du réseau et ses impacts à court et moyen terme permettant d’anticiper les impacts sur le service.
Devant l’absence d’engagement de la part de SNCF Réseau pour remédier à cette situation et considérant « inconcevable que les conditions d’exploitation nominales de ces lignes ne puissent être retrouvées à court terme, alors même que leur infrastructure a été en grande partie renouvelée », le président de la Région Auvergne en appelle au soutien du secrétaire d’État en charge des Transports.
La planification des différents travaux restant nécessaires sur le réseau auvergnat doit être assurée au plus vite afin de tirer un bilan positif du Plan Rail Auvergne.

Auvergne René Souchon conseil régional Alain Vidalies lignes ferroviaires SNCF Réseau Plan Rail Auvergne Plan Rail Aurillac/Figeac Clermont-Ferrand/Volvic Clermont-Ferrand/Saint-Etienne

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.