Créer un site internet

Réflexion matinale sur le Champisme sur un banc wifi et non pas sur l'état d'abandon du jardin public Henri Vinay au Puy-en-Velay :

Une violente polémique vient d'éclater non pas au Puy-en-Velay ou à part quelques processions de quelques curetons ahuris en partance définitive pour Saint-Jacques de Compostelle il ne se passe rien, mais à propos de l'annonce de la fin du remboursement du Champix (varénicline, Pfizer) dans le cadre du forfait de 50 euros pour l'aide au sevrage tabagique qui a pris de cours les tabacologues.

La décision a été prise par Xavier Bertrand à cause "des questions qui se sont posées" sur ce médoc et parce que, selon le ministre de la Santé, il n'a "pas apporté la preuve d'une efficacité supplémentaire" par rapport aux substituts nicotiniques.

Après des mises en garde fin 2007 des agences du médicament, la notice a été modifiée en incluant les risques de troubles psychiatriques et conduites suicidaires.

Le Champisme a donc été mis sous surveillance renforcée.

"C'est un médicament qui mérite une surveillance, qui doit être prescrit avec prudence, à des gens qui n'arrivent pas à arrêter autrement" a reconnu Anne Borgne, présidente du RESPAD (Réseau des établissements de santé pour la prévention des addictions).

 

Sauf que le Champisme est reconnu par Anne Borgne pour obtenir "des résultats très intéressants".

Les tabacolgues sont inquiets car ils craignent désormais que la décision ministérielle ne jette un soupçon définitif sur tous les produits de sevrage !

A quoi bon s'arrêter de fumer quand la bonne volonté n'est pas suivie d'effets lorsque "fumer continue de tuer" ?

Commentaires (1)

Léa Thibaut
  • 1. Léa Thibaut | 27/06/2011
Vs ne réfléchissez que le matin???

Ajouter un commentaire