La mayonnaise à la sauce "non-coupable" de DSK va-t-elle prendre ?

Le problème dans cette lamentable affaire en terme d'image pour les femmes et pour la France, c’est que DSK et ses avocats ont déjà mentis ouvertement deux fois...

La première fois en affirmant qu’il ne pouvait pas s’être rendu coupable de ce dont on l’accusait parce qu’il n’était pas dans la chambre du Sofitel à l’heure dite...

Une fois l’heure précisée, ils ont reconnu qu’il était là mais ont laissé entendre qu’il n’y avait pas eu de rapport sexuel.

Maintenant, ils disent clairement qu’il y a eu rapport sexuel mais qu’il était consenti.

Ceux qui on démarrés au quart de tour en le défendant sur la base des deux premiers mensonges seraient bien avisés de ne pas reproduire cette erreur maintenant, parce que tout cela sent fortement l’argument de défense obligé.

Et il y a fort à parier que s’il s’en sort, ce ne sera pas sur le fond mais sur la forme, en récusant des preuves sous des prétextes de procédure et en caricaturant la plaignante.

En même temps, comment les socialistes français qui se veulent les défenseurs des faibles et des pauvres vont-ils faire pour accabler une faible et une pauvre pour défendre leur champion puissant et riche ?

L’hypocrisie des « socialistes » va apparaître dans sa lamentable trivialité.

Ajouter un commentaire