Rhône-Alpes

3° Assises métropolitaines Clermont Vichy Auvergne : encore un mille-feuille avec Vichy capitale Ouest régional ?

Les polémiques fusaient ce matin à Vichy lors des

3° Assises métropolitaines Clermont Vichy Auvergne

qui vont pulvériser l'Auvergne rurale en miettes !

Vichy met 024Laurent WAUQUIEZ, président de la nouvelle région AURA (Auvergne-Rhône-Alpes) a participé ce matin aux 3° Assises métropolitaines Clermont Vichy Auvergne, destinées à dessiner la future métropole auvergnate de l'Ouest régional, lors d'une table ronde au vernis démocratique où l'on retrouvait Olivier BIANCHI, maire de Clermont-Ferrand et président de Clermont-Communauté ; Michel DELPUECH, préfet de la région Auvergne-Rhône-Alpes ; Claude MALHURET, sénateur-maire de Vichy ; Jean-Dominique SENARD, président du Groupe Michelin et Jean-Yves FOUCAULT, président de la Coopérative du Groupe Limagrain.

Vichy met 040Alors que des gens défilent dans les rues de France, que des blocages perturbent le pays depuis 3 mois, que des centres de traitement des déchets sont à l'arrêt, que le trafic des lignes de trains est gravement perturbé, que les mobilisations, à l'appel des syndicats CGT en tête ne faiblissent pas contre le projet de loi de Myriam El Khomri qui n'en peut plus de s'atteler surtout..... au bon déroulement de l'Euro 2016...Vichy met 078

....Vichy est devenue ce matin, non pas la capitale de l'Etat français mais la "capitale virtuelle" du projet de "Pôle métropolitain Clermont-Vichy-Auvergne" qui fait grincer des dents dans les petites communes rurales de l'Auvergne mises au "placard" par leurs élu-es qui s'en donnaient à "coeur-joie", vers midi....

Vichy met 087.....autour des tables garnies bourgeoisement de toats sous les ors et lambris rutilants de l'opéra impérialiste de Vichy construit sous le sinistre anti-républicain et dictateur fascisant Napoléon III !

Mille feuille 001

Réunissant 560 000 habitants, 15 EPCI (Clermont-Communauté, Vichy Val d'Allier, Riom Communauté, Brivadois, Côteaux de Randan, Entre Dore et Allier, Gergovie Val d'Allier, Issoire Communauté, Limagne Bords d'Allier, Limagne d'Ennezat, Nord Limagne, Montagne Bourbonnaise, Mur-es-Allier, Thiers Communauté, Volvic Sources et Volcans, CCI Puy-de-Dôme), le pôle métropolitain Clermont-Vichy-Auvergne, structure de coopération volontaire, veut porter la "vision stratégique de la grande métropole de l'Ouest dans le cadre de la nouvelle région Auvergne-Rhône-Alpes"...

Cva 001Des instances sont considérées comme "Partenaires", et parmi elles :

- de petites EPCI rurales qui se sentent rejetées parce que trop "ploucs" voire moins "bourgeoises" : CC Le Donjon Val Libre, Pays de Lapalisse, Varennes-Forterre, Pays Saint-Pourcinois, Sioule Colettes et Bouble, Bassin de Gannat, Côtes de Combrailles, Manzat Communauté, Entre Allier et Bois Noirs, Rochefort-Montagne, Allier Comté Communauté, Billom Saint-Dier Vallée du Jauron, Ardes Communauté, Lembron Val d'Allier, Pays de Blesle, Brivadois, Auzon Communauté, Bassin Minier Montagne).

- La Conférence des Conseils de Développement : CESER, Conseil de Développement du Grand Clermont, du Pays de Vichy Auvergne et de Vichy Val d'Allier afin de recueillir le point de vue et les propositions de la société civile.

- Le Comité Partenarial qui assure l'articulation et la coopération avec les politiques des principaux partenaires : Etat, Conseil régional AURA, Conseils Départementaux, PNR Livradois-Forez/Volcans d'Auvergne, PETR du Grand Clermont, Pays de Vichy et Pays Vallée de la Dore.

Vichy met 014La première "fusillade" est venue du conseiller régional de l'Allier, Jean-Michel GUERRE, qui ne décolère pas contre ce "pôle métropolitain qui risque d'affaiblir les zones rurales comme Lapalisse ou Gannat qui n'en font pas partie" et qui fulmine "contre la décision de MALHURET qui veut bien de la Montagne Bourbonnaise et non du Pays de Lapalisse..".

Vichy met 061La seconde est venue du maire de Lapalisse Jacques de CHABANNES qui a reproché - lors des quelques questions diverses accordées au public - à ce pôle métropolitain de "rapprocher les grandes agglomérations au détriment des petits pays communautaires" ou "Que vont devenir les agglos de Moulins et de Montluçon laissées au bord de la route" !

Laurent WAUQUIEZ qui veut aller très vite a annoncé la couleur : "Souffle - Ambition - Talent ", proclamant à un auditoire pratiquement largement acquis " Foncez, allez de l'avant, Faites-moi des projets et on vous suivra avec mon équipe de la région AURA".

CvaLorsque l'on voit les galères entre les communes rurales pour constituer "Saint-Etienne Métropole" dans le département voisin de la Loire, l'axe "Clermont-Vichy-Auvergne" n'est pas donc encore né ! Il faudra bien encore une centaine d'Assises de ce genre qui semblent ne produire que du "vent" !

Mais, pendant ce temps-là, c'est le contribuable qui paie les petits fours qui gavent ceux qui ne font, finalement, que le "lit" du FN !

La polémique à suivre....

En direct de Vichy : Marc-Claude de PORTEBANE ©

Comédie dramatique à Saint-Etienne : les supporters de Bruno Le Maire dans la Loire sabrés par région #AURA ?

Infidélité politique et règlement de comptes :

les politiciens/élus de la Loire trop voraces

en subventions région AURA ?

Perd 019On se souvient de la campagne électorale du candidat Laurent WAUQUIEZ à la présidence de la Région Auvergne-Rhône-Alpes qui n'avait pas de bons rapports avec son concurrent du parti des Républicains Bruno LE MAIRE à tel point que notre confrère le JDD sous-titrait (14/10/2015) : " Agacé de voir Bruno Le Maire faire campagne sur ses terres, Laurent WAUQUIEZ interdit à ses colistiers de l'accueillir. Entre les deux quadras ambitieux, le torchon brûle".

En effet, Laurent WAUQUIEZ dénonçait ceux qui "viennent faire leur promotion personnelle" en pleine campagne régionale.

Perd 018

Maintenant que WAUQUIEZ Laurent est aux commandes de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, il semblerait que la "guéguerre" des subventions soit devenue "totale" au sein des élu-es "Républicains" de la tendance "BLM", comprendre "Bruno LE MAIRE" qui paraissent voir certains budgets de leurs communes subir des "frappes chirurgicales" à tel point que les élu-es de gauche en viennent maintenant à soutenir les élu-es de Saint-Etienne, ville dirigée par Gaël PERDRIAU, qui paraît être un soutien actif à "BLM" sur Saint-Etienne.

Perd 020

Les boules rouges pour Laurent WAUQUIEZ qui ne devrait pas vraiment apprécier : provocation de BLM en venant à Lyon (Capture d'écran ce 27/05/2016, page Facebook de Bruno Le Maire intitulée : "Moment de détente avec les élèves de l'Institut Paul Bocuse, avant les Grandes Gueules à 12h45 sur RMC !".

Les soutiens de la Loire "seraient extrêmement marginalisés pour BLM" en réunion publique, ce soir, à la Cité internationale, Centre des congrès de Lyon, selon une militante du parti "Les Républicains" de la région de Roche-la-Molière et qui tient à garder l'anonymat !

La "fusillade" des mots avait déjà commencé à propos du projet d'autoroute A45. Laurent WAUQUIEZ sur France Bleu (14/04/2016) :  "Je pense que le maire de Saint-Étienne doit savoir dire de temps en temps merci. Il doit être conscient que pour la région c'est un effort de solidarité massif pour la Loire. Je ne me suis jamais engagé pour un chiffre (...) Avec ces 100 millions d'euros on rend possible la sortie de l'A45. C'était condamné avec la région précédente.", indiquant par ailleurs : " Je suis prêt à ce qu'on aille sur un soutien de la région qui soit à la hauteur de ce que fera Saint-Etienne Métropole et le Département - 42 -" !

Or, il semblerait que l'endettement important de Saint-Etienne Métropole "agacerait" fortement Laurent WAUQUIEZ !

Voici la lettre ouverte des élus de gauche dont les marxistes du PCF - soutenant de facto le maire de Saint-Etienne - au président Laurent WAUQUIEZ.  :

LETTRE OUVERTE DU

Groupe Socialiste, Démocrate, Ecologiste et Apparentés

du Conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes

 

Monsieur Wauquiez,

 Pourquoi la culture à Saint-Etienne est-elle oubliée?

 Monsieur le Président,

Lors de notre examen des rapports de la commission Affaires culturelles qui seront soumis au vote lors de la prochaine commission permanente, nous avons constaté que sont enfin proposées au vote des élus régionaux les subventions annuelles de fonctionnement de la Région à certaines grandes institutions culturelles : les Centres dramatiques nationaux et les Écoles d'Art. 

Toutefois, nous avons eu la surprise de constater l’absence dans les rapports de deux structures majeures de notre région - et seulement elles : la Comédie de Saint-Etienne d’une part, l’Ecole supérieure d’art et design de Saint-Etienne d’autre part. Ces deux structures produisent toutes deux un travail unanimement reconnu et participent du rayonnement culturel de notre Région. La Comédie de Saint-Etienne, Centre dramatique national, propose chaque année une programmation de qualité, mêlant créations et permanences artistiques avec de nombreuses actions de sensibilisation et accueille chaque année plus de 40 000 spectateurs. Autour de deux options que sont l’art et le design, L’ESADSE, établissement de formation unique dans notre région, propose quant à elle des formations supérieures menant à des diplômes nationaux et contribue vivement à la création artistique de notre région.

Notre premier réflexe a été bien évidemment d’interroger lors de la commission des Affaires culturelles votre Vice-présidente déléguée à la culture, Florence VERNEY-CARRON, sur cette absence et les motifs qui en découlent. Paraissant surprise, elle nous a indiqué que les dossiers stéphanois devaient être encore « en cours d’analyse ». Quant aux motifs de cette disparité de temps de traitement de dossiers – car rappelons-le, les dossiers dits de soutien aux « grandes institutions » et aux écoles d’art ont tous été traités dans le même temps -, la Vice-présidente n’a pas été en mesure de nous donner de réponse. 

C’est pour cela que nous nous tournons vers vous aujourd’hui, Monsieur le Président, pour que vous nous confirmiez que ces deux structures bénéficieront bien du soutien de la Région en 2016 – au même niveau que l’an dernier et que les autres CDN et Écoles d'Art – et nous rassurer quant à leur passage lors de la commission permanente de juin. 

A ce jour, la Comédie de Saint-Etienne est privée de sa subvention de 140 000 euros qui lui permet de mener ses activités de création, diffusion et d’action culturelle et l’Ecole supérieure d’art et design de 480 000 euros pour la formation des étudiants. Nous ne pouvons bien sûr imaginer que vous laissiez plus longtemps ces deux structures en sursis dans l’attente de votre décision d’inscrire leurs subventions dans les rapports de commission permanente.  

Nous vous demandons également de nous préciser les raisons de cette différence de traitement inexplicable.

Nous ne pouvons imaginer, comme nous l'avons parfois entendu dire, que cette discrimination envers les institutions culturelles stéphanoises puisse être liée à de petites considérations politiques internes à votre famille politique (des histoires invraisemblables de soutien de tel ou tel candidat aux primaires...).  

Et pourtant nous sommes bien incapables de trouver une raison à cette différence de traitement. Les acteurs culturels de Saint-Etienne, Saint-Etienne et les Ligériens ne peuvent être ainsi pris en otage dans l'attente de votre décision. Une explication claire et rapide de votre part est donc indispensable.

Dans l’attente de votre réponse, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de notre parfaite considération.

Grande victoire pour AURA Environnement : Auvergne-Rhône-Alpes (AURA) nouveau nom Région !

1ère grande victoire pour AURA Environnement :

Auvergne-Rhône-Alpes (AURA) a été choisi

par l'équipe régionale de Laurent WAUQUIEZ !

http://www.aura-environnement.com/

Cette appellation sera proposée à l'assemblée régionale du 23 juin prochain.

"C’est le choix du bon sens et de l’évidence", a indiqué Laurent Wauquiez, le président du conseil régional.

L'association AURA Environnement se réjouit de cette décision de bon sens et va pouvoir continuer sa lutte au niveau régional contre le projet d'incinérateur méthanisation/CSR (issu des poubelles de la Loire et du Forez) vers Andrézieux-Bouthéon, contre l'A45, etc...

829 000 euros à @PERCALL : un nouveau "cadeau de l’équipe WAUQUIEZ" selon le FN région #Aura

Le liquide du contribuable coulera à flot pour Percall Vichy

Spécialisée domaine pointu du PLM (product Life management)

« gestion du cycle de vie des produits » !

Communiqué de presse :

"Le Front National s’était offusqué le 28 janvier dernier de la présentation et du vote, dans une urgence que RIEN ne justifiait, d’une aide de 1 100 000 euros à la multinationale auvergnate Aubert & Duval. Avec un chiffre d’affaires de 780 767 000 euros en 2014, nous estimions en effet que ce cadeau généreux, avec pour seule contrepartie non-contraignante la création de 15 emplois (80 000 euros par emploi !), constituait un ticket un peu cher.

Mais voici que la majorité régionale de Laurent WAUQUIEZ s’apprête à récidiver avec la SA Percall de Vichy (10 812 000 euros de chiffre d’affaires et un résultat net de 503 000 euros) en lui accordant 331 000 euros en aide à l’investissement, 448 000 euros en aide à l’emploi (pour 38 ETP non contractuels) et 50 000 euros en aide à l’international, soit la bagatelle de 829 000 euros.

Il y a malheureusement bien des entreprises qui sont en difficultés dans notre Région Auvergne-Rhône-Alpes et qui, contrairement à Aubert &  Duval ou Percall, n’ont pas les moyens de distribuer des dividendes à leurs actionnaires. Il nous semble bien plus judicieux d’apporter une aide à ces entreprises, TPE, PME et PMI qui constituent aussi le tissu économique durable de notre Région.

Selon la CRCI Rhône-Alpes, 37% des TPE / PME déclarent aujourd’hui devoir faire face à de gros problèmes de trésorerie.

Quel est le degré d’urgence de M. WAUQIUEZ ? Venir abonder les caisses déjà remplies de grosses entreprises, ou soutenir l’activité de ces milliers de petites et moyennes entreprises qui structurent contre vent et marée la vie économique et sociale de notre Région ? La politique des petits cadeaux de M. WAUQUIEZ répond d’elle-même à cette question.

Dans une conjoncture économique et sociale particulièrement dégradée, il est inadmissible que l’argent public aille dans les caisses d’entreprises bien portantes, dégageant des bénéfices, alors que tant d’entreprises d’Auvergne et de Rhône-Alpes sont sur le fil. Les aides publiques doivent profiter aux entreprises qui en ont réellement besoin et ne doivent pas être utilisées pour satisfaire le clientélisme de M. WAUQUIEZ.

Nous espérons que les patrons des TPE, des PME, des PMI qui n’ont pas porte et table ouverte chez M. WAUQUIEZ en prendrons note ; nous souhaitons que les contribuables d’Auvergne et de Rhône-Alpes s’en souviennent…"

Le Front National de Feurs West version mini-robe à la région Auvergne/Rhône-Alpes #Aura !

Abandonnée la tenue ultra catho avec le foulard Hermès des grenouilles de bénitier de la secte de feu Mgr Marcel Lefebrve !!!

Quand la candidate du Rassemblement Bleu Marine pour Feurs,

liste soutenue par le Front National aux Municipales 2014

se balade dans les travées région AURA en mini-robe provocatrice

après avoir quitté l'assemblée pleinière d'avril 2016 !!!

Reg 2 4

La majorité des élu-es de gauche (PS + PC + Ecolos) ont quitté l'hémicycle lors de la session du 14 avril 2016 pour protester contre le président de la Région AURA (Auvergne-Rhône-Alpes) Laurent WAUQUIEZ.

En effet, les élus des groupes Socialiste, démocrate, écologiste et apparentés, l’Humain d’abord (PCF /FDG) et Parti Radical de Gauche avaient décidé de ne pas participer au débat sur le budget primitif de la Région Auvergne-Rhône-Alpes. Cette décision, "symbolique et exceptionnelle" (selon eux), étant destinée à alerter l’ensemble des citoyens de la Région sur les dérives qu’ils constatent chaque jour dans la gestion, "de plus en plus personnelle et autocratique", de Laurent WAUQUIEZ. Aura avril 014

Ils étaient rejoints par le groupe du FN (Front National) qui, laissant lui aussi place à la politique du fauteuil vide, dénonçait "un simulacre de démocratie" tout en divaguant la journée, un peu par désoeuvrement, dans les couloirs du conseil régional à Lyon, s'attirant d'ailleurs les foudres de Laurent WAUQUIEZ qui, entre 2 débats avec sa majorité et quelques écolos, lançait à l'adresse de la conseillère FN de Feurs, Sylvie ROBERT .... en mini-robe, en train de se faire... interviewer par un journaliste radio de France Bleu :  "Mais regardez-les ! On va regarder les feuilles d'émargement....", le tout enrobé des huées déchaînées de son groupe des Républicains et des centristes.

L'Idiot provincial était là, posté aux avant-postes, pour cette photo exclusive tout en déclenchant la polémique.

Puisque le FN refuse le port des jupes longues dans l'académie de Reims, les élue-es du Rassemblement Bleu Marine ne devraient-elles montrer l'exemple dans les enceintes républicaines en portant une tenue plus appropriée que la mini-mini-robe ?

Petite piqûre de rappel : « Dans l’académie de Reims, après avoir enlevé son voile à l’entrée du collège, une élève de troisième a cherché à afficher d’une autre manière ses convictions religieuses en portant à l’intérieur de l’établissement une jupe longue et noire. À juste titre, la principale de ce collège a considéré qu’il s’agissait d’une provocation et a refusé d’admettre l’élève dans cette tenue. En effet, aux termes de la loi de 2004, l’interdiction de signes ostentatoires d’appartenance religieuse à l’École de la République ne se limite pas au voile, mais bien à toute manifestation d’une expression confessionnelle. Il apparaît donc que, par cette jupe, cette élève et ceux qui l’instrumentent cherchent à transgresser le principe de laïcité. […] ».

Devinez qui est l’auteur de cette magnifique prose sentant bon l’anti-religion la plus primaire. Un révolutionnaire bolchevique de 1917 ? Le président Staline au bon vieux temps des Purges ? Un dirigeant du parti communiste chinois ? Jean-Luc Mélenchon ?

Que nenni ! Il s’agit d’un communiqué de presse signé Bertrand Dutheil de La ROCHERE, « conseiller République-Laïcité » de Marine Le Pen, publié très officiellement sur le site web du Front national.

Le port d’une jupe longue à l’école publique serait donc illégal à l'académie de Reims tandis que le port de la mini-robe provocante par la conseillère régionale FN de Feurs (Loire), Sophie ROBERT, en Auvergne-Rhône-Alpes ne serait pas, lui, illégal !

Les séances publiques de l'esplanade François Mitterrand à Lyon où siège la région AURA sont-elles des lieux de défilés de mode en passant et repassant devant les élu-es de WAUQUIEZ Laurent qui, eux, sont au moins respectueux de la démocratie en participant aux débats.

Jp taiteSophie ROBERT qui ne cesse de critiquer le maire de Feurs (avec l'écharpe tricolore lors venue ministre de l'Intérieur Bernard CAZENEUVE inauguration chantier gendarmerie de Feurs), en le mitraillant constamment sur son blog lepéniste (08/02/2014) " Tout le monde sait bien que Jean-Pierre TAITE est carrièriste : la politique c'est son gagne-pain" ne devrait-elle pas faire moins de politique-spectacle dans les travées de la grande région Auvergne-Rhône-Alpes tout en songeant aux camarades-ouvriers des usines qui triment pour gagner moins tout en travaillant encore plus afin d'engraisser les grandes firmes impérialistes secondées par leurs nervis d'extrême-droite qui n'ont de cesse de "casser du sucre" sur le dos des travailleurs républicains ?

Marc-Claude de PORTEBANE

OK Corral en AURA : les subventions de la gauche vues par le Roy du Puy-en-Velay !

La droite de Laurent Wauquiez accuse l'ex-majorité

de gauche d'avoir fait preuve de clientélisme

dans les subventions aux communes !

Aura avril 019La rénovation de 48 stores extérieurs de l''Hôtel de région

Auvergne-Rhône-Alpes à Lyon/Confluence

se fait par accès de l'extérieur via un grimpeur qui

s'attache à des panneaux phovoltaïques fixés au toit !!!!

Les règlement de compte continuent dans l'enceinte de la Région Rhône-Alpes où les élu-es règlent leurs comptes en direct - les groupes du FN et de la gauche boycottant la séance - , alors que dans la vraie vie, des gens prennent des risques, comme ce grimpeur pour nettoyer une partie des stores extérieurs de l'Hôtel de région qui a coûté une "fortune" aux contribuables.

Pour Bourg-en-Bresse, l'ex-Région a accordé 57 % de plus de subventions par habitant que pour la moyenne des communes rhônalpines. En moyenne entre 2010 et 2015, cette Région de gauche aurait dépensé 94€ par habitant en subventions aux communes et aux EPCI. Pour Bourg-en-Bresse, la moyenne serait de 148 € par habitant sur la même période.

Reg 2 006L'évolution des subventions régionales aux communes qui ont basculé à droite en 2014 est - selon la majorité actuelle de la Région - "un bon indicateur du degré de clientélisme" des précédentes majorités, à la fois en Auvergne qu'en Rhône-Alpes.

Sur les 18 communes ou EPCI analysés, les précédentes majorités socialistes ont baissé leurs subventions en 2015 de neuf dixièmes (baisse 5 fois plus forte que la moyenne en Rhône-Alpes, 3 fois plus forte en Auvergne).

Polémique budget primitif 2016 Région Auvergne Rhône-Alpes : les élu-es de gauche montrent les crocs !

Communiqué de presse :

"Monsieur le Président, Monsieur le Vice-président,

Vous nous avez communiqué une version numérique du Budget primitif 2016 de la Région Auvergne Rhône-Alpes et ses annexes le samedi 2 avril 2016.

D’abord, nous tenons à vous rappeler que votre pratique désagréable et peu transparente d’attendre les dernières heures avant l’échéance des délais légaux pour diffuser les rapports soumis au vote des assemblées plénières et des commissions permanentes s’apparente chaque fois un peu plus à une pratique orchestrée pour placer les conseillers régionaux de l’opposition régionale dans les pires conditions de travail et d’exercice de leur mandat.

Avec le rapport du budget primitif 2016, vous ajoutez des obstacles supplémentaires inacceptables. En effet, contrairement aux pratiques régionales auvergnates et plus particulièrement rhônalpines, nous ne disposons pas d’un tableau présentant une vue d’ensemble du budget primitif avec pour l’année budgétaire concernée et l’année n-1 les AP, CP, AE et CF pour chaque fonction, sous-fonction, rubrique et sous-rubrique budgétaires. Cette synthèse du budget est pourtant la seule manière pour les élus de lire le budget, chacun sachant que les synthèses comptables sont complètement inexploitables.

Sous les précédents mandats, tous les conseillers régionaux rhônalpins, majoritaires ou d'opposition, mais aussi la presse et le public, disposaient de cet outil d’information budgétaire près de trois semaines avant le vote du budget. Vous trouverez, pour information, en annexe les derniers tableaux diffusés pour le vote des budgets primitifs 2015 des Régions Auvergne et Rhône-Alpes.

Le document que vous nous proposez aujourd’hui, notamment lorsqu’il faut en consulter les 322 pages sur support numérique, retarde voire empêche toute analyse fine de ce que vous proposez et soumettez au vote de l’assemblée. Il est ainsi impossible de reconstituer les lignes budgétaires dans les documents comptables transmis. Par exemple, vous annoncez une baisse du budget de la communication de 500 000 euros dans le cadre de la baisse des dépenses de fonctionnement des services généraux. Sans une présentation générale et détaillée il est impossible de le vérifier puisque les éléments fournis, au delà de la difficulté d'accès, ne descendent pas au niveau de la ligne budgétaire contrairement aux pratiques constantes antérieures.

Monsieur le Président, Monsieur le Vice-président nous sommes las de vos « malencontreux » oublis, approximations et autres improvisations dont vous nous gratifiez depuis bientôt 100 jours. Ce tableau de présentation générale du budget en vue d’ensemble, détaillé par sous-fonction, rubrique et sous-rubrique, existe nécessairement. Le fait que vous omettiez/refusiez de le transmettre aux conseillers régionaux élus est une atteinte inqualifiable au droit d’information des élus et, plus largement, au principe même de la démocratie représentative et des droits de l’opposition.

Ces pratiques sont inacceptables et indignes d’un Président de Région. Nous exigeons donc que vous communiquiez, sans attendre, ce tableau à tous les conseillers régionaux avant la tenue des commissions organiques des jeudi 7 et vendredi 8 avril 2016."

Budget 2016 de "Rupture" région AURA : l'environnement prend une claque !

Tandis que les associations environnementales vont trinquer

la chasse, le lobby des agriculteurs de la FNSEA

les barons de la finance, les firmes anti-écologistes

ne souffriront pas de la non-augmentation de la carte grise !!!

Bud reg ii 008

Eric FOURNIER, vice-président environnement (2° à partir de la gauche) s'est montré plus que lapidaire sur les questions environnementales dont le budget va fondre comme neige au soleil de sa ville de Chamonix-Mont-Blanc !

Le président de la région AURA (Auvergne-Rhône-Alpes), Laurent WAUQUIEZ, a présenté avec ses vice-présidents le budget primitif 2016, "Un vrai plan pour mettre fin aux gaspillages" de l'ex-présidence - il faut le reconnaître - un peu "holé, holé" dans de nombreux domaines en pointant 4 rapports de la chambre régionale des comptes, dont certains "ciblent des dérives de gestion lourdes" :

- un rapport provisoire sur la gestion 2010-2014

- un rapport provisoire sur la gestion d'ERAI pour 2008 à 2014

- un rapport provisoire sur la participation de la région Rhône-Alpes à l'exposition universelle de Shanghai

- un rapport provisoire sur la Villa Gillet.

Laurent WAUQUIEZ a indiqué que tous les indicateurs étaient "au rouge" depuis 10 ans, insistant sur le fait que pas une seule économie n'avait été effectuée sur cette période puisqu'entre 2005 et 2015, les dépenses de fonctionnement de la région ont augmenté de + de 900 M€ alors que les recettes n'ont augmenté que de + de 790 M€, ce qui a fait que la dette a connu une augmentation de + 1,6 Mds €, d'où une augmentation des impôts de + 440 M€ à la charge des contribuables pris en "otage".

Laurent WAUQUIEZ a déploré ce constat amer puisque, aujourd'hui, la région Auvergne-Rhône-Alpes serait l'avant-dernière région française en termes de dépenses d'investissement par habitant tout en insistant sur le désengagement massif de la part de l'Etat qui ne cesse de se défausser sur les collectivités avec une nouvelle baisse imposée de 51 M€ des dotations par rapport à 2015.

Bud reg ii 018 Si le président Laurent WAUQUIEZ montre l'exemple en utilisant un modeste Scénic, son chauffeur n'hésite pas, lui, à se garer en toute impunité devant le conseil régional de la nouvelle région AURA !

L'objectif de la nouvelle région a été fixé afin d'effectuer des "coupes rases" dans les dépenses de fonctionnement administratif pour remettre l'argent des Auvergnats et des Rhônalpins au service des projets avec une volonté affichée de rompre avec les gaspillages des années 2004/2015, comme par exemple, le retour à l'exemplarité des élus (- 5,8 M€ en 2016) : suppression des téléphones portables et forfaits afférents, réduction du nombre de vice-présidents de 29 à 15, réduction des membres de la Commission permanente de 187 à 45, baisse des indemnités des conseillers régionaux et des membres du CESER, baisse des moyens alloués aux groupes en personnels et en moyens matériels, baisse des crédits affectés à la rémunération des collaborateurs de cabinet, baisse du train de vie de la collectivité (- 5,5 M€ en 2016), baisse du budget communication (- 500 000 €), gestion du parc automobile (vente de plus de 50 véhicules - gain de 500 00 €), baisse du budget de fonctionnement informatique (-400 000 €), baisse des marchés de renfort/interim ponctuels (- 230 000 €), baisse des frais d'hôtel pour 156 000 €, économie sur les marchés de maintenance pour 150 000 €, baisse des dépenses de navettes reliant le nouveau siège de Lyon pour 120 000 €, baisse des frais de taxis (- 100 000 €), baisse des dotations en fournitures de bureau (- 50 000 €), baisse de l'enveloppe dédiée aux repas de travail, séminaires, plateaux-repas, accueil café (- 35 000 €), baisse des dépenses de courrier (- 35 000 €), réorientation forte de la politique d'impression de la reprographie en noir et blanc (- 25 000 €).

Après avoir donné un bon coup de pied dans les dépenses somptuaires, Laurent WAUQUIEZ a annoncé des économies de fonctionnement qu'il surnomment d' "historiques" en rabotant de façon louable sur les services généraux (18 M€), sur le fonctionnement (36 M€) dont - 6,6 M€ sur les dépenses de transports (rénégociation de la convention TER et application des pénalités lorsque les trains sont en retard - la grève de la semaine dernière a ainsi rapporté 300 000 € aux contribuables d'AURA -).

La surprise dans ces économies de fonctionnement dites "historiques" est venue de la part du vice-président Eric FOURNIER (délégué à l'environnement, au développement durable, à l'énergie et aux Parcs naturels régionaux) qui a parlé d'une "purge" de 4,2 M€ sur l'environnement : rénégociation avec l'Agence de l'eau (- 2,2 M€ d'économies) et réorganisation des financements associatifs (- 2,9 M€) pour "moins de fonctionnement et plus de projets accompagnés".

L'autre surprise est venue de Philippe MEUNIER (député du Rhône et 9° vice-président en charge de la sécurité, aux partenariats internationaux, à la chasse et à la pêche), qui veut mettre un terme à des subventions reconnus commes "injustifiables" comme celle de 1 million d'€ à des collectivités sénégalaises pour lutter contre le réchauffement climatique ou les 2 subventions d'un total de 250 000 € en faveur de la biodiversité et aux tribus autochtones en Equateur.

Arts 007Arts 009 Les Journées européennes des métiers d'Art - dans les locaux de l'ex-région Auvergne à Clermont-Ferrand - ont rassemblé plusieurs centaines de visiteurs ce week-end et ce, malgré le manque flagrant d'exposants !

Drastique toilettage de l'ordre de - 4,9 M€ sur le redéploiement de la politique de subventions pour mettre un "terme" aux financements dits "exotiques" comme par exemple les 3,5 M€ en 8 ans pour le volet "mobilité internationale" du Fonds d'innovation artistique en Rhône-Alpes (FIACRE) avec des subvnetions telles que : "Les Nuits sonores" à Barcelone (22 000 €), le spectacle "Duras, notre contemporaine" au Burkina-Faso (10 000 €), le projet d'art contemporain "Drive in" en Corée-du-Sud (9 000 €), la tournée en Espagne du groupe "Macabé et zombi orchestra" (3 500 €), ou encore les Arts du cirque au Chili et en Colombie (10 000 €).

Si l'environnement et la culture seront en partie "amputés", le choix de la nouvelle région se portera sur une concentration de ses moyens afin de renforcer l'activité économique et l'emploi (+ 3,1 M€ pour les entreprises à travers ses dispositifs d'aide directe et d'ingénierie financière). Les entreprises aidées devront prendre, en échange, par voies de conventions, des engagements d'embauche d'apprentis formés par la Région.

Le développement touristique bénéficiera, lui, d'une manne de 1,4 M€, les économies de fonctionnement réalisées sur la fusion des comités régionaux du tourisme Auvergne et Rhône-Alpes (CRT) seront réinjectées dans le soutien direct aux projets ("Plan Montagne" destiné à subventionner de manière plus efficace l'immobilier et l'équipement matériel des stations de ski et "Plan thermal" visant à renforcer les infrastructures d'accueil du tourisme thermal).

La Région AURA augmentera également ses capacités d'interventions dans un "moment de grande crise" pour le domaine agricole avec + 4,3 M€ (l"objectif étant de renforcer l'aide à l'investissement dans les exploitations et entreprises agricoles au moment de l'installation et de la transmission, de soutenir la structuration de filières agricoles et végétales, de mettre en place un "Plan Eau et Agriculture" pour sécuriser les capacités d'irrigation des agriculteurs.

La Région AURA financera près de 100 nouveaux projets de recherche et l'innovation, le plus souvent développés en lien avec les entreprises pour lancer ensuite et "sans délai" les premiers projets prévus au nouveau contrat de plan Etat-Région.

Le budget 2016 de la Région AURA améliorera l'efficacité opérationnelle des interventions régionales en matière de formation professionnelle continue et d'apprentissage (500 Places supplémentaires de formation sanitaire et sociales), et 4 domaines seront mis en avant :

- le développement numérique (accélération du déploiement de la fibre très haut débit)

- la sécurité des Auvergnats et des Rhônalpins (polémique sécurité des lycées, sécurisation dans les communes via le déploiement de la vidéo-protection, acquisition de 37 rames de train express régional équipées de caméras de vidéo-protection couvrant 80 % des espaces voyageurs dans les trains).

- l'investissement dans les lycées (investissement de 262 M€ intégrant une aide renforcée dans les lycées de la "curaille")

- l'investissement dans les transports et les infrastructures (modernisation de l'axe Clermont-Ferrand/Paris, schéma directeur de la ligne ferroviaire Montluçon/Bourges, regénération de la ligne Le-Puy-en-Velay/Firminy, aménagements de la ligne Saint-Gervais/Chamonix/Vallorcine et le projet CEVA (Cornavin/Eaux-Vives/Annemasse) ainsi que le soutien au projet de participation financière de la Région AURA à lla construction de l'autoroute A 45 et le vote d'une autorisation de programmes de 100 M€ pour matérialiser cette participation.

Une présentation du futur budget 2016 sous fonds de polémiques Droite/Gauche puisque Jean-François DEBAT, le président du groupe socialiste, démocrate, écologiste et apparentés au conseil Régional promet, en fin de semaine, de revenir sur les 100 premiers jours du mandat de Laurent WAUQUIEZ.

Le 12 avril marquant, en effet, la fin des 100 premiers jours de la mandature de Laurent WAUQUIEZ !

En direct de Lyon Marc-Claude de PORTEBANE

AMEN ! Les vins d’Auvergne Rhône-Alpes présents étapes du Tour de France !

Mettra-t-il un peu d'eau dans son vin de messe ?

Le problème récurrent avec Laurent WAUQUIEZ

c'est qu'il ne communique avec les medias

que lorsque cela semble l'arranger !

A1346

Les medias de la nouvelle région Auvergne-Rhône-Alpes sont au moins d'accord sur un sujet essentiel : celui de la qualité de l'information distillée au compte-gouttes par le nouveau président de la nouvelle région AURA (Auvergne-Rhône-Alpes) et ce, souvent, lorsque les évènements viennent de se produire alors que la plupart des sujets, très intéressants au passage, mériteraient plus amplement être décortiqués, non pas pour critiquer, mais pour informer autrement que par la politique de l'entonnoir.

L'Idiot provincial vous présente donc ses excuses car ce n'est pas dans ses habitudes de vous servir la bonne "zouzoupe" concoctée par la maison WAUQUIEZ Laurent ! Lol !

Profitant - donc - de la présentation du Critérium du Dauphiné à l’Hôtel de Région ce jeudi 31 mars, Laurent WAUQUIEZ, Président de la Région Auvergne Rhône-Alpes, a organisé une rencontre entre Christian PRUDHOMME, le Directeur du Tour de France, et des représentants du Comité Vins Rhône-Alpes, afin de discuter des modalités de la présence de nos viticulteurs et de leurs produits sur le Tour de France.

Photo lw aso viti

Copyright : © Région Auvergne Rhône-Alpes – Franck Trabouillet

De gauche à droite : Olivier AMRANE, Conseiller spécial de la Région Auvergne Rhône-Alpes en charge de la ruralité, Christian PRUDHOMME, Directeur du Tour de France, Pierre COMBAT, Président du Comité Vins Rhône-Alpes, Laurent WAUQUIEZ, Président de la Région Auvergne Rhône-Alpes, Patricia PICARD, Déléguée générale du Comité Vins Rhône-Alpes, Emilie BONNIVARD, Vice-présidente de la Région Auvergne Rhône-Alpes déléguée à l'agriculture, à la forêt, à la ruralité, à la viticulture et aux produits du terroir, et Marie-Camille REY, Vice-présidente de la Région Auvergne Rhône-Alpes déléguée à la jeunesse, au sport et à la vie associative.

MCDP

La région AURA sera-t-elle plus à l'écoute des chasseurs que des écolos ?

La Région AURA (Auvergne-Rhône-Alpes)

dirigée par Laurent Wauquiez sera forcément plus à l’écoute

des chasseurs que des écolos alors que le nombre

de chasseurs ne cesse de dégringoler en France !Aa15 1

 

Jeudi 24 mars, Philippe MEUNIER, Vice-président à la Région Auvergne Rhône-Alpes délégué à la sécurité, aux partenariats internationaux, à la chasse et à la pêche, accompagné d'Olivier AMRANE, Conseiller spécial du Président en charge de la ruralité, ont reçu les responsables de la chasse en Drôme Ardèche, que sont Jacques AURANCHE, Président de la Fédération des Chasseurs d’Ardèche et son directeur Alain LIGNIER, Christian PIALET, Président de l’Interdépartementale Chasse Drôme-Ardèche, ainsi que Bernard BROTTES, Maire de LA VOULTE, et Marie-Josée SERRE, Maire de GOURDON.

Le communiqué de presse indique : "L'occasion pour les deux membres de l'exécutif régional, eux-mêmes chasseurs, de réaffirmer le soutien total de la Région Auvergne Rhône-Alpes à la ruralité en général et à la chasse en particulier. Une rencontre par ailleurs symbolique puisque jamais, auparavant, une telle délégation n’avait été reçue par un exécutif régional." !!!

La chasse dans la nouvelle région AURA (Auvergne-Rhône-Alpes) sera-t-elle largement subventionnée... au nom de la ruralité ?

Avec environ 1 100 000 chasseurs, la France demeure en tête de l’Europe. Le nombre réel de chasseurs qui diminue chaque année est un peu inférieur (certains prenant plusieurs licences à la fois, dans différents départements). Ces chasseurs sont regroupés au sein de 80 000 sociétés de chasse, soit une moyenne ahurissante de 840 par département ou plus de 2 par commune ! L’image traditionnelle du chasseur type, c’est-à-dire l’agriculteur qui va tirer un faisan le dimanche, est désormais dépassée : le chasseur est de plus en plus un citadin et a environ 55/60 ans, les agriculteurs ne représentant plus que 10% des chasseurs. La chasse n’attirant plus ou très peu les jeunes, cette moyenne d’âge augmente régulièrement.

Leurs motivations officielles sont le contact avec la nature (99% !), la convivialité (93% – les promeneurs apprécieront) et l’entretien des territoires (89%). On peut donc se demander pourquoi ont-ils besoin de fusils ?

 La chasse « à la française » est celle de tous les records :

Avec 30 millions d’oiseaux et mammifères abattus sur son territoire, la France surpasse tous les autres pays européens.

  • Sur les 100 millions d’oiseaux abattus chaque année par les chasseurs en Europe, 25 millions d’oiseaux, soit le quart, le sont en France !
  • Celui du nombre d’espèces chassables : 90 ! Beaucoup plus que chez nos voisins européens.
  • Celui du nombre de chasseurs, 1,2 millions, bien qu’ils aient perdu plus de la moitié de leurs effectifs en 30 ans.
  • Celui de la plus longue période de chasse annuelle : 11 mois tous modes de chasse confondus !
  •  

A noter : la France est le seul pays où l’on chasse tous les jours de la semaine…  

Résultat : la France détient également le triste record des accidents de chasse !

Les écolos d'AURA Environnement seront-ils reçus équitablement par Laurent WAUQUIEZ ou seront-ils mis au placard ?

Lien d'AURA Environnement : http://www.aura-environnement.com/

 

AURA Environnement défendra l'écologie Région Auvergne/Rhône-Alpes

AURA Environnement lance sa plateforme écologiste

sur le territoire de la nouvelle région

Auvergne/Rhône-Alpes !

Cap 063Une trentaine de militant-es écologistes se sont rassemblé-es secrètement dernièrement dans la Loire pour jeter les bases de la lutte environnementale au sein de la nouvelle grande Région Auvergne/Rhône-Alpes.

Issu-es pour la plupart de la lutte antinucléaire, déchets, protection animale, THT, participant-es à différentes ZAD en France ou militant-es anonymes, ils ont convenu de l'union de toutes les forces environnementales des ex-Région Auvergne et Rhône-Alpes.

AURA Environnement démontrera sa force dans la rue, car seule la rue n'est que la dernière solution pour se faire entendre !

Au menu de nos futures luttes : l'usine à poubelles sur le site de l'Orme/Les sources à Andrézieux-Bouthéon, la verrue A 45, la LGV Lyon-Turin, lutte contre le projet de golf à Montcombroux-les-Mines dans l'Allier, lutte contre le surcoût du CVO de Saint-Barthélémy-de-Vals dans la Drôme, lutte contre l'eutrophisation du lac Pavin en Auvergne, mobilisations contre tous les élevages industriels, lutte contre la méthanisation de nos poubelles, mobilisation pour le PNR  des Dombes dans l'Ain, participations citoyennes contre la centrale nucléaire de Bugey dans l'Ain, participations aux rassemblements contre l'exploration et l'exploitation des gaz de schiste à Montélimar, dénonciations maltraitances animales, etc.....

Les liens :

- Site internet AURA Environnement : http://www.aura-environnement.com/

- Page Facebook AURA Environnement : https://www.facebook.com/aura.environnement/

- Groupe Facebook AURA Environnement : https://www.facebook.com/groups/aura.environnement/

Magouilles socialistes ex-Région Rhône-Alpes Dossier Villa Gillet : Laurent WAUQUIEZ sur le point d’endosser gilet de sauvetage ?

Manque de contrôle des financeurs publics : Ex-Région Rhône-Alpes, Métropole, Ville de Lyon !!!

La Villa Gillet, structure culturelle tournée littérature

sciences humaines trop bien perchée à la Croix-Rousse

mais matraquée par la Cour des comptes régionale :

gauche et droite s'étripent en flinguant démocratie !!!

Aa95 1Communiqué de presse du FN qui DENONCE :

"Face aux dérives financières constatées dans la gestion de la Villa Gillet (salaires élyséens, notes de frais somptuaires, primes diverses plus ou moins justifiées), Laurent WAUQUIEZ a immédiatement évoqué une « suspension » de la subvention régionale à cette association.

Le FRONT NATIONAL salue la réactivité du nouveau Président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes sur ce dossier et se félicite de son souci des finances publiques, surtout après la publication alarmante de trois rapports d’observations de la Chambre Régionale des Comptes concernant des manquements dans la gestion de la Ville du Puy, de la Communauté d’Agglomération et du CCAS, dont Laurent WAUQUIEZ était dans l’ordre d’apparition, Maire, Vice-président et Président...

Pourtant, un nouveau point noir vient entacher le blanc manteau de gestionnaire irréprochable dont Laurent WAUQUIEZ tente de se vêtir depuis quelques semaines. En effet, il s’avère que la convention du ministère de la Culture validant les dépenses de la Villa Gillet, et notamment celles du controversé festival Walls and Bridges, que la Villa a organisé à New York, est signée du secrétaire général du ministère de l’époque, un certain Guillaume BOUDY.

Or, ce M. BOUDY est aujourd’hui le nouveau Directeur Général des Services de Laurent WAUQIEZ à la Région...

Le FRONT NATIONAL attend avec impatience de voir si Laurent WAUQUIEZ continuera à tenir un discours de fermeté budgétaire sur la Villa Gillet, remettant de fait en cause les capacités de bonne administration de son DGS, ou si, comme tant d’autres propos matamoresques de l’intéressé, ils s’évaporeront comme verveine du Puy au soleil..."

Visite touristique du VRP Région AURA Nicolas DARAGON à travers routes défoncées Allier go to Le Pal et Bling Bling Vichy !

Le vice-président délégué au tourisme Région Auvergne-Rhône-Alpes

Nicolas DARAGON est allé en bon VRP de Laurent WAUQUIEZ

faire des risettes au conseil départemental de l'Allier incapable

d'entretenir les routes vers le parc animalier et d'attractions Le Pal !

Pal 019

La 1ère visite de Nicolas DARAGON, le maire de Valence et vice-président délégué au tourisme au sein de la Région Auvergne-Rhône-Alpes avait pourtant débuté sous de bonnes intentions au parc d'attractions et animalier LE PAL qui accueille plus de 575 000 visiteurs/an loin devant la "ville-latrine" aux vitrines "maréchalisantes" : Vichy qui s'enlise encore dans la sottise en 2016.

Pal 012Au volant de la maison "LE PAL", Arnaud BENNET, son dynamique et ambitieux PDG qui voudrait que les deniers publics ne soient "dilapidés" dans des projets publics qui viendraient lui faire de la concurrence déloyale, très attaché aux mauvais réseaux routier desservant son parc qui est devenu la 3° destination des touristes en Auvergne-Rhône-Alpes.

Les touristes n'attendent-il pas avec impatience l'audit commandé par le nouveau président de la Région Auvergne/Rhône-Alpes, Laurent WAUQUIEZ qui ne tient pas à "endosser" la gabégie de l'ex-présidence QUEYRANNE ?

Au cours de son périple chez les paltoquets Bourbonnais, Nicolas DARAGON, qui est un des seuls vice-présidents de la toute nouvelle région à avoir établi sa "feuille de route", était accompagné, non pas du président de la cour des comptes régionale, mais de son "guide" made in "Auvergne Nouveau Monde", Jean-François JOBERT, directeur général du CRDTA, (Comité régional de développement touristique) de feu l'ex-région Auvergne qui ne devrait pas tarder à fusionner avec Rhône-Alpes.

A quoi bon faire voyage avec le CRDTA quand celui-ci n'est même pas capable de fournir une SEULE info, un seul document de presse aux médias censés informer celles et ceux qui préfèrent passer leurs vacances estivales, non pas au gouffre "VULCANIA" (pourtant créée par VGE) mais au parc "LE PAL" des sensations internationalement reconnues comme La Suisse ?

A quoi bon faire route vers "LE PAL" quand l'asphalte de cette maudite RCEA regorge de cadavres ou de nids-de-poules en venant des Vérités de Lapalisse, les foies, de Vaumas à Saint-Pourçain-sur-Besbre ?

Mais que fait donc pour les voies ouvertes aux carnages routiers bourbonnais, Bernard COULON, le vice-président du Département de l'Allier délégué au tourisme, qui avec le passage de la caravane du tour de France ne cesse de faire de sa commune de Saint-Pourçain-sur-Sioule un des points forts du tourisme dans l'Allier en ne cessant de grignoter, sur les territoires communautaires voisins - comme la Communauté de communes voisine de Varennes-Forterre -, budgets et idées ?

Cette vice-présidence - d'ailleurs - au Département de l'Allier n'a-t-elle pas été la contrepartie d'un "échange tactique" aux sénatoriales puisque le candidat COULON Bernard a laissé la place au candidat Claude MALHURET, maire de Vichy ?

Pal 022Le nouveau vice-président régional Nicolas DARAGON est-il venu à Moulins rencontrer Bernard COULON pour faire des risettes aux miettes de medias présents lors de la visite au très chicos Hôtel de Paris (qui a connu jadis une sévère faillite avec la gestion Groupama), et pour ne visiter de façon religieuse que sauna, hammam, bain bouillonnant, espaces relaxation, flotarium ou chapelle désacralisée de l'Hôtel de Paris ?Pal 027

Rien n'a filtré du très, très confidentiel repas organisé avec l'argent public au restaurant du très chicos Hôtel de Paris et ces dorures où l'on mange à 78 € par personne tandis que le chômage ne cesse de grimper parmi les classes moyennes, parmi les cadres et surtout les classes pauvres de cette nouvelle grande région Auvergne-Rhône-Alpes !

Parions que ce genre de communication sera ainsi pendant toute la présidence de Laurent WAUQUIEZ où l'on ne semble se servir des médias comme des faire-valoir ou pour "servir la soupe" afin de donner une image de "saint-es" des élu-es auprès des travailleurs et surtout de l'électorat en cas de besoin, à savoir uniquement pour les élections.

Pal 047Après l'Hôtel de Paris, Nicolas DARAGON est allé à la rencontre de Delphine PINASA, la directrice du  Centre national du costume de scène puis à la rencontre d'une poignée d'élus de Vichy Val d'Allier à l'opéra de Vichy où le maire de Bellerive-sur-Allier, Jérôme JOANNET, a bien failli prendre une "syncope" en voyant arriver "l'Idiot provincial", ouille, ouille, voilà de retour "le loup dans la bergerie".

Alors ce fut là aussi une visite, au son du pas de course sans les chevaux du PMU, des dorures ou des salons peu républicains de Napoléon III - encensé par Bernard KADJAN adjoint au tourisme à Vichy - de cet opéra qui a connu également ses heures de honte dans les années 40 puisque le "maréchal Putain" s'en servait d'assemblée nationale lorsque la France était sous le joug de l'Allemagne d'Adolf HITLER.

Idem pour l'Hôtel de Paris à Moulins, les medias virés de la visite protocolaire de Nicolas DARAGON, les élu-es (dont Jean-Yves BIGNON, adjoint-au thermalisme à Vichy ou Frédéric BONNICHON, maire de Châtel-Guyon et conseiller régional) et les directeurs généraux des services de VVA (Yvonic RAMIS) et de Vichy (Pierre DERVIEUX) ont pu ainsi  "tranquilou" s'entretenir avec DARAGON Nicolas des futurs projets touristico-thermaux qui les lieront avec la nouvelle région Auvergne-Rhône-Alpes comme si, dans l'Allier....

Pal 034

....il n'y en avait que pour Vichy et encore Vichy et Moulins, une ville terne et sans goût où l'alcoolisme et la pauvreté font bon ménage et ce nonobstant les "lifting" des Halles ou du quartier de la gare où il ne fait pas trop bon acquérir une nouvelle licence de taxi pour ne pas être dans la polémique (une audience de ce jour au tribunal administratif de Clermont-Ferrand devrait nous dire prochainement si un arrêté du préfet de l'Allier sur les autorisations de stationnement sera cassé ou non. Mais chut).

A quoi servent donc ces visites protocolaires des vice-présidents de la nouvelle région Auvergne-Rhône-Alpes (qui roulent tels des petits barons avec voiture + chauffeur) sur les routes bourbonnaises plus que mal entretenues par ce Département des présidents successifs incapables de sortir l'Allier du bourbier du désenclavement ?

"Arrière, gueux ! Place aux nouveaux maîtres de la nouvelle région Auvergne-Rhône-Alpes dirigée par Laurent WAUQUIEZ" !

Marc-Claude de PORTEBANE

Les élus régionaux du FN de retour par les portiques dans les lycées en Auvergne/Rhône-Alpes

A travers ces représentations, le FRONT NATIONAL

veut poursuivre son travail d’enracinement

et de présence sur le terrain !

Reg 2 25Le leader du FN lyonnais Bruno GOLLNISCH (Région Auvergne/Rhône-Alpes Janvier 2016) ©

Communiqué de presse :

"Près d’une semaine après les élections au sein des Organismes extérieurs (lycées publics et privés, Parcs naturels régionaux, CFA, Conseils Académiques de l'Education Nationale, etc) les résultats définitifs sont enfin connus.

Pour la première fois depuis la présidence de Charles MILLON, le FRONT NATIONAL opère un retour en force dans les représentations de la Région au sein des lycées, en obtenant 155 suppléances et 2 postes de titulaires (lycée Apollinaire et lycée Lafayette à Clermont-Ferrand).

Au total, les élus du FRONT NATIONAL obtiennent 323 représentations dont 82 postes de titulaires et 241 suppléances.

Rappelons que dans la précédente mandature, la représentation des élus FN dans les Organismes extérieurs était inférieure à 50 postes, titulaires et suppléants confondus. Ce succès est d’une part le fruit de la poussée électorale de décembre dernier, mais aussi le résultat de la démobilisation d’une gauche atomisée par sa défaite et de l’impréparation d’une majorité régionale qui peine à trouver ses marques."

Badges & Portiques dans les lycées Auvergne/Rhône-Alpes : le SNPDEN monte au front régional !

Le SNPDEN, syndicat des personnels de direction

monte au créneau et dénonce une opération de com'

pour l'installation fissa des portiques de sécurité

dans les 322 établissements publics de la région !

Lr robot 061

Le robot "SHELDON" sera-t-il utilisé pour retrouver du cannabis ?

Communiqué de presse

Portiques de sécurité devant les lycées
M. Laurent WAUQUIEZ, président de la région Auvergne-Rhône-Alpes a annoncé son souhait d’installer des portiques de sécurité dans tous les lycées avant la fin 2016, la décision de le faire ne relevant que de chaque établissement.
Cela peut prendre la forme d’un avenant à la convention qui le lie à la région et le lycée depuis 2004, adopté par le Conseil d‘administration après consultation du Conseil pour la Vie lycéenne.
En tout état de cause, l’installation de portiques devrait répondre à deux conditions impératives:
- Que le temps d’attente aux heures d’affluence n’excède pas quelques minutes pour chaque élève, cette fluidité permettant d’éviter les attroupements et la multiplication des retards ;
- Que comme partout où des portiques sont installés, ils soient accompagnés de personnels de sécurité spécialisés, catégorie actuellement inexistante dans les établissements.
Les personnels de direction de la région Auvergne-Rhône-Alpes attirent l’attention du président sur le fait que les établissements ont déjà fait état à ses services de nombreuses demandes de sécurisation contextualisées qui attendent d’être satisfaites.

A suivre

L'exemplarité prônée par Laurent WAUQUIEZ a-t-elle volé en éclats lors de sa présentation des voeux 2016 ?

Un vice-président qui fixe un RDV et qui ne s'excuse pas

Les élu-es de l'Auvergne pratiquement absents

Un discours aux relents politiques sans grande nouveauté :

quel avenir pour la nouvelle région Auvergne-Rhône-Alpes ?

Vx lw 031

Si, sur les murs de la nouvelle grande région on pouvait lire ce soir "Auvergne-Rhône-Alpes", les conseillers régionaux représentant l'Auvergne figuraient parmi les absents d'une cérémonie de voeux qui a rassemblé peu de monde hormis le gratin de Lyon Métropole, de l'Ain, de l'Isère et de la Drôme.

Et dans le discours de Laurent Wauquiez, les gens ont dit que cela sentait le "réchauffé" : exemplarité des élu-es, économies des élu-es, numérique, startups, aéroports, portiques dans les établissements scolaires, scandales de la précédente majorité...

Ce soir ce fut beaucoup plus rapide que d'habitude, le temps de laisser au préfet du Rhône, Michel Delpuech, (qui a pris au passage une volée de bois vert concernant la gestion des aéroports régionaux), de faire acte de présence et de filer vers d'autres cieux plus au nord, notamment vers Villefranche-sur-Saône.

Vx lw 022

Le robot "Sheldon" au discours stérile intéresse-t-il les paysans auvergnats ou savoyards ?

S'il ne fallait parler que de l'exemplarité des élu-es, il y aurait de quoi commencer par écrire un roman, car celle-ci semble déjà mise à mal que ce soit au niveau de la Région ou dans des villes comme Saint-Etienne ou à Chamonix dirigées par des gens qui nagent à contre-courant des valeurs pourtant prônées avec ferveur à Confluence.

La division entre l'UDI et le Modem sent déjà la mauvaise manip' de l'électorat, les médisances refont surface, les alliés d'hier commencent par s'empoigner et à se diviser pour, comme on a pu le lire dans Le Progrès, faire le bonheur du début de "règne" du président Wauquiez,

La suffisance de certains vice-présidents irrespectueux de leur parole donnée commence également par lasser dans l'hémicycle qui semble revenir au bon vieux temps de l'ère Queyranne. Certains étaient là, à midi, à l'occasion des voeux "privés" pour le personnel, d'autres brillaient pour leur absence. Cela ne commence-t-il pas à faire désordre ? Où est la fameuse discipline prônée par le "gourou" lorsque ses disciples sèchent les cours ?

Vx lw 33

A noter la présence de Mme Wauquiez Eliane (mère).

Par contre, très peu d'ouvriers, de paysans ou de travailleurs de condition modeste !

Et les réflexions glanées ici ou là n'augurent rien de bon pour la défense de l'environnement ou d'autres sujets qui préoccupent les français issus des couches défavorisées de notre société !

Place aux industriels, aux grands propriétaires terriens et à la bourgeoisie qui commence à redevenir arrogante dans l'espoir de rafler la mise lors de la prochaine présidentielle !

Vx lw 034

Un auditoire BCBG plus proche de Sciences Po que des ateliers de production du monde ouvrier !

En sortant de l'hôtel de cette grande Région si proche de Rhône-Alpes et si éloignée de l'Auvergne, un peu trop grande pour tout le monde en fait, il suffisait de lever les yeux pour s'apercevoir qu'il y avait plus de monde dans les salles de sport ou à l'entrée de la patinoire du cours Charlemagne !

Portiques & Badges Lycées Région Auvergne/Rhône-Alpes : le bureau d'études vers Saint-Etienne sur le qui-vive !

Après l'annonce de la Région Auvergne/Rhône-Alpes

d'installer portiques et caméras de surveillance

dans le lycée pilote Pierre Beghin à Moirans :

le feu de la polémique enfle !

Après l'annonce, hier 21/01 de l'installation de portiques de sécurité dans une quizaine de lycées en Auvergne/Rhône-Alpes, dans le cadre d'une expérimentation qui devrait être généralisée à tous les établissements de cette région, la polémique commence à "couver" dans l'Isère, et plus particulièrement à Moirans, (Académie de Grenoble), puisque le lycée Pierre BEGHIN devrait en être le modèle "pilote" avec la mise en place, (le 25/04/2016, au lendemain des vacances de Pâques, selon notre source qui désire conserver l'anonymat), de portiques et de badges.

Le coût de cette mesure avoisinerait les 20 millions d'euros pour l'équipement de presque tous les lycées en Auvergne/Rhône-Alpes. L'objectif serait "la lutte contre le trafic de drogue", les "instrusions d'armes à feu", voire de "protection dans le cadre de la lutte contre le terrorisme".

Or, il semblerait que le planning du 25/04 soit considéré par Moirans un peu "juste" niveau "timing".

Nous avons pris contact avec un bureau d'étude de la région stéphanoise qui serait chargé d'ébaucher ce cahier des charges puisqu'il en serait le maître d'oeuvre. Mr D. nous a affirmé qu'il fallait le re-contacter dans au moins 3 semaines parce que pour l'instant ce serait "prématuré" : "Depuis 1988, je travaille avec des lycées, j'attends d'avoir plus d'infos sur le planning", nous a-t-il confié. 

Confirmation côté Région : "Rien n'est encore acté à ce niveau-là. Aucun bureau d'études ou prestataire que ce soit n'a encore été désigné. Le Président Wauquiez a demandé hier à ses services de préparer les choses. Lorsque nous aurons des infos, vous les aurez.".

Même son de cloche côté Rectorat de région académique Auvergne/Rhône-Alpes, qui, par la voix de Pascale Perret nous confirme ne pas avoir connaissance des choix de la Région pour les établissements dits "pilote" et qu'il y "aura concertations Région + Rectorat + directeurs d'établissements", ce qui risquerait de "bousculer" un peu le calendrier de la date-butoir du 25 avril..

Pascal Perret nous a confirmé que la rectrice Françoise Moulin Civil pourrait demander l'avis du ministère sur notamment, les risques "d'intrusions réels" au sein des établissements les mieux "qualifiés" pour être retenus comme "établissements pilotes" mais que la compétence "sécurité" des lycées relève de la Région.

A suivre

MCDP

 

 

 


 

Silicon Valley de Lyon : la future campagne de Laurent WAUQUIEZ gagnée grâce au Big data ?

Le nouveau président de la Région Auvergne/Rhône-Alpes

Laurent WAUQUIEZ accélère l’émergence de

la silicon Valley « Auvergnaco-Rhône-Alpine » !

Lr robot 020

Le nom de Silicon Valley, a été forgé en 1971 par un journaliste local répondant du nom Don HOEFLER, et fut inspiré par la concentration d'entreprises de semi-conducteurs et d’informatique dans la vallée de Santa Clara, située tout juste au sud de la baie de San Francisco, en Californie du nord. Silicon est le mot anglais désignant silicium, l'un des matériaux de base des composants électroniques, plus précisément les industries de l’électronique et de l'informatique. De nos jours, la Silicon Valley abrite les sièges sociaux et campus des entreprises prestigieuses de renom comme Adobe Systems, Apple, Facebook, Google, HP, Intel, Yahoo, ou d’autres sièges sociaux comme PayPal ou Sony.

Le mercredi 13/01/2016, Laurent WAUQUIEZ, le nouveau président de la Région Auvergne Rhône-Alpes n’a pas rencontré à Lyon les actionnaires de l’un de ses grands groupe mais plusieurs entrepreneurs auvergnats et lyonnais du numérique.

Lr robot 024

L'Auvergne était représentée par Guillaume VERNAT,

co-fondateur de COFFREO, créateur de domiciles numériques.

Laurent WAUQUIEZ était accompagné de sa vice-présidente déléguée à l'économie de proximité, au commerce, à l'artisanat, aux professions libérales et au numérique, Juliette JARRY, une entrepreneuse diplômée de Sciences po qui a été propulsée tête de liste de Laurent WAUQUIEZ à Lyon pour les régionales 2015.

A 16h00, Laurent WAUQUIEZ s’est rendu rue de la République chez AXELEO, un accélérateur de startups numériques né à l’automne 2013 de la volonté d’entrepreneurs souhaitant partager expériences et savoir-faire. AXELEO fédère aujourd’hui un écosystème de plus de 40 entrepreneurs-associés et accélère le développement commercial de plus de 15 startups en France et en Europe.

Lr robot 015

En totale symbiose avec AXELEO, Laurent WAUQUIEZ a indiqué que le président OBAMA avait structuré le « Big Data » qui est d'abord un phénomène qui pousse à repenser complètement l'organisation de l'économie. Les décisions des entreprises - quel prix donner au produit ? quel marché cibler en priorité ? - sont le plus souvent issues d'un mélange de calculs rudimentaires, d'anecdotes et d'intuition. Bientôt, le Big Data fera repenser toutes ces décisions.

Aux USA, de nombreux secteurs sont transformés par la Big Data : la finance, bien sûr, avec ses quants et ses algorithmes ; la distribution, où la logistique - qui permet d'apporter le bon produit au bon endroit au bon moment et ainsi de gagner les précieux micro-points de marge qui permettent de battre ses concurrents.

Laurent WAUQUIEZ a très vite compris cela et va doter la nouvelle grande Région Auvergne/Rhône-Alpes en ne prenant que les premiers parmi les meilleurs que compte la petite pépinière de nos startups.

A 17h00, le président de la Région s’est rendu au sein de FORCITY, une startup créée à Lyon en janvier 2014 par des associés alliant l'expérience de l'entreprise, de la ville et de la recherche tout en offrant  aux entreprises et aux villes des services d'aide à la décision fondés sur une technologie de modélisation de systèmes complexes et de représentation en 3D des territoires.

Lr robot 028

Le nouveau Monsieur "NUMERIQUE" de la nouvelle Région Auvergne/Rhône-Alpes :

André MONTAUD de la société THESAME (dans les locaux d'EVOTION)

A 18h00, Laurent WAUQUIEZ a terminé son périple numérique chez EVOTION, rue de Gerland, une startup du secteur de l’événementiel spécialisée dans la location de robots d’accueil ou serveurs pour des réceptions ou des manifestations.

Dans les locaux d’EVOTION, qui est une société par actions simplifiée à associé unique évoluant dans le secteur d’activité des Services : organisation de foires, salons professionnels et congrès sous le code APE 8230Z, son représentant Maxime VALLET, âgé de 30 ans, exerce depuis le 20/102013.

Lr robot 038EVOTION est la 1ère agence de location de robots de service et – selon elle – en France, car leader dans son domaine puisqu’elle possèderait une large gamme de robots pour le service aux entreprises, l’animation d’évènements professionnels et grand public : robot-bar, robots-humanoïdes. EVOTION continue son évolution grâce à sa petite équipe de 8 personnes composée d’informaticiens et de techniciens qui se consacrent à la création d’animations robotiques innovantes variées et complémentaires.

EVOTION héberge une autre SAS : « UNITHINGS », Activités : commerce de gros (commerce interentreprises) non spécialisé (code APE 4690Z), présidée aussi par Maxime VALLET. UNITHINGS SAS est une boutique française 100% dédiée aux objets connectés et intelligents...

Lr robot 045.... ainsi qu’une 3° activité spécialisée dans la création de drones spécialisée comme par exemple le survol de foules ou les couloirs aériens (avec l’accord de la DGAC).

Lr robot 043

Les futurs robots sur-mesure de ZEPHIR DRONE

peuvent être équipés de caméras thermiques, de sonars

ou même utilisés pour retrouver des bijoux perdus sur une plage...

Les animations d’EVOTION au travers une large gamme sont destinées à dynamiser des évènements d’entreprise comme les évènements grand-public.

Si ses comptes ne sont pas encore publiquement connus, l’année 2015 se serait clôturé avec une croissance de 300 % pour EVOTION avec à la clé plusieurs contrats de partenariats signés avec les leaders mondiaux dont KUKA (robotique industrielle) et ALDEBARAN ROBOTICS (robotique humanoïde).

Lr robot 066

Delphine GATTAZ, Business developer chez EVOTION (à droite)

explique à Laurent WAUQUIEZ et à Juliette JARRY

comment parle et se déplace le robot "SHELDON" !

A noter également une demande croissante à l’international comme Londres où le robot « SHELDON » n’a pas hésité à parler – droit dans les yeux – à Laurent WAUQUIEZ et aurait pu lui dire, comme n’importe quel humanoïde : « Je suis d’accord avec EINSTEIN, il est plus facile de casser les atomes que les neurones », ou «  La Nouvelle Région Auvergne/Rhône-Alpes manque de visibilité dans le numérique alors que nous sommes la région la plus puissante d’Europe » ou tout simplement « Pourquoi ne casses-tu pas les OPEN DATA ? ».

A suivre

Reportage à Lyon : Marc-Claude de PORTEBANE ©

J-99 : Laurent Wauquiez prend le pouvoir à la région Auvergne/Rhône-Alpes trouée comme un gruyère ?

Baisse des indemnités des élu-es, rétablissement des bourses au mérite, bouclier sécurité, pactes pour l'emploi, défense de la ruralité, formation professionnelle, création d'un campus numérique, nouvelle convention avec la SNCF, économies à tous les étages des paquebots "Hôtels des régions Auvergne et Rhône-Alpes" qui suintent la gabégie, la sur-dimension et les pauses café-cigarette à gogo :

J-99 au 04/01/2016

Laurent WAUQUIEZ est attendu au grand tournant

des promesses électorales pour la nouvelle

grande région Auvergne/Rhône-Alpes !

Reg 2 029La grande région Auvergne/Rhône-Alpes était en effervescence lundi avec l'élection en fin d'après-midi du candidat d' "Un nouveau souffle pour notre région, le Grand rassemblement de la droite et du centre".

Candidat à sa présidence : Laurent WAUQUIEZ. largement vainqueur au second tour des régionales 2015, face aux listes du PS "Nous, c'est la région" et du FN.

Reg 2 024

Bien conscient de toutes ses futures responsabilités, Laurent WAUQUIEZ, dans son discours d'installation, a mesuré - avec un "oeil neuf", selon lui - toute l'ampleur des responsabilités qui seront aussi celles de son groupe : "Nous allons créer une nouvelle région, nous allons forger par notre travail une collectivité nouvelle qui aura la tâche de s'occuper de domaines fondamentaux pour nos compatriotes : l'emploi, l'éducation, les transports, la sécurité...".

Laurent WAUQUIEZ a rappelé les difficultés toujours plus nombreuses vécues par les habitants de la région Auvergne/Rhône-Alpes dans la gestion de leur quotidien, surtout de ceux qui travaillent avec un pouvoir d'achat qui diminue sans cesse sous le poids des impôts, la crainte de l'emploi car notre région est malheureusement, a-t-il martelé, "celle en France qui a connu en 2015 la plus grosse augmentation de son taux de chômage".

Reg 2 028

Laurent WAUQUIEZ a indiqué que nous n'avions pas le droit de sous-estimer le désarroi de cette France qui travaille, "de ces classes moyennes et modestes qui ne comprennent plus le fonctionnement d'un système qui encourage trop peu le travail", rajoutant "Cette crise économique est aussi une crise sociale avec le sentiment d'une perte de sens de notre système de solidarité qui ne vient plus en aide à ceux qui en ont vraiment besoin et qui n'accompagnent pas ceux qui font des efforts. Un système social qui a confondu la solidarité et l'assistanat et qui a oublié que le vrai social et le social par le travail".

Reg 2 043Laurent WAUQUIEZ a convenu que les français se méfient des débats politiques en chambres stériles mais qu'ils croient encore dans leurs maires et aux résultats des élu-es sur le terrain de l'action. La gestion de la Région, "ne sera pas celle de ces prédécesseurs" a-t-il prédit en appliquant d'emblée "l'exemplarité" avec des formules alliant le T.E.F "Travail, Sens de l'effort et la Solidarité" :

- Baisse de 10 % des indemnités des conseillers régionaux.

- Diminution du nombre de membres de la commission permanente, en deça de ce qu'autorise la loi.

- Sens de l'économie sur le train de vie des élu-es (18 millions d'euros).

- Economie d'1 M d'euros sur la durée du mandat pour l'utilisation d'un téléphone portable avec un abonnement.

Region 1 042

Brice HORTEFEUX et Daniel DUGLERY, mais LR de Montluçon

Laurent WAUQUIEZ a indiqué également vouloir faire des économies sur la dépense publique avec son désir de "faire émerger l'administration du XXIème siècle" puisque l'on serait "enfermé depuis trop longtemps dans une spirale infernale consistant à avoir sans cesse plus de dépenses de fonctionnement dans les administrations et à l'arrivée toujours plus d'impôts".

Le défi est donc clair : "Auvergne-Rhône-Alpes doit coûter moins cher que Rhône-Alpes et Auvergne séparément".

Laurent WAUQUIEZ a promis qu'il n'y aurait "aucune augmentation d'impôts ou de taxes" de la Région quelles que soient les évolutions des dotations d'Etat et qu'elles que soient les évolutions de la fiscalité locale en déclarant "Nous financerons nos actions par nos économies" mais aussi en promettant d'organiser une vaste purge : "Nous ferons la chasse à toutes les dépenses excessives. Cela commencera par le train de vie et le fonctionnement de la Région : patrimoine immobilier, parc de voitures, réceptions...".Reg 2 032

Est-il normal qu'un élu joue à la Belote sur internet à la Région Auvergne/Rhône-Alpes en 2016 ?

Laurent WAUQUIEZ s'en est pris également à l'administration française qui est devenue trop "complexe" car elle contrôle, impose ses normes au lieu d'aider et d'accompagner : "Je ne veux plus que l'on vienne pour harceler ceux qui nous sollicitent mais que nous soyons là pour leur dire "que peut-on faire pour vous aider"...".

Laurent WAUQUIEZ veut allier "Coopération" en n'hésitant pas d'ailleurs à faire appel à des gens venant d'horizons différents, du secteur privé, des entreprises comme des associations par exemple pour apporter "leur vision aux équipes" de la nouvelle grande Région et "Partenariat" avec les départements, les intercommunalités et les communes sans pour autant laisser la Région empiêter sur le "mille-feuille administratif" qui nous coûte "déjà bien trop cher pour cela".

Laurent WAUQUIEZ et son équipe s'engagent à défendre l'économie de proximité puisque dans notre Région "trop d'embauches sont découragées par le poids des charges". Ainsi sera lancé, pour relancer l'emploi, et ce, immédiatement un programme dit "Zéro charge" pour la 1ère embauche afin d'accompagner les entreprises, les commerçants, les artisans, les professions libérales dans leurs premiers pas.

Region 1 040

Jean-Pierre BRENAS, élu LR, conseiller municipal à Clermont-Ferrand

Ensuite, fidèle à ses engagements de campagne électorale, Laurent WAUQUIEZ veillera à mettre en place une "préférence régionale" dans les marchés publics qui sont subventionnés par la Région : "Ce sont nos impôts qui les financent, il est normal qu'ils puissent bénéficier en priorité aux entreprises de la Région qui paient leurs impôts et prennent des apprentis dans la Région".

Quant aux étudiants, Laurent WAUQUIEZ souhaite mieux les accompagner et notamment ceux qui sont issus de la classe moyenne ou modeste qui se "donnent du mal" et qui sont des exemples de la "méritocratie républicaine". Un système de bourses sera mis en place pour les "étudiants méritants". Donc, rien pour les feignasses.

Laurent WAUQUIEZ veut aussi contribuer à l'effort national pour mieux "protéger nos compatriotes" en renforçant la sécurité des usagers dans les transports en commun comme la SNCF mais aussi dans les lycées sans oublier un "accompagnement" aux communes qui veulent s'équiper en vidéo-protection car "Personne ne pourrait comprendre que l'on protège les administrations mais que l'on ne fasse rein pour nos TER ou les établissements scolaires de nos enfants".

Region 1 024Laurent WAUQUIEZ et ses coéquipiers se sont aussi fixé des objectifs dans 4 domaines... d'ici la fin de l'été :

- L'apprentissage avec comme objectif d'en faire la 1ère région en France.

- L'agriculture qui ne doit pas s'enfoncer dans le "découragement ou l'irrespect" : présence médicale, couverture portable ou internet, présence des commerces et des services de proximité, attention aux aînés, développement des manifestations culturelles. Côté développement durable, Laurent WAUQUIEZ a signalé que notre grande Région doit faire preuve d'un "sens de la solidarité territoriale" en prenant soin de souligner que "la ruralité n'est pas condamnée au déclin pour peu que l'on en prenne soin", enfonçant un peu plus le clou : "Il n'y a pas de protection de l'environnement et de développement durable sans attention à nos territoires ruraux".

- La formation professionnelle en établissant un système de droits et devoirs : "Plus d'aides pour ceux qui se donnent du mal, moins d'aides pour ceux qui abusent du système. Les financements seront orientés en direction des métiers qui embauchent, ce qui est juste une question de bon sens".

- L'ambition numérique pour notre grande Région : "Je suis convaincu qu'Auvergne/Rhône-Alpes peut devenir la Silicon Valley européenne. Nous avons les chercheurs, les formations, les entreprises, il faut leur donner du souffle à tout cela en aidant les acteurs à travailler ensemble. La première pierre de cette ambition sera la création d'un campus européen des métiers du numérique sur le site abandonné de Charbonnières".

Region 1 037

Le FN Christophe BOUDOT papote ici avec la conseillère PS Farida BOUDAOUD

Christophe BOUDOT pour le FN a dénoncé "le pouvoir socialiste qui a patiemment détricoté notre organisation administrative territoriale et a imposé à nos compatriotes, sans jamais leur avoir demandé leur avis, une réforme territoriale d'opportunité politique", mais aussi "la dette publique régionale qui a été "multipliée par 4 en 10 ans", l'insécurité dans les lycées et les transports ou le "fanatisme islamiste que personne ne veut citer et son terreau d'origine"...

Jean-François DEBAT, au nom des élus socialistes, radicaux de gauche, démocrates, écologistes et apparentés a défendu le bilan "remarquable" de la gauche en Auvergne ou en Rhône-Alpes sous "l'impulsion" des présidents Jean-Jack QUEYRANNE et René SOUCHON dans les domaines de transition énergétique, la protection de l'environnement, les conditions d'un développement "sans précédent" des transports collectifs au travers des TER...

Reg 2 008

Cécile CUKIERMAN (PCF) y est allé de son petit couplet sur l'emploi, l'aménagement du territoire, la fermeture des hôpitaux, la modernisation des lycées et leur rénovation énergétique, la solidarité, la citoyenneté ainsi que la fraternité tout en n'étant pas avare de chiffres : "Avec un budget de près de 3 milliards d'euros, une dette bien inférieure à la moyenne nationale, nous avons les moyens de répondre à ces défis".

Reg 2 039

Après l'élection du président Laurent WAUQUIEZ, les polémiques - en interne - n'ont pas manqué d'éclater. Jean-Jack QUEYRANNE et d'autres élu-es n'ont pas été avares en "confidences"  de toutes sortes à l'Idiot provincial qui était à "l'embuscade" en ouvrant bien grand ses grandes "zoreilles", notamment en ce qui concerne la plainte contre X auprès du Parquet pour détournement de données publiques. Une plainte qui viserait Laurent WAUQUIEZ et son équipe. Jean-Jack QUEYRANNE l'accusant d'avoir utilisé des listings publics de mails dans le cadre de ses opérations de propagande électorale.

Pourtant, les socialistes et leurs alliés écolos sont bien mal placés pour donner des leçons de morale notamment écologiste aux défenseurs de la nature ou même en matière fiscale comme avec l'augmentation scandaleuse des impôts locaux à Clermont-Ferrand par le maire Olivier BIANCHI pour l'an de grâce 2016 !

Qui peut encore croire aux messages écologistes des socialistes et de leurs alliés d'EELV après la décision du 1er ministre Manuel VALLS de demander dernièrement aux représentants de l'Etat au Conseil supérieur de la prévention des risques technologiques, dont la réunion était prévue le 15/12/2015, de donner un avis favorable au projet d'arrêté, préparé par les services du préfet de PACA dans le scandale dit "des boues rouges des Calanques", qui autorise, de nouveau et pour 6 ans, l'entreprise ALTEO à rejeter des effluents toxiques (aluminium, mercure et arsenic) dans le parc national des Calanques tout en mettant en porte-à-faux Ségolène ROYAL qui est opposée à ce chantage à l'emploi de cette société ???

Pendant ce temps-là, la terre ne s'est pas arrêtée de tourner et la majorité des auvergnats et des rhônalpins, (les vaches-à-lait de toutes les classes) vaquaient elles, à leurs occupations quotidiennes car, comme le disait si bien COLUCHE, "Les hommes politiques, c'est comme les trous dans le gruyère : plus y a de gruyère, plus il y a de trous, et malheureusement, plus il y a de trous, eh bien moins il y a de gruyère" !!!

Reportage à Lyon : Marc-Claude de PORTEBANE ©

POLEMIQUES. Interview au journal "LE PROGRES " de la Loire de Marc-Claude de PORTEBANE, le porte-parole du Collectif C.H.U.P.A d'Andrézieux-Boutheon

POURQUOI LE COLLECTIF "HALTE à L'USINE

à POUBELLES vers ANDREZIEUX-BOUTHEON"

A RAISON DE SE MOBILISER

CONTRE LE PROJET D'USINE à POUBELLES

vers ANDREZIEUX-BOUTHEON ?

La Tribune-Le Progrès (Edition de Saint-Etienne/Andrézieux-Bouthéon du lundi 14/09/2015) :

image: http://collectifhalteusinepoubellesandrezieuxboutheon.e-monsite.com/medias/images/k1-024.jpg?fx=r_850_829

K1 024

- Le porte parole du Collectif Marc-Claude de PORTEBANE : "Blackout complet en terme de communication de la part du SYDEMER ... pas de concertation locale sur ce projet depuis 2012 .... les maires ne sont pas au courant.... levée de boucliers sur le TMB à Fos-sur-Mer.... les agriculteurs ne veulent pas de ce compost car il y a du verre et du plastique... le biogaz sera impur..... les déchets ultimes seront encore enfouis à Roche-la-Molière .... encore des trafics de camion .... notre pétition touchera les 204 communes concernées."

image: http://collectifhalteusinepoubellesandrezieuxboutheon.e-monsite.com/medias/images/k1-032.jpg?fx=r_550_598

K1 032-

"...Les élus n'ont pas crié haut et fort que trois sites avaient été retenus...."

image: http://collectifhalteusinepoubellesandrezieuxboutheon.e-monsite.com/medias/images/k1-025.jpg?fx=r_650_816

K1 025

- "Des remous autour d'une usine pour les déchets ultimes"

image: http://collectifhalteusinepoubellesandrezieuxboutheon.e-monsite.com/medias/images/k1-025.jpg-2.jpg?fx=r_550_156

K1 025 jpg 2-

"....Cet été, fermeture de l'usine de valorisation de l'agglomération d'Angers qui a eu un fonctionnement chaotique depuis sa création seulement quatre ans auparavant. 60 millions d'euros ont été engloutis à perte. Le compost obtenu par tri mécano biologique n'a jamais été pur. De plus, en raison d'un problème d'aération, les salariés respiraient de trop fortes concentrations d'ammoniac...."

image: http://collectifhalteusinepoubellesandrezieuxboutheon.e-monsite.com/medias/images/k1-025.jpg-3.jpg?fx=r_700_1077

K1 025 jpg 3

- "....Il vous est reproché un manque de communication..."

REPONSE d'Eric BERLIVET, le président du SYDEMER :

image: http://collectifhalteusinepoubellesandrezieuxboutheon.e-monsite.com/medias/images/k1-026.jpg?fx=r_550_598

K1 026


En savoir plus ici : http://collectifhalteusinepoubellesandrezieuxboutheon.e-monsite.com/blog/presse-medias-tv-halte-usine-a-poubelles-vers-andrezieux-boutheon/l-entretien-au-journal-le-progres-du-porte-parole-du-collectif-halte-usine-a-poubelles-vers-andrezieux-boutheon.html

HALTE Projet Usine à Poubelles vers Andrézieux-Bouthéon : quelles Volontés et Ambitions renouvelées pour Andrézieux-Bouthéon ?

Pourquoi Jean-Claude Schalk

le maire d'Andrézieux-Bouthéon

risque bien de ne pas être d'accord

avec le candidat-maire Jean-Claude Schalk ?

Mail maire andrezioux 001

En 2014, avant les élections minicipales, le candidat-maire d'Andrézieux-Bouthéon, Jean-Claude Schalk, élu depuis 1998, conduisait la liste « VOLONTÉ ET AMBITION RENOUVELÉES pour Andrézieux-Bouthéon » et donnait sa version, sur le blog "Le Stéphanois à la Casquette" (Rencontre du Mercredi 19 Février 2014), à la question posée (par le stéphanois à la casquette que l'on voit serrer la "paluche" au candidat Schalk Jean-Claude) : " Même si l’opposition est la règle de la démocratie, comment réagit-on en tant qu’homme à la critique ?".

Pour le candidat-maire Jean-Claude Schalk, "Il y a 2 formes de critiques, il y a la critique malsaine et non fondée, qui ne cherche que la polémique, celle-là n’a pas d’intérêt. Lorsque la critique peut être fondée sur une vision différente que l’on peut avoir, cela s’entend, on peut ne pas être d’accord. Même moi je ne suis pas toujours d’accord avec le maire :). Ce n’est pas une critique mais une notion de débats et d’échanges. La critique infondée n’a pas de sens. Clémenceau disait : « Ne craignez jamais de vous faire des ennemis ; si vous n’en avez pas, c’est que vous n’avez rien fait. » quand on a dit cela tout naturellement il faut-être capable d’accepter la critique."....

L'Idiot provincial qui n'est jamais avare de citations, surtout pour citer Henry de Montherlant (élu à l'Académie française sans en avoir fait expressément la demande) "Le puissant commande. L'opinion gouverne", va donc aller à l'essentiel et tendre vers la critique fondée en posant cette simple question au maire Schalk Jean-Claude :

- Quand est-ce que nous aurons une réponse à notre mail adressé au maire d'Andrézieux-Bouthéon.... le 14/08/2015, à propos, en vrac... du projet d'Usine à Poubelles du SYDEMER, de SNF Group, le coût du site internet de la commune, des délibérations de la commune d'Andrézieux-Bouthéon pas mises à la dispositions des citoyennes et des citoyens d'Andrézieux-Bouthéon... ?

L'opinion publique attend votre réponse Mr le maire !

"We have a dream" - nous avons un rêve, nous aussi, Mr le maire, pour reprendre votre "I have a dream" dans votre réponse à l'interview du stéphanois à la casquette !!!

Lien de l'interviouwe :

http://www.lestephanoisalacasquette.fr/municipales-2014-andrezieux-boutheon-jean-claude-schalk/

MCDP

Odeurs infernales Région Andrézieux-Bouthéon : bientôt 245 000 T de poubelles écrabouillées par le SYDEMER de St-Etienne. Frappe Eclair de nuit (I)

NON aux convois monstrueux de camions !

NON aux odeurs infernales à proximité des pavillons !

NON au pseudo-compost impropre à l'agriculture !

STOP au projet d'usine de valorisation des déchets

du SYDEMER dans le Forez-Sud touristique

et surtout vers Andrézieux-Bouthéon !

La région du Forez-Sud et plus particulièrement celle du bassin économique et touristique d'Andrézieux-Bouthéon risque de devenir une nouvelle zone à risque pour les populations locales avec le projet du SYDEMER de Saint-Etienne (Loire) de construire une vaste usine dite " Pôle de valorisation des déchets" (pour ne pas effaroucher les populations locales) qui sera implantée en rase campagne dans un secteur riche en paysages verdoyants, en patrimoine architectural important, en jolis pavillons où il fait bon prendre l'apéritif à la fraîche en ces temps de canicule, en activités culturelles et festives actives, en territoires où la petite agriculture est encore une source de survie avec la production de ce bon lait frais qui fait encore honneur à nos producteurs locaux, en manifestations diverses en faveur de l'émancipation du peuple forézien très attaché aux valeurs de son vaste territoire (Culturellement, la région du Forez est associée à un paysage globalement rural, évoluant deouis la plaine jusqu'aux Hautes Chaumes (classées zones naturelle d'intérêt écologique, faunistique et floristique, Natura 2000...) ; à l'eau (La Loire et ses affluents, étangs, sources d'eau minérale et thermale) ; à des productions agricoles importantes comme les Côtes-du-Forez, la Fourme de Montbrison, les vins du pays d'Urfé...) ; à des édifices du Moyen Age (superbes églises, prieurés, châteaux, urbanisme moderne tel que les bâtiments "Le Corbusier" à Firminy...).

Le SYDEMER (Syndicat mixte d'Etudes pour le traitement des Déchets Ménagers et assimilés résiduels du Stéphanois et du Montbrisonnais) a été crée par l'arrêté INTER-PREFECTORAL de la Loire et du Rhône (N° 429/2008 du 19/11/2008). Cette struture est portée par 34 élus représentant 9 EPCI (Établissement Publics de Coopération Intercommunale) du sud de la Loire et des Monts du Lyonnais sur un vaste territoire de 204 communes et près de 600 000 habitants.Son objectif n'est pas une mince affaire puisqu'il est de décider de l’avenir du traitement de vos déchets ménagers sur le sud de la Loire pour les prochaines décennies.

 Le SYDEMER est composé d'élu-es issu-es de la Commmunauté d'aggglomération Saint-Etienne Métropole, de la Commmunauté d'aggglomération  Loire-Forez, du SIMOLY (Syndicat des Monts du Lyonnais), de la Com' Com' du Pays de Saint-Galmier, de la Com' Com' de Feurs-en-Forez, de la Com' Com' du Pilat Rhodanien, de la Com' Com' du Pays d'Astrée, de la Com' Com' du Pays de Saint-Bonnet-le-Château et de la Com' Com' des Collines du Matin.

Carte sydemer 2

Ses compétences sont les suivantes :

1- réaliser les recherches et études ayant pour objectifs :

- la détermination d’une filière, incluant éventuellement plusieurs procédés complémentaires, pour le traitement des déchets ménagers et assimilés résiduels.

- l’élaboration des solutions et scénarios comprenant des analyses techniques et économiques permettant d’apprécier leurs impacts sur l’environnement

- la détermination, en connaissance de cause, du ou des sites d’implantation associés à la filière globale de traitement choisie.

2- lancer toute prospection pour identifier des terrains s’approchant au mieux de l’ensemble des contraintes réglementaires.

3- arrêter et acquérir tout foncier présentant un intérêt à la mise en application des solutions et scénarios arrêtés.

Actuellement, les déchets résiduels du SYDEMER sont confiés à une société, (SATROD - groupe SITA - Pôle propreté du groupe SUEZ-LYONNAISE DES EAUX- 1er opérateur européen et 4° mondial de la gestion des déchets), propriétaire et exploitante de l’Installation de Stockage de Déchets Non Dangereux (ISDND) de Borde Matin à Roche-la-Molière, qui, conformément à l'arrêté préfectoral en vigueur n'a qu'une durée de vie limitée à demain...soit... en 2026.

Zain 163

Selon le SYDEMER, aujourd'hui, "...Aucune valorisation des déchets ménagers résiduels n’est effectuée, avant stockage, sur ce site...".

"L’enjeu" pour le SYDEMER serait donc de mettre en place, avant cette échéance, de nouveaux outils de valorisation-traitement plus "vertueux" - selon lui - pour "l' environnement" déjà largement amoché dans le secteur de 2 des 3 sites situés au Nord de Saint-Etienne...Atlantik 016
 
...et retenus (parmi 10 sites) pour le lancement de l'étude préalable.
 
1° SITE RETENU par le SYDEMER et DEVOILE en EXCLUSIVITE par L'IDIOT PROVINCIAL : LA ZA L'ORME
Syd 2 001 bis 1
Syd 2 001 bis 1Site n° 1 confidentiel retenu par le SYDEMER et dévoilé par l'Idiot provincial. A droite du projet, (flèche verte), la très bourgeoise commune de Saint-Bonnet-les-Oules directement concernée par les nuisances. En dessous de la flèche rouge, l'usine sulfureuse de SNF Group qui bouffe de l'énergie (classée Seveso - SNF est le leader modial des polyacrylamides avec une capacité de 800 kt/an de polymère actif. Ces polymères hydrosolubles sont employés dans la fabrication d'eau potable, le traitement des eaux résiduaires, le gaz - Gaz de schiste ou de houille -, la récupération assistée du pétrole, les mines, le papier, l'agriculture, le textile et la cosmétique) !!!St bonnet les oules depuis site 2 a
 
En face de la croix rouge du site de la ZA l'Orme, les communes concernées : Andrézieux-Bouthéon ( 9 700 habitants), Veauche (8 500 habitants) et à la marge Saint-Bonnet-les-Oules. Surface mesurée : environ 38 ha sur les 3 communes. Servitude aéronautique à 427 mNGF (côte terrain 400 mNGF, source : IGN). PLU communes d'Andrézieux-Bouthéon et Veauche (Non récupérable sur internet). Nota Bene : on voit bien la covisibilité avec la commune de Saint-Bonnet-les-Oules - reconnaissable à son château et à son église - qui surplombe le site ! 
 

2° SITE RETENU par le SYDEMER et DEVOILE en EXCLUSIVITE par L'IDIOT PROVINCIAL : LA ZAIN OPERA PARC INTERNATIONAL

Syd 4 001

Site n° 2 confidentiel retenu par le SYDEMER et dévoilé par l'Idiot provincial.

Au centre de la croix rouge, la ZAIN Opéra Parc international....

Zain 115PLU : Zonage 1 AU ZAIN "zone à usage d'activité ZAIN (périmètre de ZAC"

Cette ZAIN comporte dans son environnement immédiat des secteurs habitation et pavillonaires...

Zain 144

.....est dans un état lamentable (nos drones ont effectué pas moins de 600 photos) sur les 30 ha que composent cette zone

Zain 158...actuellement en friche où la nature est massacrée avec ces plantations qui crèvent dalle et soif ..

Zain 149

....où l'argent public a été honteusement dilapidé par négligence éhontée....

Zain 131

.... laissant aux vandales le soin de détruire des installations jadis flambant neuves....

Zain 162..... Cette zone d'une surface totale de 400 ha, est, comme par pur hasard...

Zain 152....située au sud de SNF qui massacre des centaines d'arbres pour son extension

de plus en plus inquiétante pour l'environnement !!!

Opera 025 ii....bien à l'abri des regards des automobilstes empruntant la courte voie express D100

Opera 026....qui relie l'A72 d'Andrézieux-Bouthéon à Chamboeuf desservant l'aéroport de Saint-Etienne-Bouthéon les ZI des alentours, Saint-Bonnet-les-Oules !!

Les types de déchets qui seront concernés seront les déchets ménagers et assimilés résiduels (DMAr) comprenant :

- les ordures ménagères résiduelles après collectes sélectives (OMr) 

- les déchets types encombrants collectés en déchèteries et non valorisés

- les déchets résiduels des communes (déchets de nettoiement et d’activité des services municipaux…)

- les refus de collecte sélective (issus des centres de tri) 

- les refus des installations de compostage des déchets verts.

Le SYDEMER estime qu'à l'horizon 2030, 245 000 tonnes de déchets ménagers résiduels seront pris en charge annuellement dans ses futures installations. Ces 245 000 tonnes devraient tenir compte des objectifs du Grenelle de l’environnement et du Plan départemental de gestion des déchets ménagers et assimilés de la Loire, tant en matière de diminution de la production que de valorisation des déchets. Ce projet de valorisation de ces 245 000 tonnes de déchets sera validé par une gigantesque usine - qui soulève déjà un vent de révolte conduit par l'Idiot provincial - qui viendra s'adosser contre plusieurs communes tendance "chicos" du Forez-Sud, avec au menu de cette infâme usine où défileront odeurs, trafic de poids lourds et risques de pollution :

Au Centre du projet :

- la dynamique et sportive bourgade d'Andrézieux-Bouthéon qui nous raconte sur son site internet vouloir s'engager dans la voie du "développement durable" (sic)....Opera 010

Le maire d'Andrezieux-Bouthéon étant en vacances loin de cette maison bourgeoise de 1860

le Castel Martouret (transformé en mairie)...

Opera 006

l'Idiot provincial et ses camarades en ont profité....

Budget and 001

....pour passer au "crible" les volumineux documents de gestion minicipale, ou.... de la gestion de l'eau via le S.I.PRO.FOR.S (A NOTER : La vidange du barrage de Grangent du 11/01 au 24/052012 a engendré une dégradation de la qualité de l'eau brute avec une augmentation importante du taux d'ammoniaque....d'où mise en service de plus en plus de traitement par chloration/déchloration ) !!!

A l'Est :

- La très bourgeoise et très sécurisée commune de Saint-Bonnet-les-Oules, (où nous avons été reçu le 17/08/2015 par le maire Guy FRANCON et sa 1ère adjointe Cassandre JANVIER - présidente de CLYDE INTERNATIONAL qui négocie tous thermoplastiques et élastomères sous forme de compounds, déclassés, régénérés, broyés ou à broyer -), dans cette charmante mairie qui recueillera les nuisances du futur projet du SYDEMER, comme si les fumées blanches ou bleues de SNF et ses sirènes infernales le 1er mercredi du mois à midi ne suffisaient pas pour troubler la tranquilité des habitants qui en ont plus que marre ;

SAINT-BONNET-LES-OULES dans toute sa splendeur ....

Zain 086

....tranquilité et beauté à la fois.....

Zain 087.....sa mairie et son château....Opera 002

..... son panorama avec ses pavillons à caractère bourgeois ultra sécurisés....

Zain 080

..... N'hésitez pas à contacter la gendarmerie si l'étanchéité du projet d'usine à poubelles

du SYDEMER présente des nuisances olfactives potentielles ....

STOP aux NUISANCES du PROJET du SYDEMER

et aux ODEURS PESTILENTIELLES !

Zain 071

....qui s'acharneront sur le tourisme local encore vert ......

Opera 041..... alors que la nature commence à se déchaîner à Saint-Bonnet-les-Oules....

Syd route 3..... (Dimanche 07/06/2015 : la RD 54 entre Saint-Héand et Saint-Bonnet-les-Oules....

......a été coupée suite à l’effondrement de la chaussée)....

Img 1415

....Les "boules" à Saint-Bonnet-les-Oules où le cadre de vie commence

à se dégrader avec ces chiottes de mauvais goût près de l'église....

Img 1422

..... VIVEMENT les Assises Chrétiennes de l'Ecologie avec les Anarcho-bolcheviques de l'Idiot provincial !

- La verdoyante commune de La Fouillouse et ses pavillons d'une retraite bien méritée par des années de labeur qui sera, elle aussi, exposée de plein fouet aux risques sur la santé publique, et ce nonobstant les déclarations de son maire et membre du SYDEMER, Yves PARTRAT qui affirmait le 05/08/2015 dans les colonnes de notre confrère "Le Progrès" : "On ne piègera personne....j'ai visité l'usine de Ingelheim en Allemagne... c'est propre, il n'y a pas d'odeurs... plus on enfouit, plus on paye....".

Atlantik 070

Le maire de La Fouillouse Yves PARTRAT ne parle des NUISANCES dénoncées par l'Idiot provincial, comme par exemple :

- La mauvaise gestion des intrants qui peut provoquer l’inhibition du digesteur et entrainer l’arrêt de la production.

- Le digestat produit par l’installation de biométhanisation est étroitement liée aux substrats introduits dans l’installation. Or, que celui-ci soit valorisé directement en agriculture ou transformé en amendement à d’autres usages, il doit respecter certaines caractéristiques. Par conséquent, l’introduction d’un substrat «pollué» même en quantité infime, affectera l’ensemble du digestat. Dans les deux cas, la vidange d’une installation et l’élimination du digestat engendrera probablement des frais important qui devraient coûter très cher aux contribuables du vaste territoire du SYDEMER.

- Ce qu'oublie de nous préciser Yves PARTRAT, c'est que chaque installation de biométhanisation possède un digestat différent en fonction de différents paramètres : nature des substrats, température des cuves, temps de séjour dans l’installation, système de séparation de phase... Par conséquent, il est très difficile de généraliser la situation, d'autant plus que pour certains substrats comme les déchets carnés, une  hygiénisation est obligatoire afin de supprimer les problèmes pathogènes, ce qui ne sera pas le cas pour les ressources agricoles où la situation est "explosive" en terme de contestations des populations locales, car nous, nous avons des témoignages accablants, non pas d'usines nouvellement crées pour faire "gober" aux populations locales des balivernes sur des usines ayant pas ou peu fonctionné !!!

- La commune de Veauche qui a vu naître et décèder l'ancien footballeur champion de France avec l'ASSE.

A l'Ouest :

- La petite ville de Bonson qui regroupe un peu plus de 3700 habitants et qui saura vous accueillir grace à son riche tissu associatif, le dynamisme de ses commerces et le développement de sa zone d’activités des Plaines ; la commune de Saint-Cyprien avec la découverte de son espace détente au gour des "Véroniques", où vous pourrez suivre le sentier thématique si bien fait.

Au Nord :

- La commune de Veauchette et ses envies de promenade entre étangs majestueux et bord de Loire où il fait bon respirer l'air qui risque de devenir de moins en moins pur avec les vents mauvais du projet d'usine à poubelles du SYDEMER...

Domaine des etangsAu Sud :

- La cité au passé historiquement riche des villages Saint-Just et de Rambert réunie en 1973 pour accoucher de Saint-Just-Saint-Rambert où se cotoient centres et base de loisirs pour les enfants...

Ces 245 000 T de déchets seront concentrés dans une vaste usine de méthanisation qui aura pour mission de les transformer en 3 étapes :

1- la Méthanisation : Biogaz valorisé énergétiquement avec priduction de compost valorisé en agriculture.... qu'ailleurs les agriculteurs ne veulent pas !

2- la production de Combustible Solide de Récupération (CSR) qui devrait avoir pour objectif de répondre à un besoin en ressource énergétique pour des projets industriels ou des réseaux de chaleur

3- la création d'un stockage - de petite taille, nous dit-on - propre au SYDEMER pour les déchets restants (40 000 T) qui seraient dépourvus de la matière organique qui est responsable des odeurs et qui seront ensuite enfouis SEULEMENT après la fin de l'exploitation de l'installation de stockage de l'actuel site de Roche-la-Molière, soit après... 2026.

A quoi bon vouloir faire transiter ces 40 000 T par des milliers de camions jusqu'à 2026 jusqu'au centre d'enfouissement de Borde-Martin à Roche-la-Molière qui ne seront pas enfouies tout de suite par le SYDEMER sur les ZA de l'ORME ou de la ZAIN OPERA PARC INTERNATIONAL quand on veut appliquer le Grenelle de l'environnement ???

Nous avons établi des contacts avec les associations locales dont :

- L'association "La Fouillouse protégée" dirigée par notre camarade Richard ATLAN qui a bien voulu nous réserver un accueil chaleureux et nous accorder une interview dont en voici la teneur :

Atlantik 077

 

L'Idiot provincial est allé à la rencontre de Richard ATLAN, le président de l'association environnementale "La Fouillouse protégée", - une des nombreuses voix opposantes comme le site d'informations militantes "l'Idiot provincial" -, opposées à la construction par le SYDEMER de Saint-Etienne d'un site de valorisation des déchets ménagers aux portes de la commune de La Fouillouse, une commune située aux portes de Saint-Etienne. Trois sites ont été retenus par le Syndicat mixte d'études pour le traitement des déchets ménagers (SYDEMER), pour valoriser les 245 000 T de ces déchets qui risquent d'enflammer les esprits et les passions : La Fouillouse, Andrézieux-Bouthéon et Roche-la-Molière.

Direction une vaste usine dont les risques pour l’environnement soulèvent déjà de nombreuses interrogations ailleurs et qui aura pour mission de transformer ces déchets ménagers, le but étant d'en faire après séparation mécanique, puis affinage, soit du compost, soit du combustible solide pour alimenter les cimenteries, soit du biogaz pour le chauffage…
Richard ATLAN – apolitique – qui se bat avec ses camarades en faveur de plusieurs causes environnementales dans la région stéphanoise mène depuis plusieurs années cinq principales luttes :
- les nuisances de l’aéroport à d’Andrézieux-Bouthéon.  
- les risques d’explosion du site de l’usine SNS Floergern à d’Andrézieux-Bouthéon.
- les dangers inhérents aux antennes relais.
- les panneaux publicitaires, où il n’y a pas de réglementation locale à la Fouillouse.
- le projet de l’autoroute A 45.
La dernière sortie médiatique de Richard ATLAN concerne le trafic des odeurs et des risques de pollution sur la zone d’activités de l’Opéra à La Fouillouse (dans le prolongement de SNF) qui fait partie de l’un des 3 sites retenus par le SYDEMER pour la construction du futur pôle de valorisation des déchets ménagers à l’horizon 2016.
Une polémique a déjà éclaté en 2014 quand l'entreprise SNF (classée SEVESO) spécialisée dans la fabrication de Floculant a voulu doubler sa production de polycrylamide passant de 75.000 à 150.000 tonnes. Une extension qui avait déjà du mal à passer chez les riverains qui ont lancé – via Richard ATLAN et son association – une pétition locale qui a été réjetée par le préfet de la Loire.

 

- L'association "Qualité du Cadre de vie" dont le siège social est à la mairie de Saint-Bonnet-les-Oules est dirigée par le nouveau président Marc ACTIS, élu cette année....

Img 1427

Cette association créée le 07/05/1990 a pour but de "Préserver le cadre de vie et le patrimoine existant, ainsi que l'environnement rural ; donner un avis qualitatif sur tous les projets en matière d'urbanisme ; d'être reconnue consultative par le conseil municipal ; de faire des propositions, recueillir les avis et doléances des habitants, en relation avec les domaines de compétence de l'association".
Suite à l'AG du 13/06/2001 - Séance levée à 21h15 -, le bureau se composait du président Jean-Louis FRANCON, du vice-Pdt Albert RAMBAUD, de la secrétaire Marie-Paule MEYRIEUX, de la secrétaire-adjointe Dominique MICHARD et de la trésorière Claude BAYARD. Tous les 5 demeurant à Saint-Bonnet-les-Oules.

Depuis le 01/07/2015 la région Auvergne est devenue la grande Région "Auvergne-Rhône-Alpes". L'Idiot provincial sera présent sur cet immense territoire avec Lyon comme capitale régionale. Nous avons tissé notre toile avec les élus composant cette nouvelle structure depuis la visite du président Jean-Jack QUEYRANNE qui suit, avec le président de l'ex-région Auvergne, René SOUCHON, l'ensemble de nos luttes en faveur de l'environnement mais aussi du juste combat de la cause animale.

La région Auvergne-Rhône-Alpes est une des treize futures régions administratives françaises prévues par la réforme territoriale de 2014. Elle s'étend sur 69 711 km2 et compte 7 695 264 habitants. Sa véritable mise en place est prévue après les élections régionales de décembre 2015 où nous allons nous régaler à observer les différentes gesticulations de celles et ceux qui desservent plus la République qu'il ne la serve avec des projets insensés comme celui du SYDEMER dans le Sud-Forez et plus particulièrement vers Andrézieux-Bouthéon où l'on semble s'acharner contre des espaces naturels innocents qui sont la proie d'élu-es sans scrupules qui dilapident l'argent public dans des projets burlesques qui détruisent inlassablement faune et flore à coups de bulldozers.

Présent sur les 3 sites retenus par le SYDEMER depuis le 15/06/2015, l'Idiot provincial, en coordination avec les populations inquiètes et les associations environnementales des alentours des 2 sites proches d'Andrézieux-Bouthéon, a lancé plusieurs "alertes" face aux potentielles nuisances de ce projet dit "de valorisation des déchets" via la bio-méthanisation qui suscite le dégoût dans d'autres régions, comme nous sommes en mesure de le démontrer par des exemples concrets et non par le 'verbiage' d'élu-es qui, pour la plupart, ne cherchent qu'à investir dans des projets démesurés qui ne tiennent pas compte des populations locales qui sont en ont assez de voir leur qualité de vie baisser à la vitesse grand V et leurs impôts locaux augmenter de façon toute aussi vertigineuse.

Notre confrère La Tribune (19/07/2015) a relevé que le site existant de Roche-la-Molière présentait de nombreux atouts à ne pas négliger, assurant que le trafic des camions diminuerait de façon effective. Alors quel intérêt le SYDEMER aurait-il à dépenser encore plus d'argent public dans un projet d'un nouveau site de traitement des déchets dans 2 zones, dont 1 assez délabrée et délaissée au vandalisme ambiant comme celle de la ZAIN OPERA PARC INTERNATIONAL et l'autre, celle de l'ORME qui enverra des nuisances certaines aux communes avoisinantes ?

Quels intérêts ont les maires des communes directement impactées, comme ceux de Saint-Bonnet-les-Oules, de La Fouillouse, d'Andrézieux-Bouthéon par ce projet, vaste "Usine à poubelles", s'il venait à se réaliser sur le territoire de leur commune ? Pourquoi les maires seraient-ils donc si volontaires pour ces terrains qui jouxtent des terrains agricoles ?

Aucune délibération n'a été prise, ni par les communes concernées ni par les communes composant le SYDEMER !!!

Nous sommes en plein déni de démocratie et  personne, à part l'Idiot provincial, ne pipe mot sur ce mauvais état de la démocratie directe. Combien de collectivités territoriales publient sur leur site de façon systématique leurs lots d'ordres du jour, documents préparatoires et rapports ? Combien mettent en ligne, en direct sur internet, leurs séances ? Bien peu ont le souci de créer et de mettre à jour en temps réel un Open data qui assure la transparence de leur gouvernance ! Le jour de la séance : peu de chaises pour le public. Après la séance, les comptes rendus sont tardifs et inaccessibles. Sur le site de la commune d'Andrézieux-Bouthéon, à l'onglet horizontal - Je M'informe -, il n'y a aucun compte-rendu du conseil municipal.

Autre exemple ?

Syd2 015A la mairie de Saint-Héand, la secrétaire est arrivée avec un carton de soit-disant délibérations "non-reliées par les bonnes soeurs du coin avec qui la commune a cessé de travailler". MDR (mort de rire). Inutile de nous avoir fait perdre notre temps chère madame, car l'Idiot provincial n'a pas mis longtemps à trouver la parcelle de bois située au lieu-dit "Pécelière" pour rencontrer les habitants locaux et leur parler de la rétention de l'information que nous a si bien accordé le responsable projets-Loire, Fabien BILLAUD, du CEN (Conservatoire d'Espaces Naturels Rhône-Alpes).

SNF A MASSACRE 20 HA DE CHENAIE FOURMILLANT D'ESPECES PROTEGEES !!!

Pic mar dico 1g

Alors que nous avions l'autorisation de SNF - via Mr GUEHO - pour obtenir du CEN toute communication des aspects financiers et techniques concernant les mesures compensatoires demandées à SNF et validées par un arrêté préfectoral, car SNF a détruit 20 ha de chênaie fourmillant d'espèces protégées au sud de son site de La Fouillouse, à l'est de cette fameuse D 100 (que nous avons évoqué plus haut) conduisant à Saint-Galmier depuis l'A 72. Pas moins de 43 espèces animales protégées avaient été recensées dans ces 20 ha. 9 de chauves souris, deux d'amphibiens, cinq de reptiles et 27 d'oiseaux dont des pics mar ou encore un couple de Milans noirs !!! Petite précision mais de taille : les fonds accordés au CEN Rhône-Alpes pour cette opération proviennent.... de SNF. Mr BILLAUD nous a renvoyé "la balle" en nous demandant de nous adresser à SNF (sic) et des services de l'Etat ! De quoi éclairer notre lanterne, en effet, sur ces aspects techniques et financiers.

A SAINT-HEAND, ILS NE VEULENT PAS DE L'USINE A POUBELLES VERS ANDREZIEUX-BOUTHEON !

Img 1453

Matin et soir, c'est l'heure de la traite de son troupeau qui remonte

des pâturages encore aux bonnes odeurs pour Michel de Saint-Héand !

Le 2° bois, encore plus à l'est situé sur la commune de Saint-Héand (qui ne figure pas sur un GPS), dit 'de Pécelière" bénéficie de ces mesures compensatoires. Acheté au très endetté CHU de Saint-Etienne par SNF, il a été rétrocédé gratuitement à la ville d'Andrézieux-Bouthéon. (La 1ère adjointe - Christiane RIVIERE - qui nous a reçu à son bureau de la mairie d'Andrézieux, parle d'1 € symbolique). La gestion des 80 ha se fera via l'ONF, tendance développement de la biodiversité que revenus sylvicoles.

Syd2 012

Ouf ! On respire à Saint-Héand au milieu des vaches laitières et plus particulièrement dans la ferme de notre ami Michel et de son épouse Anne qui connaissent la valeur de la sueur quotidienne, le respect des animaux élevés au pré dans le cadre de la commercialisation du lait équitable !!!

Mieux que dans les 2 zones de l'Orme ou de l'Opéra que risque de choisir le SYDEMER pour sa future "Usine à poubelles" dont l'étude a été confiée à un bureau d'études dont nous tairons le nom pour simplement ne pas le nommer ! Coût annoncé pour commencer : 248 648 € ! Combien d'années de travail pour un-e camarade-ouvrier-e cela représente-t-il ?

Atlantik 021

Assez d'argent public dilapidé - au nom de l'application du Grenelle de l'environnement - dans des études où, dans d'autres endroits, des centaines de millions ont été dépensés... en pure perte ! DEFENDONS L'ECO-RESPONSABILITE !

Devant toutes ces réelles inquiétudes recensées parmi les populations riveraines et locales de tout le Forez-Sud et face aux nombreuses nuisances de ce projet dit de "Site de valorisation des déchets" que ces élus du SYDEMER nous présentent de façon bien trop "reluisante" - à l'image du maire de la Fouillouse et membre du SYDEMER, Yves PARTRAT, qui n'a pas voulu honorer notre RDV le 06/08/2015 à 13h45 au siège du SYDEMER à Saint-Etienne Métropole -, l'Idiot provincial - soutenu par les populations riveraines et du Forez-Sud, les associations environnementales -, a décidé d'organiser la contestation révolutionnaire en mobilisant notre expérience et notre savoir-faire depuis de nombreuses années en opposition totale et irréductible aux projets destructeurs de l'environnement.

Les gens ne savent rien parce que l'on ne leur dit rien. Il y a bien eu un début de concertation populaire que le SYDEMER rend public sur son site internet mais le dernier document disponible remonte.... à 2012. En effet, la dernière réunion publique remonte au 05/06/2012 au Musée d'Art Moderne de Saint-Etienne Métropole.

La réunion du 05/06/2015 à la Chambre des Métiers de Saint-Etienne ? Personne n'en a entendu parler. L'Idiot provincial a attiré l'attention des préfets du Rhône et de la Loire sur cette réunion du SYDEMER à la Chambre des Métiers (mail du 10/08/2015). Une demande de compte-rendu a été faite le 06/06/2015 par nos camarades de "La Fouillouse protégée". Pas un mot, ni à nos camarades ni à l'Idiot provincial.

Nous sommes en août 2015. Depuis 3 ans, c'est le silence radio seulement rompu par la sirène mensuelle de SNF qui, entre temps, active ses bulldozers pour décapiter des arbres centenaires aux abords de son entreprise et d'un des 2 sites retenus par le SYDEMER ! Où est l'application du Grenelle de l'environnement dans tout cela quand elle est au service du capitalisme qui mégote - comme SNF - ces derniers jours sur les augmentations de salaire comme nous l'ont confirmé dernièrement nos camarades de la CGT du l'UL d'Andrézieux-Bouthéon ?

ORGANISONS LA RESISTANCE avec le COLLECTIF HALTE à l'usine à POUBELLES vers ANDREZIEUX-BOUTHEON ( C.H.U.P.A.) !

Img 1429A suivre.

Reportage : Marc-Claude de PORTEBANE

Future grande région Auvergne-Rhône-Alpes : Jean-Jacques Queyranne et René Souchon réunis à Clermont-Ferrand !

Pendant que se prépare du 22 février au 7 mars 2015, à Paris, au salon international de l'agriculture, un stand commun Auvergne/Rhône-Alpes dont les subventions... ne profiteront certainement pas aux "gros bonnets" de la FNSEA :

Les présidents des Régions Auvergne/Rhône-Alpes

qui sont dans la construction en terme de fusion

étaient réunis hier à l'Hôtel de Région auvergnat !

Img 8703

De grands travaux attendent les élu-es des Régions Auvergne/Rhône-Alpes au 1er janvier 2016, comme l'ont précisé le président de la région Auvergne René Souchon et le président de la région Rhône-Alpes hier, lors d'une conférence de presse, à l'Hôtel de la Région Auvergne à Clermont-Ferrand.

Au menu : l'observatoire de la laïcité rhône-alpin (qui est une valeur commune à la République) qui sera élargi à l'Auvergne, la création d'un groupement interrégional sur le climat qui devrait sortir des nuages de cette nouvelle grande région, la modernisation de la loi Montagne, - si chère au cantalien René Souchon -, (En France métropolitaine, la loi montagne définit les zones de montagne comme étant des communes ou parties de communes où l'utilisation de l'espace implique des investissements onéreux dus, soit à des conditions climatiques très difficiles dues à l'altitude, soit à de fortes pentes, en moindres altitudes, tel que la mécanique soit impossible ou à des coûts importants, soit la combinaison de ces deux facteurs), soutien actif de la région-Rhône-Alpes pour que la "Chaîne des Puys-faille de Limagne" soit reconnue Patrimoine mondial de l'Unesco (Dans un courrier qu’elle a adressé au président du conseil général du Puy-de-Dôme, Jean-Yves GOUTTEBEL, le 16 janvier dernier, Ségolène ROYAL, Ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie, vient de confirmer officiellement le dépôt de de ce dossier par l’Etat Français pour un second examen devant le Comité du Patrimoine mondial en juin 2016), transferts des CREPS de Bellerive-sur-Allier, Voiron et Vallon-Pont-d'Arc (l'Etat envisage le transfert des centres de ressources, d'expertise et de performance sportives (Creps) aux régions), accélération de la sensibilité au numérique....

L'organisation de cette future grande région territoriale ne manque donc pas d'ingrédients et ce, loin, des polémiques avec l'infâme WAUQUIEZ que les présidents SOUCHON et QUEYRANNE ont qualifié "d'homme pressé et très à droite", ce qui ne devrait pas déplaire aux centristes de l'UDI.

Le secrétaire général de l'UMP, WAUQUIEZ qui a été désigné jeudi chef de file pour les élections régionales en Auvergne-Rhône-Alpes doit faire face à de nombreuses contestations dans son propre camp. En effet, l'ex-ministre Michel BARNIER vient de dénoncer un «passage en force».

Les électrices et les électeurs des régions Auvergne/Rhône-Alpes ne sont pas dupes car après l'audition et la mise en examen de Jean-François COPE, mardi, dans l'affaire des comptes de campagne, ils suivent maintenant avec assiduité le prochain feuilleton judiciaire : la future convocation de SARKOZY devant les juges !

MCDP

CHAUD DEVANT : les juges de la Cour des comptes Auvergne-Rhône-Alpes MATRAQUENT le CHU de Roanne

COMMENT ILS DILAPIDENT

L'ARGENT PUBLIC :

- irrégularités de la gestion des ressources humaines

- manque de rigueur dans gestion des remplacements

- recours non maitrisés et coûteux à l’intérim....

Le Centre hospitalier de Roanne (CHRO) est l’établissement de référence sur un bassin de 160 000 habitants. Il se trouve, depuis des années, dans une situation financière critique, qui s’est aggravée en 2013. L’évolution des indicateurs financiers est préoccupante et, sans aide de l’Agence régionale de santé Rhône-Alpes (ARS), il serait en défaut de trésorerie et dans l’incapacité de faire face à ses charges financières et d’amortissement. 

En dépit des efforts déployés pour mettre en œuvre les actions imposées par un second contrat de retour à l’équilibre financier (CREF), en juillet 2012, et revenir à une situation équilibrée, les objectifs fixés en 2013 n’ont pas été atteints. La hausse de l’activité nécessaire au financement du nouvel hôpital, n’est pas intervenue. Dans ces conditions, un nouveau plan d’actions a été demandé par l’ARS à l'ordonnateur, lequel a été produit en février 2014. Saisie par l’ARS, la chambre régionale des comptes d’Auvergne, Rhône-Alpes a rendu un avis sur ce plan d’actions, ainsi que sur la situation financière de l’établissement. En conséquence de cet avis, l’ARS a placé le CHRO sous administration provisoire, à compter du 10 juin 2014, pour une période de 12 mois. 

Les investissements et la mauvaise gestion des charges de personnel, avant l’été 2010, ainsi que la stagnation de l’activité, sont les principales causes du déséquilibre financier de l’établissement. 

La reconstruction et l’extension de l’établissement, avec une baisse du nombre de lits et places, a toutefois conduit à augmenter les surfaces de 27 000 m², dont une partie aujourd’hui vacante ne pourra jamais être occupée (ainsi, quatre salles d’opérations sur les douze construites sont actuellement fermées). Ce surdimensionnement, par rapport aux besoins et à l’activité, fondé sur des appréciations erronées, dès l’origine du projet, a entrainé un doublement des délais de construction, ainsi que d’importantes révisions de prix. 

Le programme de cette opération (dont le coût global actualisé est estimé à environ 148 M€), initialement prévu, dans différents documents budgétaires et financiers, entre 83 M€ et 137 M€, a fortement et durablement dégradé les niveaux d’endettement et des charges d’exploitation du CHRO. Le pilotage défaillant du projet de reconstruction, jusqu’en 2010, a également donné lieu à plusieurs contentieux, qui auront des incidences financières. 

La gravité de la situation financière a, au surplus, été mal évaluée par la pratique, durant plusieurs exercices, depuis 2004, d’un amortissement progressif des immobilisations ayant permis de minorer ces charges et de majorer artificiellement le résultat. 

La non-maitrise de l’évolution des dépenses de personnels constitue une autre cause majeure de la dégradation de la situation financière du CHRO, bien que le recours massif, et au demeurant critiquable, à des contrats aidés, entre 2005 et 2010, pour pourvoir notamment à des emplois permanents, ait permis de les minimiser. Au surplus, la fin des aides versées par l’Etat, pour ce type de contrats, a conduit à leur substituer des contrats à durée longue, plus coûteux, ce qui, nonobstant le fait que le CHRO a dû supporter le paiement d’allocations de retour à l’emploi, a contribué à aggraver sa situation financière à compter de 2010. 

Les irrégularités en matière de gestion des ressources humaines portent également sur des recrutements en dehors de toute réglementation, tant pour le personnel non médical que pour le personnel médical. Celles-ci sont caractérisés par un manque de rigueur dans la gestion des remplacements, par des recours non maitrisés et coûteux à l’intérim et au paiement d’heures supplémentaires, dont la chambre a pu observer qu’elles ont été corrigées, majoritairement, depuis 2010.

 Enfin, la rénovation de sa centrale multi-énergies, en 2013, a amené le CHRO à confier les travaux à un partenaire privé, dans le cadre du contrat de partenariat existant, en dehors de toute publicité et de procédure de mise en concurrence.

                                                                      RECOMMANDATIONS

1. Poursuivre la formalisation des procédures comptables, notamment pour régulariser les écritures d’amortissement. 

2. Assurer budgétairement les conséquences de la régularisation des amortissements. 

3. Remédier au défaut de pilotage de l’établissement, en matière financière, de commande publique et de gestion des ressources humaines.

Création de 12 supers régions par Hollande : 80 millions d'€ pour l'hôtel de région Auvergne pour rien ?

Question au président du conseil régional d'Auvergne René SOUCHON :

les 80 millions d'euros pour

l'hôtel de la région Auvergne

ont-ils été engloutis pour rien ?

A1495

Selon notre confrère "Le Progrès" de Lyon, (03/06/2014), "Les invitations pour l’inauguration du nouvel hôtel de région à Clermont-Ferrand ont été envoyées en début de semaine".

Et, geste prémonitoire sans doute, elles ont anticipé l’annonce du rapprochement entre l’Auvergne et Rhône-Alpes puisque plusieurs journalistes lyonnais ont été conviés.

Nouvelle carte des régions : l'Auvergne ancestrale noyée et mutilée dans Rhône-Alpes

Les énarques veulent nous détruire !!!

La réforme des territoires

pour soit-disant réformer la France

va casser nos identités régionales !

A1493

- Qu'avons-nous de commun avec la Haute-Savoie ?

- Nous sommes Auvergnats et nous ne tenons pas à mélanger nos racines et nos patrimoines avec d'autres régions qui ont les leurs !

Déchets d'uranium à Saint-Priest-la-Prugne : STOP à la déviation de "La Besbre" par AREVA (I)

Il est hors de question de modifier

une nouvelle fois le lit de La Besbre 

qui fera suite à l'assèchement du bassin

de décantation de l'ex-mine d'uranium !

Num 1

Si les quelques opposants se contentent des quelques modifications (au projet initial) apportées par AREVA, nous, nous nous estimons insatisfaits pour différentes raisons ! Si AREVA a fait quelques modifications, c'est que d'autres sont encore possibles pour le bien-être des populations locales. Donc, pour nous, les "camps de la Résistance" sont nécessaires pour faire connaître nos points de vue et refuser tout nouveau terrassement aussi bien du bassin que du lit de la rivière "La Besbre" ! Nous ne négocierons rien avec qui que ce soit. Nous maintiendrons la "ligne dure", sans aucune complaisance !

L'aménagement initial était celui-ci :

- Maintien du Bassin annexe afin d'y transférer des roselières et maintenir un point d'eau

- Création d'une mare au niveau du raccordement entre le talweg de Bellechasse et le nouveau lit de La Besbre

- Renaturation et reméandrage de la Besbre sur site avec un aménagement paysager (allongement du tracé et réduction de la pente pour redonner au cours d'eau sa morphologie sinueuse et ses fonctionnalités)

- Végétalisation de la couverture solide (dôme) de type prairies de fauche et de la digue

-Réaménagement de l'actuel canal de dérivation de La Besbre de type fossé enherbé

- Replantation de la verse du Jot 

Modifications apportées (mais très incomplètes) :

- Plus d'utilisation des stériles de la Verse du Jot

- Réalisation d'un dôme "résidus" avec le dragage des résidus pour donner une forme sous eau similaire au dôme final

- Clarification dans le phasage avec mise en évidence des travaux effectués sous eau (dragage, clapage)

- Pompage des eaux du grand bassin possible dès le début du chantier

- Terrassement de "La Besbre" de l'amont à l'aval notamment pour maîtriser les eaux de pluie, avec une distinction des phases rocheuses et des phases meubles.

Combien de temps va durer la "Réflexion" promise par AREVA sur la mise en place.... d'un "géotextile" filtrant ou d'une couche de matériaux drainants et d'un "géogrille" ?

Pendant combien de temps va-t-on prendre les idiots provinciaux pour des cons avec des mots de plus en plus compliqués comme "géotextile" ou "géogrille" ?

A suivre

Paul TOP

Camps de la résistance anti-Uranium Saint-Priest-la-Prugne/Rhône-Alpes/Auvergne

Site des Boirs Noirs Limouzat

STOP aux poussières radioactives

qui menacent la nature et les animaux

de l'Auvergne et de Rhône-Alpes !

A1448

Deux soutiens non-négligeables pour l'Idiot provincial : les maires de Vichy (Claude Malhuret) et Lavoine (Jean-Dominique Barraud)

Afin de dire une bonne fois pour toutes, Non au projet d’Areva qui est de réaménager le site uranifère des Bois Noirs à Saint-Priest-Laprugne Prugne, nous avons décidé de passer à la vitesse supérieure.

Pour rappel, ce projet consiste à remplacer par une couche de solide les deux mètres d’eau qui recouvrent les résidus miniers d’uranium du bassin de 18 hectares.

En ce qui concerne le "traitement" de l'eau, la Criirad a dénoncé des rejets d’eau contaminée issus du site malgré le traitement.

En octobre 2012, la Criirad a dit avoir relevé, en aval, une plante présentant une contamination 690 fois plus élevée qu’une plante de la même espèce en amont.

Notre projet de "Camps de la Résistance" est en route.

Le secrétariat général de la sous-préfecture de Roanne a été mis au "parfum" aujourd'hui de notre détermination à installer un "Camps de la Résistance" aux portes de Roanne, Thiers et Vichy.

Nous comptons sur VOTRE mobilisation lorsque les négociations pour trouver un ou des terrains... aboutirons dans les délais les plus brefs.

Nous alerterons les populations locales sur les dangers de l'uranium 238 !

Paul TOP 

STOP au résidus radioactifs d'uranium de Saint-Priest-La-Prugne qui risquent de sulfater le tourisme Auvergnat !

Organisons la résistance verte et 

nationale-Bolchevique sur les départements 

de l'Allier, de la Loire et du Puy-de-Dôme !

A2103 1

Le maire de Lavoine, est complètement désespérée.

En effet, Jean-Dominique Barraud qui est pourtant parti à pied de sa commune de Lavoine (Allier) le 09 février jusqu'à Paris (le 25/02) afin d'alerter l'opinion publique sur les risques potentiels "d'atteinte à la santé publique" à propos de la décision d'Areva de vouloir réaménager le bassin de décantation de l’ancien site minier d’extraction et de traitement d’uranium, exploité de 1954 à 1980 sur la commune voisine de Saint-Priest-La-Prugne (Loire), ne sait plus à quel "saint" se vouer afin de se faire entendre, si ce n'est à "l'Idiot provincial" qui connaît bien le dossier du nucléaire français et plus particulièrement celui-ci puisque le pouvoir, qu'il soit de droite ou de gauche, commence à se gratter le "cuir chevelu" dès qu'il entrevoit "L'Idiot provincial", parce que nous, nous agissons sur le terrain et nous ne négocions jamais rien !

Dans le domaine du nucléaire ou de la maltraitance animale, "palabrer", c'est perdre du temps quand il n'y a rien à dire. Il faut toujours agir et vite et toujours prendre de vitesse les différents protagonistes et ce, dans le plus grand secret. Personne dans la vie n'a eu la moindre emprise sur mes décisions et celles de mes camarades parce que nous nous dévouons toujours pour un meilleur bien-être public et pour la "Cause du peuple" en particulier. L'intérêt public, d'abord ! 

"Plutôt mourir debout que trahir ses conviction à genoux" et ce, quelqu'en soit le prix. Cela, je l'ai toujours fait parce que moi, je suis un combattant qui monte au front et ce, dans n'importe quelles circonstances !

eelv-625-2.jpg

"Opération commando" avec EELV Auvergne, place de Jaude, CONTRE les banques qui lavent l'argent sale !

numerisation0011.jpg

numerisation0020.jpg

J'ai fait "capoter" le 1er rassemblement européen de Harley Davidson "Free Wheels" à Courpière dans le Puy-de-Dôme ; j'ai rassemblé sur ma pétition plus de 11 000 signatures en un peu plus d'un mois contre un projet d'extension de porcherie à Chirat l'Eglise dans l'Allier ; j'ai monté en ce début de printemps une petite pétition (qui a jeté de grandes frayeurs) pour la défense d'un petit restaurateur-traiteur "La Truffade de Saint-Eloi" à Montoldre (Allier) ; en ce milieu de printemps, j'ai prévu d'organiser un camps de la résistance anti-porcherie à Agonac en Dordogne et... Mme le maire a "tremblé" (pour l'image du tourisme périgourdin) puisque j'ai reçu fissa un arrêté municipal concernant un permis de construire annulé que les plus grandes associations environnementales d'Aquitaine n'attendaient plus (Sepanso, Apea) ; dernièrement, j'ai annoncé publiquement que nous allions protesté avec 80 de nos camarades du Parti révolutionnaire national-bolchevique en Arles contre une corrida et les esprits se sont rapidement enflammés (organisateurs et policiers du SDIG), etc..., PARTOUT on me respecte parce que je travaille toujours avec assiduité mes dossiers, sans complaisance certes mais jamais dans un esprit de désordre public car je suis attaché à l'ordre et non aux désordres qui provoquent la servitude.

A1347

"Die-in" avec Greenpeace Auvergne, EELV

et le Parti Révolutionnaire National-bolchevique

La mine d’uranium de Saint-Priest-la-Prugne, exploitée pendant 25 ans par la COGEMA, (Compagnie Générale des Matières Nucléaires, aujourd’hui AREVA) a été fermée en 1980. Vers la fin des années soixante dix, L’ANDRA avait envisagé d’utiliser le site de la mine pour y créer un centre de stockage de déchets radioactifs, du type de celui qui existait déjà à La Hague.

Ce projet avait suscité inquiétudes, opposition de la part des élus et de la population et vigilance de nos camarades anti nucléaires (Moi et mes camarades étions déjà partis dans une violente polémique qui s'était terminée par un procès au tribunal... et que nous avions gagné).

Saint-Priest-La-Prugne est situé dans le massif des Bois Noirs à la rencontre des trois départements de la Loire, de l’Allier et du Puy-de-Dôme. Le massif culmine à près de 1 300 m d’altitude au Puy de Montoncel (Lavoine, Allier) et joue le rôle de château d’eau régional. Il s’agit, sur le plan géologique, d’une formation en grande partie granitique, comportant d’importantes failles.

L’installation d’un centre de stockage de déchets radioactifs y était donc particulièrement malvenue.

Les anciennes activités minières – extraction et traitement du minerai d’uranium - ont encore un impact sur l’environnement de la région. Il reste sur le site COGEMA 1,3 million de tonnes de résidus radioactifs, situés dans l’ancien lit de la rivière "La Besbre", dans un lac artificiel et derrière une digue de 42 m de haut, recouverts d’une lame de 2 m d’eau.

De plus, une quantité identique de résidus avait été enfouie dans les galeries de la mine, au fur et à mesure de l’exploitation.

Ils sont un facteur de contamination de l’air et de l’eau, à proximité du site, voire à des distances importantes comme l’ont révélé plusieurs expertises.

Le projet d'Areva prévoit donc de remplacer la lame d'eau qui recouvre actuellement les résidus de traitement des minerais par une couverture "plus solide".

Ce que conteste le maire de Lavoine qui estime n'avoir pas obtenu toutes les réponses à ses questions : "Ils veulent vider l'eau, la traiter et la remettre dans la Besbre, et détourner cette rivière pour la remettre là où elle passait avant, du côté de la route. Ils creuseraient pour cela sur 25 m de profondeur et utiliseraient le matériau pour recouvrir le bassin. Ce que je crains, pendant les 5 à 7 années de travaux, ce sont les poussières et l'effet "pluies du sahara" avec toutes les conséquences que cela implique pour les populations qui respirer cela".

Le projet proposé en 2012 a reçu un avis défavorable de la DREAL (Lyon). Areva en a soumis un autre.

Nous allons donc "décortiquer" tout cela et nous verrons bien, si nous, nous allons "enflammer" ou non les esprits à partir du village rebelle et frondeur que nous connaissons parfaitement : "Pion" à Lavoine !

En effet, ce territoire a été le théâtre d’une révolte populaire, survenue en 1764, suite à la collecte des impôtsS'ensuivit moult arrestations, des condamnations à mort, la confisquation des biens et quelques déportations. Certains voient dans cette bataille un acte fondateur de l'identité de la Montagne bourbonnaise. 

250 ans plus tard, nous allons redonner toute l'énergie qui est la nôtre, dans ce combat pour l'environnement en Auvergne.

Feu Rouge ! Ouvrons le bal ! Avançons nos pions noirs ! Avançons nos pions noirs, blancs et rouges !

A suivre d'urgence

Paul TOP

Refus de prélèvements d'ADN à Roanne : décision de justice le 17 décembre

Le Parti révolutionnaire national-bolchevique

apporte son soutien aux 5 militants de la CGT

a2036.jpg

Des milliers de manifestants ont soutenu, ce mardi à Roanne, les cinq militants de la CGT convoqués devant le tribunal correctionnel après avoir refusé de se soumettre à un prélèvement d’ADN en mai dernier.

Ce feuilleton syndico-judiciaire, commencé en septembre 2010, avant une manifestation contre la réforme des retraites, trouvera un épilogue le 17 décembre, date à laquelle sera rendue la décision de justice.

Selon maître Karine Thiebault, collecter l'ADN de ses clients pour des tags est tout simplement disproportionné, inadéquat et non pertinent.

Des délégations de militants CGT en provenance de Seine-et-Marne, de l’Eure-et-Loir, de l’Indre, de Charente-Maritime, de la Manche, de Moselle, du Var, de Haute-Savoie ou du Tarn sont arrivés à bord de 250 bus et par le train, pour cette journée nationale d'action de défense des "libertés d'actions et d'expressions syndicales".

Le secrétaire général de la centrale syndicale, Thierry Lepaon, était présent ainsi que le secrétaire national du PCF, Pierre Laurent.

Le Parti révolutionnaire national-bolchevique, par la voix de son président est venu soutenir nos camarades de la CGT dans leur combat pour une juste cause.

Paul TOP

Communiqué de presse du retrait du projet de Sita-Suez Environnement à Séneujols

Le vendredi 31 mai 2013, Stéphane Leterrier, Directeur Général de SITA CENTRE EST, a annoncé le retrait du projet d’installation de stockage de déchets non dangereux sur le site du Ronzet à Séneujols.

p1010689.jpg

Communiqué de presse : "Un courrier de désistement quant à la demande d’autorisation d’exploiter est envoyé à Monsieur le Préfet ce jour.
Dans la même logique, SITA n’envisage plus l’acquisition de foncier localement. Ce projet répondait à des nécessités d’élimination des déchets résiduels sur le département, mais désormais les choix locaux en matière de politique de gestion des déchets sont différents, les élus départementaux ayant souhaité privilégier la valorisation avant tout « En dépit de toute la légitimité de notre dossier, tant sur le plan règlementaire que sur la
pertinence de la réponse aux besoins du territoire dans le contexte précédent, nous avons entendu la volonté affirmée des élus, et notamment de Monsieur le Député Jean-Pierre Vigier, de s’opposer à l’implantation de tout nouveau centre de stockage sur le territoire.
Je tiens d’ailleurs ici à saluer son travail de fond, sa forte mobilisation, sa présence régulière sur le terrain et son sens de l’écoute de l’ensemble des acteurs.
Le sujet a donné lieu à des débats intenses mais constructifs. Les arguments que le Député nous a présentés, tant sur l’absence de nécessité d’un nouveau site de stockage que sur la cohérence territoriale, nous ont convaincus. »
« Un arrêté préfectoral ayant été délivré début avril pour le projet Altriom, l’utilité d’une installation de stockage de déchets n’est en effet plus à l’ordre du jour car les performances annoncées de cette installation de tri mécano biologique (TMB) ne justifient plus la création de capacités de stockage supplémentaires », confirme Stéphane Leterrier.
En outre, SITA ne souhaite pas s’engager dans un projet en désaccord avec la politique du département. « SITA est un acteur majeur de la gestion des déchets des collectivités et des entreprises, et notre société se veut partenaire d’une politique environnementale déterminée par les élus locaux » rajoute le directeur de SITA.
Ceci étant, SITA Centre Est, très présente sur les départements limitrophes, réaffirme sa volonté et sa capacité à proposer les solutions complémentaires qui pourraient s’avérer nécessaires à la Haute Loire, en collaboration avec les acteurs de la filière, dans les domaines de la valorisation organique, de la valorisation matière ou de la valorisation énergétique.
Forte de 1700 collaborateurs, SITA Centre Est assure la collecte, le tri et la valorisation ainsi que l’élimination des déchets des entreprises et des collectivités sur 18 départements d’Auvergne, Rhône-Alpes, Bourgogne et Franche-Comté."

Les écolos disent NON à une subvention à la Chambre de Commerce France-Israël

Le CRIF fait les pieds au "mur" : le groupe Europe Ecologie-Les Verts a pris position contre le vote d’une subvention annuelle, en région Rhône-Alpes, à la Chambre de Commerce France-Israel.

"Le conseil représentatif des institutions Juives de France Rhône-Alpes dénonce la prise de position du groupe Europe Ecologie-Les Verts à la région, lors de la commission permanente du conseil régional Rhône-Alpes, qui s’est tenue le jeudi 16 mai. Alors, qu’il lui était proposé l’attribution d’une subvention annuelle à la chambre de commerce France-Israël, le groupe écologiste a voté contre.

"Son motif était le refus de soutenir une structure qui condamne les appels au boycott des produits israéliens…", explique le CRIF Rhône-Alpes. "Au-delà des considérations éthiques et juridiques soulevés par les appels au boycott, nous sommes consternés par une décision qui vise à porter atteinte à une organisation, chargée de renforcer les liens (...) entre la France, Israël et notre région" estime l’organisation.

Le CRIF Rhône-Alpes appelle maintenant "la Ministre Cécile Duflot, secrétaire nationale d’EE-LV à s’exprimer clairement sur cette prise de décision".

On ne sait pas comment la ministre Cécile Duflot a réagi, mais il faut savoir qu’avec cette subvention annuelle de près de 100.000 euros, la fameuse Chambre de Commerce France Israel, ne se contente pas de promouvoir l’occupant israélien en France, et de vanter en France les mérites des drones israéliens et autres engins de mort et de répression. Elle se sert également de cet argent pour intenter des procès aux militants qui appellent au boycott d’Israël. Cela coûte cher, mais au diable l’avarice, même si la fameuse "Chambre" est systématiquement déclarée irrecevable par les tribunaux, puisque c’est nous qui payons !

http://www.lyoncapitale.fr/Journal/...

CEP

OPERATION "COUP DE POING" de GREENPEACE à la centrale nucléaire de Bugey en parapente à moteur

Une menace aérienne

sur les centrales nucléaires françaises

n'est pas prise en compte aujourd'hui

selon nos camarades de GREENPEACE :


Un de nos camarades militant, a survolé, ce matin vers 7h30, puis s'est introduit, dans la centrale nucléaire du Bugey dans l'Ain, en région Rhône-Alpes, avec un parapente à moteur.

Il a ensuite du poser son aile jaune à l'intérieur de l'enceinte et se trouve désormais aux mains des gendarmes en charge de la sécurité de l'installation.

Dans la dernière ligne droite de l'élection présidentielle, l'ONG "GREENPEACE" a dénoncé une nouvelle fois le manque de sécurité des installations nucléaires françaises.


"Il s'agissait de démontrer la vulnérabilité des centrales françaises au risque aérien qui n'est pas pris en compte", a indiqué notre camarade Yannick Rousselet, chargé des questions nucléaires au sein de Greenpeace.

"Ce survol illustre la vulnérabilité des sites nucléaires français face à la menace d'une attaque aérienne. Alors que l'Allemagne a pris en compte la chute d'avion dans ses tests de sûreté, la France refuse toujours d'analyser ce risque pour nos centrales", a dit dans un communiqué notre camarade Sophia Majnoni d'Intignano, chargée des questions nucléaires.

GREENPEACE qui veut interpeller les deux candidats, François Hollande et Nicolas Sarkozy, demande un audit sur les centrales nucléaires françaises.

Respirons le lisier avec Respirando dans le Devès !

En ayant opiné du bonnet à l'extension

de la porcherie du Bouchet-Saint-Nicolas

les écologistes de la Haute-Loire ont donné

de facto leur feu vert à SITA-MOS à Cayres !

 armes lance missile x6ddd gif

L'arrêté préfectoral N° DIPPAL-B3 - 2012/52 pris le 08/03/2012 par le préfet de la Haute-Loire sur proposition de Robert ROUQUETTE, secrétaire général de la préfecture de la Haute-Loire, (avec la complicité des associations environnementales de la Haute-Loire) va-t-il donner désormais du "baume au coeur" au projet présenté par SITA-MOS à Cayres-Séneujols ?

Les élus écologistes de la Haute-Loire ont tacitement "fermé" les yeux sur l'extension de cette porcherie, et nous les remercions par avance, de saluer avec autant d'empressement, également, à l'avenir, le projet présenté par SITA-MOS à Cayres-Séneujols puisque le plan d'épandage présenté par l'agriculteur devrait "apporter les garanties nécessaires" à la bonne gestion des effluents ainsi produits pour... l'avenir du tourisme dans cette partie sud du Velay.

"Oui au lisier, Non au tourisme" !

Gentils touristes, dormez tranquillement : les membres du plan d'épandage se sont engagés à ne pas épandre du lisier ou fumier de porcs lors des week-end et les jours fériés !

Cerise sur le gâteau : les parcelles mises à disposition par René MERLE à proximité de la zone AUZA à Costaros (îlot 15-a et 15b, section A, parcelle n° 838, commune de Costaros et section A, parcelle n°2 et 4, commune de Landos) ne recevront pas de lisier de porc en provenance de l'EARL LE PORC DU STEVENSON.

Appel aux offices du tourisme

des régions Auvergne, Bourgogne, Centre

Languedoc-Roussillon, Limousin

Midi-Pyrénées et Rhône-Alpes :

Boycottons les vacances Nature

les chambres et tables d'hôte

gîtes ruraux, gîtes d'étape, restaurants

de la région du lac du Bouchet !

ig-bouchet-001-2.jpg

Partout ailleurs le lisier pulvérisera le tourisme de cette région si agréable sauf :

- à moins de 50 m des points de prélèvement d'eau destinée à l'alimentation des collectivités humaines ou des particuliers ;

- à moins de 200 m des lieux de baignade (à l'exception des piscines privées) et des plages ;

- à moins de 500 m en amont des piscicultures et des zones conchylicoles, sauf dérogation liée à la topographie, à la circulation des eaux et prévue par l'arrêté d'autorisation ;

- à moins de 35 m des berges des cours d'eau ; cette limite étant réduite à 10 m si une bande de 10 m enherbée ou boisée et ne recevant aucun intrant est implantée de façon permanente en bordure des cours d'eau ;

- sur les terrains de forte pente sauf s'il est mis en place des dispositifs prévenant tout risque d'écoulement et de ruissellement vers les cours d'eau ;

- sur les sols pris en masse par le gel ou enneigés ;

- sur les sols inondés ou détrempés ;

- pendant les périodes de fortes pluviosités ;

- sur les sols non utilisés en vue d'une production agricole ;

- par aéro-aspersion sauf pour les eaux issues du traitement des effluents !

Qui sera chargé de vérifier quand les sols seront inondés ou détrempés ?

Travaillons collectivement à un recours en annulation de cet arrêté préfectoral devant le tribunal administratif.

Elues et élus du peuple de base ! Citoyennes, citoyens, ressaisissez-vous !

A suivre

Paul TOP