Tromperie

UEFA Euro 2016 Saint-Etienne : explosion spéculation des piaules avec les profiteurs d'Airbnb !

9 Nuits pour 2 personnes soit 3186 € à Saint-Etienne :

l'Idiot provincial vous propose un voyage dans

la communauté des spéculateurs stéphanois et région !

Rap dnd 361

"Bienvenue à la maison" Lol !

Le championnat d'Europe des nations de football 2016 se tiendra en France du 10 juin au 10 juillet. Pour la première fois, il regroupe 24 équipes.

Airbnb est une plateforme communautaire de location et de réservation de logements de particuliers fondée en 2008 par les américains Brian CHESKY et Joe GEBBIA. Ce site Internet contenait en 2015 plus de 1,5 million d'annonces dans 34 000 villes et 192 pays. Basée à San Francisco, la société est détenue et exploitée par Airbnb Inc.

Airbnb permet à des particuliers de louer tout ou partie de leur propre habitation comme logement d'appoint. Le site offre une plateforme de recherche et de réservations entre la personne qui offre son logement et le vacancier qui souhaite le louer. De la création en novembre 2008 jusqu'en juin 2012, plus de 10 millions de nuits ont été réservées sur Airbnb.

EN janvier 2016, l'assemblée nationale modifie le projet de loi pour une République numérique avec l'amendement n° 376, ajoutant un article 23 bis et ter rendant passible de prison, de fortes amendes et même d'expulsion de son logement toute personne louant son bien sur une plateforme telle qu'Airbnb sans avoir l'autorisation écrite de son propriétaire. L'amendement est notamment défendu par la députée PS Sandrine MAZETIER.

Rap dnd 368

Alors que le projet de loi El Khomri pénalisera les travailleurs,

les profiteurs du système libéral s'en mettront plein les "fouilles" !!!

Un propriétaire est en principe libre de louer son logement sur Airbnb pour une courte durée. Cependant, lorsque cette location dure moins de 90 jours et correspond à une période touristique qui varie selon les villes, celle-ci peut être considérée comme une location saisonnière régie par plusieurs critères :

  • Si le logement loué est une résidence secondaire citadine, la location est alors considérée comme un usage commercial de logement et le propriétaire doit enregistrer un changement d'usage à sa mairie (lorsque la ville dépasse les 200 000 habitants).
  • Est considérée comme chambre d'hôtes, toute partie d'un logement principal louée par son propriétaire. Celui-ci ne peut alors pas louer à plus de 15 personnes et doit se limiter à la location de 5 chambres.

La mairie de Paris critique principalement la spéculation financière que provoquent les plateformes de location en diminuant les surfaces d’habitation dans la capitale. À Paris, les services de protection des locaux d'habitation luttent contre les résidences secondaires transformées illégalement en locations meublées touristiques. En 2013, 420 logements ont été contrôlés.

A Berlin, Airbnb est déclarée personna non grata : les conditions de location des meublés touristiques à Berlin ne vont pas s'assouplir. Le tribunal administratif de Berlin a débouté mercredi quatre propriétaires contestant l’interdiction de location de leur logement via des plateformes comme Airbnb, en vigueur depuis le 1er mai dans la capitale allemande, censée lutter contre une concurrence déloyale entre les habitants et les touristes.

Aux USA, la grogne gagne du terrain. 1.000 dollars (885 euros) par jour et par logement. C’est le montant de l’amende que menace d’infliger la ville de San Francisco à Airbnb, la populaire plate-forme de location de court durée entre particuliers.

Selon Europe 1 (06/05/2016) : "L’offre de logement sur le site Airbnb a été multipliée par 3,5 en moyenne sur la durée de la compétition tandis qu'elle est en hausse de 50% chez Abritel, le sponsor officiel de l’UEFA.... Le nombre d'annonces s'est multiplié à l'approche de l'Euro 2016....Certains particuliers espèrent gagner plus de 2.000 € en un mois et demi....".

En France, c'est une véritable passoire : "Quand vous croyez séjourner chez Fabien et que vous réalisez qu'il y a 142 appartements à son nom sur Airbnb, on n'est plus dans une économie du partage!», lance Laurent Duc, président de la branche l'hôtellerie de l'UMIH, première organisation patronale en France. Parlant «d'industrialisation», «concurrence déloyale», «tromperie», «économie grise» et «publicité mensongère» à propos du slogan «Bienvenue à la maison» utilisé par Airbnb, les professionnels sont vent debout contre l'expansion des sites de location d'appartements entre particuliers" (Le Figaro 22/10/2015).

Dans un rayon de 100 km de Saint-Etienne, les annonces alléchantes et les prix ont explosés de façon vertigineuse.

Que fait le fisc ?

"On va tous se barrer en Russie comme GéGé DEPARDIEU" nous confiait ce matin un hôtelier de la région stéphanoise qui en a ras-le-bol de cette concurrence déloyale !

Tromperie sans modération : les labels Bio grandes surfaces vus pas les Verts de Rage

Qui se rassurait en achetant

de la viande bio ou label rouge

au supermarché ?

a1389.jpg
Pourtant, certains de ces animaux mangent effectivement des céréales bio (sauf les labellisées label rouge, qui sont gavés d'OGM), même bio ils sont tous incarcérés, entassés, comme tous les autres, durant TOUTE LEUR VIE, dans des hangars sordides, et ne voient donc jamais la lumière du Soleil, ni ne broutent ou picorent dans les vertes prairies... 

Vidéo =>   http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=giU5bYS9YVg

Comme dans d'autres exploitations ordinaires, ils subissent le stress des tapis roulants, de la mort, et sont abattus sans étourdissement. 

Les labels AB, bio et label rouge de la grande distribution, comment s'y retrouver ?

Le pauvre consommateur qui croyait encourager la production Bio et l'agriculture sans OGM au sein même des grandes surfaces, ces hypermarchés qui cherchent à afficher leur engagment vert. C'est tout comme servir des repas gastronomiques à des prisonniers, à la place de la pitance habituelle. Ils resteraient tout de même des prisonniers, non ? 

Le plus inquiétant sont les labels Bio dont Bruxelles a pris le contrôle; la tromperie n'est plus très loin. iDealmag renseigne le lecteur un peu plus à ce sujet dans cet article : 

Labels Bio et labels plus ou moins Bio : http://www.idealmag.org/Labels-Bio-et-labels-plus-ou-moins-Bio_a769.html

Mensonge, tromperie, supercherie mondiale ?

La vraie Bio : Plutôt chez les commerces et agriculteurs Bio de proximité. 

Ne préférez-vous pas ces quelques vrais agriculteurs, éleveurs d'animaux en plein air, qui se soucient de toute la chaine alimentaire de leurs bêtes jusque dans la méthode d'abattage ? C'est chez eux, et uniquement chez eux, qu'une viande, du lait ou des oeufs, sont de nature à respecter votre santé, et le minimum d'humanité. A moins de devenir végétarien, un plus pour notre santé, à condition de ne pas s'imaginer que les légumes bio des grandes surfaces échappent à la règle de la tromperie. Là encore, les boutiques Bio sont les seules à respecter une charte Bio et équitable rigoureuse. On a beau dire que c'est un peu cher pour le porte-monnaie, mais c'est une autre question qui face à la santé, mérite la dépense. La solution reste encore de consommer moins mais mieux. 

Rien de tel qu'une bonne petite AMAP, qu'un -boucher ou boulanger Bio, un agriculteur LOCAL sous label "La vraie Bio : Plutôt chez les commerces et agriculteurs Bio de proximité.

Apportons notre petite pierre à une évolution joyeuse, compatible avec la Vraie Vie...