Myriam El Khomri

3° Assises métropolitaines Clermont Vichy Auvergne : encore un mille-feuille avec Vichy capitale Ouest régional ?

Les polémiques fusaient ce matin à Vichy lors des

3° Assises métropolitaines Clermont Vichy Auvergne

qui vont pulvériser l'Auvergne rurale en miettes !

Vichy met 024Laurent WAUQUIEZ, président de la nouvelle région AURA (Auvergne-Rhône-Alpes) a participé ce matin aux 3° Assises métropolitaines Clermont Vichy Auvergne, destinées à dessiner la future métropole auvergnate de l'Ouest régional, lors d'une table ronde au vernis démocratique où l'on retrouvait Olivier BIANCHI, maire de Clermont-Ferrand et président de Clermont-Communauté ; Michel DELPUECH, préfet de la région Auvergne-Rhône-Alpes ; Claude MALHURET, sénateur-maire de Vichy ; Jean-Dominique SENARD, président du Groupe Michelin et Jean-Yves FOUCAULT, président de la Coopérative du Groupe Limagrain.

Vichy met 040Alors que des gens défilent dans les rues de France, que des blocages perturbent le pays depuis 3 mois, que des centres de traitement des déchets sont à l'arrêt, que le trafic des lignes de trains est gravement perturbé, que les mobilisations, à l'appel des syndicats CGT en tête ne faiblissent pas contre le projet de loi de Myriam El Khomri qui n'en peut plus de s'atteler surtout..... au bon déroulement de l'Euro 2016...Vichy met 078

....Vichy est devenue ce matin, non pas la capitale de l'Etat français mais la "capitale virtuelle" du projet de "Pôle métropolitain Clermont-Vichy-Auvergne" qui fait grincer des dents dans les petites communes rurales de l'Auvergne mises au "placard" par leurs élu-es qui s'en donnaient à "coeur-joie", vers midi....

Vichy met 087.....autour des tables garnies bourgeoisement de toats sous les ors et lambris rutilants de l'opéra impérialiste de Vichy construit sous le sinistre anti-républicain et dictateur fascisant Napoléon III !

Mille feuille 001

Réunissant 560 000 habitants, 15 EPCI (Clermont-Communauté, Vichy Val d'Allier, Riom Communauté, Brivadois, Côteaux de Randan, Entre Dore et Allier, Gergovie Val d'Allier, Issoire Communauté, Limagne Bords d'Allier, Limagne d'Ennezat, Nord Limagne, Montagne Bourbonnaise, Mur-es-Allier, Thiers Communauté, Volvic Sources et Volcans, CCI Puy-de-Dôme), le pôle métropolitain Clermont-Vichy-Auvergne, structure de coopération volontaire, veut porter la "vision stratégique de la grande métropole de l'Ouest dans le cadre de la nouvelle région Auvergne-Rhône-Alpes"...

Cva 001Des instances sont considérées comme "Partenaires", et parmi elles :

- de petites EPCI rurales qui se sentent rejetées parce que trop "ploucs" voire moins "bourgeoises" : CC Le Donjon Val Libre, Pays de Lapalisse, Varennes-Forterre, Pays Saint-Pourcinois, Sioule Colettes et Bouble, Bassin de Gannat, Côtes de Combrailles, Manzat Communauté, Entre Allier et Bois Noirs, Rochefort-Montagne, Allier Comté Communauté, Billom Saint-Dier Vallée du Jauron, Ardes Communauté, Lembron Val d'Allier, Pays de Blesle, Brivadois, Auzon Communauté, Bassin Minier Montagne).

- La Conférence des Conseils de Développement : CESER, Conseil de Développement du Grand Clermont, du Pays de Vichy Auvergne et de Vichy Val d'Allier afin de recueillir le point de vue et les propositions de la société civile.

- Le Comité Partenarial qui assure l'articulation et la coopération avec les politiques des principaux partenaires : Etat, Conseil régional AURA, Conseils Départementaux, PNR Livradois-Forez/Volcans d'Auvergne, PETR du Grand Clermont, Pays de Vichy et Pays Vallée de la Dore.

Vichy met 014La première "fusillade" est venue du conseiller régional de l'Allier, Jean-Michel GUERRE, qui ne décolère pas contre ce "pôle métropolitain qui risque d'affaiblir les zones rurales comme Lapalisse ou Gannat qui n'en font pas partie" et qui fulmine "contre la décision de MALHURET qui veut bien de la Montagne Bourbonnaise et non du Pays de Lapalisse..".

Vichy met 061La seconde est venue du maire de Lapalisse Jacques de CHABANNES qui a reproché - lors des quelques questions diverses accordées au public - à ce pôle métropolitain de "rapprocher les grandes agglomérations au détriment des petits pays communautaires" ou "Que vont devenir les agglos de Moulins et de Montluçon laissées au bord de la route" !

Laurent WAUQUIEZ qui veut aller très vite a annoncé la couleur : "Souffle - Ambition - Talent ", proclamant à un auditoire pratiquement largement acquis " Foncez, allez de l'avant, Faites-moi des projets et on vous suivra avec mon équipe de la région AURA".

CvaLorsque l'on voit les galères entre les communes rurales pour constituer "Saint-Etienne Métropole" dans le département voisin de la Loire, l'axe "Clermont-Vichy-Auvergne" n'est pas donc encore né ! Il faudra bien encore une centaine d'Assises de ce genre qui semblent ne produire que du "vent" !

Mais, pendant ce temps-là, c'est le contribuable qui paie les petits fours qui gavent ceux qui ne font, finalement, que le "lit" du FN !

La polémique à suivre....

En direct de Vichy : Marc-Claude de PORTEBANE ©

Loi El-Connerie : l'approvisionnement #Essence en AURA bientôt perturbé blocage Syndicats transports routiers !

Bientôt la totale "mai 68" en France :

grève des collectes déchets et de fonds

et blocages des transports routiers ?

Aa650

Le Nord de la France, Nantes, Caen, Marseille et surtout Bordeaux. Sans oublier non plus les ports du Havre et de Nantes-Saint-Nazaire. Les routiers sont sur le pont ce lundi et ont prévu plusieurs opérations de blocage pour protester contre « la loi Travail ».

>> Le point sur les grèves dans les transports cette semaine

Et ce n’est que le programme de lundi. La grève est reconductible et « c’est surtout ce mardi que les choses sérieuses commencent », précise Patrice Clos, secrétaire général de FO Transports, l’un des trois syndicats impliqués dans le mouvement avec la CGT Transport et l ’Union syndical Solidaires Transports. Nous n’avons pas eu tous les retours des assemblées générales qui se sont tenues en région. Il y aura d’autres actions et même Ile-de-France. »

Des blocages aussi à Paris

 

François Girodon, secrétaire nationale de l’Union syndicale Solidaire Transports (UST), confirme à 20 Minutes : « Il a été dit que la région Ile-de-France serait épargnée. Mais nous serons très tôt ce mardi matin dans le 12e arrondissement où nous avons prévu de bloquer les dépôts de marchandises en face du Musée des arts forains. Nous allons mettre toutes nos forces dans cette action ».

Les routiers ont dans le collimateur la réduction de la majoration des heures supplémentaires à 10 % que permettrait la loi Travail, alors qu’elles sont majorées actuellement à 25 % ou 50 %, au-delà de 186 heures travaillées. « Les routiers ont des rémunérations très faibles, explique Patrice Clos. On est à 10 € de l’heure lorsqu’on commence dans le métier. C’est quelques centimes au-dessus du SMIC. Ce sont ces heures supplémentaires qui nous permettent d’arrondir nos fins de mois. Un routier en fait en moyenne une cinquantaine par mois. » FO évalue le manque à gagner pour les routiers entre 300 et 2.000 euros par an.

François Girodon pointe d’autres dangers contenus dans cette loi. A commencer par la primauté des accords d’entreprises sur les accords de branche. « Les routiers sont protégés par les accords de branches, les conventions collectives. C’est bien plus compliqué d’assurer cette protection dans l’entreprise. Le risque, c’est qu’en faisant du chantage à l’emploi, le patron puisse arriver à faire passer à peu près tout : les heures de conduites, les heures de repos… »

« Cette loi Travail instituera du dumping social franco-français »

 

Patrice Clos et François Girodon en arrivent alors à la même conclusion. « Cette loi Travail instituera du dumping social franco-français ». « Les grands groupes du secteur n’ont pratiquement déjà plus de conducteurs à eux, mais font de la sous-traitance. Cette loi El Khormi est une porte ouverte à de la sous-traitance en cascade. Et pour décrocher les contrats, il faudra toujours être moins cher que l’autre », précise Patrice Clos.

Que le gouvernement ait saisi l’article 49-3 n’est pas en mesure de décourager les syndicats de transports. « Le projet de loi a encore beaucoup de chemin à faire, poursuit Patrice Clos. Le texte doit encore passer au sénat puis revenir à l’Assemblée nationale. Et puis même votée, une loi peut être annulée. »

Elargir le mouvement à l’approche de l’Euro

 

A FO comme à l’UNST, on se dit en mesure de tenir des blocages au moins toute la semaine. « Mais l’objectif reste le retrait de la loi « travail », et nous essaierons de faire adhérer au mouvement d’autres syndicats de transports pour y arriver », assurent Patrice Clos comme François Girodon. La grogne pourrait ainsi s’élargir aux secteurs des transports collectifs, de la collecte des déchets, de la collecte de fonds… Le tout à quelques semaines del’Euro 2016, qui démarre le 10 juin.

Avec 20 Minutes