ANTI-THT : invitation à se réunir le 1er décembre 2012 à Coutances

... au FJT de Coutances

162 rue Régis Messac

   10h : Retrouvailless, échange d'idées, de livres, de musiques, etc.

   12h : Repas à prix libre en soutien à la lutte.

   13h30 : Assemblée / discussion.

   18h : Projection du film de la lutte.

* http://antitht.noblogs.org/531 *

Au cours des dernières semaines, plusieurs décisions judiciaires sont allées dans le sens de la lutte. Le tribunal de Coutances qui après avoir statué une première fois en défaveur de RTE (pour des pylônes au Chefresne), a refusé de se déclarer incompétent dans une affaire similaire (pour un pylône à Saint Martin d’Aubigny), renvoyant à ces dossiers le préfet de la Manche. Le tribunal de Cherbourg a quant à lui relaxé “les 3 inculpé-e-s de Valognes” le 9 octobre dernier, une relaxe devenue définitive, le parquet de Cherbourg n’ayant pas fait appel.

Celles et ceux qui se sont retrouvés à Cherbourg après l’audience ont joyeusement évoqué la suite de la lutte contre le monde nucléaire et ses lignes THT ainsi que la volonté de continuer à se retrouver ensemble pour construire cette lutte. Avait alors été évoquée la date du 17 novembre 2012 pour une assemblée à Coutances.

Il se trouve que le 17 novembre 2012, la solidarité qui s’est créée entre la lutte antiTHT et celle contre l’aéroport de Notre Dame des Landes conduira nombre d’entre nous à participer à l’action de réoccupation de la ZAD. Mobilisation à laquelle chacun-e est invité-e (zad.nadir.org/spip.php?article66).

Du coup, c’est le 1er décembre 2012 au FJT de Coutances que nous nous proposons de nous retrouver avec un temps d'échange puis un repas de soutien à prix libre suivi de discussions et d’une projection.

Ces dernières semaines, l’opposition à la THT a tenté de redynamiser les oppositions locales de manières visible tout en maintenant la pression sur les chantiers de la ligne. Des pylônes sont endommagés tandis que d’autres, comme le pylône 227 au Chefresne ou le 114 à Saint Martin D’aubigny, n’ont pas encore pu être édifié. Des grues brulent de manière moins accidentelles que le poste de Taute, etc.

A nous de rendre le pylônnage de RTE le plus compliqué possible, jusqu’au dernier chantier de la THT.

Tout comme sur la ZAD où les camarades s’opposent avec détermination aux expulsions qui laisseraient place libre au bétonnage par Vinci, continuons de rendre la construction de la THT infernale pour RTE et les entreprises sous-traitantes.

Feu au nucléaire et aux chantiers qui nous empoisonnent la vie !

Communiqué

Chefresne nucléaire Vinci pylônnage poste de Taute pylône 227 Saint martin d'aubigny RTE 3 inculpé-e-s de Valognes Cherbourg parquet Coutances invitation anti-THT

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau