Inculpation du chef du parti néo-nazi allemand, partisan d'une Mannschaft "blanche"

Inculpation du chef du parti néo-nazi allemand, partisan d'une Mannschaft "blanche"

Udo Voigt a été inculpé pour "incitation à la haine raciale" après la diffusion de prospectus s'attaquant aux Noirs de l'équipe nationale de football.

Le président du parti néo-nazi allemand NPD a été inculpé pour "incitation à la haine raciale" après la diffusion de prospectus s'attaquant aux Noirs de l'équipe nationale de football, a annoncé mardi le parquet de Berlin.

Udo Voigt, 55 ans, ainsi que deux autres hauts responsables de son parti dont les noms n'ont pas été précisés, sont également poursuivis pour "injure", a précisé la procureur Simone Herbeth dans un communiqué. Au printemps 2006, quelques semaines avant le Mondial de football en Allemagne, le NPD avait diffusé un prospectus présentant la photo de dos d'un joueur noir de l'équipe d'Allemagne, associée au slogan "Blanc. Pas seulement une couleur de maillot! Pour une vraie équipe NATIONALE!".

Par ce slogan le NPD a voulu affirmer que "les joueurs qui ne sont pas blancs de peau sont indignes de représenter l'Allemagne dans l'équipe nationale", analyse le parquet, pour justifier ses poursuites. Le milieu de terrain du Werder Brême Patrick Owomoyela, de père nigérian, s'était reconnu sur la photo, et avait déposé plainte. Il avait obtenu satisfaction en avril 2006, et la justice avait interdit et confisqué les prospectus. Par la suite, a expliqué mardi Mme Herbeth, le parti extrémiste avait cependant édité une deuxième version de son prospectus, présentant cette fois une équipe nationale composée de dix Noirs et un Blanc, avec la question "Le Onze national en 2010 ?"

Le plus radical des partis d'extrême droite allemands, créé en 1964 par d'anciens fonctionnaires nazis, n'est pas représenté au Parlement fédéral, mais l'est en revanche dans deux parlements régionaux de l'ex-RDA. Son éventuelle interdiction est un sujet de débat récurrent en Allemagne: l'idée est défendue par quelques responsables politiques de haut rang, mais elle se heurte à des difficultés juridiques. (belga/7sur7)

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.