Médecins du Monde : annonce de l'abandon des tests ADN

MÉDECINS DU MONDE
Annonce de l'abandon des tests ADN
médecins du monde  
  En 2007, Médecins du Monde vous a sollicité pour signer la pétition s'indignant de l'utilisation des sciences médicales et des médecins comme instruments de la politique de l'immigration...

 
 
 
  • 26 770 personnes ont signées cette pétition dont 3000 professionnels de la santé et 200 organisme

  • Seuls 6% des migrants citent la santé comme raison
    de leur migration : les problèmes de santé ne sont
    pas un motif de migration

  • 72% des problèmes de santé des migrants sont peu ou ne sont pas du tout traités.

  • 38% présente au moins
    un problème de santé
    non suivi.

  • 60% des personnes interrogées disent
    qu'il leur arrive de limiter leurs
    déplacements ou leurs activités de
    peur d'être arrêtées.
  • En 2007, Médecins du Monde vous a sollicité pour signer la pétition s'indignant de l'utilisation des sciences médicales et des médecins comme instruments de la politique de l'immigration : circulaire permettant l'arrestation des étrangers malades, pression sur les médecins pour influencer les décisions d'expulsion, évacuation de campements Roms pour raisons sanitaires, calcul de l'âge osseux pouvant conduire à l'expulsion, d'adolescents et pratique de tests ADN dans le cadre du regroupement familial. Vous avez été plus de 26 000 à nous soutenir dont 3 000 professionnels de santé et 200 organisme.

    Nous souhaitions vous informer que le gouvernement a annoncé le 13 septembre dernier qu'il renonçait à utiliser les tests ADN prévus. Cette mesure, si elle est effectivement annulée, va dans le sens des demandes de Médecins du Monde que vous aviez soutenues.

    Médecins du Monde reste néanmoins vigilant car la médecine reste fréquement utilisée à des fins migratoires. Médecins du Monde se bat pour l'accès aux soins des plus démunis et des migrants en particulier. Une enquête menée par les associations Médecins du Monde dans 11 pays d'Europe montre que chez les personnes sans-papiers interrogées seule 1 femme enceinte sur 2 est suivie pour sa grossesse et que 72% des problèmes de santé de ces populations ne sont peu ou pas du tout traités.

    La demande de Médecins du Monde reste un accès aux soins pour toute personne vivant en Europe quel que soit son statut administratif et ses capacités financières.

    Médecins du Monde vous remercie à nouveau pour votre soutien et vous invite à consulter les résultats de son enquête sur son site à partir du 24 septembre.

    www.medecinsdumonde.org

     

    Ajouter un commentaire

    Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.