CESER

3° Assises métropolitaines Clermont Vichy Auvergne : encore un mille-feuille avec Vichy capitale Ouest régional ?

Les polémiques fusaient ce matin à Vichy lors des

3° Assises métropolitaines Clermont Vichy Auvergne

qui vont pulvériser l'Auvergne rurale en miettes !

Vichy met 024Laurent WAUQUIEZ, président de la nouvelle région AURA (Auvergne-Rhône-Alpes) a participé ce matin aux 3° Assises métropolitaines Clermont Vichy Auvergne, destinées à dessiner la future métropole auvergnate de l'Ouest régional, lors d'une table ronde au vernis démocratique où l'on retrouvait Olivier BIANCHI, maire de Clermont-Ferrand et président de Clermont-Communauté ; Michel DELPUECH, préfet de la région Auvergne-Rhône-Alpes ; Claude MALHURET, sénateur-maire de Vichy ; Jean-Dominique SENARD, président du Groupe Michelin et Jean-Yves FOUCAULT, président de la Coopérative du Groupe Limagrain.

Vichy met 040Alors que des gens défilent dans les rues de France, que des blocages perturbent le pays depuis 3 mois, que des centres de traitement des déchets sont à l'arrêt, que le trafic des lignes de trains est gravement perturbé, que les mobilisations, à l'appel des syndicats CGT en tête ne faiblissent pas contre le projet de loi de Myriam El Khomri qui n'en peut plus de s'atteler surtout..... au bon déroulement de l'Euro 2016...Vichy met 078

....Vichy est devenue ce matin, non pas la capitale de l'Etat français mais la "capitale virtuelle" du projet de "Pôle métropolitain Clermont-Vichy-Auvergne" qui fait grincer des dents dans les petites communes rurales de l'Auvergne mises au "placard" par leurs élu-es qui s'en donnaient à "coeur-joie", vers midi....

Vichy met 087.....autour des tables garnies bourgeoisement de toats sous les ors et lambris rutilants de l'opéra impérialiste de Vichy construit sous le sinistre anti-républicain et dictateur fascisant Napoléon III !

Mille feuille 001

Réunissant 560 000 habitants, 15 EPCI (Clermont-Communauté, Vichy Val d'Allier, Riom Communauté, Brivadois, Côteaux de Randan, Entre Dore et Allier, Gergovie Val d'Allier, Issoire Communauté, Limagne Bords d'Allier, Limagne d'Ennezat, Nord Limagne, Montagne Bourbonnaise, Mur-es-Allier, Thiers Communauté, Volvic Sources et Volcans, CCI Puy-de-Dôme), le pôle métropolitain Clermont-Vichy-Auvergne, structure de coopération volontaire, veut porter la "vision stratégique de la grande métropole de l'Ouest dans le cadre de la nouvelle région Auvergne-Rhône-Alpes"...

Cva 001Des instances sont considérées comme "Partenaires", et parmi elles :

- de petites EPCI rurales qui se sentent rejetées parce que trop "ploucs" voire moins "bourgeoises" : CC Le Donjon Val Libre, Pays de Lapalisse, Varennes-Forterre, Pays Saint-Pourcinois, Sioule Colettes et Bouble, Bassin de Gannat, Côtes de Combrailles, Manzat Communauté, Entre Allier et Bois Noirs, Rochefort-Montagne, Allier Comté Communauté, Billom Saint-Dier Vallée du Jauron, Ardes Communauté, Lembron Val d'Allier, Pays de Blesle, Brivadois, Auzon Communauté, Bassin Minier Montagne).

- La Conférence des Conseils de Développement : CESER, Conseil de Développement du Grand Clermont, du Pays de Vichy Auvergne et de Vichy Val d'Allier afin de recueillir le point de vue et les propositions de la société civile.

- Le Comité Partenarial qui assure l'articulation et la coopération avec les politiques des principaux partenaires : Etat, Conseil régional AURA, Conseils Départementaux, PNR Livradois-Forez/Volcans d'Auvergne, PETR du Grand Clermont, Pays de Vichy et Pays Vallée de la Dore.

Vichy met 014La première "fusillade" est venue du conseiller régional de l'Allier, Jean-Michel GUERRE, qui ne décolère pas contre ce "pôle métropolitain qui risque d'affaiblir les zones rurales comme Lapalisse ou Gannat qui n'en font pas partie" et qui fulmine "contre la décision de MALHURET qui veut bien de la Montagne Bourbonnaise et non du Pays de Lapalisse..".

Vichy met 061La seconde est venue du maire de Lapalisse Jacques de CHABANNES qui a reproché - lors des quelques questions diverses accordées au public - à ce pôle métropolitain de "rapprocher les grandes agglomérations au détriment des petits pays communautaires" ou "Que vont devenir les agglos de Moulins et de Montluçon laissées au bord de la route" !

Laurent WAUQUIEZ qui veut aller très vite a annoncé la couleur : "Souffle - Ambition - Talent ", proclamant à un auditoire pratiquement largement acquis " Foncez, allez de l'avant, Faites-moi des projets et on vous suivra avec mon équipe de la région AURA".

CvaLorsque l'on voit les galères entre les communes rurales pour constituer "Saint-Etienne Métropole" dans le département voisin de la Loire, l'axe "Clermont-Vichy-Auvergne" n'est pas donc encore né ! Il faudra bien encore une centaine d'Assises de ce genre qui semblent ne produire que du "vent" !

Mais, pendant ce temps-là, c'est le contribuable qui paie les petits fours qui gavent ceux qui ne font, finalement, que le "lit" du FN !

La polémique à suivre....

En direct de Vichy : Marc-Claude de PORTEBANE ©

Budget 2016 de "Rupture" région AURA : l'environnement prend une claque !

Tandis que les associations environnementales vont trinquer

la chasse, le lobby des agriculteurs de la FNSEA

les barons de la finance, les firmes anti-écologistes

ne souffriront pas de la non-augmentation de la carte grise !!!

Bud reg ii 008

Eric FOURNIER, vice-président environnement (2° à partir de la gauche) s'est montré plus que lapidaire sur les questions environnementales dont le budget va fondre comme neige au soleil de sa ville de Chamonix-Mont-Blanc !

Le président de la région AURA (Auvergne-Rhône-Alpes), Laurent WAUQUIEZ, a présenté avec ses vice-présidents le budget primitif 2016, "Un vrai plan pour mettre fin aux gaspillages" de l'ex-présidence - il faut le reconnaître - un peu "holé, holé" dans de nombreux domaines en pointant 4 rapports de la chambre régionale des comptes, dont certains "ciblent des dérives de gestion lourdes" :

- un rapport provisoire sur la gestion 2010-2014

- un rapport provisoire sur la gestion d'ERAI pour 2008 à 2014

- un rapport provisoire sur la participation de la région Rhône-Alpes à l'exposition universelle de Shanghai

- un rapport provisoire sur la Villa Gillet.

Laurent WAUQUIEZ a indiqué que tous les indicateurs étaient "au rouge" depuis 10 ans, insistant sur le fait que pas une seule économie n'avait été effectuée sur cette période puisqu'entre 2005 et 2015, les dépenses de fonctionnement de la région ont augmenté de + de 900 M€ alors que les recettes n'ont augmenté que de + de 790 M€, ce qui a fait que la dette a connu une augmentation de + 1,6 Mds €, d'où une augmentation des impôts de + 440 M€ à la charge des contribuables pris en "otage".

Laurent WAUQUIEZ a déploré ce constat amer puisque, aujourd'hui, la région Auvergne-Rhône-Alpes serait l'avant-dernière région française en termes de dépenses d'investissement par habitant tout en insistant sur le désengagement massif de la part de l'Etat qui ne cesse de se défausser sur les collectivités avec une nouvelle baisse imposée de 51 M€ des dotations par rapport à 2015.

Bud reg ii 018 Si le président Laurent WAUQUIEZ montre l'exemple en utilisant un modeste Scénic, son chauffeur n'hésite pas, lui, à se garer en toute impunité devant le conseil régional de la nouvelle région AURA !

L'objectif de la nouvelle région a été fixé afin d'effectuer des "coupes rases" dans les dépenses de fonctionnement administratif pour remettre l'argent des Auvergnats et des Rhônalpins au service des projets avec une volonté affichée de rompre avec les gaspillages des années 2004/2015, comme par exemple, le retour à l'exemplarité des élus (- 5,8 M€ en 2016) : suppression des téléphones portables et forfaits afférents, réduction du nombre de vice-présidents de 29 à 15, réduction des membres de la Commission permanente de 187 à 45, baisse des indemnités des conseillers régionaux et des membres du CESER, baisse des moyens alloués aux groupes en personnels et en moyens matériels, baisse des crédits affectés à la rémunération des collaborateurs de cabinet, baisse du train de vie de la collectivité (- 5,5 M€ en 2016), baisse du budget communication (- 500 000 €), gestion du parc automobile (vente de plus de 50 véhicules - gain de 500 00 €), baisse du budget de fonctionnement informatique (-400 000 €), baisse des marchés de renfort/interim ponctuels (- 230 000 €), baisse des frais d'hôtel pour 156 000 €, économie sur les marchés de maintenance pour 150 000 €, baisse des dépenses de navettes reliant le nouveau siège de Lyon pour 120 000 €, baisse des frais de taxis (- 100 000 €), baisse des dotations en fournitures de bureau (- 50 000 €), baisse de l'enveloppe dédiée aux repas de travail, séminaires, plateaux-repas, accueil café (- 35 000 €), baisse des dépenses de courrier (- 35 000 €), réorientation forte de la politique d'impression de la reprographie en noir et blanc (- 25 000 €).

Après avoir donné un bon coup de pied dans les dépenses somptuaires, Laurent WAUQUIEZ a annoncé des économies de fonctionnement qu'il surnomment d' "historiques" en rabotant de façon louable sur les services généraux (18 M€), sur le fonctionnement (36 M€) dont - 6,6 M€ sur les dépenses de transports (rénégociation de la convention TER et application des pénalités lorsque les trains sont en retard - la grève de la semaine dernière a ainsi rapporté 300 000 € aux contribuables d'AURA -).

La surprise dans ces économies de fonctionnement dites "historiques" est venue de la part du vice-président Eric FOURNIER (délégué à l'environnement, au développement durable, à l'énergie et aux Parcs naturels régionaux) qui a parlé d'une "purge" de 4,2 M€ sur l'environnement : rénégociation avec l'Agence de l'eau (- 2,2 M€ d'économies) et réorganisation des financements associatifs (- 2,9 M€) pour "moins de fonctionnement et plus de projets accompagnés".

L'autre surprise est venue de Philippe MEUNIER (député du Rhône et 9° vice-président en charge de la sécurité, aux partenariats internationaux, à la chasse et à la pêche), qui veut mettre un terme à des subventions reconnus commes "injustifiables" comme celle de 1 million d'€ à des collectivités sénégalaises pour lutter contre le réchauffement climatique ou les 2 subventions d'un total de 250 000 € en faveur de la biodiversité et aux tribus autochtones en Equateur.

Arts 007Arts 009 Les Journées européennes des métiers d'Art - dans les locaux de l'ex-région Auvergne à Clermont-Ferrand - ont rassemblé plusieurs centaines de visiteurs ce week-end et ce, malgré le manque flagrant d'exposants !

Drastique toilettage de l'ordre de - 4,9 M€ sur le redéploiement de la politique de subventions pour mettre un "terme" aux financements dits "exotiques" comme par exemple les 3,5 M€ en 8 ans pour le volet "mobilité internationale" du Fonds d'innovation artistique en Rhône-Alpes (FIACRE) avec des subvnetions telles que : "Les Nuits sonores" à Barcelone (22 000 €), le spectacle "Duras, notre contemporaine" au Burkina-Faso (10 000 €), le projet d'art contemporain "Drive in" en Corée-du-Sud (9 000 €), la tournée en Espagne du groupe "Macabé et zombi orchestra" (3 500 €), ou encore les Arts du cirque au Chili et en Colombie (10 000 €).

Si l'environnement et la culture seront en partie "amputés", le choix de la nouvelle région se portera sur une concentration de ses moyens afin de renforcer l'activité économique et l'emploi (+ 3,1 M€ pour les entreprises à travers ses dispositifs d'aide directe et d'ingénierie financière). Les entreprises aidées devront prendre, en échange, par voies de conventions, des engagements d'embauche d'apprentis formés par la Région.

Le développement touristique bénéficiera, lui, d'une manne de 1,4 M€, les économies de fonctionnement réalisées sur la fusion des comités régionaux du tourisme Auvergne et Rhône-Alpes (CRT) seront réinjectées dans le soutien direct aux projets ("Plan Montagne" destiné à subventionner de manière plus efficace l'immobilier et l'équipement matériel des stations de ski et "Plan thermal" visant à renforcer les infrastructures d'accueil du tourisme thermal).

La Région AURA augmentera également ses capacités d'interventions dans un "moment de grande crise" pour le domaine agricole avec + 4,3 M€ (l"objectif étant de renforcer l'aide à l'investissement dans les exploitations et entreprises agricoles au moment de l'installation et de la transmission, de soutenir la structuration de filières agricoles et végétales, de mettre en place un "Plan Eau et Agriculture" pour sécuriser les capacités d'irrigation des agriculteurs.

La Région AURA financera près de 100 nouveaux projets de recherche et l'innovation, le plus souvent développés en lien avec les entreprises pour lancer ensuite et "sans délai" les premiers projets prévus au nouveau contrat de plan Etat-Région.

Le budget 2016 de la Région AURA améliorera l'efficacité opérationnelle des interventions régionales en matière de formation professionnelle continue et d'apprentissage (500 Places supplémentaires de formation sanitaire et sociales), et 4 domaines seront mis en avant :

- le développement numérique (accélération du déploiement de la fibre très haut débit)

- la sécurité des Auvergnats et des Rhônalpins (polémique sécurité des lycées, sécurisation dans les communes via le déploiement de la vidéo-protection, acquisition de 37 rames de train express régional équipées de caméras de vidéo-protection couvrant 80 % des espaces voyageurs dans les trains).

- l'investissement dans les lycées (investissement de 262 M€ intégrant une aide renforcée dans les lycées de la "curaille")

- l'investissement dans les transports et les infrastructures (modernisation de l'axe Clermont-Ferrand/Paris, schéma directeur de la ligne ferroviaire Montluçon/Bourges, regénération de la ligne Le-Puy-en-Velay/Firminy, aménagements de la ligne Saint-Gervais/Chamonix/Vallorcine et le projet CEVA (Cornavin/Eaux-Vives/Annemasse) ainsi que le soutien au projet de participation financière de la Région AURA à lla construction de l'autoroute A 45 et le vote d'une autorisation de programmes de 100 M€ pour matérialiser cette participation.

Une présentation du futur budget 2016 sous fonds de polémiques Droite/Gauche puisque Jean-François DEBAT, le président du groupe socialiste, démocrate, écologiste et apparentés au conseil Régional promet, en fin de semaine, de revenir sur les 100 premiers jours du mandat de Laurent WAUQUIEZ.

Le 12 avril marquant, en effet, la fin des 100 premiers jours de la mandature de Laurent WAUQUIEZ !

En direct de Lyon Marc-Claude de PORTEBANE

Région Auvergne/Rhône-Alpes : le FN monte sur tous les fronts !

Dénonciation de la gestion accablante de l'association "PRIORITERRE" sous l'ex-présidence PS, aide financière de la nouvelle région à AUBERT & DUVAL....

Les élu-es du FN jouent à fond leur rôle de trublion lors de

la 2° séance plénière à la région Auvergne/Rhône-Alpes en se

 mettant à table sur les "effets d'annonce" et "rodomontades" !

And cm 001

Les annonces de Laurent WAUQUIEZ - au cours du point presse du 28/01 - qui a confirmé avoir réalisé plus de 27 M€ d'économies en à peine plus de 3 semaines parce "qu'il est grand temps de renouer avec l'exemplarité et que les élus s'imposent les efforts qu'ils demandent à leurs compatriotes" : "Baisse des indemnités des conseillers régionaux et des membres du CESER représentant 1,4 M€ sur 2016 et 8,7 M€ sur le mandat ; Baisse des moyens alloués aux groupes, à la fois en personnels et en dotation matérielle soit 3,6 M€ d'économies sur le mandat : Baisse des crédits affectés à la rémunération des collaborateurs de cabinet : 920 000 € d'économies sur le mandat ; Baisse du nombre d'emplois fonctionnels (hats fonctionnaires territoriaux), qui passeront de 12 postes à 6, et réduction de leurs avantages accesoires : 4 M€ d'économies sur la durée du mandat". Laurent WAUQUIEZ a répondu à la question de l'Idiot provincial sur le financement de la future A 45 : "Nous la financerons au maximum" !

Les élus-es du FN de la nouvelle région Auvergne/Rhône-Alpes, par la voix de Charles PERROT (membre du Bureau Politique du Front National, membre du bureau départemental de la Loire et Conseiller Régional), ont commencé par envoyer quelques "salves" en direction de la nouvelle équipe de Laurent WAUQUIEZ dont ils ont dénoncé la désorganisation en matière administrative "ordre du jour envoyé la veille, rapports remis sur table, annulation de certaines délibérations le jour J, ....".

A la suite de la lecture plus qu'accablante du rapport de la Chambre régionale des comptes concernant la gestion désastreuse de l'association "PRIORITERRE", le FN a demandé la mise en place d'une "Commission spécialisée" dans la remise à plat des aides et subventions régionales aux associations, et ce, dans un souci d'économie, de visibilité et de redéploiement.

Le groupe FN souhaite que l'ensemble des groupes politiques - dont le Parti Communiste - soit associé au travail de l'audit qui a été commandé par Laurent WAUQUIEZ sur la gestion de l'ex-présidence du socialiste QUEYRANNE jean-Jack, grand absent de cette journée à Lyon. 

En ce qui concerne l'aide directe à l'entreprise AUBERT & DUVAL, les élu-es frontistes ne contestent pas les priorités de Laurent WAUQUIEZ mais dénoncent une majorité régionale qui confondrait facilement "vitesse et précipitation" étant donné que le FN aurait demandé un report - qui leur a été refusé - de ce rapport afin de mieux l'"étudier".

MCDP