Créer un site internet

Réflexion matinale sur les suicides dans la police nationale autour de deux aquarelles d'Alain GABRIOT devant la communauté de communes d'Ennezat

Selon les statistiques du rapport officiel du "bilan social de la police nationale", les suicides dans la police seraient supérieurs à ceux de France Telecom.

Parmi les 146 000 agents de notre police nationale, "..le nombre de suicides en 2009 s'est élevé à 42, contre 49 en 2008 et 47 en 2007".

Les rapporteurs indiquent également que "..sur les 42 cas, 22 personnes ont utilisé leur arme de service".

Après avoir confié une étude sur ce nombre inquiétant de suicides dans notre police nationale à l'INSERM, Frédéric PECHENARD, le directeur général de la police nationale, aurait validé "...une instruction portant sur la mobilisation de tous les acteurs dans la détection des fragilités et des situations difficiles vécues par les personnels de police..."

Le bilan social fait également état de 358 "actions de prévention du suicide" traitées par les 48 "psychologues opérationnels" du ministère de l'Intérieur, contre 501 en 2008.

A Vichy, l'ex-capitaine PELLETIER, très aimé des policiers ne s'est pas suicidé, lui.

Il a préféré quitter la police nationale.

Il travaille désormais pour une entreprise privée.

Quant à ceux qui, de plus en plus nombreux de nos jours, traitent à longueur de journées nos policiers de "sales flics", de "flicaille de merde" ou même de "flics" tout court ne devraient-ils pas faire un séjour en taule ?

Ajouter un commentaire