spéculation

UEFA Euro 2016 Saint-Etienne : explosion spéculation des piaules avec les profiteurs d'Airbnb !

9 Nuits pour 2 personnes soit 3186 € à Saint-Etienne :

l'Idiot provincial vous propose un voyage dans

la communauté des spéculateurs stéphanois et région !

Rap dnd 361

"Bienvenue à la maison" Lol !

Le championnat d'Europe des nations de football 2016 se tiendra en France du 10 juin au 10 juillet. Pour la première fois, il regroupe 24 équipes.

Airbnb est une plateforme communautaire de location et de réservation de logements de particuliers fondée en 2008 par les américains Brian CHESKY et Joe GEBBIA. Ce site Internet contenait en 2015 plus de 1,5 million d'annonces dans 34 000 villes et 192 pays. Basée à San Francisco, la société est détenue et exploitée par Airbnb Inc.

Airbnb permet à des particuliers de louer tout ou partie de leur propre habitation comme logement d'appoint. Le site offre une plateforme de recherche et de réservations entre la personne qui offre son logement et le vacancier qui souhaite le louer. De la création en novembre 2008 jusqu'en juin 2012, plus de 10 millions de nuits ont été réservées sur Airbnb.

EN janvier 2016, l'assemblée nationale modifie le projet de loi pour une République numérique avec l'amendement n° 376, ajoutant un article 23 bis et ter rendant passible de prison, de fortes amendes et même d'expulsion de son logement toute personne louant son bien sur une plateforme telle qu'Airbnb sans avoir l'autorisation écrite de son propriétaire. L'amendement est notamment défendu par la députée PS Sandrine MAZETIER.

Rap dnd 368

Alors que le projet de loi El Khomri pénalisera les travailleurs,

les profiteurs du système libéral s'en mettront plein les "fouilles" !!!

Un propriétaire est en principe libre de louer son logement sur Airbnb pour une courte durée. Cependant, lorsque cette location dure moins de 90 jours et correspond à une période touristique qui varie selon les villes, celle-ci peut être considérée comme une location saisonnière régie par plusieurs critères :

  • Si le logement loué est une résidence secondaire citadine, la location est alors considérée comme un usage commercial de logement et le propriétaire doit enregistrer un changement d'usage à sa mairie (lorsque la ville dépasse les 200 000 habitants).
  • Est considérée comme chambre d'hôtes, toute partie d'un logement principal louée par son propriétaire. Celui-ci ne peut alors pas louer à plus de 15 personnes et doit se limiter à la location de 5 chambres.

La mairie de Paris critique principalement la spéculation financière que provoquent les plateformes de location en diminuant les surfaces d’habitation dans la capitale. À Paris, les services de protection des locaux d'habitation luttent contre les résidences secondaires transformées illégalement en locations meublées touristiques. En 2013, 420 logements ont été contrôlés.

A Berlin, Airbnb est déclarée personna non grata : les conditions de location des meublés touristiques à Berlin ne vont pas s'assouplir. Le tribunal administratif de Berlin a débouté mercredi quatre propriétaires contestant l’interdiction de location de leur logement via des plateformes comme Airbnb, en vigueur depuis le 1er mai dans la capitale allemande, censée lutter contre une concurrence déloyale entre les habitants et les touristes.

Aux USA, la grogne gagne du terrain. 1.000 dollars (885 euros) par jour et par logement. C’est le montant de l’amende que menace d’infliger la ville de San Francisco à Airbnb, la populaire plate-forme de location de court durée entre particuliers.

Selon Europe 1 (06/05/2016) : "L’offre de logement sur le site Airbnb a été multipliée par 3,5 en moyenne sur la durée de la compétition tandis qu'elle est en hausse de 50% chez Abritel, le sponsor officiel de l’UEFA.... Le nombre d'annonces s'est multiplié à l'approche de l'Euro 2016....Certains particuliers espèrent gagner plus de 2.000 € en un mois et demi....".

En France, c'est une véritable passoire : "Quand vous croyez séjourner chez Fabien et que vous réalisez qu'il y a 142 appartements à son nom sur Airbnb, on n'est plus dans une économie du partage!», lance Laurent Duc, président de la branche l'hôtellerie de l'UMIH, première organisation patronale en France. Parlant «d'industrialisation», «concurrence déloyale», «tromperie», «économie grise» et «publicité mensongère» à propos du slogan «Bienvenue à la maison» utilisé par Airbnb, les professionnels sont vent debout contre l'expansion des sites de location d'appartements entre particuliers" (Le Figaro 22/10/2015).

Dans un rayon de 100 km de Saint-Etienne, les annonces alléchantes et les prix ont explosés de façon vertigineuse.

Que fait le fisc ?

"On va tous se barrer en Russie comme GéGé DEPARDIEU" nous confiait ce matin un hôtelier de la région stéphanoise qui en a ras-le-bol de cette concurrence déloyale !

Privatisation des aéroports de Lyon – Déclaration des actionnaires locaux

Les collectivités locales ont rappelé au ministre qu’il était « impératif » que la compagnie aérienne Emirates Airlines obtienne « les 2 vols hebdomadaires réclamés depuis l’ouverture de la ligne Lyon – Dubaï en 2012, et ce avant la fin du processus de privatisation ». Sur ce point, ils ont notamment rappelé combien la situation de Lyon était « spécifique du fait de la proximité de l’aéroport de Genève », premier concurrent de Lyon-St Exupéry ; et ils affirment avoir reçu un soutien appuyé du ministre pour que ces ouvertures de lignes puissent aboutir dans les meilleurs délais, « ce qui constitue une excellente nouvelle pour notre aéroport ».

Communiqué de presse :

Afin de finaliser la phase de concertation engagée depuis début février entre l’État et les actionnaires locaux de la société des Aéroports de Lyon, Emmanuel Imberton, Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie Lyon Métropole Saint-Etienne Roanne, Gérard Collomb, Président de la Métropole de Lyon, Laurent Wauquiez, Président du Conseil Régional Auvergne Rhône Alpes, Christophe Guilloteau, Président du Département du Rhône, ont rencontré aujourd’hui Emmanuel Macron, Ministre de l’Économie, accompagné notamment par Martin Vial, Directeur de l’Agence des Participations de l’État. Toutes les parties étaient à l’écoute et la réunion s’est avérée constructive.

L’appel d’offre devrait être lancé prochainement. Au cours de cette rencontre, les actionnaires locaux ont rappelé au Ministre de l’Économie leur conviction que la privatisation de la société des Aéroports de Lyon doit constituer un levier pour accélérer le développement de la connectivité européenne et internationale de la plateforme de Lyon-St Exupéry, aujourd’hui en deçà du
poids et de la dynamique économique de la grande Région Auvergne Rhône-Alpes. Ils ont également précisé que cette privatisation ne devait en aucun cas se traduire par une nouvelle mise sous tutelle des Aéroports de Lyon vis-à-vis d’un hub européen, à l’image de la situation actuelle vis-à-vis de Roissy ; conduire à la prise en main des Aéroports de Lyon par un actionnaire majoritaire intéressé avant tout par la spéculation foncière et immobilière plutôt que par le développement aérien.
Les principaux amendements présentés par les actionnaires publics locaux au projet de cahier des charges portaient sur :
· le renforcement des exigences en termes d’expérience de gestion aéroportuaire pour la sélection des
candidats éligibles à la reprise des parts de l’Etat ;
· les nécessaires précisions à apporter quant aux modalités de leurs associations aux différentes phases de la procédure d’appel d’offres ;
· la meilleure prise en compte des stratégies et projets de développement du territoire dans les critères de sélection des candidats
· la nécessaire maîtrise des impacts des nuisances environnementales ;
· l’allongement de la durée obligatoire de conservation des parts de la société pour atteindre a minima 7 ans ;
· en matière de gouvernance : le renforcement du poids des actionnaires minoritaires dans le conseil de surveillance et la mise en place d’un comité de suivi des engagements et des investissements, afin de pouvoir peser de manière claire sur les décisions du futur actionnaire majoritaire.
Enfin, les actionnaires locaux ont rappelé également au Ministre qu’il était impératif pour eux que Emirates obtienne les 2 vols hebdomadaires réclamés depuis l’ouverture de la ligne Lyon-Dubaï en 2012, et ce avant la fin du processus de privatisation. Sur ce point, ils ont notamment rappelé combien la situation de Lyon était spécifique du fait de la proximité de l’aéroport de Genève, premier concurrent de Lyon-St Exupéry.
Ils ont sur ce point reçu un soutien appuyé du Ministre pour que ces ouvertures de lignes puissent aboutir dans les meilleurs délais, ce qui constitue une excellente nouvelle pour notre aéroport
.

Hausse dégueulasse du carburant à la pompe :

Nationalisons les compagnies pétrolières

et redistribuons les bénéfices

au peuple de base !

Le goupe Total est d'un titres qui a le mieux résisté à la Bourse de Paris et ce, depuis le 1er janvier 2012 puisqu'il a progressé de 1,54 % et pas moins de 8,15 % depuis 3 mois, sans compter une augmentation de 17 % du résultat net par rapport à janvier 2011 puisqu'il s'est élevé à 10 milliards d'euros.

Mais, aujourd'hui, les prix des carburants à la pompe "explosent" (L'Huma 19/01 car selon les chiffres du patronat de l'industrie pétrolière, le litre de sans-plomb 95 (SP 95) valait, en moyenne, dans les stations de France et de Navarre 1,546 euro, soit 6,1 % de hausse (+ 89 centimes) depuis un an.

Tout donne à penser que les "fumiers" de la spéculation s'en donnent à coeur joie.

Mais pour une fois, il semblerait que les taxes dues à l'Etat ne soient pas les seules à être tenues pour responsables même si, par exemple, sur un plein de gazole de 40 euros, le raffinage représente 1,4 €, la distribution 3,2 €, les salaires et investissements 4,6 €, l'achat de pétrole brut 12,4 € et les taxes 23 € (source : FNIC - CGT)..

En effet, pour "expliquer" ces hausses scandaleuses, on nous dit que cela viendrait de nos camarades Chinois (forte demande de pétrole), des Iraniens (tensions autour du nucléaire) et du Nigéria troubles internes) !!!

Or, l'agence internationale de l'énergie (AIE) vient de nous annoncer que, pour le cinquième mois consécutif, sa prévision de la demande de pétrole pour 2012 a dû être.....revue à la baisse.

Au cours du dernier trimestre 2011, par rapport à la même période de 2010, la conso a reculé de 0,3 %.

Alors que la production mondiale d'or noir a augmenté en décembre 2011, essentiellement "vidangée" par le redressement de la production de nos frères musulmans saoudiens et libyens... à qui nous avons fait la guerre pour faire "main basse"... sur leur pétrole !

Total sera-t-il toujours au top du CAC 40 lorsque nous nationaliserons les compagnies pétrolières ?

Allez, hop ! Une promenade dans un champ de concentration, non ?

Et au pas de course !

Paul TOP