Olivier Bianchi

3° Assises métropolitaines Clermont Vichy Auvergne : encore un mille-feuille avec Vichy capitale Ouest régional ?

Les polémiques fusaient ce matin à Vichy lors des

3° Assises métropolitaines Clermont Vichy Auvergne

qui vont pulvériser l'Auvergne rurale en miettes !

Vichy met 024Laurent WAUQUIEZ, président de la nouvelle région AURA (Auvergne-Rhône-Alpes) a participé ce matin aux 3° Assises métropolitaines Clermont Vichy Auvergne, destinées à dessiner la future métropole auvergnate de l'Ouest régional, lors d'une table ronde au vernis démocratique où l'on retrouvait Olivier BIANCHI, maire de Clermont-Ferrand et président de Clermont-Communauté ; Michel DELPUECH, préfet de la région Auvergne-Rhône-Alpes ; Claude MALHURET, sénateur-maire de Vichy ; Jean-Dominique SENARD, président du Groupe Michelin et Jean-Yves FOUCAULT, président de la Coopérative du Groupe Limagrain.

Vichy met 040Alors que des gens défilent dans les rues de France, que des blocages perturbent le pays depuis 3 mois, que des centres de traitement des déchets sont à l'arrêt, que le trafic des lignes de trains est gravement perturbé, que les mobilisations, à l'appel des syndicats CGT en tête ne faiblissent pas contre le projet de loi de Myriam El Khomri qui n'en peut plus de s'atteler surtout..... au bon déroulement de l'Euro 2016...Vichy met 078

....Vichy est devenue ce matin, non pas la capitale de l'Etat français mais la "capitale virtuelle" du projet de "Pôle métropolitain Clermont-Vichy-Auvergne" qui fait grincer des dents dans les petites communes rurales de l'Auvergne mises au "placard" par leurs élu-es qui s'en donnaient à "coeur-joie", vers midi....

Vichy met 087.....autour des tables garnies bourgeoisement de toats sous les ors et lambris rutilants de l'opéra impérialiste de Vichy construit sous le sinistre anti-républicain et dictateur fascisant Napoléon III !

Mille feuille 001

Réunissant 560 000 habitants, 15 EPCI (Clermont-Communauté, Vichy Val d'Allier, Riom Communauté, Brivadois, Côteaux de Randan, Entre Dore et Allier, Gergovie Val d'Allier, Issoire Communauté, Limagne Bords d'Allier, Limagne d'Ennezat, Nord Limagne, Montagne Bourbonnaise, Mur-es-Allier, Thiers Communauté, Volvic Sources et Volcans, CCI Puy-de-Dôme), le pôle métropolitain Clermont-Vichy-Auvergne, structure de coopération volontaire, veut porter la "vision stratégique de la grande métropole de l'Ouest dans le cadre de la nouvelle région Auvergne-Rhône-Alpes"...

Cva 001Des instances sont considérées comme "Partenaires", et parmi elles :

- de petites EPCI rurales qui se sentent rejetées parce que trop "ploucs" voire moins "bourgeoises" : CC Le Donjon Val Libre, Pays de Lapalisse, Varennes-Forterre, Pays Saint-Pourcinois, Sioule Colettes et Bouble, Bassin de Gannat, Côtes de Combrailles, Manzat Communauté, Entre Allier et Bois Noirs, Rochefort-Montagne, Allier Comté Communauté, Billom Saint-Dier Vallée du Jauron, Ardes Communauté, Lembron Val d'Allier, Pays de Blesle, Brivadois, Auzon Communauté, Bassin Minier Montagne).

- La Conférence des Conseils de Développement : CESER, Conseil de Développement du Grand Clermont, du Pays de Vichy Auvergne et de Vichy Val d'Allier afin de recueillir le point de vue et les propositions de la société civile.

- Le Comité Partenarial qui assure l'articulation et la coopération avec les politiques des principaux partenaires : Etat, Conseil régional AURA, Conseils Départementaux, PNR Livradois-Forez/Volcans d'Auvergne, PETR du Grand Clermont, Pays de Vichy et Pays Vallée de la Dore.

Vichy met 014La première "fusillade" est venue du conseiller régional de l'Allier, Jean-Michel GUERRE, qui ne décolère pas contre ce "pôle métropolitain qui risque d'affaiblir les zones rurales comme Lapalisse ou Gannat qui n'en font pas partie" et qui fulmine "contre la décision de MALHURET qui veut bien de la Montagne Bourbonnaise et non du Pays de Lapalisse..".

Vichy met 061La seconde est venue du maire de Lapalisse Jacques de CHABANNES qui a reproché - lors des quelques questions diverses accordées au public - à ce pôle métropolitain de "rapprocher les grandes agglomérations au détriment des petits pays communautaires" ou "Que vont devenir les agglos de Moulins et de Montluçon laissées au bord de la route" !

Laurent WAUQUIEZ qui veut aller très vite a annoncé la couleur : "Souffle - Ambition - Talent ", proclamant à un auditoire pratiquement largement acquis " Foncez, allez de l'avant, Faites-moi des projets et on vous suivra avec mon équipe de la région AURA".

CvaLorsque l'on voit les galères entre les communes rurales pour constituer "Saint-Etienne Métropole" dans le département voisin de la Loire, l'axe "Clermont-Vichy-Auvergne" n'est pas donc encore né ! Il faudra bien encore une centaine d'Assises de ce genre qui semblent ne produire que du "vent" !

Mais, pendant ce temps-là, c'est le contribuable qui paie les petits fours qui gavent ceux qui ne font, finalement, que le "lit" du FN !

La polémique à suivre....

En direct de Vichy : Marc-Claude de PORTEBANE ©

Les élu-es de l'opposition explosent leurs clivages lors des voeux de Laurent WAUQUIEZ à Clermont-Ferrand à la Région !

Tandis que Laurent WAUQUIEZ diffusait sa "bonne parole"

au siège de l'ex-Région Auvergne à Clermont-Ferrand

les conseillers de gauche explosaient et exposaient

déjà les clivages naissants sur leurs conditions de travail !

Vx reg auv lw 003

Pas mal de monde parmi le personnel pour cette 1ère présentation des voeux au personnel de Laurent WAUQUIEZ dans le bâtiment de l'ex-Région Auvergne à Clermont-Ferrand qui aura fait couler beaucoup d'encre sur les dépenses astronomiques de l'ex-présidence SOUCHON puisque plus de 72 M€ ont été dilapidés par les élu-es de l'époque (avant-projet voté à 49 M€ HT en janvier 2007 par toute l’assemblée + acquisition du terrain (2,5 M€), gestion non prévue des gravats amiantés (1,3 M€), honoraires de l'architecte (8,15 M€), assurances (4 millions d’euros) et l’actualisation des prix, sans compter l’indice des prix à la construction de + 25,88 %, soit 9 M€ supplémentaires).

Vx reg auv lw 011

Gommés les clivages politiciens entre gauche et droite lors de la campagne des Régionales 2015 ???

Laurent WAUQUIEZ donnant du "Mon cher Olivier" BIANCHI au maire PS de Clermont-Ferrand

sur la future collaboration entre la Région et la municipalité clermontoise

qui n'a rien trouvé de mieux que d'exploser le taux des impôts locaux de + 9 % :

pour le taux communal de la taxe d'habitation, la taxe d'habitation sur les logements vacants,

la taxe foncière sur les propriétés bâties et la taxe foncière sur les propriétés non-baties

au grand dam du conseiller régional clermontois "LR" Jean-Pierre BRENAS !!!

Alors que Laurent WAUQUIEZ était en train de dire qu'il ne voulait pas de "clivages politiciens" entre les élu-es de la nouvelle Grande région basée à Lyon, les conseillers de l'opposition (PS + PC + EELV) commençaient, eux, à monter au créneau de leurs petites préoccupations en tant qu'élu-es de terrain, en se posant tout un tas de questions sur le devenir de leurs fonctions de conseiller régional à Clermont-Ferrand mais aussi, au sein de la nouvelle grande Région Auvergne-Rhône-Alpes dont le siège est à Lyon :

- Pourquoi il n'y aura pas de salles réservées pour la permanence des conseillers régionaux auvergnats des différents groupes (que Laurent WAUQUIEZ a pourtant maintenu à partir de 5 élu-es) à Clermont-Ferrand ?

- Les élue-s de l'Auvergne vont-ils recevoir les doléances des citoyens auvergnats dans un camping-car à Clermont-Ferrand devant l'ex-siège de la Région Auvergne ?

- Que va devenir le 2° étage (ex-service communication) de la Région clermontoise que le président WAUQUIEZ veut réaménager ?

- Les élu-es auvergnats seront-ils obligés de donner leurs RDV à la nouvelle grande Région à Lyon ?

- Les 154 € d'indemnisation des frais d'hébergement (hôtel + nourriture + autoroute + essence + amortissement véhicule + assurances) sur Lyon seraient insuffisants même si un "deal" aurait été passé avec plusieurs hôtels du Cours Charlemagne dans le quartier Confluence, comme le Best Western (Un 4 étoiles "siouplaît" au très bon rapport qualité/prix selon tripadvisor) pour négocier les tarifs (115 € pour la chambre confort 1ère catégorie pour une surface de 17 m² ou la chambre supérieure à 130 € pour 25 m², petit-déjeuner inclus) !

- Pourquoi faire descendre obligatoirement à Lyon les conseillers régionaux auvergnats 3 jeudis sur 4 par mois (assemblée pleinière, commission permanente, travaux des commissions) ?

Une mini-tempête dans un "verre d'eau" pour quelques nantis alors que l'INSEE venait tout juste de publier, hier, son dossier sur la conjoncture économique du dernier trimestre pour la Région Auvergne-Rhône-Alpes.... qui n'est pas vraiment brillante puisque le taux de chômage augmente de 0,2 points tout en sachant qu'au 3° trimestre 2015, 9,10 % de la population active de la nouvelle grande Région était au chômage (dans le rouge L'Allier et l'Ardèche + 10, 6 %, la Drôme + 11; 1 %, la Loire + 10,1 % et le Rhône + 9,3 %) !!!

MCDP

J-99 : Laurent Wauquiez prend le pouvoir à la région Auvergne/Rhône-Alpes trouée comme un gruyère ?

Baisse des indemnités des élu-es, rétablissement des bourses au mérite, bouclier sécurité, pactes pour l'emploi, défense de la ruralité, formation professionnelle, création d'un campus numérique, nouvelle convention avec la SNCF, économies à tous les étages des paquebots "Hôtels des régions Auvergne et Rhône-Alpes" qui suintent la gabégie, la sur-dimension et les pauses café-cigarette à gogo :

J-99 au 04/01/2016

Laurent WAUQUIEZ est attendu au grand tournant

des promesses électorales pour la nouvelle

grande région Auvergne/Rhône-Alpes !

Reg 2 029La grande région Auvergne/Rhône-Alpes était en effervescence lundi avec l'élection en fin d'après-midi du candidat d' "Un nouveau souffle pour notre région, le Grand rassemblement de la droite et du centre".

Candidat à sa présidence : Laurent WAUQUIEZ. largement vainqueur au second tour des régionales 2015, face aux listes du PS "Nous, c'est la région" et du FN.

Reg 2 024

Bien conscient de toutes ses futures responsabilités, Laurent WAUQUIEZ, dans son discours d'installation, a mesuré - avec un "oeil neuf", selon lui - toute l'ampleur des responsabilités qui seront aussi celles de son groupe : "Nous allons créer une nouvelle région, nous allons forger par notre travail une collectivité nouvelle qui aura la tâche de s'occuper de domaines fondamentaux pour nos compatriotes : l'emploi, l'éducation, les transports, la sécurité...".

Laurent WAUQUIEZ a rappelé les difficultés toujours plus nombreuses vécues par les habitants de la région Auvergne/Rhône-Alpes dans la gestion de leur quotidien, surtout de ceux qui travaillent avec un pouvoir d'achat qui diminue sans cesse sous le poids des impôts, la crainte de l'emploi car notre région est malheureusement, a-t-il martelé, "celle en France qui a connu en 2015 la plus grosse augmentation de son taux de chômage".

Reg 2 028

Laurent WAUQUIEZ a indiqué que nous n'avions pas le droit de sous-estimer le désarroi de cette France qui travaille, "de ces classes moyennes et modestes qui ne comprennent plus le fonctionnement d'un système qui encourage trop peu le travail", rajoutant "Cette crise économique est aussi une crise sociale avec le sentiment d'une perte de sens de notre système de solidarité qui ne vient plus en aide à ceux qui en ont vraiment besoin et qui n'accompagnent pas ceux qui font des efforts. Un système social qui a confondu la solidarité et l'assistanat et qui a oublié que le vrai social et le social par le travail".

Reg 2 043Laurent WAUQUIEZ a convenu que les français se méfient des débats politiques en chambres stériles mais qu'ils croient encore dans leurs maires et aux résultats des élu-es sur le terrain de l'action. La gestion de la Région, "ne sera pas celle de ces prédécesseurs" a-t-il prédit en appliquant d'emblée "l'exemplarité" avec des formules alliant le T.E.F "Travail, Sens de l'effort et la Solidarité" :

- Baisse de 10 % des indemnités des conseillers régionaux.

- Diminution du nombre de membres de la commission permanente, en deça de ce qu'autorise la loi.

- Sens de l'économie sur le train de vie des élu-es (18 millions d'euros).

- Economie d'1 M d'euros sur la durée du mandat pour l'utilisation d'un téléphone portable avec un abonnement.

Region 1 042

Brice HORTEFEUX et Daniel DUGLERY, mais LR de Montluçon

Laurent WAUQUIEZ a indiqué également vouloir faire des économies sur la dépense publique avec son désir de "faire émerger l'administration du XXIème siècle" puisque l'on serait "enfermé depuis trop longtemps dans une spirale infernale consistant à avoir sans cesse plus de dépenses de fonctionnement dans les administrations et à l'arrivée toujours plus d'impôts".

Le défi est donc clair : "Auvergne-Rhône-Alpes doit coûter moins cher que Rhône-Alpes et Auvergne séparément".

Laurent WAUQUIEZ a promis qu'il n'y aurait "aucune augmentation d'impôts ou de taxes" de la Région quelles que soient les évolutions des dotations d'Etat et qu'elles que soient les évolutions de la fiscalité locale en déclarant "Nous financerons nos actions par nos économies" mais aussi en promettant d'organiser une vaste purge : "Nous ferons la chasse à toutes les dépenses excessives. Cela commencera par le train de vie et le fonctionnement de la Région : patrimoine immobilier, parc de voitures, réceptions...".Reg 2 032

Est-il normal qu'un élu joue à la Belote sur internet à la Région Auvergne/Rhône-Alpes en 2016 ?

Laurent WAUQUIEZ s'en est pris également à l'administration française qui est devenue trop "complexe" car elle contrôle, impose ses normes au lieu d'aider et d'accompagner : "Je ne veux plus que l'on vienne pour harceler ceux qui nous sollicitent mais que nous soyons là pour leur dire "que peut-on faire pour vous aider"...".

Laurent WAUQUIEZ veut allier "Coopération" en n'hésitant pas d'ailleurs à faire appel à des gens venant d'horizons différents, du secteur privé, des entreprises comme des associations par exemple pour apporter "leur vision aux équipes" de la nouvelle grande Région et "Partenariat" avec les départements, les intercommunalités et les communes sans pour autant laisser la Région empiêter sur le "mille-feuille administratif" qui nous coûte "déjà bien trop cher pour cela".

Laurent WAUQUIEZ et son équipe s'engagent à défendre l'économie de proximité puisque dans notre Région "trop d'embauches sont découragées par le poids des charges". Ainsi sera lancé, pour relancer l'emploi, et ce, immédiatement un programme dit "Zéro charge" pour la 1ère embauche afin d'accompagner les entreprises, les commerçants, les artisans, les professions libérales dans leurs premiers pas.

Region 1 040

Jean-Pierre BRENAS, élu LR, conseiller municipal à Clermont-Ferrand

Ensuite, fidèle à ses engagements de campagne électorale, Laurent WAUQUIEZ veillera à mettre en place une "préférence régionale" dans les marchés publics qui sont subventionnés par la Région : "Ce sont nos impôts qui les financent, il est normal qu'ils puissent bénéficier en priorité aux entreprises de la Région qui paient leurs impôts et prennent des apprentis dans la Région".

Quant aux étudiants, Laurent WAUQUIEZ souhaite mieux les accompagner et notamment ceux qui sont issus de la classe moyenne ou modeste qui se "donnent du mal" et qui sont des exemples de la "méritocratie républicaine". Un système de bourses sera mis en place pour les "étudiants méritants". Donc, rien pour les feignasses.

Laurent WAUQUIEZ veut aussi contribuer à l'effort national pour mieux "protéger nos compatriotes" en renforçant la sécurité des usagers dans les transports en commun comme la SNCF mais aussi dans les lycées sans oublier un "accompagnement" aux communes qui veulent s'équiper en vidéo-protection car "Personne ne pourrait comprendre que l'on protège les administrations mais que l'on ne fasse rein pour nos TER ou les établissements scolaires de nos enfants".

Region 1 024Laurent WAUQUIEZ et ses coéquipiers se sont aussi fixé des objectifs dans 4 domaines... d'ici la fin de l'été :

- L'apprentissage avec comme objectif d'en faire la 1ère région en France.

- L'agriculture qui ne doit pas s'enfoncer dans le "découragement ou l'irrespect" : présence médicale, couverture portable ou internet, présence des commerces et des services de proximité, attention aux aînés, développement des manifestations culturelles. Côté développement durable, Laurent WAUQUIEZ a signalé que notre grande Région doit faire preuve d'un "sens de la solidarité territoriale" en prenant soin de souligner que "la ruralité n'est pas condamnée au déclin pour peu que l'on en prenne soin", enfonçant un peu plus le clou : "Il n'y a pas de protection de l'environnement et de développement durable sans attention à nos territoires ruraux".

- La formation professionnelle en établissant un système de droits et devoirs : "Plus d'aides pour ceux qui se donnent du mal, moins d'aides pour ceux qui abusent du système. Les financements seront orientés en direction des métiers qui embauchent, ce qui est juste une question de bon sens".

- L'ambition numérique pour notre grande Région : "Je suis convaincu qu'Auvergne/Rhône-Alpes peut devenir la Silicon Valley européenne. Nous avons les chercheurs, les formations, les entreprises, il faut leur donner du souffle à tout cela en aidant les acteurs à travailler ensemble. La première pierre de cette ambition sera la création d'un campus européen des métiers du numérique sur le site abandonné de Charbonnières".

Region 1 037

Le FN Christophe BOUDOT papote ici avec la conseillère PS Farida BOUDAOUD

Christophe BOUDOT pour le FN a dénoncé "le pouvoir socialiste qui a patiemment détricoté notre organisation administrative territoriale et a imposé à nos compatriotes, sans jamais leur avoir demandé leur avis, une réforme territoriale d'opportunité politique", mais aussi "la dette publique régionale qui a été "multipliée par 4 en 10 ans", l'insécurité dans les lycées et les transports ou le "fanatisme islamiste que personne ne veut citer et son terreau d'origine"...

Jean-François DEBAT, au nom des élus socialistes, radicaux de gauche, démocrates, écologistes et apparentés a défendu le bilan "remarquable" de la gauche en Auvergne ou en Rhône-Alpes sous "l'impulsion" des présidents Jean-Jack QUEYRANNE et René SOUCHON dans les domaines de transition énergétique, la protection de l'environnement, les conditions d'un développement "sans précédent" des transports collectifs au travers des TER...

Reg 2 008

Cécile CUKIERMAN (PCF) y est allé de son petit couplet sur l'emploi, l'aménagement du territoire, la fermeture des hôpitaux, la modernisation des lycées et leur rénovation énergétique, la solidarité, la citoyenneté ainsi que la fraternité tout en n'étant pas avare de chiffres : "Avec un budget de près de 3 milliards d'euros, une dette bien inférieure à la moyenne nationale, nous avons les moyens de répondre à ces défis".

Reg 2 039

Après l'élection du président Laurent WAUQUIEZ, les polémiques - en interne - n'ont pas manqué d'éclater. Jean-Jack QUEYRANNE et d'autres élu-es n'ont pas été avares en "confidences"  de toutes sortes à l'Idiot provincial qui était à "l'embuscade" en ouvrant bien grand ses grandes "zoreilles", notamment en ce qui concerne la plainte contre X auprès du Parquet pour détournement de données publiques. Une plainte qui viserait Laurent WAUQUIEZ et son équipe. Jean-Jack QUEYRANNE l'accusant d'avoir utilisé des listings publics de mails dans le cadre de ses opérations de propagande électorale.

Pourtant, les socialistes et leurs alliés écolos sont bien mal placés pour donner des leçons de morale notamment écologiste aux défenseurs de la nature ou même en matière fiscale comme avec l'augmentation scandaleuse des impôts locaux à Clermont-Ferrand par le maire Olivier BIANCHI pour l'an de grâce 2016 !

Qui peut encore croire aux messages écologistes des socialistes et de leurs alliés d'EELV après la décision du 1er ministre Manuel VALLS de demander dernièrement aux représentants de l'Etat au Conseil supérieur de la prévention des risques technologiques, dont la réunion était prévue le 15/12/2015, de donner un avis favorable au projet d'arrêté, préparé par les services du préfet de PACA dans le scandale dit "des boues rouges des Calanques", qui autorise, de nouveau et pour 6 ans, l'entreprise ALTEO à rejeter des effluents toxiques (aluminium, mercure et arsenic) dans le parc national des Calanques tout en mettant en porte-à-faux Ségolène ROYAL qui est opposée à ce chantage à l'emploi de cette société ???

Pendant ce temps-là, la terre ne s'est pas arrêtée de tourner et la majorité des auvergnats et des rhônalpins, (les vaches-à-lait de toutes les classes) vaquaient elles, à leurs occupations quotidiennes car, comme le disait si bien COLUCHE, "Les hommes politiques, c'est comme les trous dans le gruyère : plus y a de gruyère, plus il y a de trous, et malheureusement, plus il y a de trous, eh bien moins il y a de gruyère" !!!

Reportage à Lyon : Marc-Claude de PORTEBANE ©

"Sauve qui peut le court-métrage" de Clermont-Ferrand : le fric du contribuable coulera encore à flot pendant 3 ans !

Exigeons les entrées gratuites pour les auvergnats qui

raquent 10 fois (Toutes subventions + entrées payantes) !

La région Auvergne a décidé d'attribuer

sur 3 ans plus de 400 000 €/an de subvention à

l'association "Sauve qui peut le court métrage" :

où va l'argent du contribuable ?

Img 8741

A l'occasion du 37° Festival international qui se déroule du 30 janvier au 7 février, René SOUCHON, le président de la Région Auvergne a signé jeudi 5 février 2015, à l'hôtel Océania à Clermont-Ferrand, une convention pluriannuelle d'objectifs, fixant des engagements pour les années 2015, 2016 et 2017.

Cette convention réaffirme la volonté de la Région Auvergne de poursuivre son soutien à la culture, une source de richesses locales, agent de socialisation mais aussi d'outil d'éducation à la citoyenneté.

Aa302

La prochaine affiche de l''édition 2016 du Festival Court Métrage de Clermont-Ferrand ?

Selon la Région Auvergne : "Grâce à ses différentes actions, l'association "Sauve qui peut le court métrage" concoure à la diffusion de la culture, à l'éducation, à l'image, à l'ouverture mais aussi au rayonnement national et internationnal de l'Auvergne. Le Festival international court métrage de Clermont-Ferrand et son marché du film, l'ensemble des activités d'éducation à l'image avec le Pôle régional d'éducation à l'image, l'opération "Lycéens et apprentis au cinéma", l'opération "Passeurs d'images", la mission de bureau d'accueil des tournages avec la Commission du film Auvergne et enfin les activités de diffusion et de médiation, sont autant d'actions qui démontrent, s'il en est encore besoin, la place et le rayonnement acquis au plan international, national, régional et local de "Sauve qui peut le court métrage".

Cette convention a donc été conclue entre le brave président de la Région Auvergne René SOUCHON et Jean-Claude SAUREL, le président de l'association loi 1901 "Sauve qui peut le court métrage" pour une durée de 3 ans et ce, à compter du 01/01/2015.

Img 8750

Une signature de convention plus ou moins "baclée" à l'hôtel Océania à Clermont-Ferrand où il n'y avait même pas une jolie affiche de l'édition 2015 de ce 37° Festival du Court Métrage sur les murs (constat des journalistes présents). Sur la photo : Farida BOUDAOUD : vice-présidente déléguée à la culture et à la lutte contre les discriminations à la région Rhône-Alpes (vice-présidente socialiste du conseil régional, ne fera pas campagne auprès de Jérôme STURLA, le maire socialiste sortant de Décines. Elle est présente sur une liste de “Rassemblement de la gauche” menée par le communiste Michel BURONFOSSE, actuel adjoint à l’environnement.) ; Jean-Claude SAUREL : président de l'association "Sauve qui peut le court métrage" ; René SOUCHON : président de la Région Auvergne : Nicole ROUAIRE : vice-présidente EELV du Conseil régional d'Auvergne en charge de la Culture, du Patrimoine et du Développement des Usages Numériques et Olivier BIANCHI, le nouveau maire PS de Clermont-Ferrand.

En effet, la Région s'engage à contribuer financièrement à la réalisation du programme d'annuel de cette association. Pour la 1ère année, le montant de la subvention régionale s'établit à 434 200 € répartis comme suit :

- Festival et marché du film : 210 000 €

- Commission du Film : 125 000 €

- Pôle régional d'éducation à l'image : 47 800 €

- Lycéens et apprentis au cinéma : 23 600 €

- Régionalisation et programmation en 1ère partie : 19 800 €

- Passeurs d'images : 8 000 €.

Depuis 2004, la Région Auvergne a alloué un montant total d'aide de 4 465 171 € à l'association "Sauve qui peut le court métrage".

Ce qui n'est pas rien en ces temps de disette.

Numerisation0008 9

Pourquoi présenter au budget 2015 des recettes prévionnelles plus qu'à la baisse par rapport aux montants alloués ?

A l'heure de la vaste crise économique qui écrase notre pays et notamment les classes les plus pauvres de notre société, ne serait-il pas normal que l'association "Sauve qui peut le court métrage" ne fasse pas payer les entrées à l'ensemble des auvergnat-es qui casquent.... finalement les entrées payantes et cela pas moins de 10 fois via... au moins 10 subventions publiques (Ville de Clermont-Ferrand, Conseil régional d'Auvergne, Conseil général du Puy-de-Dôme, Clermont-Communauté, DRAC Auvergne, CNC, Union Européenne, SACEM, ACSE + subventions diverses) ?

Exigeons les entrées gratuites pour l'édition 2016 du Festival Court Métrage de Clermont-Ferrand à l'ensemble des auvergnates et des auvergnats les plus précaires, les SDF, les handicapés, les chômeurs et les autres classes moins aisées dont la fin du mois se termine très souvent autour du 10 !!!

Qu'elles sont les réelles retombées économiques de ce festival international du court métrage pour toute la région Auvergne ?

Dans les prochaines semaines, nous allons mettre en place notre propre étude d'impact, et nous vous remercions pour cet immense travail de "fourmi" - nous cherchons des volontaires -, afin que nous puissions connaître les véritables chiffres sur ce festival : visiteurs venus de l'extérieur ou non, journées de visite directement attribuables à ce festival, nombre d'euros d'impact économique direct, comportements de consommation, ressources et dépenses des organisateurs, nombre de places gratuites, provenance des visiteurs grand public, etc...

Il est grand temps que nos élu-es, nos camarades-républicains arrêtent de distribuer en vrac l'argent public, de fournir des "arguments" à l'anti-France : au FHAINE (l'affront national), aux ennemis de la liberté et à ceux qui divisent les françaises et les français en jetant les classes les unes CONTRE les autres !

D'un côté, au niveau national : l'austérité.

De l'autre, au niveau régional : la distribution de subventions à caractère "bourgeoises" éloignées des préoccupations du "Peuple de base" qui, bien malheureusement.... "traîne la savate" et ce....en 2015 !

N'oubliez pas ce qu'a déclaré le visionnaire Jean-Luc MELENCHON (01/02/2015 - JDD) : "Ce qui est commun à toute ­l'Europe, ce sont les politiques d'austérité qui détruisent nos sociétés. Et elles aggravent le problème de la dette en prétendant le résoudre.." !

A suivre...

Reportage et photos : Marc-Claude de PORTEBANE ©

Etude d'impact en cours : Chantal LEVEQUE

La "sauterie" des voeux 2015 du maire de Clermont-Ferrand Olivier Bianchi fait jaser les mauvaises langues !

Les camarades de feu Wissam El Yamni ou de Rémi Fraisse - mort contre le projet de barrage - socialiste à Sivens n'ont pas vraiment apprécié la "sauterie" de cette gauche-là !!!

Quelques badauds se sont demandés

combien avait coûté au contribuable

la sauterie-cérémonie des voeux 2015

à la maison des Sports de Clermont-Ferrand !

Numerisation0005 13

Un discours "lénifiant" comme l'aime les gogos du peuple de la gauche "pipeule" avec des banalités sur la "majorité plurielle", la fiscalité clermontoise qui se voudra modérée, les assises de la mobilité, quelques mots sur les grands projets qui font jaser comme la rénovation de l'Hôtel-Dieu (Après le vent de polémiques entre le CHU, la SCI Hôtel-Dieu et l'équipe de l'ex-maire Serge Godard, - L’arrêt de la cour administrative d’appel ayant donné raison aux investisseurs privés et au CHU de Clermont, encore propriétaire du site -, le protocole d'accord qui prévoit l'acquisition, par la Ville, de trois lots, pour neuf millions d'euros doit être signé au printemps 2015 - NDLR) ou le site de l’ancienne gare routière qui doit accueillir, à terme, le projet d’implantation de la Scène nationale...

Img 7689

Prudent, le nouveau maire socialiste de Clermont-Ferrand, Olivier Bianchi, n'a pas voulu trop démontrer aux auvergnats qu'ils seraient bien à la "remorque" de Lyon dans le cadre de la réorganisation des régions françaises (les météorologues des instituts politiques annonçant une prochaine déroute nationale pour les élus de gauche), place fut faite à la soirée dansante (avec orchestre) que nombreux jugèrent "grotesque" en ces mauvais temps de rigueur budgétaire pour les travailleurs qui ont autre chose à faire qu'à s'amuser.

Img 7695

Combien le coût pour les contribuables la "sauterie" des voeux 2015 de la municipalité clermontoise à la maison des Sports ?

Img 7703

"L'avenirrrrr le dirrrrrrrra à l'Idioooot proooooovinciaaaaaal" comme aurait très bien pu le préconiser feu l'homme de radio Français à la voix chevrotante, Albert Simon, (mort en 2013) et longtemps chargé du bulletin métérologique de la station de radiodiffusion, non pas de Clermont-Ferrand mais d'Europe 1 !

Img 7692

La soirée orchestrale "petit fours/champagne".....

Img 7700

....à "suivrrrrrrrrre" avec "gourmannnnndise" dans les colonnes de l'Idiot provincial.

MCDP