Ouest France

Le Collectif CHUPA exige la concertation promise par le SYDEMER sur le choix du site d'implantation ! Frappe Eclair de Nuit (4)

Les élus de base, le grand public, les populations locales des 204 communes concernées, les riverains, les acteurs locaux des enjeux économiques, les exclus du système, les leviers du tourisme du Forez, ceux qui cherchent vainement sur les sites internets de leurs communes respectives, les opposants à la méthanisation de nos poubelles, les agriculteurs inquiets pour leurs terres agricoles, les "gueux" qui paient taxes et encore taxes en France, les sans-voix du peuple de France, les associations locales, le Collectif "Halte Usine Poubelles vers Andrézieux-Bouthéon -Loire - C.H.U.P.A -", etc....

attendent :

la vraie concertation du SYDEMER de Saint-Etienne

promise par le SYDEMER sur l'examen

du ou des sites d'implantation potentiels

maintenant et non pas à la fin 2015 !!!

Les 600 000 habitants des collectivités territoriales suivantes, (de la Commmunauté d'aggglomération Loire-Forez, du SIMOLY -Syndicat des Monts du Lyonnais -, de la Com' Com' du Pays de Saint-Galmier, de la Com' Com' de Feurs-en-Forez, de la Com' Com' du Pilat Rhodanien, de la Com' Com' du Pays d'Astrée, de la Com' Com' du Pays de Saint-Bonnet-le-Château et de la Com' Com' des Collines du Matin.), attendent avec impatience que les 34 délégués du SYDEMER de Saint-Etienne, (depuis le déclenchement de la vraie contestation populaire par l'Idiot provincial et du Collectif "Halte Usine Poubelles vers Andrézieux-Bouthéon -Loire - C.H.U.P.A -), ....annoncent au grand public la prochaine date de la démarche de concertation annoncée - à grand renfort de publicité - sur le site internet du SYDEMER.

Depuis que l'Idiot provincial et le Collectif "Halte Usine Poubelles vers Andrézieux-Bouthéon -Loire - C.H.U.P.A - ont déclenché la contestation vers les 3 lieux susceptibles d'accueillir un projet de ce que l'on nous présente comme un "futur pôle de valorisation" mais qui est en fait - et surtout - une méthode immonde en terme de nuisances : la méthanisation.

Généralement, les riverains, les habitants des villes et villages environnants de ces vastes "usines à poubelles" qui ont poussé comme des champignons se réveillent avec "la gueule de bois" comme à Montpellier, vers Valence ou comme dans l'exemple de projet du SYDEMER... à Fos-sur-Mer où la levée de boucliers n'arrive, malheureusement, que trop tard.

La chapelle 005

Ce n'est pas lorsque "l'usine à poubelles" est définitivement construite, que les odeurs pénètrent insidieusement dans les usines et que les ouvriers n'en peuvent plus qu'il faille se mobiliser en masse !!! C'est ce que nous avons indiqué en substance cette semaine au responsable de l'UL CGT d'Andrezieux-Bouthéon, Jean-Luc FERRAPIE et à ses 2 collègues de la commission exécutive qui distribueront, (individuellement et sous le manteau), nos tracts alertant les populations locales sur les nuisances de la méthanisation...

Puisque nous sommes dans la communication avec le grand public, autant en parler.

Comment se fait-il que la fameuse "démarche de concertation" voulue par le SYDEMER qui doit porter sur l'examen du/des sites d'implantation potentiels du projet de méthanisation de nos poubelles, a-t-elle du retard ou même alors "du "plomb dans l'aile" ?

Chut ! Il se susurrerait que cette 2° phase dite de "concertation", (depuis que l'Idiot provincial et le Collectif "Halte Usine Poubelles vers Andrézieux-Bouthéon -Loire - C.H.U.P.A" - commencent à mobiliser les populations locales), soit remise... aux calendes grecques.

Cette "démarche de concertation" voulue par le SYDEMER - pour rassurer les population - devait s'activer sur 3 principes flatteurs (E.T.A.), comme "l'équivalence : toute personne à la possibilité de s'exprimer, d'émettre un avis ou de poser une question : la transparence : l'information autour du projet se doit d'être claire et accessible et l'argumentation".

Le SYDEMER nous explique ce qu'il entend par "Concertation" : "La concertation est une période d’échanges avec les parties prenantes et acteurs en lien avec le projet porté par le syndicat. Le SYDEMER vous propose de vous impliquer dans ses choix en vous informant, en collectant vos avis, en répondant à vos questions, afin de faire progresser son projet en faveur du territoire. Il s’agit d’une aide à la décision.
La concertation est …
… une volonté du SYDEMER : la mise en œuvre de la concertation procède d’une volonté politique. Il incombe donc aux élus du SYDEMER de veiller à sa mise en œuvre.
… en amont du projet : inscrit dans une logique de territoire, la concertation accompagne le projet avant que les décisions ne soient prises. Elle est une aide à la décision pour les élus du SYDEMER.
… aussi large que possible : à travers un conseil consultatif, constitué d’acteurs du territoire. Elle vise également le grand public et ne se limite pas à la population riveraine du projet."
.

La 1ère phase de concertation sur la filière s'est bien tenue en 2 réunions publiques (le 22/05/2012 à Montrond-les-Bains lors des Foréziales et le 05/06/2012 au Musée d'Art Moderne de Saint-Etienne Métropole). Elles ont rassemblé "quelque 110 personnes" selon le SYDEMER, " tandis que .."Ces temps de rencontre ont permis de présenter les solutions techniques étudiées et de répondre aux questionnements du plus grand nombre".

Nota Bene : ces 2 réunions dite de "concertation" ne se sont pas déroulées dans les communes concernées - directement ou indirectement - par le projet de méthanisation de nos poubelles du SYDEMER comme Andrézieux-Bouthéon, La Fouillouse, Roche-la-Molière, Saint-Bonnet-les-Oules, Saint-Galmier, Saint-Just-Saint-Rambert ou Veauche !!!

L'Idiot provincial commence à gêner. Notre Collectif "Halte Usine Poubelles vers Andrézieux-Bouthéon -Loire - C.H.U.P.A dérange. La preuve ?  

Stbonnet d ane 001

Autre exemple de démocratie Républicaine, le maire de Saint-Bonnet-les-Oules, Guy FRANCON, a refusé, cette semaine, que notre pétition papier soit mise à la disposition de ses concitoyens Républicains à la mairie de sa commune qui sera potentiellement impactée par les nuisances de la méthanisation si l'usine à poubelles se monte dans les ZA de l'Orme ou de la ZAIN Opéra Parc International. Nous respectons sa décision.

Notre pétition papier n'est que mollement signée par les associations locales de défense de l'environnement. Des pressions intolérables commencent à pointer du nez. La trouille s'agite sur les visages fièvreux. Peu nous importe, pourvu que les populations locales soient correctement informées et mobilisées par notre Collectif "Halte Usine Poubelles vers Andrézieux-Bouthéon -Loire - C.H.U.P.A", voilà bien l'essentiel.

NOUS ATTENDONS VIVEMENT LA 2° CONCERTATION INDISPENSABLE PROMISE PAR LE SYDEMER !

Nous avons nos arguments. Les populations locales qui n'étaient pas informées commencent par l'être. Nos militant-es se tiennent prêt-es pour converger en masse vers Andrézieux-Bouthéon. Un projet de ZAD est à l'étude - le secrétariat du préfet de la Loire a commencé par être informé début août - car nous sommes sur des zones publiques. Nous maintiendons le cap, nous allons nous faire aider par les medias nationaux dont le Canard enchaîné, les réseaux sociaux seront en effervescence, les populations locales ne seront pas laissés sur le bas côté de la route de l'ignorance crasse, nous dénoncerons les petits barons locaux qui n'ont que mépris pour la démocratie directe et qui font le jeu de Front national en dilapidant l'argent public et en nous méprisant !

La roue commence à tourner, mais... grâce à l'Idiot provincial, dans l'autre sens. Les élus ne sont même pas informés par leurs maires respectifs !!! Drôle de démocratie pour un projet qui se veut être un "outil adaptable" sur le Sud de la Loire !!!

Jean-Marc PANGAUD, le conseiller municipal d'opposition au maire d'Andrézieux-Bouthéon nous a demandé de lui fournir des arguments "forts" de ce projet de PTMB qui n'a pas été abordé en séance publique et qui le sera à la prochaine session du conseil municipal fin septembre 2015. Le débat risque d'être houleux, n'en doutons pas !

Partout, ailleurs, dans les 204 communes, les gens nous contactent et se posent des questions. Ils n'étaient pas ou très peu au courant. Les masses ne sont au courant de rien alors que... vous n'avez qu'à lire ce qui se passe ailleurs, en France....

Le 14/04/2010 dans La Gazette.fr : "Le préfet de l’Hérault, Claude Baland, n’écarte pas la possibilité d’une fermeture temporaire de l’usine de méthanisation Amétyst, qui traite les déchets de l’agglomération de Montpellier, si les mauvaises odeurs qu’elle dégagent devaient persister au-delà de l’été." !!!

Danger 1 017

Le 31/05/2012, le grand quotidien "Ouest France" tire la sonnette d'alarme : "Des odeurs et des mouches.... les riverains de Biopôle à bout - Saint-Barthélemy-d'Anjou" !

Danger 1 012

A Fos-sur-Mer (le modèle du SYDEMER en ce qui concerne la mise en oeuvre de la Méhanisation : Biogaz valorisé énergiquement, possibilité de produire du compost norme NFU 44051 valorisé en agriculture) : "Les plaintes s'accumulent, le compost pourtant normé a été jeté en, grande partie au centre de stockage ...."

Danger 1 013

Le 04/10/2011, "Le Midi Libre" enfonce le clou sur l'usine de méthanisation exécrable : "Montpellier Des magistrats pointent du doigt les dysfonctionnements du site Ametist" !Danger 1 015

Le grand public de la région d'Andrézieux-Bouthéon attend vivement la vraie concertation promise par le SYDEMER. Les élus du SYDEMER s'y sont engagés. Tiendront-ils parole ?

On demande au SYDEMER de ne pas attendre la fin d'année 2015 pour nous informer sur le choix du ou des sites retenu-s !

Citoyennes, Citoyens, restons solidaires. Unissons-nous ! Mobilisons-nous en masse CONTRE l'Usine à Poubelles vers Andrézieux-Bouthéon : Défendons nos zones rurales ! Défendons nos terres ! Défendons notre économie : Défendons nos centres touristiques ! Défendons nos libertés individuelles inscrites dans la Constitution, comme la liberté d'expression et le plus important, Défendons la République !

CHUT ! Une réunion est programmée prochainement par le Collectif "Halte Usine Poubelles vers Andrézieux-Bouthéon -Loire" - C.H.U.P.A - avec les responsables des associations environnementales locales et nationales pour déterminer une action commune. Invité d'honneur : GREENPEACE. Merci de lire attentivement le site du Collectif C.H.U.P.A : http://collectifhalteusinepoubellesandrezieuxboutheon.e-monsite.com/

Merci de signer notre pétition papier ou version internet : http://www.mesopinions.com/petition/politique/halte-usine-poubelles-za-vers-andrezieux/15574

Marc-Claude de PORTEBANE

#JesuisMarieLama : les boites de nuit de Rennes et de sa région sont-elles un des tremplins de l'alcoolisme juvénile ? VIII

Les comportements de la jeune rennaise

sont en grande partie portés sur l'alcool

et les boîtes de nuit en sont le tremplin ?

Marie lama 024

Sur la page Facebook de cette boîte de nuit de la région rennaise, aucune mention avertissant des dangers de l'alcool, sur cette photo publiée - en mode public - !!! HALTE AU LAXISME DE L'ETAT !

L'Idiot provincial a saisi l'Association nationale de prévention en alcoologie et addictologie (ANPAA) qui recommande l’application la plus stricte de la loi Evin – soit zéro publicité – sur Internet !

Exigeons la fermeture administrative temporaire de cette discothèque de la région rennaise !

Après s'être mis en contact avec la préfecture de l'Ile-et-Villaine, les douanes, la DDCSPP, l'Idiot provincial et ses camarades continuent à "ratisser" le terrain des boites de nuit dans un rayon de 50 km autour de Rennes.

Nous avons pris également contact avec nos confrères de Ouest France pour leur faire part de notre projet de marche silencieuse à Rennes en solidarité avec feu Marie Lama, mais aussi pour évoquer ces "menaces" qui commencent à pleuvoir sur l'Idiot provincial.

Cela veut dire que nous sommes sur une des bonnes pistes. Que nous commençons à déranger la pègre locale du monde de la nuit !

Peut-on nous dire pourquoi les tarifs de ces boissons alcoolisées sont-ils si bas ?

Combien de "bracelets des préventes" au Kenland (15 Place des Lices, 35000 Rennes) ont-ils été vendus pour cette soirée ?

052

Nous aimerions également que l'on nous en dise un peu plus long sur ce commentaire, concernant le "Delicatessen", une des boites de nuit rennaise qui appartient aux mêmes gérants du "Baron-club" : http://www.cityvox.fr/discotheques_rennes/le-delicatessen_34992/Avis-Lieu

Par lariche, le 29/07/2008 : "De la poudre aux yeux!!!
Je connais ce lieu depuis longtemps et rien n'a vraiment changé... c'est même pire! Dans le désordre, jeunes branchouilles venus comparer les dernières sapes à la mode rue du chapitre et claquer la paie de ministre de papa, vieux célibataires adossés au comptoir et prêts à tendre un billet à votre dulcinée, l'air de rien, pour s'attacher ses services le temps d'une nuit (cf. pub "tu t'es vue quand t'as bu"), serveurs au top du "j'me la raconte derrière le bar et j'oublies de sourire et... de servir!", chaleur insupportable (clostros s'abstenir), prix défiants toute concurrence (10€ le mauvais champ)... Bref, dans ce lieu où comme dirait un célèbre rappeur "les mecs se font la bise comme dans le show-biz", vous en prenez pour votre dose de clinquant et de répugnant (se la jouer à Rennes devient apparemment une valeur sûre), délestés de quelques euros, suffocants, et avec en guise d'au revoir, une bonne tape dans le dos (pour ne pas dire sur la tronche) des videurs maison. N.B: avec mon pote un peu basané, les videurs nous ont dit d'oublier ce lieu..."

Nous demandons au parquet du procureur de la République de Rennes d'essayer de savoir ce que veut surtout dire le contenu de la dernière phrase !

Tout comme nous demandons au cabinet du préfet de la région Bretagne de nous dire ce qu'il pense de ceci :

Violence GRATUITE de la discothèque l'ESPACE à Rennes :

J'ai décidé de poster cette vidéo prise samedi soir (06/04/13) devant L'ESPACE (discothèque) à Rennes suite aux débordement très agressif des videurs. Ce n'est pas tolérable d'agir ainsi, les videurs ont litéralement tabassé et gazé hommes et femmes devant la discothèque et le tout gratuitement. J'ai eu le temps de prendre cette vidéo comme preuve avant d'être pris en chasse par deux videurs, qui ne semblais pas avoir de bonnes intentions a mon égard... C'est intolérable d'agir ainsi dans un endroit prévut pour se divertir. Plusieurs personnes (dont un pote) on été blessés ( lèvre ouverte, cocard, petit doigt cassé, brûlure dû au gazage a bout portant etc etc...) et se sont retrouvées aux urgences dont une personne gravement blessée. J'espère que cette histoire ne va pas en rester la. J'ai choisi de la diffusé anonymement de crainte de représaille de ces videurs qui abusent de leur pouvoirs. J'aurai aimer pouvoir filmer toute la scene pour que tout le monde se rendent compte de la gravité de leurs actes mais comme vous pouvez le voir j'ai du prendre la fuite... Je comte sur vous pour la diffuser le plus largement possible et si vous avez été témoin de la scène ou si quelqu'un possède d'autres videos, il ne faut pas hésiter a poster."

Précision : le contenu de cette vidéo (https://www.youtube.com/watch?v=ooDIEEw6SNA) n'est plus disponible (http://www.entreprises-commerces.fr/forum/opinion/violence-gratuite-discotheque-espace-rennes-t3293.html).

En ce qui concerne les circonstances dans lesquelles la jeune Marie Lama a été virée de la discothèque "Le Baron-Club", les commentaires vont bon train sur le net :

- "Christian JOUAN 23 Février 2015 à 10h30 Bonjour, Je suis surpris qu'il faille une pétition pour que les tenanciers de cet établissement soient inquiétés. Mettre dehors une personne, sous l'emprise de l'alcool, habillée trés légèrement, sans possibilité de contacter qui que ce soit, sans pouvoir rentrer à son domicile, c'était metre cette personne en grand danger. Il y a donc non assistance à personne en danger. Je crois savoir que le Baccardi à Callac est fermé depuis le décès d'un jeune dans ses murs".  Le Télégramme
- "Michel kerninon 23 Février 2015 à 14h58 Quelle tragédie que la disparition de cette jeune fille ! Et comment autant d'égoïsme, d'irresponsabilité, de manque de solidarité, à la fois de la part de tenanciers et de clients de ces établissements peuvent ainsi conduire au drame ? Combien de jeunes ont disparu à la sortie de ces établissements (il en a été rendu compte ici) et pas seulement sur la route où le bilan est lourd ? Combien de crimes ont été commis dans ces mêmes conditions d'alcoolisation, tolérés voire entretenues commercialement, en Bretagne comme ailleurs ? Rien ne peut justifier un tel laisser-faire et tant de victimes. Les jeunes sont les personnes parmi les plus exposées aux risques. Tant de drames à la sortie de bars ou boîtes de nuit mériteraient que la justice et les pouvoirs publics prennent enfin leur responsabilité. En mettant d'abord en vigueur de véritables dispositions préventives, en multipliant les actions de prévention et de contrôles, en modifiant les horaires d'ouverture excessifs, etc. Il s'agit effectivement d'un délit de non-assistance à personne en danger, de la part des tenanciers d'établissements, des clients présents, des pouvoirs publics et leurs représentants." Le Télégramme
- "Jean Pierre Gruson 23 Février 2015 à 21h41 Ne pas porter assistance à une personne fragilisée par une absorption à priori élevée d'alcool et la mettre à la porte de l'Etablissement sans même prendre la peine de lui rendre les vêtements déposés par elle au vestiaire et sans même s'inquiéter de ce qu'elle va devenir dans la nuit glaciale, ivre et sans ses vêtements, cela porte un nom et ce nom est en effet mise en danger d'autrui." Le Télégramme.
Feu ! Ouvrons le bal !
A suivre
Paul TOP

Le parquet fera-t-il craquer les gros bras de la boîte de nuit "Le Baron" à Rennes sur la mort de la jeune Marie Lama ?

L'Idiot provincial est sur Rennes :

Exigeons la fermeture administrative

de la boîte de nuit "Le Baron Club"

12, rue Jean Duhamel à Rennes !

Aa257

Le corps de Marie Lama a été retrouvé samedi dans un cours d'eau, un mois après sa disparition. La jeune étudiante avait été exclue de la discothèque Le Baron à Rennes après s'être endormie sur une banquette, sans son manteau ni son sac. Une enquête administrative vise l'établissement.

La mort de Marie Lama aurait-elle pu être évitée? La mère de la jeune étudiante, disparue depuis le 16 janvier et dont le corps a été retrouvé samedi, en est convaincue. La jeune femme de 22 ans, étudiante en master Information-Communication à Rennes 2, avait disparu il y a donc plus d'un mois après une soirée arrosée en boîte de nuit avec ses amis. Ce soir-là, elle avait dépensé 80 euros en boissons au club Le Baron, à Rennes, indique Ouest France. Ivre selon toute vraisemblance, elle s'est ensuite endormie sur une banquette de l'établissement. Les videurs du club ont alors chassé la jeune fille, sans lui permettre de passer au vestiaire reprendre son manteau et son sac.

Une décision irresponsable, selon la mère de Marie Lama, qui a écrit à la préfecture pour dénoncer l'attitude des videurs de la discothèque. «Elle s'est donc retrouvée seule, par 0 degré en tee-shirt et sans papier d'identité dans la rue, a-t-elle écrit dans sa lettre qu'elle a également publiée sur Facebook. Est-ce admissible qu'un club vende des consommations alcoolisées et que, lorsque la personne s'endort et donc ne consomme plus, elle soit mise dehors sans autre forme de procès et sans se soucier de ce qui pourrait lui arriver? N'est-ce pas une forme de mise en danger de la vie d'autrui?» Une pétition réclamant la fermeture de l'établissement a également été mise en ligne, ayant récolté pour l'heure un millier de signatures. Ni la préfecture ni la direction du club n'ont jusqu'à présent réagi. Le commissaire Pascal Serrand a toutefois précisé dans la presse locale qu'une enquête administrative sera ouverte concernant Le Baron. La boîte de nuit a depuis le drame désactivé sa page Facebook.

Avant de disparaître, la jeune fille avait été aperçue vers 5 heures du matin dans la rue à proximité du club. Ce qui s'est passé après est toujours de l'ordre du mystère. Son corps a été retrouvé samedi, dans la Vilaine. C'est un promeneur qui a donné l'alerte. Une autopsie doit avoir lieu et une enquête policière est en cours pour tenter d'élucider les circonstances du décès de la jeune femme.

CAMP de la RESISTANCE contre fusillades de chats à Bournezeau en Vendée et + de 16 500 signatures pour notre pétition !

La pétition lancée par l'Idiot provincial réalise

un véritable carton dans le monde entier :

plus de 16 700 signatures en 14 jours !

Dscf5085 1

http://www.mesopinions.com/petition/animaux/stop-aux-fusillades-inadmissibles-chats-innocents/12826

Notre pétition "Stop aux fusillades inadmissibles sur des chats innocents à Bournezeau en Vendée !" réalise un véritable tabac suite à la mobilisation des lectrices et des lecteurs de l'Idiot provincial et de la forte mobilisation du collectif de la Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux puisque, en à peine 15 jours, nous récoltons déjà plus de 16 700 signatures.

APPEL GENERAL à la création

d'un CAMP de la RESISTANCE

impasse du Pailler à BOURNEZAU !

Aaa14

Nous appelons les Kamarades sympathisant-es du collectif de la "Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux" opposé-es aux fusillades des chats dans cette commune de Bournezeau à nous rejoindre pour la constitution d'un "CAMP de la RESISTANCE" international afin de dénoncer TOUTES les injustices subies par les chats dans ce village de Vendée qui doit devenir, comme je l'ai déclaré au quotidien Ouest France, "l'épicentre" national de la lutte contre les cruautés commises contre les chats.

Nous avions prévu pour le samedi 11 octobre 2014 une manifestation dans les rues de Bournezeau. Celle-ci est annulée puisque nous ne voulons pas faire de "doublon" avec celle prévue le 25 octobre par les associations locales.

Nous sommes en train de recueillir un maximum de témoignages concernant les maltraitances commises contre les chats à Bournezeau mais également contre d'autres animaux et ce, dans TOUTE la Vendée.

Alvaro

Fin septembre 2014. "Alvaro" et

"Banzaï" divaguent dans Bournezeau :

seront-ils eux aussi "fusillés" ?

Banzai

Depuis les fusillades de cet été contre des chats innocents, les animaux ne cessent d'être en état de divagation dans les rues de Bournezeau. Nombreux sont les habitants qui leur donnent à manger et à boire pour ne pas en rajouter plus à leur désarroi.

Les chats seront-ils de nouveau "fusillés" avec des armes de poing ? Où en est l'enquête judiciaire ? Pourquoi ne veut-on pas communiquer sur ces fusillades, comme le reconnaît "Ouest France" ?

La peur commence à se distiller petit à petit dans cette bourgade de 3 156 habitants située à 20 km de la préfecture de La Roche-sur-Yon !

Certains Bournevaiziens nous font part de leurs témoignages, ils veulent une réaction forte des ami-es de la P.A (Protection animale).

Ils l'auront.

Nous allons organiser un vaste "CAMP DE LA RESISTANCE" pour que Bournezeau devienne le signal international de la LUTTE contre les cruautés commises envers les chats.

Seule la Résistance militante et médiatique de la "Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux" face à l'inaction des pouvoirs publics aura raison des assassins des chats à Bournezeau mais aussi dans toute la France !

Mairie

La commune de BOURNEZEAU en Vendée

décrétée par l'Idiot provincial et la

Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux

comme l' "epicentre" mondial

des massacres contre les chats !

N'hésitez pas à nous faire part de vos témoignages de ce qui se passe en Vendée, parmi les 1 340 commentaires de notre pétition, comme ceux-ci :

- 02/10 Michèle : "Je suis en Vendée, notre maison se trouve dans les marais. Ici beaucoup de chasseurs qui n'aiment pas les chats l'ai tue. Mon chat ai absent depuis 10 jours. Je n'ai plus d'espoir de retour à la maison."

- 30/09 Michel : "Que la gendarmerie enquête sérieusement !"

- 30/09 - Martine : "Il y a au moins un assassin en liberté à Bournezeau. Que compte faire Taubira"

- 30/09 Chantal : "Comment peut-on tirer des coups de feu en pleine ville sans que personne aux alentours n'entende rien, ne voit rien, et ne dise rien ?"

- 29/09 Any : "A cette date j'étais à la pointe de l'aiguillon et j'ai entendu les coups de feu de ces assassins. Ca se passe très tôt le matin, bien souvent le soleil n'étant pas encore levé ou tout juste."

- 26/09 Tony : "si la police faisait son boulot et trouvait les propriétaires de carabine à plombs habitant Bournezeau et les environs, ça aiderait, non? J'ai 3 chats et si un dingue ose une chose comme ça, il ne lui restera plus longtemps à vivre ..."

-26/09 Valérie : "Je redoute que cette personne tire sur tous les chats qu'elle voit. Ces 2 la ont des maîtres, aimant en plus et qui ont pu leur faire donner les soins nécessaires. Mais on peut supposer hélas fortement quelle s'en prend aussi aux chats errants. Et eux n'ont pas de protecteur... Et en plus ça se passe dans un bourg, n'importe qui peut se prendre un plomb..."

- 24/09 Véronique : "Pour protéger tous ces animaux en danger peut etre qu'un jour ça changera pour eux et que enfin les plaintes ABOUTIRONT a quelque chose de réel et ne laisserons plus permettre ça ni la maltraitance animale comme nous avons pu le constater en vendée récemment !"

- 24/09 L. : "Il faut attendre qu un gosse soit touché pour que la gendarmerie fasse son travail ?"

- 23/09 Alain : "Quand les gendarmes l'auront retrouvé donnez moi ses coordonnées"

- 23/09 Brigitte : "Ayant habité dans cette horrible commune, je sais depuis longtemps à quoi mon chat a échappé! C'est d'ailleurs pourquoi je le sortais uniquement EN LAISSE dans le jardin! Déjà, il y a 2-3 ans, les gens se plaignaient de la disparition de leur animal! Et surtout des chats!!!"

- 23/09 Lucy : "Effectivement, il y a un fou furieux à arrêter à Bournezeau. Ce ne devrait pas être une enquête trop difficile à mener, si cela intéresse la gendarmerie. Merci pour nos amis les animaux qui méritent de vivre en paix avec nous."

-23/09 Patricia : "Ce serait interessant de connaître la suite donnée à cette affaire à savoir que fait la gendarmerie et la préfecture !!!"

- 23/09 Florence : "Parce qu'effectivement c'est lamentable ! Ce dangereux individu n'ayant pas encore totalement franchi la ligne rouge, il tire pour le moment sur des animaux... Je note l'implication exemplaire et tellement rare d'un politique dans cette démarche pétitionnaire, bravo et merci Monsieur de Portebane !"

- 23/09 Marc : "Parce qu'en Vendée, ce type "d'intervention" est devenu courant et malheureusement la chassé s'est ouverte le 21 septembre.
J'ai ainsi "perdu" deux de mes chats, jamais revenus à leur maison. Une propriétaire a retrouvé le sien, sous des feuilles, déjà mort, des radios ont été faites, tir à la carabine à plombs. Déposez plainte à chaque fois, c'est un crime contre nos animaux domestiques. Moi, je suis sur le sud Vendée à 25 km de Fontenay le Comte. Je compatis à votre douleur pour savoir ce que cela veut dire"

- 23/09 Francine : "En Vendée, pays de chasse c'est une pratique courante hélas"

- 23/09 Régis : "Ca ne m'étonne pas de la part des vendéens. ça leur ressemble."

- 23/09 Liliane : "C'est triste de constater que les mentalités n'évoluent pas. La Vendée croit encore au diable, il serait temps de rompre avec la sorcellerie. L'animal et les chats en particuliers nous aident à appréhender un quotidien difficile. Ce sont à leur manière des thérapeutes. Leur présence est précieuse. Il faut des peines exemplaires pour ces assassins."

- 23/09 Guy-Albert : "Bournezeau, trou du cul du monde, on ne peut que le constater avec les agissements de certains de ses habitants. Fusiller un chat, mais dans quel monde, dans quelle société vivons-nous ? Guy Gauthier"

- 23/09 Vaslin : "Il n'y a pas qu'à Bournezeau que les chasseurs tuent les chats sous prétexte qu'ils sont "des concurrents". C'est connu en Vendée depuis des décennies. Et on compte pas les empoisonnements et les pièges dans les quels les pauvres chats se font attraper et achever lorsqu'ils ne sont pas déjà morts. Mais il n'y a pas qu'en Vendée que ces pratiques existent. Je suis vendéen d'origine et j'habite la Loire-Atlantique"

- 23/09 Marie-Noëlle : "Je signe pour que soit condamné ce barbare arriéré,dans ce département ou je suis née il y a 56 ans et OU RIEN N'A ÉVOLUÉ !"

-

.......

A suivre

Kamarade n° 1

Fusillades de chats à Bournezeau en Vendée : Ouest France se fait l'écho de notre détermination

Le journal "Ouest France" se fait l'écho

de notre mobilisation internationale

sur ces fusillades inadmissibles 

des chats à Bournezeau en Vendée !

Aaa1 1

Le quotidien "Ouest France" dans son édition d'hier (20/09/2014) vient de confirmer le très sérieux reportage de l'Idiot provincial concernant plusieurs fusillades immondes contre des chats à Bournezau en Vendée qui ont eu lieu, notamment, depuis ce début septembre 2014.

Plusieurs membres du collectif de la "Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux" ont rejoint - dans le plus grand secret - la région de Bournezeau depuis vendredi soir.

Nous faisons appel à la solidarité de nos camarades opposés à l'aéroport de Notre-Dames des Landes, aux luttes antinucléaires et THT, des groupes Valogne, des équipes de Greenpeace, des groupes de défense des animaux ALF et de toutes autres causes comme celles de la défense du loup, du comité ANTI-CASTOR de Tarnac, mais aussi de la Fondation Brigitte Bardot, pour que Bournezeau devienne l'épicentre national de la lutte contre les cruautés contre les chats.

Aaa2

Depuis le lancement de notre pétition (internet et version papier) dont voici le lien http://www.mesopinions.com/petition/animaux/stop-aux-fusillades-inadmissibles-chats-innocents/12826, nous recherchons toutes sortes de témoignages de la population à propos de ces tirs avec des armes de poing à Bournezeau mais aussi dans tout le département de la Vendée pour d'autres affaires semblables qui semblent avoir été passées sous silence depuis quelques années.

Les dossiers les plus sulfureux miticuleusement récoltés par l'Idiot provincial seront dénoncés dans nos colonnes.

A commencer par celui de la commune de Chasnais, dans le sud-Vendéen, à proximité de la petite commune de Luçon (arrondissement de Fontenay-le-Comte, Communauté de communes du Pays né de la Mer). Mais chut !

Infâme fusillade sur des chats à Bournezeau en Vendée : Louis-Marie GIRAUDEAU, le maire nous écrit !

L'article de "l'Idiot provincial" concernant

la "fusillade" CONTRE la chatte "IMBALA"

déchaîne les passions et X réactions !

Le maire de Bournezeau, Louis-Marie GIRAUDEAU, commente notre post :  "L'Idiot provincial dénonce cette fusillade inadmissible sur des chats à Bournezeau en Vendée !", alors que le quotidien "OUEST FRANCE" la ferme :

"Bonjour,
Je vous précise que, Morgane, notre agent en contrat d'avenir, à juste raison, n'était pas informée des tirs sur 2 chats, et qu'elle ne pouvait pas vous répondre autrement. Ceci étant, l'élu que je suis, était informé de cet évènement, et il suffisait, tout simplement de demander à Morgane de se renseigner auprès de moi, ou de me contacter. Ce qui d'ailleurs vient d'être fait ce matin, tout naturellement. Et je regrette que dans votre texte, vous indiquiez "la mairie n'est au courant de rien". Seuls les maires et adjoints sont officiers de police judiciaire, et ne sont pas tenus d'informer les agents communaux de certains faits de police. Seuls les élus sont en contact avec les services de la gendarmerie."