ISDND

Décharge COVED-PAPREC à Roussas : la pétition d'AURA Environnement cartonne à plus de 16 800 signatures

Rencontres écolos-marxistes à Roussas

si l'Etat continue à faire de la rétention

de l'information à AURA Environnement :

TOUS au DIE-IN du 14 Juillet 2017 !

http://www.aura-environnement.com/

Rouss 098DEFINITION du DIE-IN organisé par AURA Environnement : Manifestation pacifique de piétons et/ou de cyclistes qui s’allongent par terre tous ensemble sur la voie publique afin d’illustrer la conséquence la plus tragique d'une décharge, la mort. L’expression « Die-In » dérive de l’anglais « Sit-In » (Manifestation pacifique constituée de personnes assises par terre sur la voie publique). Le Die-In est un évènement symbolique (au même titre qu’un Sit-In ou un Bed-In) à caractère théâtral. Un Die-In demande à ses participants de simuler la mort à l’intersection de deux rues pour représenter les conséquences d'une décharge les plus fâcheuses pour l'environnement : la mort du tourisme, la mort de nos terroirs, la mort de nos savoir-faire, la mort de nos traditions !

TOUTES et TOUS à ROUSSAS ! Rejoignez nos 44 000 fans sur Facebook et les 800 militant-es fanatiques de la Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux réuni-es en comité central ce week-end à Argelès-sur-Mer https://www.facebook.com/liguedecombatcontrelescruauteenverslesanimaux/

 

SAUVONS les toutous « Chaussette » et « Diesel »

des odeurs et envols de plastiques vers la décharge

COVED-PAPREC à Roussas (Drôme) !

Rouss peze 007 2 jpg 2LIEN Pétition : http://www.mesopinions.com/petition/animaux/sauvons-toutous-chaussette-diesel-odeurs-envols/27978

Auteur : Marc-Claude de PORTEBANE, Président d’AURA Environnement, Porte-parole de la Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux et du Collectif de Protection de l’Environnement vers Roussas (CPEP)

Créé le 07/02/2017  

À l'attention : Mr le président de la Commission européenne Jean-Claude JUNCKER, Mr le Commissaire européen Karmenu VELLA, Mr le préfet de la Drôme

Les toutous « Chaussette » et « Diesel » vivent à proximité de l’immense décharge Coved-Paprec au lieu-dit « Combe Jaillet » dans la Drôme où se propagent dans la nature sacs en plastique et odeurs pestilentielles dans un paysage bucolique composé de vignobles ancestraux, de champs de lavande et d’oliviers.

 

AURA Environnement et le Collectif de la Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux demandent à Mr Pascal BRIE de l’UT Dreal 26 en charge des installations classées pour la protection de l’environnement et au préfet de la Drôme, Eric SPITZ, de prendre toutes les mesures qui s’imposent pour que cessent ces nuisances insupportables pour les animaux et les habitants des communes de Roussas et Les Granges-Gontardes.

 

Nous, signataires de cette pétition, nous exigeons la fermeture définitive de cette décharge COVED-PAPREC au 31/12/2021 sans possibilité d’arrêté préfectoral complémentaire d’extension ou de prolongation après 2021, date à laquelle devra se mettre en place la phase de post-exploitation ; que l’ONF de la Drôme-Ardèche fasse nettoyer les envols de plastiques autour de cette méga décharge à la charge de COVED-PAPREC sur les arbres (dont des chênes verts, du Chèvrefeuille des Baléares ou de l’Asperge à feuilles aiguës) et sols des forêts communales et privées où vivent de très nombreux animaux sauvages ; que les élu-es de la commune de Roussas dirigée par Mme Christiane ROBERT prennent toutes les mesures pour que cessent ces massacres de l’environnement et soutiennent publiquement notre cause ; que l’assemblée nationale et le ministère de l’Environnement se penchent sur le fait qu’il n’y ait pas eu de CSS (Commission de Suivi de Site) en 2016 ; que Bernard ROUDIL le sous-préfet de Nyons, la Fédération départementale des chasseurs de la Drôme et l’Association communale de chasse agrée de Roussas dont un des buts est de favoriser sur son territoire le développement du gibier et de la faune sauvage dans le respect d’un véritable équilibre agro-sylvo-cynégétique nous dressent un inventaire complet des animaux susceptibles d’avoir ingurgité des sacs plastiques sucrés ou salés souillant les sols comme nous avons pu le constater ; que le groupement fonctionnel du SDIS 26 dirigé par le colonel Olivier BOLZINGER nous dise pourquoi des tas de sacs en plastiques noir renfermant d’autres plastiques non-identifiés ont été retrouvés aux abords de la piste parallèle à la RD 113 (en direction du Centre d’Enfouissement Technique COVED-PAPREC et du Motocross vers le Bois des Mattes) ; que nous soyons correctement informés par le directeur de cabinet du préfet de la Drôme Stéphane COSTAGLIOLI ou Marie-Laure PELISSIER la secrétaire du préfet de la Drôme lorsque nous demandons des précisions Républicaines sur la décharge COVED-PAPREC (notamment la communication des rapports annuels 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016) ou la transmission d’ informations capitales sur la sécurisation absolue de l’espèce remarquable en déclin en Europe : l’Alouette lulu !

 

PROTEGEONS ensemble les toutous « Chaussette » et « Diesel » et les autres espèces innocentes  - comme les oiseaux Bubo bubo, Caprimulgus europeeus Linnaeus, Lullula arbores, Monticola solitarius ou les nombreux reptiles dont Timon lepidus - des envols de plastiques ABSOLUMENT DEGUEULASSES vers la décharge COVED-PAPREC à Roussas dans la Drôme !

 

L’homme est tenu de savoir. L’homme est responsable de son ignorance. L’ignorance est une faute !

 

NOUS, protecteurs des animaux et de l’environnement, NOUS EXIGEONS que LES SERVICES DE L’ETAT DE LA DROME, LA COMMUNE DE ROUSSAS et la COMMUNAUTE de COMMUNES ENCLAVE DES PAPES-PAYS DE GRIGNAN CESSENT de NOUS TENIR dans L’IGNORANCE sur la DECHARGE de COVED-PAPREC !

 

Rejoignez-nous pour un DIE-IN de MASSE dans les rues de ROUSSAS tous les 14 juillet dont celui de 2017 ! Inscription : aura-environnement@laposte.net

 

Marc-Claude de PORTEBANE
- Président d’AURA Environnement
- Porte-parole de la Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux
- Porte-parole du Collectif de Protection de l’Environnement vers Roussas (CPEP)
http://www.aura-environnement.com/

La mairie de Saint-Quentin-sur-Isère agence publicitaire de LELY Environnement ?

Alors qu'une enquête publique va bientôt

se dérouler à la mairie de Saint-Quentin-sur-Isère

(Suite aux demandes présentées par LELY ENVIRONNEMENT) :

la mairie est-elle devenue une "agence pub" de ce groupe ?

St quent 041

La défiance à l'égard des collectivités territoriales n'est-elle pas au coeur de l'illusion démocratique ?

La commune de Saint-Quentin-sur-Isère est située à 25 km de Grenoble en direction de Valence sur la rive gauche de l'Isère, à l'extrémité septentrionale du massif du Vercors.

C'était presque la fin des vacances estivales 2016 lorsque les militant-es de l'association environnementale AURA Environnement étaient aux 4 coins de l'Isère.

Ainsi, dans l'après-midi du 29 août, une polémique éclatait à la mairie de Saint-Quentin-sur-Isère et le secrétariat de la mairie où le président d'AURA Environnement constatait que de nombreux calendriers estampillés "LELY ENVIRONNEMENT" se trouvent à la portée du public.

Le rôle d'une mairie est-il d'être la "courroie de transmission" ou "l'agence publicitaire" ou "promotionnelle" d'une entreprise quelqu'en soit sa nature ?

St quent 040Qu'en est-il de l'intégrité publique de cette collectivité territoriale ?

Pourquoi favoriser les calendriers de "LELY ENVIRONNEMENT" et non pas ceux des associations environnementales ? Pourquoi les personnes chargées d'une mission de service public à la mairie de Saint-Quentin-sur-Isère acceptent-elles ce genre d'avantages, fussent-ils si minimes mais tellement visibles qu'il faut être aveugle pour ne pas voir l'immense calendrier de "LELY ENVIRONNEMENT" à l'accueil de cet endroit accueillant de très nombreuses personnes ? Ces dons de calendriers ont-ils une finalité économique ?

La prudence n'exige-t-elle pas de résister à la tentation du cadeau d'entreprise à Saint-Quentin-sur-m'Isère ?

Voilà la découverte d'AURA Environnement et ce, juste à 15 jours de l'ouverture de l'enquête publique concernant l'extension verticale de l'installation de stockage déchets non dangereux (création d'un nouveau casier en réhausse de la zone de stockage existante) et institution de servitudes d'utilité publique à l'intérieur de la bande des 200 m autour de la zone d'exploitation de l'unité de stockage des déchets sur le site situé au lieu-dit "L'Echaillon" à Saint-Quentin-sur-Isère.

 

Cette réunion secrète du conseil consultatif du SYDEMER à Saint-Etienne vu par le Collectif C.H.U.P.A d'Andrézieux-Bouthéon !

Le collectif "Halte Usine à poubelles vers Andrézieux-Bouthéon"

a réussi à "infiltrer" la réunionite ultra-confidentielle organisée par

le SYDEMER sur le choix de son futur site d'implantation

de sa future Méga Usine à poubelles de la la Loire !

MethaLe 22/01/2016, le SYDEMER ne tenait surtout pas à inviter le Collectif "Halte Usine à poubelles vers Andrézieux-Bouthéon" qui représente plus de 9 000 personnes via la pétition de son porte-parole Marc-Claude de PORTEBANE désigné également comme le monsieur "Déchets" de plusieurs régions de France, voire même comme un interlocuteur efficace soutenu par de nombreux élus à l'exemple du maire et du conseil municipal unis TOUS ENSEMBLE contre le CVO de Saint-Barthélémy-de-Vals dans la Drôme et son compost infâme qui pollue nos terres ancestrales....Sytrad 1 001

Les maires d'Andrézieux-Bouthéon Jean-Claude SCHALK, de Saint-Bonnet-les-Oules Guy FRANCON, de Veauche Monique GIRARDON, le président de la chambre d'agriculture de la Loire Raymond VIAL et l'ensemble des élu-es du Forez vont-ils accepter que nos terres céréalières soient polluées par ce compost infâme utilisé, par exemple, dans la Drôme et qui contient un max de quantités d'inertes et d'impuretés (prises en compte par la norme NF U44-051 !!!) en fonction de la dose et de la fréquence d'épandage comme les films plastiques, les métaux ou le verre ... si la filière TMB des études 2012 du SYDEMER était retenue ? (Source : Compilation des analyses de compost du CVO de Saint-Barthélémy-de-Vals).

......avec ces épandages composés de chrome, de nickel, de plomb, de cuivre, de zinc ou de cadnium avec la bénédiction du SYTRAD dont les comptes financiers sont de plus en plus dans le rouge puisque son auto-financement lui permet tout juste à payer ses dettes car le TMB (Tri-mécano biologique) coûte une véritable fortune aux contribuables drômois.... qui ne savent rien ou presque parce que les élus de ce genre d'Usines à poubelles ne tiennent absolument pas à ce que des trublions viennent mettre le pif là où ça coince !

Syt 1 001Ultra-confidentiel pour 2016 dans la région de Valence mais mauvaise nouvelle pour les contribuables : les frais généraux seront de 3,35 € TTC/hab, le Tri des collectes sélectives de 5,13 € TTC, de 7,44 € TTC pour les OMr tandis que le traitement des OMr explosera lui, à 176,25 TTC/T OMr !

Le SYTRAD pourrait-il nous expliquer pourquoi il va emprunter 1 460 000 € (l'un d'une durée de 20 ans pour 730 000 € et l'autre de la même somme pour une durée de 20 ans) si ce n'est que pour financer ENCORE des travaux et ENCORE des travaux sur ces CVO qui ne cessent d'être en panne comme sur le CVO que gère VEOLIA à Saint-Barthélémy-de-Vals ??? Et nous ne vous parlons pas de la mise en place de 2 autres emprunts, l'un de 1 170 000 € et l'autre de 1 000 000 € au Crédit Agricole Sud Rhône-Alpes et à la Caisse d'Epargne Loire-Drôme-Ardèche !

Nous sommes sur le point de créer un Collectif sur la région de Valence car nos camarades des associations environnementales sont usé-es soit par des années de lutte du pot de terre contre le pot de fer, soit par lassitude car le SYTRAD est un "cancer" qui malmène pas seulement l'environnement mais aussi les militant-es qui pensent qu'un comité syndical entendra les complaintes des riverains ou des populations locales qui ne veulent ni de compost, ni de CSR (Combustible solide de récupération) et encore moins de pollutions olfactives que ce soit à Saint-Barthélémy-de-Vals ou à Saint-Valloire-en-Sorlin, où se déroule en ce moment, en mairie, une enquête publique de modification du PLU parce que le maire et son conseil municipal ne veulent plus de cette "verrue" SYTRAD, un gouffre financier qui ampile mécontents sur mécontents.

Pour en revenir à la réunionite du SYDEMER du 22/01, il a été demandé aux 18 structures présentes ou représentées de classer (au regard des éléments techniques exposés) les sites potentiels (étudiés par le cabinet MERLIN) et de justifier le choix avec des "Eléments de justification synthétique". Les sites devant être classés du plus souhaitable en 1er au moins souhaitable en 3°.

M19 029 2 jpg aLe retour de ce formulaire de restitution de l'avis de ce vieillissant conseil consultatif (qui n'a pas été changé depuis 2010/2011 et qui ne prend AUCUNEMENT en compte en représentation les associations de la nouvelle Région Auvergne/Rhône-Alpes mais uniquement celles de l'ex-région Rhône-Alpes, comme nous l'avons fait remarquer au SYDEMER) devait être retourné au SYDEMER avant le 19/02/2016, soit hier.

Celà arrangeait bien le SYDEMER de ne pas inviter, à cette réunionite du 22/01/2016, notre Collectif CHUPA (représenté par plus de 9 000 personnes via ses pétitions internet + papier) qui est pourtant reconnu par le Ministère de l'Environnement (la ministre Ségolène Royal a chargé le préfet de la Loire de nous tenir au parfum de chaque avancée de ce dossier), sans compter le cabinet du président de la République qui est informé de notre démarche.

Parmi le panel "averti" des "acteurs locaux" à vocation "départementale" ou de l'ancienne région "Rhône-Alpes", les 18 structures représentées se composaient de la Fédération de pêche et la protection du milieu aquatique, de la Fédération des chasseurs, de la Coordination départementale pour une gestion écologique des déchets, de la FRAPNA Loire, de la LPO, de la CLCV, de l'APIL de la Loire, de la confédération syndicale des familles, d'AMORCE, du Comité de développement des Monts du Lyonnais, du SIEL 42, ALEC 42, de la chambre d'agriculture 42, du SCOT Sud-Loire, du Département de la Loire, du conseil Régional (jusqu'en 2015 Olivier LONGEON), du député Régis JUANICO et de la DDT 42.

Nous avons contacté quelques unes de ces "structures" comme la CLCV (Consommation Logement & Cadre de vie représentée par son coordinateur Bastien MONTAMBERT qui n'était même pas au courant de cette réunionite du conseil du SYDEMER), la Fédération de la pêche nous a demandé des précisions parce qu'apparemment... ils n'avaient pas tout pigé !!! L'ALEC 42 n'a pas envoyé de représentant et s'en est excusé auprès du SYDEMER.

Et nous ne vous parlons pas de la présence ou même de l'avis demandé au SCOT Sud-Loire - qui est pratiquement "juge" et "partie" - puisque parmi ces administrateurs....on retrouve certains membres du bureau du SYDEMER, comme son 1er vice-président Alain BERTHEAS (suppléant du SYDEMER), son 4° vice-président Gilles THIZY (suppléant du SYDEMER), sa 6° vice-présidente Sylvie FAYOLLE (Titulaire du SYDEMER). On en dira pas plus, non plus, sur les représentants des communautés de communes à ce SCOT Sud-loire mais on peut parler en toute discrétion de Jean-Claude SCHALK (Titulaire au SCOT, un des délégués de Saint-Etienne Métropole et titulaire.... au SYDEMER), Marc ARCHER (Communauté d'agglo' Loire-Forez mais aussi suppléant.... au SYDEMER).

M19 001 2 jpg aa

Et chacun connaît toute l'importance du SCOT Sud-LOIRE dont l'enjeu est de préparer l'avenir en matière d'urbanisme, d'habitat, de développement économique, d'équipements publics, de transport, d'implantation commerciales et d'environnement, d'ici 2030 ! Le SCOT Sud-Loire est un document de planification dont l'objectif majeur est de promouvoir pour les années à venir un "cadre de vie de qualité" pour tous les habitants des 116 communes qui forment le Sud-Loire en mettant en oeuvre un projet de "développement durable". Ce document fixe un certain nombre d'orientations "fortes" : consommation de l'espace, protection des espaces naturels, agricoles et forestiers des paysages, d'accompagnement et de maîtrise du développement commercial, etc...

Idem pour le SIEL 42 : son 4° vice-président Jean-Pierre BERGER est aussi le "berger".... du SYDEMER en y étant membre suppléant.

Cela ne tombe-t-il pas bien pour nous vers Andrézieux-Bouthéon dans le Forez d'avoir, finalement, certains co-administrateurs du SYDEMER et du SCOT Sud Loire car, sans pour autant mélanger le mauvais mélange des genres, nous pouvons être certains qu'ils ne nous installeront pas la future "Usine à poubelles", version méthanisation, dans ces 2 zones vers Andrézieux-Bouthéon qui ont eu pratiquement la faveur du cabinet MERLIN : l'Orme/Les Sources et la ZAIN Opéra Parc International au détriment de celle de Roche-la-Molière qui a été sévèrement "matraquée" lors de ce conseil consultatif de l'amer SYDEMER où notre Collectif CHUPA a été rayé de la carte de l'information ?

Le SYDEMER ne veut pas entendre la voix des habitant-es du Forez-Sud car ils nous craignent, car ils savent que nous ferons descendre dans la rue plus de 500 personnes (en janvier 2013, à Gannat dans l'Allier nous étions plus de 1 000, sous une pluie glaciale rassemblant des Français mais aussi des Italiens, des Suédois, des Espagnols ou des Anglais à défiler sans slogan mais au son des tambours, avant de nous rassembler devant un laboratoire pratiquant l'infâme expérimentation animale), que nous sommes susceptibles de faire venir de toute la France des rescapé-es de Notre-Dame-des-Landes ou d'autres ZAD nationales comme celle de Pau opposée elle-aussi au projet d'Usine à poubelles TMB/Méthanisation, que la destruction d'espèces protégées par SNF a déjà été la "goutte de trop" et que plusieurs militant-es ALF de la la cause animale sont prêts à descendre dans les rues d'Andrézieux-Bouthéon pour demander des explications aux élu-es sur ce massacre où la nature et la faune ont déjà été saccagées par cette entreprise SEVESO qui a détruit 20 ha de chênaie fourmillant d'espèces protégées au sud de son site de La Fouillouse, à l'est de la D 100 conduisant à Saint-Galmier depuis l'A 72, où pas moins de 43 espèces animales protégées avaient été recensées dans ces 20 ha, neuf de chauves souris, deux d'amphibiens, cinq de reptiles et 27 d'oiseaux dont des pics mar ou encore un couple de Milans noirs.

Etonnant que le SCOT Sud-Loire n'ait pas réagi, d'ailleurs !

Après la série d'attentats islamistes qui a frappé notre pays, le directeur de cabinet du préfet de la Loire m'a demandé, en décembre 2015 en préfecture de la Loire "d'épargner ses forces de police et de gendarmerie". Nous avons donné notre parole que rien ne se ferait sans concertation avec le directeur de cabinet du préfet de la Loire. Nous ne voulons pas de désordre qui desservirait notre cause pacifiste et locale englobant populations riveraines et locales, salariés du peuple de base, industriels et agriculteurs (qui s'activent en mode silence/autonomie) mais nous faisons "tampon" avec notre base qui commence à s'agiter depuis plusieurs semaines.

Presidence rep 001 jpg a jpg repuNous ne cèderons sur rien et nous ne lâcherons rien sur le TMB/Méthanisation vers Andrézieux-Bouthéon ou ailleurs ! Le message a été reçu 5/5 par la présidence de la République et donc par le préfet de la Loire voire même celui de la nouvelle grande région Auvergne/Rhône-Alpes, à Lyon, parce que nous sommes respectueux de la parole donnée à l'Etat !

Lors de ce conseil consultatif en date du 22/01/2016, le SYDEMER a présenté de "façon synthétique" l'analyse des 3 sites d'implantation potentiels de la future Méga "Usine à poubelles" de la Loire afin de donner un "avis motivé" sur le site d'implantation le plus "pertinent", tout en précisant aux membres présent "NOTA : Phase cruciale du projet et rapport de confiance nécessaire entre le SYDEMER et vous, le SYDEMER attend la plus stricte confidentialité sur ces données : préserver un climat serein pour choix des élus".

M19 004 2 jpg 2

Le SYDEMER a rappelé les fondements de son projet :

Situation actuelle : installation de Stockage de Déchets Non Dangereux (ISDND) de Borde Matin à Roche-la-Molière, déchets résiduels du territoire enfouis sans valorisation préalable, autorisation administrative jusqu'en 2026 pour 500 000 T/an, propriété et exploitation privée avec situation monopolistique.

Pourquoi une "Usine à poubelles" (le terme est de nous) :

Répondre aux évolutions réglementaires part rapport à la LTE (Loi de transition Energétique) afin d'assumer et garantir l'avenir du traitement des déchets afin de retrouver une maîtrise publique (à minima foncière)..... avec (en illustration de l'Usine de Marseille/Fos-sur-Mer qui ..... soulève les populations locales épouvantées par les odeurs insupportables et les risques sanitaires).....

M19 8

En 2010 INERIS a présenté un rapport accablant contre les risques sanitaires et accidentels liés à la Méthanisation : (Scénarios accidentels retenus pour une configuration de taille industrielle et agricole : Rupture guillotine d’une canalisation de biogaz située à l’extérieur, Explosion dans un local industriel de compression de biogaz liée à une rupture guillotine d’une canalisation de biogaz, Explosion dans un local de séchage liée à une rupture guillotine d’une canalisation de biogaz, Explosion dans un digesteur industriel ou agricole en fonctionnement normal et à vide. Méthanisation : Explosion de l’ATEX interne dans un gazomètre agricole ou industriel, Explosion de l’ATEX formée suite à la ruine du gazomètre. Les principaux risques de ces différents types de biogaz sont liés à leurs principaux composants : Inflammabilité / explosibilité (méthane, hydrogène, sulfure d’hydrogène), Toxicité aigüe par inhalation (sulfure d’hydrogène), Anoxie (CO2, N2). Enfin, outre le sulfure d’hydrogène, le biogaz contient, à l’état de traces, des gaz odorants (composés soufrés dont mercaptans, azotés, aldéhydes, acides gras volatils) pouvant entraîner des nuisances olfactives." - 6 mai 2010 -

Composition du biogaz : Éléments majeurs : CH4, CO2, H2O, H2, O2 Éléments mineurs : H2S (hydrogène sulfuré) : jusqu’à 5000 ppmv. Toxique, explosif et nocif pour l’environnement : lors de la combustion, se transforme en SO2 (origine des pluies acides) : valeur maximum de rejet sur installations de Méthanisation : combustion fixée à 200 mg/Nm3 par arrêté du 25/07/1997 : Composés organiques volatils (total < 1% v/v). Certains sont toxiques/cancérigènes. Lors de la combustion, ils se transforment en CO2, Métaux : peu de données. Ils sont présents en ultra-traces, Particules : existent dans le biogaz mais sont éliminées par tous les traitements. - 6 mai 2010 -

Quels risques sanitaires dont CANCERS ou risques industriels

dont EXPLOSIONS potentielles pour les salariés du Groupe COMBRONDE...

Syd2 048

si le projet de Méga Usine à poubelles (centre de la croix en violet)

venait se positionner sur le site de la ZAC

L'Orme/Les Sources à Veauche/Andrézieux-Bouthéon ...M19 021..... ou pour les salariés de NESTLE PURINA PECTARE FRANCE

à Andrézieux-Bouthéon...

Pig and 044.... ou pour les autres entreprises de transports

situées à proximité des transports COMBRONDE.....Pig and 043

....ou pour la verrerie O-I MANUFACTURING à Veauche

dont les palettes risques d'être souillées par les odeurs...

Mfr 42 044....des jus issus de la méthanisation des

215 000 T de DMR issus des poubelles de la Loire ?

Explosion dans un local industriel de compression de biogaz liée à une rupture guillotine d’une canalisation de biogaz ATEX à la stoechiométrie dans le local de compression suite à une fuite de canalisation de biogaz sous une pression de 1,8 bar rel et un diamètre de 300 mm, sans tenir compte de la ventilation du local de 9 000 m3. L’explosion primaire dans le local suite à l’inflammation de l’ATEX à la stoechiométrie dans le local de compression éjecte à l’extérieur 90 % du volume inflammable initial à travers les parois soufflées du local

Distance d’effets à 200 mbar : 95 m

Distance d’effets à 140 mbar : 125 m

Distance d’effets à 50 mbar : 300 m

Distance d’effets à 20 mbar : 675 m

Des projections de débris (bardage,…) sont possibles sur quelques dizaines de mètres.

Méthanisation - 6 mai 2010- 19

...... améliorer l'impact environnemental, production locale d'énergie verte et de récupération, réduction des Gaz à effet de Serre émis (gain d'environ 250 000 T équivalent CO² par an à l'échelle du SYDEMER, réduction risque de nuisances olfactives/résidus stockés : installation confinée, avec captation et traitement de l'air vicié !

Le SYDEMER a présenté les sites étudiés par le cabinet MERLIN : ZA L'Orme les Sources, la ZAIN Opéra Parc International (Andrézieux/Bouthéon/La Fouillouse) et Borde Matin à Roche-la-Molière.

M19 20

Les critères que l'antique Conseil consultatif du SYDEMER n'a pas retenu !!!

Les 8 principaux critères retenus par le conseil consultatif du SYDEMER ont été les suivants :

1 - Risques de nuisances, 2- Environnement de proximité, 3- Opportunité pour le secteur, 4- Zones naturelles protégées et identifiées, 5- Débouchés biogaz/CSR, 6- Shéma de transfert, 7-Risques naturels/industriels et servitudes associées, 86 Accessibilité au site.

Le prix à la T ? Cela n'a intéressé personne ! L'Usage actuel et antérieur de la parcelle ? Que nenni ! La viabilisation du futur site ? Que dalle ! Peut-être que les co-administrateurs du SCOT Sud-Loire/SYDEMER ont pensé que cela ne pouvait pas intéresser les élu-es composant le territoire du SYDEMER (Hypothèse 2012 : Population 2030 : 590 à 627 000 habitants).

A l'heure où le président de la Région Auvergne/Rhône-Alpes, Laurent WAUQUIEZ, prône l'exemplarité financière des élu-es, n'aurait-il pas été plus intéressant pour le SYDEMER/Cabinet MERLIN de communiquer à ce "Conseil consultatif" - composé d'une antique représentation territoriale datant des années 2010/2011 - le coût de traitement des DMR (Déchets ménagers résiduels : les déchets ménagers résiduels (sacs noirs) sont constitués des déchets restants à l'issue de toutes les opérations de tri, recyclage et valorisation. Ils sont appelés « déchets ultimes » et sont destinés à être enfouis) à l'échéance 2030 et ce, par Annuité, Fonctionnement, Evacuation, Recette.... en bons comptables des deniers publics ?

Pour choisir le meilleur site, les représentant-es du Conseil consultatif n'ont pas eu à se fatiguer les neurones puisque les shémas avec leur point de vigilance (en bleu) et leur point faible (en rouge) ont décerné la médaille d'or au site de l'Orme (Andrézieux-Bouthéon) et la médaille d'argent à la ZAIN Opéra Parc International (Andrézieux-Bouthéon) tandis que le site de Roche-la-Molière a été criblé de points faibles pratiquement à chaque page (sauf 1).

A l'Orme Les Sources : Aucun point faible, que du bonheur, en fait ! Aucun Point rouge pour le risque de nuisances (Position des riverains/vents dominants et Impact flux camions) hormis un Point de vigilance pour le "Passage sur une courte portion de la RD 200 déjà sollicitée (amont) accès SNF et commune Saint-Bonnet-les-Oules", selon le SYDEMER/Cabinet MERLIN), aucun point faible pour l'Environnement de proximité ...... alors que l'Environnement industriel commence à monter au créneau..... (Le collectif CHUPA vient d'informer le transporteur François COMBRONDE sur le projet du SYDEMER qui ne semble pas l'entendre de cette oreille), que la proximité de l'aéroport de Saint-Etienne-Bouthéon et des activités de loisirs sont situés à partir de 400 m et que les 1ères habitations sont situées à partir de 420 m.

Les vents dominants à l'Orme/les Sources ?

Il semblerait que nous ayons une carte des vents dominants un peu plus précise que celle du SYDEMER puisqu'elle indique également la vitesse. Rassurez-vous, nous ne l'avons pas reçu de la responsable de la DGAC de l'aéroport de Saint-Etienne-Bouthéon qui n'a rien voulu nous communiquer.

M19 021 2 jpg aPar contre, nous avons reçu un mail très sympa du service de presse de la préfecture de Région à Lyon - à qui nous avons fait une demande officielle - et qui nous a guidé pour vous informer de façon correcte sur la juste position des vents dominants à Andrézieux-Bouthéon. 

Rose dv and 001 jpg a

Notre carte des vents mauvais à Andrézieux-Bouthéon est un peu plus précise :

On peut constater que le groupe COMBRONDE et les entreprises proches risquent d'être complètement impactées par les risques sanitaires et accidentels potentiels liés à la méthanisation des poubelles (composées notamment de couches culottes imbibés d'urine et d'excréments, de serviettes hygièniques bien dosées et contenant des produits chimiques permettant une meilleure absorption et qui peuvent exceptionnellement causer des effets indésirables, d'oeufs pourris, de cadavres d'animaux, de lisiers, de fientes, fumiers, de restes alimentaires qui auront bien macéré quand il fera 38° à l'ombre, etc...) des 600 000 habitants de l'immmense territoire du SYDEMER !

Les "quelques habitations" dénommées ainsi par le SYDEMER/cabinet MERLIN et situées au Nord/Ouest auront à subir les mêmes désagréments tout comme les premières habitations situées à partir de 420 m. Le SYDEMER/Cabinet MERLIN a oublié de préciser que le tribunal administratif de Pau avait donné raison à une dame habitant à moin de 500 m d'un projet d'Usine à poubelles identique à celui prévu par le SYDEMER  (Nous avons remis une copie de ce jugement au directeur de cabinet de Mr le préfet de la Loire) !Pig and 039

L'Orme les Sources (située dans le périmètre de protection du site SNF SEVESO) et en face des hauteurs de Saint-Bonnet-les-Oules n'a pas été considérée comme proche de zones naturelles protégées. Evidemment, il n'y en a pas de recensées. Les espèces protégées situées vers SNF ont été priées de dégager sous les coups de butoir des pelleteuses et les engins de chantier comme nous l'avons dénoncé dans notre pétitition qui est la 1ère de France à récolter autant de signatures (internet et papier) en matière de TMB..

Quelques points de vigilance (en bleu) ont tout de méme été retenu pour ce site de L'Orme/Les Sources :

- Débouchés Biogaz + CSR : possibles débouchés CSR à moyen et long terme.

- Schéma de transfert, Impact sur les transports" : (Impact pour les bennes provenant de l'Ondaine : bilan transport amont/aval d'environ 6 M T/km). Bonjour les rotations des camions !

La médaille d'argent a été décernée au site de la ZAIN Opéra Parc International Andrézieux-Bouthéon/La Fouillouse qui a eu droit comme son "collègue" le site de l'Orme/Les Sources à ses petits Points de vigilance de couleur bleu....

M19 022..... mais à aucun point faible (en rouge) : Zain 127

La ZAIN Opéra Parc International qui se veut la vitrine chic de la Loire est dans un état de décomposition et de dégradation avancé. Les 117 M€ d'investissement du SYDEMER pour la filière chiffrée en 2012 serviront-ils à éponger les dettes de cette zone délabrée située....

And foot 022......juste en face du nouveau complexe sportif de la Gouyonnière (où les terres agricoles - juste en face - viennent d'être massacrées et bien nivelées par les engins de chantier en ce début d'année 2016 ...

And foot 41

.....ce qui n'a pas suscité la moindre protestation des conseillers départementaux PS Pierrick COURBON ou Arlette BERNARD (canton 16 - Saint-Etienne -3) pourtant tellement ardents défenseurs des terres agricoles mais ailleurs qu'à Andrézieux-Bouthéon ....suivez notre regard LOL en direction de Roche-la-Molière, SVP)......

And foot 040.....d'une capacité totale de 5 000 places (à l'occasion de l'Euro 2016, ce nouveau stade a été retenu par les instances de l'UEFA pour être mis à la disposition des équipes nationales qui souhaiteraient en profiter).

- Périmètre de protection du site SNF (SEVESO) en limite de site ou distant de 50 m (mais non concerné par les contraintes réglementaires).

- Servitudes aéroport : Servitudes enduisant contraintes sur forme de méthaniseurs et implantation des bâtiments.

- Accessibilité au site : Aucune dessserte ferroviaire possible.

- Zones naturelles protégées (Natura 2000, espèces protégées, captage eau potable, ZNIEF) : Corridor écologique en bordure, ZNIEFF Type I 430 m et ZNIEFF Type II à 240 m.

- Débouchés Biogaz + CSR : Réseau gaz transport uniquement (raccordement plus important) et possibles débouchés CSR à moyen et long terme. (Alors que ni SNF et NESTLE ne sont intéressés par le Biogaz et le CSR, selon nos informations).

- Schéma de transfert, impact sur les transports : Impact pour les bennes provenant de l'Ondaine : bilan transport amont/aval d'environ 6 M T/km. Bonjour les rotations des camions !

M19 023Par contre, les membres de l'antique Conseil consultatif ont eu droit à la "totale" pour le 3° et dernier site : celui de Borde Matin à Roche-la-Molière qui a été "bombardé" de Points faibles (en rouge) dans les documents. A croire que la réunionite de cet antique Conseil consultatif ne se sera tenu que pour éliminer ce 3 ° site où le SYDEMER/Cabinet MERLIN ont sonné particulièrement la "charge" sur les zones naturelles protégées et plus sur le Corridor écologique qui empiète sur 2 ha.

Tout a été fait pour laisser à penser - sans aucune information supplémentaire et complètement à charge - que la future Usine à poubelles aurait un impact directe sur le Corridor écologique.

Le Collectif CHUPA entend dire la VERITE aux élu-es du SYDEMER et aux 600 000 habitants concernés sur cette zone naturelle protégée que le SYDEMER a oublié de parler de façon plus approfondie aux 18 structures de cet antique Conseil consultatif :

Corridor :

Le Schéma de cohérence Territorial (SCoT) Sud Loire arrêté le 06/06/13 définit, entre autres, les objectifs de préservation et de restauration des corridors terrestres. Du SCoT est issu le Document d’Orientation et d’Objectifs (DOO). C’est le DOO qui précise les modes d’application du SCoT. Il répertorie les espaces naturels, agricoles et forestiers en vue de leur préservation et notamment les corridors écologiques terrestres.

Le corridor écologique terrestre est un ensemble d’espaces qui doit permettre le passage de la faune (dans le but de faciliter les échanges génétiques et préserver la biodiversité). Ces espaces sont composés de zones naturelles ou agricoles peu urbanisées. Ils permettent de mettre en relation les cœurs verts du territoire.

Sur les vues aériennes ci-dessous (issues du SCoT Sud Loire) figure le tracé du corridor écologique de Roche la Molière – Saint-Genest Lerpt. Rlma

Cette prise de vue correspond à la planche F

de la vue aérienne située ci-dessous.

Rlmb

Autre point faible visé par le SYDEMER/MERLIN : Voie d'accès à réaliser, avec traversée du corridor écologique ou servitude de passage société SITA pour accès mutualisé avec ISDND.

Or, le SYDEMER/Cabinet MERLIN n'a pas précisé que l'on observe que le corridor passe par la zone qui correspond à l’entrée du site. Pour autant, l’implantation du projet du SYDEMER à l’ouest de l’ISDND n’aurait aucun impact supplémentaire sur le corridor puisque l’entrée du site sera conservée en l’état et servira aux deux installations. La voie d’accès au SYDEMER passera par un talus qui n’est que très partiellement concerné par le corridor : le ratio de surface impactée potentiellement par le talus est infime au regard de la taille du corridor et ne remet pas en cause sa fonctionnalité. De ce fait, le déplacement des espèces n’est pas ou de façon négligeable entravé, ce qui est l’objectif d’un corridor.

De nombreux camarades écologistes nous ont fait par de leurs craintes concernant le Ruisseau Borde Matin. Nous leur apportons les précisions suivantes que le SYDEMER/Cabinet MERLIN a "oublié"  de préciser :

Le Borde Matin est un cours d’eau qui est retenu en amont hydraulique du site sur la partie Nord Est par une digue. Il est canalisé par un ouvrage foré dans le substratum rocheux sous l’installation de stockage. Dans ce forage passe la canalisation de dérivation qui est constituée de PEHD (polyéthylène haute densité). Cette canalisation ressort en aval hydraulique du site au sud-ouest. Protégé par cette canalisation, le ruisseau n’entre pas en contact avec les déchets.

Conformément à l’arrêté préfectoral de l’ISDND, des analyses sont réalisées sur le cours d’eau en amont et en aval de la canalisation de dérivation. Ces points de prélèvement sont nommés respectivement Borde Matin amont et Borde Matin aval.

L’installation de traitement des lixiviats du site rejette les effluents traités en aval du point de prélèvement nommé Borde Matin aval. Ces rejets sont prélevés puis analysés à fréquence hebdomadaire. L’arrêté préfectoral définit les seuils de rejet pour les effluents traités.

En plus des prélèvements et analyses  déjà cités, des analyses sont faites sur le Borde Matin en aval du rejet de la STEP, le point de prélévement est nommé Borde Matin 50m après rejet.

Enfin, le Borde Matin est un affluent de l’Ondaine qui se trouve environ 800 m en aval du site sur la commune de Firminy. Des analyses sont également faites sur l’Ondaine en amont et en aval de l’affluence du Borde Matin. Depuis 2012, en plus des analyses prévues à l’arrêté préfectoral l’indice biologique global normalisé (IBGN) et l’indice biologique diatoméees (IBD) sont réalisés annuellement sur l’Ondaine.

Les prélèvements sont réalisés par un cabinet extérieur et analysés par un laboratoire accrédité. L’ensemble des résultats est transmis à la DREAL, communiqué dans le rapport annuel d’activité consultable par tous et présenté lors de la CSS.

Le SYDEMER/Cabinet MERLIN a oublié de préciser aux membres de l'antique Conseil consultatif que lors de la dernière Commission de Suivi de Site (CSS) du 17/11/2015 à Borde Matin, Florence NICOLAS, directrice gestion des Déchets de Saint-Etienne Métropole en tant qu'expert (invitée) n'avait pas émis d'observations sur une potentielle pollution de ces 2 cours d'eau ....puisque le site de Borde Matin respecte les prescriptions de l'arrêté ininial d'autorisation qui date de 1997 et qui s'applique jusqu'en 2026, comme nous l'a confirmé la DREAL.

Autre points faibles qui ont matraqué le site de Borde Matin :

- Risques de nuisances : Traversée de zones habitées à Roche-la-Molière pour les principaux accès alors qu'il n'y en a pas eu de recensées pour les 2 sites d'Andrézieux-Bouthéon.

Si l'autoroute A 72 reliant Andrézieux-Bouthéon était fermée momentanément à la circulation....

Orcival 004.....les camions ne seraient-ils pas obligés de rouler sur la D 1082, vers les zones habitées et résidentielles des quartiers chics de La Fouillouse gérée par l'excellent maire Yves PARTRAT, et notamment non loin de la maison de retraite, la Crèche Halte Garderie La Cachette des Ecureuils, la salle polyvalente, et plus grave encore presque tout près des Ecoles primaires publiques Les Cèdres ?

Et pour terminer, nous ne pouvons pas rester bouche-bée devant les commentaires - à charge - sur les vents dominants de Roche-la-Molière présentée par le SYDEMER/Cabinet Merlin à l'antique Conseil consultatif de ce 22/01/2016 :

Rose dv and 001

NOTRE CARTE de la ROSE des VENTS DOMINANTS à ROCHE-LA-MOLIERE observés au niveau de la station de mesure de Saint-Etienne Grand Clos (période 2012 à 2014) se semble pas être la même que celle communiquée par le SYDEMER à l'antique Conseil consultatif du 22/01/2016.

- Sous vents dominants : centre de stockage, zone habitée de Beaulieu (500 m Nord), habitations isolées (500 m Nord-Est), alors que les Sous vents dominants ont été grossièrement minimisés pour le site de l'Orme/Les Sources (pourtant composées de zones industrielles et de "quelques habitations à 1 km Nord-Ouest" - les "quelques" est employé par le SYDEMER/Cabinet Merlin -)...

M19 020 jpg bQuels intérêts pour le SYDEMER/Cabinet MERLIN de minorer le nombre des habitations vers le site de L'Orme/Les Sources à Andrézieux-Bouthéon/Veauche ???

.....ou le site de la ZAIN Opéra Parc International (aéroport, activité loisirs, zone habitée le Belvédère à + d'1 km Sud-Est) !!!

Nous demandons à Eric BERLIVET le président du SYDEMER de convoquer une nouvelle réunion du Conseil consultatif - élargi à notre Collectif CHUPA "Halte Usine à poubelles vers Andrézieux-Bouthéon" qui est le SEUL à apporter toute la vérité et qui représente plus de 9 000 personnes - en tenant compte de tous les paramètres sur un choix correct de site sans parti pris et ce, afin que la CONCERTATION sur le choix du site - promise par le SYDEMER avec les populations concernées par ce projet de Méga "Usine à Méthanisation de nos poubelles"  - se fasse de façon la plus démocratique possible et non avec des structures antiques datant de 2010/2011 !

Cette réunion du 22/01/2016 de l'antique Conseil consultatif dans les locaux du SYDEMER à Saint-Etienne est ABSOLUMENT caduque car elle n'est pas encadrée par le respect de la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte qui a été publiée au J.O le 18/08/2015.

Le SYDEMER doit ainsi revoir, D'ABORD, ses objectifs de valorisations matière et biologique des déchets ménagers de son territoire et non choisir dans la précipitation absolument un site qui serait en désaccord avec la ministre de l'Environnement, Ségolène ROYAL, qui a déclaré sans ambiguïté : "La loi étant maintenant promulguée, chacun doit pouvoir passer à l'action".

K1 024 jpg 3

Les révoltés vers Andrézieux-Bouthéon

en Auvergne/Rhône-Alpes ne lâcherons rien !

Fly 001

Reportage : Marc-Claude de PORTEBANE ©

Porte-parole du Collectif CHUPA

marc-75@laposte.net

Pour info : cet article doit être communiqué aux 600 000 habitants composant le SYDEMER. Merci de ne pas oublier de porter la mention "L'Idiot provincial ©

Le collectif CHUPA rend une visite surprise à la CSS du site à poubelles de Borde Matin à Roche-la-Molière (42) !

Fuites écolos à la Commission de suivi du Site (CSS) :

le Collectif "HALTE Usine à poubelles vers Andrézieux-Bouthéon"

a commencé à visiter le plus grand site à poubelles de la Loire

de Borde Matin à Roche-la-Molière !

Part 007

ACTE I

Le vent soufflait encore très fort hier, lorsque plusieurs militants du Collectif C.H.U.P.A (dont leur porte-parole Marc-Claude de PORTEBANE) sont venu visiter le centre de stockage de Borde Matin à Roche-la-Molière (banlieue de Saint-Etienne) exploité par la Satrod (une fliale du groupe SITA) spécialisée dans le transfert et le traitement des déchets ménagers et assimilés par stockage en classe II.

L'occasion aussi de faire connaissance avec Jacky BORNE, vice-président de la FRAPNA Loire sur le site et de représentants d'autres associations locales environnementales à Roche-la-Molière, dans la journée, comme avec Oumissa AMAKOUD, la présidente-adjointe de l'Association socio-culturelle pour la défense du quartier Beaulieu-Pontin et de son environnement, qui a très gentiment reçu chez elle le porte-parole du Collectif C.H.U.P.A pour lui faire part de l'état d'abandon inadmissible de son quartier par la municipalité..... dirigée par l'équipe du maire Eric BERLIVET ..... qui est aussi le président du SYDEMER.

Le Collectif C.H.U.P.A opposé au projet d'Usine à poubelles vers Andrézieux-Bouthéon du SYDEMER - qui veut construire une usine de style TMB (Tri mécano-biologique) via la méthanisation qui soulève des vagues d'indignation dans la France entière - a voulu connaître les installations de stockage des déchets existantes dans la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Le SYDEMER ayant invité d'autres associations environnementales à visiter de telles usines TMB comme vers Hénin-Beaumont, le Collectif C.H.U.P.A, qui représente plus de 8 000 personnes au travers sa pétition, a décidé de se passer de l'improbable invitation du SYDEMER puisque cette collectivité ne communique pas sur le choix de son futur site, ni sur le choix de filière tout en méprisant les citoyens qui sont tenus dans l'ignorance. Aucun maire n'a pris de délibération pour s'exprimer sur le sujet.

Le mutisme - avec les deniers publics - ne commence-t-il pas à coûter plus que très cher au contribuable ? La concertation promise aux habitants sur le choix du site par le SYDEMER ne semble pas venir.

Au contraire, devant l'opposition du Collectif C.H.U.P.A, les élu-es du SYDEMER - aux dernières nouvelles - tenteraient de passer en "force" - en imposant un site aux populations locales puis choisiraient la filière car celle choisie en 2012 n'a plus l'aval du ministère de l'environnement et encore moins du législateur.

C'est donc vers Andrézieux-Bouthéon - où il n'y aurait aucun débouché biogaz ou CSR - où le "coup de force" tenterait de s'imposer et plus particulièrement dans la ZAIN OPERA PARC International qui au lieu de repésenter la vitrine "chic" de la Loire n'est qu'un vaste champs de ruines et de dégradations naturelles et physiques.

Le Collectif C.H.U.P.A - après avoir été alerté par des élu-es et des militants d'associations environnementales-, a découvert fin d'année 2015 qu'une réunion de la Commission de Suivi de Site (CSS) avait eu lieu sur le site de Roche-la-Molière.

Parmi les représentants des administrations publiques, il fallait noter la présence de Pascal SIMONIN et Cécile MASSON pour la DREAL, Odile PRACCA et Isabelle GRANGETTE pour la DDPP, René CHEVRON pour la DDT et Denis DOUSSON pour l'ARS.

Le responsable du site Marcel CERDAN représentait l'entreprise Sita et parmi les délégués des collectivités territoriales, il fallait compter sur la présence de Mireille FAURE, conseillère déléguée à Roche-la-Molière, Henri BOUTHEON, 1er-adjoint au maire du Chambon-Feugerolle, le très sympathique Raphaël BROUALLIER, adjoint-au maire de Firminy, Juliette HAUW, adjointe en charge du Développement durable à Unieux et Eric BERLIVET en tant que vice-président de Saint-Etienne Métropole (SEM).

Parmi nos collègues représentants des associations de protection de l'environnement et des riverains il fallait compter sur la présence de Jacky BORNE, d'Oumissa AMAKOUD, de Pascale DUROUSSET de la Coordination départementale pour une gestion écologique des déchets et de Sébastien TEYSSIER, directeur de la LPO.

A noter également la participation de Florence NICOLAS, la directrice Gestion déchets de Saint-Etienne Métropole .... que le Collectif C.H.U.P.A a essayé de joindre - vainement - à plusieurs reprises.

En vrac, en ce qui concerne la présentation des dossiers d'informations annuels 2013 et 2014, Florence NICOLAS aurait demandé "des précisions sur les résultats d'analyse d'azote, le taux de valorisation, ", Jacky BORNE " des explications sur la qualité des lixiviats ou sur la production de biogaz"....

Au niveau des inspections, Florence NICOLAS aurait avoué "convenir" que "L'orientation vers la méthanisation serait cohérente avec la politique générale de gestion des déchets puisque le stockage de matières organiques fermentescibles n'est pas la vocation d'une ISDND"..... alors que le tribunal administratif de Pau vient d'annuler l'arrêté préfectoral autorisant le syndical du coin des Hautes-Pyrénées à exploiter une unité de valorisation de déchets non dangereux sur la commune de Bordères-sur-l'Echez !!!!!V4

A Saint-Barthélémy-de-Vals (près de Valence), le compost sort de chez VEOLIA. La remorque - non-bâchée - pleine à craquer de compost de très mauvaise qualité qui a déjà dégueulé sur la chaussée - sera étendue dans les champs des alentours. Malheureusement nos camarades étaient planqués aux alentours et la discussion a tourné à l'aigre avec cet agriculteur qui a voulu "confisquer" l'appareil photo. Il a fallu l'intervention du maire de Saint-Barthélémy-de-Vals pour que cet agriculteur arrête de "menacer" notre camarade. Les riverains n'en peuvent plus du passage des convois de compost dans les communes. Les élus et les populations locales de Saint-Barthélémy-de-Vals en ont plus que marre de ce projet de ce genre d'usine TMB/Méthanisation qui devrait voir le jour vers Andrézieux-Bouthéon dans la Loire !!!! - Photo Collectif CHUPA

"D'autres visites sont programmées sur le site de Borde Matin et nous espérons que nous continuerons de le faire de façon concertée et démocratique avec le directeur du site de SITA de Roche-la-Molière pour mieux comprendre l'actuelle valorisation des déchets du département de la Loire" nous ont déclaré plusieurs membres du Collectif C.H.U.P.A qui espèrent être aussi bien les bienvenus sur d'autres sites en France comme par exemple chez VEOLIA à Valence où nous avons quelques "bombinettes" à retardement qui ne vont pas tarder à "péter" au nez et à la barbe des dirigeants du SYTRAD (le SYDEMER local) qui n'en finit plus de jeter l'argent public par les fenêtres parce que les usines TMB sont non seulement un désastre pour l'environnement mais aussi un gouffre pour les contribuables, notamment en ce qui concerne l'exploitation du site de Saint-Barthélémy-de-Vals où des pratiques scandaleuses seront mises sur la place publique.

Et les "menaces" contre nos camarades écologistes de la région de Valence seront mises à nu.

Des comptes sur le gaspillage de l'argent public seront bientôt demandés aux élu-es mais aussi aux responsables administratifs de certaines collectivités qui devront répondre de leur responsabilité personnelle ou in solidum sur des projets sur-dimensionnés.

N'oublions pas, aussi, que Laurent WAUQUIEZ a insisté sur l'importance de réduire les dépenses publiques lors de son élection à la présidence de la nouvelle grande région Auvergne/Rhône-Alpes.

Ceci doit être valable aussi bien que pour le département de la Drôme que de la Loire.

Nous attendons avec impatience la facture d'honoraires (qui sera envoyée par le bureau d'études au SYDEMER), dont nous voulons une copie.

Dans ce pays, nous avons une Cour régionale des comptes ! Nous la tiendrons informée si l'on nous fait de la "rétention" de l'information !

A suivre...

Odeurs infernales Région Andrézieux-Bouthéon : bientôt 245 000 T de poubelles écrabouillées par le SYDEMER de St-Etienne. Frappe Eclair de nuit (I)

NON aux convois monstrueux de camions !

NON aux odeurs infernales à proximité des pavillons !

NON au pseudo-compost impropre à l'agriculture !

STOP au projet d'usine de valorisation des déchets

du SYDEMER dans le Forez-Sud touristique

et surtout vers Andrézieux-Bouthéon !

La région du Forez-Sud et plus particulièrement celle du bassin économique et touristique d'Andrézieux-Bouthéon risque de devenir une nouvelle zone à risque pour les populations locales avec le projet du SYDEMER de Saint-Etienne (Loire) de construire une vaste usine dite " Pôle de valorisation des déchets" (pour ne pas effaroucher les populations locales) qui sera implantée en rase campagne dans un secteur riche en paysages verdoyants, en patrimoine architectural important, en jolis pavillons où il fait bon prendre l'apéritif à la fraîche en ces temps de canicule, en activités culturelles et festives actives, en territoires où la petite agriculture est encore une source de survie avec la production de ce bon lait frais qui fait encore honneur à nos producteurs locaux, en manifestations diverses en faveur de l'émancipation du peuple forézien très attaché aux valeurs de son vaste territoire (Culturellement, la région du Forez est associée à un paysage globalement rural, évoluant deouis la plaine jusqu'aux Hautes Chaumes (classées zones naturelle d'intérêt écologique, faunistique et floristique, Natura 2000...) ; à l'eau (La Loire et ses affluents, étangs, sources d'eau minérale et thermale) ; à des productions agricoles importantes comme les Côtes-du-Forez, la Fourme de Montbrison, les vins du pays d'Urfé...) ; à des édifices du Moyen Age (superbes églises, prieurés, châteaux, urbanisme moderne tel que les bâtiments "Le Corbusier" à Firminy...).

Le SYDEMER (Syndicat mixte d'Etudes pour le traitement des Déchets Ménagers et assimilés résiduels du Stéphanois et du Montbrisonnais) a été crée par l'arrêté INTER-PREFECTORAL de la Loire et du Rhône (N° 429/2008 du 19/11/2008). Cette struture est portée par 34 élus représentant 9 EPCI (Établissement Publics de Coopération Intercommunale) du sud de la Loire et des Monts du Lyonnais sur un vaste territoire de 204 communes et près de 600 000 habitants.Son objectif n'est pas une mince affaire puisqu'il est de décider de l’avenir du traitement de vos déchets ménagers sur le sud de la Loire pour les prochaines décennies.

 Le SYDEMER est composé d'élu-es issu-es de la Commmunauté d'aggglomération Saint-Etienne Métropole, de la Commmunauté d'aggglomération  Loire-Forez, du SIMOLY (Syndicat des Monts du Lyonnais), de la Com' Com' du Pays de Saint-Galmier, de la Com' Com' de Feurs-en-Forez, de la Com' Com' du Pilat Rhodanien, de la Com' Com' du Pays d'Astrée, de la Com' Com' du Pays de Saint-Bonnet-le-Château et de la Com' Com' des Collines du Matin.

Carte sydemer 2

Ses compétences sont les suivantes :

1- réaliser les recherches et études ayant pour objectifs :

- la détermination d’une filière, incluant éventuellement plusieurs procédés complémentaires, pour le traitement des déchets ménagers et assimilés résiduels.

- l’élaboration des solutions et scénarios comprenant des analyses techniques et économiques permettant d’apprécier leurs impacts sur l’environnement

- la détermination, en connaissance de cause, du ou des sites d’implantation associés à la filière globale de traitement choisie.

2- lancer toute prospection pour identifier des terrains s’approchant au mieux de l’ensemble des contraintes réglementaires.

3- arrêter et acquérir tout foncier présentant un intérêt à la mise en application des solutions et scénarios arrêtés.

Actuellement, les déchets résiduels du SYDEMER sont confiés à une société, (SATROD - groupe SITA - Pôle propreté du groupe SUEZ-LYONNAISE DES EAUX- 1er opérateur européen et 4° mondial de la gestion des déchets), propriétaire et exploitante de l’Installation de Stockage de Déchets Non Dangereux (ISDND) de Borde Matin à Roche-la-Molière, qui, conformément à l'arrêté préfectoral en vigueur n'a qu'une durée de vie limitée à demain...soit... en 2026.

Zain 163

Selon le SYDEMER, aujourd'hui, "...Aucune valorisation des déchets ménagers résiduels n’est effectuée, avant stockage, sur ce site...".

"L’enjeu" pour le SYDEMER serait donc de mettre en place, avant cette échéance, de nouveaux outils de valorisation-traitement plus "vertueux" - selon lui - pour "l' environnement" déjà largement amoché dans le secteur de 2 des 3 sites situés au Nord de Saint-Etienne...Atlantik 016
 
...et retenus (parmi 10 sites) pour le lancement de l'étude préalable.
 
1° SITE RETENU par le SYDEMER et DEVOILE en EXCLUSIVITE par L'IDIOT PROVINCIAL : LA ZA L'ORME
Syd 2 001 bis 1
Syd 2 001 bis 1Site n° 1 confidentiel retenu par le SYDEMER et dévoilé par l'Idiot provincial. A droite du projet, (flèche verte), la très bourgeoise commune de Saint-Bonnet-les-Oules directement concernée par les nuisances. En dessous de la flèche rouge, l'usine sulfureuse de SNF Group qui bouffe de l'énergie (classée Seveso - SNF est le leader modial des polyacrylamides avec une capacité de 800 kt/an de polymère actif. Ces polymères hydrosolubles sont employés dans la fabrication d'eau potable, le traitement des eaux résiduaires, le gaz - Gaz de schiste ou de houille -, la récupération assistée du pétrole, les mines, le papier, l'agriculture, le textile et la cosmétique) !!!St bonnet les oules depuis site 2 a
 
En face de la croix rouge du site de la ZA l'Orme, les communes concernées : Andrézieux-Bouthéon ( 9 700 habitants), Veauche (8 500 habitants) et à la marge Saint-Bonnet-les-Oules. Surface mesurée : environ 38 ha sur les 3 communes. Servitude aéronautique à 427 mNGF (côte terrain 400 mNGF, source : IGN). PLU communes d'Andrézieux-Bouthéon et Veauche (Non récupérable sur internet). Nota Bene : on voit bien la covisibilité avec la commune de Saint-Bonnet-les-Oules - reconnaissable à son château et à son église - qui surplombe le site ! 
 

2° SITE RETENU par le SYDEMER et DEVOILE en EXCLUSIVITE par L'IDIOT PROVINCIAL : LA ZAIN OPERA PARC INTERNATIONAL

Syd 4 001

Site n° 2 confidentiel retenu par le SYDEMER et dévoilé par l'Idiot provincial.

Au centre de la croix rouge, la ZAIN Opéra Parc international....

Zain 115PLU : Zonage 1 AU ZAIN "zone à usage d'activité ZAIN (périmètre de ZAC"

Cette ZAIN comporte dans son environnement immédiat des secteurs habitation et pavillonaires...

Zain 144

.....est dans un état lamentable (nos drones ont effectué pas moins de 600 photos) sur les 30 ha que composent cette zone

Zain 158...actuellement en friche où la nature est massacrée avec ces plantations qui crèvent dalle et soif ..

Zain 149

....où l'argent public a été honteusement dilapidé par négligence éhontée....

Zain 131

.... laissant aux vandales le soin de détruire des installations jadis flambant neuves....

Zain 162..... Cette zone d'une surface totale de 400 ha, est, comme par pur hasard...

Zain 152....située au sud de SNF qui massacre des centaines d'arbres pour son extension

de plus en plus inquiétante pour l'environnement !!!

Opera 025 ii....bien à l'abri des regards des automobilstes empruntant la courte voie express D100

Opera 026....qui relie l'A72 d'Andrézieux-Bouthéon à Chamboeuf desservant l'aéroport de Saint-Etienne-Bouthéon les ZI des alentours, Saint-Bonnet-les-Oules !!

Les types de déchets qui seront concernés seront les déchets ménagers et assimilés résiduels (DMAr) comprenant :

- les ordures ménagères résiduelles après collectes sélectives (OMr) 

- les déchets types encombrants collectés en déchèteries et non valorisés

- les déchets résiduels des communes (déchets de nettoiement et d’activité des services municipaux…)

- les refus de collecte sélective (issus des centres de tri) 

- les refus des installations de compostage des déchets verts.

Le SYDEMER estime qu'à l'horizon 2030, 245 000 tonnes de déchets ménagers résiduels seront pris en charge annuellement dans ses futures installations. Ces 245 000 tonnes devraient tenir compte des objectifs du Grenelle de l’environnement et du Plan départemental de gestion des déchets ménagers et assimilés de la Loire, tant en matière de diminution de la production que de valorisation des déchets. Ce projet de valorisation de ces 245 000 tonnes de déchets sera validé par une gigantesque usine - qui soulève déjà un vent de révolte conduit par l'Idiot provincial - qui viendra s'adosser contre plusieurs communes tendance "chicos" du Forez-Sud, avec au menu de cette infâme usine où défileront odeurs, trafic de poids lourds et risques de pollution :

Au Centre du projet :

- la dynamique et sportive bourgade d'Andrézieux-Bouthéon qui nous raconte sur son site internet vouloir s'engager dans la voie du "développement durable" (sic)....Opera 010

Le maire d'Andrezieux-Bouthéon étant en vacances loin de cette maison bourgeoise de 1860

le Castel Martouret (transformé en mairie)...

Opera 006

l'Idiot provincial et ses camarades en ont profité....

Budget and 001

....pour passer au "crible" les volumineux documents de gestion minicipale, ou.... de la gestion de l'eau via le S.I.PRO.FOR.S (A NOTER : La vidange du barrage de Grangent du 11/01 au 24/052012 a engendré une dégradation de la qualité de l'eau brute avec une augmentation importante du taux d'ammoniaque....d'où mise en service de plus en plus de traitement par chloration/déchloration ) !!!

A l'Est :

- La très bourgeoise et très sécurisée commune de Saint-Bonnet-les-Oules, (où nous avons été reçu le 17/08/2015 par le maire Guy FRANCON et sa 1ère adjointe Cassandre JANVIER - présidente de CLYDE INTERNATIONAL qui négocie tous thermoplastiques et élastomères sous forme de compounds, déclassés, régénérés, broyés ou à broyer -), dans cette charmante mairie qui recueillera les nuisances du futur projet du SYDEMER, comme si les fumées blanches ou bleues de SNF et ses sirènes infernales le 1er mercredi du mois à midi ne suffisaient pas pour troubler la tranquilité des habitants qui en ont plus que marre ;

SAINT-BONNET-LES-OULES dans toute sa splendeur ....

Zain 086

....tranquilité et beauté à la fois.....

Zain 087.....sa mairie et son château....Opera 002

..... son panorama avec ses pavillons à caractère bourgeois ultra sécurisés....

Zain 080

..... N'hésitez pas à contacter la gendarmerie si l'étanchéité du projet d'usine à poubelles

du SYDEMER présente des nuisances olfactives potentielles ....

STOP aux NUISANCES du PROJET du SYDEMER

et aux ODEURS PESTILENTIELLES !

Zain 071

....qui s'acharneront sur le tourisme local encore vert ......

Opera 041..... alors que la nature commence à se déchaîner à Saint-Bonnet-les-Oules....

Syd route 3..... (Dimanche 07/06/2015 : la RD 54 entre Saint-Héand et Saint-Bonnet-les-Oules....

......a été coupée suite à l’effondrement de la chaussée)....

Img 1415

....Les "boules" à Saint-Bonnet-les-Oules où le cadre de vie commence

à se dégrader avec ces chiottes de mauvais goût près de l'église....

Img 1422

..... VIVEMENT les Assises Chrétiennes de l'Ecologie avec les Anarcho-bolcheviques de l'Idiot provincial !

- La verdoyante commune de La Fouillouse et ses pavillons d'une retraite bien méritée par des années de labeur qui sera, elle aussi, exposée de plein fouet aux risques sur la santé publique, et ce nonobstant les déclarations de son maire et membre du SYDEMER, Yves PARTRAT qui affirmait le 05/08/2015 dans les colonnes de notre confrère "Le Progrès" : "On ne piègera personne....j'ai visité l'usine de Ingelheim en Allemagne... c'est propre, il n'y a pas d'odeurs... plus on enfouit, plus on paye....".

Atlantik 070

Le maire de La Fouillouse Yves PARTRAT ne parle des NUISANCES dénoncées par l'Idiot provincial, comme par exemple :

- La mauvaise gestion des intrants qui peut provoquer l’inhibition du digesteur et entrainer l’arrêt de la production.

- Le digestat produit par l’installation de biométhanisation est étroitement liée aux substrats introduits dans l’installation. Or, que celui-ci soit valorisé directement en agriculture ou transformé en amendement à d’autres usages, il doit respecter certaines caractéristiques. Par conséquent, l’introduction d’un substrat «pollué» même en quantité infime, affectera l’ensemble du digestat. Dans les deux cas, la vidange d’une installation et l’élimination du digestat engendrera probablement des frais important qui devraient coûter très cher aux contribuables du vaste territoire du SYDEMER.

- Ce qu'oublie de nous préciser Yves PARTRAT, c'est que chaque installation de biométhanisation possède un digestat différent en fonction de différents paramètres : nature des substrats, température des cuves, temps de séjour dans l’installation, système de séparation de phase... Par conséquent, il est très difficile de généraliser la situation, d'autant plus que pour certains substrats comme les déchets carnés, une  hygiénisation est obligatoire afin de supprimer les problèmes pathogènes, ce qui ne sera pas le cas pour les ressources agricoles où la situation est "explosive" en terme de contestations des populations locales, car nous, nous avons des témoignages accablants, non pas d'usines nouvellement crées pour faire "gober" aux populations locales des balivernes sur des usines ayant pas ou peu fonctionné !!!

- La commune de Veauche qui a vu naître et décèder l'ancien footballeur champion de France avec l'ASSE.

A l'Ouest :

- La petite ville de Bonson qui regroupe un peu plus de 3700 habitants et qui saura vous accueillir grace à son riche tissu associatif, le dynamisme de ses commerces et le développement de sa zone d’activités des Plaines ; la commune de Saint-Cyprien avec la découverte de son espace détente au gour des "Véroniques", où vous pourrez suivre le sentier thématique si bien fait.

Au Nord :

- La commune de Veauchette et ses envies de promenade entre étangs majestueux et bord de Loire où il fait bon respirer l'air qui risque de devenir de moins en moins pur avec les vents mauvais du projet d'usine à poubelles du SYDEMER...

Domaine des etangsAu Sud :

- La cité au passé historiquement riche des villages Saint-Just et de Rambert réunie en 1973 pour accoucher de Saint-Just-Saint-Rambert où se cotoient centres et base de loisirs pour les enfants...

Ces 245 000 T de déchets seront concentrés dans une vaste usine de méthanisation qui aura pour mission de les transformer en 3 étapes :

1- la Méthanisation : Biogaz valorisé énergétiquement avec priduction de compost valorisé en agriculture.... qu'ailleurs les agriculteurs ne veulent pas !

2- la production de Combustible Solide de Récupération (CSR) qui devrait avoir pour objectif de répondre à un besoin en ressource énergétique pour des projets industriels ou des réseaux de chaleur

3- la création d'un stockage - de petite taille, nous dit-on - propre au SYDEMER pour les déchets restants (40 000 T) qui seraient dépourvus de la matière organique qui est responsable des odeurs et qui seront ensuite enfouis SEULEMENT après la fin de l'exploitation de l'installation de stockage de l'actuel site de Roche-la-Molière, soit après... 2026.

A quoi bon vouloir faire transiter ces 40 000 T par des milliers de camions jusqu'à 2026 jusqu'au centre d'enfouissement de Borde-Martin à Roche-la-Molière qui ne seront pas enfouies tout de suite par le SYDEMER sur les ZA de l'ORME ou de la ZAIN OPERA PARC INTERNATIONAL quand on veut appliquer le Grenelle de l'environnement ???

Nous avons établi des contacts avec les associations locales dont :

- L'association "La Fouillouse protégée" dirigée par notre camarade Richard ATLAN qui a bien voulu nous réserver un accueil chaleureux et nous accorder une interview dont en voici la teneur :

Atlantik 077

 

L'Idiot provincial est allé à la rencontre de Richard ATLAN, le président de l'association environnementale "La Fouillouse protégée", - une des nombreuses voix opposantes comme le site d'informations militantes "l'Idiot provincial" -, opposées à la construction par le SYDEMER de Saint-Etienne d'un site de valorisation des déchets ménagers aux portes de la commune de La Fouillouse, une commune située aux portes de Saint-Etienne. Trois sites ont été retenus par le Syndicat mixte d'études pour le traitement des déchets ménagers (SYDEMER), pour valoriser les 245 000 T de ces déchets qui risquent d'enflammer les esprits et les passions : La Fouillouse, Andrézieux-Bouthéon et Roche-la-Molière.

Direction une vaste usine dont les risques pour l’environnement soulèvent déjà de nombreuses interrogations ailleurs et qui aura pour mission de transformer ces déchets ménagers, le but étant d'en faire après séparation mécanique, puis affinage, soit du compost, soit du combustible solide pour alimenter les cimenteries, soit du biogaz pour le chauffage…
Richard ATLAN – apolitique – qui se bat avec ses camarades en faveur de plusieurs causes environnementales dans la région stéphanoise mène depuis plusieurs années cinq principales luttes :
- les nuisances de l’aéroport à d’Andrézieux-Bouthéon.  
- les risques d’explosion du site de l’usine SNS Floergern à d’Andrézieux-Bouthéon.
- les dangers inhérents aux antennes relais.
- les panneaux publicitaires, où il n’y a pas de réglementation locale à la Fouillouse.
- le projet de l’autoroute A 45.
La dernière sortie médiatique de Richard ATLAN concerne le trafic des odeurs et des risques de pollution sur la zone d’activités de l’Opéra à La Fouillouse (dans le prolongement de SNF) qui fait partie de l’un des 3 sites retenus par le SYDEMER pour la construction du futur pôle de valorisation des déchets ménagers à l’horizon 2016.
Une polémique a déjà éclaté en 2014 quand l'entreprise SNF (classée SEVESO) spécialisée dans la fabrication de Floculant a voulu doubler sa production de polycrylamide passant de 75.000 à 150.000 tonnes. Une extension qui avait déjà du mal à passer chez les riverains qui ont lancé – via Richard ATLAN et son association – une pétition locale qui a été réjetée par le préfet de la Loire.

 

- L'association "Qualité du Cadre de vie" dont le siège social est à la mairie de Saint-Bonnet-les-Oules est dirigée par le nouveau président Marc ACTIS, élu cette année....

Img 1427

Cette association créée le 07/05/1990 a pour but de "Préserver le cadre de vie et le patrimoine existant, ainsi que l'environnement rural ; donner un avis qualitatif sur tous les projets en matière d'urbanisme ; d'être reconnue consultative par le conseil municipal ; de faire des propositions, recueillir les avis et doléances des habitants, en relation avec les domaines de compétence de l'association".
Suite à l'AG du 13/06/2001 - Séance levée à 21h15 -, le bureau se composait du président Jean-Louis FRANCON, du vice-Pdt Albert RAMBAUD, de la secrétaire Marie-Paule MEYRIEUX, de la secrétaire-adjointe Dominique MICHARD et de la trésorière Claude BAYARD. Tous les 5 demeurant à Saint-Bonnet-les-Oules.

Depuis le 01/07/2015 la région Auvergne est devenue la grande Région "Auvergne-Rhône-Alpes". L'Idiot provincial sera présent sur cet immense territoire avec Lyon comme capitale régionale. Nous avons tissé notre toile avec les élus composant cette nouvelle structure depuis la visite du président Jean-Jack QUEYRANNE qui suit, avec le président de l'ex-région Auvergne, René SOUCHON, l'ensemble de nos luttes en faveur de l'environnement mais aussi du juste combat de la cause animale.

La région Auvergne-Rhône-Alpes est une des treize futures régions administratives françaises prévues par la réforme territoriale de 2014. Elle s'étend sur 69 711 km2 et compte 7 695 264 habitants. Sa véritable mise en place est prévue après les élections régionales de décembre 2015 où nous allons nous régaler à observer les différentes gesticulations de celles et ceux qui desservent plus la République qu'il ne la serve avec des projets insensés comme celui du SYDEMER dans le Sud-Forez et plus particulièrement vers Andrézieux-Bouthéon où l'on semble s'acharner contre des espaces naturels innocents qui sont la proie d'élu-es sans scrupules qui dilapident l'argent public dans des projets burlesques qui détruisent inlassablement faune et flore à coups de bulldozers.

Présent sur les 3 sites retenus par le SYDEMER depuis le 15/06/2015, l'Idiot provincial, en coordination avec les populations inquiètes et les associations environnementales des alentours des 2 sites proches d'Andrézieux-Bouthéon, a lancé plusieurs "alertes" face aux potentielles nuisances de ce projet dit "de valorisation des déchets" via la bio-méthanisation qui suscite le dégoût dans d'autres régions, comme nous sommes en mesure de le démontrer par des exemples concrets et non par le 'verbiage' d'élu-es qui, pour la plupart, ne cherchent qu'à investir dans des projets démesurés qui ne tiennent pas compte des populations locales qui sont en ont assez de voir leur qualité de vie baisser à la vitesse grand V et leurs impôts locaux augmenter de façon toute aussi vertigineuse.

Notre confrère La Tribune (19/07/2015) a relevé que le site existant de Roche-la-Molière présentait de nombreux atouts à ne pas négliger, assurant que le trafic des camions diminuerait de façon effective. Alors quel intérêt le SYDEMER aurait-il à dépenser encore plus d'argent public dans un projet d'un nouveau site de traitement des déchets dans 2 zones, dont 1 assez délabrée et délaissée au vandalisme ambiant comme celle de la ZAIN OPERA PARC INTERNATIONAL et l'autre, celle de l'ORME qui enverra des nuisances certaines aux communes avoisinantes ?

Quels intérêts ont les maires des communes directement impactées, comme ceux de Saint-Bonnet-les-Oules, de La Fouillouse, d'Andrézieux-Bouthéon par ce projet, vaste "Usine à poubelles", s'il venait à se réaliser sur le territoire de leur commune ? Pourquoi les maires seraient-ils donc si volontaires pour ces terrains qui jouxtent des terrains agricoles ?

Aucune délibération n'a été prise, ni par les communes concernées ni par les communes composant le SYDEMER !!!

Nous sommes en plein déni de démocratie et  personne, à part l'Idiot provincial, ne pipe mot sur ce mauvais état de la démocratie directe. Combien de collectivités territoriales publient sur leur site de façon systématique leurs lots d'ordres du jour, documents préparatoires et rapports ? Combien mettent en ligne, en direct sur internet, leurs séances ? Bien peu ont le souci de créer et de mettre à jour en temps réel un Open data qui assure la transparence de leur gouvernance ! Le jour de la séance : peu de chaises pour le public. Après la séance, les comptes rendus sont tardifs et inaccessibles. Sur le site de la commune d'Andrézieux-Bouthéon, à l'onglet horizontal - Je M'informe -, il n'y a aucun compte-rendu du conseil municipal.

Autre exemple ?

Syd2 015A la mairie de Saint-Héand, la secrétaire est arrivée avec un carton de soit-disant délibérations "non-reliées par les bonnes soeurs du coin avec qui la commune a cessé de travailler". MDR (mort de rire). Inutile de nous avoir fait perdre notre temps chère madame, car l'Idiot provincial n'a pas mis longtemps à trouver la parcelle de bois située au lieu-dit "Pécelière" pour rencontrer les habitants locaux et leur parler de la rétention de l'information que nous a si bien accordé le responsable projets-Loire, Fabien BILLAUD, du CEN (Conservatoire d'Espaces Naturels Rhône-Alpes).

SNF A MASSACRE 20 HA DE CHENAIE FOURMILLANT D'ESPECES PROTEGEES !!!

Pic mar dico 1g

Alors que nous avions l'autorisation de SNF - via Mr GUEHO - pour obtenir du CEN toute communication des aspects financiers et techniques concernant les mesures compensatoires demandées à SNF et validées par un arrêté préfectoral, car SNF a détruit 20 ha de chênaie fourmillant d'espèces protégées au sud de son site de La Fouillouse, à l'est de cette fameuse D 100 (que nous avons évoqué plus haut) conduisant à Saint-Galmier depuis l'A 72. Pas moins de 43 espèces animales protégées avaient été recensées dans ces 20 ha. 9 de chauves souris, deux d'amphibiens, cinq de reptiles et 27 d'oiseaux dont des pics mar ou encore un couple de Milans noirs !!! Petite précision mais de taille : les fonds accordés au CEN Rhône-Alpes pour cette opération proviennent.... de SNF. Mr BILLAUD nous a renvoyé "la balle" en nous demandant de nous adresser à SNF (sic) et des services de l'Etat ! De quoi éclairer notre lanterne, en effet, sur ces aspects techniques et financiers.

A SAINT-HEAND, ILS NE VEULENT PAS DE L'USINE A POUBELLES VERS ANDREZIEUX-BOUTHEON !

Img 1453

Matin et soir, c'est l'heure de la traite de son troupeau qui remonte

des pâturages encore aux bonnes odeurs pour Michel de Saint-Héand !

Le 2° bois, encore plus à l'est situé sur la commune de Saint-Héand (qui ne figure pas sur un GPS), dit 'de Pécelière" bénéficie de ces mesures compensatoires. Acheté au très endetté CHU de Saint-Etienne par SNF, il a été rétrocédé gratuitement à la ville d'Andrézieux-Bouthéon. (La 1ère adjointe - Christiane RIVIERE - qui nous a reçu à son bureau de la mairie d'Andrézieux, parle d'1 € symbolique). La gestion des 80 ha se fera via l'ONF, tendance développement de la biodiversité que revenus sylvicoles.

Syd2 012

Ouf ! On respire à Saint-Héand au milieu des vaches laitières et plus particulièrement dans la ferme de notre ami Michel et de son épouse Anne qui connaissent la valeur de la sueur quotidienne, le respect des animaux élevés au pré dans le cadre de la commercialisation du lait équitable !!!

Mieux que dans les 2 zones de l'Orme ou de l'Opéra que risque de choisir le SYDEMER pour sa future "Usine à poubelles" dont l'étude a été confiée à un bureau d'études dont nous tairons le nom pour simplement ne pas le nommer ! Coût annoncé pour commencer : 248 648 € ! Combien d'années de travail pour un-e camarade-ouvrier-e cela représente-t-il ?

Atlantik 021

Assez d'argent public dilapidé - au nom de l'application du Grenelle de l'environnement - dans des études où, dans d'autres endroits, des centaines de millions ont été dépensés... en pure perte ! DEFENDONS L'ECO-RESPONSABILITE !

Devant toutes ces réelles inquiétudes recensées parmi les populations riveraines et locales de tout le Forez-Sud et face aux nombreuses nuisances de ce projet dit de "Site de valorisation des déchets" que ces élus du SYDEMER nous présentent de façon bien trop "reluisante" - à l'image du maire de la Fouillouse et membre du SYDEMER, Yves PARTRAT, qui n'a pas voulu honorer notre RDV le 06/08/2015 à 13h45 au siège du SYDEMER à Saint-Etienne Métropole -, l'Idiot provincial - soutenu par les populations riveraines et du Forez-Sud, les associations environnementales -, a décidé d'organiser la contestation révolutionnaire en mobilisant notre expérience et notre savoir-faire depuis de nombreuses années en opposition totale et irréductible aux projets destructeurs de l'environnement.

Les gens ne savent rien parce que l'on ne leur dit rien. Il y a bien eu un début de concertation populaire que le SYDEMER rend public sur son site internet mais le dernier document disponible remonte.... à 2012. En effet, la dernière réunion publique remonte au 05/06/2012 au Musée d'Art Moderne de Saint-Etienne Métropole.

La réunion du 05/06/2015 à la Chambre des Métiers de Saint-Etienne ? Personne n'en a entendu parler. L'Idiot provincial a attiré l'attention des préfets du Rhône et de la Loire sur cette réunion du SYDEMER à la Chambre des Métiers (mail du 10/08/2015). Une demande de compte-rendu a été faite le 06/06/2015 par nos camarades de "La Fouillouse protégée". Pas un mot, ni à nos camarades ni à l'Idiot provincial.

Nous sommes en août 2015. Depuis 3 ans, c'est le silence radio seulement rompu par la sirène mensuelle de SNF qui, entre temps, active ses bulldozers pour décapiter des arbres centenaires aux abords de son entreprise et d'un des 2 sites retenus par le SYDEMER ! Où est l'application du Grenelle de l'environnement dans tout cela quand elle est au service du capitalisme qui mégote - comme SNF - ces derniers jours sur les augmentations de salaire comme nous l'ont confirmé dernièrement nos camarades de la CGT du l'UL d'Andrézieux-Bouthéon ?

ORGANISONS LA RESISTANCE avec le COLLECTIF HALTE à l'usine à POUBELLES vers ANDREZIEUX-BOUTHEON ( C.H.U.P.A.) !

Img 1429A suivre.

Reportage : Marc-Claude de PORTEBANE

Quelles craintes pour la lentille verte AOC vers Cayres ?

Les consommateurs vont-il boycotter

les lentilles vertes du Puy (AOC)

si le centre d'enfouissement voit le jour ?

Le projet d'ISDND (Installation de Stockage de Déchets Non Dangereux) de SITA MOS sur les communes de Cayres-Séneujols sur le site du Ronzet, sera, situé sur une zone agricole.

SITA MOS assure qu'il entend respecter cet environnement et favoriser le maintien d'une agriculture locale de qualité.

SITA MOS a indiqué qu'aucune parcelle - sur le site du Ronzet - (octobre 2009) n'exploitait la lentille verte du Puy (AOC).

Or, selon plusieurs témoignages, une parcelle aurait moissonné cet été une section de lentilles vertes.

Alors ? Qui dit vrai ? Qui dit faux ?

Merci d'éclairer notre lanterne.