Future grande région Auvergne-Rhône-Alpes : Jean-Jacques Queyranne et René Souchon réunis à Clermont-Ferrand !

Pendant que se prépare du 22 février au 7 mars 2015, à Paris, au salon international de l'agriculture, un stand commun Auvergne/Rhône-Alpes dont les subventions... ne profiteront certainement pas aux "gros bonnets" de la FNSEA :

Les présidents des Régions Auvergne/Rhône-Alpes

qui sont dans la construction en terme de fusion

étaient réunis hier à l'Hôtel de Région auvergnat !

Img 8703

De grands travaux attendent les élu-es des Régions Auvergne/Rhône-Alpes au 1er janvier 2016, comme l'ont précisé le président de la région Auvergne René Souchon et le président de la région Rhône-Alpes hier, lors d'une conférence de presse, à l'Hôtel de la Région Auvergne à Clermont-Ferrand.

Au menu : l'observatoire de la laïcité rhône-alpin (qui est une valeur commune à la République) qui sera élargi à l'Auvergne, la création d'un groupement interrégional sur le climat qui devrait sortir des nuages de cette nouvelle grande région, la modernisation de la loi Montagne, - si chère au cantalien René Souchon -, (En France métropolitaine, la loi montagne définit les zones de montagne comme étant des communes ou parties de communes où l'utilisation de l'espace implique des investissements onéreux dus, soit à des conditions climatiques très difficiles dues à l'altitude, soit à de fortes pentes, en moindres altitudes, tel que la mécanique soit impossible ou à des coûts importants, soit la combinaison de ces deux facteurs), soutien actif de la région-Rhône-Alpes pour que la "Chaîne des Puys-faille de Limagne" soit reconnue Patrimoine mondial de l'Unesco (Dans un courrier qu’elle a adressé au président du conseil général du Puy-de-Dôme, Jean-Yves GOUTTEBEL, le 16 janvier dernier, Ségolène ROYAL, Ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie, vient de confirmer officiellement le dépôt de de ce dossier par l’Etat Français pour un second examen devant le Comité du Patrimoine mondial en juin 2016), transferts des CREPS de Bellerive-sur-Allier, Voiron et Vallon-Pont-d'Arc (l'Etat envisage le transfert des centres de ressources, d'expertise et de performance sportives (Creps) aux régions), accélération de la sensibilité au numérique....

L'organisation de cette future grande région territoriale ne manque donc pas d'ingrédients et ce, loin, des polémiques avec l'infâme WAUQUIEZ que les présidents SOUCHON et QUEYRANNE ont qualifié "d'homme pressé et très à droite", ce qui ne devrait pas déplaire aux centristes de l'UDI.

Le secrétaire général de l'UMP, WAUQUIEZ qui a été désigné jeudi chef de file pour les élections régionales en Auvergne-Rhône-Alpes doit faire face à de nombreuses contestations dans son propre camp. En effet, l'ex-ministre Michel BARNIER vient de dénoncer un «passage en force».

Les électrices et les électeurs des régions Auvergne/Rhône-Alpes ne sont pas dupes car après l'audition et la mise en examen de Jean-François COPE, mardi, dans l'affaire des comptes de campagne, ils suivent maintenant avec assiduité le prochain feuilleton judiciaire : la future convocation de SARKOZY devant les juges !

MCDP

Clermont-Ferrand Auvergne René Souchon Justice FNSEA Cantal UMP Rhône-Alpes mise en examen Sarkozy Ségolène Royal convocation Jean-Yves Gouttebel UDI Michel Barnier gros bonnets de la FNSEA Jean-Jacques Queyranne observatoire de la laïcité groupement interrégional sur le climat loi montagne conditions climatiques Patrimoine mondial de l'Unesco Chaîne des Puys-faille de Limagne CREPS Bellerive-sur-Allier Voiron Vallon-Pont-d'Arc infâme Wauquiez salon international de l'agriculture comptes de campagne passage en force

Ajouter un commentaire