La revue de presse provinciale vue par l'Idiot

La revue de presse régionale vue par l'Idiot provincial

Pique-nique au Free Wheels 2011 : réflexion matinale sur nos méthodes de pensées pour une meilleure contre-manifestation

Contre-manif' et pique-nique

au Free Wheels 2011

vus par par Paul TOP !

"Engagés dans des luttes diverses au cours de leur pratique sociale, les hommes acquièrent une riche expérience, qu'ils tirent de leurs succès comme de leurs revers.

D'innombrables phénomènes du monde extérieur objectif sont reflétés dans le cerveau par le canal de cinq organes des sens - la vue, l'ouïe, l'odorat, le goût et le toucher ; ainsi se constitue, au début, la connaissance sensible.

Quand ces données sensibles se sont suffisamment accumulées, il se produit un bond par lequel elles se transforment en connaissance rationnelle, c'est à dire en idées.

C'est là un processus de connaissance.

C'est le premier degré du processus général de la connaissance, le degré du passage de la matière, qui est objective, à l'esprit, qui est subjectif, de l'être à la pensée.

A ce degré, il n'est pas encore prouvé que l'esprit ou la pensée (donc les théories, la politique, les plans, les moyens d'action envisagés) reflètent correctement les lois du monde objectif ; il n'est pas encore possible de déterminer s'ils sont justes ou non.

Vient ensuite le second degré du processus de la connaissance, le degré du passage de l'esprit à la matière, de la pensée à l'être : il s'agit alors d'appliquer dans la pratique sociale la connaissance acqauise au cours du premier degré, pour voir si ces théories, politique, plans, moyens d'action, etc. produisent les résultats attendus.

En général, est juste ce qui réussit, est faux ce qui échoue ; cela est vrai surtout de la lutte des hommes contre la nature.

Dans la lutte sociale, les forces qui représentent la classe d'avant-garde subissent parfois des revers, non qu'elles aient des idées fausses, mais parce que, dans le rapport des forces qui s'affrontent, elles sont temporairement moins puissantes que les forces de la réaction ; de là viennent leurs échecs provisoires, mais elles finissent toujours par triompher.

En passant par le creuset de la pratique, la connaissance humaine fait donc un autre bond, d'une plus grande signification encore que le précédent.

Seul, en effet, ce bond permet d'éprouver la valeur du premier, c'est-à-dire de s'assurer si les idées, théories, politique, plans, moyens d'action, etc. élaborés au cours du processus de réflexion du monde objectif sont justes ou faux : il n'y a pas d'autre moyen de faire l'épreuve de la vérité".

Le petit livre rouge - Citations du président Mao Tsé-toung - Méthodes de pensée et de travail - D'où viennent les idées justes ? - Mai 1963

Fellation supposée de DSK : dans quel camp se situe la cruauté ?

Les femmes de ménage

vont-elles faire grève

dans les hôtels Sofitel ?

Toute la presse internationale parle de DSK, de nombreux politiques s'apitoient sur DSK qui est "tombé dans le trou", Cécile Duflot demande "justice", Eva Joly "dénonce la violence des images" montrant DSK sortant menotté du commissariat de Harlem, le député PS de l'Essonne Manuel Valls - qui avait les larmes aux yeux - a affirmé ce matin que les images sur DSK menotté dans le dos étaient d'"une cruauté insoutenable", dans l'ex-fief de DSK à Sarcelles, les habitants soutiennent DSK et crient à la "manipulation" tandis que les responsables socialistes du Val-d'Oise parlaient hier d'une affaire "surréaliste" (source : Le Figaro), des Sarcellois rencontrés par l'AFP dénonçaient un "piège", un "coup monté", des "magouilles"....

Dans quel camp se trouvent

les féministes de gauche ?

Mais qui prend la mesure de la gravité de ces faits pour cette victime présumée, une simple jeune femme de ménage, de surcroît africaine traînée brutalement comme "une chienne" dans une salle de bain pour une fellation ?

Quels sont les politiques - hommes et femmes, tous bords politiques confondus - qui s'apitoient sur cette jeune femme de ménage africaine qui n'a pas la notoriété internationale d'un DSK ?

Où sont tapies nos féministes de gauche qui crient à la vengeance lorsqu'il s'agit de violeurs présumés dans des histoires banales où le parti pris va plus souvent - et c'est normal - du côté de la victime ?

Dans quel camp se situe la cruauté ?

DSK placé en garde à vue à New-York pour "agression sexuelle"

Le prétendant à l'investiture du parti socialiste français

Dominique Strauss-Kahn

mis en garde à vue pour agression sexuelle

Le directeur général du FMI, Dominique Strauss-Kahn, a été placé en garde à vue samedi à l'aéroport JFK, à New-York, où il est interrogé dans le cadre d'une enquête pour "agression sexuelle". Une plainte le visant a été déposée samedi par une femme de chambre de 32 ans travaillant à l'hôtel Sofitel situé sur le 44e Rue Ouest, dans le coeur de Manhattan, a annoncé Paul Browne, porte-parole de la police de New York.

L'agression se serait produite plus tôt dans la journée et la jeune femme aurait réussi à s'enfuir de la chambre occupée par le patron du Fonds monétaire international après l'incident. "La police de New York s'est rendu compte qu'il (DSK) avait fui, il avait oublié son téléphone portable", a dit Paul Browne. "Nous avons appris qu'il se trouvait à bord d'un avion d'Air France. Ils ont retardé le départ de l'avion, il a été débarqué et placé en détention pour interrogatoire", a-t-il ajouté. La femme de chambre a été soignée pour des blessures superficielles par le service des urgences médicales, a encore précisé Browne.

Source Le Point.

L'agence américaine AP donne même des détails, qui n'ont pour le moment pas été confirmés.



L'évangile selon Saint-Allègre (I)

Coupes à blanc ou blanc de coupes dans les forêts de la région d'Allègre dans la Haute-Loire en Auvergne ? Qui est blanc ? Où coule comme le white or black ?


Israël-Palestine : opération "coup de poing" de l'Idiot provincial et de militants pro-palestiniens au Leclerc de Clermont-Ferrand

Israël-Palestine :

ne soyons pas complices d'une occupation illégale !

Non aux produits des colonies israéliennes

en territoires palestiniens occupés !

L'Idiot provincial et une vingtaine de militants pro-palestiniens ont participé, ce matin, devant le parking du centre Leclerc de La Pardieu à Clermont-Ferrand à une opération de tractage afin de protester contre l'importation illégale de produits des colonies israéliennes en Palestine occupée.

Les militants ont également proposé à la signature, une pétition à l'initiative de la Coalition 63 contre Soda-Club.

Certains magasins du Puy-de-Dôme vendent des produits fabriqués dans les colonies israéliennes dans les territoires palestiniens occupés, notamment les gazéificateurs "Soda-Club" ou "Soda-Stream".

Les membres de la coalition 63 contre Soda-Club qui regroupe une quinzaine d'associations comme l'association France-Palestine 63, l'UNEF Auvergne ou SUD-Auvergne ont écrit, récemment, aux distributeurs du Puy-de-Dôme pour leur signifier que cette vente était illégale et contraire à l'éthique :

- parce que la colonisation de territoires conquis par la force est contraire à toutes les lois internationales

- parce que ces produits sont étiquetés "made in Israël" et bénéficient de manière indue des conditions douanières très avantageuses de l'accord Europe-Israël.

N'achetez plus les gazéificateurs SODA-CLUB, SODA-STREAM, les fruits et légumes Agrexco, CARMEL, JAFFA, JORDAN RIVER, les cosmétiques AHAVA...

NE VOUS RENDEZ PAS COMPLICES

DE LA POLITIQUE DE COLONISATION

L'Idiot provincial invite l'humoriste Dieudonné à Courpière

Tu es le bienvenu à Courpière, frère !

"J'ai fait une demande pour rencontrer Sakineh, a-t-il dit. Je pense qu'elle devrait être acceptée dans le courant de la semaine. J'invite donc Bernard-Henry Lévy à venir constater par lui-même, l'état de santé, le traitement que lui réservent les autorités iraniennes et la réalité de ce dossier". (source AFP)

Tu devrais nous envoyer une copie du dossier de Sakineh Mohammadi-Ashtiani, condamnée à la lapidation à mort

Quand Paul s'adressait aux masses populaires :

"Frappez, effectuez une percée, écrasez et réduisez tout en miettes"

http://eclectiques.files.wordpress.com/2008/06/pol-pot2.jpg


La victime du post Kamputchea démocratique

Cambodge : le responsable de l'ancien collège S-21, le camarade Khmer rouge Douch qui a obéi aux ordres, consistant à suivre fidèlement la ligne du parti communiste du Kampuchea démocratique afin d'écraser tous les ennemis du peuple cambodgien dont les Trotskistes, a été condamné à 30 ans de prison, aujourd'hui.

Le travail de sape des vipères lubriques de Mediapart doit être combattu

Message de l''équipe idiote de la POLitique POTentielle

C'est au "corps à corps" que nous devons combattre Mediapart et lui apporter la réplique qu'il convient de lui donner.

La technique de l'Idiot provincial pour être à l'avant garde de la lutte sans merci contre cette hyène Trotskiste est d'adopter les propres méthodes de destabilisation de la charogne Trotskiste pour mieux la déboussoler.

Nous devons nous inspirer des méthodes de Staline, de Mao ou de Pol Pot afin de lutter contre ces vipères lubriques !

"Les trotskistes ? Nous avons pris des mesures contre ces gens qui ne représentent rien (...) et continuent sur des positions d'extrême gauche à gêner le développement de notre Révolution "- Che Guevara

Aucune éthique ! Aucune déontologie ! Aucune méthodologie !

A l'assaut de tous les collaborateurs de Mediapart !

Villejuif, le 13 juillet 2010

Marc-Claude de PORTEBANE

Le décryptage haineux des propos présidentiels de Nicolas Sakozy sur France 2 dans le live-blog' de Médiapart

Les commentaires "assassins" se déchaînent, la violence des mots s'accentue sur le site de la haine Trotskiste, sur ce média à part, Médiapart :

20h38. Dominique Bry : 
Mes gouttes, mes gouttes ! Carlita ! Mes gouttes ! Je commence à bafouiller !  

20h39. blogcpolitic :  
- Soufflons les questions à Pujadas : les ouvriers ayant 10 ans d'espérance de vie en moins qu'un cadre moyen, en quoi votre réforme est-elle juste et équitable ?

20h40. Mancioday :   
RT @CamillePolloni: Je sais même pas pourquoi je persiste a regarder ce spectacle affligeant je vais choper un ulcère.

20h47. Dominique Bry :
Madame Soleil lisait dans les astres, NS dans le désastre...

20h52. Christine Marcandier-Bry :  
Avec ou sans enveloppes, les lettres, Dom ?

20h53. Christine Marcandier-Bry :  
Quand on diminue le chômage, on travaille davantage, La Palice, merci

20h58. blogcpolitic :  
Dommage que Mr Sarkozy ne soit pas aussi "juste" et tatillon sur ses dépenses privées payées avec l'argent du contribuable. Falcon 7X, nouvel Airbus, Ecrans Plasma à l'Elysée...

21h00. laura :  
Vous me parliez Mr David Pujadas, Mr Pujadas vous êtes un journaliste trop sérieux, laissez cela à d'autres : voilà le coeur l'intérêt de cette intervention quand ledit pujadas a osé reprendre Bettencourt (suite, je suis un homme honnête)

21h01. blogcpolitic :  
Feu Jacques Martin, ex-présentateur TV, ne doit pas être du même avis concernant l'honnêteté de Mr Sarkozy. 
 
21h01.  JeanZeid :    
 RT @BertrandSoulier: Le ton sur lequel parle Sarkozy à Pujadas est juste hallucinant voir humiliant #sarkoshow [via Twitter]

21h03. Marilza :   
  Le mensonge au sommet de l'etat et un journaliste incapable de contredire car il méconait la realité des colectivités territoriales et des français. Un gouvernement qui gouverne pour les riches et demande les français de classe moyenne et pauvre de serrer la centure

21h10. blogcpolitic : 
Confondre vitesse et précipitation, l'un des problèmes du National Sarkozism

 21h11. Elise :
L'info essentielle de la soirée: les 30 millions de Lililane, c'était pas le bouclier fiscal, c'était l'allocation pour les personnes dépendantes

 21h12. blogcpolitic :
Soufflons les questions à Mr Pujadas "Trouvez vous normal qu'un ministre de l'Intérieur, ministre des cultes puisse encore occuper un tel poste après une condamnation pour injures racistes?

21h14. cohen marie :  
le premier délinquant de la france c'est monsieur sarkozy et ses gros mots,ses insultes !Après il sétonne mais il devrait montrer l'exemple....

La machination de la racaille Trotskito-fasciste des medias destinée à salir Eric Woerth

Vichy : Marc-Claude de Portebane apporte publiquement son soutien inconditionnel au ministre Eric Woerth honteusement sali par la racaille Trotskito-fasciste de ces medias qui quémandent l'argent du contribuable en crachant dans la soupe !

Vous aussi, agissez sur le site de l'UMP pour dénoncer l'inquisition inadmissible dont sont victimes Nicolas Sarkozy et Eric Woerth à l'adresse suivante : www.lemouvementpopulaire.fr/

Contre la machination politique destinée à salir la réputation d'Eric Woerth, la majorité est plus que jamais mobilisée. Vous aussi, apportez votre témoignage de soutien au Ministre du Travail en participant au débat sur le site de l'UMP, le mouvement populaire.

Perquisition amicale chez Patrice de Maistre

Deux perquisitions ont eu lieu, vendredi au domicile de Patrice de Maistre, gérant de la fortune de Liliane Bettencourt, et au siège de la société Clymène, qui gère les avoirs de la milliardaire, selon une source proche de l'enquête. Ces perquisitions ont débuté vers 10 heures, a-t-on précisé de source proche de l'enquête. Révélées par Le Monde.fr, elles ont été réalisées par la brigade financière.

La République en danger. Allez, c'est reparti comme en 14...

Soutien inconditionnel à Eric Woerth

Appel à tous les camarades ultra nationalistes de bon sens

Pace i salute

Blinkies

Ceux qui n'ont pas le connu feu "Le Père Léon" version papier, vont connaître l'Idiot provincial, dans sa nouvelle formule !

Nous allons employer les mêmes moyens que Médiapart.... contre Médiapart !

Quels sont leurs soutiens financiers ? Dans quelles conditions financières ont-ils commencé ? A quand un contrôle fiscal en bonne et due forme de Médiapart ?

Pas de pitié pour cette tête de noeud, pas une once de pitié pour ce cloporte version bande à Guignol du journalisme qui défigure le visage de la presse française depuis bien trop longtemps, aucune pitié pour cette racaille trotskiste d'Hervé Edwy Plenel !!!

A l'assaut, camarades !

Pour info :

L'avocat de Liliane Bettencourt, Me Georges Kiejman, a assuré à l'AFP que le retrait d'espèces effectué le 26 mars 2007 évoqué par l'ex comptable de la milliardaire et dont les policiers ont retrouvé mercredi la trace n'était pas destiné à Eric Woerth. L'ancienne comptable de la milliardaire, Claire Thibout, a affirmé qu'elle avait prélevé 50.000 euros le 26 mars 2007 dans une agence BNP de l'avenue de la Grande Armée à Paris.

Mediapart : l'ennemi de la démocratie ? (IIb)

Nous recherchons des volontaires bénévoles pour enquêter sur la vie dite "journalistique" des collaborateurs et du conseil d'administration de Médiapart.

Nous allons fouiller dans leur vie, dans tout ce qui leur est proche et nous allons bien voir ce que nous devrons bien voir.

La chasse à la médiapartie est donc ouverte.

Feu à volonté ! Pas de parti pour ce média !

Les membres de Médiapart

que nous devons débusquer jusque dans les chiottes :

La  rédaction (suite) :

Economie : Ludovic Lamant (poste 93 75); Mathieu Magnaudeix (poste 99 10) ; Laurent Mauduit (poste 93 17) ; Martine Orange (poste 82 83).

Société : Carine Fouteau (poste 91 76); Michael Hajdenberg (poste 93 77); Jade Lindgaard (poste 93 72).

Enquêtes : Fabrice Arfi (poste 99 09); ; Erich Inciyan (poste 90 65); Fabrice Lhomme (poste 90 62).

Culture : Sylvain Bourmeau (poste 93 73); Antoine Perraud (poste 93 49).

Mediapart : l'ennemi de la démocratie ? (IIa)

Je l'ai toujours dit et je le redis encore : dans la vie, il faut toujours appliquer la loi du Talion, pour dix coups, il faut rendre le centuple.

Nous recherchons des volontaires bénévoles pour enquêter sur la vie dite "journalistique" des collaborateurs et du conseil d'administration de Médiapart.

Nous allons fouiller dans leur vie, dans tout ce qui leur est proche et nous allons bien voir ce que nous devrons bien voir.

La chasse à la médiapartie est donc ouverte.

Feu à volonté ! Pas de parti pour ce média !

Les membres de Médiapart

que nous devons débusquer jusque dans les chiottes :

La  rédaction :

Le central : Sophie Dufau (poste 93 52) ; Géraldine Delacroix, éditrice du Club (poste 9320) ; Vincent Truffy (poste 93 76) ; Michel Dalloni (poste 8649).

International : Thomas Cantaloube (poste 99 07) ; Maguy Day (poste 93 50) ; Pierre Puchot (poste 93 51).

Politique : Stéphane Alliès (poste 93 48) ; Gérard Desportes (poste 91 73) ; Mathilde Mathieu (poste 93 71) ; Marine Turchi (poste 93 70).

Economie : Ludovic Lamant (poste 93 75); Mathieu Magnaudeix (poste 99 10) ; Laurent Mauduit (poste 93 17) ; Martine Orange (poste 82 83).

Carnage pour M6. Un candidat de l'émission sulfureuse s'est suicidé : Trompe-moi si tu peux

Un terrible drame lié à l'émission Trompe-Moi si tu peux vient d'éclater. L'un des candidats, Jean-Pierre, surnommé "Jipé", s'est suicidé, indique Entrevue.fr. Il avait participé à l'émission sulfureuse de M6 avec son compagnon, Ange, un stewart de 25 ans.

D'après le site du magazine, "il se serait donné la mort dans la nuit du 5 au 6 juillet", chez lui. Il aurait mis fin à ses jours par pendaison vers 3 h du matin. On l'a retrouvé dans la penderie de son appartement. Avant de mourir, il a laissé un ultime message sur le répondeur de son téléphone portable.

Trompe-moi si tu peux devait être diffusé à partir du 8 juillet sur M6. Dans ce programme de la nuit, dix couples sont séparés, mélangés et recomposés. Parmi eux, il y a un couple de femmes et un couple d'hommes, auquel appartenait le défunt JP. Les nouveaux duos ainsi formés doivent faire croire à la véracité de leur couple, tout en tentant de trouver qui sont les autres faux couples. Jusqu'à 39 000 euros sont en jeu pour le couple gagnant et l'on avait appris que l'un des couples n'aurait pas résisté. Agathe Lecaron est la présentatrice de cette émission sulfureuse.

Le drame a provoqué la déprogrammation par M6 de ce show pour le moment. Toute image ou information liée à cette émission a été supprimée sur le site de la chaîne.

D'après Pure People

Portugal : campagne contre la collaboration avec les voleurs d’eau

LE COMPLOT TALMUDIQUE MONDIAL

Publié le 14-12-2009

Une grande campagne de protestation vient d’être lancée au Portugal pour s’opposer à un accord commercial signé entre Mekorot, l’entreprise nationale de l’eau israélienne,et EPAL, l’entreprise portugaise qui approvisionne 2,5 millions de personnes dans la région de Lisbonne.

"Cet accord a pour but de protéger le système portugais municipal de l’eau contre les “menaces terroristes”, en se basant sur la prétendue “compétence” de Mekorot dans ce domaine. L’accord est, en réalité, une tentative voilée de faire en sorte que Mekorot tire profit de ses nombreuses années d’expérience en tant qu’agent de l’occupation illégale et immorale israélienne de la Palestine.", indique dans un communiqué la campagne Stop Mekorot !

"APPEL de Stop Mekorot !

Contre l’accord de l’eau avec Mekorot !

Défendons les droits des palestiniens sur l’eau !

Faisons respecter la loi internationale !

L’accord avec le Portugal est une plateforme de lancement pour que l’entreprise puisse vendre ses services dans le reste de l’Europe, tout en finançant l’appareil militaire israélien avec des millions de dollars. Cet argent sera inévitablement utilisé pour consolider l’appropriation criminelle des aquifères palestiniens.

Un rapport d’Amnesty International publié en octobre 2009 accuse Israël de nier aux palestiniens l’accès à l’eau. “Des piscines, des pelouses bien arrosées et de grandes fermes irriguées dans les colonies israéliennes sont en contraste flagrant avec les villages palestiniens, dont les habitants luttent pour pouvoir satisfaire leurs besoins domestiques en eau”, affirme le rapport. La consommation quotidienne d’eau par personne en Israël est quatre fois supérieure aux 70 litres consommés en Cisjordanie et dans la Bande de Gaza, un chiffre très inférieur à celui recommandé par l’Organisation Mondiale de la Santé.

Israël détourne plus de 80% de l’eau de l’aquifère de la Montagne. Cet aquifère est l’unique réserve d’eau potable pour les palestiniens, alors qu’Isräel capte de l’eau à d’autres sources, y compris le fleuve Jourdain. Entre 180.000 et 200.000 palestiniens des communautés rurales de Cisjordanie n’ont pas accès à l’eau douce. Environ 90% à 95% de l’approvisionnement de l’eau potable de Gaza ont été contaminés par des eaux usées et de mer et sont devenus impropres à la consommation.

Le Comité de Solidarité avec la Palestine a écrit une lettre à EPAL, pour protester contre l’accord passé avec Mekorot. L’entreprise a défendu l’accord, niant sa responsabilité concernant le destin des palestiniens.

Ajoutant l’insulte à l’offense, EPAL a licencié une employée qui avait contesté l’accord, ce qui est une tentative de limiter la liberté d’expression dans l’entreprise.

Cependant, du point de vue des directives de l’Union Européenne pour l’attribution de marchés publics (2004/18/EC), EPAL se trouve sans une situation délicate et l’accord peut être annulé si l’opinion publique exerce sa pression. La presse portugaise a déjà exprimé son intérêt pour cette affaire. Ceci est un appel international destiné précisément aux militants de par le monde afin de nous aider à empêcher l’accès de Mekorot aux marchés européens dès maintenant.

Exigez que EPAL annule son accord avec Mekorot TOUT DE SUITE !

1 – Ecrivez à EPAL, à la Ministre portugaise de l’Environnement (ministère de tutelle) et aux médias portugais pour dénoncer cet accord honteux et pour exiger que EPAL rompe avec Mekorot.

Merci de nous envoyer une copie de tout votre courrier à : stopmekorotcampaign@gmail.com

- Conseil d’administration de EPAL : jose.zenha@epal.pt , jose.zenha@epal.pt ,

- Ministre portugaise de l’Environnement : Dulce Pássaro : gmaotdr@maotdr.gov.pt

(Lettre modèle (en portugais) : http://bit.ly/12zuWF )

Pour en savoir plus :

1. Collaboration immorale de l’entreprise portugaise de l’eau EPAL avec Isräel : http://bit.ly/uYXc0

2. Rapport d’Amnesty International "Troubled Waters" (octobre 2009) : http://bit.ly/1rNuiN

3. Vidéo : Rapport de Al-Jazeera (27 octobre 2009) : http://bit.ly/3XK4Xv

4. Vidéo : Rapport de Al-Jazeera (14 novembre 2009) : http://bit.ly/4Bv6ZZ

"Une épine au flanc du monde"

Israël : pas le moral ?

Publié le 14-11-2009

"Nous perdons notre légitimité", se plaint Sever Plocker dans un article du quotidien israélien Yedioth Aharonot, intitulé "Une épine au flanc du monde", concernant la cote dramatiquement basse d’Israël dans l’ensemble du monde, malgré les effets de manche et l’agitation redoublés.

"J’ai été invité à faire à l’université d’Oxford une conférence sur l’économie et la société israéliennes Dès lors qu’il s’agit d’une intervention courte et d’un forum respectable, j’ai accepté avec plaisir. L’invitation remonte à environ six mois. Mais, maintenant que mon voyage approche, je m’inquiète et j’hésite.

Mon entourage m’avertit : N’y va pas. Des éléments hostiles provoqueront des troubles, des clameurs et des interférences. L’atmosphère dans les universités britanniques est anti-israélienne à un degré sans précédent. Israël est perçu comme une épine au flanc du monde civilisé.

Un professeur israélien qui a quitté sans éclat une prestigieuse université britannique m’a confié : « Ma vie professionnelle et sociale était intolérable ici. Des collègues m’évitaient comme si j’étais un lépreux. Je n’étais pas invité aux réunions, qui étaient transférées des locaux universitaires vers des résidences privées, afin de me tenir à l’écart. Le fait que j’exprime ouvertement des opinions de gauche n’y remédiait en rien. Mon opposition à l’occupation et mon approbation sur un retour aux frontières de 1967 ne faisaient aucune différence. En pratique, je suis devenu ostracisé ».

« Aujourd’hui, vous ne recevez bon accueil du monde universitaire britannique et européen que si vous rejetez l’existence même de cette créature colonialiste et impérialiste qui commet méthodiquement des crimes de guerre, connue sous le nom d’Israël », disait-il. « De nos jours, condamner Bibi et Barak ne suffit pas ; pour être accepté par les milieux académiques hors d’Israël, il faut condamner la Déclaration Balfour ».

Le radicalisme universitaire britannique met en lumière la détérioration accélérée du statut et de l’image d’Israël. Nous sommes au milieu d’une descente en chute libre sur le front des affaires étrangères. La paix froide avec trois états musulmans – Egypte, Jordanie et Turquie – a viré à la guerre froide. Les Israéliens sont indésirables dans ces états et dans beaucoup d’autres, où auparavant on leur faisait fête.

Entre temps, Israël a échoué dans ses efforts pour isoler l’Iran d’Ahmadinejad et pour le disqualifier comme membre de la communauté internationale. Jubilation d’Ahmadinejad.

Le dialogue intime qui dans le passé caractérisait la relation entre le président américain et le premier ministre israélien est paralysé. La voie du dialogue est bloquée. L’Inde et la Chine, les deux puissances émergentes, ont voté en faveur de l’adoption du Rapport Goldstone à la Commission des Droits de l’Homme des Nations Unies. Ce qui, depuis, reste gravé au front d’Israël comme un signe de malédiction.

Des gouvernements amis, comme la France et la Grande Bretagne, se mettent à nous tourner le dos en flattant les sentiments locaux. Le statut de membre de l’OCDE, qui dans le passé était largement un acquit, est de nouveau tenu à distance – non pas du fait de quelque désaccord technique mais à cause d’une opposition croissante à Israël. Coïncidence ou non, d’importants investisseurs étrangers se retirent d’Israël.

Est-ce que tout le monde nous déteste ? C’est possible, mais le fait est que jusqu’à il y a six mois, Israël bénéficiait d’un extraordinaire élan dans les affaires extérieures, aussi bien pour ce qui concerne ses liens avec l’étranger que dans l’opinion publique globale. Ce qui met en évidence une origine de la détérioration que nous constatons : le nouveau gouvernement à Jérusalem.

Certes, il s’agit d’un gouvernement élu par le peuple et il reflète les préférences des électeurs, qui voulaient une coalition incluant le Likoud, Shas et Yisrael Beiteinu. C’est dans ce cadre que Netanyahu a nommé Lieberman comme ministre des affaires étrangères, qu’il n’a pas accepté de rotation gouvernementale avec Kadima, qu’il a été incapable d’organiser une réunion de travail avec le président de l’Autorité palestinienne et qu’il a laissé se répandre un message d’indifférence à l’égard du processus de paix.

Pire que cela, cependant, le Netanyahu de 2009 ne comprend pas le monde et il échoue principalement à percevoir les changements qui s’effectuent au sein des partis conservateurs proches de sa position politique. Ce sont eux qui sont maintenant la source d’âpres critiques contre le gouvernement israélien – le gouvernement de Netanyahu.

La présente vague anti-israélienne est particulièrement dangereuse dès lors qu’elle n’est pas limitée aux médias et aux groupes gauchistes traditionnellement étiquetés « haïsseurs d’Israël ». Cette vague monte, s’amplifie, entraînant la jeunesse et reflétant la manière de voir d’une classe moyenne bien établie et d’élites influentes.

L’image d’Israël est à son point le plus bas. Israël est isolé, indésirable et perçu comme mauvais. Le monde nous fait comprendre que, si nous poursuivons sur la même voie méprisable, nous perdrons notre légitimité.

Et pourtant, ce sont des inepties qui nous préoccupent. "

Source : http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-3798761,00.html

Six militaires de Versailles-Satory ont saisi la Haute Autorité de lutte contre les discriminations pour dénoncer brimades et insultes racistes

Les gendarmes pas davantage à l’abri du racisme que les journalistes !

 

Six militaires de Versailles-Satory ont saisi la Haute Autorité de lutte contre les discriminations pour dénoncer les brimades et les insultes racistes de leurs gradés, dont ils se disent victimes.

Six hommes d’origine maghrébine et africaine défient la gendarmerie, rapporte ce jour Le Parisien.

"Ces militaires d’un escadron mobile du camp de Versailles-Satory ont envoyé, hier, un courrier à la Haute Autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité (Halde). Ils réclament une enquête sur leur propre hiérarchie qu’ils accusent de propos racistes et de discriminations.

Dans la saisine de la Halde que nous avons pu consulter, les gendarmes disent être conscients des risques encourus : « représailles » disciplinaires et carrière compromise.

A leur arrivée en mars 2006, quand Mohamed et Hamid*, deux des plaignants, avaient été convoqués par le capitaine de l’escadron, celui-ci les avait prévenus : « Les blagues racistes sont coutumes à l’escadron, il ne faut pas le prendre mal, il faudra faire avec. » Mais pour ces gendarmes, la situation est devenue intenable. Le récit qu’ils font des brimades et insultes est saisissant. L’un se fait régulièrement traiter de « bougnoule » ou de « quota » par le capitaine, un lieutenant qualifie un autre de « nègre ». Lors d’un déplacement en Nouvelle-Calédonie, ce même capitaine interpelle Mehdi devant le reste de l’escadron : « voilà un bougnoule bien employé » ou encore « ce n’est pas un Arabe qui va commander un Blanc ».

Discrimination dans leur notation

Et lorsque, au cours d’une cérémonie officielle, Mohamed et Hamid se voient remettre leurs galons de sous-officiers, le capitaine trempe lesdits galons dans un verre de bière et demande à ces deux gendarmes de religion musulmane d’ouvrir la bouche. Il veut déposer les galons imbibés d’alcool sur la langue telle une hostie. Mohamed et Hamid refusent, il frotte alors les galons sur leurs joues avant de les coller sur leurs vêtements…

Au-delà de ses humiliations, Joseph Cohen-Sabban, l’avocat des plaignants, pointe ce qui s’apparente, selon lui, à des discriminations. « Cela se révèle tout particulièrement dans leurs notations administratives singulièrement basses, ce qui a pour conséquence de retarder, voire de rendre impossible toute évolution de carrière », écrit le conseil dans sa saisine de la Halde. Ces hommes sont notés moins bien que les nouvelles recrues. D’après les plaignants, cette différence n’apparaît pas justifiée si ce n’est la volonté de leur hiérarchie de les « casser ».

Ainsi, ils rapportent les propos d’un gradé qui aurait dit à un autre militaire : « Je vais m’occuper personnellement de leur cas. A la moindre erreur, je ne les raterai pas. » Me Joseph Cohen-Sabban souligne : « Lorsqu’on appartient à ce corps fondamentalement discipliné et respectueux du devoir de réserve, il faut avoir subi plus que ce qui est humainement tolérable pour oser braver la culture du silence. Une pareille saisine n’est pas un acte de courage mais de désespoir. » De son côté, la communication de la gendarmerie répond que « les plaintes alléguées ne concernaient que le capitaine commandant l’escadron » : « Une enquête a permis de constater qu’il avait eu des propos inappropriés. Il a été lourdement sanctionné en juillet dernier. » Une sanction jugée insuffisante par les plaignants qui conservent toutefois leur vocation intacte : « On ne veut pas dénigrer l’institution. Mais on veut y rester tout en étant respectés. On est toujours fier d’être gendarme. »

*Les prénoms ont été modifiés.

Source Le Parisien - Article de mathieu Suc

http://www.leparisien.fr/faits-divers/six-gendarmes-accusent-leur-hierarchie-de-racisme-26-09-2009-652032.php

Violence routière à Marseille : la peau de Nelson ne vaut pas grand chose

A l'écoute du réquisitoire du procureur requérant des peines de prison avec sursis contre le policier stagiaire et son supérieur qui comparaissaient ce vendredi matin pour "homicide involontaire", deux ans après avoir fauché, à Marseille, le jeune Nelson, 14 ans, les proches de la famille Nelson ont éclaté en sanglots.

Le procureur de la République a également réclamé l'annulation du permis de conduire du premier prévenu, avec interdiction de le repasser avant un an, et un an de suspension de permis pour le second. Le jugement sera rendu le 23 octobre.

Le 23 juin 2007, le véhicule des policiers Yohan Bensadoun, 24 ans, et Frédéric Nieddu, 31 ans, avait fauché Nelson au carrefour du Boulevard Dorgelès et du chemin de Fontainieu, dans le 14e arrondissement de Marseille.

Deux ans d’enquête n’ont pas permis de savoir si le feu était rouge ou vert lorsque l'enfant a traversé la rue avant d'être projeté à plus de 10 mètres. Deux choses sont sûres : les policiers roulaient à 73 km/h sur une portion limitée à 50 km/h alors qu’ils n’avaient aucune urgence à assurer – ils se rendaient à l’hôpital Nord de Marseille pour relever une garde de détenu – et leur sirène était éteinte.

Aujourd’hui la mère de Nelson déplore le silence des policiers dans cette affaire :

(source : Europe1.fr)

Magouille la plus grave de la F1 : Renault doit être exclu pour cette incroyable triche

Les notions élémentaires de la F1 ont été bafouées par Renault avec cette magouille la plus grave de l'histoire de la course automobile.

Même si Renault ne conteste pas la faute qui est avérée et prouvée, l'exclusion à vie doit être LA solution de salubrité publique pour que cela ne se reproduise plus jamais.

On le sait, tous les sports sont truqués. Ne restait que la F1 a être épargnée. Cela n'a pas duré longtemps.

On espère une décision radicale.

Le parti croupion de Mélanchon vient foutre le bordel à Clermont-Ferrand

Mélanchon vient foutre le bordel dans son "fief' aussi grand que la cabine téléphonique de "Affront de gauche" à Clermont-Feignant.

Pendant ces trois jours de réflexions de bazar, d'analyses paranoïaques, de monologues à n'en plus finir à Clermont-Ferrand, les militants et les cadres de ce parti microscopique viendront cacophoner... dans la perspective des élections régionales de 2010 où il commence à y avoir du monde au portillon.

Le parti croupion de Mélanchon dit vouloir s'engager dans une "logique pragmatique" où le seul pragmatisme avoué est bien évidemment ses diatribes au niveau du nichon contre Nicolas Sarkozy, seuls moments où il se "masturbe" intellectuellement pour le plus grand plaisir des gogogôchistes qui viennent écouter leur idôle d'opérette.

Allez, tirons la chasse !

 

Diffamation envers une organisation citée par la Miviludes: TF1 condamné

 

PARIS, 4 déc 2008 (AFP) - TF1 a été condamnée par le tribunal correctionnel de Paris pour diffamation envers le mouvement Tradition Famille Propriété (TFP), une organisation citée dans un rapport de la Mission de lutte contre les sectes (Miviludes), a-t-on appris jeudi auprès du tribunal. Le tribunal correctionnel a relaxé en revanche l’ancien président de la mission de lutte contre les sectes (Miviludes), Jean-Michel Roulet, poursuivi également en diffamation par l’organisation dans la même affaire, et a condamné TFP à lui verser 2.000 euros de dommages et intérêts pour abus de constitution de partie civile.

En octobre 2007, M. Roulet avait été mis en examen dans le dossier. Le rapport 2006 de la Miviludes, publié en janvier 2007, consacrait un chapitre à "Tradition Famille Propriété, une organisation dévolue à la collecte de fonds et à l’objet non identifié", soulignant le manque de transparence de la destination des sommes collectées. Dans un reportage diffusé le 24 janvier 2007 sur TF1, Jean-Michel Roulet avait résumé les arguments développés dans le rapport et déclaré que les fonds pouvaient "servir à tout et n’importe quoi". Le reportage expliquait par ailleurs comment l’association trompait les donateurs et se livrait à "une escroquerie", en proposant une médaille de la vierge miraculeuse, et en incitant aux dons par la promesse d’avantages fiscaux dans le seul but d’assurer son propre financement. Dans un jugement rendu le 28 novembre, la 17e chambre correctionnelle a estimé que M. Roulet n’avait "pas insinué qu’il y aurait une utilisation illégale des fonds remis par les donateurs ou un détournement de ceux-ci".

A ce titre, elle l’a relaxé, ainsi qu’un particulier et un prêtre qui s’exprimaient dans le reportage. En revanche, elle a condamné l’ancien président de TF1 Patrick Le Lay, le présentateur Jean-Pierre Pernaut et les journalistes auteurs du reportage à chacun 500 euros d’amende. Ils devront en outre verser solidairement un euro de dommages et intérêts à l’association TFP, partie civile au procès.

Le tribunal reproche aux journalistes d’avoir parlé d’"escroquerie", un terme "péremptoire", "qui laisse entendre que les agissements de l’association sont démontrés". En outre, les magistrats ont refusé d’octroyer le bénéfice de la bonne foi aux journalistes, estimant que leur enquête n’était pas "complète et objective".

dom/sm/DS

A041950 DEC 08

(source : Centre Contre les Manipulations Mentales)