culture

La Région AURA à la rencontre des territoires pour bâtir avenir économique horizon 2021 !

Espérons que ce nouveau schéma SRDEII va vous changer

des observations de la chambre régionale des comptes

sur la gestion calamiteuse de la Villa Gillet des

ex-présidences souci-alistes SOUCHOU & QUEYRANNE

qui nous ont assez pris pour des ignorants !

SavCommuniqué de presse :

"Grande Région industrielle, Auvergne-Rhône-Alpes va prochainement bâtir son nouveau schéma régional de développement économique, d’innovation, d’internationalisation (SRDEII) pour la période 2017 - 2021, véritable feuille de route pour soutenir le développement économique du territoire, dans toute sa diversité.

Premier document stratégique préparé et présenté par le nouvel exécutif régional, le SRDEII est très attendu, compte tenu de la réorganisation des compétences économiques issues de la Loi NOTRe qui a renforcé la compétence économique des régions.

Désormais, le développement des entreprises à l’international et l’attractivité du territoire font partie des thématiques couvertes par cette nouvelle génération de schémas. La Région devient la collectivité responsable du développement économique sur son territoire, notamment pour les politiques de soutien aux PME et aux entreprises de taille intermédiaire.

En Auvergne-Rhône-Alpes, pour tenir compte de leur poids économique, l’agriculture et le tourisme sont intégrés dans le périmètre du SRDEII. Les représentants de ces secteurs sont pleinement associés à la large concertation souhaitée par l’exécutif régional.

Dans ce nouveau contexte législatif, Laurent WAUQUIEZ, Président de la Région Auvergne- Rhône-Alpes et Martial SADDIER, Vice-président délégué aux entreprises, à l’emploi et au développement économique, ont décidé de bâtir cette stratégie à l’horizon 2021 dans le cadre d’une large concertation sur le terrain de tous les territoires d’Auvergne-Rhône-Alpes.

Lancée en mars par la Haute-Savoie, cette concertation se poursuit dans l’ensemble des départements. Elle va ainsi bien au-delà de ce que prévoit la loi, puisqu’elle permettra de consulter et d’écouter tous les acteurs dans leur diversité afin qu’ils expriment leurs besoins et leurs visions quant au potentiel économique de leur territoire.".

Espérons que ce SRDEII nous changera de la scandaleuse affaire de la "Villa Gillet" où l'argent public - sous les ex-présidences socialistes SOUCHON/QUEYRANNE des régions Auvergne et Rhône-Alpes - a été dilapidé sans presque aucun contrôle.

Le quotidien Le Monde (19/05/2016) a confirmé que maintenant, les choses allaient changer de façon drastique pour cette verrue : "Les trois tutelles de cette institution culturelle de Lyon se sont mis d’accord, mercredi 18 mai, pour revoir sensiblement à la baisse son budget, à la suite d’un rapport très critique de la chambre régionale des comptes Auvergne Rhône-Alpes".

Comédie dramatique à Saint-Etienne : les supporters de Bruno Le Maire dans la Loire sabrés par région #AURA ?

Infidélité politique et règlement de comptes :

les politiciens/élus de la Loire trop voraces

en subventions région AURA ?

Perd 019On se souvient de la campagne électorale du candidat Laurent WAUQUIEZ à la présidence de la Région Auvergne-Rhône-Alpes qui n'avait pas de bons rapports avec son concurrent du parti des Républicains Bruno LE MAIRE à tel point que notre confrère le JDD sous-titrait (14/10/2015) : " Agacé de voir Bruno Le Maire faire campagne sur ses terres, Laurent WAUQUIEZ interdit à ses colistiers de l'accueillir. Entre les deux quadras ambitieux, le torchon brûle".

En effet, Laurent WAUQUIEZ dénonçait ceux qui "viennent faire leur promotion personnelle" en pleine campagne régionale.

Perd 018

Maintenant que WAUQUIEZ Laurent est aux commandes de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, il semblerait que la "guéguerre" des subventions soit devenue "totale" au sein des élu-es "Républicains" de la tendance "BLM", comprendre "Bruno LE MAIRE" qui paraissent voir certains budgets de leurs communes subir des "frappes chirurgicales" à tel point que les élu-es de gauche en viennent maintenant à soutenir les élu-es de Saint-Etienne, ville dirigée par Gaël PERDRIAU, qui paraît être un soutien actif à "BLM" sur Saint-Etienne.

Perd 020

Les boules rouges pour Laurent WAUQUIEZ qui ne devrait pas vraiment apprécier : provocation de BLM en venant à Lyon (Capture d'écran ce 27/05/2016, page Facebook de Bruno Le Maire intitulée : "Moment de détente avec les élèves de l'Institut Paul Bocuse, avant les Grandes Gueules à 12h45 sur RMC !".

Les soutiens de la Loire "seraient extrêmement marginalisés pour BLM" en réunion publique, ce soir, à la Cité internationale, Centre des congrès de Lyon, selon une militante du parti "Les Républicains" de la région de Roche-la-Molière et qui tient à garder l'anonymat !

La "fusillade" des mots avait déjà commencé à propos du projet d'autoroute A45. Laurent WAUQUIEZ sur France Bleu (14/04/2016) :  "Je pense que le maire de Saint-Étienne doit savoir dire de temps en temps merci. Il doit être conscient que pour la région c'est un effort de solidarité massif pour la Loire. Je ne me suis jamais engagé pour un chiffre (...) Avec ces 100 millions d'euros on rend possible la sortie de l'A45. C'était condamné avec la région précédente.", indiquant par ailleurs : " Je suis prêt à ce qu'on aille sur un soutien de la région qui soit à la hauteur de ce que fera Saint-Etienne Métropole et le Département - 42 -" !

Or, il semblerait que l'endettement important de Saint-Etienne Métropole "agacerait" fortement Laurent WAUQUIEZ !

Voici la lettre ouverte des élus de gauche dont les marxistes du PCF - soutenant de facto le maire de Saint-Etienne - au président Laurent WAUQUIEZ.  :

LETTRE OUVERTE DU

Groupe Socialiste, Démocrate, Ecologiste et Apparentés

du Conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes

 

Monsieur Wauquiez,

 Pourquoi la culture à Saint-Etienne est-elle oubliée?

 Monsieur le Président,

Lors de notre examen des rapports de la commission Affaires culturelles qui seront soumis au vote lors de la prochaine commission permanente, nous avons constaté que sont enfin proposées au vote des élus régionaux les subventions annuelles de fonctionnement de la Région à certaines grandes institutions culturelles : les Centres dramatiques nationaux et les Écoles d'Art. 

Toutefois, nous avons eu la surprise de constater l’absence dans les rapports de deux structures majeures de notre région - et seulement elles : la Comédie de Saint-Etienne d’une part, l’Ecole supérieure d’art et design de Saint-Etienne d’autre part. Ces deux structures produisent toutes deux un travail unanimement reconnu et participent du rayonnement culturel de notre Région. La Comédie de Saint-Etienne, Centre dramatique national, propose chaque année une programmation de qualité, mêlant créations et permanences artistiques avec de nombreuses actions de sensibilisation et accueille chaque année plus de 40 000 spectateurs. Autour de deux options que sont l’art et le design, L’ESADSE, établissement de formation unique dans notre région, propose quant à elle des formations supérieures menant à des diplômes nationaux et contribue vivement à la création artistique de notre région.

Notre premier réflexe a été bien évidemment d’interroger lors de la commission des Affaires culturelles votre Vice-présidente déléguée à la culture, Florence VERNEY-CARRON, sur cette absence et les motifs qui en découlent. Paraissant surprise, elle nous a indiqué que les dossiers stéphanois devaient être encore « en cours d’analyse ». Quant aux motifs de cette disparité de temps de traitement de dossiers – car rappelons-le, les dossiers dits de soutien aux « grandes institutions » et aux écoles d’art ont tous été traités dans le même temps -, la Vice-présidente n’a pas été en mesure de nous donner de réponse. 

C’est pour cela que nous nous tournons vers vous aujourd’hui, Monsieur le Président, pour que vous nous confirmiez que ces deux structures bénéficieront bien du soutien de la Région en 2016 – au même niveau que l’an dernier et que les autres CDN et Écoles d'Art – et nous rassurer quant à leur passage lors de la commission permanente de juin. 

A ce jour, la Comédie de Saint-Etienne est privée de sa subvention de 140 000 euros qui lui permet de mener ses activités de création, diffusion et d’action culturelle et l’Ecole supérieure d’art et design de 480 000 euros pour la formation des étudiants. Nous ne pouvons bien sûr imaginer que vous laissiez plus longtemps ces deux structures en sursis dans l’attente de votre décision d’inscrire leurs subventions dans les rapports de commission permanente.  

Nous vous demandons également de nous préciser les raisons de cette différence de traitement inexplicable.

Nous ne pouvons imaginer, comme nous l'avons parfois entendu dire, que cette discrimination envers les institutions culturelles stéphanoises puisse être liée à de petites considérations politiques internes à votre famille politique (des histoires invraisemblables de soutien de tel ou tel candidat aux primaires...).  

Et pourtant nous sommes bien incapables de trouver une raison à cette différence de traitement. Les acteurs culturels de Saint-Etienne, Saint-Etienne et les Ligériens ne peuvent être ainsi pris en otage dans l'attente de votre décision. Une explication claire et rapide de votre part est donc indispensable.

Dans l’attente de votre réponse, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de notre parfaite considération.

Magouilles socialistes ex-Région Rhône-Alpes Dossier Villa Gillet : Laurent WAUQUIEZ sur le point d’endosser gilet de sauvetage ?

Manque de contrôle des financeurs publics : Ex-Région Rhône-Alpes, Métropole, Ville de Lyon !!!

La Villa Gillet, structure culturelle tournée littérature

sciences humaines trop bien perchée à la Croix-Rousse

mais matraquée par la Cour des comptes régionale :

gauche et droite s'étripent en flinguant démocratie !!!

Aa95 1Communiqué de presse du FN qui DENONCE :

"Face aux dérives financières constatées dans la gestion de la Villa Gillet (salaires élyséens, notes de frais somptuaires, primes diverses plus ou moins justifiées), Laurent WAUQUIEZ a immédiatement évoqué une « suspension » de la subvention régionale à cette association.

Le FRONT NATIONAL salue la réactivité du nouveau Président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes sur ce dossier et se félicite de son souci des finances publiques, surtout après la publication alarmante de trois rapports d’observations de la Chambre Régionale des Comptes concernant des manquements dans la gestion de la Ville du Puy, de la Communauté d’Agglomération et du CCAS, dont Laurent WAUQUIEZ était dans l’ordre d’apparition, Maire, Vice-président et Président...

Pourtant, un nouveau point noir vient entacher le blanc manteau de gestionnaire irréprochable dont Laurent WAUQUIEZ tente de se vêtir depuis quelques semaines. En effet, il s’avère que la convention du ministère de la Culture validant les dépenses de la Villa Gillet, et notamment celles du controversé festival Walls and Bridges, que la Villa a organisé à New York, est signée du secrétaire général du ministère de l’époque, un certain Guillaume BOUDY.

Or, ce M. BOUDY est aujourd’hui le nouveau Directeur Général des Services de Laurent WAUQIEZ à la Région...

Le FRONT NATIONAL attend avec impatience de voir si Laurent WAUQUIEZ continuera à tenir un discours de fermeté budgétaire sur la Villa Gillet, remettant de fait en cause les capacités de bonne administration de son DGS, ou si, comme tant d’autres propos matamoresques de l’intéressé, ils s’évaporeront comme verveine du Puy au soleil..."

Alès : la France n'est pas une terre de corrida

Référendum dans la ville d'Alès

pour ou contre la corrida

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Referendum_dans_la_ville_dAles_pour_ou_contre_la_corrida/

A1819

Arrivé d'Espagne vers 1853, ce spectacle sanguinaire va être autorisé dans certaines régions proches de ce pays. Mais la loi, ne dit pas au bout de combien de temps une "pratique" importée devient une TRADITION.
Quelques départements français ont fait valoir une "TRADITION locale ininterrompue" qui ne correspond à aucune réalité historique.

Et comme cela ne suffisait pas, cette barbarie d'un autre âge est désormais inscrite au patrimoine immatériel de la France !

C'est pourquoi, les membres du CRAC considèrent que la corrida n'a pas sa place à Alès, capitale des Cévennes, pas plus qu'elle n'aurait sa place d'ailleurs à Paris, Strasbourg ou Nantes... et demandent à Monsieur le maire d'Alès Max Roustan d'organiser un référendum dans sa ville pour ou contre la corrida.

Vu le peu de fréquentation des arènes, nous sommes sûrs que le NON l'emporterait !

Retrouvons les joies des véritables fêtes de TRADITION LOCALE FRANCAISE. Il est urgent d'agir car il faudra du temps pour effacer de nos mémoires les gémissements des taureaux sacrifiés au nom de la folie meurtrière de l'espèce humaine..

Du temps pour ôter les traces du sang qui imbibe les arènes...

Nous espérons que d'autres villes dites "taurines" laveront leur honneur en suivant alors l'exemple d'Alès..

---------------------------------------

RETROUVEZ nos CAMARADES-MILITANTS :

Aaa2

- LIGUE de COMBAT contre les CRUAUTES envers les ANIMAUX :

https://www.facebook.com/liguedecombatcontrelescruauteenverslesanimaux

- COLLECTIF ZADISTE STOP GOLF MONTCOMBROUX-LES-MINES :

https://www.facebook.com/collectifzadiste.stopgolf.montcombrouxlesmines?hc_location=ufi

Aliénés News : Rongères se ronge les ongles à propos de cette décharge !

Un bien drôle dépôt de gravats à Rongères

pas grave pour le maire Michelle BERTHIER ?

Img 8040

Lorsque l'on s'approche de la pancarte de cette décharge, pardon de ce "Dépôt de gravats", on peut lire tout simplement "Ici, Dépôt de gravats Uniquement pierres, briques" et il est bien précisé  de "Ne pas mettre des ferrailles ou de matériaux contenant de l'amiante".

Ouf, nous sommes sauvés fort heureusement pour l'amiante.

Img 8041

Mais qu'en est-il pour ces plastiques de couleur noir que l'Idiot provincial a épinglé pour vous ? Les planches sont-elles en pierre ou en brique ? Enrobées d'amiante ou non ?

Qu'en pense Berthier Michelle la 2° vice-présidente de la communauté de communes "Varennes-Forterre" chargée non pas des tuiles ou des briquettes MAIS de la commission du Tourisme/Patrimoine et de la Culture ?

Img 8042

Pour la Toussaint 2015, sera-t-il possible de balancer les pots de fleur en plastoc', et toc ?

Sympa pour les touristes potentiels qui se risqueront à faire du "tourisme vert" à Rongères en 2015 tout en se rongeant les ongles, non ?

MCDP

STOP à la réouverture de la porcherie du Val de Maret à AGONAC en DORDOGNE (Qui futuri sunt moliti) I

Malgré les pressions de la FDSEA et du lobby porcin

contre les opposants aux projets d'élevages

l'Idiot provincial est prêt à passer à l'offensive 

en Dordogne avec ses camarades !

Suite au franc succès de notre pétition contre l'extension de la porcherie de Chirat l'Eglise dans l'Allier qui a recueilli pas moins de 11 000 signatures en un peu plus d'un mois et ce malgré l'avis positif du CoDERST03 (Conseil départemental de l'Environnement et des Risques Sanitaires et Technologiques) nous avions annoncé que plus aucun projet de porcherie porté à notre connaissance ne passerait en Auvergne et dans les régions voisines.

Voici le lien de notre pétition (400 commentaires et 29 commentaires Facebook) que vous pouvez encore signer puisque nous irons devant le tribunal administratif de Clermont-Ferrand pour nous opposer à l'arrêté préfectoral d'autorisation d'exploiter :

http://www.mesopinions.com/petition/nature-environnement/halte-projet-porcherie-aux-bouys-chirat/10827

Voici le lien de la répercussion médiatique de France 3 Auvergne qui s'est fait l"écho de notre juste cause, celle de la condition animale et de l'opposition aux différentes nuisances pour l'environnement. (Pour info, une quinzaine écolos des partis bourgeois ont tenté de "récupérer" notre pétition fin décembre 2013 alors qu'ils ne nous avaient pas soutenu au départ, en allant manifester "dans notre dos" devant la préfecture de l'Allier à Moulinsafin d'être reçus par le préfet. Nous ne voulons pas de récupération politique que ce soit des écolos des partis bourgeois ou d'autres structures qui sèment le désordre pour jeter ensuite le discrédit sur les populations locales, ce qui fait le jeu des porteurs de projets de porcheries industrielles. Nous avons nos propres réseaux et nous avons le sens de l'organisation. Pas celui du désordre public. Le collectif anti-porcheries, c'est nous et non EUX !) :

 http://auvergne.france3.fr/2014/01/11/onze-mille-signatures-pour-sauver-les-cochons-de-l-allier-392777.html.

Si à Chirat l'Eglise dans l'Allier nous avons retenu nos militants pour ne pas jeter de 'l'huile sur le feu" avec la création de camps de la Résistance, de comités autonomes et de groupes d'actions nationaux-bolcheviques du Parti révolutionnaire National-Bolchevique venus de toute la France, nous sommes prêts à prêter main forte aux populations fermement opposées au lisier dans la commune d'Agonac incluse dans l'aire urbaine de Périgueux et membre de la communauté d'agglomération "Le Grand Périgueux".

Le réveil des consciences populaires est monté d'un cran début février 2014 lorsque pas moins de 150 personnes se sont massées dans la salle des fêtes d'Agonac afin de répondre à l'invitation de l'APEA (Association de protection de l'environnement à Agonac).

En effet, deux agriculteurs à l'origine du projet, François et Jérôme Courtey, membres du Gaec de la Vallée du Maret, ont en effet décidé de reprendre leur activité d'élevage de porcs sur un site inexploité depuis un peu moins de deux ans au lieu-dit "Borie-Basse"puisqu'ils ont obtenu l'autorisation du CoDERST24 pour l'exploitation de 3 639 porcs, dont 1 128 truies.

Pas moins ! Cerise sur le gâteau : cette porcherie deviendrait une des plus importantes du département de la Dordogne.

Et quand on sait que les CoDERST de chaque département ne sont ni plus ni moins que des "chambres d'enregistrement" des différentes créations ou extensions de porcherie, il y a du souci à se faire pour la qualité de notre air et de nos rivières sans parler des effets dévastateurs au niveau du tourisme et de l'immobilier.

Etablie à AGONAC (24460), à "La Borie Basse", l'entreprise GROUPEMENT AGRICOLE D'EXPLOITATION EN COMMUN RECONNU DE LA VALLEE DU MARET est en activité depuis 32 ans. Ce groupement agricole d'exploitation en commun a vu le jour le 1 avril 1981, suite à son immatriculation à Perigueux, sous le numéro d'enregistrement 781 627 526 et cette entreprise est spécialisée dans le secteur d'activité de la culture et élevage associés. A ce jour, le capital social de l'entreprise GROUPEMENT AGRICOLE D'EXPLOITATION EN COMMUN RECONNU DE LA VALLEE DU MARET est de 78 187,50 euros.

La tempête commence à faire rage puisque, (comme le constate notre confrère Sud-Ouest), "ce projet fait bondir les riverains et certains habitants de la commune, qui se souviennent avec dégoût des effluves nauséabonds s'échappant de la porcherie du temps de son activité, à partir du milieu des années 80".

Un voisin de l'exploitation, Jean-Jacques Lalanne témoigne de l'horreur absolue : "Jour et nuit les nuisances étaient infernales puisque les odeurs s'échappaient de la porcherie, bien sûr, mais aussi de l'épandage dans les champs situés aux alentours" !!!!

DEFENDONS LA CAUSE DES PAUVRES PORCS ENFERMES SUR DES SOLS EN BETON DANS CE GENRE DE PORCHERIES !

AMIES et AMIS du FRONT de LIBERATION des ANIMAUX, REJOIGNEZ NOTRE JUSTE CAUSE, CELLE DE LA JUSTICE ANIMALE !

STOP A TOUTES LES EXTENSIONS, REOUVERTURES, CREATIONS DE PORCHERIES INDUSTRIELLES EN FRANCE !

A suivre avec délectation

Marc-Claude de PORTEBANE

Concert de l'imposture à Clermont-Ferrand de "Grand Corps Malade"

Quand on gagne en bon "bourge" 79 250 € par mois

et qu'on parle à un auditoire de bons bourgeois

n'est-il pas facile d'endormir les gogos 

avec des paroles mielleuses contre le système ?

Img 3380

Le chanteur "Grand Corps Malade" s'est produit, hier soir à la salle de spectacles et de concert "La Coopérative de Mai" de Clermont-Ferrand.

Plus connu sur son nom de scène de "Grand Corps Malade", Fabien Marsaud, est un auteur et slameur français, un style musical du slam. 

"Grand Corps Malade" est apparu avec une "béquille" sur la scène de cette "Coopérative de Mai" et ne l'a plus quitté. Les textes de "Grand Corps Malade" ne sont pas chantés, mais lus.

"Grand Corps Malade", c’est un grand corps à trois jambes : les siennes, perdues lors d'un accident  puis retrouvées puisqu'il a remarché. La béquille qui le soutient rythme sa claudication. 

Ce qui est surprenant chez ce chanteur, c'est qu'il n'arrête pas "taper" sur le "système" alors que lui-même gagne un max de tunes comme le confirme "Le Figaro" puisqu'il est classé 11° sur 24° (951 000 €/an) soit la modeste somme mensuelle de 79 250 €/ par mois.

Hier, au cours de ce concert où résonnait une voix forte, grave et puissante qui sert de pilier auxquelles virevoltent ses mots, paroles ou textes contre ce système hideux qu'il "combat" comme la SNCF, nous n'avons pas vu beaucoup d'indigents ou de pauvres du système.

Pourquoi "Grand Corps Malade" s'en-est-il pris publiquement à la SNCF hier soir lors de son concert alors que les paroles de "Les Voyages en train" ne mentionnent AUCUNE "attaque" contre nos courageux camarades de la SNCF ?

"Malade ce grand corps", en effet ou était-ce pour ne pas déplaire aux bourges qui ont fait le déplacement à la "Coopérative de Mai" ?

A 26€ la place (debout), combien sont-ils les précaires auvergnats à avoir pu bénéficier d'un tarif exceptionnel ?

A 26€ la place (debout), combien sont-ils les pauvres, les indigents et les bénéficiaires du RSA à avoir pu faire le parcours du combattant jusqu'à cette "coopérative de Mai" quand on sait qu'en Auvergne, nous avions au 31/11/20111 pas moins de 35 307 bénéficiaires du revenu de solidarité active ?

N'est-il pas pas un peu fastoche de "cracher" sur le système et d'endormir les gobe-mouches quand une star s'en met plein les "fouilles" ?

Combien sont-ils ces handicapés qui sont méconnus et qui ne servent pas de leur béquille pour se faire du "fric" sur les planches du decorum ambiant, celui de l'hypocrisie bourgeoise, boboïste, rêveuse et auto-destructrice que nous devons combattre avec la toute dernière énergie parce qu'une société, ce sont des handicapés (avec ou sans béquilles) qui rament en silence pour que leurs droits soient ENFIN reconnus, ce sont aussi des femmes et des hommes courageux, (sans ou avec béquilles), qui se lèvent, dès potron minou, pour gagner à la sueur de leur front, le pain quotidien de ceux qui ne gagnent pas des mille et des 100 ?

Au lieu de "dégueuler" sans arrêt - au nom de la poésie -  sur ce "système" qui le nourrit trop bien, "Grand Corps Malade" ne devrait-il pas investir son "flouze" dans les droits des handicapés quand on sait que les handicapés n'ont pas leur place dans notre société ?

Au lieu de "dégobiller" sans arrêt - au nom de la poésie -  sur ce "système" qui l'engraisse trop bien, "Grand Corps Malade" ne devrait-il offrir aux classes pauvres une place de concert !

Moi, je connais une aveugle à Clermont-Ferrand qui, extrêment courageuse, ne fait pas de "cinéma" comme tant d'autres "guignols" de la scène, et qui se fait souvent rabrouer par les gardiens du "Jardin Lecoq" parce que son chien d'aveugle se balade, parfois, en prenant quelques airs de liberté avec le non-droit des handicapés !

Assez d'hypocrisie des types comme "Grand Corps Malade" qui est en train de continuer à pourrir les esprits de notre société largement malade de ses propres contradictions et de ses feignasses, car la "feignasserie", de nos jours, est presque reconnue comme une valeur ajoutée au désordre ambiant : celui de la désintégration de notre société qui, à force, fait le lit de l'extrémisme ....et fatalement.... du fascisme !

Moi, je combats le sytème de pensée de ce trop "Grand Corps Malade" et consorts parce qu'on ne détient pas la parole infuse quand on fait du spectacle à tire-larigot avec une "béquille" qui n'est pas un instrument de musique ni un appel aux dons pour une "Star" qui palpait, il n'y a pas si longtemps que cela, plus de 79 000 € par mois (source : Business Attitude).

Respectons les handicapés ! Les VRAIS !

Je vous demande de me suivre prochainement dans ma prochaine pétition pour que les "Stars People" comme "Grand Corps Malade" arrêtent de gémir égoïstement sur leur propre sort TOUT en prenant un max de pognon avec leur "béquille" alors que les autres handicapés, ceux-là du silence ambiant, sont mis au ban de notre société, la considération en moins, la VERITABLE souffrance en plus !

Feu ! Ouvrons le bal !

A suivre 

Marc-Claude de PORTEBANE

STOP AUX SIONISTES dans l'Affaire DIEUDONNE : COPE aurait poussé VALLS, VALLS aurait demandé le soutien de l'UMP !!!

La réalité est que l’« affaire Dieudonné »

a pris des proportions énormes parce

qu’elle touche à un point névralgique

du système UMPS en France :

la domination du lobby sioniste !

A41

http://youtu.be/AJm7Edmm2VY

Au-delà de l’opération de diversion du gouvernement, que certains évoquent dans cette histoire, il y a un travail concerté, une alliance des partis du Système. Qui peut croire encore que l’UMP est l’opposition légitime au gouvernement socialiste ?

En effet, Denis Jeambar, consultant pour la chaîne LCP, a évoqué un coup de fil de Jean-François Copé à Manuel Valls pour lui demander de faire cesser les agissements de Dieudonné.

Valls a été d’accord à condition que la droite le soutienne, ce qui de fait s’est remarqué puisqu’il n’y a aucune voix discordante à l’UMP pour dénoncer les interdictions de spectacle.

Alain Juppé a même été le premier maire a annoncé qu’il interdisait la tenue du spectacle dans sa ville.

Quant à Jean-François Copé, il a apporté son soutien total à Valls tout en appelant le gouvernement à aller plus loin : « Il est plus que jamais urgent que chacun prenne ses responsabilités pour que cesse cette mascarade. Le gouvernement, à commencer par Christiane Taubira et Manuel Valls, doit agir vite et fort pour que Dieudonné M’bala M’bala soit condamné pour ses propos inqualifiables et que toutes les condamnations soient dûment appliquée. »

GREENPEACE NEWS ! OGM : la Commission européenne s’entête dans un modèle agricole à bout de souffle !

Récemment jugée trop lente par la Cour de Justice

de l'UE la Commission européenne

s’emballe et donne aujourd’hui

son feu vert pour autoriser la culture

 du maïs transgénique 1507 de Pioneer !

La balle est maintenant dans le camp des états membres : lors du prochain conseil des ministres de l’environnement le 13 décembre, ils devront réunir une majorité qualifiée pour décider… Faute de quoi la Commission serait obligée d’autoriser la culture de ce nouvel OGM.

Cette situation ne s’était pas produite depuis 2010 et l'autorisation de la pomme de terre Amflora imposée par la Commission européenne.

Qui a par ailleurs été un cuisant échec, puisqu’elle a été si peu cultivée que BASF en a stoppé la commercialisation au bout de 2 ans ! 

Les raisons pour ne pas autoriser ce maïs transgénique ne manquent pourtant pas. Et en tout premier lieu, l’aberration du système agricole en vigueur, qui consiste à empiler les problèmes !

La culture des OGM est synonyme de toujours plus de pesticides, d’impacts sur la biodiversité et sur les écosystèmes, d’apparition de résistances (insectes, plantes, …) et de moins d’agriculteurs.

Alors que la solution réside justement dans une agriculture qui préserve et utilise les fonctions naturelles des écosystèmes en se basant sur les principes de l’agronomie et les savoir-faire paysans.

Avec trois autres organisations, Greenpeace a d’ailleurs adressé jeudi dernier un courrier aux 28 Commissaires Européens pour leur exposer ces principales raisons de s’opposer à la culture du maïs 1507. 

L’évaluation de cet OGM ne satisfait pas le minimum requis par la législation européenne !

Le maïs transgénique 1507 a deux traits spécifiques : il est modifié pour produire un insecticide (la toxine Bt, ciblant la pyrale du maïs) et résister à des herbicides, en particulier le glufosinate d’ammonium, si toxique que l’UE envisage d’en programmer le retrait d’ici 2017.

La législation européenne requiert une évaluation des risques pour ces 2 traits. Or un seul l’a été : la production d’insecticide. Et cette évaluation révèle des risques pour des organismes non cibles (papillons diurnes et nocturnes) ainsi qu’un manque de données scientifiques concluantes concernant les risques pour les pollinisateurs tels que les abeilles ou encore les organismes aquatiques.

Sur la base des avis de l’EFSA, la Commission européenne a par 2 fois demandé à Pionner d’apporter des compléments sur ces points, ce que Pioneer a toujours refusé.

Les impacts de la tolérance à l’herbicide n’ont pas été évalués

La législation européenne requiert également d’évaluer les changements dans les pratiques agricoles causés par la culture d’OGM tolérant aux herbicides. Il s’agit en particulier d’évaluer les effets des herbicides associés à l’OGM sur la biodiversité et les organismes non cibles. Une requête renforcée en décembre 2008 à l’unanimité par le conseil des ministres de l’UE. Cette même année, la Commission avait expressément demande à l'EFSA de réaliser une telle évaluation, mais celle-ci manque toujours.

Cette évaluation est d’autant plus cruciale que la culture d’OGM tolérant des herbicides entraîne une augmentation très importante de l’utilisation d’herbicides !

En résumé : la  Commission européenne donne aujourd’hui son feu vert pour autoriser la culture du maïs transgénique 1507 de Pioneer, alors qu’en réalité, elle a entre les mains toutes les cartes pour ne pas le faire ! 

Une large majorité d’Européens continue à rejeter les OGM, en raison de leurs risques environnementaux et sanitaires mais également pour leur manque d’intérêts. La culture des OGM n’augmente globalement pas les rendements, ni la résistance aux conditions climatiques extrêmes telles que sécheresses ou inondations. Ils n’apportent pas plus de solution à la dégradation des sols ou à la pollution des eaux. 

La technologie OGM est basée sur une compréhension simplifiée des systèmes biologiques qui n’apporte pas de solution efficace et durable aux problématiques agricoles. La solution réside dans une agriculture écologique, basée sur la compréhension et l’utilisation des systèmes biologiques complexes.

La France doit non seulement s’opposer à l’autorisation de culture de ce maïs OGM mais également convaincre les autres pays européens d’en faire autant !


PETITION "STOP AUX MUSICALES D'ISSOIRE" : Halte aux gaspillages de l'argent public

HALTE AUX GASPILLAGES DE L'ARGENT PUBLIC !

Merci de signer en masse notre pétition

STOP au festival de musique classique

"Les Musicales d'Issoire Val d'Allier" !

a2010.jpg

Nous vous avons rendu-compte de la manière dont nous avons été traités par certains élus ou certains fonctionnaires lorsque nous avons voulu leur demander plus d'informations concernant les motivations des élus qui ont voté, une nouvelle fois, une subvention pour la réalisation des Musicales d'Issoire Val d'Allier sans que le public soit informé sur les réelles retombées économiques de ce festival de musique classique.

L'Idiot provincial a déjà fait "capoter" le "FREE WHEELS" : le 1er festival européen de motos "Harley Davidson" à Courpière. Notre détermination et tenacité nous a valu d'être connus et reconnus dans le monde entier. L'ex-préfet de la région Auvergne Patrick STEFANINI ne manquait jamais de saluer notre professionnalisme et notre opiniâtreté. "Je lis chaque matin, à mon petit-déjeuner l'Idiot provincial" nous disait-il car je lis ce que je ne vois pas chez les autres". Bilan : nous avons eu raison d'en finir avec le "Free Wheels" puisque nos entreprises locales ont été "plantées" pour pas moins de plus de 800 000 euros, sans compter les subventions, la logistique de la mairie de Courpière....

Mais c'était mal nous connaître, car, même sous les "menaces" verbales ou "physiques", nous n'avons pas plié et nous ne plierons jamais.

Nous espérons que le nouveau préfet de la région Auvergne, Michel FUZEAU, saura, lui aussi, apprécier notre acharnement pour que perce la vérité sur le pourquoi du versement continuel de l'argent public, et ce, chaque année, à un festival dont nous ne connaissons aucunement les retombées économiques sur le territoire d'Issoire.

Nous sommes déterminés à faire respecter la volonté du peuple. Nous allons travailler sur quatre festivals en Auvergne.

En ce qui concerne ces "XVIII Musicales d'Issoire Val d'Allier", nous tenons à remercier tout spécialement, pour leurs précieux conseils, Mr Guilhem PONCY, responsable du pôle "Observation, Développement et Innovation et investissements, Investissement et Opérateurs immobiliers de loisirs" au Comité Régional de Développement Touristique d'Auvergne (CRDTA) et le cabinet de consultants "Eric MAURENCE CONSULTANTS" qui ont été le "fer de lance" de la superbe étude d'impact, (commandée par les élus), sur le Festival international de Théâtre de Rue d'Aurillac qui présente un bilan clair et net en nombre de visiteurs (25 000 grand public, 500 professionnels et 2 800 artistes, 74 200 nuitées dont 43 000 à titre marchand, 65 000 repas dont 28 000 au restaurant et 37 000 à emporter, 89 700 consommations et petits déjeuners dans les cafés, 600 000 euros d'achat dans les commerces ET 2 millions d'euros d'achat dans les commerces).

Un festival rentable pour les partenaires publics - donc le contribuable - comme la région Auvergne, le Département ou la CABA (Communauté d'Agglomération du Bassin d'Aurillac).

Les chiffres ne sont pas comparables avec les différentes éditions du festival de musique classique "Les Musicales d'Issoire Val d'Allier". 

Tout ce que nous avons obtenu, aucours de notre reportage sur cet évènement issoirien, c'est le mépris de certains fonctionnaires, le refus à toute communication des différents services concernés, le manque de transparence de l'administration, un manque de volonté de la part des élus à communiquer sur une thématique culturelle qu'ils considèrent comme "importante", à l'image du maire d'Issoire, Jacques MAGNE, qui a refusé de nous recevoir ou de Bernard PELLIGRI, le directeur du syndicat mixte d’aménagement et de développement du Pays d’Issoire "Pays d'Issoire Val d'Allier Sud" qui nous a gentiment "raccroché au nez" après nous avoir - uniquement - "sermonné" sur ce qu'il avait lu dans l'Idiot provincial.

Un grand merci au député de la 4° circonscription du Puy-de-Dôme, Jean-Paul BACQUET, qui a bien voulu nous recevoir.

Ceci en dit long sur les rapports entre les élus qui sont coupés du monde extérieur, englués dans leur conformisme ambiant et les attentes du peuple qui, lui, trime pour payer de plus en plus d'impôts locaux, régionaux ou nationaux, sans arrêt en hausse constante, par contre !

Et si nous devions rajouter une fine couche politique, nous, ici, nous emboîtons le pas au président du Parti de Gauche (PG), Jean-Luc MELENCHON, qui "dit aujourd’hui ce que le peuple de gauche ressent, c’est-à-dire une exaspération, une déception immense» par rapport à François HOLLANDE et à son gouvernement.

C'est malheureux à dire et triste à constater mais les socialistes deviennent pires que la droite de SARKOZY !

Ces comportements de nantis de ces grands bourgeois, de ces bobos de "gauche" devront sonner "la charge" lors des prochaines municipales de 2014 afin de les "balayer" d'un revers de manche !

Merci de soutenir notre pétition, (présente pour l'instant sur internet), "STOP au festival de musique classique "Les Musicales d'Issoire Val d'Allier" dont voici le lien sur lequel vous pouvez cliquer : 

http://www.change.org/petitions/stop-au-festival-de-musique-classique-les-musicales-d-issoire-val-d-allier?share_id=IkGhuDqWoC&utm_campaign=signature_receipt&utm_medium=email&utm_source=share_petition

Nous aurons nos 30 000 signatures. Rien ne presse et ce, avant les "19° Musicales d'Issoire" prévues à partir de juin 2014

Nous comptons sur votre action militante pour la faire découvrir - AUX GUEUX AUVERGNATS - dans toute l'Auvergne et même partout en France ou dans le monde puisque nous avons déjà des signatures du Maroc, de Suisse, de Belgique ou de Tunisie !

"STOP au festival de musique classique "Les Musicales d'Issoire Val d'Allier" !

Place au peuple ! En avant la musique !  Cool

Marc-Claude de PORTEBANE

PETITION : STOP au festival de musique classique "Les Musicales d'Issoire Val d'Allier"

PETITION DE L'IDIOT PROVINCIAL

STOP au festival de musique classique

"Les Musicales d'Issoire Val d'Allier" !


http://www.change.org/petitions/stop-au-festival-de-musique-classique-les-musicales-d-issoire-val-d-allier?share_id=IkGhuDqWoC&utm_campaign=signature_receipt&utm_medium=email&utm_source=share_petition

A Mme la ministre de la Culture et de la Communication Aurélie FILIPPETTI

STOP au festival de musique classique "Les Musicales d'Issoire Val d'Allier" dont nous ne connaissons aucune retombées économiques pour le territoire d'Issoire Val d'Allier Sud ! 

En 2013, les élus auvergnats de la mairie d'Issoire, de la région Auvergne, du conseil général du Puy-de-Dôme, du conseil communautaire Issoire Communauté ont attribué des subventions à l'association "Les Musicales d'Issoires Val d'Allier" pour l'organisation de 4 petits concerts (2 à l'abbatiale d'Issoire, 2 au château de Parentignat, 550 places estimées par les organisateurs) sans que le contribuable auvergnat ne connaisse les moindres et réelles retombées économiques pour le territoire.

Le site d'informations générales, L'Idiot provincial, http://l-idiot-provincial.e-monsite.com/. a relevé plusieurs anomalies quant au fonctionnement de cette association dont les statuts sont déposés à la sous-préfecture d'Issoire (siège social non-conforme, dernière AG datant de 2009, ...). La sous-préfecture d'Issoire est maintenant au courant.

Le budget prévisionnel fourni aux élus n'est pas le même et dans un cas, le total des dépenses prévues pour l'ensemble du festival sont supérieures au total des ressources.

Personne, parmi les collectivités territoriales concernées, ne veut communiquer la vérité sur les réelles retombées économiques pour le territoire d'Issoire Val d'Allier Sud qui regroupe huit communautés de communes (Ardes Communauté, Bassin minier Montagne, Coteaux de l'Allier, Couze Val d'Allier, Issoire Communauté, Lembron Val d'Allier, Pays de Sauxillanges, Puys et Couzes, et la commune de Varennes-sur-Usson) pour plus de 50 000 habitants.

Par cette pétition, nous demandons aux élus, de dire "STOP AUX MUSICALES D'ISSOIRE VAL D'ALLIER" et de mettre en place une étude d'impact afin que nous puissions connaître les véritables chiffres sur ce festival : visiteurs venus de l'extérieur ou non, journées de visite directement attribuables à ce festival, nombre d'euros d'impact économique direct, les comportements de consommation, les ressources et les dépenses des organisateurs, le nombre de places gratuites, la provenance des visiteurs grand public, etc...

Merci de signer cette pétition en ligne et en version papier mise en ligne par l'Idiot provincial. Tout contact par mail : l-idiot-provincial@laposte.net site : http://l-idiot-provincial.e-monsite.com/.

-----------------------------

MERCI DE PARTAGER SUR LES RESEAUX SOCIAUX : FACEBOOK, SUR GOOGLE+ ET SUR TWITTER

-----------------------------

Gouvernement de FLAMBY et de FABIUS : STOP AUX GASPILLAGES DE L'ARGENT PUBLIC - STOP au festival de musique classique "Les Musicales d'Issoire Val d'Allier" - Government Flamby and Fabius: STOP THE WASTE OF PUBLIC MONEY - STOP classical music festival "The Musical Issoire Val d'Allier!" - Правительство Flamby и Фабия: Стоп тратой государственных денег - СТОП фестиваль классической музыки "Музыкальная Иссуар Val d'Алье!" - Gobierno Flamby y Fabius: acabar con el despilfarro de dinero público - Parada festival de música clásica "The Musical Issoire Val d'Allier!" - Flamby et gouvernement del FABIUS: GASPILLAGES AUX PARADA DE L'ARGENT PÚBLICO - PARADA au Festival de musique classique "Les Musicales d'Issoire Val d'Allier"! - حكومة flamby و فابيو: وقف في wastings المال العام - في مهرجان الموسيقى الكلاسيكية " الموسيقية في Issoire فال من Allier " !

tua res agitur et Musicales d'Issoire Val d'allier (I)

 #Issoire : les #élus du #PS ont versé une #subvention

à l'#association "Les #Musicales d'#Issoire Val d'Allier"

dont les statuts à la #sous-préfecture d'Issoire

ne sont même pas à jour !oiseau13-027.jpg

Dans le cadre des XVIII Musicales du Val d'Allier, les élus de la commune d'Issoire dirigée par le maire Jacques Magne, ont voté et fait payer une subvention (comme en 2012) de 6 042 euros à l'association "Les Musicales d'Issoire Val d'Allier" dont les statuts déposés à la sous-préfecture d'Issoire ne sont même pas à jour !

C'est dire du "laissez-aller" et de la "nonchalance" ambiante qui règne à la mairie d'Issoire et plus généralement dans nos collectivités territoriales alors que nos impôts ne cessent d'augmenter, alors qu'il y a de plus en plus de chômeurs et que la crise économique frappe de plein fouet les classes populaires et plus encore les plus faibles d'entre nous : ceux du peuple de base qui en sont réduits à compter leur maigres revenus comme nous avons pu le constater... dans les rues d'Issoire !

oiseau13-016.jpg

Nous vous démontrons, ici, comment le manque de démocratie directe existe avec les élus, le personnel administratif, l'administration et le peuple quand nous leur demandons des "explications" sur leurs votes ou leur travail au quotidien lorsqu'il s'agit de l'argent public.

Ces gens-là vivent dans une "bulle" et ne s'en aperçoivent même pas. Ce comportement inadmissible signifiera bientôt la fin de la démocratie dans notre pays et ouvrira la porte, toute grande, (si cela continue), aux thèses de l'extrémisme de droite, que nous ne combattons ici car les deniers publics sont dilapidés par des élus qui se comportent en "barons" locaux, arrogants et orgueilleux !

"tua res agitur" (- Il s'agit de vous - HORACE, liv. I, ép. XVIII, vers 80), est notre nouvelle vague concernant ces XVIII Musicales d'Issoire Val d'Allier : "Nam tua res agitur, paries quum proximus ardet", nous espérons nous faire écouter avec attention et bienveillance pour la défense de l'intérêt public.

Et nous comprenons pourquoi au secrétariat du maire d'Issoire, Jacque Magne, c'est le "blackout" complet depuis que nous avons lancé nos premiers appels à la mairie.

Ainsi, comme nous l'avons vu précedemment, une subvention de 6 042 a été votée à l'association "Les Musicales d'Issoire Val d'Allier", lors de la séance du conseil municipal en date du 12/03/2013. Nous avons décortiqué les statuts de cette association déposée à la sous-préfecture d'Issoire suite à l'AG extraordinaire constitutive en date du 16/07/2013 et de la dernière modification connue du bureau en date du 26/01/2009. Le siège social était fixé au domicile du président de l'association, au 37, rue d'Espagnon à Issoire.

Et bien, cela fait au moins, plus d'un an et demi que le président de l'association "Les Musicales d'Issoire Val d'Allier" a changé d'adresse, comme nous l'a indiqué le nouveau propriétaire des lieux, (P.M) qui nous a indiqué que les courriers adressés à l'association ne cessaient d'affluer, qu'il n'arrêtait pas de demander au président de faire les modifications prévues.

Les statuts de cette association ne sont pas à jour. Cela semble le "cadet" des soucis de ce "brave" monde. Alors à quoi sert la loi  du 1er juillet 1901 si celle-ci n'est pas respectée par l'association, ses membres actifs, ses membres honoraires alors que son article 9 stipule que ses ressources comprennent, notamment, des "subventions dans le cadre de la législation en vigueur" !!!

oiseau13-020.jpg

Dans un document que nous avons retrouvé à l'office de tourisme d'Issoire, l'association "Les Musicales d'Issoire Val d'Allier" indique avoir comme coordonnées le "4, rue du Cerf-Volant" à Issoire. Et bien, à ce numéro, il n'est fait aucune mention de l'association "Les Musicales d'Issoire Val d'Allier". Sidérant, non ?

Peut-être que le nouveau siège social de l'association "Les Musicales d'Issoire Val d'Allier" est fixé à la permanence du député de la 4° circonscription du Puy-de-Dôme (Issoire), Jean-Paul Bacquet, qui était absent hier matin de sa permanence de Coudes, alors qu'il est censé recevoir ceux qui l'on élu, le......samedi matin, au 11, avenue de la Libération ?

oiseau13-004.jpg

Par contre, Jean-Paul Bacquet ne reçoit que sur RDV à sa permanence de Clermont-Ferrand située, elle, au 32, rue Gaspard Monge dans le quartier Saint-Jacques !!!

La suite du feuilleton à suivre !

Région Auvergne : les Musicales d'Issoire Val d'Allier dégagent du site du Transfo

La page internet du conseil régional d'Auvergne

via le site du "Transfo" gicle la page

des "Musicales d'Issoire Val-d'Allier" !

sept-2013-004.jpg

Est-ce de la faute de l'Idiot provincial ?

Mais en tout cas lorsque l'on se rend sur la page internet de la région Auvergne, le lien qui renvoie aux "Musicales d'Issoire Val d'Allier" via le "Transfo" indique désormais "Page non trouvée. Désolé, la page que vous avez demandé n'est pas disponible pour le moment...." !

sept-2013-003.jpg

Alors qu'en début de semaine, toutes les pages se rapportant aux "XVIII Musicales d'Issoire Val d'Allier" de l'édition 2013 étaient encore visibles sur le site du "Transfo" !

Simple court-circuit ?

Cool

sept-2013-c-002.jpg

Le "Transfo" (son siège est à Aubière) a pour présidente Catherine-Henri Martin et comme directeur Simon Pourret.

Le "Transfo", agence régionale de développement culturel en Auvergne, participe au mouvement et à la vitalité culturelle de la région, en accompagnant les acteurs dans la réussite de leurs projets.

René Souchon, président du conseil régional d'Auvergne et Catherine Henri-Martin ont signé en 2011 une convention de partenariat. 950 000 euros sont versés chaque année pendant 3 ans par le conseil régional.

Notre nouveau sondage : Que pensez-vous des effets ravageurs des pesticides sur les abeilles ?


pt-2012-1-115-2.jpgMerci de voter parmi les choix proposés dans notre sondage situé dans le menu vertical.

Contrairement à l’agriculture conventionnelle, l’agriculture écologique n’utilise aucun insecticide chimique. L’élimination des mauvaises herbes se fait mécaniquement, la biodiversité est la norme. L’agriculture écologique utilise la diversification des cultures comme un outil pour combattre les dégâts des insectes nuisibles dans les champs.

Rupture amoureuse et tentative de suicide de Laurent Ruquier

La tentative de suicide

de Laurent Ruquier !

Notre excellent confrère belge "lalibre.be" nous parle de Laurent Ruquier qui a mal vécu une déception amoureuse comme cela peut nous arriver à tous.

Très discret lorsqu’il s’agit de parler de sa vie privée, Laurent Ruquier a accepté de se confesser à son ami Gérard Miller pour les besoins d’un documentaire que ce dernier a décidé de tourner sur le parcours du célèbre animateur de France 2.

Intitulé "On n’demande qu’à le connaître", le film de 90 minutes revient sur les grands moments de la carrière de Laurent Ruquier comme sur des moments plus sombres de sa vie, telle sa tentative de suicide il y a plusieurs années : “C’était une rupture qui s’était mal passée.

“C’était une rupture qui s’était mal passée... et j’ai pris des cachets pour dormir. Voilà”, s’est confié l’animateur, pudique.

Vous aussi vous déprimez parce que vous avez mal vécu une rupture sentimentale ?

Faites-nous part - via notre formulaire de contact - de votre vécu pour vous sortir de votre mal de vivre et de votre malchance.

Réflexion matinale sur cette honteuse pêche aux voix du FN vers la source contaminée de Fontaurige à Cayres en Haute-Loire

La honteuse pêche au voix

des électrices et les électeurs du FN

naguère traités comme des parias de la société

ne servira à rien et surtout pas

à ceux qui ont perdu leur âme !

Pendant plus d'une vingtaine d'années, j'ai été adhérent du FN, (membre du bureau politique de Roanne), et même si je préfère en être largement parti que d'y rentrer en 2012 comme les parasites, je puis vous dire que j'ai gardé de très bons contacts parmi mes ex-camarades, et je sais que ceux-ci, qui sont issus du peuple de base, vomissent le "système" et plus particulièrement celui de la droite parlementaire, à l'image de ceux qui n'ont jamais pardonné aux gaullistes d'avoir fait fusiller l'écrivain Robert Brasillac.

Les électrices et les électeurs du FN ne sont pas dupes, ils ne retourneront pas leur veste, en tout cas, pas ceux qui sont issus du noyau dur et ancestral du vieux parti frontiste, replié sur ses propres contradictions qui ne sont pas compatibles avec les idéaux de la fraternité et ce, malgré les tentatives de "rapprochement" de Gérard Longuet et sa "main tendue" maladroitement à Marine Le Pen.

Le résultat du deuxième tour est déjà pratiquement "plié". Nous ne voyons pas comment le clan au pouvoir pourrait, en si peu de jours, rattraper son retard sur François Hollande.

Si le clan au pouvoir avait été, à au moins plus de 30 % des voix au premier tour, il aurait "siphoné" une partie de l'électorat de Marine Le Pen, et il aurait ainsi commencé à "grignoter" ses réserves de voix. Au second tour, il aurait pu faire un bon score en jouant sur la carte du rassemblement afin d'amplifier la dynamique au second tour.

Cependant, il était illusoire de croire qu'il était possible de capter toutes ces électrices et ces électeurs au 1er tour car il aurait fallu que les autres indicateurs soient au "vert" : un écart très important avec Fançois Hollande pour créer une "dynamique" (que les françaises et les français ne désirent plus), le taux de participation, le report des voix !

En 2007, le clan au pouvoir a fait 31,1 % au premier tour et a gagné avec 53 %. François Bayrou (18%) et Jean-Marie Le Pen (10%) faisaient 28 %.

Mais en 2012, les centristes ne rejoindront pas le clan au pouvoir, la lune de miel est terminée, car les électrices et les électeurs de François Bayrou ne voudront jamais une alliance avec les partisans de l'extrême droite qui veulent tout "casser" et non pas construire un avenir prometteur de...promesses inutiles.

Face à face, mais pas important pour la gauche, alors que la droite estime qu'il pourra "changer" la donne (sic), l'unique débat télévisé de ce soir, avant le second tour de la présidentiel, qui doit opposer les deux candidats sur France 2, s'annonce d'ores et déjà plus que "chaud".

En signant mon drapeau rouge du Front de gauche, François Hollande me disait hier à Nevers, "Et bien toi alors, tu es rouge de chez rouge". Mon ami Jean-Yves Vif, rédacteur-en-chef du Journal du Centre-La Montagne de toute la Nièvre, en poste à Nevers, ne disait pas mieux.

fh-040-2.jpg

En effet, je préfère largement le débat consensuel de toutes les forces de tous les fronts du soleil de gauche qui apporteront, sans discuter, LEUR VOIX, (en tout bien, tout honneur), à François Hollande qui n'aura pas à subir le mépris du peuple en se vautrant dans la honte et la fange pour quémander quelques bulletins !

Jean-Luc Mélenchon, l'ex-candidat du Front de gauche a rappelé, hier à Paris, la consigne de vote qu'il avait formulée au soir du premier tour : "Il faut voter contre la main qui frappe les travailleurs. Camarades, ne soyez pas naïfs !"

Les diverses prestations du clan au pouvoir, se clochardisant à qui mieux-mieux, pour recueillir une poignée de voix de ceux qu'ils méprisaient si ardemment, naguère, resteront inscrites encore plus longtemps dans nos mémoires collectives que le débat télévisé de ce soir que je ne regarderais pas puisque je serais encore à la pêche aux informations, dans les rivières glauques de la Haute-Loire, pour récolter des informations que l'ARS AUVERGNE ne veut toujours pas communiquer sur l'origine de la contamination du captage de "Fontaurige" dans la région de Cayres, capitale de la lentille verte AOP, dans le sud de la Haute-Loire.

Le combat pour la Vérité continue au quotidien face aux murailles du clan au pouvoir qui commence à se fissurer de partout !

Paul TOP

Tous derrière Mélenchon : Après le premier tour, un moment de pause clavier !

Les maoïstes auvergnats répondront

à l'appel de Jean-Luc Mélenchon

au Puy-en-Velay le 1er mai !

numerisation0015-2-1.jpg
"Retrouver le temps d’isolement, de silence et de pause qu’est l’accès à mon clavier aura été ce petit bonheur dont j’étais le plus avide depuis ces heures de tumultes qui ont suivi l’annonce des résultats. Désir qui venait après, bien sûr, cette irrésistible envie de dormir qui tenaillait tout un chacun dans nos équipes à bout de force. Penser, le mot à la main, c’est comme respirer après une apnée. Dans l’action politique davantage que dans n’importe quel art de réalisation, il ne faut pas se contenter d’attendre que la poussière retombe. Ces milliers d’émotions, de mots, de rencontres, de paysages qui font le vécu d’une campagne électorale diffuseront, des jours et des jours durant, dans les méandres de l’esprit, en veille ou éveil, rêves ou souvenirs surgissant impromptus. Cela se fera tout seul. Des sédiments nouveaux de culture et d’apprentissage s’accumuleront ainsi et j’en ferai un nouveau terreau. Mais on ne peut différer de s’impliquer dans la suite des événements comme dans un présent urgent. Le moindre retard à l’allumage prend d’ailleurs une signification que les vautours prennent pour une invitation au festin. Ici, à cette heure, je jette sur l’écran quelques balises pour vous faire connaître comment je fixe mes repères. J’en profite pour souhaiter qu’on fasse connaître ma position dans les termes exacts que je lui donne. Je suis déterminé à militer pour convaincre le plus de monde possible de voter pour rejeter Nicolas Sarkozy en utilisant le bulletin de vote François Hollande. Ceci posé sans ambiguïté je désapprouve toute utilisation de mon nom pour m’associer à je ne sais quel rassemblement autour du candidat et du programme des socialistes. Ceux qui croient bien faire en agissant de la sorte font en réalité une terrible erreur. Il faut convaincre et non contraindre. Pour moi, il ne s’agit pas de convaincre du programme de François Hollande, ce n’est pas le nôtre. Je veux convaincre de voter pour battre Sarkozy. Cela suffit. Au deuxième tour on élimine. C’est au premier que l’on pouvait choisir. Dans cet état d’esprit, je parle donc de l’action d’abord. Je n’aborde notre résultat qu’à la fin de mon propos. C’est le meilleur. Le dessert."

Plus d'une cinquantaine de maoïstes sont attendus au Puy-en-Velay rassemblés autour de Paul TOP. Beaucoup n'ont pas les moyens de loger à l'hôtel. Nous remercions donc les camarades de la Haute-Loire de nous contacter via notre formulaire de contact pour étudier les capacités d'hébergement collectives. Merci.

Chantal LEVEQUE

Et pourquoi pas Mélenchon ?

Electeurs de gauche mais aussi du centre-droit :

pourquoi Mélenchon va raffler la mise !

Depuis des mois et des mois, et même depuis des années, on n'en peut plus de ce cette injustice sociale qui frappe les plus pauvres d'entre nous qui sont encore de plus en plus pauvres, on en a marre de cette injustice tout court, de la dégradation unilatérale des services publics dans nos provinces qui sont les laissez-pour-compte des énarques nombrilistes de Paris, du mépris du gouvernement pour la culture, le travail, l'éducation (les profs qui sont devenus les têtes de turc du système) et surtout de l'allégeance redonnée aux riches qui ne cessent de s'enrichir quand les classes moyennes doivent, elles, voir pointer à l'horizon, le spectre de la pauvreté parce que travailler plus pour un salaire de misère en plus, elles n'en veulent plus.

Le pouvoir d'achat, la crise, la peur du lendemmain, les transports, l'augmentation du prix scandaleux de l'essence, l'augmentation du parc automobile de l'Elysée, les propos honteux de Wauquiez sur les pauvres, les restrictions budgétaires, les impunités, les discriminations, les exclusions à répétition, les suicides dans le secteur public, la course à la rentabilité à tout prix même au dépens de l'humain d'abord...l'édifice des promesses de 2007... craque de partout.

Où sont les 1 000 milliards d'euros injectés par la BCE ?

La route pour la victoire de Mélenchon est grande ouverte.

Il n'y a plus personne en face ! La révolution est en marche. Ce sera classe contre classe. Et je le redis, si nous devons emprunter la voie des purges et bien nous devrons purger entièrement le système, de fond en comble, par des purges radicales et massives. Et encore plus de purges !

Classe contre classe : le peuple doit revenir acteur de son histoire !

PT

La culture sous les bombes Talmudiques à Gaza

Le Centre Culturel Français (CCF) de Gaza ne baisse pas les bras : belle exposition de peinture, alors que la situation humanitaire est catastrophique et que chaque jour l’armée israélienne tue ou blesse des Palestiniens.

CEP

Les rendez-vous écologiques de Paul TOP

vendredi 27 janvier, 20h : Issoire (Maison des Associations, salle Wallis) : projection-débat sur l'agriculture et l'alimentation avec la projection de l’intervention de Marc Dufumier (enseignant chercheur en agriculture comparée et développement agricole) au colloque de Toulouse de mai 2011 intitulé «Avec la Bio, cultivons l’avenir»; débat sur les propositions d’EELV face aux problèmes alimentaires, sociaux sanitaires, environnementaux et climatiques posés par notre production agricole.

Les rendez-vous écologiques de Paul TOP

Café Ecolo à Manzat

Lundi 23 janvier, 19h, Manzat (l'ARThé café, Sauterre) : café-écolo sur la culture en milieu rural avec notamment Nicole Rouaire, conseillère régionale EELV et vice-présidente du conseil régional en charge de la  culture; possibilité de petite restauration après le débat sur réservation (04 73 33 58 12)

HALTE AU LISIER près de nos sources dans la région du lac du Bouchet : Unguibus et rostro (VI)

STOP A L'EXTENSION DE LA PORCHERIE DU BOUCHET-SAINT-NICOLAS !

Rejoignez la rébellion auvergnate

de l'Idiot provincial !

La polémique déclenchée par l'Idiot provincial commence à secouer "Terre" et "Ciel", "Ciel" et "Terre" au pays de la lentille verte ou du tourisme dans la région du lac du Bouchet.

paul-top-vii-031.jpg

Nombreux sont les "anciens" qui commencent à donner raison à l'Idiot provincial, mais rien ne presse, puisque ces "Messieurs/dames" les "Ploutocrates" sont du bon côté de la barrière avec leurs études dites en "béton" où on se fait un devoir "d'enfoncer" le peuple comme on pilonne les clous.

paul-top-vii-030-2-1.jpg

Nous, nous sommes les "gueux", les "jean-foutre", les "gnangnans", nous ne parlons pas le même langage que les technocrates mais nous parlons et, nous parlerons nos dialectes même si nous devrons faire rejaillir nos patois qui ont façonné notre CULTURE régionale et sociale.

paul-top-vii-044-2-1.jpg
Et à commencer dans la région de Saint-Jean Lachalm où la source de "Fariove"  ne subira certainement pas les "infiltrations" du lisier issu du projet d'extension de la porcherie du Bouchet-Saint-Nicolas !

L'îlot n° 58 d'une surface de 0,28 ha sur la commune d'Ouïdes ne dictera certainement pas ses "conditions" aux masses populaires de la commune de Saint-Jean Lachalm !!

paul-top-vii-045.jpg 

NON A L'EXTENSION DE LA PORCHERIE

DU BOUCHET-SAINT-NICOLAS !

STOP AUX EPANDAGES

DANS LE MASSIF SACRE

DE LA TERRE DE NOS ANCETRES :

NOTRE DEVES !

La Palestine est ENFIN devenue membre de l’UNESCO


L’UNESCO n’a pas pas cédé

au chantage et aux menaces !

Un vote majoritaire a consacré la Palestine en tant que membre à part entière et non plus en tant que simple observateur.

PARIS (Reuters) - La Palestine est devenue lundi Etat membre à part entière de l’Unesco.

La demande d’adhésion de l’Autorité palestinienne, qui jouissait jusqu’à présent d’un statut d’observateur auprès l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture, a été validée par un vote au siège de l’organisation à Paris.

Les Etats-Unis avaient menacé, en cas de vote positif, de suspendre leur contribution financière à l’Unesco, qui représente aujourd’hui 22% du budget de l’agence.

La résolution a été adoptée par 107 voix pour, 52 abstentions et 14 voix contre, parmi les pays présents.

La France a voté en faveur de l’adhésion des Palestiniens comme membres à part entière de l’Unesco.

Les États-Unis, l’Allemagne et le Canada ont voté contre, tandis que l’Italie et le Royaume Uni se sont abstenus.

Ce vote représente une nouvelle avancée vers la reconnaissance en tant qu’Etat que sollicite la Palestine, dont l’adhésion pleine et entière auprès des Nations unies est menacée par un veto probable des Etats-Unis.

John Irish, édité par Patrick Vignal

CEP