René Souchon

La région Auvergne-Rhône-Alpes vire à l'AUTO-RI-TSARISME !

Après avoir acheté des espaces pub' aux merdias "La Montagne" et "Le Progrès" :

la dernière session de la région Auvergne-Rhône-Alpes

a été celle de l'AUTO-RI-TSARISME qui n'augure rien de bon

pour les prochaines législatives ou présidentielles !

Lyon 2016 073Les quelques rhône-alpins membres du cabinet de Laurent WAUQUIEZ :

Jenny BESSOUD, Geoffrey MERCIER et Alexandra FELLI......

Où sont les auvergnats au cabinet de Laurent WAUQUIEZ ?

La dernière session de la région Auvergne-Rhône-Alpes a été le théâtre d'une mise totale au pilori de la droite de Laurent WAUQUIEZ contre la gauche, et en particulier, contre l'ex-président Jean-Jack QUEYRANNE dans un affrontement sans pareil.

Laurent WAUQUIEZ a lâché ses "chiens" dans le rapport de la chambre régionale des comptes dans l'affaire "ERAI", où,  il est vrai, l'ex-majorité socialiste a été plus que légère en matière de gestion de l'argent publique.

D'ailleurs, à propos de cette affaire ERAI, les juges ont constaté quelques perles : "Alors qu'aucun contrat ni convention ne liaient l'institut Paul BOCUSE et ERAI, figure à l'actif d'ERAI association un montant total de 861 129 € au titre de l'aménagement du restaurant école Paul BOCUSE".... où "Des missions hors de l'objet statutaire de l'association", comme par exemple "La participation de la région (Rhône-Alpes d'avant le 01/01/2016, ndlr) à l'exposition universelle de Shanghai en 2010" concrétisée par :

- la construction d'un pavillon, y compris l'installation d'une scénographie et l'aménagement d'un restaurant école de l'institut Paul BOCUSE à l'intérieur du bâtiment ;

- l'éclairage urbain d'une partie de la zone de l'exposition et l'éclairage architectural de quelques bâtiments construits sur cette même zone, auxquels se sont ajoutés deux spectacles de lumière par jour ;

- les animations à travers des semaines thématiques, ainsi que la logistique, c'est-à-dire la gestion des flux de visiteurs pendant toute la durée de l'exposition.

Lyon 2016 076Alors que la région venait tout juste de se donner pour nom "Auvergne-Rhône-Alpes", l'Idiot provincial venait d'apprendre que des pleines pages de pub avaient été achetées dans la PQR, comme dans les merdias "Le Progrès" ou "La Montagne" concernant cette "Bourse au mérite aux bacheliers ayant obtenu la mention très bien au baccalauréat 2016" ce qui provoquait l'ire des élu-es de gauche, lors de cette réunion du 23/06/2016.

L'Idiot provincial a demandé au service de presse de la région Auvergne-Rhône-Alpes le montant de cette enveloppe budgétaire. Sans nouvelles de Geoffrey MERCIER, nous saisirons le parquet du procureur de la République ! Nous obligerons la nouvelle région Auvergne-Rhône-Alpes - qui veut laver plus blanc que blanc - à communiquer sur son fonctionnement, qu'il soit publicitaire ou non comme en terme de mission comme le dernier déplacement de Laurent WAUQIEZ avec sa vice-présidente en charge du numérique Juliette JARRY pour une mission dans la Silicon Valley en Californie (USA) qui aurait coûté pas moins de 80 000 € aux contribuables et qui fait jaser dans les chaumières reculées auvergnates.

Lors des cessions de la nouvelle région, il n'y a que 2 "merdias" distribués aux élu-es : "Le Progrès" de Lyon et "La Montagne" de Clermont-Ferrand ....qu'un chauffeur de l'ex-région Auvergne livre spécialement à Lyon.....au frais du contribuable, comme l'Idiot provincial a pu le constater...en papotant avec lui !.

Comme si le rôle d'un des nombreux chauffeurs de Laurent WAUQUIEZ basé à Clermont-Ferrand était de faire uniquement 335 km Aller-Retour + (29, 40 euros de péage + 23,06 euros de carburant - source Mappy - ) pour livrer la "Voix unique auvergnate" au café des élu-es de gauche et de droite...qui n'y trouvent rien à redire, sur ce coup là !!!!

A quoi bon jeter en "pâture" l'ancien-ministre socialiste et ex-président de la Région Rhône-Alpes Jean-Jack QUEYRANNE au grand public alors qu'à droite on commence, déjà, par ne pas vraiment s'occuper des deniers publics avec ce voyage AR Clermont/Lyon en voiture de tourisme pour livrer non pas des pizzas mais le quotidien du peuple auvergnat "La Montagne" ?

Lyon 2016 072

Pendant la séance publique, les élu-es de droite démontrent

 leur exemple de l'assiduité AUTO-RI-TSARISTE....

de la Maison WAUQUIEZ en papotant sur Facebook !!!!

Au menu de cette guignolesque parodie démocratique : compte de gestion 2015, liaisons routières interdépartementales, diagnostics des lignes ferrovières d'irrigation des territoires Auvergne-Rhône-Alpes, matériel ferroviaire - attribution de subventions-, autres interventions périscolaires - Bourse au mérite -, lycées privés - investissement dans les lycées privés sous contrats d'association avec l'Etat -, modification du règlement intérieur, élaboration du plan régional de prévention et de gestion des déchets, rapport d'activité développement durable 2015 - non soumis au vote -, promotion et structuration du tourisme - Rhône-Alpes tourisme comité régional du tourisme -, promotion et structuration du tourisme - aide aux structures à vocation régionale - comité régional de développement touristique (CRDTA) - non soumis au vote.

Lyon 2016 086

Allô la Silicon Valley en Auvergne-Rhône-Alpes ????

Comme par hasard pas de réseau internet

ce jour d'assemblée plénière.... pour les médias

pas équipés de la clé 4G mais aussi

pour les 1500 salariés de la Région !!!!

Cerise sur le gâteau, ce 23 juin, le réseau internet ouvert aux visiteurs répondait aux abonnés absents pour les medias qui devaient envoyer leurs articles mais aussi dans tout le bâtiment, ce qui a provoqué de nombreux désagréments pour tout le monde.

Quel bilan de la mission Wauquiez, qui, à la tête d'une délégation d'une trentaine d'entreprises, universitaires et start-uppers a multiplié les rencontres début juin dans la Silicon Valley et à San Francisco quand on ne sait pas faire fonctionner internet à la région Auvergne-Rhône-Alpes à Lyon ?

A quoi bon revenir avec des projets (Reste encore à les préciser et les concrétiser...) avec Linkedin, Citris, l'incubateur de Berkeley et Google quand on est pas capable d'offrir un service de qualité internet au public chez soi... à Lyon ? 

Hormis les interventions communistes ou frontistes, nous avons eu en face de nous ce 23 juin 2016, l'exemple de ces loges de droite qui se sont affrontées avec les loges maçonniques de gauche.

Les débats sont ficelés, les interventions de l'opposition ne sont qu'une vitrine-mascarade, les merdias sont à la "botte" des budgets publicitaires du "Patron", les lyonnais prennent le pas sur les auvergnats ! Tout le monde - ou presque - marche à la "baguette" ! Le maire de Saint-Etienne qui est considéré comme un proche de Bruno Le Maire - l'ennemi intime de Lolo - en sait quelque chose. Cela en dit long sur la guéguerre des Républicains qui sont plus au service du parti "Les Républicains" que des françaises et des français de base qui n'en ont rien à cirer de leurs simagrées !

Bien à l'abri de l'anorak rouge de leur "Patron", on sent la haine du costard-cravate lyonnais de ces hauts fonctionnaires ou des nouveaux parvenus qui ne veulent surtout pas se mettre à côté des "bouseux" de l'Auvergne profonde.

Alors que la polémique sur la baisse potentielle et scandaleuse de la subvention (- 40 000 €. L'aide régionale, ainsi portée à 200 000 €, représente le 2° poste de son budget avoisinant le million d'euros) par Laurent WAUQUIEZ allouée au musée-mémorial des enfants d'Izieu (L'établissement situé dans l'Ain sur les lieux mêmes de la tragédie, perpétue la mémoire des 44 enfants juifs et de leur 7 éducateurs raflés le 06/04/1944 par la Gestapo et ensuite tous exterminés !!!) ne cesse de gonfler (Après le lancement d'une pétition et voyant la polémique prendre de l'ampleur, Laurent WAUQUIEZ a rétropédalé et annoncé sur sa page Facebook que la Région ne fera "pas d'économie sur les lieux de mémoire"), est-il normal que les nouveaux membres du cabinet du républicain WAUQUIEZ Laurent, (Frédéric POIGNARD et Geoffrey MERCIER), s'affichent désormais avec l'extrémiste de droite très bien connu de la place lyonnaise, Marc ENGELHARD, (ex-fondateur du CLAN et qui a très longtemps soutenu les ex-néo-nazis lyonnais ou roannais dans les années 80), comme le démontre notre capture d'écran du magazine des beaufs lyonnais du "Gagala local" : "Lyonpeople" ? "Marco" n'étant que Marc ENGELHARD le gérant de Lyonpeople !

Lyon people 004Extraits de Lyonpeople du nommé "Marc POLISSON", en fait Marc ENGELHARD : "Par Marc Polisson.... « Je rejoins le côté obscur dans les pas de Geoffrey ! » rigole Frédéric Poignard en commentant son arrivée dans l’équipe de Laurent Wauquiez où il sera en charge des relations avec la presse. Un sujet que le reporter connait parfaitement puisqu’il occupe pour deux jours encore le poste de délégué général du Club de la presse de Lyon après une belle carrière au Figaro. C’est donc le second journaliste que le nouveau président du conseil régional débauche pour étoffer son équipe dans laquelle le journaliste politique du Progrès Geoffrey Mercier a pris place début mai."

Le chef de file du FN à la région, Christophe BOUDOT, n'appréciant d'ailleurs que très peu le fondateur de "Lyonpeople", les internautes défenseurs des droits humains apprécieront ce genre de fréquentation qui ne donne qu'une envie : gerber, non ?

Yssing 002En plus, cette 2° Région de France n'est pas vraiment consensuelle. Le venin de "l'AUTO-RI-TSARISME" commence à se distiller petit-à-petit. Ceux qui osent donner dans la critique des copains et des coquins sont mis à l'index - l'avenir nous le dira -.

Laurent WAUQUIEZ communique essentiellement sur certains dossiers importants via sa page Facebook ou son compte Twitter. Elu-es, médias, petit-peuple... ne sont informés souvent que via les liens de ces entreprises capitalistes qui ne paient guère d'impôts en France.... puisque leur siège est au paradis de la maison Irlande qui a longtemps fait preuve de laxisme fiscal avec Google, Facebook, Apple, eBay ou Twitter. Ces géants de la high-tech se graissent sur le dos des autres contribuables européens puisque l'impôt sur les sociétés n'est que de 12, 5 % en Irlande, un niveau largement inférieur à celui du Royaume-Uni (21%), l'Allemagne (29,8%), ou encore la France (36,1%).

Tout cela commence par faire un peu désordre, non ?

Donc, rien de positif pour les prochaines élections législatives ou présidentielle ! Une nouvelle arrivée au pouvoir du clan Sarkozy entraînera fatalement des ruptures de classe contre classe !

Lyon 2016 055

Encore manif devant siège Région Auvergne-Rhône-Alpes ce 23 juin :

L'association Dauphinoise des Usagers du Train (ADUT) qui

milite amélioration lignes Grenoble/Lyon ou Grenoble/Chambéry

Cela se dévoile déjà au niveau local puisqu'à chaque session publique de la Région à Lyon, se déroule une manif' différente de la CGT ou d'autres associations qui désirent faire entendre leurs revendications.

La région Auvergne-Rhône-Alpes des élu-es LR et centristes nous démontre quel genre de démocratie venimeuse attend les françaises et les français au niveau national : chasse aux défenseurs de l'environnement, aides aux gros agriculteurs de la FNSEA, achats d'espaces publicitaires à la presse bourgeoise, subventions aux associations de droite dure (UNI), opposition peu ou pas respectée, etc...

Tous les ingrédients pour s'unir sur les fronts des barricades CONTRE "l'AUTO-RI-TSARISME" version nationale-bourgeoise et de plus en plus liberticide !

Gauche et droite, droite et gauche : ils ne font rien pour faire reculer les chiffres du chômage ou du FN mais marchent main dans la main pour nous "plumer" une nouvelle fois, car tenez-vous bien les côtelettes, afin de donner plus d'autonomie aux régions (qui dilapident l'argent public comme sous l'ex-présidence PS QUEYRANNE à l'ex-région Rhône-Alpes), Manuel VALS, a dit vouloir créer une nouvelle taxe, appelée Taxe Spéciale d'Équipement Régional, (déclaration lundi, après un entretien avec Philippe RICHERT - Les Républicains-, président de l'Association des Régions de France), et qui devrait rapporter plus de 600 millions d'euros à l'Etat. Manuel VALS veut inclure dans la prochaine loi de Finances une taxe spéciale d'équipement régional dont les recettes iront directement aux régions pour financer le soutien aux TPE-PME !

Bonjour la pause de la taxe fiscale décrêtée depuis plus de 2 ans ! L'Etat n'a plus un rond mais continuera à ponctionner les classes pauvres et les classes moyennes si chère à WAUQUIEZ Laurent ! On attend donc avec impatience les gesticulations de "Lolo WAUQUIEZ" et de sa majorité centriste contre cette nouvelle Taxe voulue par ses "pas-trop-potes" de gauche.

Les citoyens commencent par en avoir marre de ces Régions qui sont des gouffres en impôts et en mauvaise gestion des deniers publics. Ce projet de taxe suscite le mécontentement des classes moyennes avec le lancement de cette pétition par un certain Mr LEBOUCHER : " Ce matin, j'ai entendu sur Europe 1 que les régions souhaitaient mettre en place une taxe sur les propriétaires. Il ne faut pas que l'État oublie que pendant 25 ans, nous nous sommes saignés pour payer notre maison et que maintenant, à la retraite, les revenus ne sont pas les mêmes d'autant plus que les retraites ne sont pas augmentées. Nos retraites ne sont pas celles des parlementaires". En voici le lien : http://www.mesopinions.com/petition/social/application-taxe/20684

On attend vite la réaction de Laurent WAUQUIEZ. Va-t-il signer cette pétition pour défendre les retraités-propriétaires des classes moyennes qui sont le plus gros de son électorat de base ?

Combien a coûté le déplacement de "Lolo WAUQUIEZ" en Californie, du 05 au 09 juin 2016, pour son projet de "campus européen du numérique" ? "Lolo WAUQUIEZ" était accompagné de Juliette JARRY (vice-présidente chargée du numérique) et d'une délégation d'une trentaine d'entreprises régionales) ? Une équipe de FR3 Rhône-Alpes accompagnait cette délégation. On parle .... sous le manteau d'au moins 80 000 € ? Qui a financé le voyage de FR3 ? L'Idiot provincial a posé pas mal de questions. Reste plus qu'à attendre la réponse !!!!

L'ex-président de Rhône-Alpes Jean-Jack QUEYRANNE finançait des opérations en Chine, "Lolo WAUQUIEZ" finance, lui, une "mission dans la Silicon Valley" aux USA au frais.... du contribuable et des chômeurs qui financent la Région via leur carte grise dont le montant avait explosé en Auvergne sous l'ex-présidence René SOUCHON ! Mdr !!!

A suivre...

En direct de la Région Auvergne-Rhône-Alpes à Lyon : Marc-Claude de PORTEBANE

La Région AURA à la rencontre des territoires pour bâtir avenir économique horizon 2021 !

Espérons que ce nouveau schéma SRDEII va vous changer

des observations de la chambre régionale des comptes

sur la gestion calamiteuse de la Villa Gillet des

ex-présidences souci-alistes SOUCHOU & QUEYRANNE

qui nous ont assez pris pour des ignorants !

SavCommuniqué de presse :

"Grande Région industrielle, Auvergne-Rhône-Alpes va prochainement bâtir son nouveau schéma régional de développement économique, d’innovation, d’internationalisation (SRDEII) pour la période 2017 - 2021, véritable feuille de route pour soutenir le développement économique du territoire, dans toute sa diversité.

Premier document stratégique préparé et présenté par le nouvel exécutif régional, le SRDEII est très attendu, compte tenu de la réorganisation des compétences économiques issues de la Loi NOTRe qui a renforcé la compétence économique des régions.

Désormais, le développement des entreprises à l’international et l’attractivité du territoire font partie des thématiques couvertes par cette nouvelle génération de schémas. La Région devient la collectivité responsable du développement économique sur son territoire, notamment pour les politiques de soutien aux PME et aux entreprises de taille intermédiaire.

En Auvergne-Rhône-Alpes, pour tenir compte de leur poids économique, l’agriculture et le tourisme sont intégrés dans le périmètre du SRDEII. Les représentants de ces secteurs sont pleinement associés à la large concertation souhaitée par l’exécutif régional.

Dans ce nouveau contexte législatif, Laurent WAUQUIEZ, Président de la Région Auvergne- Rhône-Alpes et Martial SADDIER, Vice-président délégué aux entreprises, à l’emploi et au développement économique, ont décidé de bâtir cette stratégie à l’horizon 2021 dans le cadre d’une large concertation sur le terrain de tous les territoires d’Auvergne-Rhône-Alpes.

Lancée en mars par la Haute-Savoie, cette concertation se poursuit dans l’ensemble des départements. Elle va ainsi bien au-delà de ce que prévoit la loi, puisqu’elle permettra de consulter et d’écouter tous les acteurs dans leur diversité afin qu’ils expriment leurs besoins et leurs visions quant au potentiel économique de leur territoire.".

Espérons que ce SRDEII nous changera de la scandaleuse affaire de la "Villa Gillet" où l'argent public - sous les ex-présidences socialistes SOUCHON/QUEYRANNE des régions Auvergne et Rhône-Alpes - a été dilapidé sans presque aucun contrôle.

Le quotidien Le Monde (19/05/2016) a confirmé que maintenant, les choses allaient changer de façon drastique pour cette verrue : "Les trois tutelles de cette institution culturelle de Lyon se sont mis d’accord, mercredi 18 mai, pour revoir sensiblement à la baisse son budget, à la suite d’un rapport très critique de la chambre régionale des comptes Auvergne Rhône-Alpes".

J-99 : Laurent Wauquiez prend le pouvoir à la région Auvergne/Rhône-Alpes trouée comme un gruyère ?

Baisse des indemnités des élu-es, rétablissement des bourses au mérite, bouclier sécurité, pactes pour l'emploi, défense de la ruralité, formation professionnelle, création d'un campus numérique, nouvelle convention avec la SNCF, économies à tous les étages des paquebots "Hôtels des régions Auvergne et Rhône-Alpes" qui suintent la gabégie, la sur-dimension et les pauses café-cigarette à gogo :

J-99 au 04/01/2016

Laurent WAUQUIEZ est attendu au grand tournant

des promesses électorales pour la nouvelle

grande région Auvergne/Rhône-Alpes !

Reg 2 029La grande région Auvergne/Rhône-Alpes était en effervescence lundi avec l'élection en fin d'après-midi du candidat d' "Un nouveau souffle pour notre région, le Grand rassemblement de la droite et du centre".

Candidat à sa présidence : Laurent WAUQUIEZ. largement vainqueur au second tour des régionales 2015, face aux listes du PS "Nous, c'est la région" et du FN.

Reg 2 024

Bien conscient de toutes ses futures responsabilités, Laurent WAUQUIEZ, dans son discours d'installation, a mesuré - avec un "oeil neuf", selon lui - toute l'ampleur des responsabilités qui seront aussi celles de son groupe : "Nous allons créer une nouvelle région, nous allons forger par notre travail une collectivité nouvelle qui aura la tâche de s'occuper de domaines fondamentaux pour nos compatriotes : l'emploi, l'éducation, les transports, la sécurité...".

Laurent WAUQUIEZ a rappelé les difficultés toujours plus nombreuses vécues par les habitants de la région Auvergne/Rhône-Alpes dans la gestion de leur quotidien, surtout de ceux qui travaillent avec un pouvoir d'achat qui diminue sans cesse sous le poids des impôts, la crainte de l'emploi car notre région est malheureusement, a-t-il martelé, "celle en France qui a connu en 2015 la plus grosse augmentation de son taux de chômage".

Reg 2 028

Laurent WAUQUIEZ a indiqué que nous n'avions pas le droit de sous-estimer le désarroi de cette France qui travaille, "de ces classes moyennes et modestes qui ne comprennent plus le fonctionnement d'un système qui encourage trop peu le travail", rajoutant "Cette crise économique est aussi une crise sociale avec le sentiment d'une perte de sens de notre système de solidarité qui ne vient plus en aide à ceux qui en ont vraiment besoin et qui n'accompagnent pas ceux qui font des efforts. Un système social qui a confondu la solidarité et l'assistanat et qui a oublié que le vrai social et le social par le travail".

Reg 2 043Laurent WAUQUIEZ a convenu que les français se méfient des débats politiques en chambres stériles mais qu'ils croient encore dans leurs maires et aux résultats des élu-es sur le terrain de l'action. La gestion de la Région, "ne sera pas celle de ces prédécesseurs" a-t-il prédit en appliquant d'emblée "l'exemplarité" avec des formules alliant le T.E.F "Travail, Sens de l'effort et la Solidarité" :

- Baisse de 10 % des indemnités des conseillers régionaux.

- Diminution du nombre de membres de la commission permanente, en deça de ce qu'autorise la loi.

- Sens de l'économie sur le train de vie des élu-es (18 millions d'euros).

- Economie d'1 M d'euros sur la durée du mandat pour l'utilisation d'un téléphone portable avec un abonnement.

Region 1 042

Brice HORTEFEUX et Daniel DUGLERY, mais LR de Montluçon

Laurent WAUQUIEZ a indiqué également vouloir faire des économies sur la dépense publique avec son désir de "faire émerger l'administration du XXIème siècle" puisque l'on serait "enfermé depuis trop longtemps dans une spirale infernale consistant à avoir sans cesse plus de dépenses de fonctionnement dans les administrations et à l'arrivée toujours plus d'impôts".

Le défi est donc clair : "Auvergne-Rhône-Alpes doit coûter moins cher que Rhône-Alpes et Auvergne séparément".

Laurent WAUQUIEZ a promis qu'il n'y aurait "aucune augmentation d'impôts ou de taxes" de la Région quelles que soient les évolutions des dotations d'Etat et qu'elles que soient les évolutions de la fiscalité locale en déclarant "Nous financerons nos actions par nos économies" mais aussi en promettant d'organiser une vaste purge : "Nous ferons la chasse à toutes les dépenses excessives. Cela commencera par le train de vie et le fonctionnement de la Région : patrimoine immobilier, parc de voitures, réceptions...".Reg 2 032

Est-il normal qu'un élu joue à la Belote sur internet à la Région Auvergne/Rhône-Alpes en 2016 ?

Laurent WAUQUIEZ s'en est pris également à l'administration française qui est devenue trop "complexe" car elle contrôle, impose ses normes au lieu d'aider et d'accompagner : "Je ne veux plus que l'on vienne pour harceler ceux qui nous sollicitent mais que nous soyons là pour leur dire "que peut-on faire pour vous aider"...".

Laurent WAUQUIEZ veut allier "Coopération" en n'hésitant pas d'ailleurs à faire appel à des gens venant d'horizons différents, du secteur privé, des entreprises comme des associations par exemple pour apporter "leur vision aux équipes" de la nouvelle grande Région et "Partenariat" avec les départements, les intercommunalités et les communes sans pour autant laisser la Région empiêter sur le "mille-feuille administratif" qui nous coûte "déjà bien trop cher pour cela".

Laurent WAUQUIEZ et son équipe s'engagent à défendre l'économie de proximité puisque dans notre Région "trop d'embauches sont découragées par le poids des charges". Ainsi sera lancé, pour relancer l'emploi, et ce, immédiatement un programme dit "Zéro charge" pour la 1ère embauche afin d'accompagner les entreprises, les commerçants, les artisans, les professions libérales dans leurs premiers pas.

Region 1 040

Jean-Pierre BRENAS, élu LR, conseiller municipal à Clermont-Ferrand

Ensuite, fidèle à ses engagements de campagne électorale, Laurent WAUQUIEZ veillera à mettre en place une "préférence régionale" dans les marchés publics qui sont subventionnés par la Région : "Ce sont nos impôts qui les financent, il est normal qu'ils puissent bénéficier en priorité aux entreprises de la Région qui paient leurs impôts et prennent des apprentis dans la Région".

Quant aux étudiants, Laurent WAUQUIEZ souhaite mieux les accompagner et notamment ceux qui sont issus de la classe moyenne ou modeste qui se "donnent du mal" et qui sont des exemples de la "méritocratie républicaine". Un système de bourses sera mis en place pour les "étudiants méritants". Donc, rien pour les feignasses.

Laurent WAUQUIEZ veut aussi contribuer à l'effort national pour mieux "protéger nos compatriotes" en renforçant la sécurité des usagers dans les transports en commun comme la SNCF mais aussi dans les lycées sans oublier un "accompagnement" aux communes qui veulent s'équiper en vidéo-protection car "Personne ne pourrait comprendre que l'on protège les administrations mais que l'on ne fasse rein pour nos TER ou les établissements scolaires de nos enfants".

Region 1 024Laurent WAUQUIEZ et ses coéquipiers se sont aussi fixé des objectifs dans 4 domaines... d'ici la fin de l'été :

- L'apprentissage avec comme objectif d'en faire la 1ère région en France.

- L'agriculture qui ne doit pas s'enfoncer dans le "découragement ou l'irrespect" : présence médicale, couverture portable ou internet, présence des commerces et des services de proximité, attention aux aînés, développement des manifestations culturelles. Côté développement durable, Laurent WAUQUIEZ a signalé que notre grande Région doit faire preuve d'un "sens de la solidarité territoriale" en prenant soin de souligner que "la ruralité n'est pas condamnée au déclin pour peu que l'on en prenne soin", enfonçant un peu plus le clou : "Il n'y a pas de protection de l'environnement et de développement durable sans attention à nos territoires ruraux".

- La formation professionnelle en établissant un système de droits et devoirs : "Plus d'aides pour ceux qui se donnent du mal, moins d'aides pour ceux qui abusent du système. Les financements seront orientés en direction des métiers qui embauchent, ce qui est juste une question de bon sens".

- L'ambition numérique pour notre grande Région : "Je suis convaincu qu'Auvergne/Rhône-Alpes peut devenir la Silicon Valley européenne. Nous avons les chercheurs, les formations, les entreprises, il faut leur donner du souffle à tout cela en aidant les acteurs à travailler ensemble. La première pierre de cette ambition sera la création d'un campus européen des métiers du numérique sur le site abandonné de Charbonnières".

Region 1 037

Le FN Christophe BOUDOT papote ici avec la conseillère PS Farida BOUDAOUD

Christophe BOUDOT pour le FN a dénoncé "le pouvoir socialiste qui a patiemment détricoté notre organisation administrative territoriale et a imposé à nos compatriotes, sans jamais leur avoir demandé leur avis, une réforme territoriale d'opportunité politique", mais aussi "la dette publique régionale qui a été "multipliée par 4 en 10 ans", l'insécurité dans les lycées et les transports ou le "fanatisme islamiste que personne ne veut citer et son terreau d'origine"...

Jean-François DEBAT, au nom des élus socialistes, radicaux de gauche, démocrates, écologistes et apparentés a défendu le bilan "remarquable" de la gauche en Auvergne ou en Rhône-Alpes sous "l'impulsion" des présidents Jean-Jack QUEYRANNE et René SOUCHON dans les domaines de transition énergétique, la protection de l'environnement, les conditions d'un développement "sans précédent" des transports collectifs au travers des TER...

Reg 2 008

Cécile CUKIERMAN (PCF) y est allé de son petit couplet sur l'emploi, l'aménagement du territoire, la fermeture des hôpitaux, la modernisation des lycées et leur rénovation énergétique, la solidarité, la citoyenneté ainsi que la fraternité tout en n'étant pas avare de chiffres : "Avec un budget de près de 3 milliards d'euros, une dette bien inférieure à la moyenne nationale, nous avons les moyens de répondre à ces défis".

Reg 2 039

Après l'élection du président Laurent WAUQUIEZ, les polémiques - en interne - n'ont pas manqué d'éclater. Jean-Jack QUEYRANNE et d'autres élu-es n'ont pas été avares en "confidences"  de toutes sortes à l'Idiot provincial qui était à "l'embuscade" en ouvrant bien grand ses grandes "zoreilles", notamment en ce qui concerne la plainte contre X auprès du Parquet pour détournement de données publiques. Une plainte qui viserait Laurent WAUQUIEZ et son équipe. Jean-Jack QUEYRANNE l'accusant d'avoir utilisé des listings publics de mails dans le cadre de ses opérations de propagande électorale.

Pourtant, les socialistes et leurs alliés écolos sont bien mal placés pour donner des leçons de morale notamment écologiste aux défenseurs de la nature ou même en matière fiscale comme avec l'augmentation scandaleuse des impôts locaux à Clermont-Ferrand par le maire Olivier BIANCHI pour l'an de grâce 2016 !

Qui peut encore croire aux messages écologistes des socialistes et de leurs alliés d'EELV après la décision du 1er ministre Manuel VALLS de demander dernièrement aux représentants de l'Etat au Conseil supérieur de la prévention des risques technologiques, dont la réunion était prévue le 15/12/2015, de donner un avis favorable au projet d'arrêté, préparé par les services du préfet de PACA dans le scandale dit "des boues rouges des Calanques", qui autorise, de nouveau et pour 6 ans, l'entreprise ALTEO à rejeter des effluents toxiques (aluminium, mercure et arsenic) dans le parc national des Calanques tout en mettant en porte-à-faux Ségolène ROYAL qui est opposée à ce chantage à l'emploi de cette société ???

Pendant ce temps-là, la terre ne s'est pas arrêtée de tourner et la majorité des auvergnats et des rhônalpins, (les vaches-à-lait de toutes les classes) vaquaient elles, à leurs occupations quotidiennes car, comme le disait si bien COLUCHE, "Les hommes politiques, c'est comme les trous dans le gruyère : plus y a de gruyère, plus il y a de trous, et malheureusement, plus il y a de trous, eh bien moins il y a de gruyère" !!!

Reportage à Lyon : Marc-Claude de PORTEBANE ©

Enterrement de la Région Auvergne : Brice HORTEFEUX allume comme un sapin de noël le président René SOUCHON !

Brice HORTEFEUX a sonné la charge contre

le dernier président de la Région Auvergne !

Symoly 081

Brice HORTEFEUX, lors de la dernière session du conseil régional d'Auvergne, s'est emporté contre la majorité du conseil régional d'Auvergne en lui indiquant qu'elle ne parviendrait pas à faire oublier aux Auvergnats qu'elle est "partie prenante et solidaire de l'accumulation des échecs du président de la République, du gouvernement et de sa majorité.

- Echec absolu contre le chômage : en 41 mois de pouvoir, il a augmenté 37 fois

- Echec de la politique fiscale : comme vous-même en Auvergne, vos amis aiment les impôts : depuis 2012, pas moins de 53 hausses ou créations d'impôts nouveaux au point qu'en 2015, nous avons travaillé en moyenne jusqu'au 29 juillet pour payer l'avalanche d'impôts, cotisations et taxes et ce n'est qu'à compter du 30 que les français ont travaillé pour eux.

Echec de la maîtrise de la dépense publique qui, contrairement à ce qui se passe dans la totalité des grands pays d'Europe, continue à augmenter chez nous, 8,5 milliards d'euros en plus l'année prochaine pour la loi de Finances....

Echec en matière de dialogue social, avec rien qu'en 8 jours les manifestations inédites depuis 32 ans de policiers, d'avocats et de l'administration pénitentiaire".

A 46 jours du RDV devant les Auvergnats, Brice HORTEFEUX s'en est pris aux potentielles contradictions du président SOUCHON avec la fusion Auvergne-Rhône-Alpes, décidée "sans aucune concertation, sans aucun débat, en ayant ignoré les élus territoriaux, à commencer par les conseillers régionaux".

3° charge de Brice HORTEFEUX concernant la "volte-face sur la liaison grande vitesse" des élus de la région Auvergne avec cet exemple de gaspillage des campagnes dites de "communication" qui auraient représenté 250 000 €.

Brice HORTEFEUX a dressé le bilan de la majorité sortante vis-à-vis des auvergnats :

- Augmentation des impôts régionaux de 70 % en 5 ans, repportant 240 millions d'euros, soit l'équivalent de 6 lycées ..... qui n'ont pas vu le jour.

- Hausse de la dette de 50 %, en 2014 son encours est de 371 €/habitant alors que la moyenne nationale est inférieure à 272 €.

- Des emprunts toxiques - tous souscrits depuis 2004 - s'élevant à 118 millions d'euros et un emprunt obligatoire auvergnat en 2011 qui fut un échec avec seulement 3 000 souscripteurs, avec un coût bien plus élevé pour la région, dépassant 5 % au lieu des 3 % bancaires, et n'apportant en réalité pas un centime supplémentaire à l'action économique.

- Des frais de communication qui ont explosé depuis 2004 et ont augmenté entre 2008 et 2012...

- Recul sur l'action économique : sur ces 3 dernières années, les moyens d'intervention en faveur des entreprises, (de ceux qui créent des emplois), ont baissé de 30 %, passant de 65 millions d'euros, inscrits au BP 2012 à 45 millions, tel que cela apparaît dans le compte administratif 2014.

- Sentiment d'abandon du monde agricole. Plus de 30 % des exploitations auvergnates sont en difficulté et près de 10 % au bord du dépôt de bilan. Au niveau de la Région Auvergne : une baisse de la moitié des crédits consacrés à l'agriculture en 10 ans : 14 millions d'euros en 2004, 7 millions en 2014....".

A SUIVRE : les interventions des groupes PS-MAJORITE, FDG, EELV et la réponse de René SOUCHON.

En direct de la Région Auvergne : Marc-Claude de PORTEBANE

L'Auvergne à la traîne : René Souchon alerte Alain Vidalies sur le potentiel inexploité de certaines lignes ferroviaires

SNCF Réseau ne délivre pas à la Région Auvergne

une information fiable et continue sur l’état du réseau !

René Souchon, président du Conseil régional d’Auvergne, a adressé un courrier en date du 24 juillet 2015, à Alain Vidalies, secrétaire d’État en charge des Transports, de la Mer et de la Pêche, pour solliciter sa vigilance et son soutien devant l’absence d’engagement de SNCF Réseau et la non-exploitation optimale de certaines liaisons ferroviaires en grande partie renouvelées dans le cadre du Plan Rail Auvergne, décidé il y a 6 ans.
En 2009, l’Auvergne est une des rares Régions françaises a signé avec l’État et SNCF Réseau un plan spécialement consacré à la remise à niveau et à la sauvegarde du réseau ferré régional pour un montant de 213 millions d’euros.
L’ensemble des programmes inscrits au protocole a été mené par SNCF Réseau. Pour autant, plusieurs lignes concernées par ce Plan Rail doivent toujours faire face à des limitations de vitesse au détriment du service rendu aux usagers ; et ce, malgré un investissement de plus de 100 millions d’euros consacré à leur maintenance et rénovation, avec une participation de la Région de près de 25 millions d’euros et de l’État de plus de 20 millions d’euros.
Il en est ainsi pour les sections Aurillac/Figeac, Clermont-Ferrand/Volvic (axe ouest du périurbain clermontois) mais également Clermont-Ferrand/Montluçon. Il convient d’ajouter la liaison Aurillac/Brive qui a pourtant fait l’objet en 2013 de plus de 16 millions d’euros de travaux sur sa partie auvergnate pour la pérenniser et la ligne Clermont-Ferrand/Saint-Etienne qui a bénéficié d’un programme de sauvegarde.
En outre, SNCF Réseau ne délivre pas, à l’autorité organisatrice des transports régionaux de voyageurs que constitue la Région, une information fiable et continue sur l’état du réseau et ses impacts à court et moyen terme permettant d’anticiper les impacts sur le service.
Devant l’absence d’engagement de la part de SNCF Réseau pour remédier à cette situation et considérant « inconcevable que les conditions d’exploitation nominales de ces lignes ne puissent être retrouvées à court terme, alors même que leur infrastructure a été en grande partie renouvelée », le président de la Région Auvergne en appelle au soutien du secrétaire d’État en charge des Transports.
La planification des différents travaux restant nécessaires sur le réseau auvergnat doit être assurée au plus vite afin de tirer un bilan positif du Plan Rail Auvergne.

Décès du Conseiller régional Yves Carroy : René Souchon, président de la Région Auvergne, salue ses valeurs marxistes !

Réaction de René Souchon, président de la Région Auvergne suite au décès du Conseiller régional Front de gauche, Yves Carroy :

A1807

"C’est avec une immense tristesse que nous avons appris le décès de notre collègue Yves Carroy survenu ce dimanche après un long combat contre la maladie. Conseiller régional d’Auvergne depuis mars 2004, Yves Carroy était particulièrement investi dans le domaine de la formation et de l’éducation à la Région. Il était un élu passionné, et un militant très actif au service des valeurs de progrès, de solidarité et de la justice sociale. Il était un homme engagé, fidèle jusqu’au bout à ses idées et à ses idéaux. Au nom de l’ensemble de l’Assemblée régionale, j’adresse à sa famille et à ses proches mes plus sincères condoléances".

VULCANIA : déclaration de la Région Auvergne pour la tragique disparition de Catherine Damesin !

Déclaration de René Souchon, président de la Région Auvergne, des élu(e)s et du personnel régionaux, à la suite de la tragique disparition de Catherine Damesin vers le lac Chambon :

"Le président, les élu(e)s et le personnel du Conseil régional d’Auvergne sont profondément affectés par la tragique disparition de Catherine Damesin.
De 2005 à 2007, elle occupa les fonctions de Directrice générale adjointe des services de la Région Auvergne et, par sa personnalité attachante, ses qualités professionnelles et son dynamisme, son souci constant des femmes et des hommes, son passage dans l’administration régionale restera à jamais marqué du sceau de l’estime de tous.
Directrice de Vulcania, elle en a assuré le rétablissement, le développement et la notoriété, toujours soucieuse de faire rayonner le Parc par des idées novatrices, sans arrêt à l’affût d’améliorations et curieuse de nouveautés pour le plus grand bonheur des visiteurs.
Impliquée au service de l’Auvergne et de ses territoires, Catherine Damesin s’investissait fortement dans la vie locale avec cette volonté toujours neuve de faire preuve de l’audace des bâtisseurs et de l’imagination des créateurs, tout en gardant une profonde humilité et une grande modestie.
Sa disparition laisse un grand vide et une immense tristesse dans la communauté régionale qui s’associe à la douleur de sa famille et de ses proches et leur présente ses condoléances les plus sincères."

"Sauve qui peut le court-métrage" de Clermont-Ferrand : le fric du contribuable coulera encore à flot pendant 3 ans !

Exigeons les entrées gratuites pour les auvergnats qui

raquent 10 fois (Toutes subventions + entrées payantes) !

La région Auvergne a décidé d'attribuer

sur 3 ans plus de 400 000 €/an de subvention à

l'association "Sauve qui peut le court métrage" :

où va l'argent du contribuable ?

Img 8741

A l'occasion du 37° Festival international qui se déroule du 30 janvier au 7 février, René SOUCHON, le président de la Région Auvergne a signé jeudi 5 février 2015, à l'hôtel Océania à Clermont-Ferrand, une convention pluriannuelle d'objectifs, fixant des engagements pour les années 2015, 2016 et 2017.

Cette convention réaffirme la volonté de la Région Auvergne de poursuivre son soutien à la culture, une source de richesses locales, agent de socialisation mais aussi d'outil d'éducation à la citoyenneté.

Aa302

La prochaine affiche de l''édition 2016 du Festival Court Métrage de Clermont-Ferrand ?

Selon la Région Auvergne : "Grâce à ses différentes actions, l'association "Sauve qui peut le court métrage" concoure à la diffusion de la culture, à l'éducation, à l'image, à l'ouverture mais aussi au rayonnement national et internationnal de l'Auvergne. Le Festival international court métrage de Clermont-Ferrand et son marché du film, l'ensemble des activités d'éducation à l'image avec le Pôle régional d'éducation à l'image, l'opération "Lycéens et apprentis au cinéma", l'opération "Passeurs d'images", la mission de bureau d'accueil des tournages avec la Commission du film Auvergne et enfin les activités de diffusion et de médiation, sont autant d'actions qui démontrent, s'il en est encore besoin, la place et le rayonnement acquis au plan international, national, régional et local de "Sauve qui peut le court métrage".

Cette convention a donc été conclue entre le brave président de la Région Auvergne René SOUCHON et Jean-Claude SAUREL, le président de l'association loi 1901 "Sauve qui peut le court métrage" pour une durée de 3 ans et ce, à compter du 01/01/2015.

Img 8750

Une signature de convention plus ou moins "baclée" à l'hôtel Océania à Clermont-Ferrand où il n'y avait même pas une jolie affiche de l'édition 2015 de ce 37° Festival du Court Métrage sur les murs (constat des journalistes présents). Sur la photo : Farida BOUDAOUD : vice-présidente déléguée à la culture et à la lutte contre les discriminations à la région Rhône-Alpes (vice-présidente socialiste du conseil régional, ne fera pas campagne auprès de Jérôme STURLA, le maire socialiste sortant de Décines. Elle est présente sur une liste de “Rassemblement de la gauche” menée par le communiste Michel BURONFOSSE, actuel adjoint à l’environnement.) ; Jean-Claude SAUREL : président de l'association "Sauve qui peut le court métrage" ; René SOUCHON : président de la Région Auvergne : Nicole ROUAIRE : vice-présidente EELV du Conseil régional d'Auvergne en charge de la Culture, du Patrimoine et du Développement des Usages Numériques et Olivier BIANCHI, le nouveau maire PS de Clermont-Ferrand.

En effet, la Région s'engage à contribuer financièrement à la réalisation du programme d'annuel de cette association. Pour la 1ère année, le montant de la subvention régionale s'établit à 434 200 € répartis comme suit :

- Festival et marché du film : 210 000 €

- Commission du Film : 125 000 €

- Pôle régional d'éducation à l'image : 47 800 €

- Lycéens et apprentis au cinéma : 23 600 €

- Régionalisation et programmation en 1ère partie : 19 800 €

- Passeurs d'images : 8 000 €.

Depuis 2004, la Région Auvergne a alloué un montant total d'aide de 4 465 171 € à l'association "Sauve qui peut le court métrage".

Ce qui n'est pas rien en ces temps de disette.

Numerisation0008 9

Pourquoi présenter au budget 2015 des recettes prévionnelles plus qu'à la baisse par rapport aux montants alloués ?

A l'heure de la vaste crise économique qui écrase notre pays et notamment les classes les plus pauvres de notre société, ne serait-il pas normal que l'association "Sauve qui peut le court métrage" ne fasse pas payer les entrées à l'ensemble des auvergnat-es qui casquent.... finalement les entrées payantes et cela pas moins de 10 fois via... au moins 10 subventions publiques (Ville de Clermont-Ferrand, Conseil régional d'Auvergne, Conseil général du Puy-de-Dôme, Clermont-Communauté, DRAC Auvergne, CNC, Union Européenne, SACEM, ACSE + subventions diverses) ?

Exigeons les entrées gratuites pour l'édition 2016 du Festival Court Métrage de Clermont-Ferrand à l'ensemble des auvergnates et des auvergnats les plus précaires, les SDF, les handicapés, les chômeurs et les autres classes moins aisées dont la fin du mois se termine très souvent autour du 10 !!!

Qu'elles sont les réelles retombées économiques de ce festival international du court métrage pour toute la région Auvergne ?

Dans les prochaines semaines, nous allons mettre en place notre propre étude d'impact, et nous vous remercions pour cet immense travail de "fourmi" - nous cherchons des volontaires -, afin que nous puissions connaître les véritables chiffres sur ce festival : visiteurs venus de l'extérieur ou non, journées de visite directement attribuables à ce festival, nombre d'euros d'impact économique direct, comportements de consommation, ressources et dépenses des organisateurs, nombre de places gratuites, provenance des visiteurs grand public, etc...

Il est grand temps que nos élu-es, nos camarades-républicains arrêtent de distribuer en vrac l'argent public, de fournir des "arguments" à l'anti-France : au FHAINE (l'affront national), aux ennemis de la liberté et à ceux qui divisent les françaises et les français en jetant les classes les unes CONTRE les autres !

D'un côté, au niveau national : l'austérité.

De l'autre, au niveau régional : la distribution de subventions à caractère "bourgeoises" éloignées des préoccupations du "Peuple de base" qui, bien malheureusement.... "traîne la savate" et ce....en 2015 !

N'oubliez pas ce qu'a déclaré le visionnaire Jean-Luc MELENCHON (01/02/2015 - JDD) : "Ce qui est commun à toute ­l'Europe, ce sont les politiques d'austérité qui détruisent nos sociétés. Et elles aggravent le problème de la dette en prétendant le résoudre.." !

A suivre...

Reportage et photos : Marc-Claude de PORTEBANE ©

Etude d'impact en cours : Chantal LEVEQUE

Future grande région Auvergne-Rhône-Alpes : Jean-Jacques Queyranne et René Souchon réunis à Clermont-Ferrand !

Pendant que se prépare du 22 février au 7 mars 2015, à Paris, au salon international de l'agriculture, un stand commun Auvergne/Rhône-Alpes dont les subventions... ne profiteront certainement pas aux "gros bonnets" de la FNSEA :

Les présidents des Régions Auvergne/Rhône-Alpes

qui sont dans la construction en terme de fusion

étaient réunis hier à l'Hôtel de Région auvergnat !

Img 8703

De grands travaux attendent les élu-es des Régions Auvergne/Rhône-Alpes au 1er janvier 2016, comme l'ont précisé le président de la région Auvergne René Souchon et le président de la région Rhône-Alpes hier, lors d'une conférence de presse, à l'Hôtel de la Région Auvergne à Clermont-Ferrand.

Au menu : l'observatoire de la laïcité rhône-alpin (qui est une valeur commune à la République) qui sera élargi à l'Auvergne, la création d'un groupement interrégional sur le climat qui devrait sortir des nuages de cette nouvelle grande région, la modernisation de la loi Montagne, - si chère au cantalien René Souchon -, (En France métropolitaine, la loi montagne définit les zones de montagne comme étant des communes ou parties de communes où l'utilisation de l'espace implique des investissements onéreux dus, soit à des conditions climatiques très difficiles dues à l'altitude, soit à de fortes pentes, en moindres altitudes, tel que la mécanique soit impossible ou à des coûts importants, soit la combinaison de ces deux facteurs), soutien actif de la région-Rhône-Alpes pour que la "Chaîne des Puys-faille de Limagne" soit reconnue Patrimoine mondial de l'Unesco (Dans un courrier qu’elle a adressé au président du conseil général du Puy-de-Dôme, Jean-Yves GOUTTEBEL, le 16 janvier dernier, Ségolène ROYAL, Ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie, vient de confirmer officiellement le dépôt de de ce dossier par l’Etat Français pour un second examen devant le Comité du Patrimoine mondial en juin 2016), transferts des CREPS de Bellerive-sur-Allier, Voiron et Vallon-Pont-d'Arc (l'Etat envisage le transfert des centres de ressources, d'expertise et de performance sportives (Creps) aux régions), accélération de la sensibilité au numérique....

L'organisation de cette future grande région territoriale ne manque donc pas d'ingrédients et ce, loin, des polémiques avec l'infâme WAUQUIEZ que les présidents SOUCHON et QUEYRANNE ont qualifié "d'homme pressé et très à droite", ce qui ne devrait pas déplaire aux centristes de l'UDI.

Le secrétaire général de l'UMP, WAUQUIEZ qui a été désigné jeudi chef de file pour les élections régionales en Auvergne-Rhône-Alpes doit faire face à de nombreuses contestations dans son propre camp. En effet, l'ex-ministre Michel BARNIER vient de dénoncer un «passage en force».

Les électrices et les électeurs des régions Auvergne/Rhône-Alpes ne sont pas dupes car après l'audition et la mise en examen de Jean-François COPE, mardi, dans l'affaire des comptes de campagne, ils suivent maintenant avec assiduité le prochain feuilleton judiciaire : la future convocation de SARKOZY devant les juges !

MCDP

Création de 12 supers régions par Hollande : 80 millions d'€ pour l'hôtel de région Auvergne pour rien ?

Question au président du conseil régional d'Auvergne René SOUCHON :

les 80 millions d'euros pour

l'hôtel de la région Auvergne

ont-ils été engloutis pour rien ?

A1495

Selon notre confrère "Le Progrès" de Lyon, (03/06/2014), "Les invitations pour l’inauguration du nouvel hôtel de région à Clermont-Ferrand ont été envoyées en début de semaine".

Et, geste prémonitoire sans doute, elles ont anticipé l’annonce du rapprochement entre l’Auvergne et Rhône-Alpes puisque plusieurs journalistes lyonnais ont été conviés.

René Souchon, le président du conseil régional d'Auvergne fête la fin de la giscardie

Les communistes n'étaient pas les bienvenus !!!

Le président du conseil régional d'Auvergne

auroi-038-2.jpgRené Souchon a fêté ce soir à Ceyrat

la fin de la giscardie avec

la nouvelle député du Puy-de-Dôme :

Danielle AUROI

auroi-021-2.jpg

L'Union Maoïste Auvergne (UMA) au meeting rassembleur du PS à Chadrac

Le changement

c'est maintenant !

En présence de René SOUCHON - président du conseil régional d'Auvergne -, Paul TOP (costume MAO, écharpe rouge, à gauche, au 1er rang) - militant du Front de gauche avec Yves PRAT (43) et André CHASSAIGNE (63) - et les maoïstes du courant de pensée de l'UMA ont apporté hier soir, à la salle municipale de Chadrac (Haute-Loire) leur soutien inconditionnel aux deux candidats du parti socialiste en lice pour le second tour des législatives 2012 : Guy VOCANSON et André CHAPAVEIRE.

A noter la présence, aux côtés de l'ancien candidat aux législatives auvergnates Paul TOP, de la conseillère régionale Auvergne, la socialiste Karine VACANT (commission n°4 - Environnement, Mobilité et Transports et membre de la commission Consultative "Développement Durable").

(Source : merci de cliquer ci-dessous)

- Site de Guy Vocanson

www.guyvocanson.com/

OU

- André Chapaveire - Législatives Haute-Loire - Election député

www.andre-chapaveire.com/.

 Grande réunion publique de Chadrac le 12 juin 2012

Le Front de gauche présent avec René Souchon au meeting des deux candidats du PS à Chadrac en Haute-Loire

Paul TOP (Front de gauche) et René SOUCHON

le président de la région Auvergne en soutien

aux deux candidats socialistes en Haute-Loire

au meeting rassembleur de Chadrac :

Guy VOCANSON et André CHAPAVEIRE !

numerisation0010-5.jpg

Plusieurs centaines de militants et de sympathisants de tous les partis de gauche sont venus soutenir les deux candidats qui seront présent au second tour, aux législatives 2012, en Haute-Loire.

chadrac-ps-027-2.jpg

Les deux candidats et leurs suppléants, André CHAPAVEIRE (Gérard CONVERT suppléant, circonscription du Puy-en-Velay/Brioude) et GUY VOCANSON (Arlette ARNAUD-LANDAU suppléante, circonscription du Puy-en-Velay/Yssingeaux) ont reçu un soutien massif de René SOUCHON, président du conseil régional d'Auvergne, et de Paul TOP (Front de gauche) qui a activement milité aux côtés d'Yves PRAT, le candidat Front de gauche en Haute-Loire qui a réalisé un excellent score.

Le candidat-député André CHASSAIGNE, retenu à Paris, a fait lire à Gérard CONVERT, le maire de Chadrac, un communiqué où il regrettait de ne pouvoir venir.

chadrac-ps-032-2.jpg

Guy VOCANSON et René SOUCHON, à la tribune, ont respectivement "ciblé" leur discours contre le maire UMP du Puy-en-Velay, Laurent WAUQUIEZ mis en ballotage alors que ses partisans pensaient la victoire acquise dès le 1er tour.

Ils ont démontré à l'assistance comment Laurent WAUQUIEZ cachait aux électrices et aux électeurs altiligériens, maintenant, son appartenance à l'UMP qu'il a pourtant soutenu à "bout-de-bras" et son refus de débattre sur les plateaux de France 3 Auvergne ou de Clermont 1ère.

Les candidats du PS de la Haute-Loire ont aussi indiqué que la presse locale en Haute-Loire (La Tribune, Le Progrès, L'Eveil, etc...) avaient très mal relatés leur campagne pendant ces législatives.

Paul TOP ayant relevé dernièrement comment L'Eveil dans son édition de lundi dernier s'était montré partisane du candidat WAUQUIEZ, Yves PRAT sur son blog déplorant lui aussi ce manque de professionnalisme (Puisque la presse locale "évite" nos réunions publiques ; Seul, le journaliste de La Tribune Le Progrès a couvert cette rencontre...) d'une presse recevant pourtant des subventions publiques.

chadrac-ps-040-2.jpg

Le collectif PPVV soutient à 100 % maintenant les 2 candidats PS

A noter la présence massive des militants du collectif PPVV opposés au centre d'enfouissement de Cayres qui ont fait lire au candidat André CHAPAVEIRE un texte demandant son soutien contre le projet de SITA-SUEZ, une entreprise bien connue de l'ex-président du conseil de surveillance de la Lyonnaise des Eaux, Jérôme MONOD, qui a été un de ceux qui ont repéré...Laurent WAUQUIEZ.

Retrouvez notre camarade maoïste Paul TOP (costume MAO, 3° et 8° photos, au premier rang) en cliquant ci-dessous :

Législatives : en Haute-Loire, les candidats PS tirent à vue sur leurs adversaires

  1. 43chrono‎ - il y a 2 heures
    André Chapaveire et Guy Vocanson ont ciblé leurs attaques sur le « candidat ... Une machine », raillait Guy Vocanson, « en train de bouffer le ...


Le président PS de la région Auvergne, René Souchon, se réjouit du ballotage de Wauquiez

René Souchon, le président PS de la région Auvergne a exprimé une "grande satisfaction" à l'issue de ce 1er tour : "Nous avons mis Wauquiez en ballotage, il ne s'y attendait pas".

Les maoïstes de l'UMA épaulent le Front de gauche au Puy-en-Velay

Paul TOP et l'UMA

militent en Haute-Loire

pour les candidats du Front de gauche

place du Plot au Puy-en-Velay !

numerisation0001-13.jpg

Plus d'une dizaine de maoîstes de l'UMA sont venus distribuer des tracts en faveur des candidats du Front de gauche, hier matin sur le marché très populaire du Puy-en-Velay.

Nous sommes venus aider Yves Prat et sa suppléante Odile Maurel candidats dans la 1ère circonscription et Michelle Chaume avec son suppléant Didier Roux de 2ème circonscription de la Haute-Loire afin de ne pas faire réélire les candidats de l'UMP.

Nous avons pu constater la présence du président du conseil régional d'Auvergne, René Souchon, qui s'est longuement entretenu avec le camarade Paul TOP.

A noter la présence de la camarade Cécile Cukierman, sénatrice Front de gauche de la Loire à la réunion départementale du Front de gauche 43, mardi 5 juin 2012 à 20h30, salle Fourneyron au Puy-en-Velay (l'UMA ne pourra être présente puisque nous participons à des tractages dans les quartiers populaires dans la 5° circonscription du Puy-de-Dôme en faveur du candidat du Front de gauche André Chassaigne).

Débarrassons la Haute-Loire de ces élus qui ont été à la pointe du combat contre les classes défavorisées de ce département où l'injustice sociale est devenue plus que très inquiétante. A la présidentielle, l'UMP a sérieusement pris une sacrée déculottée.

Les priorités du Front de gauche sont l'augmentation des salaires (SMIC à 1700 EUROS BRUT) et non pas des actionnaires, la priorité à l'emploi et non pas aux profits, le combat contre les inégalités avec des services publics partout et pour tous, le pouvoir au peuple et non pas à la finance, le rejet de l'Europe libérale, la lutte contre la précarité et le droit au bonheur, la défense et la généralisation de la laïcité dans le respect de TOUTES les religions.

Rappellons que l'UMA et le Front de gauche sont fermement opposés au projet de méga décharge à Cayres-Séneujols et soutiennent donc, sans discussion, tous les opposants apolitiques.

Nous répondrons donc toujours présent pour la défense de la lentille AOP, le tourisme, l'économie locale et nos agriculteurs qui ont tant souffert sous l'ère sarkoziste que les électrices et les électeurs ont lourdement sanctionnée.

Chantal LEVEQUE

Lancement de la marque "Auvergne Nouveau Monde" (I)

Le président du conseil régional d'Auvergne, René Souchon, souhaite que tous les auvergnats s'approprient "Auvergne Nouveau Monde" et que chacun puisse devenir le porte-drapeau de cette nouvelle marque lancée par la région Auvergne accompagné par les agences régionales de développement (TRANSFO, ARDTA, ARDE et CRDTA) !!!

otr-007.jpgNous allons vous montrer à quoi ressemble le nouveau monde de l'Auvergne vu par l'Idiiot provincial !

otr-006.jpgTandis que sur le stand de la Haute-loire, les odeurs de terroir mettent en "haleine" les visiteurs de ce salon sous la houlette de la conseillère générale Marie-Agnès Petit (conseillère régionale, conseillère générale du canton d'Allègre, conseillère municipale de Céaux d'Allègre) et porte-drapeau de la promotion du Velay.....

otr-004.jpg...dans la Haute-Loire, au pied du Mont-Bar, dans la commune de Marie-Agnès Petit, gît dans une ancienne carrière, à Céaux d'Allègre, une décharge sauvage dénoncée par l'Idiot provincial au printemps 2011....

ftw2-032.jpgftw2-033.jpget déclarée depuis illégale par les services préfectoraux du Puy-en-Velay.

ftw2-047.jpgSix mois plus tard, les déchets inertes sont ensevelis par de nouveaux remblais tandis que le jus de cette pollution s'infiltre dans la terre.

René Souchon : "Nous avons constaté combien l'image de la région mettait en avant la notion de qualité de vie...".

"Auvergne Nouveau Monde", quelle "merveilleuse" Auvergne, en effet, mais ce n'est pas nouveau  !!!

Quel coût pour le contribuable auvergnat, - en ces temps de disette aigüe - cette nouvelle marque qui s'adresse aux citoyens, entreprises, associations, collectivités, universités ?