Umih

UEFA Euro 2016 Saint-Etienne : explosion spéculation des piaules avec les profiteurs d'Airbnb !

9 Nuits pour 2 personnes soit 3186 € à Saint-Etienne :

l'Idiot provincial vous propose un voyage dans

la communauté des spéculateurs stéphanois et région !

Rap dnd 361

"Bienvenue à la maison" Lol !

Le championnat d'Europe des nations de football 2016 se tiendra en France du 10 juin au 10 juillet. Pour la première fois, il regroupe 24 équipes.

Airbnb est une plateforme communautaire de location et de réservation de logements de particuliers fondée en 2008 par les américains Brian CHESKY et Joe GEBBIA. Ce site Internet contenait en 2015 plus de 1,5 million d'annonces dans 34 000 villes et 192 pays. Basée à San Francisco, la société est détenue et exploitée par Airbnb Inc.

Airbnb permet à des particuliers de louer tout ou partie de leur propre habitation comme logement d'appoint. Le site offre une plateforme de recherche et de réservations entre la personne qui offre son logement et le vacancier qui souhaite le louer. De la création en novembre 2008 jusqu'en juin 2012, plus de 10 millions de nuits ont été réservées sur Airbnb.

EN janvier 2016, l'assemblée nationale modifie le projet de loi pour une République numérique avec l'amendement n° 376, ajoutant un article 23 bis et ter rendant passible de prison, de fortes amendes et même d'expulsion de son logement toute personne louant son bien sur une plateforme telle qu'Airbnb sans avoir l'autorisation écrite de son propriétaire. L'amendement est notamment défendu par la députée PS Sandrine MAZETIER.

Rap dnd 368

Alors que le projet de loi El Khomri pénalisera les travailleurs,

les profiteurs du système libéral s'en mettront plein les "fouilles" !!!

Un propriétaire est en principe libre de louer son logement sur Airbnb pour une courte durée. Cependant, lorsque cette location dure moins de 90 jours et correspond à une période touristique qui varie selon les villes, celle-ci peut être considérée comme une location saisonnière régie par plusieurs critères :

  • Si le logement loué est une résidence secondaire citadine, la location est alors considérée comme un usage commercial de logement et le propriétaire doit enregistrer un changement d'usage à sa mairie (lorsque la ville dépasse les 200 000 habitants).
  • Est considérée comme chambre d'hôtes, toute partie d'un logement principal louée par son propriétaire. Celui-ci ne peut alors pas louer à plus de 15 personnes et doit se limiter à la location de 5 chambres.

La mairie de Paris critique principalement la spéculation financière que provoquent les plateformes de location en diminuant les surfaces d’habitation dans la capitale. À Paris, les services de protection des locaux d'habitation luttent contre les résidences secondaires transformées illégalement en locations meublées touristiques. En 2013, 420 logements ont été contrôlés.

A Berlin, Airbnb est déclarée personna non grata : les conditions de location des meublés touristiques à Berlin ne vont pas s'assouplir. Le tribunal administratif de Berlin a débouté mercredi quatre propriétaires contestant l’interdiction de location de leur logement via des plateformes comme Airbnb, en vigueur depuis le 1er mai dans la capitale allemande, censée lutter contre une concurrence déloyale entre les habitants et les touristes.

Aux USA, la grogne gagne du terrain. 1.000 dollars (885 euros) par jour et par logement. C’est le montant de l’amende que menace d’infliger la ville de San Francisco à Airbnb, la populaire plate-forme de location de court durée entre particuliers.

Selon Europe 1 (06/05/2016) : "L’offre de logement sur le site Airbnb a été multipliée par 3,5 en moyenne sur la durée de la compétition tandis qu'elle est en hausse de 50% chez Abritel, le sponsor officiel de l’UEFA.... Le nombre d'annonces s'est multiplié à l'approche de l'Euro 2016....Certains particuliers espèrent gagner plus de 2.000 € en un mois et demi....".

En France, c'est une véritable passoire : "Quand vous croyez séjourner chez Fabien et que vous réalisez qu'il y a 142 appartements à son nom sur Airbnb, on n'est plus dans une économie du partage!», lance Laurent Duc, président de la branche l'hôtellerie de l'UMIH, première organisation patronale en France. Parlant «d'industrialisation», «concurrence déloyale», «tromperie», «économie grise» et «publicité mensongère» à propos du slogan «Bienvenue à la maison» utilisé par Airbnb, les professionnels sont vent debout contre l'expansion des sites de location d'appartements entre particuliers" (Le Figaro 22/10/2015).

Dans un rayon de 100 km de Saint-Etienne, les annonces alléchantes et les prix ont explosés de façon vertigineuse.

Que fait le fisc ?

"On va tous se barrer en Russie comme GéGé DEPARDIEU" nous confiait ce matin un hôtelier de la région stéphanoise qui en a ras-le-bol de cette concurrence déloyale !

Concurrence déloyale contre "La Truffade du Saint-Eloi" à Montoldre : les signatures de la pétition pleuvent

Concours agricole 2014 de Varennes-sur-Allier :

stop à la concurrence déloyale à Montoldre !

Les commerçants de l'Allier et les

Bourbonnais soutiennent massivement

notre pétition "version papier" en faveur du

 restaurateur de "La Truffade du Saint-Eloi" !

Foire

Merci de cliquer sur le lien de la pétition en version électronique :

http://www.mesopinions.com/petition/justice/concours-agricole-2014-varennes-allier-stop/11622

Plus de 250 exemplaires de notre pétition "version papier" ont été remis aux commerçants et aux chefs d'entreprises de l'Allier, comme ici au PMU de Varennes-sur-Allier où l'on se plie "en quatre" pour défendre le restaurateur de "La Truffade du Saint-Eloi" de Montoldre qui doit faire face à une concurrence fort peu sympathique de la part du comité des fêtes de cette commune, le samedi 5 avril 2014 dans le cadre de l'édition du "Concours agricole de Varennes-sur-Allier" avec une "Soirée pavé" à 18 €..... sans les vins !!!! 

Plusieurs citoyens se sont portés spontanément "volontaires" pour faire du porte-à-porte en faisant signer leurs voisins, camarades, ami(e)s afin de nous aider bien amicalement. Nous les remercions pour leur courage.

La polémique a éclaté la semaine dernière lorsque l'Idiot provincial a lancé cette pétition en version électronique qui sera remise au 1er Ministre, au garde des Sceaux, au préfet de la région Auvergne et au préfet de l'Allier.

Cette semaine, Jean-Claude Péronnet, le président du comité du concours agricole, que nous avons contacté, s'est complètement désolidarisé de cette manifestation et nous a apporté son soutien total !

Hier soir, nous avons pu joindre la candidate aux élections municipales et conseillère municipale de Montoldre, Marie-Jo Margelidon-Fouquet qui s'est dite "étonnée" que cette affaire puisse prendre - maintenant - de telles proportions en ayant été mise sur la place publique alors que le restaurateur de Montoldre doit faire face, depuis plusieurs années, à de multiples tracas puisque sa présence en tant que restaurateur semble gêner plusieurs paltoquets qui ne cessent de lui mettre des "bâtons" dans les roues.

Etonnant, non, alors que le village est au "parfum" de notre pétition qui enflamme les esprits ?

Dans la vie, le vent tourne. L'Idiot provincial a décidé de passer à la vitesse supérieure. Un comité de soutien au restaurateur est en cours de gestation. Nous en jetterons les bases dans les prochains jours. Les medias auvergnats et parisiens seront nos invités.

Nous allons bien voir, si dans ce pays, ce sont les associations loi 1901 comme les comités des fêtes qui sont à même de faire de la restauration aux dépens de nos professionnels de la restauration alors que nos restaurateurs, eux, paient des charges de plus en énormes.

Les syndicats hôteliers sont "au jus", dont l'UMIH (Union des métiers des industries de l'hôtellerie). Nous attendons le soutien d'autres organisations professionnelles et syndicales, dont nos camarades de la puissante CGT.

Ca suffit ! Battons-nous pour défendre cette noble cause, celle du petit-commerce en perdition !

Une nouvelle vague de pétitions "version papier" est en cours d'élaboration. Nous allons l'étendre à toute l'Auvergne !

Objectif : 10 000 signatures !

A suivre

Paul TOP