Le raz-de-marée de Jean-Luc Mélanchon : ras-le-bol général contre la droitisation de la société

Avec Jean-Luc Mélanchon

les choses sont en train de bouger :

préparons-nous à l'affrontement

du Front de gauche

contre le Front national !

Ce n'est plus un secret de polichinelle, Paul TOP et ses camarades maoïstes ont rejoint les rangs du Front de gauche et de Jean-Luc Mélanchon qui n'abandone pas les couches populaires à leur sort.

Nos objectifs : nous sommes déterminés à tout faire pour battre la droite et sa politique afin de créér les conditions d'un véritablement changement de politique.

La droite mais surtout les factieux de l'affront national, un parti extrêmement dangereux pour la démocratie que nous devrons combattre dans les rues, front contre front parce que aurions en face de nous des individus qui seraient le moteur de l'explosion sociale à tous les niveaux et moi, je puis vous dire, que mes amis et moi, serions le "bouclier" de nos amis étrangers ou non et même juifs, si jamais malheur devait leur arriver, comme je l'ai fait dernièrement en apportant mon aide au comité de soutien à Wissam El Yamni, à Clermont-Ferrand.

Pour le Front de gauche et Jean-Luc Mélanchon dans cette période crise où la colère sociale est à son comble, où, les doutes  sur l'action des politiques sont bien réels, il n'est pas question que celles et ceux qui ont le plus urgent besoin de changement, particulièrement les catégories populaires et les salariés, puissent être trompés par le parti de haine raciale, le Front national et sa président la démagogue Marine Le Pen..

Dès 2011, le candidat du Front de gauche Jean-Luc Mélanchon, dans un face-à-face télévisé avec la candidate du Front National de la Haine Raciale, dénonçait "l'imposture" de cette dernière.

Depuis, devant les usines, dans les quartiers, dans les meetings, NOUS, les militants du Front de gauche n'avons eu de cesse de démontrer "preuves à l'appui" que, sur les salaires, la retraite à 60 ans, les services publics..., "Mme Le Pen est une candidate de ce système", "une xénophobe qui ne propose rien contre le pouvoir de la finance et les riches" !

Barrons la route aux factieux et ce, dès aujourd'hui, boycottons-les, UN par UN économiquement !

Jean-Luc Mélanchon ras-de-marée Front de gauche Front national Wissam El-Yamni Clermont-Ferrand haine raciale imposture Front National de la Haine Raciale

Ajouter un commentaire