Créer un site internet

SNCF

La région Auvergne-Rhône-Alpes vire à l'AUTO-RI-TSARISME !

Après avoir acheté des espaces pub' aux merdias "La Montagne" et "Le Progrès" :

la dernière session de la région Auvergne-Rhône-Alpes

a été celle de l'AUTO-RI-TSARISME qui n'augure rien de bon

pour les prochaines législatives ou présidentielles !

Lyon 2016 073Les quelques rhône-alpins membres du cabinet de Laurent WAUQUIEZ :

Jenny BESSOUD, Geoffrey MERCIER et Alexandra FELLI......

Où sont les auvergnats au cabinet de Laurent WAUQUIEZ ?

La dernière session de la région Auvergne-Rhône-Alpes a été le théâtre d'une mise totale au pilori de la droite de Laurent WAUQUIEZ contre la gauche, et en particulier, contre l'ex-président Jean-Jack QUEYRANNE dans un affrontement sans pareil.

Laurent WAUQUIEZ a lâché ses "chiens" dans le rapport de la chambre régionale des comptes dans l'affaire "ERAI", où,  il est vrai, l'ex-majorité socialiste a été plus que légère en matière de gestion de l'argent publique.

D'ailleurs, à propos de cette affaire ERAI, les juges ont constaté quelques perles : "Alors qu'aucun contrat ni convention ne liaient l'institut Paul BOCUSE et ERAI, figure à l'actif d'ERAI association un montant total de 861 129 € au titre de l'aménagement du restaurant école Paul BOCUSE".... où "Des missions hors de l'objet statutaire de l'association", comme par exemple "La participation de la région (Rhône-Alpes d'avant le 01/01/2016, ndlr) à l'exposition universelle de Shanghai en 2010" concrétisée par :

- la construction d'un pavillon, y compris l'installation d'une scénographie et l'aménagement d'un restaurant école de l'institut Paul BOCUSE à l'intérieur du bâtiment ;

- l'éclairage urbain d'une partie de la zone de l'exposition et l'éclairage architectural de quelques bâtiments construits sur cette même zone, auxquels se sont ajoutés deux spectacles de lumière par jour ;

- les animations à travers des semaines thématiques, ainsi que la logistique, c'est-à-dire la gestion des flux de visiteurs pendant toute la durée de l'exposition.

Lyon 2016 076Alors que la région venait tout juste de se donner pour nom "Auvergne-Rhône-Alpes", l'Idiot provincial venait d'apprendre que des pleines pages de pub avaient été achetées dans la PQR, comme dans les merdias "Le Progrès" ou "La Montagne" concernant cette "Bourse au mérite aux bacheliers ayant obtenu la mention très bien au baccalauréat 2016" ce qui provoquait l'ire des élu-es de gauche, lors de cette réunion du 23/06/2016.

L'Idiot provincial a demandé au service de presse de la région Auvergne-Rhône-Alpes le montant de cette enveloppe budgétaire. Sans nouvelles de Geoffrey MERCIER, nous saisirons le parquet du procureur de la République ! Nous obligerons la nouvelle région Auvergne-Rhône-Alpes - qui veut laver plus blanc que blanc - à communiquer sur son fonctionnement, qu'il soit publicitaire ou non comme en terme de mission comme le dernier déplacement de Laurent WAUQIEZ avec sa vice-présidente en charge du numérique Juliette JARRY pour une mission dans la Silicon Valley en Californie (USA) qui aurait coûté pas moins de 80 000 € aux contribuables et qui fait jaser dans les chaumières reculées auvergnates.

Lors des cessions de la nouvelle région, il n'y a que 2 "merdias" distribués aux élu-es : "Le Progrès" de Lyon et "La Montagne" de Clermont-Ferrand ....qu'un chauffeur de l'ex-région Auvergne livre spécialement à Lyon.....au frais du contribuable, comme l'Idiot provincial a pu le constater...en papotant avec lui !.

Comme si le rôle d'un des nombreux chauffeurs de Laurent WAUQUIEZ basé à Clermont-Ferrand était de faire uniquement 335 km Aller-Retour + (29, 40 euros de péage + 23,06 euros de carburant - source Mappy - ) pour livrer la "Voix unique auvergnate" au café des élu-es de gauche et de droite...qui n'y trouvent rien à redire, sur ce coup là !!!!

A quoi bon jeter en "pâture" l'ancien-ministre socialiste et ex-président de la Région Rhône-Alpes Jean-Jack QUEYRANNE au grand public alors qu'à droite on commence, déjà, par ne pas vraiment s'occuper des deniers publics avec ce voyage AR Clermont/Lyon en voiture de tourisme pour livrer non pas des pizzas mais le quotidien du peuple auvergnat "La Montagne" ?

Lyon 2016 072

Pendant la séance publique, les élu-es de droite démontrent

 leur exemple de l'assiduité AUTO-RI-TSARISTE....

de la Maison WAUQUIEZ en papotant sur Facebook !!!!

Au menu de cette guignolesque parodie démocratique : compte de gestion 2015, liaisons routières interdépartementales, diagnostics des lignes ferrovières d'irrigation des territoires Auvergne-Rhône-Alpes, matériel ferroviaire - attribution de subventions-, autres interventions périscolaires - Bourse au mérite -, lycées privés - investissement dans les lycées privés sous contrats d'association avec l'Etat -, modification du règlement intérieur, élaboration du plan régional de prévention et de gestion des déchets, rapport d'activité développement durable 2015 - non soumis au vote -, promotion et structuration du tourisme - Rhône-Alpes tourisme comité régional du tourisme -, promotion et structuration du tourisme - aide aux structures à vocation régionale - comité régional de développement touristique (CRDTA) - non soumis au vote.

Lyon 2016 086

Allô la Silicon Valley en Auvergne-Rhône-Alpes ????

Comme par hasard pas de réseau internet

ce jour d'assemblée plénière.... pour les médias

pas équipés de la clé 4G mais aussi

pour les 1500 salariés de la Région !!!!

Cerise sur le gâteau, ce 23 juin, le réseau internet ouvert aux visiteurs répondait aux abonnés absents pour les medias qui devaient envoyer leurs articles mais aussi dans tout le bâtiment, ce qui a provoqué de nombreux désagréments pour tout le monde.

Quel bilan de la mission Wauquiez, qui, à la tête d'une délégation d'une trentaine d'entreprises, universitaires et start-uppers a multiplié les rencontres début juin dans la Silicon Valley et à San Francisco quand on ne sait pas faire fonctionner internet à la région Auvergne-Rhône-Alpes à Lyon ?

A quoi bon revenir avec des projets (Reste encore à les préciser et les concrétiser...) avec Linkedin, Citris, l'incubateur de Berkeley et Google quand on est pas capable d'offrir un service de qualité internet au public chez soi... à Lyon ? 

Hormis les interventions communistes ou frontistes, nous avons eu en face de nous ce 23 juin 2016, l'exemple de ces loges de droite qui se sont affrontées avec les loges maçonniques de gauche.

Les débats sont ficelés, les interventions de l'opposition ne sont qu'une vitrine-mascarade, les merdias sont à la "botte" des budgets publicitaires du "Patron", les lyonnais prennent le pas sur les auvergnats ! Tout le monde - ou presque - marche à la "baguette" ! Le maire de Saint-Etienne qui est considéré comme un proche de Bruno Le Maire - l'ennemi intime de Lolo - en sait quelque chose. Cela en dit long sur la guéguerre des Républicains qui sont plus au service du parti "Les Républicains" que des françaises et des français de base qui n'en ont rien à cirer de leurs simagrées !

Bien à l'abri de l'anorak rouge de leur "Patron", on sent la haine du costard-cravate lyonnais de ces hauts fonctionnaires ou des nouveaux parvenus qui ne veulent surtout pas se mettre à côté des "bouseux" de l'Auvergne profonde.

Alors que la polémique sur la baisse potentielle et scandaleuse de la subvention (- 40 000 €. L'aide régionale, ainsi portée à 200 000 €, représente le 2° poste de son budget avoisinant le million d'euros) par Laurent WAUQUIEZ allouée au musée-mémorial des enfants d'Izieu (L'établissement situé dans l'Ain sur les lieux mêmes de la tragédie, perpétue la mémoire des 44 enfants juifs et de leur 7 éducateurs raflés le 06/04/1944 par la Gestapo et ensuite tous exterminés !!!) ne cesse de gonfler (Après le lancement d'une pétition et voyant la polémique prendre de l'ampleur, Laurent WAUQUIEZ a rétropédalé et annoncé sur sa page Facebook que la Région ne fera "pas d'économie sur les lieux de mémoire"), est-il normal que les nouveaux membres du cabinet du républicain WAUQUIEZ Laurent, (Frédéric POIGNARD et Geoffrey MERCIER), s'affichent désormais avec l'extrémiste de droite très bien connu de la place lyonnaise, Marc ENGELHARD, (ex-fondateur du CLAN et qui a très longtemps soutenu les ex-néo-nazis lyonnais ou roannais dans les années 80), comme le démontre notre capture d'écran du magazine des beaufs lyonnais du "Gagala local" : "Lyonpeople" ? "Marco" n'étant que Marc ENGELHARD le gérant de Lyonpeople !

Lyon people 004Extraits de Lyonpeople du nommé "Marc POLISSON", en fait Marc ENGELHARD : "Par Marc Polisson.... « Je rejoins le côté obscur dans les pas de Geoffrey ! » rigole Frédéric Poignard en commentant son arrivée dans l’équipe de Laurent Wauquiez où il sera en charge des relations avec la presse. Un sujet que le reporter connait parfaitement puisqu’il occupe pour deux jours encore le poste de délégué général du Club de la presse de Lyon après une belle carrière au Figaro. C’est donc le second journaliste que le nouveau président du conseil régional débauche pour étoffer son équipe dans laquelle le journaliste politique du Progrès Geoffrey Mercier a pris place début mai."

Le chef de file du FN à la région, Christophe BOUDOT, n'appréciant d'ailleurs que très peu le fondateur de "Lyonpeople", les internautes défenseurs des droits humains apprécieront ce genre de fréquentation qui ne donne qu'une envie : gerber, non ?

Yssing 002En plus, cette 2° Région de France n'est pas vraiment consensuelle. Le venin de "l'AUTO-RI-TSARISME" commence à se distiller petit-à-petit. Ceux qui osent donner dans la critique des copains et des coquins sont mis à l'index - l'avenir nous le dira -.

Laurent WAUQUIEZ communique essentiellement sur certains dossiers importants via sa page Facebook ou son compte Twitter. Elu-es, médias, petit-peuple... ne sont informés souvent que via les liens de ces entreprises capitalistes qui ne paient guère d'impôts en France.... puisque leur siège est au paradis de la maison Irlande qui a longtemps fait preuve de laxisme fiscal avec Google, Facebook, Apple, eBay ou Twitter. Ces géants de la high-tech se graissent sur le dos des autres contribuables européens puisque l'impôt sur les sociétés n'est que de 12, 5 % en Irlande, un niveau largement inférieur à celui du Royaume-Uni (21%), l'Allemagne (29,8%), ou encore la France (36,1%).

Tout cela commence par faire un peu désordre, non ?

Donc, rien de positif pour les prochaines élections législatives ou présidentielle ! Une nouvelle arrivée au pouvoir du clan Sarkozy entraînera fatalement des ruptures de classe contre classe !

Lyon 2016 055

Encore manif devant siège Région Auvergne-Rhône-Alpes ce 23 juin :

L'association Dauphinoise des Usagers du Train (ADUT) qui

milite amélioration lignes Grenoble/Lyon ou Grenoble/Chambéry

Cela se dévoile déjà au niveau local puisqu'à chaque session publique de la Région à Lyon, se déroule une manif' différente de la CGT ou d'autres associations qui désirent faire entendre leurs revendications.

La région Auvergne-Rhône-Alpes des élu-es LR et centristes nous démontre quel genre de démocratie venimeuse attend les françaises et les français au niveau national : chasse aux défenseurs de l'environnement, aides aux gros agriculteurs de la FNSEA, achats d'espaces publicitaires à la presse bourgeoise, subventions aux associations de droite dure (UNI), opposition peu ou pas respectée, etc...

Tous les ingrédients pour s'unir sur les fronts des barricades CONTRE "l'AUTO-RI-TSARISME" version nationale-bourgeoise et de plus en plus liberticide !

Gauche et droite, droite et gauche : ils ne font rien pour faire reculer les chiffres du chômage ou du FN mais marchent main dans la main pour nous "plumer" une nouvelle fois, car tenez-vous bien les côtelettes, afin de donner plus d'autonomie aux régions (qui dilapident l'argent public comme sous l'ex-présidence PS QUEYRANNE à l'ex-région Rhône-Alpes), Manuel VALS, a dit vouloir créer une nouvelle taxe, appelée Taxe Spéciale d'Équipement Régional, (déclaration lundi, après un entretien avec Philippe RICHERT - Les Républicains-, président de l'Association des Régions de France), et qui devrait rapporter plus de 600 millions d'euros à l'Etat. Manuel VALS veut inclure dans la prochaine loi de Finances une taxe spéciale d'équipement régional dont les recettes iront directement aux régions pour financer le soutien aux TPE-PME !

Bonjour la pause de la taxe fiscale décrêtée depuis plus de 2 ans ! L'Etat n'a plus un rond mais continuera à ponctionner les classes pauvres et les classes moyennes si chère à WAUQUIEZ Laurent ! On attend donc avec impatience les gesticulations de "Lolo WAUQUIEZ" et de sa majorité centriste contre cette nouvelle Taxe voulue par ses "pas-trop-potes" de gauche.

Les citoyens commencent par en avoir marre de ces Régions qui sont des gouffres en impôts et en mauvaise gestion des deniers publics. Ce projet de taxe suscite le mécontentement des classes moyennes avec le lancement de cette pétition par un certain Mr LEBOUCHER : " Ce matin, j'ai entendu sur Europe 1 que les régions souhaitaient mettre en place une taxe sur les propriétaires. Il ne faut pas que l'État oublie que pendant 25 ans, nous nous sommes saignés pour payer notre maison et que maintenant, à la retraite, les revenus ne sont pas les mêmes d'autant plus que les retraites ne sont pas augmentées. Nos retraites ne sont pas celles des parlementaires". En voici le lien : http://www.mesopinions.com/petition/social/application-taxe/20684

On attend vite la réaction de Laurent WAUQUIEZ. Va-t-il signer cette pétition pour défendre les retraités-propriétaires des classes moyennes qui sont le plus gros de son électorat de base ?

Combien a coûté le déplacement de "Lolo WAUQUIEZ" en Californie, du 05 au 09 juin 2016, pour son projet de "campus européen du numérique" ? "Lolo WAUQUIEZ" était accompagné de Juliette JARRY (vice-présidente chargée du numérique) et d'une délégation d'une trentaine d'entreprises régionales) ? Une équipe de FR3 Rhône-Alpes accompagnait cette délégation. On parle .... sous le manteau d'au moins 80 000 € ? Qui a financé le voyage de FR3 ? L'Idiot provincial a posé pas mal de questions. Reste plus qu'à attendre la réponse !!!!

L'ex-président de Rhône-Alpes Jean-Jack QUEYRANNE finançait des opérations en Chine, "Lolo WAUQUIEZ" finance, lui, une "mission dans la Silicon Valley" aux USA au frais.... du contribuable et des chômeurs qui financent la Région via leur carte grise dont le montant avait explosé en Auvergne sous l'ex-présidence René SOUCHON ! Mdr !!!

A suivre...

En direct de la Région Auvergne-Rhône-Alpes à Lyon : Marc-Claude de PORTEBANE

La Région AURA aux côtés des viticulteurs du Beaujolais : 1 000 ha sinistrés grêle !

1000 ha de crus ont été touchés et détruits, partiellement ou totalement :

Les agriculteurs ont demandé aide sociale et économique,

et ont évoqué le déploiement d'une cellule psychologique !

Bud reg ii 007

Hier, Christophe Boudot le président du groupe FN au conseil régional et membre de la commission agriculture et viticulture, en déplacement à Chiroubles et après avoir rencontré de nombreux viticulteurs, – via un communiqué de presse –, indiquait que « des hommes et des femmes effondrés ne savaient plus vers qui se tourner et attendaient un geste fort de Laurent Wauquiez, de la Région et des pouvoirs publics pour les aider à surmonter cette épreuve ».

La région Auvergne-Rhône-Alpes avait déjà pris les devants puisqu'Emilie BONNIVARD, Vice-présidente du Conseil Régional, déléguée à l’agriculture, à la forêt, à la ruralité, à la viticulture et aux produits du terroir a tenu à exprimer tout le soutien de la Région, et tout spécialement de son Président, Laurent WAUQUIEZ, aux viticultrices et viticulteurs du nord du Beaujolais, dont les vignobles ont été détruits en grande partie par de dévastateurs orages de grêle le vendredi 27 mai.

Jérémy THIEN et Dominique DESPRAS, Conseillers régionaux du territoire, étaient présents dès dimanche aux côtés des viticultrices et viticulteurs.

Alors que l’évaluation des dégâts est en cours, la Région appuiera la mise en place rapide des dispositifs de solidarité nationale sous responsabilité de l’Etat (allègement de charges, différés de paiement, achat de vendanges pour préserver des marchés, etc.) et/ou gérés par la MSA (échéancier, accompagnement social, etc.).

Emilie BONNIVARD précise que la Région sera très attentive, en particulier, à ce que les entreprises les plus impactées, rarement assurées au vu des coûts de l’assurance et de trésoreries déjà tendues, puissent passer ce cap très difficile.

Les conseillers régionaux du territoire rencontreront ce jeudi soir les responsables professionnels, les services de l’Etat et les organismes concernés lors d’une réunion de crise. Emilie BONNIVARD, en déplacement dans le Cantal, prévu depuis de longs mois, sera représenté par Jérémy THIEN. Elle se rendra sur place la semaine prochaine.

L’enjeu des prochains jours sera de prendre connaissance de l’évaluation la plus complète des dégâts et surtout de coordonner au mieux les initiatives pour préserver les exploitations, témoigner de la solidarité du Conseil régional, mais aussi redonner une lueur d’espoir aux viticultrices et viticulteurs les plus touchés.

A déplorer : AUCUN communiqué de presse du "Groupe Socialiste, démocrate, Ecologiste et apparentés" sur ce sujet de solidarité avec les viticulteurs dûrement touchés par cette calamité de Dame Nature qui se venge des excès des hommes. Ce groupe préférant communiquer, hier, sur le sort des petites lignes SNCF en Auvergne-Rhône-Alpes. Un comble !!! Alors que l'appellation Chiroubles est particulièrement concernée !!!

 

Budget 2016 de "Rupture" région AURA : l'environnement prend une claque !

Tandis que les associations environnementales vont trinquer

la chasse, le lobby des agriculteurs de la FNSEA

les barons de la finance, les firmes anti-écologistes

ne souffriront pas de la non-augmentation de la carte grise !!!

Bud reg ii 008

Eric FOURNIER, vice-président environnement (2° à partir de la gauche) s'est montré plus que lapidaire sur les questions environnementales dont le budget va fondre comme neige au soleil de sa ville de Chamonix-Mont-Blanc !

Le président de la région AURA (Auvergne-Rhône-Alpes), Laurent WAUQUIEZ, a présenté avec ses vice-présidents le budget primitif 2016, "Un vrai plan pour mettre fin aux gaspillages" de l'ex-présidence - il faut le reconnaître - un peu "holé, holé" dans de nombreux domaines en pointant 4 rapports de la chambre régionale des comptes, dont certains "ciblent des dérives de gestion lourdes" :

- un rapport provisoire sur la gestion 2010-2014

- un rapport provisoire sur la gestion d'ERAI pour 2008 à 2014

- un rapport provisoire sur la participation de la région Rhône-Alpes à l'exposition universelle de Shanghai

- un rapport provisoire sur la Villa Gillet.

Laurent WAUQUIEZ a indiqué que tous les indicateurs étaient "au rouge" depuis 10 ans, insistant sur le fait que pas une seule économie n'avait été effectuée sur cette période puisqu'entre 2005 et 2015, les dépenses de fonctionnement de la région ont augmenté de + de 900 M€ alors que les recettes n'ont augmenté que de + de 790 M€, ce qui a fait que la dette a connu une augmentation de + 1,6 Mds €, d'où une augmentation des impôts de + 440 M€ à la charge des contribuables pris en "otage".

Laurent WAUQUIEZ a déploré ce constat amer puisque, aujourd'hui, la région Auvergne-Rhône-Alpes serait l'avant-dernière région française en termes de dépenses d'investissement par habitant tout en insistant sur le désengagement massif de la part de l'Etat qui ne cesse de se défausser sur les collectivités avec une nouvelle baisse imposée de 51 M€ des dotations par rapport à 2015.

Bud reg ii 018 Si le président Laurent WAUQUIEZ montre l'exemple en utilisant un modeste Scénic, son chauffeur n'hésite pas, lui, à se garer en toute impunité devant le conseil régional de la nouvelle région AURA !

L'objectif de la nouvelle région a été fixé afin d'effectuer des "coupes rases" dans les dépenses de fonctionnement administratif pour remettre l'argent des Auvergnats et des Rhônalpins au service des projets avec une volonté affichée de rompre avec les gaspillages des années 2004/2015, comme par exemple, le retour à l'exemplarité des élus (- 5,8 M€ en 2016) : suppression des téléphones portables et forfaits afférents, réduction du nombre de vice-présidents de 29 à 15, réduction des membres de la Commission permanente de 187 à 45, baisse des indemnités des conseillers régionaux et des membres du CESER, baisse des moyens alloués aux groupes en personnels et en moyens matériels, baisse des crédits affectés à la rémunération des collaborateurs de cabinet, baisse du train de vie de la collectivité (- 5,5 M€ en 2016), baisse du budget communication (- 500 000 €), gestion du parc automobile (vente de plus de 50 véhicules - gain de 500 00 €), baisse du budget de fonctionnement informatique (-400 000 €), baisse des marchés de renfort/interim ponctuels (- 230 000 €), baisse des frais d'hôtel pour 156 000 €, économie sur les marchés de maintenance pour 150 000 €, baisse des dépenses de navettes reliant le nouveau siège de Lyon pour 120 000 €, baisse des frais de taxis (- 100 000 €), baisse des dotations en fournitures de bureau (- 50 000 €), baisse de l'enveloppe dédiée aux repas de travail, séminaires, plateaux-repas, accueil café (- 35 000 €), baisse des dépenses de courrier (- 35 000 €), réorientation forte de la politique d'impression de la reprographie en noir et blanc (- 25 000 €).

Après avoir donné un bon coup de pied dans les dépenses somptuaires, Laurent WAUQUIEZ a annoncé des économies de fonctionnement qu'il surnomment d' "historiques" en rabotant de façon louable sur les services généraux (18 M€), sur le fonctionnement (36 M€) dont - 6,6 M€ sur les dépenses de transports (rénégociation de la convention TER et application des pénalités lorsque les trains sont en retard - la grève de la semaine dernière a ainsi rapporté 300 000 € aux contribuables d'AURA -).

La surprise dans ces économies de fonctionnement dites "historiques" est venue de la part du vice-président Eric FOURNIER (délégué à l'environnement, au développement durable, à l'énergie et aux Parcs naturels régionaux) qui a parlé d'une "purge" de 4,2 M€ sur l'environnement : rénégociation avec l'Agence de l'eau (- 2,2 M€ d'économies) et réorganisation des financements associatifs (- 2,9 M€) pour "moins de fonctionnement et plus de projets accompagnés".

L'autre surprise est venue de Philippe MEUNIER (député du Rhône et 9° vice-président en charge de la sécurité, aux partenariats internationaux, à la chasse et à la pêche), qui veut mettre un terme à des subventions reconnus commes "injustifiables" comme celle de 1 million d'€ à des collectivités sénégalaises pour lutter contre le réchauffement climatique ou les 2 subventions d'un total de 250 000 € en faveur de la biodiversité et aux tribus autochtones en Equateur.

Arts 007Arts 009 Les Journées européennes des métiers d'Art - dans les locaux de l'ex-région Auvergne à Clermont-Ferrand - ont rassemblé plusieurs centaines de visiteurs ce week-end et ce, malgré le manque flagrant d'exposants !

Drastique toilettage de l'ordre de - 4,9 M€ sur le redéploiement de la politique de subventions pour mettre un "terme" aux financements dits "exotiques" comme par exemple les 3,5 M€ en 8 ans pour le volet "mobilité internationale" du Fonds d'innovation artistique en Rhône-Alpes (FIACRE) avec des subvnetions telles que : "Les Nuits sonores" à Barcelone (22 000 €), le spectacle "Duras, notre contemporaine" au Burkina-Faso (10 000 €), le projet d'art contemporain "Drive in" en Corée-du-Sud (9 000 €), la tournée en Espagne du groupe "Macabé et zombi orchestra" (3 500 €), ou encore les Arts du cirque au Chili et en Colombie (10 000 €).

Si l'environnement et la culture seront en partie "amputés", le choix de la nouvelle région se portera sur une concentration de ses moyens afin de renforcer l'activité économique et l'emploi (+ 3,1 M€ pour les entreprises à travers ses dispositifs d'aide directe et d'ingénierie financière). Les entreprises aidées devront prendre, en échange, par voies de conventions, des engagements d'embauche d'apprentis formés par la Région.

Le développement touristique bénéficiera, lui, d'une manne de 1,4 M€, les économies de fonctionnement réalisées sur la fusion des comités régionaux du tourisme Auvergne et Rhône-Alpes (CRT) seront réinjectées dans le soutien direct aux projets ("Plan Montagne" destiné à subventionner de manière plus efficace l'immobilier et l'équipement matériel des stations de ski et "Plan thermal" visant à renforcer les infrastructures d'accueil du tourisme thermal).

La Région AURA augmentera également ses capacités d'interventions dans un "moment de grande crise" pour le domaine agricole avec + 4,3 M€ (l"objectif étant de renforcer l'aide à l'investissement dans les exploitations et entreprises agricoles au moment de l'installation et de la transmission, de soutenir la structuration de filières agricoles et végétales, de mettre en place un "Plan Eau et Agriculture" pour sécuriser les capacités d'irrigation des agriculteurs.

La Région AURA financera près de 100 nouveaux projets de recherche et l'innovation, le plus souvent développés en lien avec les entreprises pour lancer ensuite et "sans délai" les premiers projets prévus au nouveau contrat de plan Etat-Région.

Le budget 2016 de la Région AURA améliorera l'efficacité opérationnelle des interventions régionales en matière de formation professionnelle continue et d'apprentissage (500 Places supplémentaires de formation sanitaire et sociales), et 4 domaines seront mis en avant :

- le développement numérique (accélération du déploiement de la fibre très haut débit)

- la sécurité des Auvergnats et des Rhônalpins (polémique sécurité des lycées, sécurisation dans les communes via le déploiement de la vidéo-protection, acquisition de 37 rames de train express régional équipées de caméras de vidéo-protection couvrant 80 % des espaces voyageurs dans les trains).

- l'investissement dans les lycées (investissement de 262 M€ intégrant une aide renforcée dans les lycées de la "curaille")

- l'investissement dans les transports et les infrastructures (modernisation de l'axe Clermont-Ferrand/Paris, schéma directeur de la ligne ferroviaire Montluçon/Bourges, regénération de la ligne Le-Puy-en-Velay/Firminy, aménagements de la ligne Saint-Gervais/Chamonix/Vallorcine et le projet CEVA (Cornavin/Eaux-Vives/Annemasse) ainsi que le soutien au projet de participation financière de la Région AURA à lla construction de l'autoroute A 45 et le vote d'une autorisation de programmes de 100 M€ pour matérialiser cette participation.

Une présentation du futur budget 2016 sous fonds de polémiques Droite/Gauche puisque Jean-François DEBAT, le président du groupe socialiste, démocrate, écologiste et apparentés au conseil Régional promet, en fin de semaine, de revenir sur les 100 premiers jours du mandat de Laurent WAUQUIEZ.

Le 12 avril marquant, en effet, la fin des 100 premiers jours de la mandature de Laurent WAUQUIEZ !

En direct de Lyon Marc-Claude de PORTEBANE

J-99 : Laurent Wauquiez prend le pouvoir à la région Auvergne/Rhône-Alpes trouée comme un gruyère ?

Baisse des indemnités des élu-es, rétablissement des bourses au mérite, bouclier sécurité, pactes pour l'emploi, défense de la ruralité, formation professionnelle, création d'un campus numérique, nouvelle convention avec la SNCF, économies à tous les étages des paquebots "Hôtels des régions Auvergne et Rhône-Alpes" qui suintent la gabégie, la sur-dimension et les pauses café-cigarette à gogo :

J-99 au 04/01/2016

Laurent WAUQUIEZ est attendu au grand tournant

des promesses électorales pour la nouvelle

grande région Auvergne/Rhône-Alpes !

Reg 2 029La grande région Auvergne/Rhône-Alpes était en effervescence lundi avec l'élection en fin d'après-midi du candidat d' "Un nouveau souffle pour notre région, le Grand rassemblement de la droite et du centre".

Candidat à sa présidence : Laurent WAUQUIEZ. largement vainqueur au second tour des régionales 2015, face aux listes du PS "Nous, c'est la région" et du FN.

Reg 2 024

Bien conscient de toutes ses futures responsabilités, Laurent WAUQUIEZ, dans son discours d'installation, a mesuré - avec un "oeil neuf", selon lui - toute l'ampleur des responsabilités qui seront aussi celles de son groupe : "Nous allons créer une nouvelle région, nous allons forger par notre travail une collectivité nouvelle qui aura la tâche de s'occuper de domaines fondamentaux pour nos compatriotes : l'emploi, l'éducation, les transports, la sécurité...".

Laurent WAUQUIEZ a rappelé les difficultés toujours plus nombreuses vécues par les habitants de la région Auvergne/Rhône-Alpes dans la gestion de leur quotidien, surtout de ceux qui travaillent avec un pouvoir d'achat qui diminue sans cesse sous le poids des impôts, la crainte de l'emploi car notre région est malheureusement, a-t-il martelé, "celle en France qui a connu en 2015 la plus grosse augmentation de son taux de chômage".

Reg 2 028

Laurent WAUQUIEZ a indiqué que nous n'avions pas le droit de sous-estimer le désarroi de cette France qui travaille, "de ces classes moyennes et modestes qui ne comprennent plus le fonctionnement d'un système qui encourage trop peu le travail", rajoutant "Cette crise économique est aussi une crise sociale avec le sentiment d'une perte de sens de notre système de solidarité qui ne vient plus en aide à ceux qui en ont vraiment besoin et qui n'accompagnent pas ceux qui font des efforts. Un système social qui a confondu la solidarité et l'assistanat et qui a oublié que le vrai social et le social par le travail".

Reg 2 043Laurent WAUQUIEZ a convenu que les français se méfient des débats politiques en chambres stériles mais qu'ils croient encore dans leurs maires et aux résultats des élu-es sur le terrain de l'action. La gestion de la Région, "ne sera pas celle de ces prédécesseurs" a-t-il prédit en appliquant d'emblée "l'exemplarité" avec des formules alliant le T.E.F "Travail, Sens de l'effort et la Solidarité" :

- Baisse de 10 % des indemnités des conseillers régionaux.

- Diminution du nombre de membres de la commission permanente, en deça de ce qu'autorise la loi.

- Sens de l'économie sur le train de vie des élu-es (18 millions d'euros).

- Economie d'1 M d'euros sur la durée du mandat pour l'utilisation d'un téléphone portable avec un abonnement.

Region 1 042

Brice HORTEFEUX et Daniel DUGLERY, mais LR de Montluçon

Laurent WAUQUIEZ a indiqué également vouloir faire des économies sur la dépense publique avec son désir de "faire émerger l'administration du XXIème siècle" puisque l'on serait "enfermé depuis trop longtemps dans une spirale infernale consistant à avoir sans cesse plus de dépenses de fonctionnement dans les administrations et à l'arrivée toujours plus d'impôts".

Le défi est donc clair : "Auvergne-Rhône-Alpes doit coûter moins cher que Rhône-Alpes et Auvergne séparément".

Laurent WAUQUIEZ a promis qu'il n'y aurait "aucune augmentation d'impôts ou de taxes" de la Région quelles que soient les évolutions des dotations d'Etat et qu'elles que soient les évolutions de la fiscalité locale en déclarant "Nous financerons nos actions par nos économies" mais aussi en promettant d'organiser une vaste purge : "Nous ferons la chasse à toutes les dépenses excessives. Cela commencera par le train de vie et le fonctionnement de la Région : patrimoine immobilier, parc de voitures, réceptions...".Reg 2 032

Est-il normal qu'un élu joue à la Belote sur internet à la Région Auvergne/Rhône-Alpes en 2016 ?

Laurent WAUQUIEZ s'en est pris également à l'administration française qui est devenue trop "complexe" car elle contrôle, impose ses normes au lieu d'aider et d'accompagner : "Je ne veux plus que l'on vienne pour harceler ceux qui nous sollicitent mais que nous soyons là pour leur dire "que peut-on faire pour vous aider"...".

Laurent WAUQUIEZ veut allier "Coopération" en n'hésitant pas d'ailleurs à faire appel à des gens venant d'horizons différents, du secteur privé, des entreprises comme des associations par exemple pour apporter "leur vision aux équipes" de la nouvelle grande Région et "Partenariat" avec les départements, les intercommunalités et les communes sans pour autant laisser la Région empiêter sur le "mille-feuille administratif" qui nous coûte "déjà bien trop cher pour cela".

Laurent WAUQUIEZ et son équipe s'engagent à défendre l'économie de proximité puisque dans notre Région "trop d'embauches sont découragées par le poids des charges". Ainsi sera lancé, pour relancer l'emploi, et ce, immédiatement un programme dit "Zéro charge" pour la 1ère embauche afin d'accompagner les entreprises, les commerçants, les artisans, les professions libérales dans leurs premiers pas.

Region 1 040

Jean-Pierre BRENAS, élu LR, conseiller municipal à Clermont-Ferrand

Ensuite, fidèle à ses engagements de campagne électorale, Laurent WAUQUIEZ veillera à mettre en place une "préférence régionale" dans les marchés publics qui sont subventionnés par la Région : "Ce sont nos impôts qui les financent, il est normal qu'ils puissent bénéficier en priorité aux entreprises de la Région qui paient leurs impôts et prennent des apprentis dans la Région".

Quant aux étudiants, Laurent WAUQUIEZ souhaite mieux les accompagner et notamment ceux qui sont issus de la classe moyenne ou modeste qui se "donnent du mal" et qui sont des exemples de la "méritocratie républicaine". Un système de bourses sera mis en place pour les "étudiants méritants". Donc, rien pour les feignasses.

Laurent WAUQUIEZ veut aussi contribuer à l'effort national pour mieux "protéger nos compatriotes" en renforçant la sécurité des usagers dans les transports en commun comme la SNCF mais aussi dans les lycées sans oublier un "accompagnement" aux communes qui veulent s'équiper en vidéo-protection car "Personne ne pourrait comprendre que l'on protège les administrations mais que l'on ne fasse rein pour nos TER ou les établissements scolaires de nos enfants".

Region 1 024Laurent WAUQUIEZ et ses coéquipiers se sont aussi fixé des objectifs dans 4 domaines... d'ici la fin de l'été :

- L'apprentissage avec comme objectif d'en faire la 1ère région en France.

- L'agriculture qui ne doit pas s'enfoncer dans le "découragement ou l'irrespect" : présence médicale, couverture portable ou internet, présence des commerces et des services de proximité, attention aux aînés, développement des manifestations culturelles. Côté développement durable, Laurent WAUQUIEZ a signalé que notre grande Région doit faire preuve d'un "sens de la solidarité territoriale" en prenant soin de souligner que "la ruralité n'est pas condamnée au déclin pour peu que l'on en prenne soin", enfonçant un peu plus le clou : "Il n'y a pas de protection de l'environnement et de développement durable sans attention à nos territoires ruraux".

- La formation professionnelle en établissant un système de droits et devoirs : "Plus d'aides pour ceux qui se donnent du mal, moins d'aides pour ceux qui abusent du système. Les financements seront orientés en direction des métiers qui embauchent, ce qui est juste une question de bon sens".

- L'ambition numérique pour notre grande Région : "Je suis convaincu qu'Auvergne/Rhône-Alpes peut devenir la Silicon Valley européenne. Nous avons les chercheurs, les formations, les entreprises, il faut leur donner du souffle à tout cela en aidant les acteurs à travailler ensemble. La première pierre de cette ambition sera la création d'un campus européen des métiers du numérique sur le site abandonné de Charbonnières".

Region 1 037

Le FN Christophe BOUDOT papote ici avec la conseillère PS Farida BOUDAOUD

Christophe BOUDOT pour le FN a dénoncé "le pouvoir socialiste qui a patiemment détricoté notre organisation administrative territoriale et a imposé à nos compatriotes, sans jamais leur avoir demandé leur avis, une réforme territoriale d'opportunité politique", mais aussi "la dette publique régionale qui a été "multipliée par 4 en 10 ans", l'insécurité dans les lycées et les transports ou le "fanatisme islamiste que personne ne veut citer et son terreau d'origine"...

Jean-François DEBAT, au nom des élus socialistes, radicaux de gauche, démocrates, écologistes et apparentés a défendu le bilan "remarquable" de la gauche en Auvergne ou en Rhône-Alpes sous "l'impulsion" des présidents Jean-Jack QUEYRANNE et René SOUCHON dans les domaines de transition énergétique, la protection de l'environnement, les conditions d'un développement "sans précédent" des transports collectifs au travers des TER...

Reg 2 008

Cécile CUKIERMAN (PCF) y est allé de son petit couplet sur l'emploi, l'aménagement du territoire, la fermeture des hôpitaux, la modernisation des lycées et leur rénovation énergétique, la solidarité, la citoyenneté ainsi que la fraternité tout en n'étant pas avare de chiffres : "Avec un budget de près de 3 milliards d'euros, une dette bien inférieure à la moyenne nationale, nous avons les moyens de répondre à ces défis".

Reg 2 039

Après l'élection du président Laurent WAUQUIEZ, les polémiques - en interne - n'ont pas manqué d'éclater. Jean-Jack QUEYRANNE et d'autres élu-es n'ont pas été avares en "confidences"  de toutes sortes à l'Idiot provincial qui était à "l'embuscade" en ouvrant bien grand ses grandes "zoreilles", notamment en ce qui concerne la plainte contre X auprès du Parquet pour détournement de données publiques. Une plainte qui viserait Laurent WAUQUIEZ et son équipe. Jean-Jack QUEYRANNE l'accusant d'avoir utilisé des listings publics de mails dans le cadre de ses opérations de propagande électorale.

Pourtant, les socialistes et leurs alliés écolos sont bien mal placés pour donner des leçons de morale notamment écologiste aux défenseurs de la nature ou même en matière fiscale comme avec l'augmentation scandaleuse des impôts locaux à Clermont-Ferrand par le maire Olivier BIANCHI pour l'an de grâce 2016 !

Qui peut encore croire aux messages écologistes des socialistes et de leurs alliés d'EELV après la décision du 1er ministre Manuel VALLS de demander dernièrement aux représentants de l'Etat au Conseil supérieur de la prévention des risques technologiques, dont la réunion était prévue le 15/12/2015, de donner un avis favorable au projet d'arrêté, préparé par les services du préfet de PACA dans le scandale dit "des boues rouges des Calanques", qui autorise, de nouveau et pour 6 ans, l'entreprise ALTEO à rejeter des effluents toxiques (aluminium, mercure et arsenic) dans le parc national des Calanques tout en mettant en porte-à-faux Ségolène ROYAL qui est opposée à ce chantage à l'emploi de cette société ???

Pendant ce temps-là, la terre ne s'est pas arrêtée de tourner et la majorité des auvergnats et des rhônalpins, (les vaches-à-lait de toutes les classes) vaquaient elles, à leurs occupations quotidiennes car, comme le disait si bien COLUCHE, "Les hommes politiques, c'est comme les trous dans le gruyère : plus y a de gruyère, plus il y a de trous, et malheureusement, plus il y a de trous, eh bien moins il y a de gruyère" !!!

Reportage à Lyon : Marc-Claude de PORTEBANE ©

CASDIS 03 : un pt'it crochet pour le nouveau préfet de l'Allier Arnaud COCHET sur leur site internet ?

Le nouveau préfet de l'Allier, Arnaud Cochet

qui a pris officiellement ses fonctions ce jour

va-t-il faire un crochet sur le site internet

du SDIS 03 et de son CASDIS ?

 http://www.sdis03.com/?page_id=159

Pas facile de joindre aujourd'hui les services préfectoraux de l'Allier, notamment à la direction de la Réglementation, puisque le nouveau préfet de l'Allier Arnaud Cochet nommé le 30/04/2014 a pris ses fonctions ce matin, est allé déposer ce matin une gerbe puis a dû organiser des réunionïtes puisque le standard croulait sous les demandes diverses et avariées.

Personne au cabinet du préfet. Personne à la Réglementation. Personne pour Paul, Pierre ou Jacques. Personne au service de presse (rattaché au cabinet) où on nous a demandé d'attendre demain comme d'autres devraient différer la date de leur départ en train de Clermont-Ferrand à Paris parce qu'un nouveau chef de gare a été nommé.

Certes. Bienvenue au nouveau préfet de l'Allier, Arnaud Cochet dont la dernière préfecture était celle de la Haute-Saône.

Un département que l'Idiot provincial et ses camarades connaissent bien puisque nous avons monté une pétition qui fait de plus en plus de bruit contre le conseil d'administration de la fédération de la chasse de la Haute-Saône et ce, en soutien à de pauvres espèces sauvages écrabouillées dans à la maison "Natura 2000" et à nos camarades des associations LPO, la CPEPESC et l'Association pour la protection des animaux sauvages qui ont porté plainte. Merci de cliquer sur ce lien pour savoir comment nous avons réussi à lever plus de 7 300 signatures électroniques en peu de temps :

http://www.mesopinions.com/petition/animaux/stop-federation-chasse-70-honteuse-destruction/11014

Le nouveau préfet de l'Allier pourra-t-il faire un petit "crochet" jusque vers le site internet du SDIS 03 qui pourrait bien avoir besoin d'un bon petit "nettoyage", notamment sur les indications portant sur la composition du CASDIS 03 ?

En effet, nous pouvons lire que "Le Président du Conseil Général est président de droit du conseil d’administration. Au SDIS de l’Allier, le Président du Conseil Général a délégué la présidence du conseil d’administration à Monsieur Pierre COURTADON....". 

L'ex-maire de Varennes-sur-Allier, Pierre COURTADON, est-il toujours le président en exercice de cette instance comme cela est indiqué sur ce site internet ou ne l'est-il plus ?

Or, selon une source bien informée, le président du conseil général de l'Allier, Jean-Paul Dufrègne (JPD), aurait repris les rênes du CASDIS depuis les dernières élections municipales. Le site internet du SDIS 03 n'est donc pas à jour, car ce soir, JPD avait convié à une réception quelques personnalités et il était indiqué, notamment, que le président du SDIS, c'était bien lui.

Img 4982

Il y a-t-il deux "Peppone" au SDIS 03.... alors que notre capture d'écran du site du SDIS 03 nous montre encore le président COURTADON qui a pris une magistrale claque électorale ?

Petit détail croustillant pour le préfet Arnaud Cochet, (qui ne connaît encore pas bien la forte terre du Bourbonnais qui produisait d'inamovibles "Peppone" jusqu'aux dernières consultations municipales), un des membres suppléants des membres titulaires actuel (représentant le Département) est-il vivant ou mort.

Img 4984

En effet (comme le montre notre capture d'écran du SDIS 03 de ce soir), le suppléant René Bardet, pardon "feu" René Bardet n'est plus de ce monde mais est toujours inscrit comme suppléant à l'heure où nous mettons en ligne notre billet un peu corrosif.

"Feu" le marxiste et ex-maire de Cusset (banlieue de Vichy), "Peppone" Bardet figure donc sur le site du SDIS 03...comme nous vous le prouvons.

Les membres suppléants sous la présidence COURTADON, parlons-en !

Il y en a un qui nous a dit qu'il avait rarement vu les compte-rendus des réunions du conseil d'administration (ce qui n'est pas une obligation pour les suppléants qui prennent la place d'un titulaire défaillant), tout comme sur les "détails sur les marchés" !!!

Nous ne poserons donc pas la question au suppléant René Bardet parce qu'il est malheureusement décédé.

S'il y a des "volontaires" parmi ceux qui "fument comme des pompiers" ou non pour nous donner leur avis, ils sont les bienvenus !

Alors un pt'it crochet pour le nouveau préfet Arnaud Crochet au SDIS 03 apporterait-il de l'eau à notre moulin pour éteindre ce début d'incendie dans la "maison rouge" de l'Allier ?

L'Allier est-elle une terre de "Peppone" compétents ou incompétents ?

Que vont donner les futures élections 2014 au CASDIS 03 (dépouillement le 2 juin 2014), comme on nous l'a bien confirmé au SDIS 03 ?

Quels coûts pour les contribuables ces deux sites internet pas vraiment au point ?

La secrétaire de direction du colonel Burbaud devait nous rappeler. Nous n'avons rien reçu.

Un oubli, certainement !

A suivre 

Marc-Claude de PORTEBANE

Bouchon radioactif : un autre train radioactif parti ce matin pour la Suisse, l'autre arrive des Pays bas

NEWS DU FRONT INTERNATIONAL :

A2103

Chassé croisé de trains de déchets nucléaire qui traversent l'hexagone. Et c'est un peu comme ça tous les jours !

- Pour le transport de déchets nucléaire venant de Hollande :

Un convoi de déchets hollandais a quitté Borssele hier pour La Hague.

Si on suit les horaires habituels, il serait entré en France près de Lille hier soir aux alentours de 22h30. Habituellement ces convois repartaient le lendemain matin de Lille délivrance, mais lors du dernier convoi il a quitté le triage vers 2h du matin.

Le trajet utilisé habituellement est le passage par la région parisienne (avec stationnement au triage du Bourget-Drancy).

Toujours selon les horaires habituels, il arriverait demain matin à Valognes, avec un stationnement cette nuit sur le triage de Soteville-les-Rouen entre minuit et le petit matin.

Suite à l'affaire du déraillement à Drancy, on peut imaginer qu'ils ne vont pas s'amuser à le faire circuler en pleine journée et qu'il va sans
doute y stationner toute la journée. A vérifier !

Avis aux vigies !

Pour mémoire, voir les horaires du dernier convoi ici :
http://www.sortirdunucleaire.org/Horaires-et-trajet,27345

Paul TOP

Concert de l'imposture à Clermont-Ferrand de "Grand Corps Malade"

Quand on gagne en bon "bourge" 79 250 € par mois

et qu'on parle à un auditoire de bons bourgeois

n'est-il pas facile d'endormir les gogos 

avec des paroles mielleuses contre le système ?

Img 3380

Le chanteur "Grand Corps Malade" s'est produit, hier soir à la salle de spectacles et de concert "La Coopérative de Mai" de Clermont-Ferrand.

Plus connu sur son nom de scène de "Grand Corps Malade", Fabien Marsaud, est un auteur et slameur français, un style musical du slam. 

"Grand Corps Malade" est apparu avec une "béquille" sur la scène de cette "Coopérative de Mai" et ne l'a plus quitté. Les textes de "Grand Corps Malade" ne sont pas chantés, mais lus.

"Grand Corps Malade", c’est un grand corps à trois jambes : les siennes, perdues lors d'un accident  puis retrouvées puisqu'il a remarché. La béquille qui le soutient rythme sa claudication. 

Ce qui est surprenant chez ce chanteur, c'est qu'il n'arrête pas "taper" sur le "système" alors que lui-même gagne un max de tunes comme le confirme "Le Figaro" puisqu'il est classé 11° sur 24° (951 000 €/an) soit la modeste somme mensuelle de 79 250 €/ par mois.

Hier, au cours de ce concert où résonnait une voix forte, grave et puissante qui sert de pilier auxquelles virevoltent ses mots, paroles ou textes contre ce système hideux qu'il "combat" comme la SNCF, nous n'avons pas vu beaucoup d'indigents ou de pauvres du système.

Pourquoi "Grand Corps Malade" s'en-est-il pris publiquement à la SNCF hier soir lors de son concert alors que les paroles de "Les Voyages en train" ne mentionnent AUCUNE "attaque" contre nos courageux camarades de la SNCF ?

"Malade ce grand corps", en effet ou était-ce pour ne pas déplaire aux bourges qui ont fait le déplacement à la "Coopérative de Mai" ?

A 26€ la place (debout), combien sont-ils les précaires auvergnats à avoir pu bénéficier d'un tarif exceptionnel ?

A 26€ la place (debout), combien sont-ils les pauvres, les indigents et les bénéficiaires du RSA à avoir pu faire le parcours du combattant jusqu'à cette "coopérative de Mai" quand on sait qu'en Auvergne, nous avions au 31/11/20111 pas moins de 35 307 bénéficiaires du revenu de solidarité active ?

N'est-il pas pas un peu fastoche de "cracher" sur le système et d'endormir les gobe-mouches quand une star s'en met plein les "fouilles" ?

Combien sont-ils ces handicapés qui sont méconnus et qui ne servent pas de leur béquille pour se faire du "fric" sur les planches du decorum ambiant, celui de l'hypocrisie bourgeoise, boboïste, rêveuse et auto-destructrice que nous devons combattre avec la toute dernière énergie parce qu'une société, ce sont des handicapés (avec ou sans béquilles) qui rament en silence pour que leurs droits soient ENFIN reconnus, ce sont aussi des femmes et des hommes courageux, (sans ou avec béquilles), qui se lèvent, dès potron minou, pour gagner à la sueur de leur front, le pain quotidien de ceux qui ne gagnent pas des mille et des 100 ?

Au lieu de "dégueuler" sans arrêt - au nom de la poésie -  sur ce "système" qui le nourrit trop bien, "Grand Corps Malade" ne devrait-il pas investir son "flouze" dans les droits des handicapés quand on sait que les handicapés n'ont pas leur place dans notre société ?

Au lieu de "dégobiller" sans arrêt - au nom de la poésie -  sur ce "système" qui l'engraisse trop bien, "Grand Corps Malade" ne devrait-il offrir aux classes pauvres une place de concert !

Moi, je connais une aveugle à Clermont-Ferrand qui, extrêment courageuse, ne fait pas de "cinéma" comme tant d'autres "guignols" de la scène, et qui se fait souvent rabrouer par les gardiens du "Jardin Lecoq" parce que son chien d'aveugle se balade, parfois, en prenant quelques airs de liberté avec le non-droit des handicapés !

Assez d'hypocrisie des types comme "Grand Corps Malade" qui est en train de continuer à pourrir les esprits de notre société largement malade de ses propres contradictions et de ses feignasses, car la "feignasserie", de nos jours, est presque reconnue comme une valeur ajoutée au désordre ambiant : celui de la désintégration de notre société qui, à force, fait le lit de l'extrémisme ....et fatalement.... du fascisme !

Moi, je combats le sytème de pensée de ce trop "Grand Corps Malade" et consorts parce qu'on ne détient pas la parole infuse quand on fait du spectacle à tire-larigot avec une "béquille" qui n'est pas un instrument de musique ni un appel aux dons pour une "Star" qui palpait, il n'y a pas si longtemps que cela, plus de 79 000 € par mois (source : Business Attitude).

Respectons les handicapés ! Les VRAIS !

Je vous demande de me suivre prochainement dans ma prochaine pétition pour que les "Stars People" comme "Grand Corps Malade" arrêtent de gémir égoïstement sur leur propre sort TOUT en prenant un max de pognon avec leur "béquille" alors que les autres handicapés, ceux-là du silence ambiant, sont mis au ban de notre société, la considération en moins, la VERITABLE souffrance en plus !

Feu ! Ouvrons le bal !

A suivre 

Marc-Claude de PORTEBANE

"Sûreté international", sûreté de l'Etat et ce scandale de l'espionnage dégueulasse chez IKEA : (III)

Parmi les clients de "Sûreté international"

qui piochait dans les fichiers du STIC :

IKEA, la Gendarmerie nationale,

l'aéroport de Paris, la CCI de Lyon

le ministère de la Défense, Groupama, Auchan

Michelin, Sony Music France, Carrefour

Sivom de Metz, Air Lib, Rank Xerox...

armes lance missile fh65fgh gif

Comment se fait-il que les clients prestigieux de la société "Sûreté international" des administrations françaises comme :

- Aéroport de Paris, les archives départementales 77, la bibilothèque nationale de Paris, les CAF de Paris, de Seine-Saint-Denis, du Lot-et-Garonne et du Val-de-Marne, les CCI de l'Essonne, de l'Eure, de Lyon, de Paris Val-de-Marne, de Versailles-Val d'Oise - Yvelines, la cité des Sciences et de l'Industrie, la communauté urbaine de Lyon, le conseil général de Seine-et-Marne, la gendarmerie Nationale, l'Irfaf, la Poste, le ministère de la Défense, le ministère de la Justice, le parc de la Villette, Radio France, la SNCF...

.... ne se soient pas aperçus qu'elle n'avait pas déposé ses comptes en 2010 ?

Comment se fait-il que les clients prestigieux de la société "Sûreté international" des sociétés à capitaux privés comme :

- AB Associate, ADP-GSI, Air-Lib, Auchan, Aventis, Axs Telecom, Brasseries Heineken, Bull S.A., Bureau Veritas, Canal Satellite, Canal +, CEFAC, CFO, Coca-Cola, Coflexip, Comité d'organisation de la coupe du monde de football, Daimler Chrysler, Dilipack, EADS, Aquant, Espace Expansion-Forum des Halles, Exapaq, Givenchy, GRH System, Groupama, Groupe Carrefour, Hyatt Regency, IKEA, Indesit, Ineris, L2Ei, Le Bon Marché, Liberty Surf, LTC Corporation, MC Donald's, Mediamétrie, Mensys International, MICHELIN, Promodes, Rank Xerox, RSL COM, SAFRAN, SAI, SAVAC, Septodont, Shell, Sivom de Metz, Société Générale, Société nouvelle d'exploitation de la Tour Eiffel, SODEBO, Sony Music France, St Microelectronics, SYSECA, THALES, Thomson CSF, Unilever, Ville de Corbeil Essonnes, Wasteels International...

.... ne se soient pas aperçus qu'elle n'avait pas déposé ses comptes en 2010 ?

Les salariés suspects et les clients

ont-ils été fichés par les flics ?

Ce qui s'est passé chez IKEA, est-il le reflet de ce qui s'est passé dans les administrations ou les entreprises privées citées ci-dessus ?

L'accord très secret entre IKEA et les salariés suspects a été mis à jour lorsque Jean-François PARIS, directeur de la gestion du risque chez IKEA FRANCE a pris contact avec un individu ayant pour nom Yann MESSIAN, responsable de cette officine de "privés".

Objet : "Accord STIC".

numerisation0001-3-1.jpgNotre confrère Le Canard Enchaîné du 29/02/2012 n'est avare en révélations....

Les deux hommes ont l'habitude de "travailler" ensemble, moyennant une "honnête rémunération" de l'ordre de 80 € par "consultation" : IKEA pourra obtenir les infos du plus grand fichier de police, le STIC (système de traitement des infractions constatées) qui est un gigantesque fichier où sont fichées plusieurs dizaines de millions de personnes (33,8 millions d'individus), comme vous et nous : victimes, suspects, auteurs d'infraction, simples témoins.

Le STIC est un fichier de police informatisé français du ministère de l'Intérieur regroupant les auteurs d'infractions interpellés par les services de la police nationale. Il comprend également les données relatives aux victimes de ces infractions ainsi que l'identification des objets volés ou détournés. Le STIC est alimenté via le logiciel de rédaction des Procédures (LRP). Le STIC a été vivement critiqué par la CNIL puisque, en fait, il regroupe, notamment, plus de victimes (28,3 millions) que de mis en cause (5,5 millions).

numerisation0003-2-2.jpgLe JUDEX a-t-il été mis à contribution ?

La gendarmerie nationale dispose quant à elle du fichier JUDEX (système judiciaire de documentation et d'exploitation) qui recensait il y a belle lurette, (en 2000), 2 500 000 affaires, 1 900 000 auteurs et enregistrait plus de 8 000 conections par jour.

Demandons une enquête parlementaire :

Les systèmes informatiques STIC et le JUDEX (qui n'a été fondé sur aucun texte de loi) font l'objet de rapprochements judiciaires, leurs consultations à des fins opérationnelles restant - en principe - régies par l'article 8 du protocole d'accord signé le 11/09/1998.

exigeons une copie de la convention signée

entre la gendarmerie nationale

et la société "Sûreté international"

au nom de la sûreté de l'Etat !

Toute une panoplie d'autres fichiers existent, outre le STIC et le JUDEX, il y EUROPOL, le SIS, et les RG.

A titre d'information, les quelques 2700 agents des RG "actifs" répartis sur tout le territoire, avec un minimum de sept ou huit hommes dans les plus petits départements, effectuent pour 80% d'entre eux un travail "en milieu ouvert" et donc légal "stricto sensu" au profit du Ministére de l'Intérieur. Pour ce faire, ils se créent un réseau personnel d'informateurs plus ou moins bénévoles, assistent aux réunions syndicales, politiques, religieuses, collectionnent les tracts et les publications, analysent la presse. Dans le travail "en milieu fermé", les actifs des R.G. sont priés de se "débrouiller", si possible en évitant de fournir aux Autorités une information précise sur leurs méthodes de pénétration et les noms de leurs indicateurs pour n'impliquer personne de la hiérarchie supérieure. La section "Traitement du Renseignement" s'occupe uniquement de la gestion administrative des informateurs, c'est-à-dire de leurs dossier ouverts aprés "mise à l'essai" pour une période de trois mois. S'il a donné satisfaction, l'informateur sera immatriculé. La note d'immatriculationn mentionnera l'état civil complet de l'intéressé, son adresse, éventuellement sa profession, le pseudonyme qui lui a été donné, et son numéro de code d'enregistrement. Le pseudonyme est laissé à l'initiative totale du service manipulateur. Le numéro de code comporte quatre chiffres : les deux premiers sont le numéro du département concerné, suivi d'un numéro croissant au fut et à mesure des enregistrements. Lorsqu'un informateur cesse son activité, le service concerné établi une note de radiation.

Les condamnations ne font que s'accèlérer pour "corruption active", "violation du secret professionnel", "trafic d'influence", mais rien n'y fait, cela continue et persiste encore et il faut espérer que les juges versaillais soient sans pitié avec ceux qui se sont fait du fric sur la vie privée des clients, des salariés d'IKEA ou de simples promeneurs.

numerisation0002-2-2.jpgNous nous réservons, ici, le droit de publier une liste NOIRE de ces flics complices ou anciens fics qui ont "pioché" dans les fichiers du STIC (une passoire) et qui ont été condamnés par la justice. Nous publierons les jugements avec les dates de naissance, adresses de ces fumiers, puisque les jugements sont publics !

Comme au temps d'Hitler

de Vichy et de la Gestapo :

la population fliquée !

Le fondateur du groupe suédois Ikea a entretenu, pendant et après la Seconde guerre mondiale, des liens plus poussés avec des groupuscules nazis suédois qu'il ne l'a admis par la suite, selon un livre publié dans le royaume.

L'honneur de la police française n'a pas à être sali par des parasites qui "arrondissent" leurs fins de mois, que ce soit en active ou en retraite !

Nous devons faire "sauter" les impunités que ces crapules pensent avoir.... puisque la CNIL, qui n'est qu'une vitrine démocratique, "pisse" dans son froc !

Peut-être en saurons-nous, un peu plus, sur les centaines de messages échangés entre IKEA, les différents protagonistes (présumés innocents) tout comme cet autre responsable d'officine privée, un détective privé, le nommé "Jean-Pierre FOURES", chargé de "collecter les données bancaires des personnels espionnés", selon notre confrère de Médiapart....

numerisation0001.jpgA suivre avec gourmandise la plainte déposée mercredi 29/02/2011 par les deux avocats, Me Yassine YAKOUTI et Me Sofiane HAKIKI, au nom de syndiqués du groupe IKEA qui, pour mener à bien ses enquêtes, semble "avoir tissé" un lien avec plusieurs...fonctionnaires de police.

Un comble !

Paul TOP

Ouverture du PYL-PYL à Vichy ou comment se souvenir de l'apéro de la Saint-Valentin 2012 dans le chicos quartier de la gare

....des noix de cajou à l'apéro

au très chicos PYL-PYL

dans le très chic quartier de la gare

de Vichy by night !

pyl-pyl-017-1.jpgPour la Saint-Valentin 2012, le chef cuistot Pierre-Yves Lorgeoux a ouvert son établissement "Le PYL-PYL" situé sur la façade de la gare SNCF de Vichy (dans l'ex-salle d'attente des premières classes).

mfe-081-2.jpg"Le PYL-PYL" se veut un concept innovant qui a pour nom : la bistronomie où, moyennant 18 euros on peut casser la "dalle" sur la table d'hôtes en show-cooking sur la cuisine puisque "Le PYL-PYL" c'est aussi 350 m2 valorisés également en salle de restaurant, mezzanine (salle de réunion) et un bar où il est possible, là-aussi, moyennant 3 euros, de déguster des Pyl froids (cru-cu de foie gras au chocolat blanc, velouté glacé de betteraves rouges et calamars…) et des Pyls chauds (tempura de bacalao, tataki de thon…).

pyl-pyl-028-2.jpg

Dommage que ces fameux Pyl froids et Pyls chaud n'aient pas été servis aux amoureux de la Saint-Valentin 2012 qui, consommant au bar new look, n'ont obtenu que... des noix de cajou - qu'il fallait quémander - et que l'on aurait certainement pu savourer dans un tout autre établissement réservé au peuple de "seconde" classe.

Quelques tranches de sauciflard avec quelques cornichons auraient largement suffit pour agrémenter le rituel pinard-Ricard en ces temps de rigueur hivernale car, pour se rendre au "PYL-PYL", en cette Saint-Valentin 2012 mémorable, il fallait faire attention de ne pas s'entraver dans la pelle et le balai de déblayage, fidèles au poste, glissades garanties pour tout le monde.

pyl-pyl-013-2.jpg

Dommage pour les noix de cajou, car Pierre-Yves Lorgeoux n'a pas que l'ambition de vendre uniquement du "plaisir" puisque ses talents de cuisine du terroir avec des producteurs locaux sont unaniment reconnus dans la région de Vichy.

Dommage, car pour vouloir "brasser" un public aussi large que possible, ne faut-il pas lui offrir autre chose que des noix de cajou, non ?

Faudra-t-il que le service au bar soit plus attentionné car il est vrai que ce n'est pas évident de tournoyer dans tous les sens les ingrédients du shaker permettant l'émulsion parfaite des ingrédients de natures diverses et de densités différentes, et servir autre chose que des noix de cajou aux clients ne commandant qu'une modeste coupe de champagne ?

Certains clients maniaques des bonnes attentions auraient bien aimé que l'on puisse servir quelques Pyls chauds ou froids, mais pas trop glacés SVP, afin de mieux découvrir la "Pylsmania" à leur dulcinée...le soir de la Saint-Valentin !

Mais de nos jours, tout est devenu payant à Vichy, comme ailleurs, d'ailleurs.

Prenez par exemple et pour exemple, la gare SNCF toute proche.

pyl-pyl-022-2.jpgRien de gratuit à la SNCF, même pas les pissotières....

pyl-pyl-021-2.jpg....puisqu'il faut débourser la rondelette somme de 0,20 cts d'euro pour y accéder dans ces chiottes de luxe.

pyl-pyl-024.jpg
Les banquettes d'attente des trains ? Gratuites mais situées aux mauvais courants d'air ! De quoi dissuader le plus ennivré des poivrots, non ?

pyl-pyl-018-2.jpg
Le téléphone public ? Payant et sans abri pour les sans-abris !

pyl-pyl-020-2.jpg
Tout est fait pour "expulser" les pauvres "diables" et les précaires qui n'auront d'autre choix que de faire du lèche-vitrine devant les vitres de cette gare de Vichy, (qui brasse un public de moins en moins large possible), mais qui est devenue un service de plus en plus luxueux, un peu à l'image de cette ville de Vichy qui croulent sous le nombre de bars et de points de restauration en nette progression alors que la clientèle qui consomme, se réduit, pile-poil et à contre-poil... comme une "peau de chagrin" en ces temps de cadeau du gouvernement, puisque la hausse de la TVA antisociale frappera en priorité les plus modestes !

De nouveaux cadeaux en cette Saint-Valentin 2012 sous forme d'exonération de cotisations sociales patronales sur les salaires compris entre 1,6 et 2,4 fois le Smic, en échange d'un renchérissement du coût des taxes sur les produits de consommation courante payés par tous !

Une surtaxe particulièrement injuste, s'agissant d'un impôt qui frappe au même taux tous les ménages, pénalisant en particulier les plus modestes qui n'ont d'autre choix que de se contenter de ce qu'on veut bien leur offrir en sirotant leur apéritif, un soir d'hiver à Vichy !

Paul TOP

Un nouveau restaurant à la gare SNCF de Vichy : le PYL-PYL

Espérons que le délai de recours contentieux au titre du code de l'urbanisme arrivera vite au 17 janvier 2012 !

Tout le monde attend avec impatience l'ouverture du futur grand restau de Vichy "Le PYL-PYL" et surtout son grand chef, le breton attaché à son territoire et à la cuisine de bon goût, Pierre-Yves Lorgeoux !!

Le poulet Bourbonnais sera-t-il mis en exergue !!!

pb-ii-100.jpgCôté recto :

pb-ii-103.jpg

version chicos !

Côté verso :

pb-ii-101.jpgversion moins chicos !

De nouvelles pissotières à la gare de Vichy

Etant donné que les WC

de la gare SNCF

sont devenus payants

à quoi bon se gêner ?

pb-ii-102-2.jpg
A quoi sert

la vidéosurveillance

située juste au-dessus ?

Opération "STOP AUX CARCASSES DE VEHICULES" aux abords de la voie ferrée SNCF à Saint-Sauves d'Auvergne

La SNCF va-t-elle stopper les trains

entre Clermont-Ferrand et Le Mont-Dore ?

- La violente polémique déclenchée par l'Idiot provincial fait désormais rage dans un rayon de 50 km autour de ce dépôt de VHU (Véhicules Hors d'Usage) à Saint-Sauves d'Auvergne dans la communauté de communes Sancy-Artense Communauté.

st-sauves-ii-076.jpg

Que se passera-t-il le jour où un car d'enfants

heurtera l'arrière d'une carcasse de VHU

à proximité de la voie ferrée ?

st-sauves-ii-073.jpg- Selon le maire de Saint-Sauves d'Auvergne, la SNCF aurait déjà - à maintes reprises - tiré la "sonnette d'alarme" alors que les bordures de la voie publique - à proximité immédiate de la voie ferrée - n'étaient pas totalement dégagées et ne le sont pas plus aujourd'hui !

vhu-013.jpg

Opération "STOP AUX CARCASSES DE VEHICULES" sur la voie publique à Saint-Sauves d'Auvergne (V)

Merci de signer la pétition de l'Idiot provincial et de la faire circuler

STOP AUX CARCASSES

DE VEHICULES HORS D’USAGE (VHU)

A SAINT-SAUVES D’AUVERGNE

 

Comment peut-on adopter une vision d’avenir dynamique et innovante du développement des loisirs et du tourisme dans le Sancy-Artense Communauté lorsque l’on découvre cet amoncellement de VHU et de vieux métaux adjacent à la rivière « La Clidane » au lieu-dit « Chez Courtet »  à l’entrée de terrains privatifs, avant et après la voie ferrée reliant Clermont-Ferrand au Mont-Dore et aux bordures de la voie communale et publique où transitent de nombreux cars d’enfants conduisant au village « Le Petit Planchat » à Saint-Sauves d’Auvergne comme le prouve le site internet l’Idiot provincial : http://l-idiot-provincial.e-monsite.com/

Les risques de pollution de l’environnement sont plus que préoccupants d’autant plus que l’entreprise n’est pas en conformité avec l’arrêté du 15/03/2005 relatif aux agréments des exploitants des installations de stockage, de dépollution, de démontage, de découpage ou de broyage des véhicules hors d’usage. En effet, l’Idiot provincial, après avoir alerté la sous-préfecture d’Issoire, l’inspecteur des installations classées de la DREAL-UT 63 et Monsieur le préfet de la région Auvergne, a découvert que l’exploitant ne possédait pas l’agrément de cet arrêté ministériel lui permettant de poursuivre son activité et ce, malgré son autorisation préfectorale en date du 09/06/1997.

Dans la catégorie des préventions des risques, depuis le 30 mars 2011, le détenteur d’un véhicule destiné à la destruction doit remettre son véhicule à un centre VHU agrée (démolisseur ou broyeur agréé). Un certificat de prise en charge pour destruction est remis au détenteur dès la prise en charge par centre VHU qui possède l’agrément. Or, aujourd’hui, ce n’est pas le cas. Non seulement l’exploitant n’est pas aux normes mais les abords de la voie publique et certaines entrées privatives sont jonchés de VHU et de vieux métaux créant ainsi une pollution visuelle et environnementale indigne du cadre exceptionnel dont bénéficie le territoire Sancy-Artense Communauté.

Par la présente pétition, dans le cadre de la prévention des risques et de lutte contre les pollutions, nous demandons à Monsieur le préfet de la région Auvergne, Francis Lamy, de prendre un arrêté préfectoral visant à refuser le fonctionnement de cette installation classée si celle-ci ne se met pas en conformité - d’office – avec les recommandations du cahier des charges de l’arrêté ministériel de 2005.

Par la présente pétition, nous exigeons du maire de Saint-Sauves d’Auvergne, Claude Brut, d’utiliser ses pouvoirs de police en matière de salubrité publique et d’agir conformément au Codes de l’environnement, de la route et de l’urbanisme pour que la commune de Saint-Sauves d’Auvergne ne devienne pas la poubelle des VHU du parc naturel régional des volcans d’Auvergne.

Contact : http://l-idiot-provincial.e-monsite.com/

Nom                Prénom             Adresse         Mail/Tel            Commentaires

Opération "STOP AUX CARCASSES DE VEHICULES" sur la voie publique à Saint-Sauves d'Auvergne (IV)

Aidés par la pétition de l'Idiot provincial

les pècheurs et la fédération de la pèche

vont-ils monter au créneau ?

La rivière "La Clidane" qui serpente le long de la voie communale et publique où sont entassées les carcasses et les véhicules hors d'usage (VHU) est-elle polluée ?

Croix rouge : l'exploitant

Traits rouges : les carcasses de VHU sur la voie publique et communale abandonnées par l'exploitant qui n'est pas aux normes vis-à-vis de l'arrêté ministériel de 2005

Flèche bleue : La rivière "La Clidane"

Flèche noire : la voie SNCF Clermont-Ferrand - Le Mont Dore

Flèche verte : auberge paysanne "La Ferme du Petit Planchat"

st-sauves-ii-007.jpg

Remerciements : mairie de Saint-Sauves d'Auvergne, photo du cadastre.

Suite à la polémique créée par l'Idiot provincial

le préfet de la région Auvergne

Francis Lamy a demandé

 à l'inspecteur de la DREAL-UT 63

chargé des installations classées

d'établir un constat !

A suivre

Opération "STOP AUX CARCASSES DE VEHICULES" sur la voie publique à Saint-Sauves d'Auvergne (III)

STOP AUX CARCASSES DE VEHICULES

sur la voie publique à deux pas du Sancy

A SAINT-SAUVES D'AUVERGNE

L’entreprise qui exploite le dépôt de vieux métaux et de carcasses de voitures n’est plus aux normes depuis au moins 2005 :

L'exploitant n'a pas d’agrément en bonne et due forme

discours-paul-top-020.jpgRévélations de L’Idiot provincial

Selon les différentes lois relatives aux exploitations classées, l’exploitant est le seul responsable de son installation depuis sa création jusqu’à sa mise à l’arrêt. A cette fin, il doit démontrer qu’il respecte en permanence les prescriptions techniques d’exploitation et ne crée pas de conséquences irréversibles en terme d’environnement ou de sécurité. Par opposition aux visites d’inspection et à la surveillance externe faites par l’inspection des installations classées, la politique mise en place par l’exploitant est en général appelée l’auto surveillance !

Dans la catégorie des préventions des risques, depuis le 30 mars 2011, le détenteur d’un véhicule destiné à la destruction doit remettre son véhicule à un centre VHU agrée (démolisseur ou broyeur agréé). Un certificat de prise en charge pour destruction est remis au détenteur dès la prise en charge par centre VHU qui possède l’agrément.

 Pour les installations présentant les risques ou pollutions les plus importants, le préfet peut autoriser ou refuser le fonctionnement d’une installation comme celle de Saint-Sauves d’Auvergne.

Dans le cadre des dépôts de ferraille, ce secteur d’activité à été l’un des premiers à se structurer afin de permettre le recyclage des métaux et alliages, en vue de préserver la ressource et limiter le prix des matières premières.

Un circuit spécifique existe pour les véhicules hors d’usage (VHU). Sont concernés : les voitures particulières, les camionnettes et les cyclomoteurs à trois roues.

discours-paul-top-015-1.jpg
En 2011, l’arrêté du 15/03/2005 (JO du 14/04/3005) relatif aux agréments des exploitants des installations de stockage, de dépollution, de démontage, de découpage ou de broyage des véhicules hors d’usage, doit être appliqué et applicable à Saint-Sauves d’Auvergne ou partout en France.

Son article 2 précise que l’agrément n’est délivré par le préfet que si l’installation exploitée par le demandeur ou pour laquelle il a sollicité une autorisation au titre de la législation relative aux installations classées remplit les conditions suivantes :

  • les emplacements affectés au démontage et à l'entreposage des moteurs, des pièces susceptibles de contenir des fluides, des pièces métalliques enduites de graisses, des huiles, produits pétroliers, produits chimiques divers sont revêtus de surfaces imperméables avec dispositif de rétention. Les pièces graisseuses sont entreposées dans des lieux couverts ;
  • les emplacements utilisés pour le dépôt des véhicules hors d'usage sont aménagés de façon à empêcher toute pénétration dans le sol des différents liquides que ces véhicules peuvent contenir ;
  • les batteries, les filtres et les condensateurs contenant des polychlorobiphényles (PCB) et des polychloroterphényles (PCT) sont entreposés dans des conteneurs appropriés ;
  • les fluides extraits des véhicules hors d'usage (carburants, huiles de carters, huiles de boîtes de vitesse, huiles de transmission, huiles hydrauliques, liquides de refroidissement, antigel et de freins, acides de batteries, fluides de circuits d'air conditionné et tout autre fluide contenu dans les véhicules hors d'usage) sont entreposés dans des réservoirs appropriés dans des lieux dotés d'un dispositif de rétention. Les huiles usagées, le carburant, les acides de batteries, les fluides de circuits d'air conditionné et les autres fluides sont entreposés dans des réservoirs appropriés ;
  • les pneumatiques usagés sont entreposés dans des conditions propres à prévenir le risque d'incendie ;
  • les eaux issues des emplacements affectés au démontage des moteurs et pièces détachées, mentionnés ci-dessus, y compris les eaux de pluie ou les liquides issus de déversements accidentels, sont récupérés et traités avant leur rejet dans le milieu naturel, notamment par passage dans un décanteur-déshuileur ou tout autre dispositif d'effet équivalent. Le traitement réalisé doit assurer que le rejet des eaux dans le milieu naturel n'entraînera pas de dégradation de celui-ci ;
  • le demandeur tient le registre de police mentionné à l'article 6 du décret du 14 novembre 1988 susvisé.
  •  

Or, selon les services de la DREAL - UT 63 contactés par l’Idiot provincial, l’exploitant n’aurait pas fait de demande complète puisque, déjà, en 2009, l’UT 63 lui a demandé des compléments de dossier…. qu’il n’aurait pas renvoyé.

Comment se fait-il que depuis cet arrêté ministériel de 2005, les services de la mairie de Saint-Sauves d’Auvergne n’aient pas informé le préfet du Puy-de-Dôme afin qu’il statue et prenne un arrêté préfectoral enjoignant l’exploitant à se mettre aux normes alors que les plaintes et les complaintes des habitants de ce territoire se sont multipliées, à savoir les acteurs du tourisme local et même la SNCF qui se serait « plainte » de ce que la signalisation sur le réseau ferré soit obstruée par des carcasses de véhicules hors d’usage et ce nonobstant les PV et les mises en demeure en séries ?

L’exploitant qui exerce son activité depuis le 14 avril 1998 (immatriculation au TC d’Issoire) est-il censé ne pas connaître les dispositions règlementaires relatives à l’élimination des véhicules hors d’usage ?

D’ailleurs pourquoi son inscription date-t-elle d’avril 1998 alors que l’arrêté préfectoral l’autorisant à exploiter un dépôt de vieux métaux et de carcasses de véhicules est du 9 juin 1997 ?

Pourquoi le maire de Saint-Sauves d'Auvergne, Claude Brut, (qui nous a dit que c'est endroit était absolument dégueulasse en terme de pollution visuelle et environnementale, que l'exploitant met également des véhicules devant des entrées privatives, que des cars scolaires avec des enfants empruntent ce chemin devenu dangereux, etc...), n'a-t-il pas utilisé ses pouvoirs de police en matière de salubrité publique ?

Pourquoi le maire de Saint-Sauves d'Auvergne n'agit-il pas sur le fondement de l'article R541-77 du Code de l'envirionnement relatif aux épaves sur la voie publique ?

L'article L325-1 du Code de la route ne s'applique-t-il pas aux bordures des chemins des voies communales et républicaines de Saint-Sauves d'Auvergne ?

En ce qui concerne l'aspect urbanistique, ces dépôts ne constituent-ils pas une infraction à la règle d'urbanisme si la commune de Saint-Sauves d'Auvergne est dotée d'un document d'urbanisme opposable (PLU - selon le maire -) ?

Des PV de constatation d'éventuelles infractions visant les règles en vigueur découlant du code de l'urbanisme ont-ils été dressés ?

L'article R. 632-1 du code pénal est-il applicable aux personnes morales dans cette zone protégée du parc naturel régional des volcans d'Auvergne ?

Depuis l'intervention de l'Idiot provincial auprès de la sous-préfecture d'Issoire, du cabinet de Mr le préfet de la région Auvergne, de la DREAL-Auvergne et de la mairie de Saint-Sauves d'Auvergne, il semblerait que les autorités administratives "appuient" désormais sur le "champignon" de la réprobation générale.

Claude Brut nous confirmant qu'hier au soir, il avait reçu un appel téléphonique de la sous-préfecture d'Issoire à propos de ce sujet "volcanique" et de ce début de polémique déclenchée par l'Idiot provincial qui commence à "secouer" le landernau local des profondeurs de cette communauté du Sancy-Artense aux allures si calmes !

Le respect de la Dame nature aura le dernier mot, nous vous le garantissons !

Exigeons des pouvoirs publics que des travaux de mises aux normes environnementales soient réalisés d'office si l'exploitant ne se met pas en conformité avec l'arrêté ministériel de 2005 !

Merci de nous soutenir dans notre pétition !

A suivre

MCDP