Une sanction pour le préfet Paul Girot de Langlade, une note de bonne conduite pour le chauffard de Vendat

Le préfet Paul Girot de Langlade, coordinateur des états généraux pour l'Outre mer sur l'île de la Réunion, vient d'être suspendu de ses fonctions par le ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux.

Paul Girot de Langlade est poursuivi pour "injures à caractère racial", plainte déposée par une agente de sécurité à l'aéroport d'Orly (Val-de-Marne).

En effet, le 31 juillet 2009, Paul Girot de Langlade s'en serait pris à une agente de sécurité lorsqu'il a emprunté les portiques de détection de l'aéroport en maugréant, tout en déclarant qui il était, cad préfet.

Appelé à se calmer par une autre agente, Paul Girot de Langlade, (qui s'est fait piéger ?), lui aurait lancé : "On en est là ? On se croirait en Afrique", concluant "...de toute façon, il n'y a que des Noirs ici", (source : Aujourd'hui en France, édition du 15 août 2009).

Quatre jours plus tard, une plainte sera déposée au commissariat de Corbeil (Essonne) pour "injures à caractère racial".

Si le comportement du préfet est odieux de la part d'un préfet qui se doit d'être le représentant de la République, on attend de Brice Hortefeux qui jette de l'huile sur le feu, qu'il soit tout aussi sévère envers les criminels de la route qui, eux, tuent comme ce fut le cas, entre Charmeil et Vendat lorsque le jeune Florian Heugas a été assassiné par un exemple de la route, un VRP-criminel, ivre sur la route, remis en liberté, parce que là, il n'y a pas eu, trouble au désordre public ?

Les questions raciales priment-elles sur l'insécurité routière qui ensanglante au quotidien nos routes départementales et nationales, où l'on voit, à qui mieux mieux, des croix et des bannières couronnées de fleurs en plastique pour nous rappeller qu'ici ou là, un noir ou un blanc, un inconnu, une noire ou une blanche sont morts pour rien, pour zéro, pour que dalle, parce qu'ils se trouvaient à un endroit donné mais pas au bon moment !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau