Roche-La-Molière

Les ZADistes d'AURA Environnement anti-Usine à poubelles CSR vers Saint-Etienne s'expliquent dans la presse :

Les ZADistes du Collectif forézien C.H.U.P.A

(Collectif Halte Usine à poubelles vers Andrézieux-Bouthéon)

opposé-es au projet de Méga Usine à poubelles avec du CSR

s'installent définitivement dans le PAF Auvergnat/Rhône-Alpin !

Kmr 007

Le Progrès de la Loire, édition du 08/11/2016

L'assemblée générale des écologistes anarcho-marxistes d'AURA Environnement et des populations riveraines indépendantes de tout esprit partisan concerné-es par le projet de Méga Usine à poubelles de la Loire et visant à produire au moins 55 000 T de l'infâme CSR (Combustible solide de récupération) sur un des 2 sites pressentis à Andrézieux-Bouthéon (15 km au nord de Saint-Etienne) se précise puisqu'elle est prévue le 31/12/2016, comme ils l'ont indiqué dans l'édition du quotidien "Le Progrès" de la Loire de cette semaine.

Le collectif C.H.U.P.A - dont le porte-parole désigné par les opposants est Marc-Claude de PORTEBANE - rassemble plus de 10 000 signatures (Internet : 3 268 signatures - Pétition papier : 7 996 signatures) est opposé au projet de méga Usine à poubelles sur pas moins de 2 sites potentiels voulus par le SYDEMER de Saint-Etienne dans le sud-Forez : la ZAIN Opéra parc international (La Fouillouse/Andrézieux-Bouthéon) et la ZA l'Orme/Les Sources (Veauche/Andrézieux-Bouthéon vers Saint-Bonnet-les-Oules). 

Le collectif C.H.U.P.A, c'est aussi plusieurs dizaines de militant-es et de vastes soutiens issu-es de la société civile qui n'en ont jamais autant su sur la pseudo-valorisation de nos poubelles dans des projets coûteux pour les contribuables, désastreux pour l'environnement, contributeurs à la paranoïa des élu-es en France qui n'en ont que cure des citoyens de base mais qui ne reculent que devant des rapports de force avec les opposants à leurs délires de toute puissance comme à Sivens (Tarn) où, ils n'ont pas hésité la force gendarmesque CONTRE un pauvre garçon - Rémi FRAISSE - qui n'était qu'un résistant à cette saloperie de barrage ne servant qu'à servir la cause bourgeoise et capitaliste de la FNSEA et des gros propriétaires fonciers ui, EUX, n'hésitent pas à déverser leur violence contre l'Etat avec leurs remorques de fumiers divers et avariés !

Un peu comme dans les régimes fascistes, on peut se mettre potentiellement à la place de certains élus, élus par les "Mougeons - moutons/pigeons -" qui ont aussi plus de respect que les animaux martyrisés eux-aussi : "Si tu n'es pas d'accord pour dire OUI à nos projets mégalomaniaques, on te TUERA avec des armes totalement disproportionnées. On écrasera toute contestation. Si les grenades ne suffisent pas, nous enverrons les chars pour vous écraser dans des bains de sang car nous sommes certains d'être une nouvelle caste féodale anti-républicaine qui aime déguster les petits fours et boire dans de belles coupes de champagne reposant sur de belles toiles cirées comme des parquets aux ordres du beaucoup plus fort et moins brillant que le mauvais bois dont nous ne sommes que les VRP...." !!! 

Mais ..... ATTENTION ... au réveil populaire comme aux USA avec la colère des masses populaires ignorées qui ont élu massivement le majestueux Donald TRUMP tandis que les dominants de la mondialisation, sinistres-ministres "collabos de la bourgeoisie de droite comme de gauche", si sûrs d'eux tout en le détestant du plus profond de leur âme - s'ils en ont une, d'ailleurs - n'avaient senti venir la poubelle populaire irrémédiable en plein boomerang pour ne pas dire en pleine poire, cette poire Guyot, par exemple, ou "Tu es Belle Hélène" qui ne pollue pas notre environnement et qui est aussi aussi source, non pas de conflits potentiels avec les défenseurs de Dame nature, mais de vitamines variées dont la B, la C, la provitamine A et la carotène, excellentes pour la forme physique et intellectuelle, surtout lorsqu'il s'agit d'être en permanence vigilants vers nos vergers que nous ne voulons pas pollués par des tas d'ordures !

Avant d'avoir été reconnu comme étant un interlocuteur fiable par le ministère de l'Environnement, le collectif C.H.U.P.A a dû multiplier les actions militantes, les contacts loyaux avec presque tous les élu-es des 600 000 habitants de ce territoire du Sud-Forez qui coupe pratiquement le département de "La Loire" en 2, les multiples tractages pratiquement tout seul, l'occupation du terrain médiatique permanent et ce, nonobstant la dictature de l'information que lui a opposé le SYDEMER puisque le collectif C.H.U.P.A a dû saisir plusieurs fois la CADA et aussi en faisant fi aux nombreuses "menaces" de certains élus qui ont même publiquement proposé de déchirer la pétition de la colère populaire du Sud-Forez en ne la désirant absolument pas dans leurs mairies !

Staline 002 2

Marc-Claude de PORTEBANE, président d'AURA Environnement :

- porte-parole de la Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux

- porte-parole du Collectif C.H.U.P.A reconnu comme interlocuteur fiable par

le ministère de l'Environnement et reçu par le directeur cab' préfet 42

- porte-parole de la Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux

- président de la commision "Déchets" à la Fapel22 (Bretagne, Côtes d'Armor).

Après la période estivale 2016, le collectif C.H.U.P.A a déclenché - dans le plus grand secret - l'opération "Comment Yukong déplaça les montagnes", en clair, appliquer cette doctrine de Mao tsé toung : "Prendre sa résolution, ne reculer devant aucun sacrifice, surmonter toutes les difficultés pour remporter la victoire".

Le représentant infaillible du collectif C.H.U.P.A a donc écrit au président du SYDEMER pour lui dire qu'il était au "parfum" des fouilles archéologiques réalisées par l'INRAP de Lyon sur la ZAIN Opéra parc international alors que personne n'en parle, que ce soit dans les medias ou chez les politiciens parce que là, le porte-parole du collectif C.H.U.P.A, on en a marre et plus que marre qu'il aille fouiner, fouiner et encore fouiner avec le soutien des ouvrières et des ouvriers comme des intellectuels ; qu'il veuille s'installer lui et son collectif pendant des décennies à Andrézieux-Bouthéon et sa région ; qu'il soit réputé unanimement comme non-violent ; qu'il soit pour la réthorique pacifiste et contre la violence de certains casseurs qui viennent uniquement pour "casser du flic pour juste casser du flic" à longueurs de journées en buvant de la bière et en fumant des joints et qui, finalement, désservent les causes légitimes des populations locales vite abandonnées puis soudainement exposées aux mesures de rétorsion des potentats locaux ; qu'il ait le toupet d'avoir le soutien des populations locales et riveraines de toutes les causes de défense de l'environnement et de protection des animaux ; que par-dessus le marché qu'il veuille, maintenant, constituer une ZAD (Zone à défendre) calquée sur celle de Notre-Dame-des-Landes mais verrouillée, de surcroît, par la discipline marxiste et plus précisémment maoïste issue de la Ligne de masse qui n'a que pour unique objectif de "Servir le peuple" via "Le petit livre rouge" qui prône l'auto-éducation idéologique ; qu'il soit un militant "endurci" par plus de 30 ans de militantisme que ce soit à Greenpeace, chez les autonomes anti-THT de Basse-Normandie, chez les antinucléaires, chez les anti-CSR qui risquent d'être brûlées dans des chaudières utilisant de la Biomasse comme vers Pierrelate pour alimenter potentiellement le réseau chaleur de la Ferme aux crocodiles ; qu'il veuille aussi prendre la défense de ce boeuf retrouvé écartelé face au bitume à Rethel dans les Ardennes ; qu'il soit un opposant irréductible du Combustible Solide de Récupération (CSR) issu de plus de 155 000 T de nos DMR (Encombrants résiduels, autres déchets résiduels, OMr + refus CS) du Sud-Forez et qui risque d'être produit dans les prochaines années sur une des 2 zones vers Andrézieux-Bouthéon ; qu'il soit opposé au "Jus en excès" issu de la méthanisation des autres déchets organiques en se posant les bonnes questions comme quelle quantité de "jus", comment sera traité ce fameux "jus" et dans quelles conditions et que deviendront les résidus de combustion des CSR ; qu'il vienne de recevoir tout dernièrement un "appel de détresse" de Marc ACTIS, le président de l'association "Accueil & Qualité de vie" qui est opposé au projet de nouvelle prison dans sa commune de Saint-Bonnet-les-Oules voisine d'Andrézieux-Bouthéon et ce, non loin de la ZA l"Orme/Les Sources.... ici même où le projet de Méga Usine à poubelles du SYDEMER risque bien de produire et de commercialiser 55 000 T de cet infâme CSR (qui produit des dioxines et des furannes pendant la combustion) à des cimentiers comme Lafarge mais aussi des entreprises locales du département de la Loire, et de surcroît alimentaires surnommées par le SYDEMER comme "Partenaires" et présentées comme "Gros consommateurs", à l'exemple - entre autres - de LUSTUCRU FRAIS (Lorette), de NATRA ZAHOR FRANCE (fabrication de cacao et chocolat à Saint-Etienne), de la FROMAGERIE GUILLOTEAU (à Pélussin), des SALAISONS DE LA BRECHE (préparation industrielle de produits à base de viande à Saint-Just-Saint-Rambert) ou d'une autre marque totalement prestigieuse comme CANDIA (basée à La Talaudière), etc.... 

Poire 114Car lorsque l'on voit les photos prises cette semaine par AURA Environnement et les militants du collectif "Greenbretagne" à Saint-Martin-des-Champs (Morlaix, Bretagne) et qui montrent clairement et de façon nette et précise comment sont stockées à l'air libre ces balles éventrées de CSR chez Guyot Industries (Guyot Environnemment) sur le site de la ZI de Kérolzec, il y a du souci à se faire quant aux pollutions potentielles de la petite rivière "La Pennelé" surtout lorsque l'on observe que les services de l'Etat semblent archi débordés comme l'ONEMA ou la Dréal dans le Finistère pour ne pas verbaliser ce qui avait déjà été dénoncé - également -, fin 2015, par l'association ROBIN des BOIS de Paris alors que les associations environnementales bretonnes comme "Bretagne vivante", "Eaux et Rivières de Bretagne" ne se préoccupent absolument pas des risques potentiels et inadmissibles sur la qualité de l'environnement dans le Finistère, pour ne parler que de ce département !!!

Le CSR, parlons-en mesdames et messieurs les élu-es ! On en VEUT pas de cette saloperie ni à Morlaix, ni vers Pierrelatte, ni vers Saint-Etienne, ni vers Paris, ni partout ailleurs !

Poire 116Une visite "officielle" du site de Kérolzec est organisée le 07/12/2016 par l'exploitant "Guyot Environnement" avec les représentants de "Bretagne vivante" de Brest et de Morlaix, de l'association "Eaux et Rivières de Bretagne", d'autres associations mais pas d'AURA Environnement et de Robin des Bois.

Inutile de vous préciser que "Bretagne vivante" et "Eaux et Rivières de Bretagne" perçoivent de grosses subventions de la part de la Région Bretagne, ce que n'avait d'ailleurs pas hésiter à dénoncer le collectif "GreenBretagne" et "AURA Environnement" dans une pétition qui a fait un "carton" et qui a recueilli, pour l'instant, plus de 23 000 signatures depuis le 14/08/2016 : http://www.mesopinions.com/petition/animaux/stop-extension-usine-intolerable-cochons-landunvez/24312

Le porte-parole du collectif C.H.U.P.A, a donc pris sa plume corrosive, le 28/09/2016, pour écrire au président du SYDEMER dont le siège est dans les locaux de Saint-Etienne Métropole (Loire, Région Auvergne/Rhône-alpes) en lui précisant 5 points importants pour ne pas dire cruciaux :

1- "....En effet, l’INRAP a effectivement conduit une fouille à l'endroit que nous lui avons indiqué (au SO, en face du nouveau stade « L’envol Stadium » mais plus au sud). Ce travail de Post-fouilles en est à ses débuts. L’INRAP a pu mettre en évidence une série d'occupations humaines à caractère rurales qui permettront à terme de reconstituer un historique de l'occupation humaine sur place sur une durée de près de 2000 ans de l'âge du Bronze à l'Antiquité"...

2- "Je demande que cet élément nouveau soit pris en considération, dans le cadre des études sur le choix du site, par le SYDEMER que vous présidez."

3- "J’en profite également pour vous demander, une nouvelle fois, les rapports du bureau d’études sur les comparaisons des différents sites retenus (L’Orme/Les Sources à Andrézieux-Bouthéon, Borde Matin à Roche-la-Molière, Z.A.I.N Opéra Parc International sur les communes d’Andrézieux-Bouthéon/La Fouillouse)."

4- "Ces documents sont indispensables pour que les associations et les riverains puissent se faire une vraie opinion des critères pris en compte sur le choix du site de la future « Usine à poubelles » Méthanisation/CSR."....

5- "Je vous rappelle votre devoir de transparence vis-à-vis des populations locales depuis la création du SYDEMER et sa démarche de concertation".

Avec les preuves accablantes que nous disposons sur le site de stockage de Kérolzec vers Morlaix, toutes les collectivités qui voudront produire du CSR ou qui envoient déjà vers les cimentiers qui ne courrent pas les rues cette infâmie créee par l'être humain devront s'attendre à trouver la RIPOSTE des défenseurs de la nature martyrisée !

Le stockage du CSR est mal géré en France ! Il doit être dénoncé et l'Ademe doit se pencher sur la question au lieu d'attribuer de colossales subventions au nom du contribuable à des firmes qui semblent n'avoir rien à "cirer" de l'environnement !

Une couche de peinture verte sur un camion, un logo, une enseigne, un mur d'entreprise ne semble être qu'une ignoble farce pour notre environnement proche qui récolte la misère - pas seulement dans le Finistère - d'endroits (pourtant classés comme ICPE - Installlations Classées pour la Protection de l'Environnement -) soit-disant protégés par des enquêtes publiques que nous n'avons de cesse de dénoncer comme étant des "parodies" car malheureusement, les élu-es de droite comme de gauche s'aventurent dangeureusement sur le chemin de la "Dictature" de type facilement "absolutiste" sans partage et sans limite, en ne voulant SURTOUT pas de concertation directe avec les populations locales et les riverains parce qu'elles/ils ont peur des réactions épidermiques des gens comme le camarade incontrôlable Marc-Claude de PORTEBANE qui préfère mourir debout que de mourir couché et qui "fout la merde" depuis plus de 30 ans contre ces élites méprisantes et leurs projets de porcheries industrielles, leurs projets de centre de vivisection, leurs projets d'usines à méthanisation ou leurs projets de méga usines à poubelles qui sont, la plupart du temps des "gouffres à pognon" pour les gloutons de l'empire capitaliste qui commence d'ailleurs par s'effriter devant la Résistance populaire, qu'elle soit anarcho-marxiste ou tout simplement apolitique et ce, afin de consolider de ce qu'il reste de cette République française que le nouveau président américain, Donald TRUMP accuse de "n'être plus la France" !

Paul TOP    

Comédie dramatique à Saint-Etienne : les supporters de Bruno Le Maire dans la Loire sabrés par région #AURA ?

Infidélité politique et règlement de comptes :

les politiciens/élus de la Loire trop voraces

en subventions région AURA ?

Perd 019On se souvient de la campagne électorale du candidat Laurent WAUQUIEZ à la présidence de la Région Auvergne-Rhône-Alpes qui n'avait pas de bons rapports avec son concurrent du parti des Républicains Bruno LE MAIRE à tel point que notre confrère le JDD sous-titrait (14/10/2015) : " Agacé de voir Bruno Le Maire faire campagne sur ses terres, Laurent WAUQUIEZ interdit à ses colistiers de l'accueillir. Entre les deux quadras ambitieux, le torchon brûle".

En effet, Laurent WAUQUIEZ dénonçait ceux qui "viennent faire leur promotion personnelle" en pleine campagne régionale.

Perd 018

Maintenant que WAUQUIEZ Laurent est aux commandes de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, il semblerait que la "guéguerre" des subventions soit devenue "totale" au sein des élu-es "Républicains" de la tendance "BLM", comprendre "Bruno LE MAIRE" qui paraissent voir certains budgets de leurs communes subir des "frappes chirurgicales" à tel point que les élu-es de gauche en viennent maintenant à soutenir les élu-es de Saint-Etienne, ville dirigée par Gaël PERDRIAU, qui paraît être un soutien actif à "BLM" sur Saint-Etienne.

Perd 020

Les boules rouges pour Laurent WAUQUIEZ qui ne devrait pas vraiment apprécier : provocation de BLM en venant à Lyon (Capture d'écran ce 27/05/2016, page Facebook de Bruno Le Maire intitulée : "Moment de détente avec les élèves de l'Institut Paul Bocuse, avant les Grandes Gueules à 12h45 sur RMC !".

Les soutiens de la Loire "seraient extrêmement marginalisés pour BLM" en réunion publique, ce soir, à la Cité internationale, Centre des congrès de Lyon, selon une militante du parti "Les Républicains" de la région de Roche-la-Molière et qui tient à garder l'anonymat !

La "fusillade" des mots avait déjà commencé à propos du projet d'autoroute A45. Laurent WAUQUIEZ sur France Bleu (14/04/2016) :  "Je pense que le maire de Saint-Étienne doit savoir dire de temps en temps merci. Il doit être conscient que pour la région c'est un effort de solidarité massif pour la Loire. Je ne me suis jamais engagé pour un chiffre (...) Avec ces 100 millions d'euros on rend possible la sortie de l'A45. C'était condamné avec la région précédente.", indiquant par ailleurs : " Je suis prêt à ce qu'on aille sur un soutien de la région qui soit à la hauteur de ce que fera Saint-Etienne Métropole et le Département - 42 -" !

Or, il semblerait que l'endettement important de Saint-Etienne Métropole "agacerait" fortement Laurent WAUQUIEZ !

Voici la lettre ouverte des élus de gauche dont les marxistes du PCF - soutenant de facto le maire de Saint-Etienne - au président Laurent WAUQUIEZ.  :

LETTRE OUVERTE DU

Groupe Socialiste, Démocrate, Ecologiste et Apparentés

du Conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes

 

Monsieur Wauquiez,

 Pourquoi la culture à Saint-Etienne est-elle oubliée?

 Monsieur le Président,

Lors de notre examen des rapports de la commission Affaires culturelles qui seront soumis au vote lors de la prochaine commission permanente, nous avons constaté que sont enfin proposées au vote des élus régionaux les subventions annuelles de fonctionnement de la Région à certaines grandes institutions culturelles : les Centres dramatiques nationaux et les Écoles d'Art. 

Toutefois, nous avons eu la surprise de constater l’absence dans les rapports de deux structures majeures de notre région - et seulement elles : la Comédie de Saint-Etienne d’une part, l’Ecole supérieure d’art et design de Saint-Etienne d’autre part. Ces deux structures produisent toutes deux un travail unanimement reconnu et participent du rayonnement culturel de notre Région. La Comédie de Saint-Etienne, Centre dramatique national, propose chaque année une programmation de qualité, mêlant créations et permanences artistiques avec de nombreuses actions de sensibilisation et accueille chaque année plus de 40 000 spectateurs. Autour de deux options que sont l’art et le design, L’ESADSE, établissement de formation unique dans notre région, propose quant à elle des formations supérieures menant à des diplômes nationaux et contribue vivement à la création artistique de notre région.

Notre premier réflexe a été bien évidemment d’interroger lors de la commission des Affaires culturelles votre Vice-présidente déléguée à la culture, Florence VERNEY-CARRON, sur cette absence et les motifs qui en découlent. Paraissant surprise, elle nous a indiqué que les dossiers stéphanois devaient être encore « en cours d’analyse ». Quant aux motifs de cette disparité de temps de traitement de dossiers – car rappelons-le, les dossiers dits de soutien aux « grandes institutions » et aux écoles d’art ont tous été traités dans le même temps -, la Vice-présidente n’a pas été en mesure de nous donner de réponse. 

C’est pour cela que nous nous tournons vers vous aujourd’hui, Monsieur le Président, pour que vous nous confirmiez que ces deux structures bénéficieront bien du soutien de la Région en 2016 – au même niveau que l’an dernier et que les autres CDN et Écoles d'Art – et nous rassurer quant à leur passage lors de la commission permanente de juin. 

A ce jour, la Comédie de Saint-Etienne est privée de sa subvention de 140 000 euros qui lui permet de mener ses activités de création, diffusion et d’action culturelle et l’Ecole supérieure d’art et design de 480 000 euros pour la formation des étudiants. Nous ne pouvons bien sûr imaginer que vous laissiez plus longtemps ces deux structures en sursis dans l’attente de votre décision d’inscrire leurs subventions dans les rapports de commission permanente.  

Nous vous demandons également de nous préciser les raisons de cette différence de traitement inexplicable.

Nous ne pouvons imaginer, comme nous l'avons parfois entendu dire, que cette discrimination envers les institutions culturelles stéphanoises puisse être liée à de petites considérations politiques internes à votre famille politique (des histoires invraisemblables de soutien de tel ou tel candidat aux primaires...).  

Et pourtant nous sommes bien incapables de trouver une raison à cette différence de traitement. Les acteurs culturels de Saint-Etienne, Saint-Etienne et les Ligériens ne peuvent être ainsi pris en otage dans l'attente de votre décision. Une explication claire et rapide de votre part est donc indispensable.

Dans l’attente de votre réponse, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de notre parfaite considération.

Le président du SYDEMER veut imposer aux autres communes ce qu'il refuse dans la sienne...à Roche-la-Molière !

Agm 034 2 jpg aAprès la victoire du Collectif CHUPA sur le choix de site

l'agitation fébrile gagne le SYDEMER de Saint-Etienne qui

veut refiler son usine à poubelles aux autres communes !!!!

Nous avons vu lors d'un précédent post comment s'était déroulé le conseil consultatif du SYDEMER de Saint-Etienne qui n'a jamais daigné donner réponse à l'artisan de la victoire : le collectif CHUPA, d'essence écolo-marxiste mais composé de plusieurs centaines de personnes de toutes sensibilités et écoeurées d'avoir à saisir la CADA pour obtenir une copie d'études pourtant financées par l'argent de nos impôts...

Cada chupa 001

Le 15/01/2016, le porte-parole du collectif CHUPA, Marc-Claude de PORTEBANE,

demande au SYDEMER de respecter son engagement à communiquer

en toute démocratie directe avec les populations locales !

Cada chupa b 001

..... ou être tenues dans l'ignorance totale, hormis les quelques communiqués de presse à sens unique distillés par le media dominant "Le Progrès" qui se fait acheter des pleines pages de pub ou d'abonnements par les communes via son agence de pub "Publiprint" comme nous l'avons relevé ici à Andrézieux-Bouthéon !!!!

Publiprint 001

Après les attentats contre "Charlie", peut-on parler encore de démocratie dans notre pays lorsque l'on voit les pressions financières des élu-es ou leur comportement anti-démocratique quand des collectifs ou des groupes de personnes ne sont pas de leur avis ?

La Tribune/Le Progrès continue à ignorer les principes mêmes de la démocratie ! Même l'élu de l'opposition d'Andrézieux-Bouthéon, Jean-Marc Pangaud, se dit "victime" d'iniquité ! Le Progrès roule-t-il pour ses lecteurs ou est-il la courroie de transmission des élu-es ????

Est-il nomal que l'édition du Progrès de l'Ondaine ait droit à de multiples billets sur les déchets alors que l'édition d'Andrézieux-Bouthéon la ferme sur les actions de notre collectif ?

Publiprint 2L'agence du "Progrès" d'Andrézieux-Bouthéon se comporte en unique "baronnie" de l'info en ne laissant que la part belle à la commune. C'est cela la démocratie ? Est-il normal que le collectif CHUPA ait dû attirer l'attention des actionnaires du "Progrès", dont le Crédit mutuel ou la famille Lignac sur ce parti pris inadmissible ?

Le SYDEMER ne tenait absolument pas faire preuve de démocratie directe pour relever le débat sur la politique des déchets dans le Forez-Sud en n'élargissant pas son consultatif au Collectif CHUPA pour la simple et bonne raison qu'il y avait risque certain de polémique directe sur les choix du/des sites consolidés par le cabinet MERLIN et ses nombreux juristes !

Depuis plus d'un an, le SYDEMER n'a eu de cesse de "bloquer" toutes les initiatives louables et démocratiques désirées sur le plan intellectuel et technique avec le collectif CHUPA.

La stratégie du SYDEMER de blocage total du collectif CHUPA a été la suivante :

- Repérer les appels du Collectif CHUPA au standard des EPCI pour l'empêcher d'avoir un contact direct avec les élu-es, agents des collectivités en charge de l'environnement ...

- Ne donner aucune réponse directe mais faire dévier automatiquement les appels du collectif CHUPA vers le SYDEMER...

- Bloquer ENSUITE le Collectif CHUPA auprès du SYDEMER (en branchant souvent le répondeur) et après lui refuser toutes demandes de RDV, de concertation (comme promis par le SYDEMER sur son site internet sur le choix du site de la future Usine à poubelles), l'empêcher surtout d'avoir accès aux informations sur le choix du site ou de la filière afin qu'il n'y ait surtout pas de contradiction.

- Repousser plusieurs fois les RDV sous X prétextes, donner un RDV en mairie de Roche-la-Molière et non pas au siège du SYDEMER.

Le collectif CHUPA qui représente plus de 9 000 personnes a été systématiquement mis à l'écart de façon dégueulasse de toute information sur le projet du SYDEMER et a dû se battre tout seul pour avoir la vraie information !

C'est cette dictature de l'information que le collectif dénonce alors que certains élu-es conduisent des listes pseudo-démocratiques dans leurs communes respectives !

Des pressions ont été exercées contre nos camarades écologistes qui ont été convoqués chez les flics, tout a été fait pour salir et traîner dans la boue le Collectif CHUPA, nos pétitions ont été interdites dans les mairies de Saint-Bonnet-les-Oules ou de Sainte-Foy l'Argentière et aussi ailleurs, nos pétitions version papier ont été volées ou déchirées, des pressions ont été faites contre ceux qui prenaient nos pétitions papier, l'accès aux voeux du maire de Saint-Etienne Métropole nous a été refusé après en avoir fait poliment la demande, la communication d'informations a été refusée au Collectif qui n'a pas hésité à démontrer qu'une association (La Fouillouse protégée) dite de "défense de l'environnement" était en fait financée par la mairie de La Fouillouse.... dont le maire est au SYDEMER, ladite association allant comme par hasard dans le sens du choix du SYDEMER en faveur du TMB alors qu'elle est membre de la FRAPNA et in fine de la FNE qui est totalement opposée au TMB, la presse locale d'Andrézieux-Bouthéon a tout fait pour saboter les communiqués de presse du Collectif, et.....

De Sivens à Notre-Dame-des-Landes, de Saint-Barthélémy-de-Vals à Bagnolet, de Bordères-sur-l'Echez à Saint-Barthélémy d'Anjou, de Romainville à Fos-sur-Mer, ces aléas, les militants du Collectif CHUPA les connaissent parfaitement.

Partout, c'est la même chose. Les élu-es se comportent en fossoyeurs de la démocratie. Ils méprisent le peuple. Ils avancent leurs dossiers avec des bulldozers avec l'argent des contribuables qu'ils dilapident sans complexe. Que ce soit dans le domaine des "Déchets", du "nucléaire" ou des "Lignes THT" par exemple.

Nos camarades de Bordères-sur-l'Echez ont monté leur ZAD et ils ont le soutien massif des populations locales. Ils ont donné de bons conseils au collectif CHUPA : surtout ne rien lâcher !

AURA Environnement

Cette réunion secrète du conseil consultatif du SYDEMER à Saint-Etienne vu par le Collectif C.H.U.P.A d'Andrézieux-Bouthéon !

Le collectif "Halte Usine à poubelles vers Andrézieux-Bouthéon"

a réussi à "infiltrer" la réunionite ultra-confidentielle organisée par

le SYDEMER sur le choix de son futur site d'implantation

de sa future Méga Usine à poubelles de la la Loire !

MethaLe 22/01/2016, le SYDEMER ne tenait surtout pas à inviter le Collectif "Halte Usine à poubelles vers Andrézieux-Bouthéon" qui représente plus de 9 000 personnes via la pétition de son porte-parole Marc-Claude de PORTEBANE désigné également comme le monsieur "Déchets" de plusieurs régions de France, voire même comme un interlocuteur efficace soutenu par de nombreux élus à l'exemple du maire et du conseil municipal unis TOUS ENSEMBLE contre le CVO de Saint-Barthélémy-de-Vals dans la Drôme et son compost infâme qui pollue nos terres ancestrales....Sytrad 1 001

Les maires d'Andrézieux-Bouthéon Jean-Claude SCHALK, de Saint-Bonnet-les-Oules Guy FRANCON, de Veauche Monique GIRARDON, le président de la chambre d'agriculture de la Loire Raymond VIAL et l'ensemble des élu-es du Forez vont-ils accepter que nos terres céréalières soient polluées par ce compost infâme utilisé, par exemple, dans la Drôme et qui contient un max de quantités d'inertes et d'impuretés (prises en compte par la norme NF U44-051 !!!) en fonction de la dose et de la fréquence d'épandage comme les films plastiques, les métaux ou le verre ... si la filière TMB des études 2012 du SYDEMER était retenue ? (Source : Compilation des analyses de compost du CVO de Saint-Barthélémy-de-Vals).

......avec ces épandages composés de chrome, de nickel, de plomb, de cuivre, de zinc ou de cadnium avec la bénédiction du SYTRAD dont les comptes financiers sont de plus en plus dans le rouge puisque son auto-financement lui permet tout juste à payer ses dettes car le TMB (Tri-mécano biologique) coûte une véritable fortune aux contribuables drômois.... qui ne savent rien ou presque parce que les élus de ce genre d'Usines à poubelles ne tiennent absolument pas à ce que des trublions viennent mettre le pif là où ça coince !

Syt 1 001Ultra-confidentiel pour 2016 dans la région de Valence mais mauvaise nouvelle pour les contribuables : les frais généraux seront de 3,35 € TTC/hab, le Tri des collectes sélectives de 5,13 € TTC, de 7,44 € TTC pour les OMr tandis que le traitement des OMr explosera lui, à 176,25 TTC/T OMr !

Le SYTRAD pourrait-il nous expliquer pourquoi il va emprunter 1 460 000 € (l'un d'une durée de 20 ans pour 730 000 € et l'autre de la même somme pour une durée de 20 ans) si ce n'est que pour financer ENCORE des travaux et ENCORE des travaux sur ces CVO qui ne cessent d'être en panne comme sur le CVO que gère VEOLIA à Saint-Barthélémy-de-Vals ??? Et nous ne vous parlons pas de la mise en place de 2 autres emprunts, l'un de 1 170 000 € et l'autre de 1 000 000 € au Crédit Agricole Sud Rhône-Alpes et à la Caisse d'Epargne Loire-Drôme-Ardèche !

Nous sommes sur le point de créer un Collectif sur la région de Valence car nos camarades des associations environnementales sont usé-es soit par des années de lutte du pot de terre contre le pot de fer, soit par lassitude car le SYTRAD est un "cancer" qui malmène pas seulement l'environnement mais aussi les militant-es qui pensent qu'un comité syndical entendra les complaintes des riverains ou des populations locales qui ne veulent ni de compost, ni de CSR (Combustible solide de récupération) et encore moins de pollutions olfactives que ce soit à Saint-Barthélémy-de-Vals ou à Saint-Valloire-en-Sorlin, où se déroule en ce moment, en mairie, une enquête publique de modification du PLU parce que le maire et son conseil municipal ne veulent plus de cette "verrue" SYTRAD, un gouffre financier qui ampile mécontents sur mécontents.

Pour en revenir à la réunionite du SYDEMER du 22/01, il a été demandé aux 18 structures présentes ou représentées de classer (au regard des éléments techniques exposés) les sites potentiels (étudiés par le cabinet MERLIN) et de justifier le choix avec des "Eléments de justification synthétique". Les sites devant être classés du plus souhaitable en 1er au moins souhaitable en 3°.

M19 029 2 jpg aLe retour de ce formulaire de restitution de l'avis de ce vieillissant conseil consultatif (qui n'a pas été changé depuis 2010/2011 et qui ne prend AUCUNEMENT en compte en représentation les associations de la nouvelle Région Auvergne/Rhône-Alpes mais uniquement celles de l'ex-région Rhône-Alpes, comme nous l'avons fait remarquer au SYDEMER) devait être retourné au SYDEMER avant le 19/02/2016, soit hier.

Celà arrangeait bien le SYDEMER de ne pas inviter, à cette réunionite du 22/01/2016, notre Collectif CHUPA (représenté par plus de 9 000 personnes via ses pétitions internet + papier) qui est pourtant reconnu par le Ministère de l'Environnement (la ministre Ségolène Royal a chargé le préfet de la Loire de nous tenir au parfum de chaque avancée de ce dossier), sans compter le cabinet du président de la République qui est informé de notre démarche.

Parmi le panel "averti" des "acteurs locaux" à vocation "départementale" ou de l'ancienne région "Rhône-Alpes", les 18 structures représentées se composaient de la Fédération de pêche et la protection du milieu aquatique, de la Fédération des chasseurs, de la Coordination départementale pour une gestion écologique des déchets, de la FRAPNA Loire, de la LPO, de la CLCV, de l'APIL de la Loire, de la confédération syndicale des familles, d'AMORCE, du Comité de développement des Monts du Lyonnais, du SIEL 42, ALEC 42, de la chambre d'agriculture 42, du SCOT Sud-Loire, du Département de la Loire, du conseil Régional (jusqu'en 2015 Olivier LONGEON), du député Régis JUANICO et de la DDT 42.

Nous avons contacté quelques unes de ces "structures" comme la CLCV (Consommation Logement & Cadre de vie représentée par son coordinateur Bastien MONTAMBERT qui n'était même pas au courant de cette réunionite du conseil du SYDEMER), la Fédération de la pêche nous a demandé des précisions parce qu'apparemment... ils n'avaient pas tout pigé !!! L'ALEC 42 n'a pas envoyé de représentant et s'en est excusé auprès du SYDEMER.

Et nous ne vous parlons pas de la présence ou même de l'avis demandé au SCOT Sud-Loire - qui est pratiquement "juge" et "partie" - puisque parmi ces administrateurs....on retrouve certains membres du bureau du SYDEMER, comme son 1er vice-président Alain BERTHEAS (suppléant du SYDEMER), son 4° vice-président Gilles THIZY (suppléant du SYDEMER), sa 6° vice-présidente Sylvie FAYOLLE (Titulaire du SYDEMER). On en dira pas plus, non plus, sur les représentants des communautés de communes à ce SCOT Sud-loire mais on peut parler en toute discrétion de Jean-Claude SCHALK (Titulaire au SCOT, un des délégués de Saint-Etienne Métropole et titulaire.... au SYDEMER), Marc ARCHER (Communauté d'agglo' Loire-Forez mais aussi suppléant.... au SYDEMER).

M19 001 2 jpg aa

Et chacun connaît toute l'importance du SCOT Sud-LOIRE dont l'enjeu est de préparer l'avenir en matière d'urbanisme, d'habitat, de développement économique, d'équipements publics, de transport, d'implantation commerciales et d'environnement, d'ici 2030 ! Le SCOT Sud-Loire est un document de planification dont l'objectif majeur est de promouvoir pour les années à venir un "cadre de vie de qualité" pour tous les habitants des 116 communes qui forment le Sud-Loire en mettant en oeuvre un projet de "développement durable". Ce document fixe un certain nombre d'orientations "fortes" : consommation de l'espace, protection des espaces naturels, agricoles et forestiers des paysages, d'accompagnement et de maîtrise du développement commercial, etc...

Idem pour le SIEL 42 : son 4° vice-président Jean-Pierre BERGER est aussi le "berger".... du SYDEMER en y étant membre suppléant.

Cela ne tombe-t-il pas bien pour nous vers Andrézieux-Bouthéon dans le Forez d'avoir, finalement, certains co-administrateurs du SYDEMER et du SCOT Sud Loire car, sans pour autant mélanger le mauvais mélange des genres, nous pouvons être certains qu'ils ne nous installeront pas la future "Usine à poubelles", version méthanisation, dans ces 2 zones vers Andrézieux-Bouthéon qui ont eu pratiquement la faveur du cabinet MERLIN : l'Orme/Les Sources et la ZAIN Opéra Parc International au détriment de celle de Roche-la-Molière qui a été sévèrement "matraquée" lors de ce conseil consultatif de l'amer SYDEMER où notre Collectif CHUPA a été rayé de la carte de l'information ?

Le SYDEMER ne veut pas entendre la voix des habitant-es du Forez-Sud car ils nous craignent, car ils savent que nous ferons descendre dans la rue plus de 500 personnes (en janvier 2013, à Gannat dans l'Allier nous étions plus de 1 000, sous une pluie glaciale rassemblant des Français mais aussi des Italiens, des Suédois, des Espagnols ou des Anglais à défiler sans slogan mais au son des tambours, avant de nous rassembler devant un laboratoire pratiquant l'infâme expérimentation animale), que nous sommes susceptibles de faire venir de toute la France des rescapé-es de Notre-Dame-des-Landes ou d'autres ZAD nationales comme celle de Pau opposée elle-aussi au projet d'Usine à poubelles TMB/Méthanisation, que la destruction d'espèces protégées par SNF a déjà été la "goutte de trop" et que plusieurs militant-es ALF de la la cause animale sont prêts à descendre dans les rues d'Andrézieux-Bouthéon pour demander des explications aux élu-es sur ce massacre où la nature et la faune ont déjà été saccagées par cette entreprise SEVESO qui a détruit 20 ha de chênaie fourmillant d'espèces protégées au sud de son site de La Fouillouse, à l'est de la D 100 conduisant à Saint-Galmier depuis l'A 72, où pas moins de 43 espèces animales protégées avaient été recensées dans ces 20 ha, neuf de chauves souris, deux d'amphibiens, cinq de reptiles et 27 d'oiseaux dont des pics mar ou encore un couple de Milans noirs.

Etonnant que le SCOT Sud-Loire n'ait pas réagi, d'ailleurs !

Après la série d'attentats islamistes qui a frappé notre pays, le directeur de cabinet du préfet de la Loire m'a demandé, en décembre 2015 en préfecture de la Loire "d'épargner ses forces de police et de gendarmerie". Nous avons donné notre parole que rien ne se ferait sans concertation avec le directeur de cabinet du préfet de la Loire. Nous ne voulons pas de désordre qui desservirait notre cause pacifiste et locale englobant populations riveraines et locales, salariés du peuple de base, industriels et agriculteurs (qui s'activent en mode silence/autonomie) mais nous faisons "tampon" avec notre base qui commence à s'agiter depuis plusieurs semaines.

Presidence rep 001 jpg a jpg repuNous ne cèderons sur rien et nous ne lâcherons rien sur le TMB/Méthanisation vers Andrézieux-Bouthéon ou ailleurs ! Le message a été reçu 5/5 par la présidence de la République et donc par le préfet de la Loire voire même celui de la nouvelle grande région Auvergne/Rhône-Alpes, à Lyon, parce que nous sommes respectueux de la parole donnée à l'Etat !

Lors de ce conseil consultatif en date du 22/01/2016, le SYDEMER a présenté de "façon synthétique" l'analyse des 3 sites d'implantation potentiels de la future Méga "Usine à poubelles" de la Loire afin de donner un "avis motivé" sur le site d'implantation le plus "pertinent", tout en précisant aux membres présent "NOTA : Phase cruciale du projet et rapport de confiance nécessaire entre le SYDEMER et vous, le SYDEMER attend la plus stricte confidentialité sur ces données : préserver un climat serein pour choix des élus".

M19 004 2 jpg 2

Le SYDEMER a rappelé les fondements de son projet :

Situation actuelle : installation de Stockage de Déchets Non Dangereux (ISDND) de Borde Matin à Roche-la-Molière, déchets résiduels du territoire enfouis sans valorisation préalable, autorisation administrative jusqu'en 2026 pour 500 000 T/an, propriété et exploitation privée avec situation monopolistique.

Pourquoi une "Usine à poubelles" (le terme est de nous) :

Répondre aux évolutions réglementaires part rapport à la LTE (Loi de transition Energétique) afin d'assumer et garantir l'avenir du traitement des déchets afin de retrouver une maîtrise publique (à minima foncière)..... avec (en illustration de l'Usine de Marseille/Fos-sur-Mer qui ..... soulève les populations locales épouvantées par les odeurs insupportables et les risques sanitaires).....

M19 8

En 2010 INERIS a présenté un rapport accablant contre les risques sanitaires et accidentels liés à la Méthanisation : (Scénarios accidentels retenus pour une configuration de taille industrielle et agricole : Rupture guillotine d’une canalisation de biogaz située à l’extérieur, Explosion dans un local industriel de compression de biogaz liée à une rupture guillotine d’une canalisation de biogaz, Explosion dans un local de séchage liée à une rupture guillotine d’une canalisation de biogaz, Explosion dans un digesteur industriel ou agricole en fonctionnement normal et à vide. Méthanisation : Explosion de l’ATEX interne dans un gazomètre agricole ou industriel, Explosion de l’ATEX formée suite à la ruine du gazomètre. Les principaux risques de ces différents types de biogaz sont liés à leurs principaux composants : Inflammabilité / explosibilité (méthane, hydrogène, sulfure d’hydrogène), Toxicité aigüe par inhalation (sulfure d’hydrogène), Anoxie (CO2, N2). Enfin, outre le sulfure d’hydrogène, le biogaz contient, à l’état de traces, des gaz odorants (composés soufrés dont mercaptans, azotés, aldéhydes, acides gras volatils) pouvant entraîner des nuisances olfactives." - 6 mai 2010 -

Composition du biogaz : Éléments majeurs : CH4, CO2, H2O, H2, O2 Éléments mineurs : H2S (hydrogène sulfuré) : jusqu’à 5000 ppmv. Toxique, explosif et nocif pour l’environnement : lors de la combustion, se transforme en SO2 (origine des pluies acides) : valeur maximum de rejet sur installations de Méthanisation : combustion fixée à 200 mg/Nm3 par arrêté du 25/07/1997 : Composés organiques volatils (total < 1% v/v). Certains sont toxiques/cancérigènes. Lors de la combustion, ils se transforment en CO2, Métaux : peu de données. Ils sont présents en ultra-traces, Particules : existent dans le biogaz mais sont éliminées par tous les traitements. - 6 mai 2010 -

Quels risques sanitaires dont CANCERS ou risques industriels

dont EXPLOSIONS potentielles pour les salariés du Groupe COMBRONDE...

Syd2 048

si le projet de Méga Usine à poubelles (centre de la croix en violet)

venait se positionner sur le site de la ZAC

L'Orme/Les Sources à Veauche/Andrézieux-Bouthéon ...M19 021..... ou pour les salariés de NESTLE PURINA PECTARE FRANCE

à Andrézieux-Bouthéon...

Pig and 044.... ou pour les autres entreprises de transports

situées à proximité des transports COMBRONDE.....Pig and 043

....ou pour la verrerie O-I MANUFACTURING à Veauche

dont les palettes risques d'être souillées par les odeurs...

Mfr 42 044....des jus issus de la méthanisation des

215 000 T de DMR issus des poubelles de la Loire ?

Explosion dans un local industriel de compression de biogaz liée à une rupture guillotine d’une canalisation de biogaz ATEX à la stoechiométrie dans le local de compression suite à une fuite de canalisation de biogaz sous une pression de 1,8 bar rel et un diamètre de 300 mm, sans tenir compte de la ventilation du local de 9 000 m3. L’explosion primaire dans le local suite à l’inflammation de l’ATEX à la stoechiométrie dans le local de compression éjecte à l’extérieur 90 % du volume inflammable initial à travers les parois soufflées du local

Distance d’effets à 200 mbar : 95 m

Distance d’effets à 140 mbar : 125 m

Distance d’effets à 50 mbar : 300 m

Distance d’effets à 20 mbar : 675 m

Des projections de débris (bardage,…) sont possibles sur quelques dizaines de mètres.

Méthanisation - 6 mai 2010- 19

...... améliorer l'impact environnemental, production locale d'énergie verte et de récupération, réduction des Gaz à effet de Serre émis (gain d'environ 250 000 T équivalent CO² par an à l'échelle du SYDEMER, réduction risque de nuisances olfactives/résidus stockés : installation confinée, avec captation et traitement de l'air vicié !

Le SYDEMER a présenté les sites étudiés par le cabinet MERLIN : ZA L'Orme les Sources, la ZAIN Opéra Parc International (Andrézieux/Bouthéon/La Fouillouse) et Borde Matin à Roche-la-Molière.

M19 20

Les critères que l'antique Conseil consultatif du SYDEMER n'a pas retenu !!!

Les 8 principaux critères retenus par le conseil consultatif du SYDEMER ont été les suivants :

1 - Risques de nuisances, 2- Environnement de proximité, 3- Opportunité pour le secteur, 4- Zones naturelles protégées et identifiées, 5- Débouchés biogaz/CSR, 6- Shéma de transfert, 7-Risques naturels/industriels et servitudes associées, 86 Accessibilité au site.

Le prix à la T ? Cela n'a intéressé personne ! L'Usage actuel et antérieur de la parcelle ? Que nenni ! La viabilisation du futur site ? Que dalle ! Peut-être que les co-administrateurs du SCOT Sud-Loire/SYDEMER ont pensé que cela ne pouvait pas intéresser les élu-es composant le territoire du SYDEMER (Hypothèse 2012 : Population 2030 : 590 à 627 000 habitants).

A l'heure où le président de la Région Auvergne/Rhône-Alpes, Laurent WAUQUIEZ, prône l'exemplarité financière des élu-es, n'aurait-il pas été plus intéressant pour le SYDEMER/Cabinet MERLIN de communiquer à ce "Conseil consultatif" - composé d'une antique représentation territoriale datant des années 2010/2011 - le coût de traitement des DMR (Déchets ménagers résiduels : les déchets ménagers résiduels (sacs noirs) sont constitués des déchets restants à l'issue de toutes les opérations de tri, recyclage et valorisation. Ils sont appelés « déchets ultimes » et sont destinés à être enfouis) à l'échéance 2030 et ce, par Annuité, Fonctionnement, Evacuation, Recette.... en bons comptables des deniers publics ?

Pour choisir le meilleur site, les représentant-es du Conseil consultatif n'ont pas eu à se fatiguer les neurones puisque les shémas avec leur point de vigilance (en bleu) et leur point faible (en rouge) ont décerné la médaille d'or au site de l'Orme (Andrézieux-Bouthéon) et la médaille d'argent à la ZAIN Opéra Parc International (Andrézieux-Bouthéon) tandis que le site de Roche-la-Molière a été criblé de points faibles pratiquement à chaque page (sauf 1).

A l'Orme Les Sources : Aucun point faible, que du bonheur, en fait ! Aucun Point rouge pour le risque de nuisances (Position des riverains/vents dominants et Impact flux camions) hormis un Point de vigilance pour le "Passage sur une courte portion de la RD 200 déjà sollicitée (amont) accès SNF et commune Saint-Bonnet-les-Oules", selon le SYDEMER/Cabinet MERLIN), aucun point faible pour l'Environnement de proximité ...... alors que l'Environnement industriel commence à monter au créneau..... (Le collectif CHUPA vient d'informer le transporteur François COMBRONDE sur le projet du SYDEMER qui ne semble pas l'entendre de cette oreille), que la proximité de l'aéroport de Saint-Etienne-Bouthéon et des activités de loisirs sont situés à partir de 400 m et que les 1ères habitations sont situées à partir de 420 m.

Les vents dominants à l'Orme/les Sources ?

Il semblerait que nous ayons une carte des vents dominants un peu plus précise que celle du SYDEMER puisqu'elle indique également la vitesse. Rassurez-vous, nous ne l'avons pas reçu de la responsable de la DGAC de l'aéroport de Saint-Etienne-Bouthéon qui n'a rien voulu nous communiquer.

M19 021 2 jpg aPar contre, nous avons reçu un mail très sympa du service de presse de la préfecture de Région à Lyon - à qui nous avons fait une demande officielle - et qui nous a guidé pour vous informer de façon correcte sur la juste position des vents dominants à Andrézieux-Bouthéon. 

Rose dv and 001 jpg a

Notre carte des vents mauvais à Andrézieux-Bouthéon est un peu plus précise :

On peut constater que le groupe COMBRONDE et les entreprises proches risquent d'être complètement impactées par les risques sanitaires et accidentels potentiels liés à la méthanisation des poubelles (composées notamment de couches culottes imbibés d'urine et d'excréments, de serviettes hygièniques bien dosées et contenant des produits chimiques permettant une meilleure absorption et qui peuvent exceptionnellement causer des effets indésirables, d'oeufs pourris, de cadavres d'animaux, de lisiers, de fientes, fumiers, de restes alimentaires qui auront bien macéré quand il fera 38° à l'ombre, etc...) des 600 000 habitants de l'immmense territoire du SYDEMER !

Les "quelques habitations" dénommées ainsi par le SYDEMER/cabinet MERLIN et situées au Nord/Ouest auront à subir les mêmes désagréments tout comme les premières habitations situées à partir de 420 m. Le SYDEMER/Cabinet MERLIN a oublié de préciser que le tribunal administratif de Pau avait donné raison à une dame habitant à moin de 500 m d'un projet d'Usine à poubelles identique à celui prévu par le SYDEMER  (Nous avons remis une copie de ce jugement au directeur de cabinet de Mr le préfet de la Loire) !Pig and 039

L'Orme les Sources (située dans le périmètre de protection du site SNF SEVESO) et en face des hauteurs de Saint-Bonnet-les-Oules n'a pas été considérée comme proche de zones naturelles protégées. Evidemment, il n'y en a pas de recensées. Les espèces protégées situées vers SNF ont été priées de dégager sous les coups de butoir des pelleteuses et les engins de chantier comme nous l'avons dénoncé dans notre pétitition qui est la 1ère de France à récolter autant de signatures (internet et papier) en matière de TMB..

Quelques points de vigilance (en bleu) ont tout de méme été retenu pour ce site de L'Orme/Les Sources :

- Débouchés Biogaz + CSR : possibles débouchés CSR à moyen et long terme.

- Schéma de transfert, Impact sur les transports" : (Impact pour les bennes provenant de l'Ondaine : bilan transport amont/aval d'environ 6 M T/km). Bonjour les rotations des camions !

La médaille d'argent a été décernée au site de la ZAIN Opéra Parc International Andrézieux-Bouthéon/La Fouillouse qui a eu droit comme son "collègue" le site de l'Orme/Les Sources à ses petits Points de vigilance de couleur bleu....

M19 022..... mais à aucun point faible (en rouge) : Zain 127

La ZAIN Opéra Parc International qui se veut la vitrine chic de la Loire est dans un état de décomposition et de dégradation avancé. Les 117 M€ d'investissement du SYDEMER pour la filière chiffrée en 2012 serviront-ils à éponger les dettes de cette zone délabrée située....

And foot 022......juste en face du nouveau complexe sportif de la Gouyonnière (où les terres agricoles - juste en face - viennent d'être massacrées et bien nivelées par les engins de chantier en ce début d'année 2016 ...

And foot 41

.....ce qui n'a pas suscité la moindre protestation des conseillers départementaux PS Pierrick COURBON ou Arlette BERNARD (canton 16 - Saint-Etienne -3) pourtant tellement ardents défenseurs des terres agricoles mais ailleurs qu'à Andrézieux-Bouthéon ....suivez notre regard LOL en direction de Roche-la-Molière, SVP)......

And foot 040.....d'une capacité totale de 5 000 places (à l'occasion de l'Euro 2016, ce nouveau stade a été retenu par les instances de l'UEFA pour être mis à la disposition des équipes nationales qui souhaiteraient en profiter).

- Périmètre de protection du site SNF (SEVESO) en limite de site ou distant de 50 m (mais non concerné par les contraintes réglementaires).

- Servitudes aéroport : Servitudes enduisant contraintes sur forme de méthaniseurs et implantation des bâtiments.

- Accessibilité au site : Aucune dessserte ferroviaire possible.

- Zones naturelles protégées (Natura 2000, espèces protégées, captage eau potable, ZNIEF) : Corridor écologique en bordure, ZNIEFF Type I 430 m et ZNIEFF Type II à 240 m.

- Débouchés Biogaz + CSR : Réseau gaz transport uniquement (raccordement plus important) et possibles débouchés CSR à moyen et long terme. (Alors que ni SNF et NESTLE ne sont intéressés par le Biogaz et le CSR, selon nos informations).

- Schéma de transfert, impact sur les transports : Impact pour les bennes provenant de l'Ondaine : bilan transport amont/aval d'environ 6 M T/km. Bonjour les rotations des camions !

M19 023Par contre, les membres de l'antique Conseil consultatif ont eu droit à la "totale" pour le 3° et dernier site : celui de Borde Matin à Roche-la-Molière qui a été "bombardé" de Points faibles (en rouge) dans les documents. A croire que la réunionite de cet antique Conseil consultatif ne se sera tenu que pour éliminer ce 3 ° site où le SYDEMER/Cabinet MERLIN ont sonné particulièrement la "charge" sur les zones naturelles protégées et plus sur le Corridor écologique qui empiète sur 2 ha.

Tout a été fait pour laisser à penser - sans aucune information supplémentaire et complètement à charge - que la future Usine à poubelles aurait un impact directe sur le Corridor écologique.

Le Collectif CHUPA entend dire la VERITE aux élu-es du SYDEMER et aux 600 000 habitants concernés sur cette zone naturelle protégée que le SYDEMER a oublié de parler de façon plus approfondie aux 18 structures de cet antique Conseil consultatif :

Corridor :

Le Schéma de cohérence Territorial (SCoT) Sud Loire arrêté le 06/06/13 définit, entre autres, les objectifs de préservation et de restauration des corridors terrestres. Du SCoT est issu le Document d’Orientation et d’Objectifs (DOO). C’est le DOO qui précise les modes d’application du SCoT. Il répertorie les espaces naturels, agricoles et forestiers en vue de leur préservation et notamment les corridors écologiques terrestres.

Le corridor écologique terrestre est un ensemble d’espaces qui doit permettre le passage de la faune (dans le but de faciliter les échanges génétiques et préserver la biodiversité). Ces espaces sont composés de zones naturelles ou agricoles peu urbanisées. Ils permettent de mettre en relation les cœurs verts du territoire.

Sur les vues aériennes ci-dessous (issues du SCoT Sud Loire) figure le tracé du corridor écologique de Roche la Molière – Saint-Genest Lerpt. Rlma

Cette prise de vue correspond à la planche F

de la vue aérienne située ci-dessous.

Rlmb

Autre point faible visé par le SYDEMER/MERLIN : Voie d'accès à réaliser, avec traversée du corridor écologique ou servitude de passage société SITA pour accès mutualisé avec ISDND.

Or, le SYDEMER/Cabinet MERLIN n'a pas précisé que l'on observe que le corridor passe par la zone qui correspond à l’entrée du site. Pour autant, l’implantation du projet du SYDEMER à l’ouest de l’ISDND n’aurait aucun impact supplémentaire sur le corridor puisque l’entrée du site sera conservée en l’état et servira aux deux installations. La voie d’accès au SYDEMER passera par un talus qui n’est que très partiellement concerné par le corridor : le ratio de surface impactée potentiellement par le talus est infime au regard de la taille du corridor et ne remet pas en cause sa fonctionnalité. De ce fait, le déplacement des espèces n’est pas ou de façon négligeable entravé, ce qui est l’objectif d’un corridor.

De nombreux camarades écologistes nous ont fait par de leurs craintes concernant le Ruisseau Borde Matin. Nous leur apportons les précisions suivantes que le SYDEMER/Cabinet MERLIN a "oublié"  de préciser :

Le Borde Matin est un cours d’eau qui est retenu en amont hydraulique du site sur la partie Nord Est par une digue. Il est canalisé par un ouvrage foré dans le substratum rocheux sous l’installation de stockage. Dans ce forage passe la canalisation de dérivation qui est constituée de PEHD (polyéthylène haute densité). Cette canalisation ressort en aval hydraulique du site au sud-ouest. Protégé par cette canalisation, le ruisseau n’entre pas en contact avec les déchets.

Conformément à l’arrêté préfectoral de l’ISDND, des analyses sont réalisées sur le cours d’eau en amont et en aval de la canalisation de dérivation. Ces points de prélèvement sont nommés respectivement Borde Matin amont et Borde Matin aval.

L’installation de traitement des lixiviats du site rejette les effluents traités en aval du point de prélèvement nommé Borde Matin aval. Ces rejets sont prélevés puis analysés à fréquence hebdomadaire. L’arrêté préfectoral définit les seuils de rejet pour les effluents traités.

En plus des prélèvements et analyses  déjà cités, des analyses sont faites sur le Borde Matin en aval du rejet de la STEP, le point de prélévement est nommé Borde Matin 50m après rejet.

Enfin, le Borde Matin est un affluent de l’Ondaine qui se trouve environ 800 m en aval du site sur la commune de Firminy. Des analyses sont également faites sur l’Ondaine en amont et en aval de l’affluence du Borde Matin. Depuis 2012, en plus des analyses prévues à l’arrêté préfectoral l’indice biologique global normalisé (IBGN) et l’indice biologique diatoméees (IBD) sont réalisés annuellement sur l’Ondaine.

Les prélèvements sont réalisés par un cabinet extérieur et analysés par un laboratoire accrédité. L’ensemble des résultats est transmis à la DREAL, communiqué dans le rapport annuel d’activité consultable par tous et présenté lors de la CSS.

Le SYDEMER/Cabinet MERLIN a oublié de préciser aux membres de l'antique Conseil consultatif que lors de la dernière Commission de Suivi de Site (CSS) du 17/11/2015 à Borde Matin, Florence NICOLAS, directrice gestion des Déchets de Saint-Etienne Métropole en tant qu'expert (invitée) n'avait pas émis d'observations sur une potentielle pollution de ces 2 cours d'eau ....puisque le site de Borde Matin respecte les prescriptions de l'arrêté ininial d'autorisation qui date de 1997 et qui s'applique jusqu'en 2026, comme nous l'a confirmé la DREAL.

Autre points faibles qui ont matraqué le site de Borde Matin :

- Risques de nuisances : Traversée de zones habitées à Roche-la-Molière pour les principaux accès alors qu'il n'y en a pas eu de recensées pour les 2 sites d'Andrézieux-Bouthéon.

Si l'autoroute A 72 reliant Andrézieux-Bouthéon était fermée momentanément à la circulation....

Orcival 004.....les camions ne seraient-ils pas obligés de rouler sur la D 1082, vers les zones habitées et résidentielles des quartiers chics de La Fouillouse gérée par l'excellent maire Yves PARTRAT, et notamment non loin de la maison de retraite, la Crèche Halte Garderie La Cachette des Ecureuils, la salle polyvalente, et plus grave encore presque tout près des Ecoles primaires publiques Les Cèdres ?

Et pour terminer, nous ne pouvons pas rester bouche-bée devant les commentaires - à charge - sur les vents dominants de Roche-la-Molière présentée par le SYDEMER/Cabinet Merlin à l'antique Conseil consultatif de ce 22/01/2016 :

Rose dv and 001

NOTRE CARTE de la ROSE des VENTS DOMINANTS à ROCHE-LA-MOLIERE observés au niveau de la station de mesure de Saint-Etienne Grand Clos (période 2012 à 2014) se semble pas être la même que celle communiquée par le SYDEMER à l'antique Conseil consultatif du 22/01/2016.

- Sous vents dominants : centre de stockage, zone habitée de Beaulieu (500 m Nord), habitations isolées (500 m Nord-Est), alors que les Sous vents dominants ont été grossièrement minimisés pour le site de l'Orme/Les Sources (pourtant composées de zones industrielles et de "quelques habitations à 1 km Nord-Ouest" - les "quelques" est employé par le SYDEMER/Cabinet Merlin -)...

M19 020 jpg bQuels intérêts pour le SYDEMER/Cabinet MERLIN de minorer le nombre des habitations vers le site de L'Orme/Les Sources à Andrézieux-Bouthéon/Veauche ???

.....ou le site de la ZAIN Opéra Parc International (aéroport, activité loisirs, zone habitée le Belvédère à + d'1 km Sud-Est) !!!

Nous demandons à Eric BERLIVET le président du SYDEMER de convoquer une nouvelle réunion du Conseil consultatif - élargi à notre Collectif CHUPA "Halte Usine à poubelles vers Andrézieux-Bouthéon" qui est le SEUL à apporter toute la vérité et qui représente plus de 9 000 personnes - en tenant compte de tous les paramètres sur un choix correct de site sans parti pris et ce, afin que la CONCERTATION sur le choix du site - promise par le SYDEMER avec les populations concernées par ce projet de Méga "Usine à Méthanisation de nos poubelles"  - se fasse de façon la plus démocratique possible et non avec des structures antiques datant de 2010/2011 !

Cette réunion du 22/01/2016 de l'antique Conseil consultatif dans les locaux du SYDEMER à Saint-Etienne est ABSOLUMENT caduque car elle n'est pas encadrée par le respect de la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte qui a été publiée au J.O le 18/08/2015.

Le SYDEMER doit ainsi revoir, D'ABORD, ses objectifs de valorisations matière et biologique des déchets ménagers de son territoire et non choisir dans la précipitation absolument un site qui serait en désaccord avec la ministre de l'Environnement, Ségolène ROYAL, qui a déclaré sans ambiguïté : "La loi étant maintenant promulguée, chacun doit pouvoir passer à l'action".

K1 024 jpg 3

Les révoltés vers Andrézieux-Bouthéon

en Auvergne/Rhône-Alpes ne lâcherons rien !

Fly 001

Reportage : Marc-Claude de PORTEBANE ©

Porte-parole du Collectif CHUPA

marc-75@laposte.net

Pour info : cet article doit être communiqué aux 600 000 habitants composant le SYDEMER. Merci de ne pas oublier de porter la mention "L'Idiot provincial ©

Le collectif CHUPA rend une visite surprise à la CSS du site à poubelles de Borde Matin à Roche-la-Molière (42) !

Fuites écolos à la Commission de suivi du Site (CSS) :

le Collectif "HALTE Usine à poubelles vers Andrézieux-Bouthéon"

a commencé à visiter le plus grand site à poubelles de la Loire

de Borde Matin à Roche-la-Molière !

Part 007

ACTE I

Le vent soufflait encore très fort hier, lorsque plusieurs militants du Collectif C.H.U.P.A (dont leur porte-parole Marc-Claude de PORTEBANE) sont venu visiter le centre de stockage de Borde Matin à Roche-la-Molière (banlieue de Saint-Etienne) exploité par la Satrod (une fliale du groupe SITA) spécialisée dans le transfert et le traitement des déchets ménagers et assimilés par stockage en classe II.

L'occasion aussi de faire connaissance avec Jacky BORNE, vice-président de la FRAPNA Loire sur le site et de représentants d'autres associations locales environnementales à Roche-la-Molière, dans la journée, comme avec Oumissa AMAKOUD, la présidente-adjointe de l'Association socio-culturelle pour la défense du quartier Beaulieu-Pontin et de son environnement, qui a très gentiment reçu chez elle le porte-parole du Collectif C.H.U.P.A pour lui faire part de l'état d'abandon inadmissible de son quartier par la municipalité..... dirigée par l'équipe du maire Eric BERLIVET ..... qui est aussi le président du SYDEMER.

Le Collectif C.H.U.P.A opposé au projet d'Usine à poubelles vers Andrézieux-Bouthéon du SYDEMER - qui veut construire une usine de style TMB (Tri mécano-biologique) via la méthanisation qui soulève des vagues d'indignation dans la France entière - a voulu connaître les installations de stockage des déchets existantes dans la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Le SYDEMER ayant invité d'autres associations environnementales à visiter de telles usines TMB comme vers Hénin-Beaumont, le Collectif C.H.U.P.A, qui représente plus de 8 000 personnes au travers sa pétition, a décidé de se passer de l'improbable invitation du SYDEMER puisque cette collectivité ne communique pas sur le choix de son futur site, ni sur le choix de filière tout en méprisant les citoyens qui sont tenus dans l'ignorance. Aucun maire n'a pris de délibération pour s'exprimer sur le sujet.

Le mutisme - avec les deniers publics - ne commence-t-il pas à coûter plus que très cher au contribuable ? La concertation promise aux habitants sur le choix du site par le SYDEMER ne semble pas venir.

Au contraire, devant l'opposition du Collectif C.H.U.P.A, les élu-es du SYDEMER - aux dernières nouvelles - tenteraient de passer en "force" - en imposant un site aux populations locales puis choisiraient la filière car celle choisie en 2012 n'a plus l'aval du ministère de l'environnement et encore moins du législateur.

C'est donc vers Andrézieux-Bouthéon - où il n'y aurait aucun débouché biogaz ou CSR - où le "coup de force" tenterait de s'imposer et plus particulièrement dans la ZAIN OPERA PARC International qui au lieu de repésenter la vitrine "chic" de la Loire n'est qu'un vaste champs de ruines et de dégradations naturelles et physiques.

Le Collectif C.H.U.P.A - après avoir été alerté par des élu-es et des militants d'associations environnementales-, a découvert fin d'année 2015 qu'une réunion de la Commission de Suivi de Site (CSS) avait eu lieu sur le site de Roche-la-Molière.

Parmi les représentants des administrations publiques, il fallait noter la présence de Pascal SIMONIN et Cécile MASSON pour la DREAL, Odile PRACCA et Isabelle GRANGETTE pour la DDPP, René CHEVRON pour la DDT et Denis DOUSSON pour l'ARS.

Le responsable du site Marcel CERDAN représentait l'entreprise Sita et parmi les délégués des collectivités territoriales, il fallait compter sur la présence de Mireille FAURE, conseillère déléguée à Roche-la-Molière, Henri BOUTHEON, 1er-adjoint au maire du Chambon-Feugerolle, le très sympathique Raphaël BROUALLIER, adjoint-au maire de Firminy, Juliette HAUW, adjointe en charge du Développement durable à Unieux et Eric BERLIVET en tant que vice-président de Saint-Etienne Métropole (SEM).

Parmi nos collègues représentants des associations de protection de l'environnement et des riverains il fallait compter sur la présence de Jacky BORNE, d'Oumissa AMAKOUD, de Pascale DUROUSSET de la Coordination départementale pour une gestion écologique des déchets et de Sébastien TEYSSIER, directeur de la LPO.

A noter également la participation de Florence NICOLAS, la directrice Gestion déchets de Saint-Etienne Métropole .... que le Collectif C.H.U.P.A a essayé de joindre - vainement - à plusieurs reprises.

En vrac, en ce qui concerne la présentation des dossiers d'informations annuels 2013 et 2014, Florence NICOLAS aurait demandé "des précisions sur les résultats d'analyse d'azote, le taux de valorisation, ", Jacky BORNE " des explications sur la qualité des lixiviats ou sur la production de biogaz"....

Au niveau des inspections, Florence NICOLAS aurait avoué "convenir" que "L'orientation vers la méthanisation serait cohérente avec la politique générale de gestion des déchets puisque le stockage de matières organiques fermentescibles n'est pas la vocation d'une ISDND"..... alors que le tribunal administratif de Pau vient d'annuler l'arrêté préfectoral autorisant le syndical du coin des Hautes-Pyrénées à exploiter une unité de valorisation de déchets non dangereux sur la commune de Bordères-sur-l'Echez !!!!!V4

A Saint-Barthélémy-de-Vals (près de Valence), le compost sort de chez VEOLIA. La remorque - non-bâchée - pleine à craquer de compost de très mauvaise qualité qui a déjà dégueulé sur la chaussée - sera étendue dans les champs des alentours. Malheureusement nos camarades étaient planqués aux alentours et la discussion a tourné à l'aigre avec cet agriculteur qui a voulu "confisquer" l'appareil photo. Il a fallu l'intervention du maire de Saint-Barthélémy-de-Vals pour que cet agriculteur arrête de "menacer" notre camarade. Les riverains n'en peuvent plus du passage des convois de compost dans les communes. Les élus et les populations locales de Saint-Barthélémy-de-Vals en ont plus que marre de ce projet de ce genre d'usine TMB/Méthanisation qui devrait voir le jour vers Andrézieux-Bouthéon dans la Loire !!!! - Photo Collectif CHUPA

"D'autres visites sont programmées sur le site de Borde Matin et nous espérons que nous continuerons de le faire de façon concertée et démocratique avec le directeur du site de SITA de Roche-la-Molière pour mieux comprendre l'actuelle valorisation des déchets du département de la Loire" nous ont déclaré plusieurs membres du Collectif C.H.U.P.A qui espèrent être aussi bien les bienvenus sur d'autres sites en France comme par exemple chez VEOLIA à Valence où nous avons quelques "bombinettes" à retardement qui ne vont pas tarder à "péter" au nez et à la barbe des dirigeants du SYTRAD (le SYDEMER local) qui n'en finit plus de jeter l'argent public par les fenêtres parce que les usines TMB sont non seulement un désastre pour l'environnement mais aussi un gouffre pour les contribuables, notamment en ce qui concerne l'exploitation du site de Saint-Barthélémy-de-Vals où des pratiques scandaleuses seront mises sur la place publique.

Et les "menaces" contre nos camarades écologistes de la région de Valence seront mises à nu.

Des comptes sur le gaspillage de l'argent public seront bientôt demandés aux élu-es mais aussi aux responsables administratifs de certaines collectivités qui devront répondre de leur responsabilité personnelle ou in solidum sur des projets sur-dimensionnés.

N'oublions pas, aussi, que Laurent WAUQUIEZ a insisté sur l'importance de réduire les dépenses publiques lors de son élection à la présidence de la nouvelle grande région Auvergne/Rhône-Alpes.

Ceci doit être valable aussi bien que pour le département de la Drôme que de la Loire.

Nous attendons avec impatience la facture d'honoraires (qui sera envoyée par le bureau d'études au SYDEMER), dont nous voulons une copie.

Dans ce pays, nous avons une Cour régionale des comptes ! Nous la tiendrons informée si l'on nous fait de la "rétention" de l'information !

A suivre...

Traitement Filière/T : #SYDEMER refuse RDV sur projet Usine à Poubelles TMB/Méthanisation, Paul CORRIERAS ou Alain MARQUET plus disert sur vrai prix ?

Deux mois après notre demande de RDV

avec le président du SYDEMER Eric BERLIVET :

notre Collectif aimerait bien connaître la vérité

sur le vrai prix du traitement de la filière SYDEMER !

image: http://collectifhalteusinepoubellesandrezieuxboutheon.e-monsite.com/medias/images/gale-008.jpg-1.jpg?fx=r_900_162

Gale 008 jpg 1

Le 28/07/2015, nous confirmions par mail notre demande de RDV auprès de la secrétaire Laëtitia OLIVIER pour un entretien avec Eric BERLIVET, le président du SYDEMER et maire de Roche-la-Molière afin d'en connaître un peu plus sur la concertation promise au grand public concernant le/les sites d'implantation de la future Usine à poubelles vers les sites d'Andrézieux-Bouthéon et/ou La Fouillouse et/ou Roche-la-Molière.

Notre Collectif aurait aimé également avoir quelques infos complémentaires concernant le vrai prix à la tonne de la future filière du traitement de nos ordures ménagères que les élu-es du SYDEMER voudraient mettre en place, comme nous vous le démontrons ici dans un document assez confidentiel.

Pourquoi ne pas communiquer avec le grand public sur le vrai prix de la filière ????

Le couperet est tombé hier dans l'après-midi à 16h06 : ce sera donc NIET.

Patience, patience, donc.

- En saurons-nous plus par Paul CORRIERAS : 7° adjoint de Saint-Etienne, en charge de la démocratie locale, la proximité, la gestion de l’espace public (conseils de quartier, accueil nouveaux stéphanois, éclairage public, propreté, collecte des déchets avec Saint-Etienne Métropole, entretien voirie, déneigement, sécurité hivernale, jardins ouvriers, espaces verts, parcs et jardins, coordination des actions « animal dans la ville » et « ville éthique) ? Les administrateurs des "Jardins Volpette" en savent-ils plus, eux, sur la 2° concertation promise par le SYDEMER ?

- En saurons-nous plus par Alain MARQUET : Conseiller municipal de La Tourette, 2° Vice-Pdt SYDEMER, délégué à la CC Pays de Saint-Bonnet-le-Château, membre du Syndicat Intercommunal d’Adduction d’Eau du Haut-Forez qui est adhérent au Syndicat Mixte de Production et d’Adduction d’Eau (SMPAE), vice-pdt du Téléservice du Haut-Forez ? Jean Proriol du SMPAE pourra-t-il éclairer notre lanterne, lui ?

Quelle sera donc la future communication des élu-es du SYDEMER avec notre Collectif "Halte à l'Usine à poubelles vers Andrézieux-Bouthéon -Loire" ???

LIEN : http://collectifhalteusinepoubellesandrezieuxboutheon.e-monsite.com/blog/halte-usine-a-poubelles-vers-andrezieux-boutheon-la-fouillouse-roche-la-moliere/concertation-sur-choix-du-des-sites-le-sydemer-nous-refuse-un-rdv-sur-la-future-usine-a-poubelles-tmb-methanisation.html

Régionales 2015 : la candidate-sénatrice PCF/FDG Cécile CUKIERMAN s'acoquine avec l'UMP dans un groupuscule opposé aux déchets de Roche-la-Molière !

Le Collectif "Halte à l'Usine à poubelles vers Andrézieux-Bouthéon"

dénonce le copinage de la sénatrice Cécile CUKIERMAN

(tête de liste PCF Régionales 2015 Auvergne/Rhône-Alpes)

avec l'ex-candidate UMP de Roche-la-Molière !

Cuku 029

Alors que la guerre fait rage sous fond de tensions et de divisions entre le Parti de gauche, les Verts et le PCF de la grande région Auvergne/Rhône-Alpes, tout cela parce que des élu-es communistes refusent de signer la charte éthique du « Rassemblement » qui interdit le cumul du mandat de conseiller régional avec un mandat parlementaire, alors que la liste PCF (dominée par des intérêts petit-bourgeois de cumul des mandats personnels) risque de subir une belle claque en faisant le mauvaix choix de se présenter seule et de ne pas atteindre la barre des 5% des suffrages exprimés pour pouvoir fusionner au second tour avec le PS, comme prévoit également de le faire le rassemblement mené par EELV, une dernière nouvelle à vous donner la nausée vient en rajouter une nouvelle couche sur la drôle de politique menée par la sénatrice PCF de la Loire Cécile CUKIERMAN....dans la Loire précisément !

Quel intérêt pour les travailleurs d'être représenté-es aux instances régionales de la région Auvergne/Rhône-Alpes par des candidat-es "communistes" qui ne veulent pas aller dans le sens de la collectivité mais dans celui de leur propre intérêt en cumulant des mandats électoraux en ne respectant pas cette fameuse charte de bon sens et de non-cumul des mandats ?

Comme le relève fort justement Rue 89 Lyon, "Cette « charte » revenait à priver Cécile Cukierman et André Chassaigne (respectivement chef de file et porte-parole du PCF) d’une place éligible puisqu’ils sont déjà parlementaires" !!!!

Le dernier "coup de poignard" dans le dos des travailleurs que vient de faire Cécile CUKIERMAN s'est réalisé cette semaine, sur Facebook, en rejoignant un groupe hétéroclite composé de "revanchards", de ceux ou celles qui sont et seront les ennemis irréductibles de la cause communiste mondiale et surtout nationale, de ceux ou celles qui ne cessent de "flinguer" le gouvernement de François HOLLANDE ou qui n'ont eu de cesse de critiquer les gestions communales de gauche, notamment celle de Roche-la-Molière...en 2013, quand elle était dirigée de 2003 à 2014 par la camarade PS, Marie-Hélène SAUZEA (1er adjoint : Olivier BROUILLOUX Finances - grands projets développement urbain ; 2ème adjoint : Charles CHAREYRE Personnel - service à la population ; 3ème adjoint : Serge FERNANDEZ Culture ; 4ème adjointe : Annie PASTEL Communication ; 5ème adjointe : Odette BLANCHARD Affaires sociales - CCAS - Personnes agées - petite enfance ; 6ème adjointe : Carla CHAMBON Affaires scolaires ; 7ème adjoint : Jean-Claude MEUNIER Voirie - Urbanisme ; 8ème adjoint : Philippe KOSINSKI Sport ; 9ème adjointe : Michèle FONTBONNE Cadre de vie - Développement durable...) !

Cuku3 006

En effet, mardi dernier, Cécile CUKIERMAN (ajoutée par Ivan CHATEL) a rejoint sur Facebook le groupuscule "STOP aux déchets à Roche-la-Molière" fondé par Olivier BROUILLOUX, le chef de file de l'opposition municipale au maire Eric BERLIVET qui est également président du SYDEMER de Saint-Etienne, cette structure qui veut installer une Usine à poubelles vers Andrézieux-Bouthéon mais aussi à Roche-la-Molière, comme le dénonce amplement depuis plusieurs mois le Collectif "Halte à l'Usine à poubelles vers Andrézieux-Bouthéon".

Cette association dite "STOP aux déchets à Roche" n'existe pas, comme nous l'a confirmé ce matin le bureau des Associations de la préfecture de la Loire. La camarade-cumularde Cécile CUKIERMAN et les quelques JC 42 adhèrent donc à un groupe virtuel qui n'existe que sur une entreprise capitaliste comme Facebook mais qui n'est pas enregistré à la préfecture ? MDR !

Cuku3 002

Cela ne semblent pas déranger la camarade-cumularde Cécile CUKIERMAN et les quelques JC 42 de se retrouver dans ce groupe de la planète Facebook.... avec Annie CLEMENT, l'ex-candidate malheureuse UMP (dont le parti n'a jamais cessé de cracher son venin sur la classe ouvrière, à l'image de l'infâme WAUQUIEZ qui jetait les classes moyennes contre les classes pauvres), aux élections municipales 2014, aux départementales de mars 2015 ???

Cuku3 008

Au 1er tour des municipales 2014, la liste UMP d'Annie CLEMENT avait fait un score médiocre de 17, 34 % face aux listes d'Union de la gauche d'Olivier BROUILLOUX (45,17 %) et UDI d'Eric BERLIVET (37,47 %).

Cuku2 003

Au second tour, la candidate UMP n'ayant pas donné de consigne de vote particulière (affirmant ne pas être propriétaire de ses voix), c'est la liste BERLIVET qui l'emportait avec 51, 78 %. Les réserves de voix de l'UMP ayant sans doute avantagé l'un des deux prétendants au 2° tour, (comme le constatait le site l'Internaute), donc la liste UDI.

Cuku3 005

La camarade-cumularde Cécile CUKIERMAN et les quelques JC 42 trouvent donc normal de s'acoquiner avec Annie CLEMENT qui déclarait le 19 juillet dernier sur sa page Facebook... à propos de Gaël PERDRIAU, (le maire et président de Saint-Etienne Métropole que les militants de base du PCF détestent) : "Si le charismatique et compétent maire de Saint Etienne, Gael PERDRIAU prend les choses en main dans les "quartiers" de roche la Moliere, nous ne pouvons que nous en féliciter !!" ???

Cuku3 001

Cela ne semblent pas déranger la camarade-cumularde Cécile CUKIERMAN et les quelques JC 42 de faire front commun avec la droitière Annie CLEMENT qui partageait le 19 mars dernier, la photo du Collectif citoyen et apolitique "1=1" qui dénonce les cumuls des mandats "Ils représentent leur propre intérêt, pas le vôtre, NON AU CUMUL" ! LOL

Cuku3 004Cela ne semblent pas déranger la camarade-cumularde Cécile CUKIERMAN et les quelques JC 42 de marcher main dans la main avec Annie CLEMENT qui partage sur Facebook les opinions du site "l'Opinion" qui taxait - 20/07/2015 - le camarade Roger MEI de la sorte : "Roger Meï, le dinosaure "coco" garde Gardanne" ???

Cuku3 014

Cela ne semblent pas déranger la camarade-cumularde Cécile CUKIERMAN et les quelques JC 42 de se retrouver dans un groupe où une ex-élue de la droite partage l'opinion de "Nous Citoyens Auvergne" qui donne le beau rôle au patronat qui ne cesse de grignoter les acquis sociaux des camarades ouvriers, salariés qui triment dans les usines ou qui "matraque" nos camarades de la CGT à longueur de journées de très dur labeur ?

Cuku3 012

La lutte contre le projet d'Usine à poubelles via le TMB-Méthanisation voulu par les élu-es du SYDEMER (dont l'écolo 4° adjoint au maire communiste de Firminy ou le maire communiste de Rive-de-Gier...) passe-t-elle par un rassemblement d'individus qui s'opposent, avant tout, à la classe ouvrière ?

Cela ne semblent pas déranger la camarade-cumularde Cécile CUKIERMAN ni les quelques JC 42 de la Loire alors, que mardi soir à 18h30, à la cellule du PCF de Saint-Etienne, les camarades présents - dont notre Collectif Halte à l'Usine à poubelles vers Andrézieux-Bouthéon - souhaitaient amplifier la démarche des "1 000 Rencontres" dans le cadre d'une "Rentrée offensive" en "lançant la campagne de Cécile", tandis que dans les questions posées au staf' de la camarade Cécile, le glas était sonné contre les Verts qui "sont enfermés dans l'environnement" et qui "mettent la nature avant l'humain" !

Quelle est la position de Cécile CUKIERMAN sur certains de ces 34 élus qui composent le SYDEMER :

- Pourquoi le maire de La Ricamarie, Marc FAURE, (PCF - liste Front de Gauche), a-t-il voté la délibération du SYDEMER retenant les 3 sites suivants : ZA l'Orme les Sources, la ZAIN Opéra parc international et Borde matin ?

- Pourquoi le maire de Firminy, Marc PETIT, (liste Union de la Gauche - PCF - PS - Front de Gauche- PRG - EELV) - représenté à cette séance par l'élu EELV de Firminy Raphaël BROUALLIER), a-t-il voté la délibération du SYDEMER retenant les 3 sites suivants : ZA l'Orme les Sources, la ZAIN Opéra parc international et Borde matin ?

La candidate Cécile CUKIERMAN va-t-elle se désolidariser de ses camarades de gauche de la Ricamarie et de Firminy et les autres élus de gauche qui ont voté à l'unanimité pour le choix des 3 sites retenus pour y installer la future Usine à poubelles de sud de la Loire ?

Le groupe virtuel de Facebook "Stop aux déchets à Roche" qui passe sous silence notre Collectif "Halte à l'Usine à poubelles vers Andrézieux-Bouthéon" et notre pétition qui commence déjà à représenter plusieurs milliers d'opposants à ce projet d'Usine à poubelles ne dit pas tout aux rouchons quand il déclare sur le site Agora 42 :  "Tout un chacun a compris depuis un certain temps, que si Monsieur Eric Berlivet a été nommé vice-président en charge des déchets par l’assemblée métropolitaine, ce n’est pas pour ses compétences totalement inconnues au lendemain des dernières élections municipales (2014) mais bel et bien parce qu’il représentait, pour Monsieur Gaël Perdriau – président de SEM- l’occasion rêvée de « caser » une usine de traitement de déchets sur une commune habituée depuis 40 ans à récolter la « merde » des autres. Ainsi, on ne peut qu’encourager cette initiative et inviter les habitants des communes de la vallée de l’ondaine et de l’ouest stéphanois à soutenir en masse cette légitime rébellion....".

Pour l'instant, le début de la "rebellion" revient à notre Collectif opposé au TMB via la méthanisation.

D'ores et déjà, en tant que porte-parole du Collectif "Halte à l'Usine à poubelles vers Andrézieux-Bouthéon", j'appelle nos ami-es à faire barrage aux prochaines élections régionales 2015 dans la région Auvergne/Rhône-Alpes à la liste conduite par la camarade-cumularde Cécile CUKIERMAN qui ne nous soutient absolument pas mais qui préfère intégrer un groupe qui ne dit pas TOUTE la vérité aux habitants de l'Ouest stéphanois !

Ce n'est pas normal qu'une candidate postulante, de surcroît communiste, partage son intégration à un groupe d'opposants à une usine à poubelles qui rassemble des éléments de cette droite que nous avons largement combattus et ce, individuellement en faisant élire François Hollande à la dernière élection présidentielle.

Notre Collectif continuera à dénoncer le projet TMB du SYDEMER où que ce soit sur le département de la Loire, mais n'hésitera à porter à la connaissance de ses militants, sympathisants, amis, potes, camarades... l'hypocrisie qui tendrait à faire croire aux habitants de la Loire que le SYDEMER, ce n'est qu'Eric BERLIVET et non pas un ensemble de 34 élu-es dont... des communistes, des élus de gauche comme de droite qui votent d'une seule main la plupart des décisions de BERLIVET Eric !

La rupture de notre Collectif avec le "PCF 42" de Cécile CUKIERMAN est donc totale tant qu'ils ne dénonceront pas publiquement les VOTES scélérats des élu-es de gauche lors des séances du SYDEMER !

Notre Collectif "Halte à l'Usine à poubelles vers Andrézieux-Bouthéon" restera DONC majoritairement apolitique, mais de sensibilité de gauche tout de même !

Nous ne voulons pas de cette "gauche" qui vote contre le Peuple pour un projet d'Usine à poubelles via le TMB:Méthanisation rejeté par la majorité des populations locales en France mais aussi en Europe !

Marc-Claude de PORTEBANE

Mais quel rôle joue donc Raphaël Brouallier-Chavassieux, l'adjoint "écolo" EELV au maire de Firminy et MEMBRE TITULAIRE du SYDEMER ?

Raphaël BROUALLIER-CHAVASSIEUX, l'adjoint "écolo" d'EELV

au maire de Firminy et MEMBRE TITULAIRE du SYDEMER

vote à 100 % pour ce projet d'Usine à poubelles vers les 3 sites

potentiels d'Andrézieux-Bouthéon, La Fouillouse, Roche-la-Molière !

image: http://collectifhalteusinepoubellesandrezieuxboutheon.e-monsite.com/medias/images/eelv-firm-079.jpg?fx=r_800_844

Eelv firm 079

 

Troublant, non ?

A la veille des élections régionales 2015 "Auvergne/Rhône-Alpes", ne serait-il pas bien que les électrices et les électeurs écologistes qui soutiennent le groupe Europe-Ecologie-Les-Verts connaissent un peu le fonctionnement de leurs élu-es dans le département de la Loire, notamment ?

image: http://collectifhalteusinepoubellesandrezieuxboutheon.e-monsite.com/medias/images/eelv-firm-080.jpg?fx=r_750_443

Eelv firm 080

Le Collectif "Halte Usine à Poubelles vers Andrézieux-Bouthéon" vient de faire une découverte pour le moins surprenante en épluchant les différentes décisions du SYDEMER (Syndicat Mixte d'Etude pour le traitement des Déchets Ménagers et assimilés Résiduels du Stéphanois et du Montbrisonnais) de Saint-Etienne qui comprend nombre d'élu-es titulaires depuis l'élection du président Eric BERLIVET, (maire de Roche-la-Molière), au scrutin secret lors de la séance de ce comité syndical, le 12 juin 2014 à 14h00, secrétaire de séance : Julien DUCHE.

image: http://collectifhalteusinepoubellesandrezieuxboutheon.e-monsite.com/medias/images/eelv-firm-078.jpg?fx=r_750_443

Eelv firm 078

Le comité syndical est l’instance décisionnelle du Sydemer ; il est composé de 34 élus de son vaste territoire qui regroupe 204 communes dont celle de Firminy, où Raphaël BROUALLIER-CHAVASSIEUX en est  le 4° adjoint délégué au développement économique (relations avec Saint-Etienne Métropole dans le domaine économique, notamment), à l'économie sociale et solidaire et au développement durable.

Depuis mars 2008, le Maire de la commune est Marc PETIT (PC). Il est également Conseiller général du canton de Firminy depuis 2000. Marc PETIT a été réélu en mars 2014 pour un second mandat ; Il est également Vice-président en charge de la mobilité durable, de l'organisation et de la prospective des transports et des déplacements de la communauté d'agglomération de Saint-Etienne Métropole.

La commune de Firminy est adhérente à la communauté d'agglomération "Saint-Etienne-Métropole" présidée par Gaël PERDRIAU (maire de Saint-Etienne, ex-UMP et maintenant aux "Républicains" de Sarkozy).

image: http://collectifhalteusinepoubellesandrezieuxboutheon.e-monsite.com/medias/images/eelv-2-002.jpg?fx=r_750_443

Eelv 2 002

Dans la présentation de son site internet visible par le grand public, le SYDEMER - dans un exemplaire exemple de transparence - s'est bien gardé de vous dire qui étaient ses 34 élu-es, la composition de son bureau de 9 élus représentant les 9 collectivités membres (président, 2 vice-présidents + 6 autres membres qui établit et prépare le contenu des réunions du comité syndical).

Nous, le Collectif, nous le savons alors que la plupart des associations locales et environnementales ne le savent pas, car, dans ce pays, nous sommes, pour la plupart d'entre nous des "MOUGEONS" (Moutons-Pigeons).

Alors que nous, le Collectif "Halte Usine à Poubelles vers Andrézieux-Bouthéon" nous sommes pratiquement les seul-es à dénoncer ce projet d'Usine à poubelles vers 3 sites (Roche-le-Molière et 2 autres en zone rurales : La Fouillouse et Andrézieux-Bouthéon), alors que les associations environnementales nationales nous mettaient pas plus tard qu'hier en "garde" contre les "SCANDALES" nationaux du TMB (tri mécano-biologique) via la Méthanisation, nous nous sommes aperçus que le camarade écologiste d'EELV, Raphaël BROUALLIER-CHAVASSIEUX, avait bien approuvé le BILAN des actions du SYDEMER visant le projet construction de cette Usine à poubelles pour l'année 2013 articulé autour de 4 axes :

- a) La Recherche de sites et la concertation sur la filière (Construction d'une grilles de critères d'analyse de site/s d'implantation pour les futures installations de traitement, hiérarchisation de ces critères par les élus du comité syndical, mobilisation du conseil consultatif : tout d'abord, lors d'une session de retour sur les travaux de recherche de zones compatibles, puis leur contribution à la hiérarchisation des critères).

- b) Choix des modalités juridiques les plus adaptées à la réalisation du projet de cette "Usine à poubelles" et à la gestion des installations (Une étude juridique approfondie a été menée par le Cabinet ........ dans le cadre du marché d'assistance à maîtrise d'ouvrage portant sur les montages juridiques possibles pour la gestion des futures installations de traitement et les modes de coopération possibles, entre les EPCI membres du SYDEMER, pour la réalisation du projet...).

- c) Approfondissement des techniques (Colloques avec la DREAL, AMORCE, dont celui avec l'ADEME "Prévention et gestion des déchets dans les territoires" comprenant notamment des ateliers sur l'intérêt des CSR pour les collectivités, ou encore sur les modes de gestion des déchets organiques - Méthanisation, biogaz, TMB, etc...-.

- d) Participation active à l'actualité départementale et réglementaire en lien avec les orientations du SYDEMER (Participation à la commission consultative du PPGDND de la Loire en cours d'élaboration et lien avec le SCOT Sud-Loire en cours de révision, en vue de faire intégrer des éléments du projet SYDEMER dans le futur document).

Tout comme le compte administratif 2013 validé par les 34 délégués syndicaux en exercice (23 présents, 28 voix délibératives dont 5 pouvoirs : Marc FAURE (maire de La Ricamarie) ayant donné pouvoir à Jacques LAFFONT (maire de Bellegarde-en-Forez), Alain GAUTHIER (1er adjoint au maire de Montbrison) ayant donné pouvoir à Joël EPINAT (maire de Saint-Bonnet-le-Courreau), Yves GRANDRIEUX (maire de Saint-Martin-Lestra) ayant donné pouvoir à Marc RODRIGUE (maire de Jas), Cassandre JANVIER (1ère adjointe maire de Saint-Bonnet-les-Oules) ayant donné pouvoir à Patrick DEMMELBAUER (adjoint au maire de Saint-André-le-Puy) et Alain THOLOT (adjoint au maire de Saint-Marcellin-en-Forez) ayant donné pouvoir à Evelyne CHAREYRE (adjointe au maire de Bonson).

Nous attendons donc avec impatience la réponse du camarade Raphaël BROUALLIER-CHAVASSIEUX qui a donc, de facto, approuvé la délib' du comité syndical du 28/03/2013 visant le choix du montage juridique, pour la conception, la réalisation, l'exploitation et la maintenance de l'unité de PTMB.

image: http://collectifhalteusinepoubellesandrezieuxboutheon.e-monsite.com/medias/images/eelv3-002.jpg?fx=r_800_366

Eelv3 002

En effet, en juillet 2012, le SYDEMER a fait le choix de la future filière de traitement des déchets qui devra se mettre en oeuvre en 3 temps et reposer sur, notamment, "La mise en place, dans les 3 à 5 ans, d'une unité de Pré traitement mécano biologique (PTMB) - La fraction organique extraite sera traitée dans une unité de méthanisation (souligné en gras dans la délib' en question), permettant de récupérer de l'énergie sous forme de biogaz et de produire du compost valorisable en agriculture)...

Alors que dans toute la FRANCE les usines à poubelles version TMB font "bondir" de colère les riverains, les populations locales ou les associations environnementales, qui, comme nous le Collectif "Halte Usine à Poubelles vers Andrézieux-Bouthéon" refusent d'être défendus par les partis écologistes institutionnels, nous savons aujourd'hui qui défendra notre cause et qui nous installera de nouvelles Usines à poubelles dont personne ne veut PLUS à cause des nuisances de la Méthanisation, de la très mauvaise qualité du soit-disant "compost", du surcoût de ses exploitations ruineuses pour les finances publiques.

Et que l'on ne vienne pas nous dire que la toute récente "Usine à poubelles" d'Hénin-Beaumont possède tout le recul nécessaire pour se faire une idée précise ou non des nuisances potentielles !

Même si certaines associations locales (qui bouffent à tous les râteliers) vont essayer de nous faire d'Hénin-Beaumont, la prochaine "vitrine" du SYDEMER, il n'y a pas que notre Collectif "Halte Usine à Poubelles vers Andrézieux-Bouthéon" au niveau national qui surveille de très, très près "Hénin-Beaumont".

NOUS DENONCONS CES USINES à POUBELLES car ce sont des SCANDALES à répétition dénoncés par les VRAIS ECOLOGISTES :

- Un scandale agricole et alimentaire :

 Le digestat, dont l’épandage est prévu sur les terres agricoles (interdit chez nos voisins européens), est toxique, porteur de métaux lourds, plastiques et verres. Les terres agricoles vont irrémédiablement être souillées.

- Un scandale environnemental :

 Les usines de TMB-Méthanisation ne sont pas une alternative à l’incinération et à la mise en décharge, et n’en diminuent pas la part, contrairement aux exigences européennes et nationales.
 Avec le bouchage récurrent des digesteurs, la matière fermentescible n’est plus traitée, et est enfouie brute en décharge, en contradiction avec les exigences européennes et la sauvegarde de l’environnement.
 La filière de la méthanisation va être totalement décrédibilisée, alors que cette filière est prometteuse, lorsqu’elle traite des biodéchets (déchets organiques triés à la sources, jamais mélangés avec des plastiques, verres, métaux lourds…), loin de toute habitation (en raison des nuisances et risques d’incident industriel).
 Ces usines sont contraires au recyclage et à la valorisation des déchets, empêchant le développement du tri à la source, seule solution pour permettre une gestion durable et satisfaisante de nos déchets.

- Un scandale social et humain :

 Ces usines produisent des nuisances olfactives et auditives récurrentes, ressenties à plus d’un kilomètre à la ronde.
Outre la pénibilité de ces nuisances, ces dernières ont de graves conséquences :
 Une atteinte à la valeur des biens immobiliers des habitants et entreprises riveraines de l’usine.
 Un impact sanitaire grave (risques endocriniens, respiratoires, etc), la santé des habitants et travailleurs riverains, ainsi que des employés de l’usine, étant substantiellement altérée.
 Les entreprises riveraines de ces usines vont fuir.
 Les projets de valorisation urbaine proches de ces usines vont être abandonnés.

- Un scandale sécuritaire :

 Ces usines sont des usines à gaz au sens propre du terme. Des risques d’incident industriel, incendies ou explosions, existent, et ont été constatés sur de nombreuses usines en Europe. La vie de milliers de riverains est menacée si ces usines sont construites proches des habitations et centres d’accueil du public.

- Un scandale financier :

 Sur les usines existantes, le dépassement de budget est compris entre 50% et 120%.
· Afin de palier les nuisances, des dizaines de millions d’euros sont dépensés systématiquement.
· Il faut payer pour l’exploitation, mais aussi pour enfouir le digestat en décharge, et pour dédommager l’exploitant du manque à gagner en raison de l’impossibilité de vendre le digestat.

Alors dans quel camp te situes-tu, camarade d'Europe Ecologie Les Verts, Raphaël BROUALLIER-CHAVASSIEUX ? Tu marches avec le SYDEMER en tant que membre titulaire (et accessoirement comme membre suppléant) en soutenant ce projet d'Usine à poubelles ou tu ne démissionnes pas au risque d'envenimer le débat avec tes soutiens originels : les riverains, les populations locales et les collectifs environnementaux opposés à ces projets insensés qui sont une "bombe à retardement" et ce, à quelques mois des élections régionales 2015 ?

Marc-Claude de PORTEBANE

Porte-parole du Collectif "Halte Usine à Poubelles vers Andrézieux-Bouthéon


En savoir plus sur http://collectifhalteusinepoubellesandrezieuxboutheon.e-monsite.com/blog/halte-projet-sydemer-usine-a-poubelles-vers-andrezieux-boutheon/mais-quel-role-joue-donc-raphael-brouallier-chavassieux-l-adjoint-ecolo-d-eelv-au-maire-de-firminy-et-membre-titulaire-du-sydemer.html#0aC7G2x2Y4F7oVhm.99

POLEMIQUES. Interview au journal "LE PROGRES " de la Loire de Marc-Claude de PORTEBANE, le porte-parole du Collectif C.H.U.P.A d'Andrézieux-Boutheon

POURQUOI LE COLLECTIF "HALTE à L'USINE

à POUBELLES vers ANDREZIEUX-BOUTHEON"

A RAISON DE SE MOBILISER

CONTRE LE PROJET D'USINE à POUBELLES

vers ANDREZIEUX-BOUTHEON ?

La Tribune-Le Progrès (Edition de Saint-Etienne/Andrézieux-Bouthéon du lundi 14/09/2015) :

image: http://collectifhalteusinepoubellesandrezieuxboutheon.e-monsite.com/medias/images/k1-024.jpg?fx=r_850_829

K1 024

- Le porte parole du Collectif Marc-Claude de PORTEBANE : "Blackout complet en terme de communication de la part du SYDEMER ... pas de concertation locale sur ce projet depuis 2012 .... les maires ne sont pas au courant.... levée de boucliers sur le TMB à Fos-sur-Mer.... les agriculteurs ne veulent pas de ce compost car il y a du verre et du plastique... le biogaz sera impur..... les déchets ultimes seront encore enfouis à Roche-la-Molière .... encore des trafics de camion .... notre pétition touchera les 204 communes concernées."

image: http://collectifhalteusinepoubellesandrezieuxboutheon.e-monsite.com/medias/images/k1-032.jpg?fx=r_550_598

K1 032-

"...Les élus n'ont pas crié haut et fort que trois sites avaient été retenus...."

image: http://collectifhalteusinepoubellesandrezieuxboutheon.e-monsite.com/medias/images/k1-025.jpg?fx=r_650_816

K1 025

- "Des remous autour d'une usine pour les déchets ultimes"

image: http://collectifhalteusinepoubellesandrezieuxboutheon.e-monsite.com/medias/images/k1-025.jpg-2.jpg?fx=r_550_156

K1 025 jpg 2-

"....Cet été, fermeture de l'usine de valorisation de l'agglomération d'Angers qui a eu un fonctionnement chaotique depuis sa création seulement quatre ans auparavant. 60 millions d'euros ont été engloutis à perte. Le compost obtenu par tri mécano biologique n'a jamais été pur. De plus, en raison d'un problème d'aération, les salariés respiraient de trop fortes concentrations d'ammoniac...."

image: http://collectifhalteusinepoubellesandrezieuxboutheon.e-monsite.com/medias/images/k1-025.jpg-3.jpg?fx=r_700_1077

K1 025 jpg 3

- "....Il vous est reproché un manque de communication..."

REPONSE d'Eric BERLIVET, le président du SYDEMER :

image: http://collectifhalteusinepoubellesandrezieuxboutheon.e-monsite.com/medias/images/k1-026.jpg?fx=r_550_598

K1 026


En savoir plus ici : http://collectifhalteusinepoubellesandrezieuxboutheon.e-monsite.com/blog/presse-medias-tv-halte-usine-a-poubelles-vers-andrezieux-boutheon/l-entretien-au-journal-le-progres-du-porte-parole-du-collectif-halte-usine-a-poubelles-vers-andrezieux-boutheon.html

HALTE Projet Usine à Poubelles vers Andrézieux-Bouthéon : c'est l'article du Progrès qui a mis le feu aux poudres sur la ZA OPERA PARC INTERNATIONAL !

La polémique sur un des 3 futurs choix d'implantation

de l'Usine à Poubelles voulu par le SYDEMER

a été déclenchée le 05/08/2015 par le "Progrès" à

propos de la ZAIN OPERA aux portes de La Fouillouse !

image: http://collectifhalteusinepoubellesandrezieuxboutheon.e-monsite.com/medias/images/le-progres-022.jpg

Le progres 022

Le 05/05/2015, la plupart des élus, riverains, habitants des 3 zones concernées par le projet d'Usine à Poubelles du SYDEMER de Saint-Etienne, ont été informés par le journal "Le Progrès" du début de la polémique qui ne cesse, depuis, de gonfler avec la pétition lancée par notre Collectif qui dépasse, aujourd'hui, les 4 500 signatures.

Seulement voilà, quand on est en vacances, ailleurs, on est très peu informés sur ce qui se passe dans son canton ou dans sa commune.

Raymond PICQ, le correspondant du Progrès à La Fouillouse commençait la "fusillade" sur le projet du SYDEMER de Saint-Etienne et nous informait de ce qui "commence à secouer le microcosme local", indiquant que le maire de La Fouillouse, Yves PARTRAT, "tente pour sa part de calmer les esprits", puis "...vaste usine...", puis encore "...245 000 tonnes de déchets...", ensuite "...La ZAIN de l'Opéra, dans le prolongement de SNF, fait partie de ces trois sites. Coût de l'opération : 100 millions d'euros...", mais encore des camions de "...trente à cinquante 38 tonnes qui passeront par là chaque jour, ce seront sans doute des odeurs et des risques d'infiltration de produits nocifs dans le sol..."., et pour terminer "...des points noirs, on le sait bien".

image: http://collectifhalteusinepoubellesandrezieuxboutheon.e-monsite.com/medias/images/le-progres-022.jpg-2.jpg?fx=r_780_538

Le progres 022 jpg 2

 

Pourquoi le SYDEMER a-t-il choisi, sur les 3 sites retenus, 2 ZA vers Andrézieux-Bouthéon ?

Bizarre, non ?

Pourquoi Le Progrès a-t-il lancé la 1ère polémique sur un des 3 sites situé.... vers Andrézieux-Bouthéon et non vers le 3°, à Roche-la-Molière ???

Notre Collectif explore plusieurs pistes, car il faudrait que l'on cesse de nous prendre pour des ignares !


En savoir plus sur http://collectifhalteusinepoubellesandrezieuxboutheon.e-monsite.com/blog/halte-projet-sydemer-usine-a-poubelles-vers-andrezieux-boutheon/halte-projet-usine-a-poubelles-vers-andrezieux-boutheon-c-est-l-article-du-progres-qui-a-mis-le-feu-aux-poudres-sur-la-za-opera-parc-international.html#QWgJjfY7HMimeSRk.99

Le Collectif CHUPA exige la concertation promise par le SYDEMER sur le choix du site d'implantation ! Frappe Eclair de Nuit (4)

Les élus de base, le grand public, les populations locales des 204 communes concernées, les riverains, les acteurs locaux des enjeux économiques, les exclus du système, les leviers du tourisme du Forez, ceux qui cherchent vainement sur les sites internets de leurs communes respectives, les opposants à la méthanisation de nos poubelles, les agriculteurs inquiets pour leurs terres agricoles, les "gueux" qui paient taxes et encore taxes en France, les sans-voix du peuple de France, les associations locales, le Collectif "Halte Usine Poubelles vers Andrézieux-Bouthéon -Loire - C.H.U.P.A -", etc....

attendent :

la vraie concertation du SYDEMER de Saint-Etienne

promise par le SYDEMER sur l'examen

du ou des sites d'implantation potentiels

maintenant et non pas à la fin 2015 !!!

Les 600 000 habitants des collectivités territoriales suivantes, (de la Commmunauté d'aggglomération Loire-Forez, du SIMOLY -Syndicat des Monts du Lyonnais -, de la Com' Com' du Pays de Saint-Galmier, de la Com' Com' de Feurs-en-Forez, de la Com' Com' du Pilat Rhodanien, de la Com' Com' du Pays d'Astrée, de la Com' Com' du Pays de Saint-Bonnet-le-Château et de la Com' Com' des Collines du Matin.), attendent avec impatience que les 34 délégués du SYDEMER de Saint-Etienne, (depuis le déclenchement de la vraie contestation populaire par l'Idiot provincial et du Collectif "Halte Usine Poubelles vers Andrézieux-Bouthéon -Loire - C.H.U.P.A -), ....annoncent au grand public la prochaine date de la démarche de concertation annoncée - à grand renfort de publicité - sur le site internet du SYDEMER.

Depuis que l'Idiot provincial et le Collectif "Halte Usine Poubelles vers Andrézieux-Bouthéon -Loire - C.H.U.P.A - ont déclenché la contestation vers les 3 lieux susceptibles d'accueillir un projet de ce que l'on nous présente comme un "futur pôle de valorisation" mais qui est en fait - et surtout - une méthode immonde en terme de nuisances : la méthanisation.

Généralement, les riverains, les habitants des villes et villages environnants de ces vastes "usines à poubelles" qui ont poussé comme des champignons se réveillent avec "la gueule de bois" comme à Montpellier, vers Valence ou comme dans l'exemple de projet du SYDEMER... à Fos-sur-Mer où la levée de boucliers n'arrive, malheureusement, que trop tard.

La chapelle 005

Ce n'est pas lorsque "l'usine à poubelles" est définitivement construite, que les odeurs pénètrent insidieusement dans les usines et que les ouvriers n'en peuvent plus qu'il faille se mobiliser en masse !!! C'est ce que nous avons indiqué en substance cette semaine au responsable de l'UL CGT d'Andrezieux-Bouthéon, Jean-Luc FERRAPIE et à ses 2 collègues de la commission exécutive qui distribueront, (individuellement et sous le manteau), nos tracts alertant les populations locales sur les nuisances de la méthanisation...

Puisque nous sommes dans la communication avec le grand public, autant en parler.

Comment se fait-il que la fameuse "démarche de concertation" voulue par le SYDEMER qui doit porter sur l'examen du/des sites d'implantation potentiels du projet de méthanisation de nos poubelles, a-t-elle du retard ou même alors "du "plomb dans l'aile" ?

Chut ! Il se susurrerait que cette 2° phase dite de "concertation", (depuis que l'Idiot provincial et le Collectif "Halte Usine Poubelles vers Andrézieux-Bouthéon -Loire - C.H.U.P.A" - commencent à mobiliser les populations locales), soit remise... aux calendes grecques.

Cette "démarche de concertation" voulue par le SYDEMER - pour rassurer les population - devait s'activer sur 3 principes flatteurs (E.T.A.), comme "l'équivalence : toute personne à la possibilité de s'exprimer, d'émettre un avis ou de poser une question : la transparence : l'information autour du projet se doit d'être claire et accessible et l'argumentation".

Le SYDEMER nous explique ce qu'il entend par "Concertation" : "La concertation est une période d’échanges avec les parties prenantes et acteurs en lien avec le projet porté par le syndicat. Le SYDEMER vous propose de vous impliquer dans ses choix en vous informant, en collectant vos avis, en répondant à vos questions, afin de faire progresser son projet en faveur du territoire. Il s’agit d’une aide à la décision.
La concertation est …
… une volonté du SYDEMER : la mise en œuvre de la concertation procède d’une volonté politique. Il incombe donc aux élus du SYDEMER de veiller à sa mise en œuvre.
… en amont du projet : inscrit dans une logique de territoire, la concertation accompagne le projet avant que les décisions ne soient prises. Elle est une aide à la décision pour les élus du SYDEMER.
… aussi large que possible : à travers un conseil consultatif, constitué d’acteurs du territoire. Elle vise également le grand public et ne se limite pas à la population riveraine du projet."
.

La 1ère phase de concertation sur la filière s'est bien tenue en 2 réunions publiques (le 22/05/2012 à Montrond-les-Bains lors des Foréziales et le 05/06/2012 au Musée d'Art Moderne de Saint-Etienne Métropole). Elles ont rassemblé "quelque 110 personnes" selon le SYDEMER, " tandis que .."Ces temps de rencontre ont permis de présenter les solutions techniques étudiées et de répondre aux questionnements du plus grand nombre".

Nota Bene : ces 2 réunions dite de "concertation" ne se sont pas déroulées dans les communes concernées - directement ou indirectement - par le projet de méthanisation de nos poubelles du SYDEMER comme Andrézieux-Bouthéon, La Fouillouse, Roche-la-Molière, Saint-Bonnet-les-Oules, Saint-Galmier, Saint-Just-Saint-Rambert ou Veauche !!!

L'Idiot provincial commence à gêner. Notre Collectif "Halte Usine Poubelles vers Andrézieux-Bouthéon -Loire - C.H.U.P.A dérange. La preuve ?  

Stbonnet d ane 001

Autre exemple de démocratie Républicaine, le maire de Saint-Bonnet-les-Oules, Guy FRANCON, a refusé, cette semaine, que notre pétition papier soit mise à la disposition de ses concitoyens Républicains à la mairie de sa commune qui sera potentiellement impactée par les nuisances de la méthanisation si l'usine à poubelles se monte dans les ZA de l'Orme ou de la ZAIN Opéra Parc International. Nous respectons sa décision.

Notre pétition papier n'est que mollement signée par les associations locales de défense de l'environnement. Des pressions intolérables commencent à pointer du nez. La trouille s'agite sur les visages fièvreux. Peu nous importe, pourvu que les populations locales soient correctement informées et mobilisées par notre Collectif "Halte Usine Poubelles vers Andrézieux-Bouthéon -Loire - C.H.U.P.A", voilà bien l'essentiel.

NOUS ATTENDONS VIVEMENT LA 2° CONCERTATION INDISPENSABLE PROMISE PAR LE SYDEMER !

Nous avons nos arguments. Les populations locales qui n'étaient pas informées commencent par l'être. Nos militant-es se tiennent prêt-es pour converger en masse vers Andrézieux-Bouthéon. Un projet de ZAD est à l'étude - le secrétariat du préfet de la Loire a commencé par être informé début août - car nous sommes sur des zones publiques. Nous maintiendons le cap, nous allons nous faire aider par les medias nationaux dont le Canard enchaîné, les réseaux sociaux seront en effervescence, les populations locales ne seront pas laissés sur le bas côté de la route de l'ignorance crasse, nous dénoncerons les petits barons locaux qui n'ont que mépris pour la démocratie directe et qui font le jeu de Front national en dilapidant l'argent public et en nous méprisant !

La roue commence à tourner, mais... grâce à l'Idiot provincial, dans l'autre sens. Les élus ne sont même pas informés par leurs maires respectifs !!! Drôle de démocratie pour un projet qui se veut être un "outil adaptable" sur le Sud de la Loire !!!

Jean-Marc PANGAUD, le conseiller municipal d'opposition au maire d'Andrézieux-Bouthéon nous a demandé de lui fournir des arguments "forts" de ce projet de PTMB qui n'a pas été abordé en séance publique et qui le sera à la prochaine session du conseil municipal fin septembre 2015. Le débat risque d'être houleux, n'en doutons pas !

Partout, ailleurs, dans les 204 communes, les gens nous contactent et se posent des questions. Ils n'étaient pas ou très peu au courant. Les masses ne sont au courant de rien alors que... vous n'avez qu'à lire ce qui se passe ailleurs, en France....

Le 14/04/2010 dans La Gazette.fr : "Le préfet de l’Hérault, Claude Baland, n’écarte pas la possibilité d’une fermeture temporaire de l’usine de méthanisation Amétyst, qui traite les déchets de l’agglomération de Montpellier, si les mauvaises odeurs qu’elle dégagent devaient persister au-delà de l’été." !!!

Danger 1 017

Le 31/05/2012, le grand quotidien "Ouest France" tire la sonnette d'alarme : "Des odeurs et des mouches.... les riverains de Biopôle à bout - Saint-Barthélemy-d'Anjou" !

Danger 1 012

A Fos-sur-Mer (le modèle du SYDEMER en ce qui concerne la mise en oeuvre de la Méhanisation : Biogaz valorisé énergiquement, possibilité de produire du compost norme NFU 44051 valorisé en agriculture) : "Les plaintes s'accumulent, le compost pourtant normé a été jeté en, grande partie au centre de stockage ...."

Danger 1 013

Le 04/10/2011, "Le Midi Libre" enfonce le clou sur l'usine de méthanisation exécrable : "Montpellier Des magistrats pointent du doigt les dysfonctionnements du site Ametist" !Danger 1 015

Le grand public de la région d'Andrézieux-Bouthéon attend vivement la vraie concertation promise par le SYDEMER. Les élus du SYDEMER s'y sont engagés. Tiendront-ils parole ?

On demande au SYDEMER de ne pas attendre la fin d'année 2015 pour nous informer sur le choix du ou des sites retenu-s !

Citoyennes, Citoyens, restons solidaires. Unissons-nous ! Mobilisons-nous en masse CONTRE l'Usine à Poubelles vers Andrézieux-Bouthéon : Défendons nos zones rurales ! Défendons nos terres ! Défendons notre économie : Défendons nos centres touristiques ! Défendons nos libertés individuelles inscrites dans la Constitution, comme la liberté d'expression et le plus important, Défendons la République !

CHUT ! Une réunion est programmée prochainement par le Collectif "Halte Usine Poubelles vers Andrézieux-Bouthéon -Loire" - C.H.U.P.A - avec les responsables des associations environnementales locales et nationales pour déterminer une action commune. Invité d'honneur : GREENPEACE. Merci de lire attentivement le site du Collectif C.H.U.P.A : http://collectifhalteusinepoubellesandrezieuxboutheon.e-monsite.com/

Merci de signer notre pétition papier ou version internet : http://www.mesopinions.com/petition/politique/halte-usine-poubelles-za-vers-andrezieux/15574

Marc-Claude de PORTEBANE

Odeurs infernales Région Andrézieux-Bouthéon : bientôt 245 000 T de poubelles écrabouillées par le SYDEMER de St-Etienne. Frappe Eclair de nuit (I)

NON aux convois monstrueux de camions !

NON aux odeurs infernales à proximité des pavillons !

NON au pseudo-compost impropre à l'agriculture !

STOP au projet d'usine de valorisation des déchets

du SYDEMER dans le Forez-Sud touristique

et surtout vers Andrézieux-Bouthéon !

La région du Forez-Sud et plus particulièrement celle du bassin économique et touristique d'Andrézieux-Bouthéon risque de devenir une nouvelle zone à risque pour les populations locales avec le projet du SYDEMER de Saint-Etienne (Loire) de construire une vaste usine dite " Pôle de valorisation des déchets" (pour ne pas effaroucher les populations locales) qui sera implantée en rase campagne dans un secteur riche en paysages verdoyants, en patrimoine architectural important, en jolis pavillons où il fait bon prendre l'apéritif à la fraîche en ces temps de canicule, en activités culturelles et festives actives, en territoires où la petite agriculture est encore une source de survie avec la production de ce bon lait frais qui fait encore honneur à nos producteurs locaux, en manifestations diverses en faveur de l'émancipation du peuple forézien très attaché aux valeurs de son vaste territoire (Culturellement, la région du Forez est associée à un paysage globalement rural, évoluant deouis la plaine jusqu'aux Hautes Chaumes (classées zones naturelle d'intérêt écologique, faunistique et floristique, Natura 2000...) ; à l'eau (La Loire et ses affluents, étangs, sources d'eau minérale et thermale) ; à des productions agricoles importantes comme les Côtes-du-Forez, la Fourme de Montbrison, les vins du pays d'Urfé...) ; à des édifices du Moyen Age (superbes églises, prieurés, châteaux, urbanisme moderne tel que les bâtiments "Le Corbusier" à Firminy...).

Le SYDEMER (Syndicat mixte d'Etudes pour le traitement des Déchets Ménagers et assimilés résiduels du Stéphanois et du Montbrisonnais) a été crée par l'arrêté INTER-PREFECTORAL de la Loire et du Rhône (N° 429/2008 du 19/11/2008). Cette struture est portée par 34 élus représentant 9 EPCI (Établissement Publics de Coopération Intercommunale) du sud de la Loire et des Monts du Lyonnais sur un vaste territoire de 204 communes et près de 600 000 habitants.Son objectif n'est pas une mince affaire puisqu'il est de décider de l’avenir du traitement de vos déchets ménagers sur le sud de la Loire pour les prochaines décennies.

 Le SYDEMER est composé d'élu-es issu-es de la Commmunauté d'aggglomération Saint-Etienne Métropole, de la Commmunauté d'aggglomération  Loire-Forez, du SIMOLY (Syndicat des Monts du Lyonnais), de la Com' Com' du Pays de Saint-Galmier, de la Com' Com' de Feurs-en-Forez, de la Com' Com' du Pilat Rhodanien, de la Com' Com' du Pays d'Astrée, de la Com' Com' du Pays de Saint-Bonnet-le-Château et de la Com' Com' des Collines du Matin.

Carte sydemer 2

Ses compétences sont les suivantes :

1- réaliser les recherches et études ayant pour objectifs :

- la détermination d’une filière, incluant éventuellement plusieurs procédés complémentaires, pour le traitement des déchets ménagers et assimilés résiduels.

- l’élaboration des solutions et scénarios comprenant des analyses techniques et économiques permettant d’apprécier leurs impacts sur l’environnement

- la détermination, en connaissance de cause, du ou des sites d’implantation associés à la filière globale de traitement choisie.

2- lancer toute prospection pour identifier des terrains s’approchant au mieux de l’ensemble des contraintes réglementaires.

3- arrêter et acquérir tout foncier présentant un intérêt à la mise en application des solutions et scénarios arrêtés.

Actuellement, les déchets résiduels du SYDEMER sont confiés à une société, (SATROD - groupe SITA - Pôle propreté du groupe SUEZ-LYONNAISE DES EAUX- 1er opérateur européen et 4° mondial de la gestion des déchets), propriétaire et exploitante de l’Installation de Stockage de Déchets Non Dangereux (ISDND) de Borde Matin à Roche-la-Molière, qui, conformément à l'arrêté préfectoral en vigueur n'a qu'une durée de vie limitée à demain...soit... en 2026.

Zain 163

Selon le SYDEMER, aujourd'hui, "...Aucune valorisation des déchets ménagers résiduels n’est effectuée, avant stockage, sur ce site...".

"L’enjeu" pour le SYDEMER serait donc de mettre en place, avant cette échéance, de nouveaux outils de valorisation-traitement plus "vertueux" - selon lui - pour "l' environnement" déjà largement amoché dans le secteur de 2 des 3 sites situés au Nord de Saint-Etienne...Atlantik 016
 
...et retenus (parmi 10 sites) pour le lancement de l'étude préalable.
 
1° SITE RETENU par le SYDEMER et DEVOILE en EXCLUSIVITE par L'IDIOT PROVINCIAL : LA ZA L'ORME
Syd 2 001 bis 1
Syd 2 001 bis 1Site n° 1 confidentiel retenu par le SYDEMER et dévoilé par l'Idiot provincial. A droite du projet, (flèche verte), la très bourgeoise commune de Saint-Bonnet-les-Oules directement concernée par les nuisances. En dessous de la flèche rouge, l'usine sulfureuse de SNF Group qui bouffe de l'énergie (classée Seveso - SNF est le leader modial des polyacrylamides avec une capacité de 800 kt/an de polymère actif. Ces polymères hydrosolubles sont employés dans la fabrication d'eau potable, le traitement des eaux résiduaires, le gaz - Gaz de schiste ou de houille -, la récupération assistée du pétrole, les mines, le papier, l'agriculture, le textile et la cosmétique) !!!St bonnet les oules depuis site 2 a
 
En face de la croix rouge du site de la ZA l'Orme, les communes concernées : Andrézieux-Bouthéon ( 9 700 habitants), Veauche (8 500 habitants) et à la marge Saint-Bonnet-les-Oules. Surface mesurée : environ 38 ha sur les 3 communes. Servitude aéronautique à 427 mNGF (côte terrain 400 mNGF, source : IGN). PLU communes d'Andrézieux-Bouthéon et Veauche (Non récupérable sur internet). Nota Bene : on voit bien la covisibilité avec la commune de Saint-Bonnet-les-Oules - reconnaissable à son château et à son église - qui surplombe le site ! 
 

2° SITE RETENU par le SYDEMER et DEVOILE en EXCLUSIVITE par L'IDIOT PROVINCIAL : LA ZAIN OPERA PARC INTERNATIONAL

Syd 4 001

Site n° 2 confidentiel retenu par le SYDEMER et dévoilé par l'Idiot provincial.

Au centre de la croix rouge, la ZAIN Opéra Parc international....

Zain 115PLU : Zonage 1 AU ZAIN "zone à usage d'activité ZAIN (périmètre de ZAC"

Cette ZAIN comporte dans son environnement immédiat des secteurs habitation et pavillonaires...

Zain 144

.....est dans un état lamentable (nos drones ont effectué pas moins de 600 photos) sur les 30 ha que composent cette zone

Zain 158...actuellement en friche où la nature est massacrée avec ces plantations qui crèvent dalle et soif ..

Zain 149

....où l'argent public a été honteusement dilapidé par négligence éhontée....

Zain 131

.... laissant aux vandales le soin de détruire des installations jadis flambant neuves....

Zain 162..... Cette zone d'une surface totale de 400 ha, est, comme par pur hasard...

Zain 152....située au sud de SNF qui massacre des centaines d'arbres pour son extension

de plus en plus inquiétante pour l'environnement !!!

Opera 025 ii....bien à l'abri des regards des automobilstes empruntant la courte voie express D100

Opera 026....qui relie l'A72 d'Andrézieux-Bouthéon à Chamboeuf desservant l'aéroport de Saint-Etienne-Bouthéon les ZI des alentours, Saint-Bonnet-les-Oules !!

Les types de déchets qui seront concernés seront les déchets ménagers et assimilés résiduels (DMAr) comprenant :

- les ordures ménagères résiduelles après collectes sélectives (OMr) 

- les déchets types encombrants collectés en déchèteries et non valorisés

- les déchets résiduels des communes (déchets de nettoiement et d’activité des services municipaux…)

- les refus de collecte sélective (issus des centres de tri) 

- les refus des installations de compostage des déchets verts.

Le SYDEMER estime qu'à l'horizon 2030, 245 000 tonnes de déchets ménagers résiduels seront pris en charge annuellement dans ses futures installations. Ces 245 000 tonnes devraient tenir compte des objectifs du Grenelle de l’environnement et du Plan départemental de gestion des déchets ménagers et assimilés de la Loire, tant en matière de diminution de la production que de valorisation des déchets. Ce projet de valorisation de ces 245 000 tonnes de déchets sera validé par une gigantesque usine - qui soulève déjà un vent de révolte conduit par l'Idiot provincial - qui viendra s'adosser contre plusieurs communes tendance "chicos" du Forez-Sud, avec au menu de cette infâme usine où défileront odeurs, trafic de poids lourds et risques de pollution :

Au Centre du projet :

- la dynamique et sportive bourgade d'Andrézieux-Bouthéon qui nous raconte sur son site internet vouloir s'engager dans la voie du "développement durable" (sic)....Opera 010

Le maire d'Andrezieux-Bouthéon étant en vacances loin de cette maison bourgeoise de 1860

le Castel Martouret (transformé en mairie)...

Opera 006

l'Idiot provincial et ses camarades en ont profité....

Budget and 001

....pour passer au "crible" les volumineux documents de gestion minicipale, ou.... de la gestion de l'eau via le S.I.PRO.FOR.S (A NOTER : La vidange du barrage de Grangent du 11/01 au 24/052012 a engendré une dégradation de la qualité de l'eau brute avec une augmentation importante du taux d'ammoniaque....d'où mise en service de plus en plus de traitement par chloration/déchloration ) !!!

A l'Est :

- La très bourgeoise et très sécurisée commune de Saint-Bonnet-les-Oules, (où nous avons été reçu le 17/08/2015 par le maire Guy FRANCON et sa 1ère adjointe Cassandre JANVIER - présidente de CLYDE INTERNATIONAL qui négocie tous thermoplastiques et élastomères sous forme de compounds, déclassés, régénérés, broyés ou à broyer -), dans cette charmante mairie qui recueillera les nuisances du futur projet du SYDEMER, comme si les fumées blanches ou bleues de SNF et ses sirènes infernales le 1er mercredi du mois à midi ne suffisaient pas pour troubler la tranquilité des habitants qui en ont plus que marre ;

SAINT-BONNET-LES-OULES dans toute sa splendeur ....

Zain 086

....tranquilité et beauté à la fois.....

Zain 087.....sa mairie et son château....Opera 002

..... son panorama avec ses pavillons à caractère bourgeois ultra sécurisés....

Zain 080

..... N'hésitez pas à contacter la gendarmerie si l'étanchéité du projet d'usine à poubelles

du SYDEMER présente des nuisances olfactives potentielles ....

STOP aux NUISANCES du PROJET du SYDEMER

et aux ODEURS PESTILENTIELLES !

Zain 071

....qui s'acharneront sur le tourisme local encore vert ......

Opera 041..... alors que la nature commence à se déchaîner à Saint-Bonnet-les-Oules....

Syd route 3..... (Dimanche 07/06/2015 : la RD 54 entre Saint-Héand et Saint-Bonnet-les-Oules....

......a été coupée suite à l’effondrement de la chaussée)....

Img 1415

....Les "boules" à Saint-Bonnet-les-Oules où le cadre de vie commence

à se dégrader avec ces chiottes de mauvais goût près de l'église....

Img 1422

..... VIVEMENT les Assises Chrétiennes de l'Ecologie avec les Anarcho-bolcheviques de l'Idiot provincial !

- La verdoyante commune de La Fouillouse et ses pavillons d'une retraite bien méritée par des années de labeur qui sera, elle aussi, exposée de plein fouet aux risques sur la santé publique, et ce nonobstant les déclarations de son maire et membre du SYDEMER, Yves PARTRAT qui affirmait le 05/08/2015 dans les colonnes de notre confrère "Le Progrès" : "On ne piègera personne....j'ai visité l'usine de Ingelheim en Allemagne... c'est propre, il n'y a pas d'odeurs... plus on enfouit, plus on paye....".

Atlantik 070

Le maire de La Fouillouse Yves PARTRAT ne parle des NUISANCES dénoncées par l'Idiot provincial, comme par exemple :

- La mauvaise gestion des intrants qui peut provoquer l’inhibition du digesteur et entrainer l’arrêt de la production.

- Le digestat produit par l’installation de biométhanisation est étroitement liée aux substrats introduits dans l’installation. Or, que celui-ci soit valorisé directement en agriculture ou transformé en amendement à d’autres usages, il doit respecter certaines caractéristiques. Par conséquent, l’introduction d’un substrat «pollué» même en quantité infime, affectera l’ensemble du digestat. Dans les deux cas, la vidange d’une installation et l’élimination du digestat engendrera probablement des frais important qui devraient coûter très cher aux contribuables du vaste territoire du SYDEMER.

- Ce qu'oublie de nous préciser Yves PARTRAT, c'est que chaque installation de biométhanisation possède un digestat différent en fonction de différents paramètres : nature des substrats, température des cuves, temps de séjour dans l’installation, système de séparation de phase... Par conséquent, il est très difficile de généraliser la situation, d'autant plus que pour certains substrats comme les déchets carnés, une  hygiénisation est obligatoire afin de supprimer les problèmes pathogènes, ce qui ne sera pas le cas pour les ressources agricoles où la situation est "explosive" en terme de contestations des populations locales, car nous, nous avons des témoignages accablants, non pas d'usines nouvellement crées pour faire "gober" aux populations locales des balivernes sur des usines ayant pas ou peu fonctionné !!!

- La commune de Veauche qui a vu naître et décèder l'ancien footballeur champion de France avec l'ASSE.

A l'Ouest :

- La petite ville de Bonson qui regroupe un peu plus de 3700 habitants et qui saura vous accueillir grace à son riche tissu associatif, le dynamisme de ses commerces et le développement de sa zone d’activités des Plaines ; la commune de Saint-Cyprien avec la découverte de son espace détente au gour des "Véroniques", où vous pourrez suivre le sentier thématique si bien fait.

Au Nord :

- La commune de Veauchette et ses envies de promenade entre étangs majestueux et bord de Loire où il fait bon respirer l'air qui risque de devenir de moins en moins pur avec les vents mauvais du projet d'usine à poubelles du SYDEMER...

Domaine des etangsAu Sud :

- La cité au passé historiquement riche des villages Saint-Just et de Rambert réunie en 1973 pour accoucher de Saint-Just-Saint-Rambert où se cotoient centres et base de loisirs pour les enfants...

Ces 245 000 T de déchets seront concentrés dans une vaste usine de méthanisation qui aura pour mission de les transformer en 3 étapes :

1- la Méthanisation : Biogaz valorisé énergétiquement avec priduction de compost valorisé en agriculture.... qu'ailleurs les agriculteurs ne veulent pas !

2- la production de Combustible Solide de Récupération (CSR) qui devrait avoir pour objectif de répondre à un besoin en ressource énergétique pour des projets industriels ou des réseaux de chaleur

3- la création d'un stockage - de petite taille, nous dit-on - propre au SYDEMER pour les déchets restants (40 000 T) qui seraient dépourvus de la matière organique qui est responsable des odeurs et qui seront ensuite enfouis SEULEMENT après la fin de l'exploitation de l'installation de stockage de l'actuel site de Roche-la-Molière, soit après... 2026.

A quoi bon vouloir faire transiter ces 40 000 T par des milliers de camions jusqu'à 2026 jusqu'au centre d'enfouissement de Borde-Martin à Roche-la-Molière qui ne seront pas enfouies tout de suite par le SYDEMER sur les ZA de l'ORME ou de la ZAIN OPERA PARC INTERNATIONAL quand on veut appliquer le Grenelle de l'environnement ???

Nous avons établi des contacts avec les associations locales dont :

- L'association "La Fouillouse protégée" dirigée par notre camarade Richard ATLAN qui a bien voulu nous réserver un accueil chaleureux et nous accorder une interview dont en voici la teneur :

Atlantik 077

 

L'Idiot provincial est allé à la rencontre de Richard ATLAN, le président de l'association environnementale "La Fouillouse protégée", - une des nombreuses voix opposantes comme le site d'informations militantes "l'Idiot provincial" -, opposées à la construction par le SYDEMER de Saint-Etienne d'un site de valorisation des déchets ménagers aux portes de la commune de La Fouillouse, une commune située aux portes de Saint-Etienne. Trois sites ont été retenus par le Syndicat mixte d'études pour le traitement des déchets ménagers (SYDEMER), pour valoriser les 245 000 T de ces déchets qui risquent d'enflammer les esprits et les passions : La Fouillouse, Andrézieux-Bouthéon et Roche-la-Molière.

Direction une vaste usine dont les risques pour l’environnement soulèvent déjà de nombreuses interrogations ailleurs et qui aura pour mission de transformer ces déchets ménagers, le but étant d'en faire après séparation mécanique, puis affinage, soit du compost, soit du combustible solide pour alimenter les cimenteries, soit du biogaz pour le chauffage…
Richard ATLAN – apolitique – qui se bat avec ses camarades en faveur de plusieurs causes environnementales dans la région stéphanoise mène depuis plusieurs années cinq principales luttes :
- les nuisances de l’aéroport à d’Andrézieux-Bouthéon.  
- les risques d’explosion du site de l’usine SNS Floergern à d’Andrézieux-Bouthéon.
- les dangers inhérents aux antennes relais.
- les panneaux publicitaires, où il n’y a pas de réglementation locale à la Fouillouse.
- le projet de l’autoroute A 45.
La dernière sortie médiatique de Richard ATLAN concerne le trafic des odeurs et des risques de pollution sur la zone d’activités de l’Opéra à La Fouillouse (dans le prolongement de SNF) qui fait partie de l’un des 3 sites retenus par le SYDEMER pour la construction du futur pôle de valorisation des déchets ménagers à l’horizon 2016.
Une polémique a déjà éclaté en 2014 quand l'entreprise SNF (classée SEVESO) spécialisée dans la fabrication de Floculant a voulu doubler sa production de polycrylamide passant de 75.000 à 150.000 tonnes. Une extension qui avait déjà du mal à passer chez les riverains qui ont lancé – via Richard ATLAN et son association – une pétition locale qui a été réjetée par le préfet de la Loire.

 

- L'association "Qualité du Cadre de vie" dont le siège social est à la mairie de Saint-Bonnet-les-Oules est dirigée par le nouveau président Marc ACTIS, élu cette année....

Img 1427

Cette association créée le 07/05/1990 a pour but de "Préserver le cadre de vie et le patrimoine existant, ainsi que l'environnement rural ; donner un avis qualitatif sur tous les projets en matière d'urbanisme ; d'être reconnue consultative par le conseil municipal ; de faire des propositions, recueillir les avis et doléances des habitants, en relation avec les domaines de compétence de l'association".
Suite à l'AG du 13/06/2001 - Séance levée à 21h15 -, le bureau se composait du président Jean-Louis FRANCON, du vice-Pdt Albert RAMBAUD, de la secrétaire Marie-Paule MEYRIEUX, de la secrétaire-adjointe Dominique MICHARD et de la trésorière Claude BAYARD. Tous les 5 demeurant à Saint-Bonnet-les-Oules.

Depuis le 01/07/2015 la région Auvergne est devenue la grande Région "Auvergne-Rhône-Alpes". L'Idiot provincial sera présent sur cet immense territoire avec Lyon comme capitale régionale. Nous avons tissé notre toile avec les élus composant cette nouvelle structure depuis la visite du président Jean-Jack QUEYRANNE qui suit, avec le président de l'ex-région Auvergne, René SOUCHON, l'ensemble de nos luttes en faveur de l'environnement mais aussi du juste combat de la cause animale.

La région Auvergne-Rhône-Alpes est une des treize futures régions administratives françaises prévues par la réforme territoriale de 2014. Elle s'étend sur 69 711 km2 et compte 7 695 264 habitants. Sa véritable mise en place est prévue après les élections régionales de décembre 2015 où nous allons nous régaler à observer les différentes gesticulations de celles et ceux qui desservent plus la République qu'il ne la serve avec des projets insensés comme celui du SYDEMER dans le Sud-Forez et plus particulièrement vers Andrézieux-Bouthéon où l'on semble s'acharner contre des espaces naturels innocents qui sont la proie d'élu-es sans scrupules qui dilapident l'argent public dans des projets burlesques qui détruisent inlassablement faune et flore à coups de bulldozers.

Présent sur les 3 sites retenus par le SYDEMER depuis le 15/06/2015, l'Idiot provincial, en coordination avec les populations inquiètes et les associations environnementales des alentours des 2 sites proches d'Andrézieux-Bouthéon, a lancé plusieurs "alertes" face aux potentielles nuisances de ce projet dit "de valorisation des déchets" via la bio-méthanisation qui suscite le dégoût dans d'autres régions, comme nous sommes en mesure de le démontrer par des exemples concrets et non par le 'verbiage' d'élu-es qui, pour la plupart, ne cherchent qu'à investir dans des projets démesurés qui ne tiennent pas compte des populations locales qui sont en ont assez de voir leur qualité de vie baisser à la vitesse grand V et leurs impôts locaux augmenter de façon toute aussi vertigineuse.

Notre confrère La Tribune (19/07/2015) a relevé que le site existant de Roche-la-Molière présentait de nombreux atouts à ne pas négliger, assurant que le trafic des camions diminuerait de façon effective. Alors quel intérêt le SYDEMER aurait-il à dépenser encore plus d'argent public dans un projet d'un nouveau site de traitement des déchets dans 2 zones, dont 1 assez délabrée et délaissée au vandalisme ambiant comme celle de la ZAIN OPERA PARC INTERNATIONAL et l'autre, celle de l'ORME qui enverra des nuisances certaines aux communes avoisinantes ?

Quels intérêts ont les maires des communes directement impactées, comme ceux de Saint-Bonnet-les-Oules, de La Fouillouse, d'Andrézieux-Bouthéon par ce projet, vaste "Usine à poubelles", s'il venait à se réaliser sur le territoire de leur commune ? Pourquoi les maires seraient-ils donc si volontaires pour ces terrains qui jouxtent des terrains agricoles ?

Aucune délibération n'a été prise, ni par les communes concernées ni par les communes composant le SYDEMER !!!

Nous sommes en plein déni de démocratie et  personne, à part l'Idiot provincial, ne pipe mot sur ce mauvais état de la démocratie directe. Combien de collectivités territoriales publient sur leur site de façon systématique leurs lots d'ordres du jour, documents préparatoires et rapports ? Combien mettent en ligne, en direct sur internet, leurs séances ? Bien peu ont le souci de créer et de mettre à jour en temps réel un Open data qui assure la transparence de leur gouvernance ! Le jour de la séance : peu de chaises pour le public. Après la séance, les comptes rendus sont tardifs et inaccessibles. Sur le site de la commune d'Andrézieux-Bouthéon, à l'onglet horizontal - Je M'informe -, il n'y a aucun compte-rendu du conseil municipal.

Autre exemple ?

Syd2 015A la mairie de Saint-Héand, la secrétaire est arrivée avec un carton de soit-disant délibérations "non-reliées par les bonnes soeurs du coin avec qui la commune a cessé de travailler". MDR (mort de rire). Inutile de nous avoir fait perdre notre temps chère madame, car l'Idiot provincial n'a pas mis longtemps à trouver la parcelle de bois située au lieu-dit "Pécelière" pour rencontrer les habitants locaux et leur parler de la rétention de l'information que nous a si bien accordé le responsable projets-Loire, Fabien BILLAUD, du CEN (Conservatoire d'Espaces Naturels Rhône-Alpes).

SNF A MASSACRE 20 HA DE CHENAIE FOURMILLANT D'ESPECES PROTEGEES !!!

Pic mar dico 1g

Alors que nous avions l'autorisation de SNF - via Mr GUEHO - pour obtenir du CEN toute communication des aspects financiers et techniques concernant les mesures compensatoires demandées à SNF et validées par un arrêté préfectoral, car SNF a détruit 20 ha de chênaie fourmillant d'espèces protégées au sud de son site de La Fouillouse, à l'est de cette fameuse D 100 (que nous avons évoqué plus haut) conduisant à Saint-Galmier depuis l'A 72. Pas moins de 43 espèces animales protégées avaient été recensées dans ces 20 ha. 9 de chauves souris, deux d'amphibiens, cinq de reptiles et 27 d'oiseaux dont des pics mar ou encore un couple de Milans noirs !!! Petite précision mais de taille : les fonds accordés au CEN Rhône-Alpes pour cette opération proviennent.... de SNF. Mr BILLAUD nous a renvoyé "la balle" en nous demandant de nous adresser à SNF (sic) et des services de l'Etat ! De quoi éclairer notre lanterne, en effet, sur ces aspects techniques et financiers.

A SAINT-HEAND, ILS NE VEULENT PAS DE L'USINE A POUBELLES VERS ANDREZIEUX-BOUTHEON !

Img 1453

Matin et soir, c'est l'heure de la traite de son troupeau qui remonte

des pâturages encore aux bonnes odeurs pour Michel de Saint-Héand !

Le 2° bois, encore plus à l'est situé sur la commune de Saint-Héand (qui ne figure pas sur un GPS), dit 'de Pécelière" bénéficie de ces mesures compensatoires. Acheté au très endetté CHU de Saint-Etienne par SNF, il a été rétrocédé gratuitement à la ville d'Andrézieux-Bouthéon. (La 1ère adjointe - Christiane RIVIERE - qui nous a reçu à son bureau de la mairie d'Andrézieux, parle d'1 € symbolique). La gestion des 80 ha se fera via l'ONF, tendance développement de la biodiversité que revenus sylvicoles.

Syd2 012

Ouf ! On respire à Saint-Héand au milieu des vaches laitières et plus particulièrement dans la ferme de notre ami Michel et de son épouse Anne qui connaissent la valeur de la sueur quotidienne, le respect des animaux élevés au pré dans le cadre de la commercialisation du lait équitable !!!

Mieux que dans les 2 zones de l'Orme ou de l'Opéra que risque de choisir le SYDEMER pour sa future "Usine à poubelles" dont l'étude a été confiée à un bureau d'études dont nous tairons le nom pour simplement ne pas le nommer ! Coût annoncé pour commencer : 248 648 € ! Combien d'années de travail pour un-e camarade-ouvrier-e cela représente-t-il ?

Atlantik 021

Assez d'argent public dilapidé - au nom de l'application du Grenelle de l'environnement - dans des études où, dans d'autres endroits, des centaines de millions ont été dépensés... en pure perte ! DEFENDONS L'ECO-RESPONSABILITE !

Devant toutes ces réelles inquiétudes recensées parmi les populations riveraines et locales de tout le Forez-Sud et face aux nombreuses nuisances de ce projet dit de "Site de valorisation des déchets" que ces élus du SYDEMER nous présentent de façon bien trop "reluisante" - à l'image du maire de la Fouillouse et membre du SYDEMER, Yves PARTRAT, qui n'a pas voulu honorer notre RDV le 06/08/2015 à 13h45 au siège du SYDEMER à Saint-Etienne Métropole -, l'Idiot provincial - soutenu par les populations riveraines et du Forez-Sud, les associations environnementales -, a décidé d'organiser la contestation révolutionnaire en mobilisant notre expérience et notre savoir-faire depuis de nombreuses années en opposition totale et irréductible aux projets destructeurs de l'environnement.

Les gens ne savent rien parce que l'on ne leur dit rien. Il y a bien eu un début de concertation populaire que le SYDEMER rend public sur son site internet mais le dernier document disponible remonte.... à 2012. En effet, la dernière réunion publique remonte au 05/06/2012 au Musée d'Art Moderne de Saint-Etienne Métropole.

La réunion du 05/06/2015 à la Chambre des Métiers de Saint-Etienne ? Personne n'en a entendu parler. L'Idiot provincial a attiré l'attention des préfets du Rhône et de la Loire sur cette réunion du SYDEMER à la Chambre des Métiers (mail du 10/08/2015). Une demande de compte-rendu a été faite le 06/06/2015 par nos camarades de "La Fouillouse protégée". Pas un mot, ni à nos camarades ni à l'Idiot provincial.

Nous sommes en août 2015. Depuis 3 ans, c'est le silence radio seulement rompu par la sirène mensuelle de SNF qui, entre temps, active ses bulldozers pour décapiter des arbres centenaires aux abords de son entreprise et d'un des 2 sites retenus par le SYDEMER ! Où est l'application du Grenelle de l'environnement dans tout cela quand elle est au service du capitalisme qui mégote - comme SNF - ces derniers jours sur les augmentations de salaire comme nous l'ont confirmé dernièrement nos camarades de la CGT du l'UL d'Andrézieux-Bouthéon ?

ORGANISONS LA RESISTANCE avec le COLLECTIF HALTE à l'usine à POUBELLES vers ANDREZIEUX-BOUTHEON ( C.H.U.P.A.) !

Img 1429A suivre.

Reportage : Marc-Claude de PORTEBANE