Violence routière à Marseille : la peau de Nelson ne vaut pas grand chose

A l'écoute du réquisitoire du procureur requérant des peines de prison avec sursis contre le policier stagiaire et son supérieur qui comparaissaient ce vendredi matin pour "homicide involontaire", deux ans après avoir fauché, à Marseille, le jeune Nelson, 14 ans, les proches de la famille Nelson ont éclaté en sanglots.

Le procureur de la République a également réclamé l'annulation du permis de conduire du premier prévenu, avec interdiction de le repasser avant un an, et un an de suspension de permis pour le second. Le jugement sera rendu le 23 octobre.

Le 23 juin 2007, le véhicule des policiers Yohan Bensadoun, 24 ans, et Frédéric Nieddu, 31 ans, avait fauché Nelson au carrefour du Boulevard Dorgelès et du chemin de Fontainieu, dans le 14e arrondissement de Marseille.

Deux ans d’enquête n’ont pas permis de savoir si le feu était rouge ou vert lorsque l'enfant a traversé la rue avant d'être projeté à plus de 10 mètres. Deux choses sont sûres : les policiers roulaient à 73 km/h sur une portion limitée à 50 km/h alors qu’ils n’avaient aucune urgence à assurer – ils se rendaient à l’hôpital Nord de Marseille pour relever une garde de détenu – et leur sirène était éteinte.

Aujourd’hui la mère de Nelson déplore le silence des policiers dans cette affaire :

(source : Europe1.fr)

Commentaires (1)

Mongeot Patrice
  • 1. Mongeot Patrice | 03/11/2009
un jeune de 24 ans a fauché et tué un gendarme qui lui faisait signe d'arreter ( région d'Auxerre).Le chauffard controlé à 140 km/h a voulu éviter le gendarme en passant sur la voie de gauche,le gendarme a fait de meme : le choc inévitable !Comment va statuer la justice ? La vie du gendarme sera-t-elle plus importante que celle de Nelson ? Réponse dans quelques mois

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau