AURA

Cru Bourgeois 2014 : explosion cotisation Ex-région Auvergne pour Association de préfiguration du PNR des Sources et Gorges du Haut-Allier !

Le 17 mars 2014, la Commission permanente de

l'ex-Région Auvergne décide de verser 116 700 € à

l'Association de préfiguration du Parc naturel régional

des Sources et Gorges du Haut-Allier !!!

Pnr 1 001Les élu-es de l'ex-Région Auvergne n'ont pas hésité à délier le cordon de la bourse du contribuable auvergnat pourtant largement saigné par l'augmentation des cartes grises dans les ex-quatre départements (Allier, Cantal, Haute-Loire, Puy-de-Dôme).

En effet, le 17/03/2014, la Commission permanente du Conseil régional d'Auvergne, dans le cadre de sa politique du patrimoine naturel et de sa cotisation à l'Association de préfiguration du Parc naturel régional des Sources et Gorges du Haut-Allier a décidé de lui verser une "cotisation" de 116 700 €.

Révoltant : 2014 aura été le "Cru Bourgeois" d'excellence puisque les millésimes 2013 (dotation de 78 189 € au titre de la contribution régionale au fonctionnement de l'association pour 2013") et 2011 (82 000 € au titre de la contribution statutaire de la Région Auvergne - dans le cadre du Budget primitif 2012 -) n'auront été que des "picrates" d'une autre gamme.

Ce "Cru Bourgeois" mériterait certainement une meilleure classification pour grimper au niveau sup' de "Premier Grand Cru Classé" !

En effet, ce 17/03/2014, la généreuse Commission permanente n'a pas faiblit dans ses "générosités" puisqu'elle a décidé d'approuver un projet de convention de renouvellement de mise à disposition de l'agent (L.B.) de la Région Auvergne auprès de cette malheureuse Association de préfiguration du Parc naturel régional des Sources et Gorges du Haut-Allier.

Cette généreuse Commission permanente n'a pas précisé les modalités financières (traitement de base, supplément familial, indemnités, primes liées à l'emploi et des charges sociales correspondant au grade d'origine) à la charge du contribuable auvergnat pour cette mise à disposition de L.B. au profit de cette malheureuse association. Un oubli certainement !

Tout ce que vous saurez en lisant l'Idiot provincial, c'est que le montant annuel de cette rémunération a été prévue d'être versée en 2 fois (Une fois en juin et la 2° fois - solde - au terme de l'exercice budgétaire -).

Si les idiots de l'ex-province Auvergne veulent en savoir un peu plus, nous pouvons juste leur confirmer que la mise à disposition de L.B avait déjà été accordée du 01/01/2011 au 31/03/2013 et fut donc tout "naturellement" renouvelée ce 17/03/2014 pour redémarrer le 01/04/2014 et ce, pour une durée de 3 ans. Na !

Les questions d'ordre financier que nous avons posé (03/06/2016) à cette "malheureuse" Association, notamment sur le devenir de cette si belle générosité publique sont - vous vous en doutez bien - restées dans le domaine, non pas viticole, mais du jardin "SECRET DEFENSE" !

Il faut quand même bien noter que le conseil d'administration de cette Association de préfiguration du Parc naturel régional des Sources et Gorges du Haut-Allier a été purgé après l'arrivée du nouveau président de la nouvelle région AURA (Auvergne-Rhône-Alpes) ..... le 18/03/2015, puisqu'il n'y a plus que.... 3 administrateurs (dont 2 femmes) contre 10 comme l'Idiot provincial a pu le constater dans le PV de l'AG constitutive du 21/01/2010.

Ces 10 administrateurs de cette association avaient été élus (Pas 1 seule Femme) à l'unanimité des 90 voix présentes ou représentées au siège social : 17, avenue Jean-Baptiste Tuja à Langeac (Haute-Loire, agréable canton Gorges de l'Allier-Gévaudan). De quoi avoir une "faim de loup" ! Lol.

Qui étaient étaient ces administrateurs de cette association en 2010 se sont demandés dernièrement quelques idiots provinciaux ?

Avaient donc été "régulièrement élus" - comme cela est précisé dans le PV -  au conseil d'administration de cette association : Lionel ROUCAN, Michel BERGOUGNOUX, André CHAPAVEIRE, Alain BERTRAND, Gérard ROCHE, Jean-Noël LHERITIER, Jean-Paul POURQUIER, Guy VISSAC, Gérard SOUCHON, Pierre PONTIER.

Le président de séance n'étant que le doyen VISSAC Guy. Le secrétariat étant assuré par SOUCHON Gérard.

Le commissaire aux comptes désigné fut l'entreprise d'expertise-comptable ALIX et ASSOCIES (Siège social : 1, avenue Aiguilhe, Le Puy-en-Velay).

"Quand on parle du loup", il arriva avant la fin de la séance à 16h30, puisque dans les questions diverses, Alain BERTRAND demanda à ce que des "suppléants puissent être nommés à ce conseil d'administration". Résolution adoptée à 90 voix.

Fermez le ban !

Une "purge stalinienne" en 2016 semble avoir été la méthode radicale pour peut-être proclamer dans les prochains mois la dissolution de cette association comme nous le demandons dans notre pétition ?

En effet et en attendant de siroter nos infos à la buvette rougeâtre de "l'Idiot provincial", rien ne vous empêche de signer notre pétition que nous n'avons pas encore médiatisée, encore moins diffusée : http://www.mesopinions.com/petition/nature-environnement/stop-projet-gouffre-financier-parc-naturel/20277

A suivre et à déguster avec délectation....

La Région AURA à la rencontre des territoires pour bâtir avenir économique horizon 2021 !

Espérons que ce nouveau schéma SRDEII va vous changer

des observations de la chambre régionale des comptes

sur la gestion calamiteuse de la Villa Gillet des

ex-présidences souci-alistes SOUCHOU & QUEYRANNE

qui nous ont assez pris pour des ignorants !

SavCommuniqué de presse :

"Grande Région industrielle, Auvergne-Rhône-Alpes va prochainement bâtir son nouveau schéma régional de développement économique, d’innovation, d’internationalisation (SRDEII) pour la période 2017 - 2021, véritable feuille de route pour soutenir le développement économique du territoire, dans toute sa diversité.

Premier document stratégique préparé et présenté par le nouvel exécutif régional, le SRDEII est très attendu, compte tenu de la réorganisation des compétences économiques issues de la Loi NOTRe qui a renforcé la compétence économique des régions.

Désormais, le développement des entreprises à l’international et l’attractivité du territoire font partie des thématiques couvertes par cette nouvelle génération de schémas. La Région devient la collectivité responsable du développement économique sur son territoire, notamment pour les politiques de soutien aux PME et aux entreprises de taille intermédiaire.

En Auvergne-Rhône-Alpes, pour tenir compte de leur poids économique, l’agriculture et le tourisme sont intégrés dans le périmètre du SRDEII. Les représentants de ces secteurs sont pleinement associés à la large concertation souhaitée par l’exécutif régional.

Dans ce nouveau contexte législatif, Laurent WAUQUIEZ, Président de la Région Auvergne- Rhône-Alpes et Martial SADDIER, Vice-président délégué aux entreprises, à l’emploi et au développement économique, ont décidé de bâtir cette stratégie à l’horizon 2021 dans le cadre d’une large concertation sur le terrain de tous les territoires d’Auvergne-Rhône-Alpes.

Lancée en mars par la Haute-Savoie, cette concertation se poursuit dans l’ensemble des départements. Elle va ainsi bien au-delà de ce que prévoit la loi, puisqu’elle permettra de consulter et d’écouter tous les acteurs dans leur diversité afin qu’ils expriment leurs besoins et leurs visions quant au potentiel économique de leur territoire.".

Espérons que ce SRDEII nous changera de la scandaleuse affaire de la "Villa Gillet" où l'argent public - sous les ex-présidences socialistes SOUCHON/QUEYRANNE des régions Auvergne et Rhône-Alpes - a été dilapidé sans presque aucun contrôle.

Le quotidien Le Monde (19/05/2016) a confirmé que maintenant, les choses allaient changer de façon drastique pour cette verrue : "Les trois tutelles de cette institution culturelle de Lyon se sont mis d’accord, mercredi 18 mai, pour revoir sensiblement à la baisse son budget, à la suite d’un rapport très critique de la chambre régionale des comptes Auvergne Rhône-Alpes".

Nouvelle Médiathèque Blavozy Haute-Loire : Laurent WAUQUIEZ financement AURA mais refus mercenaires-travailleurs détachés !

Le président de la région AURA apporte ce matin 149 000 €

contribution modernisation médiathèque Blavozy (Haute-Loire)

et réitère refus présence de mercenaires-travailleurs détachés !

Blavoz 064Laurent WAUQUIEZ est venu, un chèque à la main, constater l'avancement des travaux de modernisation de la nouvelle médiathèque de proximité de Blavozy, répondant ainsi à l'essor de la demande des habitants et des élu-es locaux - dont le maire Franck PAILLON -, qui veulent faire de cet ancien presbytère, un lieu qui favorisera les échanges intergénérationnels, permettra aux habitants des lotissements proches de la Z.I qui abrite notamment Michelin d'être en contact in solidum avec le centre-bourg, fera travailler les commerces du village et faciltera de facto la communication entre le bas industriel de la commune et sa partie haute et administrative.

Blavoz 15Laurent WAUQUIEZ - qui est allé saluer ouvriers et patrons - a souligné que la région AURA (Auvergne-Rhône-Alpes) ferait tout pour faire travailler les entreprises locales pour chaque chantier régional et non faire appel aux "mercenaires-travailleurs détachés" d'autres pays qui provoquent la destabilisation de nos entreprises locales.

Blavoz 016La nouvelle médiathèque de Blavozy a été conçue avec la collaboration d'un jeune architecte de Loudes : Pierre GRANIER qui a su faire appel aux talents des ouvriers locaux dans l'utilisation de la pierre de taille locale qui a servi à construire chapelles et églises dans la région du Puy-en-Velay : l'arkoze.

Blavoz 010Les financements de cette médiathèque seront assurés par la région AURA, la DRAC, l'OPAC 43 mais aussi la Communauté d'agglomération du Puy-en-Velay présidée par Michel JOUBERT.

Blavoz 003

Les travaux concernent principalement l'aménagement d'une salle de convivialité et de 3 logements dans l'ancien presbytère en plus de la création de la bibliothèque/médiathèque (à droite du bâtiment).

Laurent WAUQUIEZ a bien précisé que "ce projet sera fondamental pour l'épanouissement des enfants, afin de lutter contre la discrimination de territoire. Une bibliothèque de proximité permet le contact avec les livres, favorise l'accès à la culture pour tous et l'ascenseur social".

Blavoz 067Pour la construction de 4 pavillons en tranche ferme et de 6 pavillons en tranche conditionnelle (OPAC 43 - maîtrise d'ouvrage déléguée -) une aide de la région AURA est vivement attendue.

Les entreprises titulaires pour l'aménagement complet du Quartier des Rioux, (montant total des travaux HT estimé à 766 454.05 €), qui comprend la modernisation de cette médiathèque sont :

Blavoz 050- les terrassements et les réseaux : l'entreprise SDRTP de Montregard (Haute-Loire) mais dont le siège est à Noirétable (Loire).

- les revêtements routiers et bordures : Eurovia de Cussac-sur-Loire.

- la maçonnerie, revêtements de sols, serrurerie : l'entreprise M2I SOVETRA mandataire installée à Solignacsur-Loire et STPP au Puy-en-VELAY.

- les espaces verts Richard HURE à Saint-Germain-Laprade.

Blavoz 073Les ouvriers ponots qui ne cessent de trimer ont bien compris le message : "dénoncer" les "travailleurs-détachés" qualifiés de "mercenaires" par Laurent WAUQUIEZ qui est largement apprécié par le monde des "camarades-travailleurs" !

Plombiers polonais, façadiers turcs, le recours aux "travailleurs détachés" s'est nettement accru en France avec la complicité des élu-es.

La Commission nationale de lutte contre le travail illégal (CNLTI) a constaté une progression de 25 % par rapport à l'an passé pour atteindre un seuil intolérable de 10,7 millions de jours, soit plus de 46 500 équivalents temps-plein.

La Pologne étant le principal pays d'origine de ces salariés détachés en France avec 46 816 "travailleurs" plus ou moins déclarés. La Roumanie nous envoie, elle, pas moins de 30 000 "gugus" qui se lancent à l'assaut du Bâtiment-travaux publics (BTP) qui est le premier secteur concerné avec 27 % des SEULES déclarations, même si sa part diminue, devant l'intérim et le secteur industriel.

Comment a-t-on pu laisser s'installer une telle situation, chez nous, quand on a plusieurs millions de chômeurs en France ?

En direct de Blavozy : Marc-Claude de PORTEBANE

 

Comédie dramatique à Saint-Etienne : les supporters de Bruno Le Maire dans la Loire sabrés par région #AURA ?

Infidélité politique et règlement de comptes :

les politiciens/élus de la Loire trop voraces

en subventions région AURA ?

Perd 019On se souvient de la campagne électorale du candidat Laurent WAUQUIEZ à la présidence de la Région Auvergne-Rhône-Alpes qui n'avait pas de bons rapports avec son concurrent du parti des Républicains Bruno LE MAIRE à tel point que notre confrère le JDD sous-titrait (14/10/2015) : " Agacé de voir Bruno Le Maire faire campagne sur ses terres, Laurent WAUQUIEZ interdit à ses colistiers de l'accueillir. Entre les deux quadras ambitieux, le torchon brûle".

En effet, Laurent WAUQUIEZ dénonçait ceux qui "viennent faire leur promotion personnelle" en pleine campagne régionale.

Perd 018

Maintenant que WAUQUIEZ Laurent est aux commandes de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, il semblerait que la "guéguerre" des subventions soit devenue "totale" au sein des élu-es "Républicains" de la tendance "BLM", comprendre "Bruno LE MAIRE" qui paraissent voir certains budgets de leurs communes subir des "frappes chirurgicales" à tel point que les élu-es de gauche en viennent maintenant à soutenir les élu-es de Saint-Etienne, ville dirigée par Gaël PERDRIAU, qui paraît être un soutien actif à "BLM" sur Saint-Etienne.

Perd 020

Les boules rouges pour Laurent WAUQUIEZ qui ne devrait pas vraiment apprécier : provocation de BLM en venant à Lyon (Capture d'écran ce 27/05/2016, page Facebook de Bruno Le Maire intitulée : "Moment de détente avec les élèves de l'Institut Paul Bocuse, avant les Grandes Gueules à 12h45 sur RMC !".

Les soutiens de la Loire "seraient extrêmement marginalisés pour BLM" en réunion publique, ce soir, à la Cité internationale, Centre des congrès de Lyon, selon une militante du parti "Les Républicains" de la région de Roche-la-Molière et qui tient à garder l'anonymat !

La "fusillade" des mots avait déjà commencé à propos du projet d'autoroute A45. Laurent WAUQUIEZ sur France Bleu (14/04/2016) :  "Je pense que le maire de Saint-Étienne doit savoir dire de temps en temps merci. Il doit être conscient que pour la région c'est un effort de solidarité massif pour la Loire. Je ne me suis jamais engagé pour un chiffre (...) Avec ces 100 millions d'euros on rend possible la sortie de l'A45. C'était condamné avec la région précédente.", indiquant par ailleurs : " Je suis prêt à ce qu'on aille sur un soutien de la région qui soit à la hauteur de ce que fera Saint-Etienne Métropole et le Département - 42 -" !

Or, il semblerait que l'endettement important de Saint-Etienne Métropole "agacerait" fortement Laurent WAUQUIEZ !

Voici la lettre ouverte des élus de gauche dont les marxistes du PCF - soutenant de facto le maire de Saint-Etienne - au président Laurent WAUQUIEZ.  :

LETTRE OUVERTE DU

Groupe Socialiste, Démocrate, Ecologiste et Apparentés

du Conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes

 

Monsieur Wauquiez,

 Pourquoi la culture à Saint-Etienne est-elle oubliée?

 Monsieur le Président,

Lors de notre examen des rapports de la commission Affaires culturelles qui seront soumis au vote lors de la prochaine commission permanente, nous avons constaté que sont enfin proposées au vote des élus régionaux les subventions annuelles de fonctionnement de la Région à certaines grandes institutions culturelles : les Centres dramatiques nationaux et les Écoles d'Art. 

Toutefois, nous avons eu la surprise de constater l’absence dans les rapports de deux structures majeures de notre région - et seulement elles : la Comédie de Saint-Etienne d’une part, l’Ecole supérieure d’art et design de Saint-Etienne d’autre part. Ces deux structures produisent toutes deux un travail unanimement reconnu et participent du rayonnement culturel de notre Région. La Comédie de Saint-Etienne, Centre dramatique national, propose chaque année une programmation de qualité, mêlant créations et permanences artistiques avec de nombreuses actions de sensibilisation et accueille chaque année plus de 40 000 spectateurs. Autour de deux options que sont l’art et le design, L’ESADSE, établissement de formation unique dans notre région, propose quant à elle des formations supérieures menant à des diplômes nationaux et contribue vivement à la création artistique de notre région.

Notre premier réflexe a été bien évidemment d’interroger lors de la commission des Affaires culturelles votre Vice-présidente déléguée à la culture, Florence VERNEY-CARRON, sur cette absence et les motifs qui en découlent. Paraissant surprise, elle nous a indiqué que les dossiers stéphanois devaient être encore « en cours d’analyse ». Quant aux motifs de cette disparité de temps de traitement de dossiers – car rappelons-le, les dossiers dits de soutien aux « grandes institutions » et aux écoles d’art ont tous été traités dans le même temps -, la Vice-présidente n’a pas été en mesure de nous donner de réponse. 

C’est pour cela que nous nous tournons vers vous aujourd’hui, Monsieur le Président, pour que vous nous confirmiez que ces deux structures bénéficieront bien du soutien de la Région en 2016 – au même niveau que l’an dernier et que les autres CDN et Écoles d'Art – et nous rassurer quant à leur passage lors de la commission permanente de juin. 

A ce jour, la Comédie de Saint-Etienne est privée de sa subvention de 140 000 euros qui lui permet de mener ses activités de création, diffusion et d’action culturelle et l’Ecole supérieure d’art et design de 480 000 euros pour la formation des étudiants. Nous ne pouvons bien sûr imaginer que vous laissiez plus longtemps ces deux structures en sursis dans l’attente de votre décision d’inscrire leurs subventions dans les rapports de commission permanente.  

Nous vous demandons également de nous préciser les raisons de cette différence de traitement inexplicable.

Nous ne pouvons imaginer, comme nous l'avons parfois entendu dire, que cette discrimination envers les institutions culturelles stéphanoises puisse être liée à de petites considérations politiques internes à votre famille politique (des histoires invraisemblables de soutien de tel ou tel candidat aux primaires...).  

Et pourtant nous sommes bien incapables de trouver une raison à cette différence de traitement. Les acteurs culturels de Saint-Etienne, Saint-Etienne et les Ligériens ne peuvent être ainsi pris en otage dans l'attente de votre décision. Une explication claire et rapide de votre part est donc indispensable.

Dans l’attente de votre réponse, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de notre parfaite considération.

Grande victoire pour AURA Environnement : Auvergne-Rhône-Alpes (AURA) nouveau nom Région !

1ère grande victoire pour AURA Environnement :

Auvergne-Rhône-Alpes (AURA) a été choisi

par l'équipe régionale de Laurent WAUQUIEZ !

http://www.aura-environnement.com/

Cette appellation sera proposée à l'assemblée régionale du 23 juin prochain.

"C’est le choix du bon sens et de l’évidence", a indiqué Laurent Wauquiez, le président du conseil régional.

L'association AURA Environnement se réjouit de cette décision de bon sens et va pouvoir continuer sa lutte au niveau régional contre le projet d'incinérateur méthanisation/CSR (issu des poubelles de la Loire et du Forez) vers Andrézieux-Bouthéon, contre l'A45, etc...

829 000 euros à @PERCALL : un nouveau "cadeau de l’équipe WAUQUIEZ" selon le FN région #Aura

Le liquide du contribuable coulera à flot pour Percall Vichy

Spécialisée domaine pointu du PLM (product Life management)

« gestion du cycle de vie des produits » !

Communiqué de presse :

"Le Front National s’était offusqué le 28 janvier dernier de la présentation et du vote, dans une urgence que RIEN ne justifiait, d’une aide de 1 100 000 euros à la multinationale auvergnate Aubert & Duval. Avec un chiffre d’affaires de 780 767 000 euros en 2014, nous estimions en effet que ce cadeau généreux, avec pour seule contrepartie non-contraignante la création de 15 emplois (80 000 euros par emploi !), constituait un ticket un peu cher.

Mais voici que la majorité régionale de Laurent WAUQUIEZ s’apprête à récidiver avec la SA Percall de Vichy (10 812 000 euros de chiffre d’affaires et un résultat net de 503 000 euros) en lui accordant 331 000 euros en aide à l’investissement, 448 000 euros en aide à l’emploi (pour 38 ETP non contractuels) et 50 000 euros en aide à l’international, soit la bagatelle de 829 000 euros.

Il y a malheureusement bien des entreprises qui sont en difficultés dans notre Région Auvergne-Rhône-Alpes et qui, contrairement à Aubert &  Duval ou Percall, n’ont pas les moyens de distribuer des dividendes à leurs actionnaires. Il nous semble bien plus judicieux d’apporter une aide à ces entreprises, TPE, PME et PMI qui constituent aussi le tissu économique durable de notre Région.

Selon la CRCI Rhône-Alpes, 37% des TPE / PME déclarent aujourd’hui devoir faire face à de gros problèmes de trésorerie.

Quel est le degré d’urgence de M. WAUQIUEZ ? Venir abonder les caisses déjà remplies de grosses entreprises, ou soutenir l’activité de ces milliers de petites et moyennes entreprises qui structurent contre vent et marée la vie économique et sociale de notre Région ? La politique des petits cadeaux de M. WAUQUIEZ répond d’elle-même à cette question.

Dans une conjoncture économique et sociale particulièrement dégradée, il est inadmissible que l’argent public aille dans les caisses d’entreprises bien portantes, dégageant des bénéfices, alors que tant d’entreprises d’Auvergne et de Rhône-Alpes sont sur le fil. Les aides publiques doivent profiter aux entreprises qui en ont réellement besoin et ne doivent pas être utilisées pour satisfaire le clientélisme de M. WAUQUIEZ.

Nous espérons que les patrons des TPE, des PME, des PMI qui n’ont pas porte et table ouverte chez M. WAUQUIEZ en prendrons note ; nous souhaitons que les contribuables d’Auvergne et de Rhône-Alpes s’en souviennent…"

Pas un rond PNR Haut-Allier mais Laurent WAUQUIEZ file chèque 1000 € région #Aura bien mérité au club Arts martiaux Sainte-Sigolène

Après les gaspillages de l'argent public de l'ex-région pour financer études du PNR Haut-Allier :

Un chèque bien mérité de 1 000 € de Laurent WAUQUIEZ

de la part de la région Auvergne/Rhône-Alpes

pour le Club des Arts martiaux Sainte-Sigolène !

Pol 189

Le président de la région Laurent WAUQUIEZ a remis hier soir un chèque de 1 000 € au président du Club des Arts martiaux de Sainte-Sigolène (Haute-Loire) à l'occasion du 40 ° anniversaire de cette efficace association en milieu rural.

Pol 180Le Club des Arts martiaux a su montrer au public plusieurs disciplines comme le judo très bien encadré par les cadres de l'association et pratiqué par les très jeunes enfants de la région de la communauté de communes "Les Marches du Velay"....

Pol 133...ou des adeptes de la discipline "Kung-Fu" par le Shugyo Stéphanois.

Pol 138Après les sommes considérables englouties par l'ex-région dans des études fort coûteuses pour le projet de PNR Haut-Allier, il est désormais grand temps pour la nouvelle région Auvergne/Rhône-Alpes de se préoccuper des petites associations ou des petites entreprises locales qui ne sont pas des gouffres financiers à fabriquer collectivités et syndicats tous gourmands en trésorerie.... en provenance des cartes grises des contribuables auvergnats et rhône-alpins !

De notre envoyé spécial à Sainte-Sigolène : MCDP

Le Front National de Feurs West version mini-robe à la région Auvergne/Rhône-Alpes #Aura !

Abandonnée la tenue ultra catho avec le foulard Hermès des grenouilles de bénitier de la secte de feu Mgr Marcel Lefebrve !!!

Quand la candidate du Rassemblement Bleu Marine pour Feurs,

liste soutenue par le Front National aux Municipales 2014

se balade dans les travées région AURA en mini-robe provocatrice

après avoir quitté l'assemblée pleinière d'avril 2016 !!!

Reg 2 4

La majorité des élu-es de gauche (PS + PC + Ecolos) ont quitté l'hémicycle lors de la session du 14 avril 2016 pour protester contre le président de la Région AURA (Auvergne-Rhône-Alpes) Laurent WAUQUIEZ.

En effet, les élus des groupes Socialiste, démocrate, écologiste et apparentés, l’Humain d’abord (PCF /FDG) et Parti Radical de Gauche avaient décidé de ne pas participer au débat sur le budget primitif de la Région Auvergne-Rhône-Alpes. Cette décision, "symbolique et exceptionnelle" (selon eux), étant destinée à alerter l’ensemble des citoyens de la Région sur les dérives qu’ils constatent chaque jour dans la gestion, "de plus en plus personnelle et autocratique", de Laurent WAUQUIEZ. Aura avril 014

Ils étaient rejoints par le groupe du FN (Front National) qui, laissant lui aussi place à la politique du fauteuil vide, dénonçait "un simulacre de démocratie" tout en divaguant la journée, un peu par désoeuvrement, dans les couloirs du conseil régional à Lyon, s'attirant d'ailleurs les foudres de Laurent WAUQUIEZ qui, entre 2 débats avec sa majorité et quelques écolos, lançait à l'adresse de la conseillère FN de Feurs, Sylvie ROBERT .... en mini-robe, en train de se faire... interviewer par un journaliste radio de France Bleu :  "Mais regardez-les ! On va regarder les feuilles d'émargement....", le tout enrobé des huées déchaînées de son groupe des Républicains et des centristes.

L'Idiot provincial était là, posté aux avant-postes, pour cette photo exclusive tout en déclenchant la polémique.

Puisque le FN refuse le port des jupes longues dans l'académie de Reims, les élue-es du Rassemblement Bleu Marine ne devraient-elles montrer l'exemple dans les enceintes républicaines en portant une tenue plus appropriée que la mini-mini-robe ?

Petite piqûre de rappel : « Dans l’académie de Reims, après avoir enlevé son voile à l’entrée du collège, une élève de troisième a cherché à afficher d’une autre manière ses convictions religieuses en portant à l’intérieur de l’établissement une jupe longue et noire. À juste titre, la principale de ce collège a considéré qu’il s’agissait d’une provocation et a refusé d’admettre l’élève dans cette tenue. En effet, aux termes de la loi de 2004, l’interdiction de signes ostentatoires d’appartenance religieuse à l’École de la République ne se limite pas au voile, mais bien à toute manifestation d’une expression confessionnelle. Il apparaît donc que, par cette jupe, cette élève et ceux qui l’instrumentent cherchent à transgresser le principe de laïcité. […] ».

Devinez qui est l’auteur de cette magnifique prose sentant bon l’anti-religion la plus primaire. Un révolutionnaire bolchevique de 1917 ? Le président Staline au bon vieux temps des Purges ? Un dirigeant du parti communiste chinois ? Jean-Luc Mélenchon ?

Que nenni ! Il s’agit d’un communiqué de presse signé Bertrand Dutheil de La ROCHERE, « conseiller République-Laïcité » de Marine Le Pen, publié très officiellement sur le site web du Front national.

Le port d’une jupe longue à l’école publique serait donc illégal à l'académie de Reims tandis que le port de la mini-robe provocante par la conseillère régionale FN de Feurs (Loire), Sophie ROBERT, en Auvergne-Rhône-Alpes ne serait pas, lui, illégal !

Les séances publiques de l'esplanade François Mitterrand à Lyon où siège la région AURA sont-elles des lieux de défilés de mode en passant et repassant devant les élu-es de WAUQUIEZ Laurent qui, eux, sont au moins respectueux de la démocratie en participant aux débats.

Jp taiteSophie ROBERT qui ne cesse de critiquer le maire de Feurs (avec l'écharpe tricolore lors venue ministre de l'Intérieur Bernard CAZENEUVE inauguration chantier gendarmerie de Feurs), en le mitraillant constamment sur son blog lepéniste (08/02/2014) " Tout le monde sait bien que Jean-Pierre TAITE est carrièriste : la politique c'est son gagne-pain" ne devrait-elle pas faire moins de politique-spectacle dans les travées de la grande région Auvergne-Rhône-Alpes tout en songeant aux camarades-ouvriers des usines qui triment pour gagner moins tout en travaillant encore plus afin d'engraisser les grandes firmes impérialistes secondées par leurs nervis d'extrême-droite qui n'ont de cesse de "casser du sucre" sur le dos des travailleurs républicains ?

Marc-Claude de PORTEBANE

Loi El-Connerie : l'approvisionnement #Essence en AURA bientôt perturbé blocage Syndicats transports routiers !

Bientôt la totale "mai 68" en France :

grève des collectes déchets et de fonds

et blocages des transports routiers ?

Aa650

Le Nord de la France, Nantes, Caen, Marseille et surtout Bordeaux. Sans oublier non plus les ports du Havre et de Nantes-Saint-Nazaire. Les routiers sont sur le pont ce lundi et ont prévu plusieurs opérations de blocage pour protester contre « la loi Travail ».

>> Le point sur les grèves dans les transports cette semaine

Et ce n’est que le programme de lundi. La grève est reconductible et « c’est surtout ce mardi que les choses sérieuses commencent », précise Patrice Clos, secrétaire général de FO Transports, l’un des trois syndicats impliqués dans le mouvement avec la CGT Transport et l ’Union syndical Solidaires Transports. Nous n’avons pas eu tous les retours des assemblées générales qui se sont tenues en région. Il y aura d’autres actions et même Ile-de-France. »

Des blocages aussi à Paris

 

François Girodon, secrétaire nationale de l’Union syndicale Solidaire Transports (UST), confirme à 20 Minutes : « Il a été dit que la région Ile-de-France serait épargnée. Mais nous serons très tôt ce mardi matin dans le 12e arrondissement où nous avons prévu de bloquer les dépôts de marchandises en face du Musée des arts forains. Nous allons mettre toutes nos forces dans cette action ».

Les routiers ont dans le collimateur la réduction de la majoration des heures supplémentaires à 10 % que permettrait la loi Travail, alors qu’elles sont majorées actuellement à 25 % ou 50 %, au-delà de 186 heures travaillées. « Les routiers ont des rémunérations très faibles, explique Patrice Clos. On est à 10 € de l’heure lorsqu’on commence dans le métier. C’est quelques centimes au-dessus du SMIC. Ce sont ces heures supplémentaires qui nous permettent d’arrondir nos fins de mois. Un routier en fait en moyenne une cinquantaine par mois. » FO évalue le manque à gagner pour les routiers entre 300 et 2.000 euros par an.

François Girodon pointe d’autres dangers contenus dans cette loi. A commencer par la primauté des accords d’entreprises sur les accords de branche. « Les routiers sont protégés par les accords de branches, les conventions collectives. C’est bien plus compliqué d’assurer cette protection dans l’entreprise. Le risque, c’est qu’en faisant du chantage à l’emploi, le patron puisse arriver à faire passer à peu près tout : les heures de conduites, les heures de repos… »

« Cette loi Travail instituera du dumping social franco-français »

 

Patrice Clos et François Girodon en arrivent alors à la même conclusion. « Cette loi Travail instituera du dumping social franco-français ». « Les grands groupes du secteur n’ont pratiquement déjà plus de conducteurs à eux, mais font de la sous-traitance. Cette loi El Khormi est une porte ouverte à de la sous-traitance en cascade. Et pour décrocher les contrats, il faudra toujours être moins cher que l’autre », précise Patrice Clos.

Que le gouvernement ait saisi l’article 49-3 n’est pas en mesure de décourager les syndicats de transports. « Le projet de loi a encore beaucoup de chemin à faire, poursuit Patrice Clos. Le texte doit encore passer au sénat puis revenir à l’Assemblée nationale. Et puis même votée, une loi peut être annulée. »

Elargir le mouvement à l’approche de l’Euro

 

A FO comme à l’UNST, on se dit en mesure de tenir des blocages au moins toute la semaine. « Mais l’objectif reste le retrait de la loi « travail », et nous essaierons de faire adhérer au mouvement d’autres syndicats de transports pour y arriver », assurent Patrice Clos comme François Girodon. La grogne pourrait ainsi s’élargir aux secteurs des transports collectifs, de la collecte des déchets, de la collecte de fonds… Le tout à quelques semaines del’Euro 2016, qui démarre le 10 juin.

Avec 20 Minutes

Portiques Lycées : la Région #AURA recule face à fronde des parents d'élèves !

Le trio "Le canard enchaîné" + le SNPDEN

+ "L'Idiot provincial" = pression/portiques !

Lr robot 075Le projet d'équipement de portiques en AURA

de la même couleur que l'anorak de son maître : dans le Rouge !!!

Le 22/01/2016 l'Idiot provincial déclenchait une méga enquête sur le projet de la région AURA d'installer des portiques dans les lycées en collaboration avec les 3 responsables régionaux du SNPDEN (Syndicat national des personnels de direction de l’Education nationale) et de son secrétaire national Jean-Marie LASSERRE.

Plusieurs bureaux d'études étaient contactés, ainsi que plusieurs chefs d'établissement (La Fayette à Clermont-Ferrand, Collège Vaugelas à Méximieux, lycées à Monistrol-sur-Loire en Haute-Loire dont Léonard de Vinci...), sans compter plusieurs proviseurs et de nombreuses associations de parents d'élèves qui commençaient à s'affoler devant une telle décision.

"L'Idiot provincial" collaborait également avec le service de presse de la préfecture de région à Lyon et les infos remontaient au fil de l'eau au "Canard enchaîné" qui ne tarda pas à envoyer un "missile" dans sa 4° de couverture.

En effet, afin de «lutter contre le terrorisme, l’intrusion d’armes à feu et le trafic de drogue», Laurent WAUQUIEZ avait annoncé son intention de vouloir équiper les 322 établissements de la grande région de portiques de sécurité. Et désigné 15 lieux pilotes, parmi lesquels Moirans. Où....au finish, aucun portique ne sera installé, a confirmé à Libération la vice-présidente en charge des lycées, Béatrice Berthoux (LR).

Ni dispositif de détection des métaux, ni tourniquet – deux options qui avaient suscité l’indignation des parents d’élèves et des enseignants, et recueilli un vote négatif du conseil d’administration de l’établissement.

Béatrice Berthoux n'a envoyé aucun communiqué de presse pour confirmer sa décision pour la simple et bonne raison que les communiqués de presse sont aussi épais qu'une fine feuille de cigarette dans cette région Auvergne-Rhône-Alpes.

Aurons-nous plus de communiqués de presse sur l'avancement d'un autre dossier, celui du fantasque projet de "Silicon Valley" à Charbonnières-les-Bains où les limiers de l'Idiot provincial commencent à "fouiner" notamment à côté du PLU ?

A suivre avec délectation

Marc-Claude de PORTEBANE

OK Corral en AURA : les subventions de la gauche vues par le Roy du Puy-en-Velay !

La droite de Laurent Wauquiez accuse l'ex-majorité

de gauche d'avoir fait preuve de clientélisme

dans les subventions aux communes !

Aura avril 019La rénovation de 48 stores extérieurs de l''Hôtel de région

Auvergne-Rhône-Alpes à Lyon/Confluence

se fait par accès de l'extérieur via un grimpeur qui

s'attache à des panneaux phovoltaïques fixés au toit !!!!

Les règlement de compte continuent dans l'enceinte de la Région Rhône-Alpes où les élu-es règlent leurs comptes en direct - les groupes du FN et de la gauche boycottant la séance - , alors que dans la vraie vie, des gens prennent des risques, comme ce grimpeur pour nettoyer une partie des stores extérieurs de l'Hôtel de région qui a coûté une "fortune" aux contribuables.

Pour Bourg-en-Bresse, l'ex-Région a accordé 57 % de plus de subventions par habitant que pour la moyenne des communes rhônalpines. En moyenne entre 2010 et 2015, cette Région de gauche aurait dépensé 94€ par habitant en subventions aux communes et aux EPCI. Pour Bourg-en-Bresse, la moyenne serait de 148 € par habitant sur la même période.

Reg 2 006L'évolution des subventions régionales aux communes qui ont basculé à droite en 2014 est - selon la majorité actuelle de la Région - "un bon indicateur du degré de clientélisme" des précédentes majorités, à la fois en Auvergne qu'en Rhône-Alpes.

Sur les 18 communes ou EPCI analysés, les précédentes majorités socialistes ont baissé leurs subventions en 2015 de neuf dixièmes (baisse 5 fois plus forte que la moyenne en Rhône-Alpes, 3 fois plus forte en Auvergne).

La région AURA sera-t-elle plus à l'écoute des chasseurs que des écolos ?

La Région AURA (Auvergne-Rhône-Alpes)

dirigée par Laurent Wauquiez sera forcément plus à l’écoute

des chasseurs que des écolos alors que le nombre

de chasseurs ne cesse de dégringoler en France !Aa15 1

 

Jeudi 24 mars, Philippe MEUNIER, Vice-président à la Région Auvergne Rhône-Alpes délégué à la sécurité, aux partenariats internationaux, à la chasse et à la pêche, accompagné d'Olivier AMRANE, Conseiller spécial du Président en charge de la ruralité, ont reçu les responsables de la chasse en Drôme Ardèche, que sont Jacques AURANCHE, Président de la Fédération des Chasseurs d’Ardèche et son directeur Alain LIGNIER, Christian PIALET, Président de l’Interdépartementale Chasse Drôme-Ardèche, ainsi que Bernard BROTTES, Maire de LA VOULTE, et Marie-Josée SERRE, Maire de GOURDON.

Le communiqué de presse indique : "L'occasion pour les deux membres de l'exécutif régional, eux-mêmes chasseurs, de réaffirmer le soutien total de la Région Auvergne Rhône-Alpes à la ruralité en général et à la chasse en particulier. Une rencontre par ailleurs symbolique puisque jamais, auparavant, une telle délégation n’avait été reçue par un exécutif régional." !!!

La chasse dans la nouvelle région AURA (Auvergne-Rhône-Alpes) sera-t-elle largement subventionnée... au nom de la ruralité ?

Avec environ 1 100 000 chasseurs, la France demeure en tête de l’Europe. Le nombre réel de chasseurs qui diminue chaque année est un peu inférieur (certains prenant plusieurs licences à la fois, dans différents départements). Ces chasseurs sont regroupés au sein de 80 000 sociétés de chasse, soit une moyenne ahurissante de 840 par département ou plus de 2 par commune ! L’image traditionnelle du chasseur type, c’est-à-dire l’agriculteur qui va tirer un faisan le dimanche, est désormais dépassée : le chasseur est de plus en plus un citadin et a environ 55/60 ans, les agriculteurs ne représentant plus que 10% des chasseurs. La chasse n’attirant plus ou très peu les jeunes, cette moyenne d’âge augmente régulièrement.

Leurs motivations officielles sont le contact avec la nature (99% !), la convivialité (93% – les promeneurs apprécieront) et l’entretien des territoires (89%). On peut donc se demander pourquoi ont-ils besoin de fusils ?

 La chasse « à la française » est celle de tous les records :

Avec 30 millions d’oiseaux et mammifères abattus sur son territoire, la France surpasse tous les autres pays européens.

  • Sur les 100 millions d’oiseaux abattus chaque année par les chasseurs en Europe, 25 millions d’oiseaux, soit le quart, le sont en France !
  • Celui du nombre d’espèces chassables : 90 ! Beaucoup plus que chez nos voisins européens.
  • Celui du nombre de chasseurs, 1,2 millions, bien qu’ils aient perdu plus de la moitié de leurs effectifs en 30 ans.
  • Celui de la plus longue période de chasse annuelle : 11 mois tous modes de chasse confondus !
  •  

A noter : la France est le seul pays où l’on chasse tous les jours de la semaine…  

Résultat : la France détient également le triste record des accidents de chasse !

Les écolos d'AURA Environnement seront-ils reçus équitablement par Laurent WAUQUIEZ ou seront-ils mis au placard ?

Lien d'AURA Environnement : http://www.aura-environnement.com/

 

AURA Environnement déclare la guerre au projet autoroute A45 !

Auvergne Rhône-Alpes Environnement (AURA)

mènera une lutte implacable

contre tous les projets visant à se servir de l'A45

comme plateforme de pollution supplémentaire !A45 027

Communiqué de presse :

AURA Environnement a décidé de lever et de souder les masses en renouant avec la symbolique marxiste-léniniste propre à l'organisation strictement politique des FARC.

Nous appelons tous nos camarades à soutenir toutes les associations locales opposées à ce projet d'autoroute et à prévoir d'organiser vers Andrézieux-Bouthéon/La Fouillouse dans la Loire le début de la résistance avec la création d'une méga ZAD face à ce projet polluant supplémentaire.

Alors que les caisses de Saint-Etienne Métropole sont vides et que celles de la région AURA (Auvergne/Rhône-Alpes) ne sont guère reluisantes, AURA Environnement dénonce le plan de financement estimé à 1, 2 milliards d'euros que devront supporter en grande majorité les contribuables de la nouvelle région Auvergne-Rhône-Alpes (Etat 430 M€, Saint-Etienne Métropole et le Département de la Loire une somme identique répartie à part égales + 100 M€ de la nouvelle région Auvergne-Rhône-Alpes afin de "soulager ces deux collectivités locales"..... à condition que ces dernières s'engagent financièrement. Le solde devant être réglé par le concessionnaire choisi - Vinci - qui percevra ensuite les péages de l'A45).

Pour gagner encore plus de fric, de La Fouillouse dans la Loire à Brignais dans le Rhône, ils sont prêts à faire payer ENCORE les contribuables/usagers en détruisant encore plus de terres boisées, de terres agricoles, de villages ...alors que l'actuelle A 47 étant gratuite mériterait de plus amples aménagements entre Saint-Chamond et Givors !

AURA Environnement apporte son soutien aux élu-es et aux habitant-es des communes de Chaussan, Givors, Saint-Laurent d'Agny, Saint-Jean-de-Touslas, de Sainte-Catherine, de Saint-Sorlin, de Montagny, de Messimy, de Mornant, de Taluyers, de Thurins, de Soucieu-en-Jarest, de Vaugneray ainsi qu'aux autres villages qui ne se sont pas encore mobilisé-es.

Le projet A45 serait une catastrophe sur le plan économique, agricole et environnemental : en effet, qui peut croire que seulement 2800 habitants seraient concernés par les nuisances de l'A45 alors que cette autoroute couperait en deux la commune de La Talaudière.

Tout le monde sait aujourd'hui qu'un kilomètre d'autoroute correspond à un territoire d'environ 10 ha : c'est donc plus de 400 hectares qui seront enlevés à des zones fruitières, maraîchères, viticoles ou naturelles protégées. Pour satisfaire des intérêts de quelques industriels, l'agriculture de toute une région qui mérite d'exister et d'être soutenue serait sinistrée sur une bande de 8 à 10 kilomètres de largeur à cause de la pollution propagée par les gaz d'échappement.

De l'A45 au projet d'Usine à poubelles vers le site de l'Orme/Les Sources à Andrézieux-Bouthéon, ne laissons pas la nouvelle région AURA (Auvergne-Rhône-Alpes) devenir une catastrophe économique, environnementale et animale !

Rejoins nos camarades zadistes : http://www.aura-environnement.com/

Aa200 1
 

A1827

Orientation budgétaires 2016 : Laurent Wauquiez annonce chasse gaspillages cathédrale AURA !

La nouvelle région de Laurent WAUQUIEZ

rendra utile 1€ en réduisant ENFIN au

strict minimum les moyens généraux !

Aura 1 257

L'annonce a été faite ce matin par le groupe "Les Républicains" lors de l'assemblée consacrée aux orientations budgétaires afin de "rompre avec les habitudes gaspillages" :

- réduction drastique des frais de taxis : le précédent exécutif de Jean-Jack Queyranne a dépensé en moyenne 170 000 € par an de notes de taxis, en complément des voitures de fonction qui étaient à disposition ;

- réduction des frais d'expositions : chaque année 700 000 € étaient dépensés dans le hall du siège à Lyon pour financer la mise en place d'expositions alors que ce cours aurait pu être internationalisé selon l'actuelle majorité de droite ;

- réduction des missions à l'étranger pour lesquelles la région a dépensé 750 000 € en 2015. Pour les seuls déplacements internationaux (hors Bruxelles et Genève) des élus de la précédente mandature, la région a dépensé 550 000 € en 2014-2015, la plupart relevant de l'ex-président pour les "grands évènements" (sommet mondial climat, assises internationales de la solidarité, Milan 2015) ;

- rationalisation de l'organigramme en divisant par 2 le nombre d'emplois fonctionnels ce qui abotira à 2016, à une économie en masse salariale de 500 000 €. De même, les logements de fonction seront réduits au strict minimum (2 logements de fonction accordés) contrairement à la pratique antérieure du moins en Rhône-Alpes ;

- réduction du stock de voitures d'un tiers par la vente de 50 véhicules. Ce qui devrait engendrer une recette d'investissement de l'ordre de 500 000 € en fonctionnement compte-tenu des frais d'essence, de péage, d'entretien général :

- réduction du stock de téléphones portables attribués aux agents. Aujourd'hui la seule région Rhône-Alpes souscrit 1 166 abonnements de lignes de teléphones et de smartphone. Entre l'achat des appareils, leur entretien en cas de dégradation, perte ou vol, le coût des abonnements, cela représente une dépense de près de 400 000 €.

 

Cette réunion secrète du conseil consultatif du SYDEMER à Saint-Etienne vu par le Collectif C.H.U.P.A d'Andrézieux-Bouthéon !

Le collectif "Halte Usine à poubelles vers Andrézieux-Bouthéon"

a réussi à "infiltrer" la réunionite ultra-confidentielle organisée par

le SYDEMER sur le choix de son futur site d'implantation

de sa future Méga Usine à poubelles de la la Loire !

MethaLe 22/01/2016, le SYDEMER ne tenait surtout pas à inviter le Collectif "Halte Usine à poubelles vers Andrézieux-Bouthéon" qui représente plus de 9 000 personnes via la pétition de son porte-parole Marc-Claude de PORTEBANE désigné également comme le monsieur "Déchets" de plusieurs régions de France, voire même comme un interlocuteur efficace soutenu par de nombreux élus à l'exemple du maire et du conseil municipal unis TOUS ENSEMBLE contre le CVO de Saint-Barthélémy-de-Vals dans la Drôme et son compost infâme qui pollue nos terres ancestrales....Sytrad 1 001

Les maires d'Andrézieux-Bouthéon Jean-Claude SCHALK, de Saint-Bonnet-les-Oules Guy FRANCON, de Veauche Monique GIRARDON, le président de la chambre d'agriculture de la Loire Raymond VIAL et l'ensemble des élu-es du Forez vont-ils accepter que nos terres céréalières soient polluées par ce compost infâme utilisé, par exemple, dans la Drôme et qui contient un max de quantités d'inertes et d'impuretés (prises en compte par la norme NF U44-051 !!!) en fonction de la dose et de la fréquence d'épandage comme les films plastiques, les métaux ou le verre ... si la filière TMB des études 2012 du SYDEMER était retenue ? (Source : Compilation des analyses de compost du CVO de Saint-Barthélémy-de-Vals).

......avec ces épandages composés de chrome, de nickel, de plomb, de cuivre, de zinc ou de cadnium avec la bénédiction du SYTRAD dont les comptes financiers sont de plus en plus dans le rouge puisque son auto-financement lui permet tout juste à payer ses dettes car le TMB (Tri-mécano biologique) coûte une véritable fortune aux contribuables drômois.... qui ne savent rien ou presque parce que les élus de ce genre d'Usines à poubelles ne tiennent absolument pas à ce que des trublions viennent mettre le pif là où ça coince !

Syt 1 001Ultra-confidentiel pour 2016 dans la région de Valence mais mauvaise nouvelle pour les contribuables : les frais généraux seront de 3,35 € TTC/hab, le Tri des collectes sélectives de 5,13 € TTC, de 7,44 € TTC pour les OMr tandis que le traitement des OMr explosera lui, à 176,25 TTC/T OMr !

Le SYTRAD pourrait-il nous expliquer pourquoi il va emprunter 1 460 000 € (l'un d'une durée de 20 ans pour 730 000 € et l'autre de la même somme pour une durée de 20 ans) si ce n'est que pour financer ENCORE des travaux et ENCORE des travaux sur ces CVO qui ne cessent d'être en panne comme sur le CVO que gère VEOLIA à Saint-Barthélémy-de-Vals ??? Et nous ne vous parlons pas de la mise en place de 2 autres emprunts, l'un de 1 170 000 € et l'autre de 1 000 000 € au Crédit Agricole Sud Rhône-Alpes et à la Caisse d'Epargne Loire-Drôme-Ardèche !

Nous sommes sur le point de créer un Collectif sur la région de Valence car nos camarades des associations environnementales sont usé-es soit par des années de lutte du pot de terre contre le pot de fer, soit par lassitude car le SYTRAD est un "cancer" qui malmène pas seulement l'environnement mais aussi les militant-es qui pensent qu'un comité syndical entendra les complaintes des riverains ou des populations locales qui ne veulent ni de compost, ni de CSR (Combustible solide de récupération) et encore moins de pollutions olfactives que ce soit à Saint-Barthélémy-de-Vals ou à Saint-Valloire-en-Sorlin, où se déroule en ce moment, en mairie, une enquête publique de modification du PLU parce que le maire et son conseil municipal ne veulent plus de cette "verrue" SYTRAD, un gouffre financier qui ampile mécontents sur mécontents.

Pour en revenir à la réunionite du SYDEMER du 22/01, il a été demandé aux 18 structures présentes ou représentées de classer (au regard des éléments techniques exposés) les sites potentiels (étudiés par le cabinet MERLIN) et de justifier le choix avec des "Eléments de justification synthétique". Les sites devant être classés du plus souhaitable en 1er au moins souhaitable en 3°.

M19 029 2 jpg aLe retour de ce formulaire de restitution de l'avis de ce vieillissant conseil consultatif (qui n'a pas été changé depuis 2010/2011 et qui ne prend AUCUNEMENT en compte en représentation les associations de la nouvelle Région Auvergne/Rhône-Alpes mais uniquement celles de l'ex-région Rhône-Alpes, comme nous l'avons fait remarquer au SYDEMER) devait être retourné au SYDEMER avant le 19/02/2016, soit hier.

Celà arrangeait bien le SYDEMER de ne pas inviter, à cette réunionite du 22/01/2016, notre Collectif CHUPA (représenté par plus de 9 000 personnes via ses pétitions internet + papier) qui est pourtant reconnu par le Ministère de l'Environnement (la ministre Ségolène Royal a chargé le préfet de la Loire de nous tenir au parfum de chaque avancée de ce dossier), sans compter le cabinet du président de la République qui est informé de notre démarche.

Parmi le panel "averti" des "acteurs locaux" à vocation "départementale" ou de l'ancienne région "Rhône-Alpes", les 18 structures représentées se composaient de la Fédération de pêche et la protection du milieu aquatique, de la Fédération des chasseurs, de la Coordination départementale pour une gestion écologique des déchets, de la FRAPNA Loire, de la LPO, de la CLCV, de l'APIL de la Loire, de la confédération syndicale des familles, d'AMORCE, du Comité de développement des Monts du Lyonnais, du SIEL 42, ALEC 42, de la chambre d'agriculture 42, du SCOT Sud-Loire, du Département de la Loire, du conseil Régional (jusqu'en 2015 Olivier LONGEON), du député Régis JUANICO et de la DDT 42.

Nous avons contacté quelques unes de ces "structures" comme la CLCV (Consommation Logement & Cadre de vie représentée par son coordinateur Bastien MONTAMBERT qui n'était même pas au courant de cette réunionite du conseil du SYDEMER), la Fédération de la pêche nous a demandé des précisions parce qu'apparemment... ils n'avaient pas tout pigé !!! L'ALEC 42 n'a pas envoyé de représentant et s'en est excusé auprès du SYDEMER.

Et nous ne vous parlons pas de la présence ou même de l'avis demandé au SCOT Sud-Loire - qui est pratiquement "juge" et "partie" - puisque parmi ces administrateurs....on retrouve certains membres du bureau du SYDEMER, comme son 1er vice-président Alain BERTHEAS (suppléant du SYDEMER), son 4° vice-président Gilles THIZY (suppléant du SYDEMER), sa 6° vice-présidente Sylvie FAYOLLE (Titulaire du SYDEMER). On en dira pas plus, non plus, sur les représentants des communautés de communes à ce SCOT Sud-loire mais on peut parler en toute discrétion de Jean-Claude SCHALK (Titulaire au SCOT, un des délégués de Saint-Etienne Métropole et titulaire.... au SYDEMER), Marc ARCHER (Communauté d'agglo' Loire-Forez mais aussi suppléant.... au SYDEMER).

M19 001 2 jpg aa

Et chacun connaît toute l'importance du SCOT Sud-LOIRE dont l'enjeu est de préparer l'avenir en matière d'urbanisme, d'habitat, de développement économique, d'équipements publics, de transport, d'implantation commerciales et d'environnement, d'ici 2030 ! Le SCOT Sud-Loire est un document de planification dont l'objectif majeur est de promouvoir pour les années à venir un "cadre de vie de qualité" pour tous les habitants des 116 communes qui forment le Sud-Loire en mettant en oeuvre un projet de "développement durable". Ce document fixe un certain nombre d'orientations "fortes" : consommation de l'espace, protection des espaces naturels, agricoles et forestiers des paysages, d'accompagnement et de maîtrise du développement commercial, etc...

Idem pour le SIEL 42 : son 4° vice-président Jean-Pierre BERGER est aussi le "berger".... du SYDEMER en y étant membre suppléant.

Cela ne tombe-t-il pas bien pour nous vers Andrézieux-Bouthéon dans le Forez d'avoir, finalement, certains co-administrateurs du SYDEMER et du SCOT Sud Loire car, sans pour autant mélanger le mauvais mélange des genres, nous pouvons être certains qu'ils ne nous installeront pas la future "Usine à poubelles", version méthanisation, dans ces 2 zones vers Andrézieux-Bouthéon qui ont eu pratiquement la faveur du cabinet MERLIN : l'Orme/Les Sources et la ZAIN Opéra Parc International au détriment de celle de Roche-la-Molière qui a été sévèrement "matraquée" lors de ce conseil consultatif de l'amer SYDEMER où notre Collectif CHUPA a été rayé de la carte de l'information ?

Le SYDEMER ne veut pas entendre la voix des habitant-es du Forez-Sud car ils nous craignent, car ils savent que nous ferons descendre dans la rue plus de 500 personnes (en janvier 2013, à Gannat dans l'Allier nous étions plus de 1 000, sous une pluie glaciale rassemblant des Français mais aussi des Italiens, des Suédois, des Espagnols ou des Anglais à défiler sans slogan mais au son des tambours, avant de nous rassembler devant un laboratoire pratiquant l'infâme expérimentation animale), que nous sommes susceptibles de faire venir de toute la France des rescapé-es de Notre-Dame-des-Landes ou d'autres ZAD nationales comme celle de Pau opposée elle-aussi au projet d'Usine à poubelles TMB/Méthanisation, que la destruction d'espèces protégées par SNF a déjà été la "goutte de trop" et que plusieurs militant-es ALF de la la cause animale sont prêts à descendre dans les rues d'Andrézieux-Bouthéon pour demander des explications aux élu-es sur ce massacre où la nature et la faune ont déjà été saccagées par cette entreprise SEVESO qui a détruit 20 ha de chênaie fourmillant d'espèces protégées au sud de son site de La Fouillouse, à l'est de la D 100 conduisant à Saint-Galmier depuis l'A 72, où pas moins de 43 espèces animales protégées avaient été recensées dans ces 20 ha, neuf de chauves souris, deux d'amphibiens, cinq de reptiles et 27 d'oiseaux dont des pics mar ou encore un couple de Milans noirs.

Etonnant que le SCOT Sud-Loire n'ait pas réagi, d'ailleurs !

Après la série d'attentats islamistes qui a frappé notre pays, le directeur de cabinet du préfet de la Loire m'a demandé, en décembre 2015 en préfecture de la Loire "d'épargner ses forces de police et de gendarmerie". Nous avons donné notre parole que rien ne se ferait sans concertation avec le directeur de cabinet du préfet de la Loire. Nous ne voulons pas de désordre qui desservirait notre cause pacifiste et locale englobant populations riveraines et locales, salariés du peuple de base, industriels et agriculteurs (qui s'activent en mode silence/autonomie) mais nous faisons "tampon" avec notre base qui commence à s'agiter depuis plusieurs semaines.

Presidence rep 001 jpg a jpg repuNous ne cèderons sur rien et nous ne lâcherons rien sur le TMB/Méthanisation vers Andrézieux-Bouthéon ou ailleurs ! Le message a été reçu 5/5 par la présidence de la République et donc par le préfet de la Loire voire même celui de la nouvelle grande région Auvergne/Rhône-Alpes, à Lyon, parce que nous sommes respectueux de la parole donnée à l'Etat !

Lors de ce conseil consultatif en date du 22/01/2016, le SYDEMER a présenté de "façon synthétique" l'analyse des 3 sites d'implantation potentiels de la future Méga "Usine à poubelles" de la Loire afin de donner un "avis motivé" sur le site d'implantation le plus "pertinent", tout en précisant aux membres présent "NOTA : Phase cruciale du projet et rapport de confiance nécessaire entre le SYDEMER et vous, le SYDEMER attend la plus stricte confidentialité sur ces données : préserver un climat serein pour choix des élus".

M19 004 2 jpg 2

Le SYDEMER a rappelé les fondements de son projet :

Situation actuelle : installation de Stockage de Déchets Non Dangereux (ISDND) de Borde Matin à Roche-la-Molière, déchets résiduels du territoire enfouis sans valorisation préalable, autorisation administrative jusqu'en 2026 pour 500 000 T/an, propriété et exploitation privée avec situation monopolistique.

Pourquoi une "Usine à poubelles" (le terme est de nous) :

Répondre aux évolutions réglementaires part rapport à la LTE (Loi de transition Energétique) afin d'assumer et garantir l'avenir du traitement des déchets afin de retrouver une maîtrise publique (à minima foncière)..... avec (en illustration de l'Usine de Marseille/Fos-sur-Mer qui ..... soulève les populations locales épouvantées par les odeurs insupportables et les risques sanitaires).....

M19 8

En 2010 INERIS a présenté un rapport accablant contre les risques sanitaires et accidentels liés à la Méthanisation : (Scénarios accidentels retenus pour une configuration de taille industrielle et agricole : Rupture guillotine d’une canalisation de biogaz située à l’extérieur, Explosion dans un local industriel de compression de biogaz liée à une rupture guillotine d’une canalisation de biogaz, Explosion dans un local de séchage liée à une rupture guillotine d’une canalisation de biogaz, Explosion dans un digesteur industriel ou agricole en fonctionnement normal et à vide. Méthanisation : Explosion de l’ATEX interne dans un gazomètre agricole ou industriel, Explosion de l’ATEX formée suite à la ruine du gazomètre. Les principaux risques de ces différents types de biogaz sont liés à leurs principaux composants : Inflammabilité / explosibilité (méthane, hydrogène, sulfure d’hydrogène), Toxicité aigüe par inhalation (sulfure d’hydrogène), Anoxie (CO2, N2). Enfin, outre le sulfure d’hydrogène, le biogaz contient, à l’état de traces, des gaz odorants (composés soufrés dont mercaptans, azotés, aldéhydes, acides gras volatils) pouvant entraîner des nuisances olfactives." - 6 mai 2010 -

Composition du biogaz : Éléments majeurs : CH4, CO2, H2O, H2, O2 Éléments mineurs : H2S (hydrogène sulfuré) : jusqu’à 5000 ppmv. Toxique, explosif et nocif pour l’environnement : lors de la combustion, se transforme en SO2 (origine des pluies acides) : valeur maximum de rejet sur installations de Méthanisation : combustion fixée à 200 mg/Nm3 par arrêté du 25/07/1997 : Composés organiques volatils (total < 1% v/v). Certains sont toxiques/cancérigènes. Lors de la combustion, ils se transforment en CO2, Métaux : peu de données. Ils sont présents en ultra-traces, Particules : existent dans le biogaz mais sont éliminées par tous les traitements. - 6 mai 2010 -

Quels risques sanitaires dont CANCERS ou risques industriels

dont EXPLOSIONS potentielles pour les salariés du Groupe COMBRONDE...

Syd2 048

si le projet de Méga Usine à poubelles (centre de la croix en violet)

venait se positionner sur le site de la ZAC

L'Orme/Les Sources à Veauche/Andrézieux-Bouthéon ...M19 021..... ou pour les salariés de NESTLE PURINA PECTARE FRANCE

à Andrézieux-Bouthéon...

Pig and 044.... ou pour les autres entreprises de transports

situées à proximité des transports COMBRONDE.....Pig and 043

....ou pour la verrerie O-I MANUFACTURING à Veauche

dont les palettes risques d'être souillées par les odeurs...

Mfr 42 044....des jus issus de la méthanisation des

215 000 T de DMR issus des poubelles de la Loire ?

Explosion dans un local industriel de compression de biogaz liée à une rupture guillotine d’une canalisation de biogaz ATEX à la stoechiométrie dans le local de compression suite à une fuite de canalisation de biogaz sous une pression de 1,8 bar rel et un diamètre de 300 mm, sans tenir compte de la ventilation du local de 9 000 m3. L’explosion primaire dans le local suite à l’inflammation de l’ATEX à la stoechiométrie dans le local de compression éjecte à l’extérieur 90 % du volume inflammable initial à travers les parois soufflées du local

Distance d’effets à 200 mbar : 95 m

Distance d’effets à 140 mbar : 125 m

Distance d’effets à 50 mbar : 300 m

Distance d’effets à 20 mbar : 675 m

Des projections de débris (bardage,…) sont possibles sur quelques dizaines de mètres.

Méthanisation - 6 mai 2010- 19

...... améliorer l'impact environnemental, production locale d'énergie verte et de récupération, réduction des Gaz à effet de Serre émis (gain d'environ 250 000 T équivalent CO² par an à l'échelle du SYDEMER, réduction risque de nuisances olfactives/résidus stockés : installation confinée, avec captation et traitement de l'air vicié !

Le SYDEMER a présenté les sites étudiés par le cabinet MERLIN : ZA L'Orme les Sources, la ZAIN Opéra Parc International (Andrézieux/Bouthéon/La Fouillouse) et Borde Matin à Roche-la-Molière.

M19 20

Les critères que l'antique Conseil consultatif du SYDEMER n'a pas retenu !!!

Les 8 principaux critères retenus par le conseil consultatif du SYDEMER ont été les suivants :

1 - Risques de nuisances, 2- Environnement de proximité, 3- Opportunité pour le secteur, 4- Zones naturelles protégées et identifiées, 5- Débouchés biogaz/CSR, 6- Shéma de transfert, 7-Risques naturels/industriels et servitudes associées, 86 Accessibilité au site.

Le prix à la T ? Cela n'a intéressé personne ! L'Usage actuel et antérieur de la parcelle ? Que nenni ! La viabilisation du futur site ? Que dalle ! Peut-être que les co-administrateurs du SCOT Sud-Loire/SYDEMER ont pensé que cela ne pouvait pas intéresser les élu-es composant le territoire du SYDEMER (Hypothèse 2012 : Population 2030 : 590 à 627 000 habitants).

A l'heure où le président de la Région Auvergne/Rhône-Alpes, Laurent WAUQUIEZ, prône l'exemplarité financière des élu-es, n'aurait-il pas été plus intéressant pour le SYDEMER/Cabinet MERLIN de communiquer à ce "Conseil consultatif" - composé d'une antique représentation territoriale datant des années 2010/2011 - le coût de traitement des DMR (Déchets ménagers résiduels : les déchets ménagers résiduels (sacs noirs) sont constitués des déchets restants à l'issue de toutes les opérations de tri, recyclage et valorisation. Ils sont appelés « déchets ultimes » et sont destinés à être enfouis) à l'échéance 2030 et ce, par Annuité, Fonctionnement, Evacuation, Recette.... en bons comptables des deniers publics ?

Pour choisir le meilleur site, les représentant-es du Conseil consultatif n'ont pas eu à se fatiguer les neurones puisque les shémas avec leur point de vigilance (en bleu) et leur point faible (en rouge) ont décerné la médaille d'or au site de l'Orme (Andrézieux-Bouthéon) et la médaille d'argent à la ZAIN Opéra Parc International (Andrézieux-Bouthéon) tandis que le site de Roche-la-Molière a été criblé de points faibles pratiquement à chaque page (sauf 1).

A l'Orme Les Sources : Aucun point faible, que du bonheur, en fait ! Aucun Point rouge pour le risque de nuisances (Position des riverains/vents dominants et Impact flux camions) hormis un Point de vigilance pour le "Passage sur une courte portion de la RD 200 déjà sollicitée (amont) accès SNF et commune Saint-Bonnet-les-Oules", selon le SYDEMER/Cabinet MERLIN), aucun point faible pour l'Environnement de proximité ...... alors que l'Environnement industriel commence à monter au créneau..... (Le collectif CHUPA vient d'informer le transporteur François COMBRONDE sur le projet du SYDEMER qui ne semble pas l'entendre de cette oreille), que la proximité de l'aéroport de Saint-Etienne-Bouthéon et des activités de loisirs sont situés à partir de 400 m et que les 1ères habitations sont situées à partir de 420 m.

Les vents dominants à l'Orme/les Sources ?

Il semblerait que nous ayons une carte des vents dominants un peu plus précise que celle du SYDEMER puisqu'elle indique également la vitesse. Rassurez-vous, nous ne l'avons pas reçu de la responsable de la DGAC de l'aéroport de Saint-Etienne-Bouthéon qui n'a rien voulu nous communiquer.

M19 021 2 jpg aPar contre, nous avons reçu un mail très sympa du service de presse de la préfecture de Région à Lyon - à qui nous avons fait une demande officielle - et qui nous a guidé pour vous informer de façon correcte sur la juste position des vents dominants à Andrézieux-Bouthéon. 

Rose dv and 001 jpg a

Notre carte des vents mauvais à Andrézieux-Bouthéon est un peu plus précise :

On peut constater que le groupe COMBRONDE et les entreprises proches risquent d'être complètement impactées par les risques sanitaires et accidentels potentiels liés à la méthanisation des poubelles (composées notamment de couches culottes imbibés d'urine et d'excréments, de serviettes hygièniques bien dosées et contenant des produits chimiques permettant une meilleure absorption et qui peuvent exceptionnellement causer des effets indésirables, d'oeufs pourris, de cadavres d'animaux, de lisiers, de fientes, fumiers, de restes alimentaires qui auront bien macéré quand il fera 38° à l'ombre, etc...) des 600 000 habitants de l'immmense territoire du SYDEMER !

Les "quelques habitations" dénommées ainsi par le SYDEMER/cabinet MERLIN et situées au Nord/Ouest auront à subir les mêmes désagréments tout comme les premières habitations situées à partir de 420 m. Le SYDEMER/Cabinet MERLIN a oublié de préciser que le tribunal administratif de Pau avait donné raison à une dame habitant à moin de 500 m d'un projet d'Usine à poubelles identique à celui prévu par le SYDEMER  (Nous avons remis une copie de ce jugement au directeur de cabinet de Mr le préfet de la Loire) !Pig and 039

L'Orme les Sources (située dans le périmètre de protection du site SNF SEVESO) et en face des hauteurs de Saint-Bonnet-les-Oules n'a pas été considérée comme proche de zones naturelles protégées. Evidemment, il n'y en a pas de recensées. Les espèces protégées situées vers SNF ont été priées de dégager sous les coups de butoir des pelleteuses et les engins de chantier comme nous l'avons dénoncé dans notre pétitition qui est la 1ère de France à récolter autant de signatures (internet et papier) en matière de TMB..

Quelques points de vigilance (en bleu) ont tout de méme été retenu pour ce site de L'Orme/Les Sources :

- Débouchés Biogaz + CSR : possibles débouchés CSR à moyen et long terme.

- Schéma de transfert, Impact sur les transports" : (Impact pour les bennes provenant de l'Ondaine : bilan transport amont/aval d'environ 6 M T/km). Bonjour les rotations des camions !

La médaille d'argent a été décernée au site de la ZAIN Opéra Parc International Andrézieux-Bouthéon/La Fouillouse qui a eu droit comme son "collègue" le site de l'Orme/Les Sources à ses petits Points de vigilance de couleur bleu....

M19 022..... mais à aucun point faible (en rouge) : Zain 127

La ZAIN Opéra Parc International qui se veut la vitrine chic de la Loire est dans un état de décomposition et de dégradation avancé. Les 117 M€ d'investissement du SYDEMER pour la filière chiffrée en 2012 serviront-ils à éponger les dettes de cette zone délabrée située....

And foot 022......juste en face du nouveau complexe sportif de la Gouyonnière (où les terres agricoles - juste en face - viennent d'être massacrées et bien nivelées par les engins de chantier en ce début d'année 2016 ...

And foot 41

.....ce qui n'a pas suscité la moindre protestation des conseillers départementaux PS Pierrick COURBON ou Arlette BERNARD (canton 16 - Saint-Etienne -3) pourtant tellement ardents défenseurs des terres agricoles mais ailleurs qu'à Andrézieux-Bouthéon ....suivez notre regard LOL en direction de Roche-la-Molière, SVP)......

And foot 040.....d'une capacité totale de 5 000 places (à l'occasion de l'Euro 2016, ce nouveau stade a été retenu par les instances de l'UEFA pour être mis à la disposition des équipes nationales qui souhaiteraient en profiter).

- Périmètre de protection du site SNF (SEVESO) en limite de site ou distant de 50 m (mais non concerné par les contraintes réglementaires).

- Servitudes aéroport : Servitudes enduisant contraintes sur forme de méthaniseurs et implantation des bâtiments.

- Accessibilité au site : Aucune dessserte ferroviaire possible.

- Zones naturelles protégées (Natura 2000, espèces protégées, captage eau potable, ZNIEF) : Corridor écologique en bordure, ZNIEFF Type I 430 m et ZNIEFF Type II à 240 m.

- Débouchés Biogaz + CSR : Réseau gaz transport uniquement (raccordement plus important) et possibles débouchés CSR à moyen et long terme. (Alors que ni SNF et NESTLE ne sont intéressés par le Biogaz et le CSR, selon nos informations).

- Schéma de transfert, impact sur les transports : Impact pour les bennes provenant de l'Ondaine : bilan transport amont/aval d'environ 6 M T/km. Bonjour les rotations des camions !

M19 023Par contre, les membres de l'antique Conseil consultatif ont eu droit à la "totale" pour le 3° et dernier site : celui de Borde Matin à Roche-la-Molière qui a été "bombardé" de Points faibles (en rouge) dans les documents. A croire que la réunionite de cet antique Conseil consultatif ne se sera tenu que pour éliminer ce 3 ° site où le SYDEMER/Cabinet MERLIN ont sonné particulièrement la "charge" sur les zones naturelles protégées et plus sur le Corridor écologique qui empiète sur 2 ha.

Tout a été fait pour laisser à penser - sans aucune information supplémentaire et complètement à charge - que la future Usine à poubelles aurait un impact directe sur le Corridor écologique.

Le Collectif CHUPA entend dire la VERITE aux élu-es du SYDEMER et aux 600 000 habitants concernés sur cette zone naturelle protégée que le SYDEMER a oublié de parler de façon plus approfondie aux 18 structures de cet antique Conseil consultatif :

Corridor :

Le Schéma de cohérence Territorial (SCoT) Sud Loire arrêté le 06/06/13 définit, entre autres, les objectifs de préservation et de restauration des corridors terrestres. Du SCoT est issu le Document d’Orientation et d’Objectifs (DOO). C’est le DOO qui précise les modes d’application du SCoT. Il répertorie les espaces naturels, agricoles et forestiers en vue de leur préservation et notamment les corridors écologiques terrestres.

Le corridor écologique terrestre est un ensemble d’espaces qui doit permettre le passage de la faune (dans le but de faciliter les échanges génétiques et préserver la biodiversité). Ces espaces sont composés de zones naturelles ou agricoles peu urbanisées. Ils permettent de mettre en relation les cœurs verts du territoire.

Sur les vues aériennes ci-dessous (issues du SCoT Sud Loire) figure le tracé du corridor écologique de Roche la Molière – Saint-Genest Lerpt. Rlma

Cette prise de vue correspond à la planche F

de la vue aérienne située ci-dessous.

Rlmb

Autre point faible visé par le SYDEMER/MERLIN : Voie d'accès à réaliser, avec traversée du corridor écologique ou servitude de passage société SITA pour accès mutualisé avec ISDND.

Or, le SYDEMER/Cabinet MERLIN n'a pas précisé que l'on observe que le corridor passe par la zone qui correspond à l’entrée du site. Pour autant, l’implantation du projet du SYDEMER à l’ouest de l’ISDND n’aurait aucun impact supplémentaire sur le corridor puisque l’entrée du site sera conservée en l’état et servira aux deux installations. La voie d’accès au SYDEMER passera par un talus qui n’est que très partiellement concerné par le corridor : le ratio de surface impactée potentiellement par le talus est infime au regard de la taille du corridor et ne remet pas en cause sa fonctionnalité. De ce fait, le déplacement des espèces n’est pas ou de façon négligeable entravé, ce qui est l’objectif d’un corridor.

De nombreux camarades écologistes nous ont fait par de leurs craintes concernant le Ruisseau Borde Matin. Nous leur apportons les précisions suivantes que le SYDEMER/Cabinet MERLIN a "oublié"  de préciser :

Le Borde Matin est un cours d’eau qui est retenu en amont hydraulique du site sur la partie Nord Est par une digue. Il est canalisé par un ouvrage foré dans le substratum rocheux sous l’installation de stockage. Dans ce forage passe la canalisation de dérivation qui est constituée de PEHD (polyéthylène haute densité). Cette canalisation ressort en aval hydraulique du site au sud-ouest. Protégé par cette canalisation, le ruisseau n’entre pas en contact avec les déchets.

Conformément à l’arrêté préfectoral de l’ISDND, des analyses sont réalisées sur le cours d’eau en amont et en aval de la canalisation de dérivation. Ces points de prélèvement sont nommés respectivement Borde Matin amont et Borde Matin aval.

L’installation de traitement des lixiviats du site rejette les effluents traités en aval du point de prélèvement nommé Borde Matin aval. Ces rejets sont prélevés puis analysés à fréquence hebdomadaire. L’arrêté préfectoral définit les seuils de rejet pour les effluents traités.

En plus des prélèvements et analyses  déjà cités, des analyses sont faites sur le Borde Matin en aval du rejet de la STEP, le point de prélévement est nommé Borde Matin 50m après rejet.

Enfin, le Borde Matin est un affluent de l’Ondaine qui se trouve environ 800 m en aval du site sur la commune de Firminy. Des analyses sont également faites sur l’Ondaine en amont et en aval de l’affluence du Borde Matin. Depuis 2012, en plus des analyses prévues à l’arrêté préfectoral l’indice biologique global normalisé (IBGN) et l’indice biologique diatoméees (IBD) sont réalisés annuellement sur l’Ondaine.

Les prélèvements sont réalisés par un cabinet extérieur et analysés par un laboratoire accrédité. L’ensemble des résultats est transmis à la DREAL, communiqué dans le rapport annuel d’activité consultable par tous et présenté lors de la CSS.

Le SYDEMER/Cabinet MERLIN a oublié de préciser aux membres de l'antique Conseil consultatif que lors de la dernière Commission de Suivi de Site (CSS) du 17/11/2015 à Borde Matin, Florence NICOLAS, directrice gestion des Déchets de Saint-Etienne Métropole en tant qu'expert (invitée) n'avait pas émis d'observations sur une potentielle pollution de ces 2 cours d'eau ....puisque le site de Borde Matin respecte les prescriptions de l'arrêté ininial d'autorisation qui date de 1997 et qui s'applique jusqu'en 2026, comme nous l'a confirmé la DREAL.

Autre points faibles qui ont matraqué le site de Borde Matin :

- Risques de nuisances : Traversée de zones habitées à Roche-la-Molière pour les principaux accès alors qu'il n'y en a pas eu de recensées pour les 2 sites d'Andrézieux-Bouthéon.

Si l'autoroute A 72 reliant Andrézieux-Bouthéon était fermée momentanément à la circulation....

Orcival 004.....les camions ne seraient-ils pas obligés de rouler sur la D 1082, vers les zones habitées et résidentielles des quartiers chics de La Fouillouse gérée par l'excellent maire Yves PARTRAT, et notamment non loin de la maison de retraite, la Crèche Halte Garderie La Cachette des Ecureuils, la salle polyvalente, et plus grave encore presque tout près des Ecoles primaires publiques Les Cèdres ?

Et pour terminer, nous ne pouvons pas rester bouche-bée devant les commentaires - à charge - sur les vents dominants de Roche-la-Molière présentée par le SYDEMER/Cabinet Merlin à l'antique Conseil consultatif de ce 22/01/2016 :

Rose dv and 001

NOTRE CARTE de la ROSE des VENTS DOMINANTS à ROCHE-LA-MOLIERE observés au niveau de la station de mesure de Saint-Etienne Grand Clos (période 2012 à 2014) se semble pas être la même que celle communiquée par le SYDEMER à l'antique Conseil consultatif du 22/01/2016.

- Sous vents dominants : centre de stockage, zone habitée de Beaulieu (500 m Nord), habitations isolées (500 m Nord-Est), alors que les Sous vents dominants ont été grossièrement minimisés pour le site de l'Orme/Les Sources (pourtant composées de zones industrielles et de "quelques habitations à 1 km Nord-Ouest" - les "quelques" est employé par le SYDEMER/Cabinet Merlin -)...

M19 020 jpg bQuels intérêts pour le SYDEMER/Cabinet MERLIN de minorer le nombre des habitations vers le site de L'Orme/Les Sources à Andrézieux-Bouthéon/Veauche ???

.....ou le site de la ZAIN Opéra Parc International (aéroport, activité loisirs, zone habitée le Belvédère à + d'1 km Sud-Est) !!!

Nous demandons à Eric BERLIVET le président du SYDEMER de convoquer une nouvelle réunion du Conseil consultatif - élargi à notre Collectif CHUPA "Halte Usine à poubelles vers Andrézieux-Bouthéon" qui est le SEUL à apporter toute la vérité et qui représente plus de 9 000 personnes - en tenant compte de tous les paramètres sur un choix correct de site sans parti pris et ce, afin que la CONCERTATION sur le choix du site - promise par le SYDEMER avec les populations concernées par ce projet de Méga "Usine à Méthanisation de nos poubelles"  - se fasse de façon la plus démocratique possible et non avec des structures antiques datant de 2010/2011 !

Cette réunion du 22/01/2016 de l'antique Conseil consultatif dans les locaux du SYDEMER à Saint-Etienne est ABSOLUMENT caduque car elle n'est pas encadrée par le respect de la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte qui a été publiée au J.O le 18/08/2015.

Le SYDEMER doit ainsi revoir, D'ABORD, ses objectifs de valorisations matière et biologique des déchets ménagers de son territoire et non choisir dans la précipitation absolument un site qui serait en désaccord avec la ministre de l'Environnement, Ségolène ROYAL, qui a déclaré sans ambiguïté : "La loi étant maintenant promulguée, chacun doit pouvoir passer à l'action".

K1 024 jpg 3

Les révoltés vers Andrézieux-Bouthéon

en Auvergne/Rhône-Alpes ne lâcherons rien !

Fly 001

Reportage : Marc-Claude de PORTEBANE ©

Porte-parole du Collectif CHUPA

marc-75@laposte.net

Pour info : cet article doit être communiqué aux 600 000 habitants composant le SYDEMER. Merci de ne pas oublier de porter la mention "L'Idiot provincial ©