Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux

Décharge COVED-PAPREC à Roussas : la pétition d'AURA Environnement cartonne à plus de 16 800 signatures

Rencontres écolos-marxistes à Roussas

si l'Etat continue à faire de la rétention

de l'information à AURA Environnement :

TOUS au DIE-IN du 14 Juillet 2017 !

http://www.aura-environnement.com/

Rouss 098DEFINITION du DIE-IN organisé par AURA Environnement : Manifestation pacifique de piétons et/ou de cyclistes qui s’allongent par terre tous ensemble sur la voie publique afin d’illustrer la conséquence la plus tragique d'une décharge, la mort. L’expression « Die-In » dérive de l’anglais « Sit-In » (Manifestation pacifique constituée de personnes assises par terre sur la voie publique). Le Die-In est un évènement symbolique (au même titre qu’un Sit-In ou un Bed-In) à caractère théâtral. Un Die-In demande à ses participants de simuler la mort à l’intersection de deux rues pour représenter les conséquences d'une décharge les plus fâcheuses pour l'environnement : la mort du tourisme, la mort de nos terroirs, la mort de nos savoir-faire, la mort de nos traditions !

TOUTES et TOUS à ROUSSAS ! Rejoignez nos 44 000 fans sur Facebook et les 800 militant-es fanatiques de la Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux réuni-es en comité central ce week-end à Argelès-sur-Mer https://www.facebook.com/liguedecombatcontrelescruauteenverslesanimaux/

 

SAUVONS les toutous « Chaussette » et « Diesel »

des odeurs et envols de plastiques vers la décharge

COVED-PAPREC à Roussas (Drôme) !

Rouss peze 007 2 jpg 2LIEN Pétition : http://www.mesopinions.com/petition/animaux/sauvons-toutous-chaussette-diesel-odeurs-envols/27978

Auteur : Marc-Claude de PORTEBANE, Président d’AURA Environnement, Porte-parole de la Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux et du Collectif de Protection de l’Environnement vers Roussas (CPEP)

Créé le 07/02/2017  

À l'attention : Mr le président de la Commission européenne Jean-Claude JUNCKER, Mr le Commissaire européen Karmenu VELLA, Mr le préfet de la Drôme

Les toutous « Chaussette » et « Diesel » vivent à proximité de l’immense décharge Coved-Paprec au lieu-dit « Combe Jaillet » dans la Drôme où se propagent dans la nature sacs en plastique et odeurs pestilentielles dans un paysage bucolique composé de vignobles ancestraux, de champs de lavande et d’oliviers.

 

AURA Environnement et le Collectif de la Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux demandent à Mr Pascal BRIE de l’UT Dreal 26 en charge des installations classées pour la protection de l’environnement et au préfet de la Drôme, Eric SPITZ, de prendre toutes les mesures qui s’imposent pour que cessent ces nuisances insupportables pour les animaux et les habitants des communes de Roussas et Les Granges-Gontardes.

 

Nous, signataires de cette pétition, nous exigeons la fermeture définitive de cette décharge COVED-PAPREC au 31/12/2021 sans possibilité d’arrêté préfectoral complémentaire d’extension ou de prolongation après 2021, date à laquelle devra se mettre en place la phase de post-exploitation ; que l’ONF de la Drôme-Ardèche fasse nettoyer les envols de plastiques autour de cette méga décharge à la charge de COVED-PAPREC sur les arbres (dont des chênes verts, du Chèvrefeuille des Baléares ou de l’Asperge à feuilles aiguës) et sols des forêts communales et privées où vivent de très nombreux animaux sauvages ; que les élu-es de la commune de Roussas dirigée par Mme Christiane ROBERT prennent toutes les mesures pour que cessent ces massacres de l’environnement et soutiennent publiquement notre cause ; que l’assemblée nationale et le ministère de l’Environnement se penchent sur le fait qu’il n’y ait pas eu de CSS (Commission de Suivi de Site) en 2016 ; que Bernard ROUDIL le sous-préfet de Nyons, la Fédération départementale des chasseurs de la Drôme et l’Association communale de chasse agrée de Roussas dont un des buts est de favoriser sur son territoire le développement du gibier et de la faune sauvage dans le respect d’un véritable équilibre agro-sylvo-cynégétique nous dressent un inventaire complet des animaux susceptibles d’avoir ingurgité des sacs plastiques sucrés ou salés souillant les sols comme nous avons pu le constater ; que le groupement fonctionnel du SDIS 26 dirigé par le colonel Olivier BOLZINGER nous dise pourquoi des tas de sacs en plastiques noir renfermant d’autres plastiques non-identifiés ont été retrouvés aux abords de la piste parallèle à la RD 113 (en direction du Centre d’Enfouissement Technique COVED-PAPREC et du Motocross vers le Bois des Mattes) ; que nous soyons correctement informés par le directeur de cabinet du préfet de la Drôme Stéphane COSTAGLIOLI ou Marie-Laure PELISSIER la secrétaire du préfet de la Drôme lorsque nous demandons des précisions Républicaines sur la décharge COVED-PAPREC (notamment la communication des rapports annuels 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016) ou la transmission d’ informations capitales sur la sécurisation absolue de l’espèce remarquable en déclin en Europe : l’Alouette lulu !

 

PROTEGEONS ensemble les toutous « Chaussette » et « Diesel » et les autres espèces innocentes  - comme les oiseaux Bubo bubo, Caprimulgus europeeus Linnaeus, Lullula arbores, Monticola solitarius ou les nombreux reptiles dont Timon lepidus - des envols de plastiques ABSOLUMENT DEGUEULASSES vers la décharge COVED-PAPREC à Roussas dans la Drôme !

 

L’homme est tenu de savoir. L’homme est responsable de son ignorance. L’ignorance est une faute !

 

NOUS, protecteurs des animaux et de l’environnement, NOUS EXIGEONS que LES SERVICES DE L’ETAT DE LA DROME, LA COMMUNE DE ROUSSAS et la COMMUNAUTE de COMMUNES ENCLAVE DES PAPES-PAYS DE GRIGNAN CESSENT de NOUS TENIR dans L’IGNORANCE sur la DECHARGE de COVED-PAPREC !

 

Rejoignez-nous pour un DIE-IN de MASSE dans les rues de ROUSSAS tous les 14 juillet dont celui de 2017 ! Inscription : aura-environnement@laposte.net

 

Marc-Claude de PORTEBANE
- Président d’AURA Environnement
- Porte-parole de la Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux
- Porte-parole du Collectif de Protection de l’Environnement vers Roussas (CPEP)
http://www.aura-environnement.com/

Les ZADistes d'AURA Environnement anti-Usine à poubelles CSR vers Saint-Etienne s'expliquent dans la presse :

Les ZADistes du Collectif forézien C.H.U.P.A

(Collectif Halte Usine à poubelles vers Andrézieux-Bouthéon)

opposé-es au projet de Méga Usine à poubelles avec du CSR

s'installent définitivement dans le PAF Auvergnat/Rhône-Alpin !

Kmr 007

Le Progrès de la Loire, édition du 08/11/2016

L'assemblée générale des écologistes anarcho-marxistes d'AURA Environnement et des populations riveraines indépendantes de tout esprit partisan concerné-es par le projet de Méga Usine à poubelles de la Loire et visant à produire au moins 55 000 T de l'infâme CSR (Combustible solide de récupération) sur un des 2 sites pressentis à Andrézieux-Bouthéon (15 km au nord de Saint-Etienne) se précise puisqu'elle est prévue le 31/12/2016, comme ils l'ont indiqué dans l'édition du quotidien "Le Progrès" de la Loire de cette semaine.

Le collectif C.H.U.P.A - dont le porte-parole désigné par les opposants est Marc-Claude de PORTEBANE - rassemble plus de 10 000 signatures (Internet : 3 268 signatures - Pétition papier : 7 996 signatures) est opposé au projet de méga Usine à poubelles sur pas moins de 2 sites potentiels voulus par le SYDEMER de Saint-Etienne dans le sud-Forez : la ZAIN Opéra parc international (La Fouillouse/Andrézieux-Bouthéon) et la ZA l'Orme/Les Sources (Veauche/Andrézieux-Bouthéon vers Saint-Bonnet-les-Oules). 

Le collectif C.H.U.P.A, c'est aussi plusieurs dizaines de militant-es et de vastes soutiens issu-es de la société civile qui n'en ont jamais autant su sur la pseudo-valorisation de nos poubelles dans des projets coûteux pour les contribuables, désastreux pour l'environnement, contributeurs à la paranoïa des élu-es en France qui n'en ont que cure des citoyens de base mais qui ne reculent que devant des rapports de force avec les opposants à leurs délires de toute puissance comme à Sivens (Tarn) où, ils n'ont pas hésité la force gendarmesque CONTRE un pauvre garçon - Rémi FRAISSE - qui n'était qu'un résistant à cette saloperie de barrage ne servant qu'à servir la cause bourgeoise et capitaliste de la FNSEA et des gros propriétaires fonciers ui, EUX, n'hésitent pas à déverser leur violence contre l'Etat avec leurs remorques de fumiers divers et avariés !

Un peu comme dans les régimes fascistes, on peut se mettre potentiellement à la place de certains élus, élus par les "Mougeons - moutons/pigeons -" qui ont aussi plus de respect que les animaux martyrisés eux-aussi : "Si tu n'es pas d'accord pour dire OUI à nos projets mégalomaniaques, on te TUERA avec des armes totalement disproportionnées. On écrasera toute contestation. Si les grenades ne suffisent pas, nous enverrons les chars pour vous écraser dans des bains de sang car nous sommes certains d'être une nouvelle caste féodale anti-républicaine qui aime déguster les petits fours et boire dans de belles coupes de champagne reposant sur de belles toiles cirées comme des parquets aux ordres du beaucoup plus fort et moins brillant que le mauvais bois dont nous ne sommes que les VRP...." !!! 

Mais ..... ATTENTION ... au réveil populaire comme aux USA avec la colère des masses populaires ignorées qui ont élu massivement le majestueux Donald TRUMP tandis que les dominants de la mondialisation, sinistres-ministres "collabos de la bourgeoisie de droite comme de gauche", si sûrs d'eux tout en le détestant du plus profond de leur âme - s'ils en ont une, d'ailleurs - n'avaient senti venir la poubelle populaire irrémédiable en plein boomerang pour ne pas dire en pleine poire, cette poire Guyot, par exemple, ou "Tu es Belle Hélène" qui ne pollue pas notre environnement et qui est aussi aussi source, non pas de conflits potentiels avec les défenseurs de Dame nature, mais de vitamines variées dont la B, la C, la provitamine A et la carotène, excellentes pour la forme physique et intellectuelle, surtout lorsqu'il s'agit d'être en permanence vigilants vers nos vergers que nous ne voulons pas pollués par des tas d'ordures !

Avant d'avoir été reconnu comme étant un interlocuteur fiable par le ministère de l'Environnement, le collectif C.H.U.P.A a dû multiplier les actions militantes, les contacts loyaux avec presque tous les élu-es des 600 000 habitants de ce territoire du Sud-Forez qui coupe pratiquement le département de "La Loire" en 2, les multiples tractages pratiquement tout seul, l'occupation du terrain médiatique permanent et ce, nonobstant la dictature de l'information que lui a opposé le SYDEMER puisque le collectif C.H.U.P.A a dû saisir plusieurs fois la CADA et aussi en faisant fi aux nombreuses "menaces" de certains élus qui ont même publiquement proposé de déchirer la pétition de la colère populaire du Sud-Forez en ne la désirant absolument pas dans leurs mairies !

Staline 002 2

Marc-Claude de PORTEBANE, président d'AURA Environnement :

- porte-parole de la Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux

- porte-parole du Collectif C.H.U.P.A reconnu comme interlocuteur fiable par

le ministère de l'Environnement et reçu par le directeur cab' préfet 42

- porte-parole de la Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux

- président de la commision "Déchets" à la Fapel22 (Bretagne, Côtes d'Armor).

Après la période estivale 2016, le collectif C.H.U.P.A a déclenché - dans le plus grand secret - l'opération "Comment Yukong déplaça les montagnes", en clair, appliquer cette doctrine de Mao tsé toung : "Prendre sa résolution, ne reculer devant aucun sacrifice, surmonter toutes les difficultés pour remporter la victoire".

Le représentant infaillible du collectif C.H.U.P.A a donc écrit au président du SYDEMER pour lui dire qu'il était au "parfum" des fouilles archéologiques réalisées par l'INRAP de Lyon sur la ZAIN Opéra parc international alors que personne n'en parle, que ce soit dans les medias ou chez les politiciens parce que là, le porte-parole du collectif C.H.U.P.A, on en a marre et plus que marre qu'il aille fouiner, fouiner et encore fouiner avec le soutien des ouvrières et des ouvriers comme des intellectuels ; qu'il veuille s'installer lui et son collectif pendant des décennies à Andrézieux-Bouthéon et sa région ; qu'il soit réputé unanimement comme non-violent ; qu'il soit pour la réthorique pacifiste et contre la violence de certains casseurs qui viennent uniquement pour "casser du flic pour juste casser du flic" à longueurs de journées en buvant de la bière et en fumant des joints et qui, finalement, désservent les causes légitimes des populations locales vite abandonnées puis soudainement exposées aux mesures de rétorsion des potentats locaux ; qu'il ait le toupet d'avoir le soutien des populations locales et riveraines de toutes les causes de défense de l'environnement et de protection des animaux ; que par-dessus le marché qu'il veuille, maintenant, constituer une ZAD (Zone à défendre) calquée sur celle de Notre-Dame-des-Landes mais verrouillée, de surcroît, par la discipline marxiste et plus précisémment maoïste issue de la Ligne de masse qui n'a que pour unique objectif de "Servir le peuple" via "Le petit livre rouge" qui prône l'auto-éducation idéologique ; qu'il soit un militant "endurci" par plus de 30 ans de militantisme que ce soit à Greenpeace, chez les autonomes anti-THT de Basse-Normandie, chez les antinucléaires, chez les anti-CSR qui risquent d'être brûlées dans des chaudières utilisant de la Biomasse comme vers Pierrelate pour alimenter potentiellement le réseau chaleur de la Ferme aux crocodiles ; qu'il veuille aussi prendre la défense de ce boeuf retrouvé écartelé face au bitume à Rethel dans les Ardennes ; qu'il soit un opposant irréductible du Combustible Solide de Récupération (CSR) issu de plus de 155 000 T de nos DMR (Encombrants résiduels, autres déchets résiduels, OMr + refus CS) du Sud-Forez et qui risque d'être produit dans les prochaines années sur une des 2 zones vers Andrézieux-Bouthéon ; qu'il soit opposé au "Jus en excès" issu de la méthanisation des autres déchets organiques en se posant les bonnes questions comme quelle quantité de "jus", comment sera traité ce fameux "jus" et dans quelles conditions et que deviendront les résidus de combustion des CSR ; qu'il vienne de recevoir tout dernièrement un "appel de détresse" de Marc ACTIS, le président de l'association "Accueil & Qualité de vie" qui est opposé au projet de nouvelle prison dans sa commune de Saint-Bonnet-les-Oules voisine d'Andrézieux-Bouthéon et ce, non loin de la ZA l"Orme/Les Sources.... ici même où le projet de Méga Usine à poubelles du SYDEMER risque bien de produire et de commercialiser 55 000 T de cet infâme CSR (qui produit des dioxines et des furannes pendant la combustion) à des cimentiers comme Lafarge mais aussi des entreprises locales du département de la Loire, et de surcroît alimentaires surnommées par le SYDEMER comme "Partenaires" et présentées comme "Gros consommateurs", à l'exemple - entre autres - de LUSTUCRU FRAIS (Lorette), de NATRA ZAHOR FRANCE (fabrication de cacao et chocolat à Saint-Etienne), de la FROMAGERIE GUILLOTEAU (à Pélussin), des SALAISONS DE LA BRECHE (préparation industrielle de produits à base de viande à Saint-Just-Saint-Rambert) ou d'une autre marque totalement prestigieuse comme CANDIA (basée à La Talaudière), etc.... 

Poire 114Car lorsque l'on voit les photos prises cette semaine par AURA Environnement et les militants du collectif "Greenbretagne" à Saint-Martin-des-Champs (Morlaix, Bretagne) et qui montrent clairement et de façon nette et précise comment sont stockées à l'air libre ces balles éventrées de CSR chez Guyot Industries (Guyot Environnemment) sur le site de la ZI de Kérolzec, il y a du souci à se faire quant aux pollutions potentielles de la petite rivière "La Pennelé" surtout lorsque l'on observe que les services de l'Etat semblent archi débordés comme l'ONEMA ou la Dréal dans le Finistère pour ne pas verbaliser ce qui avait déjà été dénoncé - également -, fin 2015, par l'association ROBIN des BOIS de Paris alors que les associations environnementales bretonnes comme "Bretagne vivante", "Eaux et Rivières de Bretagne" ne se préoccupent absolument pas des risques potentiels et inadmissibles sur la qualité de l'environnement dans le Finistère, pour ne parler que de ce département !!!

Le CSR, parlons-en mesdames et messieurs les élu-es ! On en VEUT pas de cette saloperie ni à Morlaix, ni vers Pierrelatte, ni vers Saint-Etienne, ni vers Paris, ni partout ailleurs !

Poire 116Une visite "officielle" du site de Kérolzec est organisée le 07/12/2016 par l'exploitant "Guyot Environnement" avec les représentants de "Bretagne vivante" de Brest et de Morlaix, de l'association "Eaux et Rivières de Bretagne", d'autres associations mais pas d'AURA Environnement et de Robin des Bois.

Inutile de vous préciser que "Bretagne vivante" et "Eaux et Rivières de Bretagne" perçoivent de grosses subventions de la part de la Région Bretagne, ce que n'avait d'ailleurs pas hésiter à dénoncer le collectif "GreenBretagne" et "AURA Environnement" dans une pétition qui a fait un "carton" et qui a recueilli, pour l'instant, plus de 23 000 signatures depuis le 14/08/2016 : http://www.mesopinions.com/petition/animaux/stop-extension-usine-intolerable-cochons-landunvez/24312

Le porte-parole du collectif C.H.U.P.A, a donc pris sa plume corrosive, le 28/09/2016, pour écrire au président du SYDEMER dont le siège est dans les locaux de Saint-Etienne Métropole (Loire, Région Auvergne/Rhône-alpes) en lui précisant 5 points importants pour ne pas dire cruciaux :

1- "....En effet, l’INRAP a effectivement conduit une fouille à l'endroit que nous lui avons indiqué (au SO, en face du nouveau stade « L’envol Stadium » mais plus au sud). Ce travail de Post-fouilles en est à ses débuts. L’INRAP a pu mettre en évidence une série d'occupations humaines à caractère rurales qui permettront à terme de reconstituer un historique de l'occupation humaine sur place sur une durée de près de 2000 ans de l'âge du Bronze à l'Antiquité"...

2- "Je demande que cet élément nouveau soit pris en considération, dans le cadre des études sur le choix du site, par le SYDEMER que vous présidez."

3- "J’en profite également pour vous demander, une nouvelle fois, les rapports du bureau d’études sur les comparaisons des différents sites retenus (L’Orme/Les Sources à Andrézieux-Bouthéon, Borde Matin à Roche-la-Molière, Z.A.I.N Opéra Parc International sur les communes d’Andrézieux-Bouthéon/La Fouillouse)."

4- "Ces documents sont indispensables pour que les associations et les riverains puissent se faire une vraie opinion des critères pris en compte sur le choix du site de la future « Usine à poubelles » Méthanisation/CSR."....

5- "Je vous rappelle votre devoir de transparence vis-à-vis des populations locales depuis la création du SYDEMER et sa démarche de concertation".

Avec les preuves accablantes que nous disposons sur le site de stockage de Kérolzec vers Morlaix, toutes les collectivités qui voudront produire du CSR ou qui envoient déjà vers les cimentiers qui ne courrent pas les rues cette infâmie créee par l'être humain devront s'attendre à trouver la RIPOSTE des défenseurs de la nature martyrisée !

Le stockage du CSR est mal géré en France ! Il doit être dénoncé et l'Ademe doit se pencher sur la question au lieu d'attribuer de colossales subventions au nom du contribuable à des firmes qui semblent n'avoir rien à "cirer" de l'environnement !

Une couche de peinture verte sur un camion, un logo, une enseigne, un mur d'entreprise ne semble être qu'une ignoble farce pour notre environnement proche qui récolte la misère - pas seulement dans le Finistère - d'endroits (pourtant classés comme ICPE - Installlations Classées pour la Protection de l'Environnement -) soit-disant protégés par des enquêtes publiques que nous n'avons de cesse de dénoncer comme étant des "parodies" car malheureusement, les élu-es de droite comme de gauche s'aventurent dangeureusement sur le chemin de la "Dictature" de type facilement "absolutiste" sans partage et sans limite, en ne voulant SURTOUT pas de concertation directe avec les populations locales et les riverains parce qu'elles/ils ont peur des réactions épidermiques des gens comme le camarade incontrôlable Marc-Claude de PORTEBANE qui préfère mourir debout que de mourir couché et qui "fout la merde" depuis plus de 30 ans contre ces élites méprisantes et leurs projets de porcheries industrielles, leurs projets de centre de vivisection, leurs projets d'usines à méthanisation ou leurs projets de méga usines à poubelles qui sont, la plupart du temps des "gouffres à pognon" pour les gloutons de l'empire capitaliste qui commence d'ailleurs par s'effriter devant la Résistance populaire, qu'elle soit anarcho-marxiste ou tout simplement apolitique et ce, afin de consolider de ce qu'il reste de cette République française que le nouveau président américain, Donald TRUMP accuse de "n'être plus la France" !

Paul TOP    

AURA Environnement lance une pétition contre subventions de Laurent WAUQUIEZ et Région AUVERGNE-RHONE-ALPES à la chasse !

Pour l'abolition des subventions

de la Région Auvergne-Rhône-Alpes

de Laurent WAUQUIEZ aux chasseurs !

http://www.mesopinions.com/petition/animaux/stop-aux-subventions-region-auvergne-rhone/24839

A1822À l'attention : Mr le président de la République

En cette rentrée 2016, Pierre ATHANAZE, Administrateur de FERUS (première association nationale de protection et de conservation de l'ours du loup et lynx en France) nous a appris une bien mauvaise nouvelle pour nos amis les animaux sauvages, éternels laissés pour compte, qui ont besoin de notre soutien massif pour CONTRER les chasseurs de moins en moins nombreux mais de plus en plus gourmands en subventions.

 

En effet, Laurent WAUQUIEZ, le tout nouveau numéro 1 des « républicains » propose un magnifique cadeau électoral aux chasseurs avec l’argent du contribuable de la région Auvergne-Rhône-Alpes qu’il préside. En effet, il invite les conseiller régionaux de la seconde région de France a octroyer, sur trois ans la colossale subvention de 2 955 210€ !

 

Pierre ATHANAZE ne mâche pas ses mots : « Lui qui a conspué les association de protection de la nature pour les subventions qu’elles touchaient sous la présidence socialiste, il explose le plafond en offrant 3 million d’euros au prétexte que : « Depuis les années 1980, le nombre de chasseurs de notre territoire ne cesse de décliner. Plusieurs raisons sont avancées : la raréfaction du petit gibier de plaine, l’augmentation des coûts pour exercer l’activité de chasse, les évolutions réglementaires de plus en plus contraignantes mais aussi les changements de modes de vie et d’occupation de l’espace entre populations rurales et urbaines. La chasse est majoritairement pratiquée en forêt et spécialisée sur les grands ongulés sauvages ».

 

L’animal est reconnu comme être sensible, mais seulement s’il appartient à quelqu’un ! Le lobby chasse a fait en sorte que la loi ne le gêne en rien et s’est assuré que toutes les tentatives visant à accorder légalement le caractère sensible à l’animal sauvage soient soigneusement écartées des débats à l’Assemblée Nationale.

 

En 5 saisons de chasse (de la saison 2011/2012 à 2015/2016), 704 accidents de chasse ont été officiellement recensés par l’ONCFS. Sur cette même période, une dizaine de non-chasseurs ont été abattus et près de 70 blessés ont été déplorés.

 

L’association de protection de l’environnement et des animaux AURA Environnement et le collectif de la Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux demandent à tous les défenseurs des animaux sans défense et souvent en détresse, - quelque soit leur appartenance politique - de signer massivement cette pétition pour que la chasse en France ne soit plus subventionnée par les contribuables, qu’une manifestation de grande ampleur se tienne devant le siège de la Région Auvergne-Rhône-Ales, que les élu-es votant cette subvention scélérate soient tenu-es co-responsables de ce soutien financier à des assassins d’animaux innocents et ce, devant le tombeau de l’animal inconnu, restant, lui, à inaugurer au plus vite, en « grands pompes » !

 

Marc-Claude de PORTEBANE

- Porte-parole du collectif de la Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux
- Président de l’association de protection de l’environnement et des animaux AURA Environnement

http://www.aura-environnement.com/

https://www.facebook.com/liguedecombatcontrelescruauteenverslesanimaux/

Collectifs Greenbretagne + Halte Usine à poubelles vers Andrézieux-Bouthéon + SDEDA Valence renforcent AURA Environnement !

Les collectifs C.O.G.B (Greenbretagne) de Rennes/Brest

+ C.H.U.P.A (Halte Usine à poubelles vers Andrézieux-Bouthéon)

+ SDEDA (Stop Destruction Environnement Drôme-Ardèche) à Valence

+ Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux

renforcent l'association de protection des animaux et de la nature :

AURA Environnement !

Tried1 012 2 jpg a 1Comme nous l'avons annoncé dernièrement au SYTRAD de Portes-lès-Valence, les collectifs C.O.G.B (Greenbretagne) de Rennes/Brest, C.H.U.P.A (Halte Usine à poubelles vers Andrézieux-Bouthéon), SDEDA (Stop Destruction Environnement Drôme-Ardèche) à Valence, Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux ont organisé à Andrézieux-Bouthéon leur Université d'été en décidant de renforcer l'association loi 1901 de protection des animaux et de la nature : AURA Environnement !

Dans la Drôme/Ardèche et plus particulièrement vers Valence, le collectif SDEDA supplantera le déclinant collectif Livronnais dont les forces s'amenuisent et ce, nonobstant les longues années de lutte de sa présidente Josette GOUBLE épuisée par des années de militantisme. En effet, le déclinant collectif Livronnais devrait rendre l'âme en cette fin d'année 2016. Le SDEDA a proposé de mettre certains de ses cadres-militants dans le conseil d'administration de ce déclinant collectif Livronnais qui n'est plus guère soutenu par la base. Le SDEDA attend la réponse de la camarade Josette GOUBLE mais entends bien démontrer ce qu'il vaut sur le terrain des actions en étoffant ses forces militantes issues des milieux écologistes, anarcho-vegans de la protection animale, des animatrices et des animateurs de la filière Bio qui se battent très souvent contre des "murs". Dans quelques mois en Drôme/Ardèche, il faudra compter sur le Collectif SDEDA qui bénéficie d'un soutien "moral" des forces de gauche opposées à la politique pro-chasse de WAUQUIEZ à la Région Auvergne-Rhône-Alpes à Lyon, des populations locales apolitiques excédées par le gaspillage de l'argent public dans des projets destructeurs de la faune et de l'environnement, des riverains supportant la destruction de leur cadre de vie, d'élu-es qui en ont assez de s'opposer seuls dans leur coin face à certains potentats locaux secondés par des "seconds couteaux" aux allures de koulaks orgueilleux.

En Bretagne, vers Saint-Brieuc et Morlaix, le Collectif C.O.G.B (Greenbretagne) rassemble des mitant-es issu-es de la mouvance antinucléaire, de la mouvance minoritaire anarcho-marxiste de la lutte anti-THT nationale conduite depuis 2012 par Marc-Claude de PORTEBANE en Basse-Normandie dans le Cotentin, de Greenpeace Ouest-France, du réseau "Sortir du nucléaire", de différents collectifs de protection animale vient de créer le buzz via la plus grosse pétition internet française alliant lutte contre élevages industriels et opposition à 2 usines à poubelles bretonnes "spécialisées" dans la soit-disante "valorisation" des déchets CSR (combustible solide de récupération).  Plus de 22 000 signatures ont été récoltées en 3 semaines par le collectif Greenbretagne. Le C.O.G.B s'est assuré également du soutien militant et total de la FAPEL 22 (Fédération des associations de protection de l'environnement et du littoral 22) et de sa présidente Muriel FIANNACA. En Bretagne, la FAPEL 22 qui se montre très procédurière, est présente dans plus de 12 instances différentes, du bassin-versant Jaudy Guindy Bizien aux comités de suivi de l'usine de Pluzunet, dés éoliennes, des sites Natura 2000.... En l'espace d'un mois, le Collectif C.O.G.B (Greenbretagne) est déjà connu dans les 4 départements bretons ainsi qu'à la Région Bretagne dirigée par Jean-Yves LE DRIAN. Greenbretagne a donné un grand "coup de pied"  dans le "panier de crabes" de certaines associations environnementales bretonnes plus ou moins corrompues par le fric ! 

http://www.mesopinions.com/petition/animaux/stop-extension-usine-intolerable-cochons-landunvez/24312

A Clermont-Ferrand/Paris, la Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux fondée par Marc-Claude de PORTEBANE est suivie par plus de 18 000 personnes notamment via sa page Facebook qui enregistre des scores percutants : plus de 100 000 personnes en terme de "Portée", des actions militantes en France, en Europe, aux USA, au Maghreb. Chaque semaine la Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux doit traiter plus de 100 messages de candidats-militant-es qui veulent s'investir en terme d'action choc au service de la cause animale contre les  corridas, la chasse, la maltraitance animale, les zoos, les cirques, etc... La doctrine anarcho-maoïste de "De PORTEBANE" calquée sur le "Petit livre rouge" s'avère être la bonne en matière d'organisation impeccable, de plans de lutte précis, de discipline des militant-es qui ont décidé de "liquider" toute notion de "classe" afin de se rendre disponibles, de façon nivelée à 100 %, contre toutes les maltraitances animales nationales et internationales.

http://www.mesopinions.com/petition/animaux/halte-honteuse-fusillade-3-chevrettes-anduze/14587

A Saint-Etienne/Andrézieux-Bouthéon/La Fouillouse/Saint-Bonnet-les-Oules/Veauche, le collectif C.H.U.P.A (Halte usine à poubelles vers Andrézieux-Bouthéon) qui rassemble plus de 10 000 personnes au travers ses pétitions (internet et papier) a proposé aux populations locales, fin juin 2016, la création d'une ZAD (zone à défendre) CONTRE le projet de méga Usine à poubelles vers 2 ZAC sensibles : l'une, la ZAIN Opéra parc international, proche de l'unique usine SEVESO de la Loire : SNF et/ou l'autre toujours en face de SNF mais plus proche de l'usine Purina/Nestlé qui fabrique des aliments pour les animaux. Les collectifs C.H.U.P.A et de la Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux sont monté plusieurs fois au créneau pour dénoncer la destruction de l'environnement par SNF dans son agrandissement qui a détruit nombre d'abris pour les oiseaux. Le collectif C.H.U.P.A qui a été reconnu très rapidement par la ministre de l'Environnement est opposé au projet d'usine méthanisation/CSR des poubelles des 600 000 habitants du Sud-Loire dont fait partie Saint-Etienne Métropole. Le collectif C.H.U.P.A - ignoré par les merdias locaux - s'est battu SEUL contre les apprentis-dictateurs-élu-es locaux - qui veulent imposer aux populations locales ce qu'ils ne veulent absolument pas dans leur propre commune. Après un été 2016 un peu plus calme, le collectif C.H.U.P.A a commencé en fanfare la rentrée scolaire en tractant massivement devant l'école privée "Jeanne d'Arc" afin d'informer correctement les mamans d'Andrézieux-Bouthéon ou de l'école privée des 4 Vents de Saint-Bonnet-les-Oules qui vivent sous une chape de plomb de silence médiatique ou "minicipal" car PERSONNE ne veut communiquer officiellement sur cette future Usine à poubelles qui fabriquera du Combustible Solide de Récupération (qui est de l'incinération déguisée) et qui représente un véritable danger pour la santé humaine et animale. Car, c'est ainsi que le collectif C.H.U.P.A a été une NOUVELLE FOIS le SEUL à dénoncer dans l'enquête publique de révision du plan départemental d'élimination des déchets non dangereux de la Loire, les risques pour la santé liés aux DIOXINES que le Département de la Loire s'était bien gardé de parler à ses concitoyens. C'est dire du militantisme collectif qu'il reste à accomplir au collectif C.H.U.P.A qui prévoit une maintenance totale sur le terrain des poubelles de la Loire.

http://www.mesopinions.com/petition/politique/halte-usine-poubelles-za-vers-andrezieux/15574

A Montcombroux-les-Mines, le collectif ZADiste "Stop Golf Montcombroux-les-Mines" (ZADS.G.M.L.M) après avoir dénoncé un projet ahurissant de golf dans une zone très rurale de l'Allier vers Le Donjon a réussi à faire capoter ce projet de golf destructeur de l'environnement et de la faune. Là encore, la détermination militante autonome et mobile a été le fer de lance du camarade Marc-Claude de PORTEBANE qui, après tiré leçon des échecs de la ZAD de Sivens a décidé d'opter pour la doctrine Mao en rendant extrêmement mobiles les forces anarcho-écologistes qui ne voulaient pas finir dans une "nasse" policière. La discipline marxiste l'a emporté sur l'indiscipline anarchisante des mouvements "alter" qui voulaient en découdre à Montcombroux-les-Mines.

http://www.mesopinions.com/petition/nature-environnement/projet-zad-verte-dire-stop-projet/13917/page2#elComments

Soutenu-es par les populations locales, les collectifs Greenbretagne (C.O.G.B), Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux (LCCA), Halte usine à poubelles vers Andrézieux-Bouthéon (C.H.U.P.A), "Stop Golf Montcombroux-les-Mines" (ZADS.G.M.L.M), Stop Destruction Environnement Drôme-Ardèche (SDEDA) et d'autres plus petites structures locales ont décidé, lors de leur Université d'été vers Saint-Etienne, de rejoindre l'association nationale de protection de l'environnement et des animaux : AURA Environnement.

http://www.aura-environnement.com/

Chantal LEVEQUE et Paul TOP

Frappe des 100 fleurs : Collectif Greenbretagne + Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux fleuriront la Bretagne !

Les écolos-maoïstes de Greenbretagne

et les défendeurs de la Protection Animale (P.A.) de la

Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux

lancent l'Opération "Frappe des 100 fleurs" ! Tried1 012 2 jpg a

Après avoir dénoncé sur leur page Facebook l'histoire de ces chats maltraités à Léhon dans les Côtes d'Armor, les cadre-militant-es et sympathisant-es de la Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux ont décidé in solidum avec le Collectif "Greenbretagne" de lancer plusieurs actions, à la rentrée septembre 2016 et ce, en Bretagne en faveur des animaux et de la nature innocente.

Plusieurs liens sont à votre disposition pour les rejoindre, via la MP :

https://www.facebook.com/liguedecombatcontrelescruauteenverslesanimaux/

et

http://collectif-greenbretagne.e-monsite.com/

Stop extension Usine intolérable à cochons à Landunvez, Stop pollution Usine à poubelles vers Morlaix et construction Usine à poubelles Ploufragan

Pétition à signer en masse :

Lien de la pétition : http://www.mesopinions.com/petition/animaux/stop-extension-usine-intolerable-cochons-landunvez/24312

Stop à l'extension d'une usine intolérable à cochons à Landunvez, stop à la pollution de l'usine à poubelles vers Morlaix (Finistère), stop à la construction d'une usine à poubelles à Ploufragan (Côtes d’Armor) !A1824 1

Auteur : Marc-Claude de Portebane, Porte-parole des Collectifs GreenBretagne & Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux, ex-candidat députation en Aura

 À l'attention : du Sénat, de Mme la ministre de l’Environnement, Ségolène ROYAL, de M. le Préfet de la région Bretagne, de M. les préfets des Côtes d'Armor (22) & et du Finistère (29).

 

Le Collectif GREENBRETAGNE (C.O.G.B) appelle à la mobilisation générale ses camarades de la Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux afin de rejoindre la lutte de 2 associations environnementales opposées à l’extension d’une porcherie industrielle sur caillebotis à Landunvez. Nous allons organiser la RESISTANCE.

Le préfet du Finistère a autorisé – via son arrêté du 01/04/2016 – cette extension dans un territoire archi-pollué (Plage très souvent fermée l'été pour cause de pollution bactérienne). L’avis du commissaire-enquêteur Alain GERAULT pointe du doigt des dérives incontestables. Nous, Collectif GREENBRETAGNE et signataires de cette pétition nationale demandons au préfet du Finistère, Jean-Luc VIDELAINE, de revoir la position de l’Etat et de s’assurer également et plus particulièrement du droit des animaux parqués dans des élevages concentrationnaires intolérables et indignes ! Nous demandons à l'industrie porcine de respecter les échéances de la déclaration européenne sur les alternatives à la castration chirurgicale des porcs, c'est-à-dire de prendre en compte la douleur des porcelets par analgésie prolongée et/ou anesthésie à partir du 1er janvier 2012 et de ne plus pratiquer la castration chirurgicale à compter du 1er janvier 2018 !

Toujours dans le Finistère, le 21/06/2016, sur le site d’informations militantes « L’Idiot provincial » une polémique éclatait sur le devenir possible des CSR dans les cimenteries marocaines du groupe HOLCIM LAFARGE. Les militant-es du Collectif GREENBRETAGNE déclenchaient l’Opération dite « Campagne des 100 Fleurs » et s’inquiétaient de la pollution potentielle du Centre de tri de Saint-Martin-des-Champs - géré par GUYOT ENVIRONNEMENT - (La cellule Tracfin a épinglé GUYOT ENVIRONNEMENT.

Deux de ses sociétés ont été condamnées à de très fortes amendes par la justice pour avoir délivré des bons de pesée inexacts. (Source : Le Télégramme de Brest) - où nos camarades de ROBIN des BOIS ont tiré la sonnette d’alarme fin 2015, tandis que la section de « Bretagne Vivante » de Brest (opposée à celle de Morlaix) veux maintenant ester dans les prochaines semaines au Pénal car elle s’inquiète du stockage de l’infâme CSR (Combustible Solide de Récupération issu des déchets d’activités économiques et commerciales et d’encombrants…  pourtant emballé … dans des balles de 1,80 m x 1,1 m x 1 m et conçues par COMDEC PAAL). GREENBRETAGNE et ROBIN des BOIS, prescrivent sur ce site vers Morlaix, un traitement de choc, une visite d’urgence de la DREAL-Finistère, une mise en demeure d’enlèvement et de gestion de ces déchets pulvérulents et combustibles de ces balles instables qui commencent à s’éventrer puis à menacer l’environnement et le personnel.

Cette semaine, le service des ICPE de la préfecture à Quimper a fait une rétention à GREENBRETAGNE qui voulait justement obtenir le rapport des observations du Coderst 29 (suivant les recommandations de la CADA).. Le C.O.G.B in solidum avec l’association AE2D demande à être invité à la future visite – début octobre 2016 - du site vers Morlaix géré par GUYOT ENVIRONNEMENT, que le constat de l’huissier soit rendu public, qu’une purge soit exercée par Bretagne Vivante dans sa section de Morlaix, que des démentis officiels soient faits par la DREAL-29 sur le risque potentiels d’exportation de ces CSR par GUYOT ENVIRONNEMENT… au Maroc… où la polémique enflamme déjà les réseaux sociaux de nos frères marocains qui, par la voix du Forum Marocain des Droits de l'Homme, refusent d’être la poubelle des « déchets toxiques »… italiens !

Dans les Côtes d’Armor, à Ploufragan, le Collectif C.O.G.B in solidum avec la FAPEL 22 (Fédération des associations de protection de l'environnent et du littoral 22 dirigée par notre camarade énergique en matière juridique Muriel FIANNACCA) demande – via cette pétition – que le projet attribué à GUYOT ENVIRONNEMENT par KERVAL CENTRE ARMOR pour la construction d’une unité de tri et d’exploitation des installations de préparation de CSR, dans la ZI des Châtelets, soit annulé pour vice de procédure potentiel puisque le Coderst 22 en date du 16/10/2015 a pris sa décision…. sans le vote des associations environnementales. Et pour cause ! Le Coderst 22 était représenté par l’association environnementale « Côtes d’Armor Nature Environnement » (CANE) qui perçoit… des subventions de la part de ….. KERVAL CENTRE ARMOR. !

Idem pour le représentant qualifié et désigné par le préfet 22 de l’association « Eaux et Rivières de Bretagne » qui était bizarrement absent ce jour-là pour décider également de l’avenir d’autres ICPE. Le Collectif GREENBRETAGNE (C.O.G.B) a envoyé un mail – géré par le Cabinet du président - à la Région Bretagne sur les subventions attribuées aux associations de défense de l’Environnement bretonnes. Pas de réponse. Un autre service de la Région nous a certifié qu’ « Eaux et Rivières de Bretagne » percevait 215 000 € de la part du service de l’Eau via une convention de partenariat et ce, sur 2 ans (Autre source : Commission Permanente du 21/05/2115). Or, qui dirige la commission Environnement à la Région Bretagne ? Le président de KERVAL CENTRE ARMOR, Thierry BURLOT !

GREENBRETAGNE demande à ces 2 associations environnementales représentées au Coderst 22 de démissionner et de rendre des comptes au Peuple Breton ; au préfet des Côtes d’Armor d’élaborer un nouvel arrêté préfectoral de composition d’un nouveau Coderst 22 indépendant, Républicain et exempt de toute suspicion de « conflit d’intérêt potentiel » ! GREENBRETAGNE demande au préfet 22 de prendre en compte le caractère substantiel des modifications projetées pour cette Usine à poubelles et non pas de s’abriter sur la circulaire du ministère du 14/05/2012 qui prévoit que le caractère substantiel d’une installation est à évaluer au cas par cas. GREENBRETAGNE considère qu’il s’agit de modifications substantielles car la quantité annuelle de déchets non-dangereux réceptionnés sur le site, y compris les déchets en transit, se traduira pas une augmentation des volumes de 85 % (ce que reconnaît la DREAL Ut-22), que l’on crée ex nihilo une entité nouvelle de CSR de 19 500 T/an qui viendra s’ajouter aux augmentations des activités de transit et de traitement.

GREENBRETAGNE demande au Sénat et à Mme la ministre de l’Environnement de nous préciser pourquoi un fonctionnaire chargé de Conseils en aménagement à la DDTM (Direction Départementale des Territoires et de la Mer) était-il membre de la CAO (Commission d’Appel offres) de KERVAL OUEST ARMOR le 20/06/2014 (attribution du marché public de « Conception, réalisation et exploitation de l’unité des Châtelets ») ?

Quelle charte de déontologie appliquer aux Côtes d’Armor ? Le Collectif GREENBRETAGNE demande donc au préfet 22 qu’une procédure d’autorisation soit retenue pour cette Usine à poubelles par les services de l’Etat afin d’informer correctement les populations locales et riveraines tenues dans l’ignorance, qu’une étude d’impact sur les dangers réels des CSR (risques de dioxines) soit mise en place, que toutes les délibérations de KERVAL OUEST ARMOR qui ont découlé de cette parodie de Coderst doivent être de facto annulées, qu’une CSS (Commission de Suivi de Site) soit établie par KERVAL avec la participation future de GREENBRETAGNE (Jean-Benoît ORVEILLON, Directeur partenariat et Economie circulaire de KERVAL est ok), que la protection de la nature et des animaux dont les 37 890 oiseaux pour 69 espèces différentes des Côtes d’Armor soit pleinement prise en compte par les services de l’Etat. (GREENBRETAGNE a demandé un inventaire des oiseaux dans la vallée du Goëlo Ploufragan à Yann LE MEUR, l'ornithologue amateur de Ploufragan. Source : Ouest-France – 20/04/2014) !


Marc-Claude de PORTEBANE - Porte-parole de GREENBRETAGNE - Porte-parole du Collectif de La Ligue de Combat contre les Cruautés envers les Animaux

DEFINITION DES CSR :

Les CSR constituent une des familles de combustibles de substitution produits à partir de déchets, aux côtés des biocombustibles solides (déchets de bois non traité), des combustibles issus des déchets dangereux (solvants, huiles, etc.) et des combustibles spécifiques (pneus, farines animales, etc.).

Lien de la Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux :

 https://www.facebook.com/liguedecombatcontrelescruauteenverslesanimaux/

Lien du Collectif GREENBRETAGNE :

http://collectif-greenbretagne.e-monsite.com/

et

https://www.facebook.com/greenbretagne/

------------------------------------------------------------------

Cimentiers français et Barons de foire feront-il du Maroc

Méga poubelle CSR mondiale grâce à Bretagne rosâtre ?

Entre poire et fromage, de Brest à Casablancaca :

le Maroc doit nous dire quelles natures sont ses relations

avec GUYOT Environnement installé en Bretagne !!!!

Guyot csr 001

En 2015, la consommation française de ciment opérait un recul pour la quatrième année consécutive en chutant à 17,2 millions de tonnes (-5,3% par rapport à 2014). "Le niveau de consommation de 2015 est revenu au niveau de consommation de 1964 (18 Mt). Pour une industrie lourde, avec des effectifs qui ne sont pas flexibles, on ne peut pas rester longtemps à ce niveau d’activité" indiquait Raoul de Parisot, le président du Syndicat français de l’industrie cimentière (Sfic).

Selon le magazine (L'Usine nouvelle - 31/03/2016) qui citait Raoul de PARISOT : "Environ un tiers de la production cimentière française est adressée au secteur du logement, un tiers est réparti entre le non-résidentiel et l’entretien-rénovation, et le dernier tiers revient aux travaux publics. 351 800 logements ont été mis en chantier en 2015 (+0,3% sur un an), contre 500 000 en 2007. Le logement individuel accuse une chute de 4,1%, tandis que le collectif a progressé de 4,8%. Les mises en chantier non-résidentielles ont quant à elles perdu 8,4%. Le décrochage le plus fort concerne les travaux publics, avec une chute de 9,7% du montant des marchés conclus, lequel est revenu à son niveau de 2001. La baisse des dotations aux collectivités pénalise la commande publique".

Alors dans quelle direction les cimentiers vont-ils encore faire des économies puisque les ventes chutent ?

L'industrie cimentière dit vouloir chercher à augmenter la part des combustibles alternatifs, à économiser les matières premières non renouvelables en leur substituant des déchets minéraux et à favoriser la valorisation des bétons de déconstruction. Objectif : créer un écosystème industriel de proximité où les déchets des uns deviennent les matières premières des autres.

Pour cela, tous les slogans les plus alléchants les uns que les autres sont mis en exergue pour ne pas effrayer les populations locales comme ceci : " L’économie circulaire constitue l’approche fondamentale pour garantir l’approvisionnement durable du ciment à des prix compétitifs dans le respect des hommes et de l’environnement.".

Afin de lutter contre les gaspillages de ressources, la loi de transition énergétique pour la croissance verte fixe l’objectif de réduire de moitié les quantités de déchets mises en décharge et d’atteindre 65 % de recyclage d’ici 2025. En complément, la loi prévoit une amélioration de la valorisation énergétique pour les déchets non recyclables (principalement les refus issus de centres de tri). Après préparation, ces déchets peuvent être utilisés dans des installations adaptées sous forme de Combustibles Solides de Récupération (CSR) et fournir de l’énergie, en substitution aux énergies fossiles.

On estime à 2,5 Mt/an la quantité de CSR pouvant être produite d’ici 2025. Aujourd’hui, la capacité de valorisation (en cimenterie notamment) est de seulement 1 Mt/an.

Afin de contribuer à la structuration d’une filière de valorisation énergétique des déchets, dans une logique d’économie circulaire, de préservation des ressources et d’indépendance énergétique, l’ADEME, lance de nombreux appels à projets Energie CSR.

La finalité étant de susciter le développement d’unités de production d’énergie à partir de CSR, soit un potentiel énergétique de 100 MW par an d’ici 2025 soit entre 5 et 10 unités par an.

L’objectif est de faire émerger de nombreux projets d'unités de production d'énergie qui doivent :             

- proposer un plan d’approvisionnement, dans la durée, sur les quantités et la qualité des CSR (en justifiant notamment l’extraction préalable des matières destinées au recyclage) ;

- être dimensionnées pour répondre à une demande locale en énergie en se substituant à un combustible fossile ;

- obtenir un bon rendement de valorisation de l’énergie produite (chaleur uniquement en métropole, chaleur ou électricité dans les outre-mer)".

L'ADEME, les cimentiers, les EPCI avec sans fiscalité propre, certaines Régions ne cessent de nous abreuver de messages "verdâtres" parce que cela fait plus "écolo", alors que dans la pratique, les mensonges et le mépris total des populations ne cessent de s'accentuer comme avec cette histoire de marché à un ferrailleur de Brest : GUYOT Environnement, une entreprise qui a déjà eu maille-à-partir avec la justice de Lorient, comme l'a révélé "Le Télégramme" (16/06/2015).

En effet, notre confrère nous confiait que "Dans un contexte de hausse du cours des métaux et de délinquance accrue, la législation avait été durcie. A partir du 1er février 2011, les paiements en espèces pour l'achat de métaux ne devaient pas excéder 500 EUR par transaction. La cellule Tracfin avait alors épinglé le groupe Guyot-environnement. Deux de ses sociétés ont été condamnées, hier, à de très fortes amendes pour avoir délivré des bons de pesée inexacts.

Le 30 mars dernier, comparaissaient, devant le tribunal de Lorient, deux responsables des SARL Guyot-Environnement et de la SAS Guyot-Environnement-Groupe, ainsi que leur co-gérant à qui il était reproché des faux par altération frauduleuse de la vérité dans un écrit, et ce durant le premier semestre de l'année 2011. Le tribunal avait alors mis son jugement en délibéré, après que le représentant du parquet ait réclamé la condamnation de chacune des sociétés à une amende de 100.000 EUR, et celle du co-gérant à six mois de prison avec sursis. C'est bien la peine que le tribunal a retenu contre ce dernier. Mais concernant les deux sociétés, l'amende se révèle beaucoup plus lourde, puisque chacune des sociétés est condamnée à 200.000 EUR.

Pour une meilleure traçabilité

En cause, des bons de pesée de métaux qui ne correspondaient pas à la réalité des transactions. C'est par le biais d'un signalement de Tracfin (cellule de traitement du renseignement et d'action contre les flux financiers clandestins du ministère des Finances), parvenu le 30 mars 2012 aux services du procureur de Lorient, que le parquet s'était intéressé aux pratiques des groupes Guyot, et plus particulièrement à son site de Kervignac. En effet, jusqu'au 30 janvier 2011, les paiements en monnaie sonnante et trébuchante étaient possibles jusqu'à 3.000 EUR ou 1.500 EUR, selon que l'on était de nationalité française ou non. Ensuite, ce plafond avait été ramené à 500 EUR; sauf pour les achats de métaux auprès de ferrailleurs ou autres revendeurs. Et depuis le 31 juillet 2011, les paiements doivent obligatoirement se faire uniquement par carte bancaire ou chèque. Le but étant de lutter contre la délinquance liée à la revente de métaux, dans un contexte d'envol des cours des métaux, encourageant de nombreux vols, et pour veiller à une meilleure traçabilité des transactions.

Des transactions découpées.

Or, Tracfin avait constaté qu'entre janvier et août 2011, malgré le changement de législation, l'essentiel des achats de métaux par le site de Kervignac, continuait à être payé en espèces. En fait, la société contournait la législation en « découpant » la transaction. Ainsi, quand un client se présentait à l'entreprise, après avoir fait peser ses métaux sur le pont-bascule ou sur la table-bascule, l'entreprise devait lui délivrer le bon de pesée correspondant. Or, Tracfin avait observé que 526 transactions, portant sur un montant de plus de 630.000 EUR, avaient été découpées ; ce qui permettait, pour la même transaction, la délivrance de plusieurs bons de pesée établis à des dates différentes pour le même fournisseur ou au nom de membres de la famille de celui-ci, ou encore où le nom du fournisseur n'apparaissait pas.

Ne pas dépasser les 500 EUR

Le but était que chaque bon n'atteigne pas les 500 EUR fatidiques. Une façon de faire qui ne représentait pas un enjeu financier direct pour le groupe Guyot, mais qui lui permettait d'éviter que le client ne parte vers la concurrence. A la barre, les deux directeurs du groupe, s'étaient défendus d'avoir voulu détourner la traçabilité des métaux et avaient affirmé avoir appelé de leurs voeux que les paiements s'effectuent exclusivement par chèque. Ce qui est donc effectivement le cas aujourd'hui...".

Nonobstant cela, deux mois plus tôt, le 01/04/2015, nos camarades écologistes de l'association environnementale "ROBIN des BOIS" écrivaient à Pierrick MASSIOT, désormais ancien-président du Conseil régional de Bretagne, à Thierry BURLOT vice-président du Conseil Régional de Bretagne chargé de l'aménagement du territoire et de l'environnement,  au directeur de la DREAL Bretagne, au directeur de la subdivision de la DREAL des Côtes d’Armor.

Nos camarades parisiens de "ROBIN des BOIS" n'ont - comme ils l'ont confirmé cet après-midi à l'Idiot provincial - reçu aucune réponse ni en 2015 de la part du camarade MASSIOT ni en 2016 avec la nouvelle présidence Jean-Yves Le DRIAN de la région Bretagne !

La lettre de "ROBIN des BOIS" est tellement "incroyable", que l'on ne peut qu'être "Révoltés" devant le cynisme de ces élu-es de gauche de la nation France ou de la Région Bretagne - que nous avons mis au pouvoir contre l'infâme SARKOZY et ses sbires - vis-à-vis des VERITABLES associations environnementales. Et n'oubliez pas camarades qui sont les responsables directs de la mort de feu notre camarade Rémi FRAISSE à Sivens. Ne soyez pas dupes, SVP !

Nous reproduisons la lettre de Jacky BONNEMAINS remise de bonne main à ces Messieurs-dames du "Pouvoir de goache" qui se torchent de la démocratie - et qui font le lit du FHAINE -. Jean-Yves LE DRIAN ne pourra pas dire que "le savoir n'est pas une arme" :

"Robin des Bois tient à vous exprimer son inquiétude sur le projet Kerval fusionnant 4 syndicats mixtes des Côtes d’Armor.

Le marché a été attribué à un ferrailleur de Brest, Guyot Environnement. Le devis initial de la modernisation et de l’extension de la plateforme dépasse 20 millions d’€.

L’équilibre financier de cette unité virtuelle se fonde en particulier sur la production de 40 à 50.000 t de Combustibles Solides de Récupération (CSR).

Les CSR bénéficient à l’heure actuelle d’un flou juridique et normatif et d’un

emballement qui permet à leurs producteurs éventuels d’évoquer des exutoires et des commercialisations fantaisistes et douteux.

C’est ainsi que Guyot Environnement cite dans son offre de marché des usines pilotes susceptibles de convertir à des coûts économiquement acceptables de la biomasse ou des déchets en électricité et une filière marocaine, sans aucun doute, une cimenterie.

Cette cimenterie est immédiatement disponible mais la perspective d’un trafic régulier entre Brest ou Saint-Brieuc et un port marocain n’est pas acceptable du point de vue de la sécurité maritime et ferait de la Bretagne une exportatrice de déchets sous le contrôle de la convention de Bâle.

Nous rappelons en effet que le Ministère de l’Ecologie n’entend pas à juste titre sortir les CSR du statut de déchets et que leur combustion dans des chaufferies collectives ou industrielles exposerait les populations et l’environnement à des risques sanitaires et à des rejets atmosphériques polluants.

Un groupe de travail CSR sous la conduite du Ministère de l’Ecologie :

- Robin des Bois en fait partie

- entame ses travaux courant avril.

Compte tenu de l’improvisation du projet et de son coût,

il y a des risques de dérives financières et juridiques et de constitution d’un stock de résidus ingérables.

La plateforme des Châtelets a suffisamment connu de déboires techniques et de contentieux pour que le Conseil Régional de Bretagne et les services de l’Etat exercent toute

Leur vigilance dans l’examen de l’évolution du dossier.

Enfin, le dossier Kerval n’a pratiquement pas été abordé dans l’enquête publique sur le Plan de Prévention et de Gestion des Déchets non dangereux de Côtes d’Armor.

Donc, nous sommes dans l’attente de votre réponse à ce sujet.

Merci de nous indiquer dans votre réponse la période où il est prévu de lancer une enquête publique sur ce projet. ..."

L'Idiot provincial a donc décidé de mobiliser ses camarades en Bretagne !

De Saint-Brieuc à Casablanca, la Vérité crèvera l'écran noir des rapports entre cimentiers et CSR, entre Brest et le Maroc qui est un pays respectable et non la future poubelle mondiale des Combustibles de Récupération (CSR) composés - en partie - de couches-culottes malodorantes et colonialistes !

A suivre : Marc-Claude de PORTEBANE

La Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux lance campagne nationale !

"Suis triste parce que les êtres humains

font beaucoup de mal aux animaux.

Si toi tu nous aimes, partage" !

Zaer

Corridas, zoos, animaux maltraités que des actions en perspective sur le terrain...

Les militant-es de la Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux vont bientôt lancer une campagne nationale de sensibilisation sur l'abandon des animaux avant les vacances estivales 2016.

Plus de 300 camarades en France et 75 à l'étranger sont mobilisé-es sur le terrain des actions. N'hésitez pas à nous contacter pour plus d'infos.

Responsables :

- Marc-Claude de PORTEBANE (Fondateur)

- Isabelle DAIRAIN (Auvergne-Rhône-Alpes)

- Claire FILIPPI (Paris - Lille)

- Patrice MANIER (Bretagne)

- Silvia de LUNA (Suisse)

- Anne-Marie TOUBOUL (Tunisie)

- Léon de PORTEBANE (Cuba - Amérique latine - Chine - Russie - Grèce)

Lien Facebook : https://www.facebook.com/liguedecombatcontrelescruauteenverslesanimaux/

Déguisé en footballeur le Collectif ZADiste C.H.U.P.A trouble inauguration stade La Gouyonnière Andrézieux-Bouthéon !

Plus de 500 tracts distribués par le collectif ZADiste

'Halte Usine à poubelles vers Andrézieux-Bouthéon"

déguisés en footballeurs ce matin inauguration

stade "l'Envol Stadium" !

And foot 044Des anarcho-stal' de Lyon et des écologistes de la région de Saint-Etienne sont venus ce matin aider le Collectif 'Halte Usine à poubelles vers Andrézieux-Bouthéon" (C.H.U.P.A) à distribuer plus de 500 tracts contre le projet d'Incinérateur CSR (Combustible Solide de Récupération issu des poubelles des 600 000 habitants de la Loire et dégageant des dioxines dangereuses pour la santé) vers la zone l'Orme/Les Sources (Andrézieux-Bouthéon, Veauche, Saint-Bonnet-les-Oules) ou la ZAIN Opéra parc international (Andrézieux-Bouthéon-La Fouillouse) d'ici l'horizon 2020.

And foot 036Tandis que les camarades-femmes tractaient aux alentours du stade, les camarades-hommes s'étaient déguisés en "footballeurs" et distribuaient ainsi plusieurs tracts informant les habitants de la région contre le projet de Méga Usine à poubelles Méthanisation/Incinérateur CSR à proximité immédiate de ce stade où jouaient ce matin de très jeunes enfants.

AsfLes ZADistes marxistes du C.H.U.P.A avaient planifié cette "opération-tractage" depuis de longues semaines avec leurs camarades stéphanois et lyonnais de l'Ultra gauche. Pas un mot ne devait filtrer, que ce soit sur internet et surtout pas sur aucun téléphone portable. Certains camarades étaient présents dès la veille et avaient planté la tente dans les bosquets environnants.

And foot 071D'autres camarades profitant de la rigueur semi-hivernale avaient enfilé anoraks à capuche ce qui faisait dire au maire de la commune voisine La Fouillouse, Yves PARTRAT (en reconnaissant certains ZADistes) "Mais qui sont  ces intrus ?".

And foot 053Tandis que Jean-Claude SCHALK, le maire d'Andrézieux-Bouthéon, coupait le ruban de l'inauguration, d'autres élus comme l'opposant de droite Jean-Marc-PANGAUD ou l'élu frontiste Marcel JACOB se marraient devant ses drôles de "footballeurs" aux maillots de toutes les couleurs ou bien emmitouflés et méconnaissables qui diffusaient les tracts contre les dioxines : "L'Incinérateur à poubelles sera à droite d'une usine Seveso, le stade de foot sera à gauche juste en face".

D'ores et déjà, les ZADistes anarcho-marxistes du Collectif C.H.U.P.A annoncent un été "super chaud" sur tout le territoire du SYDEMER (le porteur du projet d'Incinérateur CSR stéphanois) qui représente plus de 600 000 habitants, de Feurs à Bourg-Argental, de Saint-Chamond à Firminy en passant par Saint-Etienne.

And foot 024Fort de sa puissante mobilisation, le Collectif C.H.U.P.A. vient de recevoir l'aide précieuse d'un syndicat "autonome" et d'une association environnementale qui se bat contre les projets éoliens dans la Loire.

Les cadres du Collectif C.H.U.P.A et de la Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux (Lien Facebook : https://www.facebook.com/liguedecombatcontrelescruauteenverslesanimaux/?ref=bookmarks) viennent de fonder l'association AURA Environnement qui a déjà pris pied dans la Drôme vers Valence, vers Lyon et dernièrement dans la région de Vesoul en Haute-Saône.

Au menu d'AURA Environnement : tous les sujets de protection environnementale et de protection animale, car tout n'est pas bon dans le cochon, surtout lorsque l'on "dégrade" son image lors de manifestations dominicales qui donnent la nausée aux protecteurs des animaux de ferme !

And pig 001

Alès : la France n'est pas une terre de corrida

Référendum dans la ville d'Alès

pour ou contre la corrida

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Referendum_dans_la_ville_dAles_pour_ou_contre_la_corrida/

A1819

Arrivé d'Espagne vers 1853, ce spectacle sanguinaire va être autorisé dans certaines régions proches de ce pays. Mais la loi, ne dit pas au bout de combien de temps une "pratique" importée devient une TRADITION.
Quelques départements français ont fait valoir une "TRADITION locale ininterrompue" qui ne correspond à aucune réalité historique.

Et comme cela ne suffisait pas, cette barbarie d'un autre âge est désormais inscrite au patrimoine immatériel de la France !

C'est pourquoi, les membres du CRAC considèrent que la corrida n'a pas sa place à Alès, capitale des Cévennes, pas plus qu'elle n'aurait sa place d'ailleurs à Paris, Strasbourg ou Nantes... et demandent à Monsieur le maire d'Alès Max Roustan d'organiser un référendum dans sa ville pour ou contre la corrida.

Vu le peu de fréquentation des arènes, nous sommes sûrs que le NON l'emporterait !

Retrouvons les joies des véritables fêtes de TRADITION LOCALE FRANCAISE. Il est urgent d'agir car il faudra du temps pour effacer de nos mémoires les gémissements des taureaux sacrifiés au nom de la folie meurtrière de l'espèce humaine..

Du temps pour ôter les traces du sang qui imbibe les arènes...

Nous espérons que d'autres villes dites "taurines" laveront leur honneur en suivant alors l'exemple d'Alès..

---------------------------------------

RETROUVEZ nos CAMARADES-MILITANTS :

Aaa2

- LIGUE de COMBAT contre les CRUAUTES envers les ANIMAUX :

https://www.facebook.com/liguedecombatcontrelescruauteenverslesanimaux

- COLLECTIF ZADISTE STOP GOLF MONTCOMBROUX-LES-MINES :

https://www.facebook.com/collectifzadiste.stopgolf.montcombrouxlesmines?hc_location=ufi

PETITION : Projet de ZAD verte pour dire STOP au projet de golf à Montcombroux-les-Mines (Auvergne) (V)

Appel de la Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux

10 000 Signatures, SVP !

A l'attention : de Messieurs les présidents de l'Union Européenne et de Monsieur le Président de la République française

Golf 078

Merci de cliquer sur le lien ci-dessous :

http://www.mesopinions.com/petition/nature-environnement/projet-zad-verte-dire-stop-projet/13917

Les services de l'Etat ont perdu tout sens des réalités en autorisant un projet de golf à Montcombroux-les-Mines (Est de l'Allier) où se concentrent une faune et une flore importantes en Auvergne.

En 2007, la SARL Société Montcombroux Golf dépose un dossier de demande d’autorisation. Ce dossier est complété en 2010, soumis à enquête publique l’année suivante, puis examiné par le CODERST 03 (Conseil départemental de l’environnement et des risques sanitaires et technologiques) de l’Allier le 30 septembre 2011. Il est finalement autorisé par le Préfet de l’Allier le 10 novembre 2011.

Le périmètre du projet s’étendra sur plus de 300 hectares dans la vallée du Haut-Roudon. Il prévoit notamment :

- trois hameaux de 275 villas et 136 appartements (41 000 m2 au total) ;
- un hôtel de 4 500 m2 (96 chambres) avec parking ;
- un parcours de golf de 27 trous (3 boucles de 9 trous) ;
- un réseau d’arrosage du golf ;
- un parking de 200 places ;
- un restaurant, un clubhouse, des villas, bureaux et appartements, une piscine couverte… (3 600 m2 au total) ;
- un centre équestre (400 m2) ;
- 4 retenues d’eau (environ 110 000 m3 au total).

Coût annoncé : 120 millions d’euros H.T. (fonds privés).

Tout cela pour un « tourisme » éclectique, à une 1 heure de route de Moulins et de Vichy, et à 1 heure 50 de Clermont-Ferrand !

Sur ce domaine du château de Montcombroux, 3 années après l’autorisation, le massacre a commencé cet automne 2014 avec les premiers travaux, ceux de déboisement. 15 hectares seront décapités. Sur les 300 hectares du périmètre, 75 % sont en zone agricole. 30 hectares sont des terres cultivées.

Eu égard à la présence de plusieurs centaines de différentes espèces végétales et animales, les services de l’Etat ont été interpellés en décembre 2014 pour connaître la réalité de la procédure devant le Conseil national de la protection de la nature et des dérogations à l’interdiction de destruction des espèces ou habitats protégés, répertoriés au niveau des directives européennes (« Oiseaux sauvages » et « Habitats »), nécessaires à l’exécution des travaux. La réponse de la Direction départementale des territoires (DDT) de l’Allier est toujours attendue.

La DREAL Auvergne vient également d’être saisie sur ce point et d’être interrogée quant au respect des dispositions de l’arrêté préfectoral interdisant la réalisation des défrichements dans les secteurs d’intérêt batrachologique et chiroptérologique entre novembre et juillet (période d’hibernation et de reproduction).

Non seulement les travaux de déboisement ont débuté mais des villas sont déjà mises en vente par la société alors, pourtant, que les permis d’aménager n’ont pas encore été délivrés voire même déposés !

Nous, collectif Zadiste, à l'image de Sivens, de Roybon ou de Notre-Dame-Des-Landes, défenseurs des animaux et de la nature, nous demandons sur le site de notre future ZAD l'intervention de la LPO (Ligue de Protection des Oiseaux) et de l'Etat pour que cessent le massacre de la nature, le futur arrosage intense de pelouses, l’usage massif d’herbicides, de taupicides et autres répulsifs.

Marc-Claude de PORTEBANE
Ancien candidat à la députation de l'Auvergne

Quel avenir pour les chats errants dans la région de Vals-près-le-Puy en Haute-Loire ?

Chats errants vers Vals-près-le-Puy :

la Ligue de combat contre les

cruautés envers les animaux au secours

des chats errants en Haute-Loire !

Aa22

L'Idiot provincial, les militantes et les militants de la Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux sont mobilisé-es pour savoir dans quelles circonstances plusieurs chats errants auraient disparu ou retrouvés morts et ce, après une alerte de la SPA de la Haute-Loire.

D'ores et déjà, nos camarades sont sur le terrain et veulent en savoir plus, même si à la mairie de Vals (banlieue du Puy-en-Velay), on commence déjà par nous dire que "l'on ne sait rien".

La Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux appelle à la vigilance l'ensemble de ses sympathisant-es afin que la vérité éclate sur la place publique.

Après les fusillades contre des chats errants à Bournezeau en Vendée où notre appel à la mobilisation est passé de local à national (relais Ouest-France, radio France Bleu Pays d'Auvergne), nous demandons au services de l'Etat de se montrer "intraitables" avec ceux qui font "joujou" avec les armes à feu ou qui tuent les chats errants d'une manière ou d'une autre !

Au Puy-en-Velay, fin 2014, des chats auraient déjà été piégés avec un collet " fait maison" un fil de fer double et entortillé. Ces animaux auraient présenté des blessures importantes, au niveau du cou et sur l'abdomen.

La série noire semblerait donc continuer de plus belle dans la région du Puy-en-Velay.

Seule une forte mobilisation nationale aurait des répercussions pour faire "bouger" localement les choses alors que la SPA de la Haute-Loire semble "enfermée" dans le mutisme.

Rejoignez-nous : www.facebook.com/liguedecombatcontrelescruauteenverslesanimaux.

A suivre.

K1

Contact : marc-75@laposte.net

SALON INTERNATIONAL DE L’AGRICULTURE 2015 : 1ère sortie 2015 de la Ligue de Combat contre les Cruautés envers les Animaux !

La Ligue de Combat contre

les Cruautés envers les Animaux

vous donne RDV samedi 21/02 à 8h30

place de la Porte de Versailles à Paris contre les

élevages intensifs des gros bonnets de la FNSEA !

www.facebook.com/liguedecombatcontrelescruauteenverslesanimaux.

Aa307

Les militantes et les militants anarcho-bolcheviques de la "Ligue de Combat contre les Cruautés envers les Animaux" vous donnent RDV pour un vaste rassemblement de soutien et de coordination avec la Fondation Brigitte Bardot, place de la Porte de Versailles, (Esplanade du 9 novembre 1989 – PARIS 15ème), le 21 février 2015, de 8h30 à 11h30.

A1824

Les organisations partenaires dénoncent l’industrialisation de l’élevage, la multiplication des projets de "fermes/usines" intensives, le danger du traité Tafta sur les réglementations européennes "bien-être", la politique agricole menée par le gouvernement…

MERCI DE SIGNER MA PETITION

PLUS DE 11 000 SIGNATURES :

"Halte au projet de porcherie aux Bouys

à Chirat l'église dans l'Allier"

http://www.mesopinions.com/petition/nature-environnement/halte-projet-porcherie-aux-bouys-chirat/10827

A1845

QUELQUES EXEMPLES :

Après la "ferme/usine" des 1000 vaches dans la Somme, un autre projet est sur le point d’aboutir, celui de la "ferme/usine" des 1400 veaux dans la Creuse. A Monts, en Indre-et-Loire, une exploitation laitière concentrera 2200 animaux. A Loueuse, dans l’Oise, une SCEA souhaite multiplier l’effectif de son élevage pour le porter à plus de 3000 porcs en bâtiment. A Beauval, dans la Somme, un poulailler géant emprisonnera, dans deux bâtiments et sans accès extérieur, 250 000 poules. Idem à Missé, dans les Deux-Sèvres, où la Préfecture a déjà donné son accord pour tripler la capacité d’un élevage qui passera de 100 000 volailles à plus de 350 000 ! Les exemples sont toujours plus nombreux, toujours plus effrayants…

Aaa32
NOS DEMANDES AU MINISTRE DE L’AGRICULTURE

- Faire respecter l’Article L214-1 du Code Rural qui dispose que "tout animal étant un être sensible doit être placé par son propriétaire dans des conditions compatibles avec les impératifs biologiques de son espèce" ;

TOUS les systèmes de cages étant incompatibles avec les besoins biologiques des espèces concernées (poules, lapins, visons…), ce type d’élevage doit être interdit !

Par ailleurs, l’animal reconnu (en droit national et européen) comme étant un être sensible, il est indispensable, c’est même un devoir, de ne pas provoquer de souffrances évitables : mutilation des animaux (porcelet, volaille…), abattage sans étourdissement préalable, etc....
Aa308

RASSEMBLEMENT UNITAIRE

Le 21 février, lors de l’inauguration du Salon International de l’Agriculture, les défenseurs des animaux seront présents, porte de Versailles, pour dénoncer une "vitrine" trompeuse, mensongère, loin de la réalité de l’élevage mais aussi du transport et de l’abattage des animaux de "ferme".

Rejoignez-nous !

* Attention, à ce stade nous n’avons pas encore d’autorisation préfectorale pour le rassemblement (ce que nous ne pourrons avoir, de toute façon, que quelques jours avant la date de l’événement)

Organisations de défense des animaux, militants, citoyens... TOUS sont les bienvenus à ce rassemblement d'opposition aux élevages intensifs. Défendons ensemble, dans un mouvement unitaire et apolitique, les animaux ! Merci par avance de partager cet événement :
https://www.facebook.com/events/1561576824089904/?ref_newsfeed_story_type=regular

Le rassemblement est prévu le matin de l'inauguration du Salon de l'Agriculture (21 février dès 8h30)... C'est tôt mais c'est le moment où médias et politiques sont présents. Ensuite, pour ceux qui veulent rester à faire du tractage et informer les visiteurs de l'après-midi, c'est possible, mais cela ne s'inscrit plus dans le cadre de la manifestation déclarée auprès de la Préfecture de Police.

La "Ligue de Combat contre les Cruautés envers les Animaux" explore d'autres projets de manifestation à ce salon international 2015 de l'Agriculture et n'exclut aucunes autres actions, style "coup de poing ALF", afin que le grand public connaisse l'enfer des animaux élevés en batterie dans des cages immondes et ne soient plus exploités par le lobby agricole ultra productiviste made in FNSEA !

Action Camarades ! Je ne veux que les plus fanatiques de la P.A (Protection Animale) !

Kamarade n°1 - K1

Projet de ZAD contre la ferme immonde des 1 000 veaux à Saint-Martial-le-Vieux dans la Creuse !

Après SIVENS, ROYBON, NOTRE-DAME-des-LANDES :

la Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux

étudie un projet de ZAD contre la ferme des 1 000 veaux

à Saint-Martial-le-Vieux dans la Creuse !

Aa238

Plusieurs de nos camarades ont répondu, hier après-midi, "présent" à l'appel de la "Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux"...

Aa244

....et d'autres associations de protection des animaux comme OEDA (Oui à l'Etourdissement Dans les Abbatoirs) afin de s'opposer fermement à l'immonde projet de centre d'engraissement où seront enfermés 1 000 veaux, et qui est en cours de construction à St-Martial-le-Vieux, en Creuse.

Aa245

Alors que plusieurs de nos groupes étaient en contact direct dans les fermes avoisinantes avec les populations locales, d'autres de nos camarades ont fait "diversion" afin d'être bien visibles lors de cette manifestation dite "Péperre".

Aa247

Les militantes et les militants de la "Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux" se sont mis d'accord avec certains opposants locaux pour organiser une vaste ZAD (Zone A Défendre) où nous aurons besoin de la mobilisation de nos camarades retenus à Notre-Dame-des-Landes (44), à Roybon (38) ou à Sivens (81).

Aa242

L'organisation révolutionnaire secrète de l'UMA (Union maoïste Auvergne) devra décider dans les prochains jours quand et où nous interviendrons que ce soit à Saint-Martial-le-Vieux en Creuse contre ce centre d'engraissement de cette ferme où seront enfermés 1 000 veaux innocents et à La Croix-aux-Perches dans l'Eure-et-Loire pour soutenir notre camarade le maraîcher BIO en lutte contre les sbires de la FNSEA.

Donc, pour l'instant, il n'y aura pas de communication officielle sur notre projet de ZAD.

Nous donnons RDV cette semaine à tous nos camarades révolutionnaires, mercredi 4 février à 20h30, à La Chapelle-sur-Erdre (Nantes Métropole) pour participer au débat : "Luttes environnementales & sociétales actuelles, champs d’expérimentation des répressions policières & judiciaires ?"

Car, depuis la manifestation du 22 février 2014 à Nantes, de nombreux événements ont marqué les esprits, mêlant violence et répression, interprétations média-tiques et réactions citoyennes.

Ce mélange des vécus, cette profusion d’informations, dont les sources sont souvent à requalifier, ont de réelles répercussions sur nos opinions personnelles.

C’est dans un souci de transparence et de vérité, pour permettre à chacun de participer à un débat citoyen éclairé, que la Coordination des organisations des opposants à Notre Dame-des-Landes prépare depuis octobre une soirée débat, sous forme de table ronde dont la pierre angulaire sera la prise de parole d’invités afin de se créer une culture commune.

Au-delà des clivages institutionnels, la problématique sous-jacente aux luttes environnementales actuelles est de devoir subir la répression policière. En sont-elles un champ d’expérimentation ? Comment s’articulent dans ce contexte le respect des libertés individuelles, la protection des citoyens et les mesures de répression ?

Si notre démarche a débuté en septembre par une lettre ouverte aux députés et sénateurs à l’occasion d’une loi « anti-terroriste » votée en novembre 2014, elle a été bousculée par les événements graves qui marquent cette fin d’année et ce mois de janvier endeuillé.

Ce contexte pose à nouveau la question : « plus de sécurité contre moins de liberté ? » et mérite d’être mis en lumière par ces trois interventions suivies d’un débat citoyen :

- Laurence Blisson, Secrétaire générale du Syndicat de la Magistrature.
- Un(e) membre de la Ligue des Droits de l’Homme.
- Luc Douillard, Obslab-Nantes, soutien aux blessés par la police.

Cette table ronde du 4 février 2015 sera animée par le journaliste, Nicolas de La Casinière.

Salle Jean-Jaurès – rue Jean-Jaurès

La Chapelle sur Erdre - 20h30

Organisation : coordination des organisations opposées à Notre-Dame-des-Landes

INFOS : www.facebook.com/liguedecombatcontrelescruauteenverslesanimaux.

Contact : acipa.info@free.fr

Nos vidéos sur les ZAD : http://youtu.be/as6H6fumzuU, http://youtu.be/quuR50YdaPI et http://youtu.be/KPhZxpF_tzs 

K1

Mobilisation générale de la Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux CONTRE la ferme des 1 000 veaux en Creuse

Depuis 5h ce matin dans le froid glacial

nos militant-es sont déjà sur place

avec leurs masques à gaz !

www.facebook.com/liguedecombatcontrelescruauteenverslesanimaux.

Aa235

RDV ce samedi 31 janvier 2015, à 13h30, Place du 19 mars 1962, à La Courtine !

Un centre d'engraissement de plus de 1000 veaux va voir le jour en Creuse.

Des veaux entassés dans des hangars, gavés au maïs et soja OGM. Par ailleurs, nous n'avons aucune garantie quant au mode d'abattage, il se pourrait que les veaux soient égorgés en pleine conscience.

On passe d'un système artisanal et familial à un système industriel, symbole de l'exploitation de l'animal à outrance et de graves répercussions sur l'environnement.

Aa236
Projet porté par un collectif d'éleveurs, la SAS Alliance Millevaches, avec lequel le Groupe Les Mousquetaires Intermarché vient de signer un contrat exclusif, il pourrait être subventionné à hauteur de 625000 euros par l’État (Conseil Régional, Conseil Général, Ministère de la Défense). Le Conseil Régional hésite et prendra une décision fin janvier. C'est donc le moment de faire entendre nos voix !

Le 31 janvier, notre nombre pourra, à lui seul, influer sur l'accord des subventions et le maintien du contrat avec le seul client, la SVA Jean Rozé !

Nous comptons sur vous tous, vous tous qui avez empêché l'ouverture de l'abattoir de Guéret !

Ce que nous avons réussi à Guéret, nous pouvons le réussir à St Martial-le-Vieux !

Toutes les associations et citoyens (*) sont les bienvenus et peuvent venir avec leurs propres visuels. Nous vous remercions par avance de diffuser l'information à votre réseau.

(*) Rappel Important: L'égorgement en pleine conscience est exigé par le Groupe Les Mousquetaires Intermarché, preuve que le problème est loin d'être religieux. Tout slogan, pancarte... à caractère raciste ou anti religieux sont formellement interdits. Si vous souhaitez lutter contre une communauté, vous ne serez pas les bienvenus et nous vous invitons à vous rapprocher de groupes qui partagent votre haine stérile.

Aa237
Évènement covoiturage et hébergement :
https://www.facebook.com/events/590478014418379/

Réservations pour le car de Paris / Orléans: https://www.facebook.com/events/1597032283860979/?ref_notif_type=plan_admin_added&source=1

Réservations pour le car de Besançon:
https://www.facebook.com/events/398393863659687/?ref_newsfeed_story_type=regular

Réservations pour le car de Lyon:
http://boutique.l214.com/transports


Évènement Facebook: https://www.facebook.com/events/940934929252363/

Covoiturage région Centre: https://www.facebook.com/events/691525877632660/?ref=3&ref_newsfeed_story_type=regular

Les possibilités de voyage en car seront annoncées au fur et à mesure.

Img 6206

Merci de respecter les consignes. N'oubliez pas de prendre vos masques à gaz et un petit flacon de lait pour vos yeux. Ne prenez qu'une pièce d'identité sur vous et votre manuel de consignes en cas d'arrestation (Guide du manifestant édité par le Syndicat de la Magistrature). Pas de portable, SVP. Aucune provocation ne sera tolérée. Mobilisez-vous par groupes de 2. Ne restez pas concentrés inutilement.

K1 (Camarade n°1)

Rongeurs dans ces bidons Animalis Clermont-Ferrand : la "frappe" de l'Idiot provincial commence à porter ses fruits à la préfecture 63

Le préfet de l'Auvergne prend très au sérieux

notre "alerte" concernant ces pauvres rongeurs

enfermés dans ces grands seaux en plastique

chez ANIMALIS à CLERMONT-FERRAND !

Img 7620

Img 7622

Samedi dernier en début de soirée, l'Idiot provincial accompagné d'une poignée de militantes et de militants de la "Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux" est allé rendre une amicale visite à Animalis à Clermont-Ferrand afin de sensibiliser l'opinion publique sur la condition de vie de ces petits rongeurs enfermés dans de grands seaux, sans boire, pendant au moins plus d'une heure.

Dimanche après-midi, nous alertions le cabinet de Mr le préfet de la région Auvergne - en référence à nos preuves publiées sur le site de l'Idiot provincial - sur ce qui nous paraissait inadmissible au vu de la réglementation sur les conditions de sensibilité et de transfert de ces petits animaux au sein d'une animalerie connue au niveau national, que ce soit au niveau positif ou au bas niveau négatif.

La DDPP 63/SPPAE a répondu à l'Idiot provincial que "Ce dossier est suivi par le Service Production Primaire, Animal et Environnement. Les investigations nécessaires vont être engagées dans les meilleurs délais.".

Restons vigilants. Armons-nous de patience (limitée) !

A suivre

MCDP

Scandale : le "paradis" pour ces petits lapins d'Animalis à Clermont-Ferrand en taule dans un seau en plastique !!!

Est-il normal que de petits rongeurs

en l'espèce des petits lapins soient

enfermés dans un grand seau en plastoc'

chez Animalis à Clermont-Ferrand ?

Img 7619

L'Idiot provincial accompagné de quelques camarades de la Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux est allé rendre une amicale visite à l'enseigne Animalis située au 218, Boulevard Gustave Flaubert à Clermont-Ferrand dans le Puy-de-Dôme.

"Bienvenue dans les animaleries Animalis, les magasins des animaux à vivre et à aimer" comme le souligne Animalis sur son site internet.

Img 7621

Est-il normal d'avoir découvert ces pauvres petits lapins, blottis les uns contre les autres, dans ces grands seaux au nom de la marque "Paradisio" (aliments pour rongeurs et petits mammifères) ?

Quelques recherches sur "Paradisio" nous ont fait découvrir que cette marque est déconseillée par ce site des passionné-es des lapins "Passionnément Lapins" (source : http://leforumdulapin.superforum.fr/t5212-analyse-des-granules-deconseilles-et-conseilles) :

Valeur nutritionnelle :
- Protéines brutes : 15,4% --> Trop, maximum 14%, idéal 11-12%
- Matières grasses brutes : 2,3% --> Gras
- Cellulose brute : 16,6% --> Trop peu ! Minimum 20%

Ingrédients :
- Luzerne 25%--> pour un jeune ça passe, et encore car c’est vraiment un pourcentage élevé, mais plus après 6 mois : risque de calculs urinaires élevés, car trop riche en calcium.
- Aliment de gluten de blé 21%, Son de blé 14% --> Sous produits de céréales, 35% ! C’est énorme, et c’est très mauvais. Déchets
- Pulpe de raisin 14% --> Les fruits sont des friandises, trop sucré. Le raisin encore plus qu’un autre fruit… très mauvais, risque d’obésité et de maladies liées à un trop de sucres dans l’alimentation.
- Pulpe de betterave 9%--> Nourriture pour bétail, riche en sucre mais aussi en fibres
- Tourteau de tournesol 6%, tourteau de colza--> Très gras mais contient également des fibres
- Vinasse de betterave--> Très très sucré ! Risque d’obésité !
- Orge, blé--> --> Contient trop d’amidon, induit le développement de bactéries nocives (Clostridies) qui peuvent à force provoquer une entérotoxémie.
- Carbonate de calcium--> Gros risques de calculs urinaires !
- Chlorure de sodium--> Sel, n’a rien à faire dans des granulés pour lapins !

Img 7635

Pourquoi l'enseigne "Animalis" ne semble pas vraiment respecter sa propre "charte des rongeurs" qui stipule à propos de leur habitat que celui-ci "...a été conçu pour leur bien-être et pour répondre à leurs besoins physiologiques et comportementaux, conformément aux normes européennes. Les kiosques sont vitrés et fermés pour permettre le renouvellement permanent de l'air, le contrôle de la température et de l'hygrométrie (taux d'humidité), la diminution des nuisances sonores et la maîtrise des risques sanitaires (pas de contact venant de l'extérieur). Ils sont entretenus quotidiennement, voire plusieurs fois par jour si nécessaire, selon les exigences d'un protocole sanitaire strict (nettoyage et désinfection à la vapeur, utilisation d'un produit virucide, bactéricide et fongicide)..." ?

Où sont donc ces "exigences" d'un tel "protocole sanitaire strict" comme on peut le lire sur les "fiches conseils" d'Animalis ?

Bonjour "le renouvellement permanent de l'air" pour ces pauvres petits lapins !!!

Nous demandons aux autorités judiciaires sises à Clermont-Ferrand de faire cesser ce trouble manifeste à propos de cette indigne condition animale.

Img 7637

J'invite l'ensemble de nos camarades de la PA (protection animale) et de la Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux à venir, prochainement, manifester massivement devant cette enseigne Animalis à Clermont-Ferrand qui ne respecte pas vraiment le droit des animaux et ce, notamment, pendant les heures d'ouverture au grand public.

Libérons les petits lapins enfermés chez Animalis dans ces seaux de la honte ! A l'action !

A suivre

Marc-Claude de PORTEBANE

"La voie est libre" avec FR3 Auvergne, retrouvez l'Idiot provincial dans le pays de Lapalisse

Img 6206

Dernière sortie de l'année pour Philippe Marmy et Yannick Kusy. Cette fois, la balade vous emmène autour de Lapalisse. Château, Musées, confiserie... un vrai programme de promenade...

L’émission vous promène au 1er village électrifié de France à Magnet, dans un atelier de confiserie ou dans un atelier de fleurs séchées chez Jean de BOISSY au Breuil...

Revoyez également en boucle l'interview (23:40) de Marc-Claude de PORTEBANE, le responsable du collectif de la "Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux" opposé à l'infâme édition 2014 du "Cou de l'Oie" à Arfeuilles.

Merci de cliquer sur le lien ci-dessous et de visionner la vidéo tout en bas de page dans le cadre "Revoir l'émission" :

http://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne/emissions/la-voix-est-libre-auvergne/actu/bienvenue-au-pays-de-lapalisse.html

N'oubliez pas également de signer notre pétition - visible sur notre page d'accueil -  intitulée "Odieuse Fête du cou de l'Oie : Mutation du préfet de l'Allier, démission du conseil municipal et du comité des fêtes d'Arfeuilles". - Relais Presse : FR3 Auvergne, France Bleu Pays d'Auvergne en cliquant sur le lien suivant :

http://www.mesopinions.com/petition/animaux/odieuse-fete-oie-mutation-prefet-allier/12583

Loup accusé en Haute-Loire, guérilla au barrage de Sivens : l'interview de Marc-Claude de Portebane sur France Bleu Pays d'Auvergne

MERCI DE CLIQUER CI-DESSOUS POUR ECOUTER L'INTERVIEW (PS : le lien ne s'ouvre pas sur les Ipads. Le lecteur audio intégré dans le billet est de type flash, cette technologie n'est pas interprété par les smartphones et tablette de la marque Apple, ni des appareils mobile bénéficiant du système android de google).

Le national-bolchevique et responsable du collectif de la "Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux" Marc-Claude de Portebane a donné récemment une interview à France Bleu Pays d'Auvergne pour indiquer que la problématique du loup en Haute-Loire sera zoomée de très près par les militantes et les militants de la Protection Animale.

Img 6914

Le kamarade n° 1 (K1) de la "Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux" sur les pas du loup, ici, ces derniers jours dans les Pyrénées aux confins de l'Espagne.

Nous voulons connaître le montant des indemnisations et ce, au cas par cas.

Quant au barrage de Sivens, nous apportons tout notre soutien à nos Kamarades, sans pour autant légitimer les violences, d'où qu'elles viennent.

En Auvergne mais aussi dans d'autres régions, nos combats vont se démultiplier en soutien à la cause animale.

Nous allons bientôt demander à nos Kamarades une mobilisation exceptionnelle à Gannat contre l'expérimentation animale, où déjà, plus 1 500 miltantes et militants sont dejà venu-es.

Paul TOP

Présence du loup en France : K1 (Kamarade n°1) n'en a pas vu dans les Pyrénées !

K1 n'a pas vu de loup dans les Pyrénées

Img 6734

.....alors que des carcasses

Img 6740

...de mouton gisent à même le sol !

Img 6691

K1 dans le parc National des Pyrénées

sur les hauteurs du Hautacam

K1 (Kamarade n°1 de la Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux) qui a passé plus de 15 jours à la recherche d'éventuelles traces du loup dans les Pyrénées, poursuit avec ses Kamarades son tour de France pédestre afin d'être en contact direct avec le loup qui a trop souvent "bon dos", mais aussi les troupeaux de moutons ou de chevaux ainsi que les éleveurs.

Img 6742

Alors que des rumeurs invérifiées indiquent que des loups erratiques, en provenance d'Espagne ou des Pyrénées-Orientales, soient observés de temps à autres sur le versant français, K1, le Kamarade n°1 de la Ligue de combat et ses Kamarades n'en n'ont pas vu... alors que des brebis ont été retrouvées au 3/4 dévorées !

Img 6712

Cette randonnée pédestre intervient alors que le loup est accusé de multiples maux en Haute-Loire, dans la Meuse, dans le Sud de la France.

Img 6866

K1 dans le parc naturel régional des Pyrénées Ariégeoises

avec ses camarades maoïstes !

Img 6871

Dernièrement, selon nos Kamarades du Klan du loup ( Le Klan du Loup - rue de la République - 24120 LA BACHELLERIE) ont dénoncé une nouvelle "boucherie", en l'espèce, un "Contrôle de la prédation".

En effet, une louve de 31 kilos a été prélevée lors d’une battue de chasseurs au grand gibier le samedi 25 octobre à 10h45 sur le territoire de la commune de Roubion, (Roubion est une commune française située dans le département des Alpes-Maritimes en région Provence-Alpes-Côte d'Azur).

Cette opération s’inscrivait dans le cadre du tir de prélèvement ordonné par arrêté préfectoral du 11 septembre 2014 sur les communes de AUVARE, BEUIL, DALUIS, GUILLAUMES, ILONSE, PIERLAS, PUGET- ROSTANG et ROUBION, afin de limiter des dégâts importants aux troupeaux domestiques. L’animal a été décompté du quota de loups susceptibles d’être prélevés, sans nuire au maintien dans un état de conservation favorable des populations au sein de leur aire de répartition naturelle, tel que défini par arrêté ministériel du 30 juin 2014.

A ce jour 9 loups ont été prélevés dans le cadre de ce quota de 24 animaux, dont 3 dans le département des Alpes-Maritimes.

Nous poursuivons notre périple dans toutes la France pour assurer le loup de tout notre soutien, car, sous la pression des lobbies du monde de l’élevage et des fédérations de chasseurs, Ségolène Royal et Stéphane le Foll ont signé le 5 août dernier un odieux arrêté (publié au JO du 14 août : JORF n°0187 du 14 août 2014 page 13553, texte n° 3.), autorisant de fait la traque inadmissible du loup dans notre pays !

Une attitude irresponsable que nous avons dénoncé dans notre pétition qui a déjà rassemblé plus de 12 000 signatures : http://www.mesopinions.com/petition/animaux/chasse-honteuse-loup-exigeons-demission-segolene/12646

Nous demandons à voir les documents vétérinaires attestant des "attaques" potentielles des loups et une copie du montant des indemnisations aux éleveurs français !!!!

L’État continue de masquer son inaction face à une filière ovine en crise, en se servant du loup comme bouc émissaire. Touchée par la surproduction et mal adaptée à la concurrence internationale, cette filière ne subsiste aujourd’hui que grâce aux subventions.

La destruction des loups ne calmera pas les éleveurs excédés par cette situation.

L’État continue de masquer son inaction face à une filière ovine en crise, en se servant du loup comme bouc émissaire. Touchée par la surproduction et mal adaptée à la concurrence internationale, cette filière ne subsiste aujourd’hui que grâce aux subventions. La destruction d’un loup ne calmera pas les éleveurs excédés par cette situation. - See more at: http://www.aspas-nature.org/10009/victoire-du-loup-et-du-bon-sens-contre-les-arnaques-de-letat/#sthash.envVaGMI.dpuf

Nous sommes SURTOUT vigilants par rapport aux arnaques concernant les indemnisations d'attaques de loup qui commencent à voir le jour en Europe !

Dans les Asturies, en Espagne, pas moins de 300 éleveurs sont accusés de fraude. En effet, suite à une plainte des associations ASCEL (Association pour la conservation et l’étude du loup ibérique) et coordination écologique des Asturies, la Guardia Civile a débuté une enquête sur une importante arnaque à l’indemnisation dans la communauté autonome des Asturies (Espagne). Sur 10 000 dossiers examinés, 1200 environ présentent des irrégularités. Plus de 300 éleveurs seraient concernés !!!

L’escroquerie atteindrait un demi-million d’euros (entre 800 et 65 000 euros selon les éleveurs). Pour un dommage dû au loup, les éleveurs recevaient deux fois une compensation : d’un côté de la part du gouvernement des Asturies et de l’autre de la part d’une société publique d’assurance agricole subventionnée en majeure partie par le dit gouvernement.

Nous ne devons pas cèder aux violences ni aux chantages contre l'Etat comme cela s'est produit dernièrement en Haute-Loire !

En effet, des agriculteurs de Haute-Loire, épaulés par plusieurs représentants d'autres départements, ont manifesté leur "mécontentement" lundi 20/10/2014.

La porte de la préfecture de Haute-Loire forcée, deux policiers ont été légèrement blessés : des débordements ont émaillé la manifestation des éleveurs contre le loup au Puy-en-Velay !

Tout un symbole que j'ai dénoncé dernièrement sur les ondes de la radio France Bleu Auvergne !

Une réunion de près de trois heures s'est tenue mardi 22 octobre en préfecture de Haute-Loire, sur le dossier du loup. A l'issue de celle-ci, le préfet Denis Labbé a annoncé la mise en place d'un Plan loup dans le département, se traduisant notamment par un renforcement des mesures de protection et l'autorisation de tirs d'effarouchement. Denis Labbé n'exclut pas que des tirs de prélèvements (abattage) pourraient être ensuite adoptés, « mais il faut que cela se justifie par un certain nombre d'attaques ».

À noter que les éleveurs sinistrés seront bien indemnisés, sur une fourchette qui varie entre 100 et 500€ suivant le profil de la bête. « La conciliation est difficile », a admis le préfet. « Nous sommes dans des arbitrages de société, entre biodiversité et impératifs économiques ».

Nous exigeons que les "preuves" des dossiers vétérinaires soient étalées sur la place publique, que la comptabilité des éleveurs au moins sur deux ans nous soit communiquée, que le montant des aides publiques versées aux éleveurs soit publiquement et nominativement connu de tous les contribuables.

S'il le faut, nous irons à l'affrontement direct CONTRE les forces anti-démocratiques qui ressurgissent ici ou là : alibi du loup, ZAD du TESTET, nucléaire, etc....

Nous serons tous des "Rémi Fraisse" dans la lutte révolutionnaire CONTRE les partisans du totalitarisme rampant... répondant aux accents du "Caudillo" espagnol !

K1

L’État continue de masquer son inaction face à une filière ovine en crise, en se servant du loup comme bouc émissaire. Touchée par la surproduction et mal adaptée à la concurrence internationale, cette filière ne subsiste aujourd’hui que grâce aux subventions. La destruction d’un loup ne calmera pas les éleveurs excédés par cette situation. - See more at: http://www.aspas-nature.org/10009/victoire-du-loup-et-du-bon-sens-contre-les-arnaques-de-letat/#sthash.envVaGMI.dpuf
L’État continue de masquer son inaction face à une filière ovine en crise, en se servant du loup comme bouc émissaire. Touchée par la surproduction et mal adaptée à la concurrence internationale, cette filière ne subsiste aujourd’hui que grâce aux subventions. La destruction d’un loup ne calmera pas les éleveurs excédés par cette situation. - See more at: http://www.aspas-nature.org/10009/victoire-du-loup-et-du-bon-sens-contre-les-arnaques-de-letat/#sthash.envVaGMI.dpuf

Potentielles fusillades à Saint-Etienne-du-Vigan (Haute-Loire) : le loup déjà coupable avant les résultats de l'enquête !!!

Mobilisation de la Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux

Exigeons une enquête administrative :

Est-il normal d'accuser déjà médiatiquement

le loup alors que les résultats de

l'enquête ne sont pas encore connus ?

Aa76

LE LOUP EST DEJA MIS AU PILORI DANS LA PRESSE LOCALE :

"Si, officiellement, la préfecture prend ses précautions (voir ci-dessous) dans l'attente des résultats, sous une semaine, des prélèvements, effectués lundi matin par l'Office national de la chasse et de la faune sauvage, le président de la Chambre d'agriculture de la Haute-Loire, Laurent Duplomb, assure que le préfet, lui-même, le lui a confirmé personnellement, à 100%, dès ce mercredi soir.

Des bêtes traumatisées
Dans la nuit de dimanche 12 à lundi 13 octobre 2014, une quinzaine de brebis noires du Velay ("Neira") sur un troupeau de 33 bêtes ont été attaquées dans un pâturage près de Pradelles. Trois de ses bêtes sont mortes, dont deux dévorées jusqu'au squelette, deux autres ont dû être piquées (les bêtes ont été retrouvées, les viscères sorties du vente, encore vivantes) et dix autres sont si grièvement blessées qu'elles ont peu de chance de survivre. Quant à celles qui ont assisté à la scène mais s'en sont sorties indemnes, elles sont traumatisées. Et là, le préjudice n'est pas réparable, comme l'explique Laurent Duplomb : « les pertes économiques ne sont pas toutes indemnisées car les assurances remboursent les bêtes mortes mais pas les blessées, physiquement ou psychologiquement, et ça fait des animaux difficile à conduire ».

Comme un cambriolage
Sans compter le choc psychologique pour l'éleveur lui-même. Le président de la Chambre d'agriculture n'hésite pas à comparer l'expérience à un cambriolage : « c'est comme si vous aviez retrouvé votre chien de compagnie égorgé dans votre cuisine et que vous aviez peur de vous faire cambrioler de nouveau tous les trois jours. Dans beaucoup de départements où il y a des attaques de loup régulières, il y a des éleveurs qui ont jeté l'éponge, qui ont arrêté leur activité. »
De son côté, le propriétaire, Aurélien Teyssier, du Gaec du Panorama, à Saint-Etienne du Vigan, est atterré. Il n'était pas contre le loup avant cette attaque. Maintenant c'est différent.

L'homme également menacé ?
Pour Laurent Duplomb, si nos ancêtres ont éradiqué le loup c'est qu'il était incompatible avec l'activité humaine. Un discours qu'il tient depuis des mois mais il avait le sentiment de se heurter à un mur : « c'est comme pour les nitrates, le dogme écologique est partout. Il n'y a que dans les livres pour enfants que le loup est dangereux ». Il estime même que ce dogme écologique a mené à des conclusions qu'il conteste. « L'attaque de ce week-end est considérée comme la première du loup en Haute-Loire, mais il y en a eu d'autres, simplement elles ont été attribuées à des chiens errants », affirme-t-il. Et de se faire alarmiste : « dans les départements où le loup est largement présent, ce n'est pas que les ovins qu'il attaque, c'est aussi les veaux, les vaches, les chevaux... et moi, personnellement, je suis persuadé qu'un jour il s'attaquera aux hommes ».

Un animal rusé
En juillet, l'Assemblée nationale a autorisé les éleveurs à abattre, dans certaines zones du territoire et sous certaines conditions, des loups protégés. Pour Laurent Duplomb, ce n'est pas suffisant : « on se moque du monde ! Déjà, il faut un permis de chasse, or tous les éleveurs n'en ont pas. Et puis, le loup c'est un animal très difficile à percevoir, il attaque de nuit, il est malin... » Quant aux mesures de sécurité que l'on peut mettre en place, elles ne réduisent pas les attaques selon le président de la Chambre d'agriculture car « le loup les contourne par sa ruse ».

Une manif' et une demande formelle
La FDSEA43 compte demander un plan d'éradication au préfet. Elle annonce ce jeudi midi qu'elle organisera une manifestation devant la préfecture lundi prochain avec les JA (Jeunes agriculteurs).
Quant à Laurent Duplomb, il a rendez-vous en préfecture ce mardi et compte également demander, officiellement, l’éradication du loup en Haute-Loire. "

Annabel Walker - Source : Zoomdici

Numerisation0012 8

  • Le communiqué de la préfecture d'hier jeudi midi :


"Dans la nuit du dimanche 12 au lundi 13 octobre 2014, un troupeau de brebis a été attaqué sur la commune de Pradelles (5 animaux tués et 8 grièvement blessés). L’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) s’est rendu immédiatement sur site, dès lundi matin, afin d’effectuer les constatations qui permettront de déterminer les circonstances et origines de l’attaque. Il existe de fortes présomptions pour que le loup, dont la présence est avérée dans les départements voisins de l’Ardèche et de la Lozère, soit responsable de cette attaque. Il convient désormais d’attendre les conclusions de l’expertise officielle qui sont attendues sous une semaine.
Si cette expertise conclut que la responsabilité du loup dans cette attaque ne peut pas être exclue, les dommages sur le troupeau seront indemnisés selon la procédure nationale qui sera alors rapidement activée. Les autres dispositifs prévus au plan national « loup » seront dans ce cas eux-mêmes déployés dans les plus brefs délais et en toute transparence.
Sans préjuger des conclusions de l'expertise en cours, le Préfet de Haute-Loire réunira les professionnels agricoles et les services de l’État concernés dès la semaine prochaine, avant d’installer un comité départemental « loup » étendu à l’ensemble des parties prenantes
."

  • Le communiqué de la FDSEA et des JA ce jeudi après-midi :


"Après avoir colonisé l’ensemble de la Lozère et de l’Ardèche, notre département subit aujourd’hui l’inexorable avancée du prédateur : un éleveur de Saint-Etienne-du-Vigan vient en effet de subir la première attaque avérée de loups sur ses brebis. Résultat : des cadavres dévorés, des moutons avec de nombreuses morsures (certains ayant dû être euthanasiés), et dans tous les cas, l’ensemble du troupeau complètement traumatisé, avec des conséquences désastreuses sur le long terme sur la santé des animaux.
Imaginez seulement la souffrance de cet éleveur, qui voit son travail, sa passion, détruits en une seule nuit ! Le préjudice moral et financier est immense, et une éventuelle indemnisation ne saurait le réparer.

Imaginez seulement la souffrance de ces brebis … à l’heure où les agriculteurs se voient imposer des normes et une réglementation draconiennes au nom du bien-être animal, où le Parlement veut modifier le statut de l’animal dans le code civil, pour en faire un « être doué de sensibilité », quelle est la cohérence avec le fait de laisser ce prédateur pulluler et dévorer à loisir les troupeaux ?
Cette situation est inacceptable ! La FDSEA et les JA avaient prévenu à plusieurs reprises : les éleveurs de Haute-Loire ne toléreront pas le loup ! L’activité d’élevage est clairement incompatible avec la présence du loup. Nous refusons que nos animaux soient sacrifiés et demandons purement et simplement l’extermination du loup sur notre territoire.

Nous avons d’ores et déjà demandé un rendez-vous au Préfet pour lui faire part de notre position ferme : nous exigeons que l’abattage du loup soit autorisé immédiatement en Haute-Loire. S’il le faut, nous nous associerons avec nos départements voisins également touchés et les chasseurs.
Nous appelons également tous les éleveurs à se rassembler devant la Préfecture du Puy-en-Velay lundi prochain, 20 octobre, à 11h, pour montrer notre détermination
."

L'Idiot provincial a pris contact aujourd'hui avec les services préfectoraux et de la Chambre d'agriculture de la Haute-Loire.

La situation financière est-elle en crise pour les éleveurs de moutons de la Haute-Loire ?

Est-il normal de s'en prendre déjà au loup avant que les résultats de l'enquête ne soient connus ?

Est-il normal que le préfet de la Haute-Loire s'avance déjà sur la potentielle culpabilité du loup ?

Depuis que Ségolène Royal a autorisé la chasse au loup en signant l'arrêté qui a été publié au JO du 14 août 2014 (JORF n°0187 du 14 août 2014 page 13553, texte n° 3), le contribuable de l'ensemble des départements français ne devra-t-il pas mettre la "main dans la poche" pour indemniser une profession déjà en crise ?

Après avoir au fil des années élargi les conditions de sa destruction, cédant aux lobbies cynégétiques et agricoles, l’État en arrive aux solutions extrêmes au mépris des avis techniques et scientifiques. En effet, dans un arrêté du 5 août dernier paru le 14 août au Journal Officiel, le ministère en charge de l’écologie ouvre la possibilité de tirs de loups lors de battues de chasse, alors que cette espèce est protégée par le droit international comme le droit français.

Notre pétition intitulée "Chasse honteuse au loup : "Exigeons la démission de Ségolène Royal !" prouve que de nombreux citoyens ne sont pas tout à fait d'accord avec la folle décision de la ministre Ségolène qui apporte ainsi un cadeau "Royal" au lobby des éleveurs. Merci de cliquer sur ce lien pour signer, valider votre signature et partager sur les réseaux sociaux : http://www.mesopinions.com/petition/animaux/chasse-honteuse-loup-exigeons-demission-segolene/12646

Le gouvernement ne cesse de céder à une politique clientéliste, en accédant aux demandes et aux assauts répétés de groupements d’éleveurs et de chasseurs, au détriment de l’intérêt général et du patrimoine naturel.

Le loup devient la cible "facile" d'un pays en crise, notamment dans ses zones rurales.

Nous, partisans de la Protection Animale, nous appelons nos Kamarades à une forte mobilisation en Haute-Loire pour défendre la CAUSE du loup face aux perpétuels accusateurs de l'imagerie populaire !

Préparons-nous à la Résistance avec la Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux en préparant une manifestation d'ampleur nationale en Auvergne : www.facebook.com/liguedecombatcontrelescruauteenverslesanimaux.

A suivre

Marc-Claude de PORTEBANE alias "K1"

* Saint-Étienne-du-Vigan est un petit village français, situé dans le département de la Haute-Loire et la région d'Auvergne.
La commune s'étend sur 9,4 km² et compte 115 habitants depuis le dernier recensement de la population datant de 2004. Avec une densité de 12,2 habitants par km², Saint-Étienne-du-Vigan a connu une hausse de 4,5% de sa population par rapport à 1999.
Entouré par les communes de Pradelles, Rauret et Fontanes, Saint-Étienne-du-Vigan est situé à 4 km au Nord-Ouest de Pradelles la plus grande ville aux alentours.
Situé à 961 mètres d'altitude, La Rivière L'allier est le principal cours d'eau qui traverse la commune de Saint-Étienne-du-Vigan.
La commune est proche du parc naturel régional des Monts d'Ardèche.
Le maire de Saint-Étienne-du-Vigan se nomme monsieur Didier SABY.

GANNAT l'élevage de la honte : les Beagles sont livrés au laboratoire dès l'âge de 4 mois !

Pour une interdiction définitive

de l’expérimentation animale !

Aaa67

Harlan Gannat est présenté comme

"le plus gros site de chiens en France" !!!!

"Monsieur Manuel Barroso, président de la Commission européenne,

Grâce aux instances européennes, depuis le 11 mars 2013, la France – à l’instar des autres pays de l’Union – interdit désormais les produits cosmétiques testés sur les animaux, épargnant ainsi le sacrifice annuel de 240.000 animaux.

Mais la directive 2010/63/UE, qui encadre l’expérimentation animale dans les 27 pays de l’Union, autorise toujours le sacrifice de plus de 12 millions d’animaux par an dans les domaines de la recherche, de l’enseignement, de l’armement, de la pharmacologie, de la toxicologie…

Il est pourtant largement admis que les tests sur les animaux sont éthiquement condamnables, scientifiquement peu fiables et très onéreux. Chaque espèce a des réactions biologiques déterminées par son patrimoine génétique - qui est unique - et une espèce animale ne peut être un modèle pour aucune autre espèce.

Aujourd’hui, de nombreuses avancées scientifiques nous permettent de sortir du modèle animal : biologie cellulaire, toxicogénomique, bio-ingénierie, recherche in vitro, in silico, imagerie médicale…

Pourquoi ce refus du progrès ? Quel est l’intérêt de se tromper sciemment de modèle d’expérimentation ?

Je m’associe à la Fondation pour demander instamment aux instances européennes d’abroger la directive 2010/63/UE et d’adopter une nouvelle directive incitant les États membres à mettre fin définitivement aux tests sur animaux, en promouvant une politique volontariste de recherche, de validation et de mise en œuvre de méthodes substitutives."

Le collectif de la "Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux" appelle ses sympathisants à la mobilisation générale.

http://www.30millionsdamis.fr/jagis/signer-la-petition/je-signe/27-pour-une-interdiction-definitive-de-lexperimentation-animale/

A suivre

Immonde fusillade contre une chatte à Lignerolles dans l'Allier

La petite chatte a été fusillée

en plein jour à proximité de l'école !

Aaa15

Une chatte d'un an a été carrément la cible d'un tir de carabine mi-septembre, à Lignerolles dans l'Allier (Communauté d'agglomération montluçonnaise, canton : Montluçon-Sud). 

Les propriétaires, ont porté plainte auprès de la gendarmerie.

A la suite de cette ignoble agression, la chatte a perdu l'usage d'un oeil. Attention photo choquante !!!

Nous les militantes et les militants de la "Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux" et de la P. A. (protection animale), nous devons réagir, cette fois-ci, avec fermeté.

Exigeons le retrait des armes à feu en France TROP aux mains d'individus irresponsables qui sont soutenus par les gouvernements de droite comme de gauche quand ce n'est pas des lobbys dont on taira le nom !

N'oubliez pas de signer notre pétition pour ces chats déjà fusillés à Bournezeau en Vendée : http://www.mesopinions.com/petition/animaux/stop-aux-fusillades-inadmissibles-chats-innocents/12826

Rejoignez-nous sur Facebook : Merci de nous rejoindre, nous avons besoin de toi pour dénoncer les maltraitances animales :

www.facebook.com/liguedecombatcontrelescruauteenverslesanimaux.

A suivre

Marc-Claude de PORTEBANE

Les fusillades contre des chats à Bournezeau en Vendée : une chasse aux sorcières contre l'Idiot Provincial ?

L'enquête en cours contre le ou les auteurs

des coups de feu contre des chats

à Bournezeau en Vendée va-t-elle se transformer

en chasse au "sorcières" ....contre l'Idiot provincial ?

Numerisation0004 11

La dénonciation - en exclusif - par l'Idiot provincial des ces immondes fusillades à Bournezeau - depuis début septembre - contre deux chats soulève déjà des vagues, puisque tout le monde - administrations, collectivités, associations, individus, presse locale - commence sérieusement à prendre en considération nos informations prises en faveur de ces malheureux chats victimes de la cruauté humaine.

L'appel à la mobilisation générale par notre "Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux" le samedi 11 octobre 2014 à 15 h à Bournezeau pour dire "STOP AUX MASSACRES DES CHATS EN VENDEE" est en train de susciter un vent de panique départemental.

Un appel à la mobilisation qui fait aussi grincer des dents une petite associaltion locale (qui a le mérite de se mobiliser depuis 4 ans) mais aussi les autorités puisqu'il semblerait que l'on essaie de savoir qui seraient le ou les "traîtres" qui auraient pu nous informer d'autant plus que nous ne sommes pas de la Vendée mais de l'Auvergne.

Dscf5085

Le propriétaire de la chatte "IMBALA" qui a été retrouvée agonisante dans le  jardin d'un voisin, (Mr X), impasse du Pailler à Bournezeau sera-t-il convoqué à la gendarmerie de Chantonnay ? Une enquête sera-t-elle réalisé pour savoir qui a bien pu informer l'Idiot provincial alors qu'il y a quand même urgence à rechercher le ou les auteurs de ces infâmes fusillades contre ces chats à Bournezeau.

Saurons-nous - ENFIN - qui est le ou les auteur-s du ou des coups de feu contre cette chatte 'IMBALA" sérieusement blessée et qui est sortie hier soir - selon nos informations - à 18h15 du Centre hospitalier vétérinaire ATLANTIA à Nantes ?

D'autant que (selon nos informateurs), il semblerait qu'il y ait bel et bien "infraction". L'enquête judiciaire qui a démarré le 13 septembre 2014 semble savoir s'il s'agit d'un impact de balle ou de plomb.

Saurons-nous enfin si le ou les tireur-s est ou sont des chasseur-s ? Qu'elle sera la jurisprudence qui sera susceptible d'être appliquée..... une fois le ou les auteurs retrouvé-s ? S'agit-il d'un cas de mauvais traitement ou plus vraisemblablement d'acte de cruauté ?

Quel calibre employé par l'arme à feu ? Du petit ? Du gros ?

Dscf5083

La ou les fusillade-s étant bruyante-s, quelles sont les personnes susceptibles d'avoir entendu le ou les tirs autour de cette impasse du Pailler située en plein centre-ville de Bournezeau ?

L'intention de nuire sera-t-elle potentiellement retenue par le parquet du procureur de la République ?

Les agents de l'ONCFS (Office national de la chasse et de la faune sauvage) de la Vendée vont-ils eux aussi intervenir ?

Après l'alerte médiatique lancée il y a 2 jours auprès du cabinet du préfet de la Vendée à la Roche-sur-Yon, nous espérons que le préfet Jean-Benoît Albertini, (Ancien collaborateur de Frédéric de Saint-Sernin au secrétariat d'État à l'Aménagement du territoire et de Jean-Pierre Raffarin à Matignon, il a exercé la fonction de préfet du Territoire de Belfort du 10 décembre 2008 au 10 juin 2010. Le 28 juin 2010, Jean-Benoît Albertini a été nommé, en Conseil des ministres, secrétaire général adjoint, directeur de la modernisation et de l’action territoriale du ministère de l’intérieur, de l’outre-mer et des collectivités territoriales), lancera - ENFIN - une offensive générale contre TOUTES les cruautés commises à Bournezeau mais aussi dans toute la Vendée.

L'appel que j'ai reçu hier soir du sous-préfet Frédéric Lavigne, (le directeur de cabinet du préfet de Vendée), confirme bien que le préfet Jean-Benoît Albertini et la préfecture de la Vendée ont bien reçu 5/5 nos alertes concernant ces lamentables fusillades à Bournezeau, tout en sachant que l'enquête est bien évidemment gérée par la compagnie départementale de la gendarmerie nationale de La Roche-sur-Yon, des brigades de gendarmerie des Essarts et de Chantonnay (C'est la Brigade territoriale de proximité de gendarmerie de Chantonnay - dirigée par l'adjudant-chef Yves Le Creurer - qui est chargée des investigations).

Le directeur de cabinet du préfet nous a également demandé de lui donner toutes les précisions administratives nécessaires relatives à notre demande d'autorisation de manifestation à Bournezeau le 11 octobre 2014.

D'autant plus que d'autres affaires - à ce jour non-élucidées - vont éclater sur la place publique et seront publiées par l'Idiot provincial, car, nous, nous n'avons peur ni des intimidations ni des menaces !

Personne ne nous fera peur, et dès aujourd'hui, je vais lancer un appel à l'aide à mes confrères nationaux du palmipède satirique national, ainsi qu'une demande de déferlement médiatique des grands médias nationaux pour que la Vendée, et plus particulièrement Bournezeau, devienne l'épicentre national de la lutte contre les cruautés commises CONTRE les chats.

Mobilisez-vous sous ma bannière - celle de la lutte contre les cruautés envers les animaux - et faisons entendre la voix des chats martyrisés à Bournezeau le 11 Octobre 2014 à 15h !

N'hésitez pas à dénoncer via notre lien contact - situé dans le menu horizontal - d'autres affaires non-élucidées en Vendée ou dans la région "Pays de Loire".

Merci de nous rejoindre sur Facebook, nous avons besoin de toi pour dénoncer les maltraitances animales :

www.facebook.com/liguedecombatcontrelescruauteenverslesanimaux.

Tous contacts Mails sécurisés, ici : marc-75@laposte.net

Marc-Claude de PORTEBANE

L'Idiot provincial dénonce cette fusillade inadmissible sur des chats à Bournezeau en Vendée !

La petite chatte "IMBALA"

a reçu une décharge de plombs

à Bournezeau (Vendée) :

qui est le "cow-boy" local ?

P9220044

"IMBALA" avant la fusillade de la semaine dernière

P9260053

Exclusif.

Nous avons été informés en début de semaine sur un cas de fusillade de chats sur la commune de Bournezeau (Région : Pays de Loire - Département : Vendée - Arrondissement : La Roche-sur-Yon - Canton : Chantonnay - Communauté de communes des Deux-Lays).

Contactée hier après-midi, la mairie de Bournezeau ne semblait pas être au courant de ce fait divers. La direction départementale de la DDPP85 - en la personne de sa directrice Sophie BOUYER - mise au parfum ce matin par l'Idiot provincial ne dispose d'aucune information à ce sujet mais pourtant, les faits sont bien réels.

Img 6318

Le jeudi 11/09/2014, "IMBALA" une petite chatte se faisait tirer dessus, (certainement en journée), près de l'impasse du Pailler à Bournezeau. En début d'après-midi, le voisin du propriétaire d'IMBALA l'a trouvé dans son jardin,"hurlant à la mort" avec en prime l'arrière train paralysé. La femme du propriétaire et voisine l’ont emmenée immédiatement chez un des vétérinaires à Bournezeau (cabinet vétérinaire du Paillet) pensant qu’elle s’était faite renverser par une voiture. 

Lorsque le vétérinaire lui a rasé le dos pour voir sa blessure... il a découvert un trou bien circulaire.

"IMBALA" a ensuite été transporté dans la commune voisine (distante de 12 km) à Chantonnay (clinique vétérinaire des Deux-Lays) pour effectuer des radios plus approfondies. Et là, effectivement le long de sa colonne vertébrale, un plomb a été découvert !!! Des anti-inflammatoires et des anti-douleurs lui ont été administrés.

Aucune évolution n'étant constatée, sur les conseils du vétérinaire de Chantonnay, le propriétaire d' "IMBALA" et la voisine s'orientaient vers le CHV Atlantia à Nantes où elle y était conduite dès vendredi soir.

Samedi 13 septembre, un scanner était passé. Bilan : vertèbre cassée. Pronostic, selon notre témoignage : "ils ne savaient pas si l’onde de choc a créé des lésions sur la moelle épinière ou si la compression de l’os crée l’inflammation".

Dans tous les cas, sans retirer le morceau de vertèbre impossible d’espérer une amélioration. Elle a donc été opérée samedi après-midi. Mais il faudra du temps pour savoir si elle pourra réellement récupérer l’usage de ses pattes.

Le propriétaire d' "IMBALA" a déposé une plainte à la gendarmerie du chef-lieu de canton sis à Chantonnay.
Une enquête devrait être diligentée d’autant plus que deux jours avant "BEKO" un autre chat des voisins du propriétaire d' "IMBALA" a disparu... puis a été retrouvé dans un état complètement amaigri tout en boitant. Personne ne comprend ce qui lui est arrivé...Mais lui aussi a reçu une décharge de plombs à l'abdomen (nécessité d'opération chez le véto). Et vlan, une nouvelle plainte à la gendarmerie.
Contacté dernièrement, un vétérinaire aurait dit qu’un chat s’est déjà fait tiré dessus dans cette commune de Bournezeau, il y a environ plus de 10 jours.
La Mairie a été informé immédiatement de l'acte gravissime commis contre "IMBALA" et des affiches ont été placardées dans le bourg pour que chacun prenne bien conscience de la bêtise humaine, d’autant plus que cela se passe en plein dans le bourg de Bournezeau (3 156 habitants) et ce près de la boulangerie, du centre de loisirs et du parc de la commune).
"Qui est ce dingue à Bournezeau qui met tout la population animale en danger avec sa carabine à plombs", se demandent les habitants ?
Pourquoi la mairie de Bournezeau avec qui nous avons pris attache hier n'est au courant de rien ?
Ce matin, nous nous sommes informés auprès de Marit de Haan, la présidente de l'association "Nos amis Les Animaux 85480" (qui nous a bien confirmé ces lamentables affaires) et qui ne devrait pas tarder à se porter, éventuellement, partie civile dans ce dossier infâme concernant "IMBALA", alors que d'autres associations comme "30 Millions d'amis" sont alertées.
Nous allons certainement avoir le fin mot de l'histoire dans les prochains jours, d'autant plus que le cas d' "IMBALA" ne serait pas un cas isolé que ce soit ici ou dans les communes voisines où cet été deux chats auraient été "piégés" dans des conditions de braconnage qui ne seraient pas encore élucidées (selon la DDPP85).
Or, 2 pièges ont été retrouvés par l'association "Nos amis Les Animaux 85480". Le piège de Saint-Paul-en-Pareds a été apporté à la gendarmerie des Herbiers qui mène l'enquête tandis que l'autre piège de Saint-Hilaire-le-Loulay a été confisqué par l'ONCFS.
Nous espérons que la DDPP85 apportera son soutien "technique" aux militaires de la gendarmerie de Chantonnay en charge du cas de la chatte "IMBALA".
Pour info : une marche silencieuse est prévue le 25 octobre 2014 dans les rues de Bournezeau. Les militantes et les militants de la "Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux" seront présents par solidarité avec les citoyens de Bournezeau qui en ont ras-le-bol !
A suivre.
Marc-Claude de PORTEBANE

Après l'infâme "Fête" du "Cou de l'Oie" à Arfeuilles, au tour des tueries contre le loup ? Le président François HOLLANDE nous suivra-t-il encore ?

Des fêtes de village devenues désuètes

du "Cou de l'Oie" aux tueries fantasques

des loups de l'imaginaire d'antan :

la Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux

et les camarades ALF doivent être fermes !

Aa55

Ma pétition : "Chasse honteuse au loup : exigeons la démission de Ségolène Royal" rassemble déjà plus de 6 000 signatures en 11 jours. OBJECTIF : 100 000 signatures : http://www.mesopinions.com/petition/animaux/chasse-honteuse-loup-exigeons-demission-segolene/12646

J'ai décidé de faire de la défense du loup une affaire personnelle face aux futures tueries programmées par "Ségo-laine" Royal, qui aurait pu se passer d'une telle décision.
Les excellents rapports entre Bové et Royal, des syndicats des éleveurs de moutons et des banques capitalistes, de l'Europe des subventions à la paranoïa contre le spectre de la bête du Gévaudan sont à mettre au débit des loups qui vont payer un lourd tribut.

Face à de telles injustices face à des animaux souvent innocents, nous rendrons "coup sur coup" au mauvais coups de fusil. Chaque tuerie de chaque loup sera clairement identifiée, nous remonterons toutes les filières. Nous réaliserons un travail de fourmi digne de l'ex-KGB.

Pas plus tard que cette semaine, j'ai reçu un message d'un éleveur partisan de la ligne Royal, dans ces termes : "Soyez raisonnable! Pour un noble gaucho ou plutot "gauchiste noble" qui ose demander la démission d'un personnage 'Royal', je trouve que vous prônez bien trop la violence...! Il n'y à qu'à voir votre photo de profil qui illustre vos sombres idées révolutionnaires. Mais dans nos campagnes, vos n'aurez Jamais aucun pouvoir! Car certes, vous avez les idées... Mais nous qui avons les armes...! Et vos 'petits loups' protégés... Ne sont que des cibles temporaires pour nous qui avons appris à les débarrasser un par un de notre territoire, celui même que je vous déconseille de fréquenter! Faut il encore que vous ayez une idée de là on l'on se trouve, et de ce que l'on vit au quotidien avec vos "gros renards" réintroduit dès 1991 avec toute la discrétion de certaines associations écono-logistes et autres....!!! Donc votre haine et vos pétitions n'y feront plus rien!!! Vous êtes déjà dépassé par les évènements... Les dires et les bêtises absurdes des pro-loups de votre sorte n'y pourront rien changer!!! Sans haine, monsieur de Portebane, mais avec une profonde désolation!".

A1845

Un échange de numéro de téléphone s'en est suivi. J'ai laissé un courtois message à ce monsieur et depuis silence complet. Le Var répond aux abonnés absents.

Moi, Monsieur le berger, si je donne un coup de sifflet à droite, je puis mobiliser 40 Kamarades ALF actifs. Moi, Monsieur le berger, si je siffle les bancs de la gauche Royal-Bové, le peux lâcher ma meute de 45 Kamarades ALF sur le terrain des "Opé". Nous n'avons pas peur des chasseurs de loups et encore moins de quelques bergers qui partent à la chasse à la subvention à la prime au loup !

Tous ceux qui doutent de notre efficacité devraient réfléchir à ce que nous représentons pour la Défense et la Protection des animaux sur le terrain militant.

Numerisation0004 10

Au 15 août de cet été, lorsque j'ai demandé par écrit et publiquement une autorisation de manifestation de plus de 45 militants pour manifester CONTRE l'infâme "Fête" du "Cou de l'Oie" à Arfeuilles dans l'Allier, ce fut l'affolement général.
Les colonnes de flics se sont démultipliées, les medias se sont déplacés en masse et nous avons agit - pour cette année - en silence parce que nous avons obéit à la logique révolutionnaire "anarcho-marxiste" digne des enseignements d'une véritable école militaire telle qu'elle a été édictée dans "Le Petit Livre Rouge".

Les médias et la populace ivre du sang des oies au préalable congelées et décapitées trois jours plus tard qui attendaient de la "castagne" entre partisans et opposants en ont été pour leurs frais. Par contre, nous avons avancé à "pas de loup" en réalisant plus de 3 000 photos sur tous les détails. Rien ne nous a échappé. Nos camarades-espions étaient disséminés partout. Au bar, à la buvette, dans les rues, auprès des touristes, dans la foule, près de chevaux de "l'Ecurie des Bergers" de Lapalisse, près des adhérents du comité des fêtes organisateur.

"Nous sommes des marxistes et le marxisme nous enseigne que, pour aborder un problème, il faut partir non des définitions abstraites, mais des faits objectifs, et déterminer au moyen de l'analyse de ces faits notre orientation, notre politique, nos méthodes".

Une photo = une preuve à charge que nos Kamarades vétérinaires et avocats sont en train de décortiquer à la loupe, détail par détail.

La sous-préfecture de Vichy a fait un "blocage" total de nos contacts mais puisque la coordination s'était effectuée dans le bon sens avec les services préfectoraux et militaires de la gendarmerie nationale - via les officiers de l'excellent groupement de la gendarmerie de Vichy - afin d'éviter tous désordres publics ou toutes sortes de provocations, tout s'est bien passé.

Numerisation0006 7

Le président de la République, François HOLLANDE, a bien entenu la voix de VOTRE "Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux" qui s'active pour la défense des oies décapitées par des cavaliers de "L'Ecurie des Bergers" lors de cette "Fête" immonde à Arfeuilles, puisqu'il m'a répondu hier par courrier, via son chef de cabinet.

Le phénomène devient DONC national. Cette infâme "Fête" de village risque bien d'éveiller les consciences nationales et ce, grâce à mon appel à la mobilisation générale en faveur de 5 pauvres Oies tuées - quelques jours avant, puis congelées - inutilement et ce, pour soit-disant continuer une "tradition" dont les organisateurs ne savent plus très bien si elle remonte au "Moyen-Age" ou à la "Révolution de 1789" !!!

De l'infâme "Fête" du mauvais "Cou de l'Oie" à Arfeuilles en Auvergne, aux abattages immondes des loups.....introduits en France par l'Homme....dans des buts pécuniers bien précis, la "Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux" polémiquera et mobilisera la Cause du peuple de base contre les tenants de la barbarie "Moyenâgeuse" et de l'obscurantisme d'un autre âge : celle des assassins d'animaux qui font un "carton" contre nos "coeurs d'Ange" !

Marc-Claude de PORTEBANE

Ancien candidat à la députation de l'Allier

Ddcspp 03 News : le cadavre de mouton de race "Suffolk" croupissait sur la RN7 depuis mercredi (fin)

Après l'alerte donnée par l'Idiot provincial

La police "minicipale" de Varennes-sur-Allier

a - ENFIN -  retrouvé l'individu qui a déposé

ce pauvre mouton au bord de la RN7 !

A1812

Après la mobilisation de l'Idiot provincial et de nos camarades de la "Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux", nous avons appris, via la Ddcspp 03 que nous avions contacté ce matin, que l'individu qui a déposé ce cadavre semblerait un peu "gaga".

En effet, il semblerait - alors que l'enquête est toujours en cours - que cette personne aurait dit avoir téléphoné au centre d'équarissage de Bayet dont c'est le territoire.

Or, la division nationale de Saria Industries nous a indiqué cet après-midi n'avoir reçu aucun appel correspondant à l'identification de l'individu en question qui aurait "essayé" d'appeler....samedi matin mais aurait raccroché trop tôt. Nous saurons donc si ce "début d'appel" a été identifié par le serveur vocal ou non.

Une réquisition vient donc d'être lancée par la Ddcspp 03 afin que le cadavre de ce mouton soit enlevé dans les délais les plus brefs. Ce sera donc fait demain matin aux premières heures, selons les confirmations de Saria Bayet et division nationale.

Restera donc à prouver la mauvaise ou bonne foi de cet individu - intention frauduleuse ou non - qui n'a, certaine pas été "gaga" pour acheminer le corps de ce mouton jusqu'aux bords de la RN7, depuis.... mercredi dernier.

Quant aux suspicions de maladies contagieuses, elles semblent être nulles car il n'y aurait "pas de risques de zoonoses" dans l'Allier.

Or, parmi les 17 zoonoses répertoriées par l'Idiot provincial, il y en a une qui est, notamment, transmissible de l'animal à l'homme par la voie respiratoire.

Il s'agit de la Coxiellose / fièvre Q, une maladie infectieuse qui évolue en règle générale de manière inapparente, mais pouvant provoquer des avortements et des troubles de la fertilité chez les ruminants.

Chez l’être humain, la maladie se manifeste sous une forme aiguë avec des symptômes similaires à ceux de la grippe ; elle est parfois accompagnée d’une pneumonie (fièvre Q).

Qui va donc pouvoir vérifier si les quelques 50 000 automoblistes qui ont emprunté ce grand axe routier national (au moins 10 000 véhicules/jour) ont été infectés par l'agent infectieux C. burnetii ?

A suivre dans le détail et merci à toutes les populations de répondre à notre petit questionnaire national qui sera envoyé soit par mail soit dans le cadre d'une vaste opération dite de "porte-à-porte" de Varennes-sur-Allier à Paris, en suivant les traces de la fameuse "Route Bleue", dans les centres d'hébergements, notamment !

MCDP

Cadavre de ce mouton au bord de la RN7 à Varennes-sur-Allier : Saria Industries, Ddcspp 03, Agranet, préfecture, fondation BB, PMAF alertés (Suite)

Suite à nos révélations d'hier, saura-t-on

à qui appartient ce cadavre de mouton

de race "Suffolk" abandonné

plusieurs jours sur la RN 209 - ex-RN7 - ?

Img 6166

La personne qui a laissé au bord de la RN7 (A Varennes-sur-Allier, la RN 7 a été déclassée pour devenir la RN 209), le cadavre de ce mouton depuis au moins jeudi dernier à la vue de milliers d'automobilistes sur l'axe Lyon/Paris a-t-elle bien prévenu le groupe Saria Industries de Bayet dans l'Allier ?

Le pôle équarrissage de SARIA Industries, représenté par la marque SIFDDA, collecte auprès des éleveurs et de la filière viande les matières pouvant présenter un risque pour la santé et pour l’environnement. Celles-ci font ensuite l’objet d’un traitement spécifique au sein d’unités industrielles dédiées. Les farines issues de ce traitement sont détruites par incinération; les graisses, après stérilisation, sont utilisées comme combustible pour répondre aux besoins en énergie des sites industriels.

- Contacté par l'Idiot provincial, SIFDDA Centre (site de Bayet) est en train d'effectuer des recherches afin de vérifier si l'appel pour l'enlèvement de ce cadavre a bien été effectué la semaine dernière.

Les demandes d'enlèvement étant traitées via le 0891 700 102 ( 0,225 euros la minute ), - puisque la messagerie de contact du site internet de Saria Industries n'est absolument pas sécurisée : http://www.saria.fr/srfr/profil/saria-industries/sifdda/ Bouche cousue - ou via le portail des agriculteurs  www.agranet.fr. -, il ne devrait pas être très, très difficile de remonter jusqu'à l'appel du ou des propriétaire-s ou de la police sanitaire de la commune de Varennes-sur-Allier, à moins que la Ddcspp 03 (Yzeure) ait été encore plus rapide que nous !!!

En tout cas, vendredi ce n'était pas le cas et encore moins hier soir (selon le témoignage concordant de X que nous avons reçu via notre MP).

- Nous avons pris contact avec le site Agranet (responsable Daniel Trocmé), mais ce portail - via sa hot-line - nous a indiqué n'être qu'un prestataire informatique de services pour Saria Industries. Donc retour à Saria Industries.

- La Ddcspp 03 - services vétérinaires, section ovine - est mise au parfum. Une éventuelle "réquisition" pourrait être prise pour l'enlèvement de ce mouton qui serait de race "Suffolk". Et comme il n'y en a pas beaucoup dans l'Allier - selon la Ddcspp 03 -, l'identification du propriétaire et du cadavre pourrait s'avérer assez rapide.

Le suffolk a la laine blanche et la peau noire. C'est une race assez prolifique, surtout réputée pour la formidable précocité de ses agneaux, qui ont une très bonne croissance ainsi qu'une bonne conformation, et cela sans excès de gras. Ce sont ces qualités qui ont conduit la race à se développer dans le monde entier, notamment pour améliorer les aptitudes bouchères des agneaux de races locales peu productives.

- Le cabinet de Mr le préfet de l'Allier "mis au jus" également par l'Idiot provincial.

L'enlèvement des cadavres par Saria industries étant un service payant, la "tentation" - inadmissible - pour certains éleveurs ne serait-elle pas d'abandonner sur les voies publiques ou dans d'autres endroits, des cadavres d'animaux qui n'ont plus.... aucune valeur marchande ?

- Le département juridique de la fondation Brigitte Bardot - malgré ses effectifs restreints à causes des vacances - vient également de nous donner quelques précieuses informations sur la mesure sanitaire obligatoire qui s'impose.

- La PMAF (protection mondiale des animaux de ferme) trouve cette situation pas vraiment "normale" et nous suggère - au cas où l'enquête le déterminerait - de placer d'éventuels autres moutons dans une de leurs fermes d'accueil.

Si tel était le cas, nous pourrions - éventuellement - très bien mobiliser l'attention de l'ensemble de nos militantes et de nos militants de la "Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux" (www.facebook.com/liguedecombatcontrelescruauteenverslesanimaux.) sur ce secteur de la Communauté de communes "Varennes-Forterre" et plus précisémment sur l'axe direct de Varennes-sur-Allier, d'autant plus que nous avons des informations selon lesquelles le voisinage, (où serait posé le cadavre de ce mouton de race "Suffolk"), commencerait à se poser de nombreuses questions ayant trait aux odeurs et aux risques potentiels sanitaires.

- Début d'après-midi de ce jour : le service communication de Saria Industrie nous indique que le site de Bayet n'a reçu aucun appel concernant une quelconque demande d'enlèvement de ce mouton et se tient prêt à nous faire une éventuelle étude d'identification de la puce, via son lecteur de puces.

A suivre

Marc-Claude de PORTEBANE

Polémique : les ratons laveurs sont-ils malheureux au Parc animalier d'Auvergne ?

Les militantes et les militants de l'Idiot provincial épaulés par

la Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux

sont en alerte maximale concernant

le sort des ratons laveurs au

Parc animalier d'Auvergne d'Ardes-sur-Couze !

Img 6171

La polémique est née le 17 août dernier dans un billet publié sur la page Facebook du Parc animalier d'Auvergne (Route d'Anzat Le Luguet 63420 Ardes) lorsque nous avons pu apercevoir une photo de 3 girafes accompagnée de ce texte "Miracle en Auvergne, le beau temps est annoncé pour toute la semaine prochaine. Dès ce matin, les girafes de l'aire du Mont Kenya se délectent des premiers rayons de soleil !".

Img 6170

A 12h44, Françoise Jeandesboz envoyait un commentaire surprenant : "Nous sommes venus hier après-midi nous avons adoré votre parc ! Juste une question. Pourquoi les ratons laveurs ont t'il si peu d'espace ?"

A 13h15, Stéphane Courtine indiquait : "Même remarque, j'adore ces animaux et c'est chaque fois ma déception. j'ai la place pour les accueillir si vous voulez"

3 heures après, le Parc Animalier d'Auvergne répondait "Il est prévu de les déménager rapidement".

Img 6173

A 19h09, Sandrine Viard en rajoutait une couche : "Je me suis fait la même réflexion mais concernant toutes les espèces présentes dans le parc... elles manquent TOUTES cruellement de place !!!! c'est dommage et certainement dur à vivre pour tous ces animaux !!!!! cela reste un beau parc mais le bien-être des animaux avant tout non ??"

Quatre jours plus tard, le 21/08, à 9h05, un autre commentaire fusait de la part de Katia Amelia "complètement d'accord, business, pas assez de contrôle dans ce type de parc..le commerce avant tout, et le bien être de ces espèces pas pris en considération. pffff"...

Img 6177

Faut-il une éventuelle fermeture administrative de ce zoo si les visiteurs commencent à se plaindre du sort des petits ratons laveurs ? A quoi ont servi les dotations publiques pour ce zoo ?

Nous avons pris contact avec le secrétariat d'un des deux dirigeants, dont Rémy Gaillot. Nous attendons sa réponse.

Le raton laveur, ou plus exactement le raton laveur commun (Procyon lotor Linnaeus, 1758), est une espèce de mammifères omnivores de l'ordre des carnivores. Originaire d’Amérique, cette espèce a été introduite pour la dernière fois en Europe dans les années 1930 (après la disparition un siècle plus tôt de la dernière population introduite). Il doit son nom à son habitude, plus ou moins réelle, de tremper ses aliments dans l’eau avant de les manger. L’animal, de la famille des procyonidae, est essentiellement nocturne et grimpe facilement aux arbres grâce à ses doigts agiles et à ses griffes acérées. Il a le pelage poivre et sel avec de légères teintes de roux. On le reconnaît facilement à son masque noir bordé de blanc autour des yeux et à sa queue rayée de blanc et de noir. Le raton laveur s’adapte à de nombreux milieux naturels. Opportuniste et facile à apprivoiser, il s’aventure également dans les villes nord-américaines (Canada, États-Unis d'Amérique). Son comportement varie selon le sexe et la région où il vit. Il est toujours chassé pour sa fourrure mais ne constitue pas une espèce en danger, ni même menacée.

La polémique à suivre donc.

Marc-Claude de PORTEBANE

BOYCOTT patrimoine religieux d'Arfeuilles !!! Nos coucous du Cou de l'oie 2014 : Absit reverentia vero (XII)

Cool le tourisme dans l'Allier !

Arfeuilles 2014 n'est plus !!!

Nous serons là en 2015 à Arfeuilles :

Img 0104

Le congélateur - où étaient stockées les oies

Img 0105

se trouvait en pleine rue en face de l'église

Img 0102

Sainte-Germaine et Saint-Pardoux !

Qu'en pense l'association paroissiale Saint-Pardoux ? (Association de défense ou de mise en valeur de cette église)

merci de signer notre pétition

http://www.mesopinions.com/petition/animaux/odieuse-fete-oie-mutation-prefet-allier/12583

Camp de la Résistance au "Cou de l'oie" à Arfeuilles : les médias cherchent à connaître nos "Opé" Absit reverentia vero (IX)

Les médias cherchent à savoir

s'ils doivent envoyer des caméras

à Arfeuilles pour l'immonde

"fête" du "Cou de l'Oie" !!!

"En ce qui nous concerne, qu'il s'agisse d'un individu, d'un parti, d'une armée, d'une école, j'estime que l'absence d'attaques de l'ennemi contre nous est une mauvaise chose, car elle signifie nécessairement que nous faisons cause commune avec l'ennemi. Si nous sommes attaqués par l'ennemi, c'est une bonne chose, car cela prouve que nous avons tracé une ligne de démarcation bien nette entre l'ennemi et nous.

 Et si celui-ci nous attaque avec violence, nous peignant sous les couleurs les plus sombres et dénigrant tout ce que nous faisons, c'est encore mieux, car cela prouve non seulement que nous avons établi une ligne de démarcation nette entre l'ennemi et nous, mais encore que nous avons remporté des succès remarquables dans notre travail".

Mao Tsé-Toung - Le petit livre rouge - Etre attaqué par l'ennemi est une bonne et non une mauvaise chose - 26 mai 1939 - Oeuvres choisies - La ligne de masse - Tome III.

Img 2808

Le collectif du comité central de la "Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux" a tenu hier, dans le plus grand secret, plusieurs réunions dans toute la France à propos de l'odieuse "fête" macabre du "Cou de l'Oie" 2014 à Arfeuilles dans l'Allier.

La "pression" médiatique est forte ainsi que celle des administrations.

Ce matin, j'ai donné une interview à plusieurs radios dont celle de "France Bleu Pays d'Auvergne" qui passera demain en - Non stop - nos communiqués révolutionnaires. Ceux qui méprisent et sous-estiment notre philosophie révolutionnaire marxiste en seront pour leurs frais !

Ainsi, la rédaction de FR3 Auvergne cherche absolument à savoir si nous effectuerons, une ou plusieurs "Opé" à Arfeuilles....histoire d'envoyer ou non des équipes de caméras. Le gasoil est aussi cher de nos jours, au même titre que les pneumatiques "offerts" par Michelin à la gendarmerie....question de moyens. Mais chut, nous n'en dirons pas plus pour l'instant.

J'ai donné ordre à mes camarades de "couper" leur tétéphone demain à partir de midi jusqu'à lundi 12h.

Puisque le sous-préfet de Vichy a donné l'ordre à la secrétaire générale de la sous-préfecture de ne plus nous parler, et bien nous, nous ne parlerons plus à qui que ce soit : gendarmerie, administration ou médias à la solde des partis bourgeois, et ce, à partir de demain midi.

Nous appliquerons la logique révolutionnaire marxiste-léniniste calquée sur le modèle des luttes de nos camarades khmers rouges (avant la prise du pouvoir - saluée à l'époque par Le Figaro -) ou de celle de nos camarades communistes du parti communiste cubain (PCC) avec à leur tête notre icône le "Che" ou le camarade Fidel Castro. Point à la ligne ! Et avec tous les risques que cela comporte !

Nous avons donné notre "main à l'administration", maintenant, elle veut notre "bras", et ainsi de suite, la suite, vous la connaissez !

Img 5913

"Seuls les gens qui ont une vue subjective, unilatérale et superficielle des problèmes se mèlent de donner présomptueusement des ordres ou des instructions dès qu'ils arrivent dans un endroit nouveau, sans s'informer de la situation, sans chercher à voir les choses dans leur ensemble ni à en pénétrer l'essence même : il est inévitable que de telles gens trébuchent." (De la pratique - juillet 1937 - Oeuvres choisies de Mao Tsé-toung, tome I).

Nous devons apprendre à examiner les questions sous tous les aspects, à voir non seulement la face mais aussi le revers des choses et des phénomènes. Dans des conditions déterminées, quelque chose de mauvais peut produire de bons résultats et, à son tour, quelque chose de bon peut en produire de mauvais !

Le projet de "Camp de la résistance" à Arfeuilles est et sera maintenu ! Nous le maintenons ! Même "mouvant" au point de vue "tactique" révolutionnaire.

Nous ne dévoilerons rien de nos intentions ou non. Personne ne sera rien.

Dans nos groupes autonomes, il y a ceux qui "papotent" pour se rassurer et d'autres qui la "ferment".

Le régime libéral de "gauche" sous lequel nous vivons est extrêmement nuisible pour les structures révolutionnaires. C'est un corrosif qui ronge l'unité, relâche les liens de solidarité, engendre la passivité et amène des divergences d'opinions. Il prive les rangs de la révolution de la P.A (Protection Animale) d'une organisation solide et d'une discipline rigoureuse, empêche l'application intégrale de la politique et coupe les organisations de la "Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux" des masses populaires placées sous leur direction. C'est une tendance des plus pernicieuses !

Si vous voulez que ce perdure l'édition 2014 de cette macabre "fête" du "Cou de l'Oie", faites-le !

Si vous ne le voulez pas, à toi de voir camarade de la Cause animale.

Ce qu'il nous faut, c'est un état d'esprit enthousiaste mais calme, et une activité intense mais bien ordonnée !

Marc-Claude de PORTEBANE

Camarade n° 1

Mauvais coup au "Cou de l'Oie" 2014 à Arfeuilles : France 3 Auvergne prend acte de notre projet de Camp de la Résistance Absit reverentia vero (VIII)

FR3 Auvergne dans son édition de ce soir

du 19/20 prend acte de notre projet

de "Camp de la Résistance"  de notre

"Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux"

à Arfeuilles dans l'Allier en Auvergne !

Img 2825

http://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne/2014/08/12/arfeuilles-03-la-fete-populaire-du-cou-de-l-oie-fait-toujours-polemique-531390.html

Alors que se prépare la future décapitation, (en ce mois de Marie du 15 août 2014 - "Je vous salis ma rue"),  d'au moins 5 oies déjà mortes à Arfeuilles dans l'Allier, "France 3 Auvergne" parle de notre projet de "Camp de la Résistance" qui fait déjà "trembler" les petits "barons" d'opérette du pouvoir départemental Bourbonnais qui sont souvent absents pour causes multiples ! Exemple, semaine dernière, à la sous-préfecture de Vichy, il y avait quelques absences pour "arrêt maladie" ! Pas facile la digestion du personnel ! Personne au bout du fil ! Sourions ! Allo, nos camarades de la CGT !

Il est bien évident, que si je "siffle" le début de la récréation, toutes et tous nos camarades-ami-e-s ou sympathisants de la grande Cause animale se jetteront sur les "rails" pour défendre l'image de pauvres Oies, non seulement vouées à un meurtre de la digne engeance pour satisfaire la jouissance d'individus avides de sang mais odieusement décapitées par des cavaliers et des cavalières de "l'Ecurie des Bergers" qui, fier-e-s de leur "basse-oeuvres" iront parader, sur la voie publique, tête de l'Oie, pointée tantôt au Nord, tantôt à l'ouest, tantôt au sud, tantôt aux vents mauvais si chers à Rabelais !

Est-ce le but d'une association de cavalières ou de cavaliers de se mettre au "service" d'une cause "barbare" qui nous sensibilise à "fleur de peau" au paroxysme de l'émotion, nous les défenseurs de la grande Cause animale, nous les ami-e-s de Brigitte Bardot ou de "STONE" ?

Le préfet de l'Allier, Arnaud COCHET - VRP de François HOLLANDE - est-il un homme sans coeur ?

Nous attendons la ou les réactions des milliers de cavaliers et surtout de la FFE (Fédération française d'Equitation).

Quand on aime son cheval doit-on s'en servir comme d'une "arme par destination" pour décapiter une pauvre Oie, qui plus est, suspendue à une corde ?

Le cheval a-t-il plus de droit que la petite Oie "sacrifiée" pour l'occasion dans une région peuplée de racistes, de xénophobes anti-musulmans ?

N'oublions pas le score du Fhaine à Lapalisse lors des dernières élections !

Allons-nous les défenseurs de la PA (Protection Animale), rester les bras croisés devant une telle "barbarie" ?

Non et non ! Tout animal mort doit avoir tout notre respect ! Il a des droits ! Si vous trouvez un chien mort sur la route, allez-vous continuer à rouler dessus et vous acharner à rouler encore plus encore ?

Si "vous" les "assassins" de la Cause animale, vous voulez nous prouver que vous êtes les plus forts, les plus virils, n'hésitez pas à nous "rouler dessus", n'hésitez pas, car nous, les fanatiques de la grande Cause animale, nous prendrons la place des Oies qui seront décapitées.

Nous n'avons pas peur des cavalières et des cavaliers qui n'étaient pas masqué-e-s - en 2013 - sur les photos de la grande presse régionale qui "bouffe" à tous les "râteliers" mais certainement pas à ceux de la Cause du peuple, car la France que j'aime, c'est celle qui, parmi tant d'autres, comme le journal "La Montagne" où de nombreux résistants ont donné leur peau lors de la seconde guerre mondiale en se faisant décapiter ou fusiller pour la Patrie !

Or, si cela était était le cas, nous devrions faire face à une manifestation fascisante de quelques milliers -seulement - de personnes des environs d'Arfeuilles et que nous combattrions avec la dernière énergie !

Le général Bonaparte et "de Portebane" n'ont et n'auront jamais peur des "félons" et des traîtres à la République !

Nous aimons notre pays, sa laïcité et ses richesses intellectuelles uniques au monde. Nous sommes une "Peuple libre" alors que nous sommes les descendants d'un immonde génocide contre la Vendée ! Certes, la République était en danger mais les plus vaillants combttants étaient issus de la Bretagne militaire, qui fut par la suite, un rempart contre les "rose-beefs" qui tentent de nous "recoloniser" à nouveau en achetant notre terroir à pris rouge alors que nous, nous sommes le sang de nos territoires !

Voici le texte de FR3 :

A Arfeuilles (03), la fête populaire du "Cou de l'Oie" fait toujours polémique

Chaque année à Arfeuilles, le 15 août, c'est "cou de l'oie", une fête héritée du Moyen-Âge pendant laquelle des cavaliers tranchent au sabre le cou d'oies (abattues au préalable) suspendues à un fil, pour ensuite manger les volatiles. Une fête locale qui ne fait pas l'unanimité. 

  • France 3 Auvergne
  • Publié le 12/08/2014 | 19:13, mis à jour le 12/08/2014 | 19:16
prog6934564.jpg

A l'origine de cette tradition, des fêtes païennes médiévales, et la légende d'un cavalier qui, pendant la révolution française, aurait relancé cette pratique, en s'élançant à cheval pour décapiter une oie, pour célébrer l'abolition des privilèges. Depuis, la coutume ne s'essouffle pas, mais ses opposants se multiplient. 

Le 1er juillet dernier, l'association Stéphane Lamart "pour la défense des droits des animaux" est montée au créneau pour dénoncer cet incontournable des fêtes patronales d'Arfeuilles. C'est surtout sa porte-parole, Annie GAUTRAT, plus connue sous son pseudonyme "Stone" (membre du duo musical Stone et Charden), qui s'élève contre cette pratique, qu'elle juge "barbare".

Voir la vidéo
STONE et Stéphane Lamart contre la fête du cou de l'oie
Au sein de leur association des droits des animaux, la chanteuse Stone et Stéphane Lamart montent au créneau contre la fête du cou de l'oie

Pour le maire du village, en revanche, dans la mesure où les oies ne sont pas décapitées vivantes, et se destinent à la consommation, le terme de barbarie est bien trop fort.

Voir la vidéo
Jacques Terracol, maire d'Arfeuilles, défend la tradition

Pour l'instant, les préparatifs se poursuivent pour l'événement qui doit se tenir ce vendredi, mais il se pourrait que ses opposants n'aient pas dit leur dernier mot : ils envisagent toujours de saisir la justice, ou de perturber la fête en installant un "camp de la résistance" dans la commune.

Marc-Claude de PORTEBANE

Abjecte "Fête" du Cou de l'Oie 2014 à Arfeuilles : notre mobilisation agace ces braves gens Absit reverentia vero (VII)

La sous-préfecture de Vichy

fait maintenant "la carpe" !

Img 2824

Lien de notre pétition :

http://www.mesopinions.com/petition/animaux/odieuse-fete-oie-mutation-prefet-allier/12583

Vendredi dernier, je prenais contact avec le secrétariat du président de la République (téléphone + mail) François HOLLANDE pour qu'il intervienne directement auprès du préfet de l'Allier afin que nous puissions recevoir de la part de certaines collectivités locales, un peu plus de considération.

Il va sans dire que notre déclaration de manifestation à Arfeuilles commence sérieusement à agacer l'administration et plus particulièrement la sous-préfecture, où nous avons appris ce matin que le sous-préfet de Vichy avait donné pour "consigne" de ne pas nous parler. Ce qui était confirmé encore ce matin lorsque la camarade 2 prenait contact avec Mme Buisson (secrétariat général).

Le message est donc à peu près clair : on ne veut pas de vous lors de l'infâme édition 2014 du "Cou de l'Oie" à Arfeuilles ! Sous-entendez "Troubles à l'ordre public" en perspective !

Esayons-donc de comprendre pourquoi le sous-préfet de Vichy nous a demandé de rédiger une demande officielle de déclaration de manifestation (pacifiste) que nous avons remplie de bon gré et qui a été envoyée en copie à la mairie d'Arfeuilles et à la gendarmerie du Mayet-de-Montagne.

Premièrement, en tant que "Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux" (collectif d'individus), nous n'avons juridiquement pas moins de droits que la Ligue de défense juive (LDJ)...dont le ministre de l'Intérieur travaille sur sa dissolution. Mais comment dissoudre une "Ligue" qui n'a pas d'existence juridique mais qui n'est qu'un collectif d'individus ?

Dans cette déclaration détaillée aux intéressés, nous demandions l'autorisation d'apposer des banderoles sur la voie publique (surface et nombre détaillés), diffusion de tracts sur la voie publique, organisation d'un camp de la Résistance, nombre estimés de militants (de 6 à 45).

Les fonctionnaires locaux et départementaux ne pourront pas dire qu'ils n'étaient pas au courant.

Nous dérangeons, surtout depuis que la chanteuse "STONE" de l'ex-groupe "STONE & CHARDEN" et l'association de défense des animaux "Stéphane Lamart" s'opposent à cette odieuse "fête" mais aussi depuis que l'avocat de cette association "Stéphane Lamart" téléphone - avec succès, - lui au moins - à la mairie d'Arfeuilles.

Dernièrement, nous voulions l'arrêté municipal de circulation. Il n'était pas encore signé la semaine dernière. On attendra donc.

Dans un premier temps, nous aimerions savoir où sont achetées les oies qui seront ensuite "décapitées" lors de cette odieuse "fête" ? Comment sont-elles tuées ? Quel est le nom de l'abattoir pour les 10 dernières années ? Quelle est leur provenance ? Comment sont-elles acheminées sur le lieu de la "fête" à Arfeuilles ? Qui les paie ? Quels sont les cavalier-e-s qui sont chargé-e-s de les sabrer ? A qui appartient le congélateur où sont stockées les oies et ce, au centre d'Arfeuilles ?

A suivre donc

KAMARAD 1

Cou de l'Oie à Arfeuilles dans l'Allier : Absit reverentia vero (I)

Mobilisons-nous en masse

pour dire STOP à l'odieuse "Fête"

du "cou de l'Oie" à Arfeuilles dans l'Allier !

Voici le lien de ta pétition camarade pour défendre la cause des Oies même mortes :

http://www.mesopinions.com/petition/animaux/odieuse-fete-oie-mutation-prefet-allier/12583

J'ai toujours dit que dans la vie, SEULE, l'organisation révolutionnaire était cruciale quand on veut agir dans l'efficacité.

En 2012, lors de l'AG au camp de la Résistance anti-THT (Lignes très hautes tension) et antinucléaire à Le Chéfresne (Basse-Normandie), je suis intervenu plusieurs fois devant mes camarades anarchistes, révolutionnaires pour défendre mon point de vue en tant que marxiste et plus particulièrement en tant que maoïste. Mes camarades des actions contre les trains des déchets nucléaires de Valogne et d'autres sujets répulsifs ne voulaient comprendre que l'on puisse encore défendre, de nos jours, des points de vue révolutionnaires sur la base du "Petit Livre Rouge". Et pourtant, dans les 1900, la plupart des révolutions ayant pris pour idéologie le marxisme, ont réussi à défendre la Cause du peuple.

En ce qui concerne l'immonde édition 2014 de la Fête du "Cou de l'Oie" à Arfeuilles dans l'Allier (Région : Auvergne, département : Allier, arrondissement : Vichy, canton : Lapalisse, intercommunalité : communauté de communes de la Montagne Bourbonnaise, maire : Jacques Terracol - mandat 2014/2020), nous avons décidé d'appliquer comme méthode de pensée et de travail, la philosophie marxiste qui estime que l'essentiel, ce n'est pas de comprendre les lois du monde objectif pour être en état de l'expliquer, mais c'est d'utiliser la connaissance de ces lois pour transformer activement le monde !

Comme le disait le président Mao tsé-Toung, "Si l'on veut obtenir des succès dans son travail, c'est-à-dire arriver aux résultats attendus, on doit faire en sorte que ses idées correspondent aux lois du monde extérieur objectif ; si tel n'est pas le cas, on échoue dans la pratique. Après avoir subi un échec, on en tire la leçon, on modifie ses idées de façon à les faire correspondre aux lois du monde extérieur et on peut ainsi transformer l'échec en succès ; c'est ce qu'expriment les maximes "La défaite est la mère du succès" et "Chaque insuccès nous rend plus avisés" !

Ce week-end, le comité central de la "Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux" s'est réuni clandestinement et a décidé des actions potentielles et des objectifs à atteindre pour que l'infâme édition 2014 du "Cou de l'Oie" à Arfeuilles ne puisse démocratiquement se tenir puisque l'image d'un animal déjà mort et décapité par des cavaliers montés sur des chevaux de trait est néfaste pour la société civile.

En 2013, ce sont 6 Oies qui ont été décapitées devant une foule composée d'adultes mais aussi de nombreux enfants à qui on inculque une drôle façon de ne pas respecter un animal mort qui a droit à autant de droits au respect qu'un individu décédé.

Nous avons tous à l'esprit la sinistre affaire de la profanation du cimetière juif de Carpentras en 1990 et la mobilisation du peuple français contre la barbarie.

Mobilisons-nous massivement pour défendre la cause du Peuple et la cause des Oies, fussent-elles mortes.

Les animaux - même morts - méritent d'être respectés !

Nous sommes des militantes et des militants pacifiques mais, nous nous battrons démocratiquement pour défendre les droits des animaux et plus particulièrement des Oies ! Nous ne cèderons rien !

Si nous devons aller en prison pour défendre la Cause des Oies, et bien nous irons en prison.

Nous mobiliserons "Ciel et terre" pour que les Oies soient vraiment respectés à Arfeuilles ou ailleurs !

Ceux qui me détestent me détestent et tant mieux. Ceux qui me suivent savent que je suis un combattant communiste qui n'a jamais renié sa nouvelle appartenance politique, ni ses camarades et encore moins sa nouvelle cause : la cause animale !

L'Allier est mon territoire depuis 30 ans !

Je suis un révolutionnaire ! Un révolutionnaire sulfureux, mais, moi, j'avance avec mes tripes comme l'ont fait avant moi, d'autres camarades dans d'autres causes multiples comme Montherlant, Céline, Jean-Edern Hallier ou Brigitte Bardot pour la cause animale.

S'il faut souffrir à ce mauvais "Jeu de l'Oie", et bien, je puis vous garantir que nous donnerons notre peau, aussi bien pour les Oies comme pour les Loups !

Je reste persuadé que les Oies m'en remercieront lorque je serais mort.

Absit reverentia vero "Ne craignons pas de dire la vérité." !

Marc-Claude de PORTEBANE

"Fête" du cou de l'Oie ! Pétition : "Mutation du préfet 03, démission du conseil municipal et du comité des fêtes d'Arfeuilles" !

Le préfet de l'Allier, Arnaud Cochet

refuse d'annuler le "spectacle"

du cou de l'oie à Arfeuilles !

Lien de notre pétition :

http://www.mesopinions.com/petition/animaux/odieuse-fete-oie-mutation-prefet-allier/12583

A1856

Nommé sous un gouvernement de gauche (soit-disant plus défenseur des droits des animaux que sous Sarkozy), le nouveau préfet de l'Allier, Arnaud Cochet, a pris sa plume pour écrire à Stéphane Lamart de l'association du même nom pour lui dire qu'il "ne pouvait s'opposer au déroulement d'un évènement festif à l'initiative de la commune" .

En effet, en juin 2014, notre camarade n° 2 de la "Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux" envoyait un dossier "Clé en main" à cette 'association au sujet de cette immonde "Fête du cou de l'Oie" qui se perpétue d'année en année sous les applaudissements et les cris d'une foule "chauffée à blanc" par le sabrage d'une Oie morte (tuée plusieurs jours avant, puis congelée, comme nous l'a précisé samedi matin le maire d'Arfeuilles).

Cet "évènement", pour le préfet de l'Allier, consiste pour des cavaliers à "trancher le cou de 5 oies", accrochées par les pattes sur un fil tendu. Les cavaliers avec leurs chevaux de trait viennent de "L'Ecurie des Bergers" sise à Lapalisse.

Selon le préfet de l'Allier, "Cette manifestation ne nécessite pas d'autorisation spécifique au titre du code rural et de la pêche maritime......les dispositions relatives à la protection des animaux - livre II - Titre Ier - chapître IV, et notamment les articles R214-85 et 86, ne concernent que les animaux vivants".

L'association présidée par Stéphane Lamart qui a reçu ce courrier aujourd'hui, ira plaider le cause des Oies devant le tribunal administratif de Clermont-Ferrand !

Quant à nous, les militantes, militants, sympathisants de la "Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux", ( www.facebook.com/liguedecombatcontrelescruauteenverslesanimaux. ) nous serons présents à Arfeuilles et ses alentours, avant et pendant ce 15 août 2014 en organisant un "Camp de la Résistance" opposé à cette manifestation macabre qui incite à la violence contre des Oies - certes - déjà mortes mais qui n'ont pas besoin d'une telle "souillure", surtout, devant de jeunes enfants qui peuvent être fortement choqués !

Les animaux vivants ou morts ont le droit d'être dignement respectés ! Si cette odieuse "coutume" persiste depuis le Moyen-Age, cela ne veut pas dire que nos lois et réglementations, surtout européennes, se doivent d'être le symbole de la dégradation des individus par rapport aux petits animaux innocents, fussent-ils, des oiseaux appartenant à la famille des anatidés (oies, cygnes, canards).

La déclaration universelle des droits de l'animal stipule bien, dans son article 3, que "L’animal mort doit être traité avec décence." !

Or, le comité des fêtes d'Arfeuilles ne semble pas prendre en compte cet article 3 puisque le spectacle offert - en 2013 - (preuves à l'appui, photos, vidéos), au public était le suivant :

- la corde est accrochée au pied du balcon de La Poste, la fanfare et les cavaliers arrivent, puis un pompier attache la première oie à la corde. La corde est tendue et l'oie pend à quelques mètres au-dessus de la chaussée. Les cavaliers examinent l'Oie et "spéculent" sur la meilleure façon de trancher le cou de l'Oie. Présentation du spectacle du "Cou de l'Oie" par le Comité des fêtes. Les participants sont remerciés. Les cavaliers descendent la rue principale pour se rendre au départ du parcours. Un premier cavalier s'élance depuis le pont sur la rivière "Le Barbenan" et remonte la rue principale en direction de l'église et de La Poste. 3 tentatives des cavaliers pour trancher le cou de l'Oie. Une cavalière tente de couper le cou de l'Oie. Passage de 5 cavaliers. Ils se succèdent à la suite des uns et des autres pour le cou de l'Oie. Les 6 cavaliers ont tenté leurs "chances", et ils redescendent sur la ligne de départ pour un 2° passage. Nouveau passage de 5 cavaliers qui tentent leurs chances. Passage d'un cavalier qui réussi à couper le cou de l'Oie. Il redescend la rue principale avec la tête de l'Oie au bout de son sabre et tout cela sous les applaudissements de la foule.

- Remplacement de la 1ère Oie par une 2°. Passage de 3 cavaliers. Le 2° cavalier "décapite" l'Oie. La tête de l'Oie tient par un fil metallique. Le pompier de service sépare la tête de l'Oie du fil métallique. Le Comité des fêtes décide d'attribuer le cou de l'Oie au 2° cavalier. Le 3° cavalier est stoppé dans sa course. La 2° Oie qui a été "décapitée" est détachée. La tête de l'Oie est "empalée" sur le sabre du cavalier. Le cavalier descend la rue principale avec son "trophée" sur le bout de son sabre. Le fil metalique et le papier qui entouraient le cou de l'Oie sont bien visibles.

- La 3° oie est accrochée puis suspendue au-dessus de la chaussée. Passage de 5 cavaliers successifs. Nouveau passage de 5 cavaliers. Nouveau passage de 4 cavaliers. Passage de 5 cavaliers. L'Oie sera "décapitée" par le 4° cavalier toujours sous les applaudissements de la foule. La 3° Oie vient de perdre son cou, et le Comité des fêtes s'apprête à mettre en place une 4° Oie.

- La 4° Oie est sortie du congélateur. Le cavalier descend le rue avec la tête de la 3° Oie "empalée" sur le bout de son sabre. Une 4° Oie est accrochée à la corde et suspendues au-dessus de la chaussée. Nouvelle tentative des cavaliers pour trancher le cou de l'Oie. La 4° Oie "décapitée". La cavalière est avec son "trophée" au bout de son sabre. Le Comité des fêtes sort la 5° Oie du congélateur et remet la 4° Oie dans le congélateur. Le Comité des fêtes "fouille" le congélateur pour ranger l'Oie qui vient de se faire "décapiter".

- Tentatives des cavaliers pour "décapiter la 5° Oie. Passage de 5 cavaliers. Les cavaliers descendent la rue principale. La 5° Oie vient de se faire "décapiter". Le cavalier descend la rue principale avec la tête de l'Oie en "trophée" au bout de son sabre.

- Le Comité des fêtes attache la 6° Oie à la corde au-dessus de la rue, tout cela en fanfare et sous les applaudissements de la foule. La 6° Oie est en place sur la corde. Passage de 5 cavaliers successifs. La pauvre Oie subit les assauts des cavaliers et nous voyons (sur 2 photos) nettement le cou de l'Oie qui est entaillé en plusieurs endroits. Passage de 4 cavaliers. Le 4° cavalier "décapite" l'Oie. Le Comité des fêtes demande aux cavaliers de se rassembler.

- La 6° Oie a eu le cou "tranché" et les cavaliers se rassemblent devant le Comité des fêtes. Les cavaliers se rassemblent sur la rue principale pour être ovationnés par la foule. Le Comité des fêtes remercie la foule et les participants, et donne RDV à l'année prochaine. Les chevaux de trait qui ont couru sur le goudron soulagent leurs pieds en les "levant en l'air". Un cavalier exhibe son "trophée" (la tête de la 6° Oie) et les cavaliers s'en vont de la scène.

- Estrade mise en place sur les marches de l'entrée de l'église. Sur les blasons, nous apercevons un cavalier et une Oie.

Il est à noter que de très jeunes enfants sont là. Ils assistent aux premières loges à ce spectacle, et ils vont trouver normal de voir ce qui se passe sous leurs yeux. Ils n'ont sûrement pas conscience de la brutalité qui va s'est déchaînée. Après tout, ce n'est qu'une "Oie", et qui plus : morte !

Plus tard, penseront-ils aux conditions de vie des animaux ?

Nous vous demandons de signer et de bien valider massivement cette pétition visant à demander au président de la République, François Hollande, de bien vouloir "muter" Arnaud Cochet, le préfet de l'Allier dans un autre département.

Nous exigeons la démission in solidum du conseil municipal et du Comité des fêtes d'Arfeuilles pour que cesse cet "immonde spectacle" qui ne respecte aucunement la déclaration universelle des droits de l'animal, qui ternit l'image de l'éducation nationale qui ne cesse de sensibiliser les écoliers et les étudiants sur la protection animale et son environnement et qui détériore gravement l'image touristique du département de l'Allier et en premier lieu, le président du conseil général de l'Allier Jean-Paul Dufrègne et sa majorité de gauche.

Marc-Claude de PORTEBANE

Ancien candidat à la députation de l'Allier

Mobilisation contre la Fête du cou de l'oie à Arfeuilles (Allier) (I)

La Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux

sera présente le 15 août 2014 à cette drôle de fête !

Nous nous activons auprès des services préfectoraux de l'Allier pour annoncer notre venue ainsi que de ceux de nos sympahisants en remplissant les formalités administatives relatives à notre participation à cette drôle de fête "du cou de l'oie" qui rassemble déjà plus de 30 000 signatures sur une première pétition (créée le 19/06) par la camarade "Nelly" sur mesopinions.com et plus de 600 signatures derrière la nôtre, sur AVAAZ.... largement plus tardive (création le 10/07/2014) dont voici le lien :

http://www.avaaz.org/fr/petition/a_Aurelie_Filippetti_ministre_de_la_Culture_et_de_la_Communication_STOP_au_SABRAGE_INUTILE_dune_pauvre_OIE_lors_de_la_fe/?cFXdAdb

Nous viendrons dans le cadre d'une manifestation pacifique et de sensibilisation des populations sur cet évènement dit "ancestral" qui est décrié par la camarade Nelly et l'ensemble des signataires en ces termes "Le but du jeu est de regarder des gens tabasser une oie morte : ils doivent lui couper le cou devant des spectateurs de tous âges ! Allons-y gaiement dans la torture et la barbarie : exposons des cadavres, éclatons leur la tête, que le sang gicle de partout et applaudissons !...".

La société a changé, nous ne vivons plus dans les temps reculés. Les animaux ont des droits : ils seront respectés !

Coridas, fête de du cou de l'oie ou autres animaux, nous n'avons pas à nous réjouïr sur le martyr subi par les animaux et SURTOUT sur l'explosion des images d'une telle "Fête" à forte connotation médiatique qui ne donne pas à une très bonne image à notre société et aux jeunes générations.

Même si une oie est tuée la veille de cette "Fête", elle n'a pas à être exposée et décapitée en pleine rue où le vice de la cruauté est fait pour "satisfaire" le plaisir des yeux de quelques milliers de badauds en mal de "sang" ! Nous ne sommes pas en guerre contre le monde animal.

Ceci n'est ni plus ni moins qu'une incitation à s'en prendre à des animaux innocents alors que le législateur tend de plus à plus à améliorer le cadre de vie de la condition animale.

Si ce genre de "festivité" continue, c'est que les défenseurs des animaux que nous sommes, sont impuissants à ne pas réagir et sont donc des lâches !

Si nous sommes en "guerre" contre les animaux, nous organiserons, alors, la "résistance" pro-anima et nous prendrons le "maquis" comme le firent les héroïques résistants lors des VRAIES guerres successives que la France a déjà connue.

La Ligue de défense juive n'a pas de structure, nous non plus ! Pas encore en tout cas.

Contactez-nous via la MP ici ou sur Facebook à la section "Evènements" de notre "Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux", qui est, avant tout une organisation révolutionnaire Marxiste-léniniste.....donc ultra disciplinée mais efficace.

A1854

Qu'on nous pende à la place de cette pauvre oie qui a autant d'importance que le cheval du cavalier qui viendra la "sabrer" ! Nous recherchons des cavalières et des cavaliers expérimenté-e-s. Réagissons avec fermeté, SVP ! Mobilisons nos partisanes et nos partisans pour qu'elles - ils - se déplacent massivement à Arfeuilles dans l'Allier et ce, à 30 km de Vichy qui représente un autre symbole honni par l'ensemble de l'humanité.

Et que penser du site internet "Allier - Auvergne - Tourisme" qui fait la promo de cette "fête" immonde dans des termes peu glorieux, dans un département qui est la "4° roue" de la région Auvergne en matière touristique :

"Cette manifestation puise ses origines dans les fêtes païennes du Moyen Âge au cours desquelles il était courant de sacrifier un animal pour le plaisir des yeux et de … l'estomac. Ce jeu, tombé en désuétude, reprit paraît-il à Arfeuilles en 1789. On dit qu'un cavalier venant annoncer l'abolition des privilèges arriva un 15 août dans une ferme du village où des paysans venaient de tuer une oie pour célébrer la fête patronale. Dans l'euphorie qui suivit cette annonce, le cavalier fit suspendre l'oie par les pattes et lui coupa la tête d'un coup de sabre depuis son cheval lancé au galop ! Le cavalier participa à la fête et promit de recommencer son exploit tous les ans. Depuis, ce jeu qui se perpétue tous les 15 août, consiste, pour 5 cavaliers armés de sabre et montés sur 5 chevaux de trait, à tenter, chacun leur tour, de couper le cou d'une oie morte soigneusement préparée ! Il faut en moyenne quatre passages pour y parvenir et à chaque cou coupé, un intermède musical, une démonstration de dressage ou de virtuosité équestre enchantent les quelque 5 000 spectateurs ! Fête foraine, bals, attractions folkloriques ou burlesques, défilé en fanfare, retraite aux flambeaux, feu d'artifice, potée géante et soirée dansante complètent cette journée."

Source : www.allier-auvergne-tourisme.com

www.facebook.com/liguedecombatcontrelescruauteenverslesanimaux.

Paul TOP

Férias de Bayonne 2014 : Assaut de la Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux (I)

Les camarades de notre groupe révolutionnaire de la

Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux

www.facebook.com/liguedecombatcontrelescruauteenverslesanimaux.

est prêt à intervenir pour que cesse cette féria !

A1823

Nous avons déclaré officiellement sur Facebook à la section "Evènements" notre participation massive à la féria 2014 de Bayonne où nous avons prévu de converger sur cette ville avec la détermination qui est la nôtre.

Les coordinations de ce groupe de lutte contre les cruautés envers les animaux que j'ai monté il y a ..... un peu plus d'un mois, (Informations, Actions sur le terrain et Cyberactions contre la maltraitance animale), est déjà suivi par plus de 1 400 personnes sur Facebook qui aiment et nos partages et nos actions pacifiques sur le terrain pour sauver des animaux soit de la boucherie soit de mort.

Ainsi, je suis intervenu personnellement le week-end dernier en Haute-Loire, plus exactement au Puy-en-Velay, pour sauver la vie et ce, dans l'urgence, (3 rats, 1 Hamster et 1 lapine) appartenant à une jeune fille et qui étaient voués à une mort certaine puisqu'un membre de sa famille ne voulait pas les voir chez lui.

Nous remercions les camarades de notre réseau et 30 Millions d'amis pour leur efficacité et leur réactivité.

En juin, j'ai sauvé une truie de 250 kg de la boucherie puisque les propriétaires de "ROQUETTE" changeant de travail, ne savaient pas où la placer.

En 8 jours, j'ai mobilisé l'ensemble de mes camarades et nous avons placé "ROQUETTE" dans une famille d'accueil.

A1820

C'est donc tout naturellement que nous et nos camarades iront à la Féria de Bayonne.

Notre ou nos opération-s- baptisée-s- "OPE" : FRAPPE ECLAIR DE NUIT !" se fera ou se feront avec toutes les conséquences que cela prendra.

Nos camarades sont formé-e-s avec les méthodes de l'ALF, nous avec celles du Parti révolutionnaire national-bolchevique !

Nous avons déjà eu un premier éventail de ce que nous pouvons représenter en terme d'activistes déterminé-e-s lors de la Féria 2014 d'Arles opposés au "péperre" rassemblement prévu en accord avec les organisateurs et les policiers du SDIG13.

Lorsque je disais que 80 à 100 de nos camarades allaient converger, non pas vers ce "tranquilou" rassemblement, mais vers les arènes, ce fut alors la panique générale.

Il nous a fallu temporiser parce que les organisateurs voulaient faire plaisir à des "enfants". Une organisatrice de ce "péperre" rassemblement s'est mise à pleurer au téléphone.

Les policiers du SDIG13 ne savaient plus où se donner de la "tête" et nous avons très bien su gérer avec eux la situ' et ce... après maintes demandes des organisateurs pour nous mettre en contact avec eux !

A1808

Nos camarades du CRAC ont été efficaces mais nous, nous serons encore plus "redoutables", de jour comme de nuit.

Etre "redoutable", dans la défense de la condition animale, ce n'est pas faire n'importe quoi. Nous devons avoir une très bonne coordination, une excellente organisation et il n'est pas question de faire n'importe quoi dans les arènes ou à l'extérieur. La sécurité des personnes doit être notre objectif numéro 1.

La défense de la grande cause animale - comme les corridas - ne doit pas donner lieu à des débordements anarchiques !

Il faut de la rigueur et de la coordination, et nous, notre rigueur, elle est basée sur les recommandations révolutionnaires marxistes-léninistes du "Petit Livre Rouge" !

Nous avons tout à apprendre de la rigueur et de la technique révolutionnaire maoïste !

Nous ne retenons pas celles ou ceux qui ne veulent pas que s'applique notre théorie basée, avant tout, sur la discipline marxiste, et plus singulièrement, la nôtre : "Nationale-Bolchevique".

A1819

Seules la coordination et la discipline feront de nous des "combattant-e-s" efficaces car la défense de la cause animale n'est et ne sera absolument pas la cause du terrorisme !

Comme nos maîtres de Greenpeace en matière environnementale, nous serons, nous et VOTRE Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux une "formation" disciplinée répondant à des critères de sélection plus que rigoureux !

Mais que ceux qui martyrisent les animaux, sachent que nous, nous serons là et bien là, face à face.

Nous viendrons comme la foudre ! 

Nous ferons bien "plier" les gros bras et les petites cervelles de ces petites "frappes" qui s'attaquent aux animaux innocents !

Mobilisons-nous donc pour l'abolition totale des immondes corridas !

Ceux qui font souffrir les taureaux innocents seront combattus ! Légalement ! Mais combattus !

Paul TOP 

CARTON ROUGE pour la présidente Natacha HARRY, le directeur de la SPA de Paris qui ORDONNENT une EUTHANASIE à METZ/ARRY !

Pétition au procureur de la République

et au conseil d'administration

de la SPA de Paris !

A1839 1

"Ce vendredi matin, ils en ont gros sur la patate les bénévoles et salariés du refuge SPA d’Arry près de Metz…

Dès 7 heures 30 Caroline arrive au refuge pour offrir à HEROS, brave Rottweiler de 7 ans, sa dernière belle balade, sa dernière bonne bouffe et ses dernières caresses. Total respect de tous pour cette bénévole qui accompagnera ce chien difficile mais attachant, jusqu'à son dernier souffle en lui tenant la patte et en ravalant ses larmes… jusqu’au bout.

Après trois ans de cage depuis 2011 et plus de quatre mois passés dans « le couloir de la mort », HEROS doit mourir aujourd’hui 25 juillet 2014. L’oracle a parlé hier jeudi lors d’une réunion bizarrement fixée à 12 heures 30 par le chef de la bureaucratie SPA, JB Sangnier. Leitmotiv de ce rassemblement devant 25 bénévoles tétanisés : « on va l’euthanasier » sur décision du siège bureaucratique de la SPA… à 400 km de la dure réalité du terrain et de l’intérêt des animaux ! Muni d’un « message de tristesse de Natacha HARRY » (sic !), le directeur a jugé l’affaire suffisamment incendiaire pour faire le déplacement en train de Paris.

« Ce chien est dangereux pour le refuge » argumente ce tout nouveau directeur-copain de Madame Harry, qui avoue au demeurant son ignorance en matière de protection animale…

Le fait est qu’après deux « attaques » à trois ans d’intervalle – 21 déc 2011 puis 10 mars 2014- ce Rott est catalogué « mordeur » dangerosité de niveau 4, selon les critères légaux. Donc déclaré inadoptable.

Caporalisme, faux fuyants, non réponses aux bénévoles, exhortations à « prendre sur soi » pour la chef de refuge, brusques changements de  sujet furent les ingrédients de ce numéro de claquettes manipulatoire du directeur administratif Sangnier qui en laissa plus d’un dans son désarroi.

Toute décision d’euthanasie (particulièrement nombreuses à la SPA) déclenche de fortes réactions émotionnelles, entre abattement, larmes, rage ou culpabilisation et accusations réciproques et disproportionnées. Toute euthanasie est incontestablement un constat d’échec, tandis que ce mot hautement radioactif est rivé comme une épine au cœur de la « protection animale ». De quoi plonger chaque refuge concerné dans une atmosphère lourde…

A plus forte raison lorsqu’il s’agit, comme dans le cas de HEROS, d’une mort perpétrée pour des RAISONS NON MEDICALES, sur un animal en bonne santé et donc vécue comme une PUNITION INJUSTE par les vrais amis des animaux que nous sommes !

De fait, l’injustice subie par ce pauvre Rottoto est double puiqu’après avoir été arraché de justesse par la SPA à une maltraitance de plusieurs années, l’animal n’a pas bénéficié du programme de ré-éducation comportementale de la même SPA, qui aurait pu lui sauver la vie… Tout juste une cellule, le gite et le couvert sont fournis. Quelque ballades parfois, au grès des bonnes volontés. C’est déjà ça sans doute, mais est-ce suffisant pour se rengorger en permanence de ses « fabuleuses performances », comme le fait la SPA avide d’appels aux dons ? Toute euthanasie effectuée devrait être un rappel à la modestie et aux limites trop étroites de la protection animale. C’est le  décalage entre cette vantardise de marketing et une réalité peu reluisante, qui est insupportable aux gens dévoués à la CAUSE ANIMALE.

POURQUOI C’EST SCANDALEUX ?

La mort subitement programmée du Rottweiler HEROS jette une lumière crue sur les dysfonctionnements, la navigation à vue, les non décisions et les promesses non tenues par la DIRECTION PARISIENNE en matière de protection animale. De fait, ce que nous appelions le « pôle protection » ou les « commissions » ont totalement disparus de l’organisation SPA depuis ces cinq dernières années, dont quatre d’administration aussi « provisoire » que désastreuse pour les animaux.

Résultat : plus rien n’est à sa place dans une association qui laisse à la discrétion de ses employés administratifs surpayés, des DECISIONS AUSSI GRAVES QUE l’EUTHANASIE.

La mort ignoble infligée à HEROS souligne une fois de plus l’ABSENCE DU MOINDRE COMITE D’ETHIQUE, maintes fois annoncé et maintes fois promis par l’administratrice Lebossé pour des EFFETS D’ANNONCE, mais qui fait CRUELLEMENT DEFAUT dans une association de soi-disant « bienfaisance animale »…

La mort ignoble infligée à HEROS démontre qu’aucune confiance n’est accordée à certains refuges pour leur permettre de prendre leurs décisions les plus douloureuses de façon collégiale (chef de refuge, mélange de salariés et bénévoles capables). Une décision d’euthanasie –médicale ou non- parachutée des bureaux parisiens et donc non débattue collectivement, ne peux que générer des vindictes, insultes ou menaces contre les responsables de terrain (assassin, salaud de tueur …) et complications relationnelles tout en induisant des deuils compliqués voire pathologiques.

La pratique de HARRY/SANGNIER dans cette affaire est d’autant plus lamentable qu’elle prive tous CEUX QUI ONT UN VECU AVEC L’ANIMAL de la partie sensible et valorisante de leur travail, de leur sentiment d’utilité et de responsabilité. Bref ce caporalisme de Sangnier est méprisant, ringard et CONTRE PERFORMANT. Tous les grands manager modernes savent que des employés bien considérés et responsabilisés sont… meilleurs ! A fortiori dans une « association »…

Enfin l’euthanasie d’HEROS occasionne un CHOC FRONTAL et fait bel et bien apparaître « le vote en AG contre l’euthanasie validé à 94% » comme une PROPAGANDE MENSONGERE proclamée depuis le 5 juillet sur le site officiel SPA ! Autrement dit l’ "euthanasie ZERO » désormais statutaire, n’est qu’un effet d’annonce destiné à RASSURER LE DONATEUR un peu sensible et à booster des appels aux dons aussi larmoyants et bêtifiants qu’agressifs par leur nombre de 15 à 20 chaque année dans les boites aux lettres et nos e-messageries.

Sans oublier de rappeler ces tonitruantes promesses du Docteur Thierry BEDOSSA, vedette du congrès 2014 de la SPA et véto très médiatique qui allait prendre tous les CHIENS DANGEREUX ET LES VIEUX CHIENS DE LA SPA sur ses 70 hectares de l’association AVA et bla bla bla etc… Résultat : dix chiens de Vallerargues livrés à Bedossa moyennant 850 EUROS par chien…  Animal Business quand tu nous  tiens !

Conclusion : HEROS chien maltraité que la SPA n’a pas sauvé, a été tué de façon parfaitement légale et dans le respect des procédures. Et L’ETHIQUE dans tout ça ? Mais quelle éthique ? L’éthique et les tiques sont mortes avec le chien.

Nous te demandons pardon petit ange, nous t’avons pleuré, repose en paix… loin des inhumains de la Société Protectrice des Animaux."

Elizabeth LEBLAY créatrice du site Fbk « spa facilitateur »

https://www.facebook.com/spa.facilitateur

--------------------------------------------------------------

L'Idiot provincial et la Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux travaillent sur ce dossier depuis samedi. Vous pouvez suivre notre actu en cliquant sur de lien : www.facebook.com/liguedecombatcontrelescruauteenverslesanimaux.

Joint samedi après-midi par téléphone, le refuge "GERHARD CRAMER", (commune d'Arry, 57680 - 03 87 52 08 99), n'a pas daigné nous répondre concernant le pauvre "Héros" assassiné vendredi dernier par injection.

Nous avons recueilli pas mal de témoignages, notamment en ce qui concerne les journées "Portes Ouvertes" des 16 et 17 mai 2014. Pourquoi des bénévoles ont été "interdit d'accès à cet évènement ? C'est parce qu'ils en savaient peut-être un peu, beaucoup, trop ? Des tenues du refuge ont-elles été ou non vendues au grand public ?

Par ailleurs, nous aimerions savoir quels sont les liens entre le véto du refuge "GERHARD CRAMER" et sa présidente ! Qui soigne les chiens de Mme la présidente ?

Et pour terminer, nous aimerions savoir comment le test comportementaliste s'est effectué sur notre petit camarade "Héros". 

De niveau 1 (l'an passé - niveau toutou -), il serait passé cette année au niveau 4 (mauvais pour lui).

Peut-on aussi nous donner des nouvelles de feu le chien "Bull-Terrier" qui avait pour nom "SNIPER" ? Combien d'injections de CALMI-VET a-t-il reçu ? A-t-il été, oui ou non, "piqué" à travers la grille de son box ?

Peut-on parler "d'erreurs de sécurité" lorsque par deux fois "HEROS" a mordu deux personnes ?

Lors de la première morsure, "Jean Seb" a-t-il bien respecté le règlement de sortie de "HEROS" qui a été en contact avec "M.A" ?

Lors de la 2ème morsure, "Didier" a-t-il bien respecté le règlement de sortie de "HEROS" qui a été en contact avec "X" ? Etait-il normal de sortir "HEROS" avec une laisse "Flexi" à "enrouleur" ?

D'ailleurs pourquoi ce bénévole "Didier" a-t-il été viré du refuge ?

Feu ! Ouvrons le bal !

Donc à suivre

Feu ! Ouvrons le bal sur l'espace vermoulu de la communauté des communes de Varennes-Forterre !

A l'assaut camarades !

N'hésitons pas à dénoncer les imposteurs !

L'Idiot provincial a acquis depuis 2009 une solide réputation pour le sérieux de ces articles avec le soutien d'une immense partie de la population, au nom de la liberté d'expression, que les petites "baronnies" locales essaient d'étouffer parce que nous ne sommes pas dans un pays démocratique, surtout au niveau local où nous subissons injustement une forte pression fiscale mais aussi de multiples entraves aux libertés.

Les régimes de droite comme de gauche essaient de plus en plus de grignoter nos libertés fondamentales en organisant un vaste racket au travers d'ignobles prélèvements de toutes sortes qui ne font que s'amplifier.

Le centralisme parisien ne cesse d'être gourmand vis-à-vis des contribuables que nous sommes tout en supprimant de plus en plus les aides vitales à la compilation des structures intercommunales ou régionales, qui, en manque crucial et constant de fric, continuent cependant à vivre de plus en plus dans l'opulence, puisque nous consommons encore toujours de plus en plus de nantis qui ne font que partir en vacances, qui s'achètent de plus en plus de belles voitures, qui se trémoussent dans leurs piscines chlorées à souhait, etc... alors que notre peuple, le peuple de base, lui trime pour ces immondes parasites qui vivent sur notre dos sans une once de mansuétude.

Car sans nous, le peuple laborieux qui, de la simple ouvrière, au modeste petit chef d'entreprise en passant par le petit paysan, la caste extrêmement puissante des hauts fonctionnaires et des cadre-fonctionnaires ne pourrait s'engraisser tout en destabilisant sérieusement notre pays pour le jeter, soit dans une effroyable guerre civile en jetant les classes les unes contre les autres, soit au suicide. 

Depuis de nombreuses années nous tirons la "sonnette d'alarme" parce que cela ne peut plus durer ainsi.

Pour les patriotes comme moi qui n'hésiteront pas à prendre les armes et lever les masses en cas de victoire du fascisme en France, nous sommes prêts à nous battre pour sauvegarder nos libertés individuelles.

Les vrais fascistes, ce ne sont pas celles ou ceux qui avancent à visage "découvert" mais ceux qui, bien plus nuisibles, détruisent notre pays de l'intérieur en se "goinfrant" pour leurs propres intérêts et non pour ceux du peupe de base et de nos camarades qui vivent de plus en plus dans la misère digne de l'époque de Zola !

Partout, partout, la corruption est généralisée du plus bas au plus haut échelon de notre société et l'affaire Sarkozy qui a éclaté dernièrement n'est que l'exemple de ce qu'ils sont capables de faire en trahissant notre confiance, nous qui leur avons mis le pied "à l'étrier" et ce, dès qu'ils sont sortis des universités les plus prestigieuses.

Bien évidemment, "les français sont des veaux", comme le disait si bien "mon général", et cela n'a pas changé depuis 68 où la bourgeoisie a tremblé mais pas assez puisque nous n'avons pas été solidaires pour fusiller ou décapiter les élites qui commençaient leur travail de sape et de l'Etat et des institutions !

Il a manqué un vrai leader à mai 68 car il aurait fallu un "bourreau" qui aurait levé des "Communes populaires" partout, sur tout le territoire, enflammant les masses, cherchant jusque dans les chiottes ou les caves les immondes parasites qui suçaient jusqu'à la moelle nos masses qui n'en pouvaient plus de l'étouffante emprise du "parisiannisme suranné" !

Mais cela était impossible ! La "grande Muette" restera toujours muette aux appels du "pied" des masses du peuple de base, les "merdias" étant verrouillés par les sionistes et leurs laquais, le tour étant joué, le peuple des pavés n'avait plus qu'à rentrer chez lui pour ressasser sur les "évènements" qui n'ont fait que crééer une nouvelle classe traître à la classe ouvrière et paysanne et qui donne les abrutis que nous avons dans ce pays qui décline au jour le jour puisque la communication est pratiquement "coupée" entre les soit-disant "élites" et le peuple de base.

Je vous ai concocté plusieurs petits plats aux "petits oignons", dans un territoire de France et de Navarre, qui se nomme la communauté de communes de Varennes-Forterre située.... en plein centre de la France.

Vous m'en donnerez des nouvelles, hein ! Ce n'est pas un déchaînement auquel vous aurez droit mais à un véritable cataclysme.

Purgeons-donc ce qui doit être purgé ! Que les bien-pensants comment donc par "pisser" dans leur froc parce que nous leur réservons un "zoli" traitement de "faveur" !

Si certains ne connaissaient pas l'Idiot provincial, (feu le journal "Le Père Léon"), ils vont bien voir à quoi nous ressemblons puisque nous avons pris un peu plus de 6 mois pour décortiquer ce territoire de la Varennes-Forterre, grand... comme un mouchoir de pochetron !

Nous allons purger ce territoire, nous allons "sulfater" la racaille avec les moyens qui sont les nôtres et qui l'ont toujours été !

Ceux qui travaillent au "black" seront publiquement dénoncés avec leurs complices et nous mettrons sur la place publique les noms et les adresses de ces renégats ! Celles ou ceux qui bénéficient de la complaisance des élu-e-s seront matraqués ! 

Celles ou ceux qui maltraitent les animaux seront anéanti-e-s ! Il n'y aura pas de "quartier" ! Nous les "briserons" ! Ils ou elles auront droit à un "traitement" particulier et de faveur ! Nous allons nous déchaîner et vous pouvez compter sur ma "Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux" pour alimenter dans toute la France et dans le monde entier les plus que très "hautes tensions" ! Celle ou celui qui maltraite les animaux devra faire face à une véritable "guérilla" ! Je déchaînerais les passions, je rameuterais mes camarades qui n'attendent qu'un seul signal de ma part pour agir tels que les "Khmers noirs" dans la nuit rougeâtre ! Et nous avons des preuves irréfutables ! Celles ou ceux qui se font des "tunes", par exemple, sur le dos des chevaux devront rendre des comptes !

D'ailleurs en voici le lien sur Facebook pour que vous compreniez bien que nous ne sommes pas vraiment des "guignols" : www.facebook.com/liguedecombatcontrelescruauteenverslesanimaux.

Si je prends la responsabilité de dénoncer tel ou tel comportement inadmissible, je le ferais parce que j'ai des éléments.... à charge !

Les "ignorants" qui protègent tacitement les cloportes seront également lancés aux "chiens" qui ont mille fois plus de respect que ces engeances ! Toutes les infractions potentielles seront relevés et nous réduirons à un tas de "cendre" leurs argumentaires de bas étage qui ne peuvent en aucun cas tenir "debout". 

Qu'ils nous assignent donc ces paltoquets ! Nous n'attendons que cela ! Nous en avons assez amassé des preuves accablantes en quelques mois !

La "Révolution National-Bolchevique" (qu'ils ne connaissent pas encore) est à ce prix !

Et ils devront "payer" le prix fort !

Marc-Claude de PORTEBANE

ROQUETTE NEWS : sauvons ROQUETTE la truie de la boucherie-charcuterie

La Ligue de combat contre les

cruautés envers les animaux se

mobilise pour sauver "ROQUETTE" et

trouver une nouvelle famille d'accueil !

A1596

- Nous recherchons une famille d'accueil pour la cochette "ROQUETTE" , son proprio actuel est à Figeac (Hôtel le Toulouse 06 65 34 22 95) 

IL Y A URGENCE, car à partir du 15 Juillet, "ROQUETTE" sera "à la rue", car les proprios déménagent et auront un plus petit terrain.

Les proprios actuels de "ROQUETTE" ne veulent pas la voir partir en boucherie-charcuterie.

- Pour tous renseignements concernant la surface du terrain, les conditions légales de transport, l'alimentation, les conditions de vie de "ROQUETTE", merci de contacter notre camarade BORIS par sms au 06 08 00 04 77.

- Pour tous autres renseignements, merci de nous joindre via la MP.

Au nom de "ROQUETTE", merci pour tout ce que vous voudrez bien faire pour elle.

Merci de cliquer ici pour suivre le feuilleton : 

www.facebook.com/liguedecombatcontrelescruauteenverslesanimaux.

 

ADADA à Ambert : le bonjour d'Esmeralda avant l'AG 2014

Avant l'AG 2014 à Ambert

nous avons constaté que les ânes

et les ânesse étaient bien traités !

Img 5203

Le dimanche 22 juin, l'AG de l'ADADA (la plus ancienne association nationale de défense et de protection de l’âne, de tous les ânes, de race ou non, reconnue publique- RUP - ) se tiendra à Ambert en Auvergne.

Img 5143

L'Idiot provincial s'est rendu à plusieurs reprises au siège de cette RUP sise, au 66, avenue de Lyon, pour y rencontrer la présidente Marinette PANABIERE, (retraitée), des soigneurs et des membres du conseil d'administration.

L’ADADA est reconnue d’Utilité Publique par décret du 13 février 2008. Cette reconnaissance d’utilité publique est un gage de sérieux et de crédibilité pour l’ADADA, l’association étant sous un contrôle administratif contraignant. En contrepartie, en ce qui concerne la maltraitance asine, elle assure un service public, auprès des SDPA, des tribunaux, des mairies, des gendarmeries. Pour obtenir cette reconnaissance, l’ADADA a, entre-autres, dû se constituer un fond de dotation réglementé. Elle est légalement autorisée à recevoir des donations consenties par actes notariés et des legs testamentaires – et aussi le bénéfice d’assurances-vie – qui au fil des ans devraient lui permettre de pouvoir assurer le salaire d’un personnel, gage de pérennité.

Img 5152

Nous avons vu au siège de l'ADADA des passionné(e)s du monde animal, mais aussi de nombreux chats, des tortues... et des dirigeants très sympas qui ont tout donné pour les ânes et ânesses en péril pendant plusieurs décennies. Les époux PANABIERE sont des gens extrêmement sympas et très accueillants, ce qui est déjà un gage très appréciable dans ce monde vermoulu qu'est celui du cruel monde animal, comme nous pouvons le voir sur notre page Facebook de la Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux : www.facebook.com/liguedecombatcontrelescruauteenverslesanimaux.

Img 5156

Nous avons voulu voir la vie des ânes dans leurs prés. On nous a agréablement suggéré de nous rendre en compagnie d'un soigneur dans un endroit d'Ambert qui est désigné par l'ADADA comme étant celui de "l'infirmerie".

Img 5165

Nous avons pu constater que les ânes et les ânesses étaient bien heureux avec du foin en abondance....

Img 5159

....dans des champs clôturés convenablement....

Img 5164

Img 5162

...des abris propres et bien entretenus....

Img 5163

.....ainsi que de l'eau fraîche et ce, en permanence en cette période de début de sécheresse.

Nous sommes repassés plusieurs fois (à l'improviste) et nous avons remarqué que l'état des parcs (70 ha) était impeccablement bien entretenu (Ici, avec un des soigneurs, Antoine).

Img 5167

L'ADADA est présente dans le Puy-de-Dôme depuis 1999. Auparavant elle se trouvait à Azas (route de Lugan) dans le département de la Haute-Garonne, et avant à "Chantolive" dans le département de son fondateur Raymond Boissy, dit le "peintre de Corrèze", dans le département de la Corrèze. 

Si vous souhaitez acquérir un âne ou une ânesse, nous vous conseillons d'acquérir l'excellent livre de Jacky Davezé et Alain Raveneau "Le Livre de l'âne", dans lequel vous trouverez de nombreuses informations.

L'âne est un compagnon très agréable, mais il a son caractère. Il ne supporte pas les mauvais traitements et n'obéit pas à une demande mal formulée ou si elle peut entraîner des conséquences fâcheuses, de son point de vue. S'il refuse de passer une rigole, c'est qu'il veut, avant de se décider, s'assurer qu'il ne craint aucun danger. Mais l'âne, aimé et qui se sent en confiance, fait preuve de beaucoup de bonne volonté. Favoriser son accueil et son installation est donc important pour le confort de l'âne.... et pour la future relation avec son maître. L'âne craint le froid, l'humidité, les courants d'air et les mouches. Les maladies sont, chez lui, moins fréquentes mais plus graves que chez le cheval. Il lui faut donc un terrain, un abri, une clôture adaptés.

L'ADADA est là pour vous aider, vous conseiller, pour qu'avec la compagnie et l'affection dont il a besoin, l'âne puisse vous donner le meilleur de lui-même pendant plus de 35 ans !

Pour joindre le refuge (créée en 2003) de l'ADADA où sont hébergés plus de 320 ânes, mulets, bardots de toute la France : 

http://www.assoadada.fr/.

Marc-Claude de PORTEBANE

Wanted : un homme frappe violemment son chien à Musilac 2013

Boxeurs - Judokas - Arts martiaux, etc.......

La Ligue de combat contre les

cruautés envers les animaux

monte au front national : 

URGENT : RECHERCHONS VOLONTAIRES -

CONTACT UNIQUEMENT via Messagerie Privée (MP) : 

 ligue-de-combat-cruautes-animaux@laposte.net

Regardez donc cette vidéo immonde :

http://youtu.be/GsXMxuIKEHQ

02:52 : Le chien boite
03:44 : Une personne caresse le petit chien
04:42 : Le chien nous regarde
05:14 : On le caresse pour le rassurer
05:41 : On lui donne de l'eau....

Retrouvez-nous sur Facebook : 

www.facebook.com/liguedecombatcontrelescruauteenverslesanimaux.

Création de la Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux

ACTION DIRECTE - ACTION DIRECTE - ACTION DIRECTE !

www.facebook.com/liguedecombatcontrelescruauteenverslesanimaux.

A1499


Notre ligue de combat contre les cruautés envers les animaux ne doit pas être seulement une page de dénonciation contre les violences occasionnées contre des êtres innocents.
Non !
Nous devons agir sur le terrain des Opérations en allant directement sur le terrain même s'il faut aller à l'affrontement et à l'action directe.
Je suis un militant de plusieurs causes : anti-nucléaire, anti-THT, cause animale, etc....
Quand je programme quelque chose, je n'exclus pas, malheureusement, de possibles coups d'éclats.
Dernièrement, j'ai prévenu les autorités administratives et la direction de la gendarmerie de la Dordogne que moi et mes camarades opposés au projet d'agrandissement de la porcherie d'Agonac (20 km de Périgueux), allions mettre "sur pied" des "Camps de la Résistance" autour de Périgueux et ce, afin d'éviter tous débordements.
Nous avons été plus qu'écoutés puisque Mme le maire d'Agonac 'Dordogne) n'a mis que 24H pour me communiquer un arrêté d'annulation du Permis de Construire de cette porcherie industrielle alors que plusieurs grandes associations environnementales de la région Aquitaine (comme la SEPANSO) n'avaient absolument rien obtenu.
Ce fut donc une grande victoire pour la CAUSE ANIMALE.
J'ai milité en Basse-Normandie avec mes camarades opposés à l'EPR de Flamanville et nous avons défendu avec acharnement le bois de la commune de Chéfresne et nous nous sommes aussi défendus avec acharnement contre une violente charge des gardes mobiles qui ont occasionné plusieurs blessés parmi nos camarades.
ICI, je veux des combattantes et des combattants en "chair et en os" de la lutte pro-animale.
S'il faut aller à la "bagarre" ou mener des "actions clandestines" CONTRE la chasse à courre, les élevages industriels ou ceux qui maltraitent ou font souffrir les animaux, il me faut donc des meneurs, des femmes et des hommes d'action ainsi que des spécialistes prêts à organiser des actions spectaculaires ici ou là !
GREENPEACE réussit où nous, dans la cause animale, échouons souvent hormis les actions de nos camarades de la fraction "PRO ANIMA" ou du FLB "Front de Libération des Animaux".
Partageons sur cette page des atrocités et non des trucs de papy pour faire du remplissage et obtenir comme la plupart des pages de ce sens, un max de "J'aime".
Les "J'aime" à tire-larigot, je m'en tape.
Je préfère 100 camarades prêts à se déplacer dans toute la France à n'importe quel moment de la semaine que 10 000 marionnettes planquées derrière leur ordi qui ne se lèvent que pour aller pisser à la raie du militantisme ou pour se dégourdir les jambes après avoir pianoté pendant des heures et des heures sur Facebook qui se fait du fric sur notre dos tout en nous donnant la possibilité de nous exprimer, ce qui n'est pas rien.
Réfléchissez donc bien à tout cela.
Si un jours on dit qu'il y a eu des tortionnaires contre les animaux, on dira aussi qu'il y aura eu aussi des "Ultras" comme moi qui sont très souvent révoltés en permanence CONTRE tous les abus et plus particulièrement CONTRE les maltraitances infligées aux animaux qui ne peuvent se défendre !
Les camarades intéressés par nos futures actions peuvent se faire connaître, exclusivement, en MP, ici : marc-75@laposte.net

Marc-Claude de PORTEBANE
Fondateur de cette ligue de combat contre les cruautés envers les animaux.