AURA Environnement

Décharge COVED-PAPREC à Roussas : la pétition d'AURA Environnement cartonne à plus de 16 800 signatures

Rencontres écolos-marxistes à Roussas

si l'Etat continue à faire de la rétention

de l'information à AURA Environnement :

TOUS au DIE-IN du 14 Juillet 2017 !

http://www.aura-environnement.com/

Rouss 098DEFINITION du DIE-IN organisé par AURA Environnement : Manifestation pacifique de piétons et/ou de cyclistes qui s’allongent par terre tous ensemble sur la voie publique afin d’illustrer la conséquence la plus tragique d'une décharge, la mort. L’expression « Die-In » dérive de l’anglais « Sit-In » (Manifestation pacifique constituée de personnes assises par terre sur la voie publique). Le Die-In est un évènement symbolique (au même titre qu’un Sit-In ou un Bed-In) à caractère théâtral. Un Die-In demande à ses participants de simuler la mort à l’intersection de deux rues pour représenter les conséquences d'une décharge les plus fâcheuses pour l'environnement : la mort du tourisme, la mort de nos terroirs, la mort de nos savoir-faire, la mort de nos traditions !

TOUTES et TOUS à ROUSSAS ! Rejoignez nos 44 000 fans sur Facebook et les 800 militant-es fanatiques de la Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux réuni-es en comité central ce week-end à Argelès-sur-Mer https://www.facebook.com/liguedecombatcontrelescruauteenverslesanimaux/

 

SAUVONS les toutous « Chaussette » et « Diesel »

des odeurs et envols de plastiques vers la décharge

COVED-PAPREC à Roussas (Drôme) !

Rouss peze 007 2 jpg 2LIEN Pétition : http://www.mesopinions.com/petition/animaux/sauvons-toutous-chaussette-diesel-odeurs-envols/27978

Auteur : Marc-Claude de PORTEBANE, Président d’AURA Environnement, Porte-parole de la Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux et du Collectif de Protection de l’Environnement vers Roussas (CPEP)

Créé le 07/02/2017  

À l'attention : Mr le président de la Commission européenne Jean-Claude JUNCKER, Mr le Commissaire européen Karmenu VELLA, Mr le préfet de la Drôme

Les toutous « Chaussette » et « Diesel » vivent à proximité de l’immense décharge Coved-Paprec au lieu-dit « Combe Jaillet » dans la Drôme où se propagent dans la nature sacs en plastique et odeurs pestilentielles dans un paysage bucolique composé de vignobles ancestraux, de champs de lavande et d’oliviers.

 

AURA Environnement et le Collectif de la Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux demandent à Mr Pascal BRIE de l’UT Dreal 26 en charge des installations classées pour la protection de l’environnement et au préfet de la Drôme, Eric SPITZ, de prendre toutes les mesures qui s’imposent pour que cessent ces nuisances insupportables pour les animaux et les habitants des communes de Roussas et Les Granges-Gontardes.

 

Nous, signataires de cette pétition, nous exigeons la fermeture définitive de cette décharge COVED-PAPREC au 31/12/2021 sans possibilité d’arrêté préfectoral complémentaire d’extension ou de prolongation après 2021, date à laquelle devra se mettre en place la phase de post-exploitation ; que l’ONF de la Drôme-Ardèche fasse nettoyer les envols de plastiques autour de cette méga décharge à la charge de COVED-PAPREC sur les arbres (dont des chênes verts, du Chèvrefeuille des Baléares ou de l’Asperge à feuilles aiguës) et sols des forêts communales et privées où vivent de très nombreux animaux sauvages ; que les élu-es de la commune de Roussas dirigée par Mme Christiane ROBERT prennent toutes les mesures pour que cessent ces massacres de l’environnement et soutiennent publiquement notre cause ; que l’assemblée nationale et le ministère de l’Environnement se penchent sur le fait qu’il n’y ait pas eu de CSS (Commission de Suivi de Site) en 2016 ; que Bernard ROUDIL le sous-préfet de Nyons, la Fédération départementale des chasseurs de la Drôme et l’Association communale de chasse agrée de Roussas dont un des buts est de favoriser sur son territoire le développement du gibier et de la faune sauvage dans le respect d’un véritable équilibre agro-sylvo-cynégétique nous dressent un inventaire complet des animaux susceptibles d’avoir ingurgité des sacs plastiques sucrés ou salés souillant les sols comme nous avons pu le constater ; que le groupement fonctionnel du SDIS 26 dirigé par le colonel Olivier BOLZINGER nous dise pourquoi des tas de sacs en plastiques noir renfermant d’autres plastiques non-identifiés ont été retrouvés aux abords de la piste parallèle à la RD 113 (en direction du Centre d’Enfouissement Technique COVED-PAPREC et du Motocross vers le Bois des Mattes) ; que nous soyons correctement informés par le directeur de cabinet du préfet de la Drôme Stéphane COSTAGLIOLI ou Marie-Laure PELISSIER la secrétaire du préfet de la Drôme lorsque nous demandons des précisions Républicaines sur la décharge COVED-PAPREC (notamment la communication des rapports annuels 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016) ou la transmission d’ informations capitales sur la sécurisation absolue de l’espèce remarquable en déclin en Europe : l’Alouette lulu !

 

PROTEGEONS ensemble les toutous « Chaussette » et « Diesel » et les autres espèces innocentes  - comme les oiseaux Bubo bubo, Caprimulgus europeeus Linnaeus, Lullula arbores, Monticola solitarius ou les nombreux reptiles dont Timon lepidus - des envols de plastiques ABSOLUMENT DEGUEULASSES vers la décharge COVED-PAPREC à Roussas dans la Drôme !

 

L’homme est tenu de savoir. L’homme est responsable de son ignorance. L’ignorance est une faute !

 

NOUS, protecteurs des animaux et de l’environnement, NOUS EXIGEONS que LES SERVICES DE L’ETAT DE LA DROME, LA COMMUNE DE ROUSSAS et la COMMUNAUTE de COMMUNES ENCLAVE DES PAPES-PAYS DE GRIGNAN CESSENT de NOUS TENIR dans L’IGNORANCE sur la DECHARGE de COVED-PAPREC !

 

Rejoignez-nous pour un DIE-IN de MASSE dans les rues de ROUSSAS tous les 14 juillet dont celui de 2017 ! Inscription : aura-environnement@laposte.net

 

Marc-Claude de PORTEBANE
- Président d’AURA Environnement
- Porte-parole de la Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux
- Porte-parole du Collectif de Protection de l’Environnement vers Roussas (CPEP)
http://www.aura-environnement.com/

Les ZADistes d'AURA Environnement anti-Usine à poubelles CSR vers Saint-Etienne s'expliquent dans la presse :

Les ZADistes du Collectif forézien C.H.U.P.A

(Collectif Halte Usine à poubelles vers Andrézieux-Bouthéon)

opposé-es au projet de Méga Usine à poubelles avec du CSR

s'installent définitivement dans le PAF Auvergnat/Rhône-Alpin !

Kmr 007

Le Progrès de la Loire, édition du 08/11/2016

L'assemblée générale des écologistes anarcho-marxistes d'AURA Environnement et des populations riveraines indépendantes de tout esprit partisan concerné-es par le projet de Méga Usine à poubelles de la Loire et visant à produire au moins 55 000 T de l'infâme CSR (Combustible solide de récupération) sur un des 2 sites pressentis à Andrézieux-Bouthéon (15 km au nord de Saint-Etienne) se précise puisqu'elle est prévue le 31/12/2016, comme ils l'ont indiqué dans l'édition du quotidien "Le Progrès" de la Loire de cette semaine.

Le collectif C.H.U.P.A - dont le porte-parole désigné par les opposants est Marc-Claude de PORTEBANE - rassemble plus de 10 000 signatures (Internet : 3 268 signatures - Pétition papier : 7 996 signatures) est opposé au projet de méga Usine à poubelles sur pas moins de 2 sites potentiels voulus par le SYDEMER de Saint-Etienne dans le sud-Forez : la ZAIN Opéra parc international (La Fouillouse/Andrézieux-Bouthéon) et la ZA l'Orme/Les Sources (Veauche/Andrézieux-Bouthéon vers Saint-Bonnet-les-Oules). 

Le collectif C.H.U.P.A, c'est aussi plusieurs dizaines de militant-es et de vastes soutiens issu-es de la société civile qui n'en ont jamais autant su sur la pseudo-valorisation de nos poubelles dans des projets coûteux pour les contribuables, désastreux pour l'environnement, contributeurs à la paranoïa des élu-es en France qui n'en ont que cure des citoyens de base mais qui ne reculent que devant des rapports de force avec les opposants à leurs délires de toute puissance comme à Sivens (Tarn) où, ils n'ont pas hésité la force gendarmesque CONTRE un pauvre garçon - Rémi FRAISSE - qui n'était qu'un résistant à cette saloperie de barrage ne servant qu'à servir la cause bourgeoise et capitaliste de la FNSEA et des gros propriétaires fonciers ui, EUX, n'hésitent pas à déverser leur violence contre l'Etat avec leurs remorques de fumiers divers et avariés !

Un peu comme dans les régimes fascistes, on peut se mettre potentiellement à la place de certains élus, élus par les "Mougeons - moutons/pigeons -" qui ont aussi plus de respect que les animaux martyrisés eux-aussi : "Si tu n'es pas d'accord pour dire OUI à nos projets mégalomaniaques, on te TUERA avec des armes totalement disproportionnées. On écrasera toute contestation. Si les grenades ne suffisent pas, nous enverrons les chars pour vous écraser dans des bains de sang car nous sommes certains d'être une nouvelle caste féodale anti-républicaine qui aime déguster les petits fours et boire dans de belles coupes de champagne reposant sur de belles toiles cirées comme des parquets aux ordres du beaucoup plus fort et moins brillant que le mauvais bois dont nous ne sommes que les VRP...." !!! 

Mais ..... ATTENTION ... au réveil populaire comme aux USA avec la colère des masses populaires ignorées qui ont élu massivement le majestueux Donald TRUMP tandis que les dominants de la mondialisation, sinistres-ministres "collabos de la bourgeoisie de droite comme de gauche", si sûrs d'eux tout en le détestant du plus profond de leur âme - s'ils en ont une, d'ailleurs - n'avaient senti venir la poubelle populaire irrémédiable en plein boomerang pour ne pas dire en pleine poire, cette poire Guyot, par exemple, ou "Tu es Belle Hélène" qui ne pollue pas notre environnement et qui est aussi aussi source, non pas de conflits potentiels avec les défenseurs de Dame nature, mais de vitamines variées dont la B, la C, la provitamine A et la carotène, excellentes pour la forme physique et intellectuelle, surtout lorsqu'il s'agit d'être en permanence vigilants vers nos vergers que nous ne voulons pas pollués par des tas d'ordures !

Avant d'avoir été reconnu comme étant un interlocuteur fiable par le ministère de l'Environnement, le collectif C.H.U.P.A a dû multiplier les actions militantes, les contacts loyaux avec presque tous les élu-es des 600 000 habitants de ce territoire du Sud-Forez qui coupe pratiquement le département de "La Loire" en 2, les multiples tractages pratiquement tout seul, l'occupation du terrain médiatique permanent et ce, nonobstant la dictature de l'information que lui a opposé le SYDEMER puisque le collectif C.H.U.P.A a dû saisir plusieurs fois la CADA et aussi en faisant fi aux nombreuses "menaces" de certains élus qui ont même publiquement proposé de déchirer la pétition de la colère populaire du Sud-Forez en ne la désirant absolument pas dans leurs mairies !

Staline 002 2

Marc-Claude de PORTEBANE, président d'AURA Environnement :

- porte-parole de la Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux

- porte-parole du Collectif C.H.U.P.A reconnu comme interlocuteur fiable par

le ministère de l'Environnement et reçu par le directeur cab' préfet 42

- porte-parole de la Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux

- président de la commision "Déchets" à la Fapel22 (Bretagne, Côtes d'Armor).

Après la période estivale 2016, le collectif C.H.U.P.A a déclenché - dans le plus grand secret - l'opération "Comment Yukong déplaça les montagnes", en clair, appliquer cette doctrine de Mao tsé toung : "Prendre sa résolution, ne reculer devant aucun sacrifice, surmonter toutes les difficultés pour remporter la victoire".

Le représentant infaillible du collectif C.H.U.P.A a donc écrit au président du SYDEMER pour lui dire qu'il était au "parfum" des fouilles archéologiques réalisées par l'INRAP de Lyon sur la ZAIN Opéra parc international alors que personne n'en parle, que ce soit dans les medias ou chez les politiciens parce que là, le porte-parole du collectif C.H.U.P.A, on en a marre et plus que marre qu'il aille fouiner, fouiner et encore fouiner avec le soutien des ouvrières et des ouvriers comme des intellectuels ; qu'il veuille s'installer lui et son collectif pendant des décennies à Andrézieux-Bouthéon et sa région ; qu'il soit réputé unanimement comme non-violent ; qu'il soit pour la réthorique pacifiste et contre la violence de certains casseurs qui viennent uniquement pour "casser du flic pour juste casser du flic" à longueurs de journées en buvant de la bière et en fumant des joints et qui, finalement, désservent les causes légitimes des populations locales vite abandonnées puis soudainement exposées aux mesures de rétorsion des potentats locaux ; qu'il ait le toupet d'avoir le soutien des populations locales et riveraines de toutes les causes de défense de l'environnement et de protection des animaux ; que par-dessus le marché qu'il veuille, maintenant, constituer une ZAD (Zone à défendre) calquée sur celle de Notre-Dame-des-Landes mais verrouillée, de surcroît, par la discipline marxiste et plus précisémment maoïste issue de la Ligne de masse qui n'a que pour unique objectif de "Servir le peuple" via "Le petit livre rouge" qui prône l'auto-éducation idéologique ; qu'il soit un militant "endurci" par plus de 30 ans de militantisme que ce soit à Greenpeace, chez les autonomes anti-THT de Basse-Normandie, chez les antinucléaires, chez les anti-CSR qui risquent d'être brûlées dans des chaudières utilisant de la Biomasse comme vers Pierrelate pour alimenter potentiellement le réseau chaleur de la Ferme aux crocodiles ; qu'il veuille aussi prendre la défense de ce boeuf retrouvé écartelé face au bitume à Rethel dans les Ardennes ; qu'il soit un opposant irréductible du Combustible Solide de Récupération (CSR) issu de plus de 155 000 T de nos DMR (Encombrants résiduels, autres déchets résiduels, OMr + refus CS) du Sud-Forez et qui risque d'être produit dans les prochaines années sur une des 2 zones vers Andrézieux-Bouthéon ; qu'il soit opposé au "Jus en excès" issu de la méthanisation des autres déchets organiques en se posant les bonnes questions comme quelle quantité de "jus", comment sera traité ce fameux "jus" et dans quelles conditions et que deviendront les résidus de combustion des CSR ; qu'il vienne de recevoir tout dernièrement un "appel de détresse" de Marc ACTIS, le président de l'association "Accueil & Qualité de vie" qui est opposé au projet de nouvelle prison dans sa commune de Saint-Bonnet-les-Oules voisine d'Andrézieux-Bouthéon et ce, non loin de la ZA l"Orme/Les Sources.... ici même où le projet de Méga Usine à poubelles du SYDEMER risque bien de produire et de commercialiser 55 000 T de cet infâme CSR (qui produit des dioxines et des furannes pendant la combustion) à des cimentiers comme Lafarge mais aussi des entreprises locales du département de la Loire, et de surcroît alimentaires surnommées par le SYDEMER comme "Partenaires" et présentées comme "Gros consommateurs", à l'exemple - entre autres - de LUSTUCRU FRAIS (Lorette), de NATRA ZAHOR FRANCE (fabrication de cacao et chocolat à Saint-Etienne), de la FROMAGERIE GUILLOTEAU (à Pélussin), des SALAISONS DE LA BRECHE (préparation industrielle de produits à base de viande à Saint-Just-Saint-Rambert) ou d'une autre marque totalement prestigieuse comme CANDIA (basée à La Talaudière), etc.... 

Poire 114Car lorsque l'on voit les photos prises cette semaine par AURA Environnement et les militants du collectif "Greenbretagne" à Saint-Martin-des-Champs (Morlaix, Bretagne) et qui montrent clairement et de façon nette et précise comment sont stockées à l'air libre ces balles éventrées de CSR chez Guyot Industries (Guyot Environnemment) sur le site de la ZI de Kérolzec, il y a du souci à se faire quant aux pollutions potentielles de la petite rivière "La Pennelé" surtout lorsque l'on observe que les services de l'Etat semblent archi débordés comme l'ONEMA ou la Dréal dans le Finistère pour ne pas verbaliser ce qui avait déjà été dénoncé - également -, fin 2015, par l'association ROBIN des BOIS de Paris alors que les associations environnementales bretonnes comme "Bretagne vivante", "Eaux et Rivières de Bretagne" ne se préoccupent absolument pas des risques potentiels et inadmissibles sur la qualité de l'environnement dans le Finistère, pour ne parler que de ce département !!!

Le CSR, parlons-en mesdames et messieurs les élu-es ! On en VEUT pas de cette saloperie ni à Morlaix, ni vers Pierrelatte, ni vers Saint-Etienne, ni vers Paris, ni partout ailleurs !

Poire 116Une visite "officielle" du site de Kérolzec est organisée le 07/12/2016 par l'exploitant "Guyot Environnement" avec les représentants de "Bretagne vivante" de Brest et de Morlaix, de l'association "Eaux et Rivières de Bretagne", d'autres associations mais pas d'AURA Environnement et de Robin des Bois.

Inutile de vous préciser que "Bretagne vivante" et "Eaux et Rivières de Bretagne" perçoivent de grosses subventions de la part de la Région Bretagne, ce que n'avait d'ailleurs pas hésiter à dénoncer le collectif "GreenBretagne" et "AURA Environnement" dans une pétition qui a fait un "carton" et qui a recueilli, pour l'instant, plus de 23 000 signatures depuis le 14/08/2016 : http://www.mesopinions.com/petition/animaux/stop-extension-usine-intolerable-cochons-landunvez/24312

Le porte-parole du collectif C.H.U.P.A, a donc pris sa plume corrosive, le 28/09/2016, pour écrire au président du SYDEMER dont le siège est dans les locaux de Saint-Etienne Métropole (Loire, Région Auvergne/Rhône-alpes) en lui précisant 5 points importants pour ne pas dire cruciaux :

1- "....En effet, l’INRAP a effectivement conduit une fouille à l'endroit que nous lui avons indiqué (au SO, en face du nouveau stade « L’envol Stadium » mais plus au sud). Ce travail de Post-fouilles en est à ses débuts. L’INRAP a pu mettre en évidence une série d'occupations humaines à caractère rurales qui permettront à terme de reconstituer un historique de l'occupation humaine sur place sur une durée de près de 2000 ans de l'âge du Bronze à l'Antiquité"...

2- "Je demande que cet élément nouveau soit pris en considération, dans le cadre des études sur le choix du site, par le SYDEMER que vous présidez."

3- "J’en profite également pour vous demander, une nouvelle fois, les rapports du bureau d’études sur les comparaisons des différents sites retenus (L’Orme/Les Sources à Andrézieux-Bouthéon, Borde Matin à Roche-la-Molière, Z.A.I.N Opéra Parc International sur les communes d’Andrézieux-Bouthéon/La Fouillouse)."

4- "Ces documents sont indispensables pour que les associations et les riverains puissent se faire une vraie opinion des critères pris en compte sur le choix du site de la future « Usine à poubelles » Méthanisation/CSR."....

5- "Je vous rappelle votre devoir de transparence vis-à-vis des populations locales depuis la création du SYDEMER et sa démarche de concertation".

Avec les preuves accablantes que nous disposons sur le site de stockage de Kérolzec vers Morlaix, toutes les collectivités qui voudront produire du CSR ou qui envoient déjà vers les cimentiers qui ne courrent pas les rues cette infâmie créee par l'être humain devront s'attendre à trouver la RIPOSTE des défenseurs de la nature martyrisée !

Le stockage du CSR est mal géré en France ! Il doit être dénoncé et l'Ademe doit se pencher sur la question au lieu d'attribuer de colossales subventions au nom du contribuable à des firmes qui semblent n'avoir rien à "cirer" de l'environnement !

Une couche de peinture verte sur un camion, un logo, une enseigne, un mur d'entreprise ne semble être qu'une ignoble farce pour notre environnement proche qui récolte la misère - pas seulement dans le Finistère - d'endroits (pourtant classés comme ICPE - Installlations Classées pour la Protection de l'Environnement -) soit-disant protégés par des enquêtes publiques que nous n'avons de cesse de dénoncer comme étant des "parodies" car malheureusement, les élu-es de droite comme de gauche s'aventurent dangeureusement sur le chemin de la "Dictature" de type facilement "absolutiste" sans partage et sans limite, en ne voulant SURTOUT pas de concertation directe avec les populations locales et les riverains parce qu'elles/ils ont peur des réactions épidermiques des gens comme le camarade incontrôlable Marc-Claude de PORTEBANE qui préfère mourir debout que de mourir couché et qui "fout la merde" depuis plus de 30 ans contre ces élites méprisantes et leurs projets de porcheries industrielles, leurs projets de centre de vivisection, leurs projets d'usines à méthanisation ou leurs projets de méga usines à poubelles qui sont, la plupart du temps des "gouffres à pognon" pour les gloutons de l'empire capitaliste qui commence d'ailleurs par s'effriter devant la Résistance populaire, qu'elle soit anarcho-marxiste ou tout simplement apolitique et ce, afin de consolider de ce qu'il reste de cette République française que le nouveau président américain, Donald TRUMP accuse de "n'être plus la France" !

Paul TOP    

AURA Environnement lance une pétition contre subventions de Laurent WAUQUIEZ et Région AUVERGNE-RHONE-ALPES à la chasse !

Pour l'abolition des subventions

de la Région Auvergne-Rhône-Alpes

de Laurent WAUQUIEZ aux chasseurs !

http://www.mesopinions.com/petition/animaux/stop-aux-subventions-region-auvergne-rhone/24839

A1822À l'attention : Mr le président de la République

En cette rentrée 2016, Pierre ATHANAZE, Administrateur de FERUS (première association nationale de protection et de conservation de l'ours du loup et lynx en France) nous a appris une bien mauvaise nouvelle pour nos amis les animaux sauvages, éternels laissés pour compte, qui ont besoin de notre soutien massif pour CONTRER les chasseurs de moins en moins nombreux mais de plus en plus gourmands en subventions.

 

En effet, Laurent WAUQUIEZ, le tout nouveau numéro 1 des « républicains » propose un magnifique cadeau électoral aux chasseurs avec l’argent du contribuable de la région Auvergne-Rhône-Alpes qu’il préside. En effet, il invite les conseiller régionaux de la seconde région de France a octroyer, sur trois ans la colossale subvention de 2 955 210€ !

 

Pierre ATHANAZE ne mâche pas ses mots : « Lui qui a conspué les association de protection de la nature pour les subventions qu’elles touchaient sous la présidence socialiste, il explose le plafond en offrant 3 million d’euros au prétexte que : « Depuis les années 1980, le nombre de chasseurs de notre territoire ne cesse de décliner. Plusieurs raisons sont avancées : la raréfaction du petit gibier de plaine, l’augmentation des coûts pour exercer l’activité de chasse, les évolutions réglementaires de plus en plus contraignantes mais aussi les changements de modes de vie et d’occupation de l’espace entre populations rurales et urbaines. La chasse est majoritairement pratiquée en forêt et spécialisée sur les grands ongulés sauvages ».

 

L’animal est reconnu comme être sensible, mais seulement s’il appartient à quelqu’un ! Le lobby chasse a fait en sorte que la loi ne le gêne en rien et s’est assuré que toutes les tentatives visant à accorder légalement le caractère sensible à l’animal sauvage soient soigneusement écartées des débats à l’Assemblée Nationale.

 

En 5 saisons de chasse (de la saison 2011/2012 à 2015/2016), 704 accidents de chasse ont été officiellement recensés par l’ONCFS. Sur cette même période, une dizaine de non-chasseurs ont été abattus et près de 70 blessés ont été déplorés.

 

L’association de protection de l’environnement et des animaux AURA Environnement et le collectif de la Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux demandent à tous les défenseurs des animaux sans défense et souvent en détresse, - quelque soit leur appartenance politique - de signer massivement cette pétition pour que la chasse en France ne soit plus subventionnée par les contribuables, qu’une manifestation de grande ampleur se tienne devant le siège de la Région Auvergne-Rhône-Ales, que les élu-es votant cette subvention scélérate soient tenu-es co-responsables de ce soutien financier à des assassins d’animaux innocents et ce, devant le tombeau de l’animal inconnu, restant, lui, à inaugurer au plus vite, en « grands pompes » !

 

Marc-Claude de PORTEBANE

- Porte-parole du collectif de la Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux
- Président de l’association de protection de l’environnement et des animaux AURA Environnement

http://www.aura-environnement.com/

https://www.facebook.com/liguedecombatcontrelescruauteenverslesanimaux/

Collectifs Greenbretagne + Halte Usine à poubelles vers Andrézieux-Bouthéon + SDEDA Valence renforcent AURA Environnement !

Les collectifs C.O.G.B (Greenbretagne) de Rennes/Brest

+ C.H.U.P.A (Halte Usine à poubelles vers Andrézieux-Bouthéon)

+ SDEDA (Stop Destruction Environnement Drôme-Ardèche) à Valence

+ Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux

renforcent l'association de protection des animaux et de la nature :

AURA Environnement !

Tried1 012 2 jpg a 1Comme nous l'avons annoncé dernièrement au SYTRAD de Portes-lès-Valence, les collectifs C.O.G.B (Greenbretagne) de Rennes/Brest, C.H.U.P.A (Halte Usine à poubelles vers Andrézieux-Bouthéon), SDEDA (Stop Destruction Environnement Drôme-Ardèche) à Valence, Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux ont organisé à Andrézieux-Bouthéon leur Université d'été en décidant de renforcer l'association loi 1901 de protection des animaux et de la nature : AURA Environnement !

Dans la Drôme/Ardèche et plus particulièrement vers Valence, le collectif SDEDA supplantera le déclinant collectif Livronnais dont les forces s'amenuisent et ce, nonobstant les longues années de lutte de sa présidente Josette GOUBLE épuisée par des années de militantisme. En effet, le déclinant collectif Livronnais devrait rendre l'âme en cette fin d'année 2016. Le SDEDA a proposé de mettre certains de ses cadres-militants dans le conseil d'administration de ce déclinant collectif Livronnais qui n'est plus guère soutenu par la base. Le SDEDA attend la réponse de la camarade Josette GOUBLE mais entends bien démontrer ce qu'il vaut sur le terrain des actions en étoffant ses forces militantes issues des milieux écologistes, anarcho-vegans de la protection animale, des animatrices et des animateurs de la filière Bio qui se battent très souvent contre des "murs". Dans quelques mois en Drôme/Ardèche, il faudra compter sur le Collectif SDEDA qui bénéficie d'un soutien "moral" des forces de gauche opposées à la politique pro-chasse de WAUQUIEZ à la Région Auvergne-Rhône-Alpes à Lyon, des populations locales apolitiques excédées par le gaspillage de l'argent public dans des projets destructeurs de la faune et de l'environnement, des riverains supportant la destruction de leur cadre de vie, d'élu-es qui en ont assez de s'opposer seuls dans leur coin face à certains potentats locaux secondés par des "seconds couteaux" aux allures de koulaks orgueilleux.

En Bretagne, vers Saint-Brieuc et Morlaix, le Collectif C.O.G.B (Greenbretagne) rassemble des mitant-es issu-es de la mouvance antinucléaire, de la mouvance minoritaire anarcho-marxiste de la lutte anti-THT nationale conduite depuis 2012 par Marc-Claude de PORTEBANE en Basse-Normandie dans le Cotentin, de Greenpeace Ouest-France, du réseau "Sortir du nucléaire", de différents collectifs de protection animale vient de créer le buzz via la plus grosse pétition internet française alliant lutte contre élevages industriels et opposition à 2 usines à poubelles bretonnes "spécialisées" dans la soit-disante "valorisation" des déchets CSR (combustible solide de récupération).  Plus de 22 000 signatures ont été récoltées en 3 semaines par le collectif Greenbretagne. Le C.O.G.B s'est assuré également du soutien militant et total de la FAPEL 22 (Fédération des associations de protection de l'environnement et du littoral 22) et de sa présidente Muriel FIANNACA. En Bretagne, la FAPEL 22 qui se montre très procédurière, est présente dans plus de 12 instances différentes, du bassin-versant Jaudy Guindy Bizien aux comités de suivi de l'usine de Pluzunet, dés éoliennes, des sites Natura 2000.... En l'espace d'un mois, le Collectif C.O.G.B (Greenbretagne) est déjà connu dans les 4 départements bretons ainsi qu'à la Région Bretagne dirigée par Jean-Yves LE DRIAN. Greenbretagne a donné un grand "coup de pied"  dans le "panier de crabes" de certaines associations environnementales bretonnes plus ou moins corrompues par le fric ! 

http://www.mesopinions.com/petition/animaux/stop-extension-usine-intolerable-cochons-landunvez/24312

A Clermont-Ferrand/Paris, la Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux fondée par Marc-Claude de PORTEBANE est suivie par plus de 18 000 personnes notamment via sa page Facebook qui enregistre des scores percutants : plus de 100 000 personnes en terme de "Portée", des actions militantes en France, en Europe, aux USA, au Maghreb. Chaque semaine la Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux doit traiter plus de 100 messages de candidats-militant-es qui veulent s'investir en terme d'action choc au service de la cause animale contre les  corridas, la chasse, la maltraitance animale, les zoos, les cirques, etc... La doctrine anarcho-maoïste de "De PORTEBANE" calquée sur le "Petit livre rouge" s'avère être la bonne en matière d'organisation impeccable, de plans de lutte précis, de discipline des militant-es qui ont décidé de "liquider" toute notion de "classe" afin de se rendre disponibles, de façon nivelée à 100 %, contre toutes les maltraitances animales nationales et internationales.

http://www.mesopinions.com/petition/animaux/halte-honteuse-fusillade-3-chevrettes-anduze/14587

A Saint-Etienne/Andrézieux-Bouthéon/La Fouillouse/Saint-Bonnet-les-Oules/Veauche, le collectif C.H.U.P.A (Halte usine à poubelles vers Andrézieux-Bouthéon) qui rassemble plus de 10 000 personnes au travers ses pétitions (internet et papier) a proposé aux populations locales, fin juin 2016, la création d'une ZAD (zone à défendre) CONTRE le projet de méga Usine à poubelles vers 2 ZAC sensibles : l'une, la ZAIN Opéra parc international, proche de l'unique usine SEVESO de la Loire : SNF et/ou l'autre toujours en face de SNF mais plus proche de l'usine Purina/Nestlé qui fabrique des aliments pour les animaux. Les collectifs C.H.U.P.A et de la Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux sont monté plusieurs fois au créneau pour dénoncer la destruction de l'environnement par SNF dans son agrandissement qui a détruit nombre d'abris pour les oiseaux. Le collectif C.H.U.P.A qui a été reconnu très rapidement par la ministre de l'Environnement est opposé au projet d'usine méthanisation/CSR des poubelles des 600 000 habitants du Sud-Loire dont fait partie Saint-Etienne Métropole. Le collectif C.H.U.P.A - ignoré par les merdias locaux - s'est battu SEUL contre les apprentis-dictateurs-élu-es locaux - qui veulent imposer aux populations locales ce qu'ils ne veulent absolument pas dans leur propre commune. Après un été 2016 un peu plus calme, le collectif C.H.U.P.A a commencé en fanfare la rentrée scolaire en tractant massivement devant l'école privée "Jeanne d'Arc" afin d'informer correctement les mamans d'Andrézieux-Bouthéon ou de l'école privée des 4 Vents de Saint-Bonnet-les-Oules qui vivent sous une chape de plomb de silence médiatique ou "minicipal" car PERSONNE ne veut communiquer officiellement sur cette future Usine à poubelles qui fabriquera du Combustible Solide de Récupération (qui est de l'incinération déguisée) et qui représente un véritable danger pour la santé humaine et animale. Car, c'est ainsi que le collectif C.H.U.P.A a été une NOUVELLE FOIS le SEUL à dénoncer dans l'enquête publique de révision du plan départemental d'élimination des déchets non dangereux de la Loire, les risques pour la santé liés aux DIOXINES que le Département de la Loire s'était bien gardé de parler à ses concitoyens. C'est dire du militantisme collectif qu'il reste à accomplir au collectif C.H.U.P.A qui prévoit une maintenance totale sur le terrain des poubelles de la Loire.

http://www.mesopinions.com/petition/politique/halte-usine-poubelles-za-vers-andrezieux/15574

A Montcombroux-les-Mines, le collectif ZADiste "Stop Golf Montcombroux-les-Mines" (ZADS.G.M.L.M) après avoir dénoncé un projet ahurissant de golf dans une zone très rurale de l'Allier vers Le Donjon a réussi à faire capoter ce projet de golf destructeur de l'environnement et de la faune. Là encore, la détermination militante autonome et mobile a été le fer de lance du camarade Marc-Claude de PORTEBANE qui, après tiré leçon des échecs de la ZAD de Sivens a décidé d'opter pour la doctrine Mao en rendant extrêmement mobiles les forces anarcho-écologistes qui ne voulaient pas finir dans une "nasse" policière. La discipline marxiste l'a emporté sur l'indiscipline anarchisante des mouvements "alter" qui voulaient en découdre à Montcombroux-les-Mines.

http://www.mesopinions.com/petition/nature-environnement/projet-zad-verte-dire-stop-projet/13917/page2#elComments

Soutenu-es par les populations locales, les collectifs Greenbretagne (C.O.G.B), Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux (LCCA), Halte usine à poubelles vers Andrézieux-Bouthéon (C.H.U.P.A), "Stop Golf Montcombroux-les-Mines" (ZADS.G.M.L.M), Stop Destruction Environnement Drôme-Ardèche (SDEDA) et d'autres plus petites structures locales ont décidé, lors de leur Université d'été vers Saint-Etienne, de rejoindre l'association nationale de protection de l'environnement et des animaux : AURA Environnement.

http://www.aura-environnement.com/

Chantal LEVEQUE et Paul TOP

Projet Usine à poubelles CSR Andrézieux-Bouthéon : tractage massif rentrée scolaire 2016 et Forum associations du Collectif ZADiste CHUPA !

Les militan-tes du Collectif CHUPA révolté-es

(Halte Usine à poubelles CSR à Andrézieux-Bouthéon)

maintiennent pression contre implantation future Usine à poubelles : 

1 Distribution tracts école Jeanne d'Arc Andrézieux-Bouthéon & école privée des Quatre vents à Saint-Bonnet-les-Oules !

Jarcand 028 2 jpg a

Effet surprise lors de la rentrée scolaire 2016 devant l'école Jeanne d'Arc à Andrézieux-Bouthéon : une douzaine de militant-es du Collectif CHUPA et de l'association environnementale "AURA Environnement" ont distribué, de façon pacifique, ....

Jarcand 025.... des centaines de tracts afin de protester contre le projet des élu-es du SYDEMER de Saint-Etienne qui voudraient installer la future méga Usine à poubelles (Méthanisation + production de CSR) de la Loire ....

Jarcand 011...... sur 2 zones commerciales situées à proximité des communes de Saint-Bonnet-les-Oules....

Jarcand 009.... d'Andrézieux-Bouthéon, La Fouillouse, Saint-Just-saint-Rambert, Veauche :  L'Orme les Sources et la ZAIN Parc Opéra International.

Jarcand 0162- Distribution tracts Forum des associations La Fouillouse, Saint-Galmier......Mont 010

Petit rappel : le collectif ZADiste CHUPA est soutenu par plus de 10 000 personnes au travers ses pétition (3253 signatures internet et plus de 7 000 version papier).

Lien : http://www.mesopinions.com/petition/politique/halte-usine-poubelles-za-vers-andrezieux/15574

La lutte continue.

La mairie de Saint-Quentin-sur-Isère agence publicitaire de LELY Environnement ?

Alors qu'une enquête publique va bientôt

se dérouler à la mairie de Saint-Quentin-sur-Isère

(Suite aux demandes présentées par LELY ENVIRONNEMENT) :

la mairie est-elle devenue une "agence pub" de ce groupe ?

St quent 041

La défiance à l'égard des collectivités territoriales n'est-elle pas au coeur de l'illusion démocratique ?

La commune de Saint-Quentin-sur-Isère est située à 25 km de Grenoble en direction de Valence sur la rive gauche de l'Isère, à l'extrémité septentrionale du massif du Vercors.

C'était presque la fin des vacances estivales 2016 lorsque les militant-es de l'association environnementale AURA Environnement étaient aux 4 coins de l'Isère.

Ainsi, dans l'après-midi du 29 août, une polémique éclatait à la mairie de Saint-Quentin-sur-Isère et le secrétariat de la mairie où le président d'AURA Environnement constatait que de nombreux calendriers estampillés "LELY ENVIRONNEMENT" se trouvent à la portée du public.

Le rôle d'une mairie est-il d'être la "courroie de transmission" ou "l'agence publicitaire" ou "promotionnelle" d'une entreprise quelqu'en soit sa nature ?

St quent 040Qu'en est-il de l'intégrité publique de cette collectivité territoriale ?

Pourquoi favoriser les calendriers de "LELY ENVIRONNEMENT" et non pas ceux des associations environnementales ? Pourquoi les personnes chargées d'une mission de service public à la mairie de Saint-Quentin-sur-Isère acceptent-elles ce genre d'avantages, fussent-ils si minimes mais tellement visibles qu'il faut être aveugle pour ne pas voir l'immense calendrier de "LELY ENVIRONNEMENT" à l'accueil de cet endroit accueillant de très nombreuses personnes ? Ces dons de calendriers ont-ils une finalité économique ?

La prudence n'exige-t-elle pas de résister à la tentation du cadeau d'entreprise à Saint-Quentin-sur-m'Isère ?

Voilà la découverte d'AURA Environnement et ce, juste à 15 jours de l'ouverture de l'enquête publique concernant l'extension verticale de l'installation de stockage déchets non dangereux (création d'un nouveau casier en réhausse de la zone de stockage existante) et institution de servitudes d'utilité publique à l'intérieur de la bande des 200 m autour de la zone d'exploitation de l'unité de stockage des déchets sur le site situé au lieu-dit "L'Echaillon" à Saint-Quentin-sur-Isère.

 

Le Collectif C.H.U.P.A à la conférence "Zéro Déchet" à Lyon 4° avec Béa JOHNSON et maire David KIMEFELD !

Les anarcho-écolos du Collectif C.H.U.P.A d'Andrézieux-Bouthéon

et d'AURA Environnement étaient à la conférence de Béa JOHNSON

"Zéro Déchet - Les solutions au quotidien" à Lyon le 04/06/2016 !

Mez 058Plusieurs militant-es écologistes du Collectif C.H.U.P.A  (Halte Usine à poubelles vers Andrézieux-Bouthéon) et d'AURA Environnement ont participé samedi 04/06/2016 à une conférence à la Maison des associations, 28, rue Denfert Rochereau à Lyon 4° et ce, sous la présidence d'honneur de Gérard COLLOMB, (sénateur-maire de Lyon), David KIMEFELD (Maire du 4° arrondissement et 1er Vice-président de la Métropole de Lyon en charge de l'économie) et d'Emeline BAUME (Conseillère déléguée de la Métropole de Lyon en charge de la Prévention des déchets).

Béa JOHNSON est une française installée aux USA. Avec sa famille, ils ont éliminé la poubelle de leur quotidien depuis 2008.

Mez 039Mez 046Dans l'après-midi, les anarchos-marxistes du Collectif C.H.U.P.A  (Halte Usine à poubelles vers Andrézieux-Bouthéon) et d'AURA Environnement avaient tracté aux abords de cette Maison des associations tout en sensibilisant les lyonnais à la brocante du quartier de La Croix-Rousse (plus de 400 exposants).....

Mez 053......sur le Méga projet d'Usine à poubelles Méthanisation/CSR sur 2 sites pressentis vers Andrézieux-Bouthéon, (15 km au nord de Saint-Etienne).

Les 300 participants ont pu entendre et poser des questions à Béa JOHNSON qui est une Avignonnaise installée aux Etats‐Unis depuis 20 ans.

Elle y est devenue célèbre en développant le concept de «zéro déchet» dans un livre éponyme traduit dans le monde entier.

Béa JOHNSON a participé à cette conférence‐débat le samedi 4 juin à 19h à la Maison des associations du 4e arrondissement de Lyon, à l’invitation d’Emeline BAUME, conseillère déléguée à la prévention des déchets à la Métropole de Lyon : «Notre territoire est labellisé depuis peu "Territoire Zéro gaspi, zéro déchet", proposer ce temps de rencontre et de dialogue ouvrira cette voie vers une consommation responsable limitant la production de déchets".

Béa JOHNSON a radicalement changé son mode de vie pour ne plus produire qu’un litre de déchets par an !

Un exploit qu’elle a relaté dans son livre «Zéro déchet» et qu’elle a détaillé lors de son intervention de samedi à Lyon. Elle a calculé avoir fait 40% d’économies en adoptant ce mode de vie.

En tournée en France et en Europe pour expliquer sa démarche, Béa JOHNSON prodigue aussi ses conseils à de grandes chaines de Supermarchés au Brésil notamment.

Mez 054Marc-Claude de PORTEBANE, le porte-Parole du Collectif C.H.U.P.A. a pris publiquement la parole en informant le public sur le Méga projet d'Usine à poubelles vers Andrézieux-Bouthéon tout en insistant sur les couches-culottes aux odeurs pestilentielles qui risquent d'être acheminées par millions vers les quartiers huppés d'Andrézieux-Bouthéon et mélangées à des sacs plastiques ou de vieux chiffons immondes pour devenir, ensuite du CSR (Combustible Solide de Récupération) transformé en plaquettes solides et être ensuite brûlés chez des cimentiers de la Loire (Lafarge ?), voire des industries alimentaires de La Loire qui n'en veulent absolument pas (Lustucru, Candia....) vu l'immense tollé médiatique que cette folie provoquerait en déchaînant les internautes, les consommatrices ou les populations riveraines !

Le Collectif ZADiste C.H.U.P.A. qui représente plus de 10 000 personnes via ses pétitions papier et internet est le seul à se battre sur Andrézieux-Bouthéon contre ce projet d'Usine à poubelles. Plusieurs entreprises dont de nombreux transporteurs mais aussi de simples ouvriers ont décidé de le soutenir dans sa lutte totale contre ce projet ruineux en termes écologistes, économiques, touristiques et aussi financiers pour le simple quidam qui sort ses poubelles chaque semaine !

Pétition : STOP au PROJET-GOUFFRE FINANCIER de PARC NATUREL REGIONAL des GORGES du HAUT-ALLIER !

À l'attention : Ségolène Royal, Ministre du Ministère de l'écologie et du développement durable

STOP au PROJET-GOUFFRE FINANCIER

de PARC NATUREL REGIONAL

des GORGES du HAUT-ALLIER !

Region 1 041

http://www.mesopinions.com/petition/nature-environnement/stop-projet-gouffre-financier-parc-naturel/20277

Les citoyens écologistes d'AURA Environnement (Auvergne-Rhône-Alpes Environnement) épaulés par le Collectif ZAD Halte Usine Poubelles vers Andrézieux-Bouthéon (C.H.U.P.A) s'opposent au projet diviseur de Parc Naturel Régional des Gorges du Haut-Allier qui est déjà un gouffre financier.

Plusieurs communes se sont élevées contre ce funeste projet de PNR à l'image du village de Desges en Haute-Loire. De nombreux habitants sont révoltés par encore plus de nouvelles structures administratives qui s'empilent et qui sont surtout voraces en argent public alors que les cartes grises ont augmenté de façon scandaleuse dans l'ex-région Auvergne.

Au moins 2,5 millions d’€ ont été versés par les collectivités pour encore plus d’études pour ce projet de PNR alors que les petites entreprises locales, les petits commerces, les artisans, les jeunes agriculteurs dont certains voudraient faire du Bio sont dans une détresse morale inimaginable et sont matraqués par encore plus de charges !

Les chambres consulaires (Chambre d'Agriculture, Chambre des Métiers, Chambre de Commerce et d'Industrie) viennent de faire savoir par voie de presse qu'elles trouvaient le projet du Haut-Allier pas assez axé sur le développement économique. Le nouveau président de la nouvelle région AURA a annoncé, le 14 mai, qu'il s'opposait lui aussi à ce projet en militant pour un contrat de territoire déterminant pour l’avenir économique de ces petites communes rurales oubliées par certains grands « intello-fonctionnaires parasites » de notre société.

Fin mai 2016, le site militant d’informations régionales « L’Idiot provincial » demandait à l’association de préfiguration du Parc qui rassemble les Régions Auvergne-Rhône-Alpes et Languedoc-Roussillon, les Départements de la Haute-Loire et de la Lozère, le SMAT du Haut Allier, les Communautés de Communes du Haut Allier et Margeride Est, que soit connue du grand public la ventilation des 2,5 millions d’€.

Depuis, silence radio !

Par cette pétition, nous, citoyen-es de la grande Région AURA (Auvergne-Rhône-Alpes), nous demandons que soit divulguée publiquement la ventilation des subventions déjà attribuées, la dissolution de l’association de préfiguration du Parc sise à Langeac (Haute-Loire) et l’abandon de ce coûteux projet de PNR qui n’a ENCORE rien apporté de positif aux paysages, au patrimoine naturel, aux espaces agricoles et forestiers, aux rivières et lacs ou à nos acteurs économiques si ce n’est que de la paperasse gourmande en forêts donc anti-écologique !

Ce n'est pas contre l'idée de parc naturel régional qu'il faut lutter (Toute action visant à préserver l'environnement et le patrimoine local doit être soutenue) mais plutôt contre la technocratie opaque qui encadre ce type de projet !


Marc-Claude de PORTEBANE, porte-parole
AURA Environnement et Collectif Halte Usine à Poubelles vers Andrézieux-Bouthéon
ZI SUD – Avenue Benoit Fourneyron
42160 ANDREZIEUX-BOUTHEON

aura-environnement@laposte.net

Site militant d'informations régionales :
http://l-idiot-provincial.e-monsite.com/

Grande victoire pour AURA Environnement : Auvergne-Rhône-Alpes (AURA) nouveau nom Région !

1ère grande victoire pour AURA Environnement :

Auvergne-Rhône-Alpes (AURA) a été choisi

par l'équipe régionale de Laurent WAUQUIEZ !

http://www.aura-environnement.com/

Cette appellation sera proposée à l'assemblée régionale du 23 juin prochain.

"C’est le choix du bon sens et de l’évidence", a indiqué Laurent Wauquiez, le président du conseil régional.

L'association AURA Environnement se réjouit de cette décision de bon sens et va pouvoir continuer sa lutte au niveau régional contre le projet d'incinérateur méthanisation/CSR (issu des poubelles de la Loire et du Forez) vers Andrézieux-Bouthéon, contre l'A45, etc...

l'Envol Stadium, le new stade d'Andrézieux-Bouthéon sera juste en face projet Incinérateur Poubelles !

Après CANDIA, LUSTUCRU, le chocolatier NATRAZAHOR FRANCE

refuse de flamber du CSR issu des poubelles dans ses chaudières et

produit vers le stade de foot l'Envol Stadium Andrézieux-Bouthéon ?

And foot 024Hommage a été rendu le week-end dernier à Dorine BOURNETON, la survivante du crash du Mezenc survenu en 1991, devenue pilote de voltige récemment...

And foot 65

....qui donne son nom à la rue qui longe le Stade "L'envol Stadium" à Andrézieux-Boutheon et inauguré par le maire Jean-Claude SCHALK, en présence du maire de Saint-Etienne Gaël PERDRIAU.

Malgré son handicap, Dorine BOURNETON est aujourd'hui pilote. Cette femme de 41 ans est paraplégique. Son avion a également été spécialement conçu pour s'adapter à son handicap. Son défi : vivre une vie la plus normale possible. Elle est maman d'une fillette de huit ans. C'est l'aviation, sa passion, qui lui a pris ses jambes à l'âge de 16 ans. Ils étaient quatre dans l'avion. "On a percuté un flanc de montagne. Je me souviens d'un cri et puis plus rien", raconte la pilote paraplégique au micro de France 2. (France TV Info).

Dorine BOURNETON a du mal à y croire encore (son site internet) qu'une rue soit dédiée à son nom : " La rue habite l'Envol Stadium, un tout nouveau stade qui acceuillera plus de 300 matchs de foot chaque année !".  (Lien : http://www.dorinebourneton.fr/rue-dorine-bourneton.html)

Pas certain que Dorine soit contente que sa rue se retrouve nez-à-nez à la future Méga Usine à poubelles de la Loire qui traitera plus de 156 000 T de déchets ménagers résiduels (DMR) à l'horizon 2030 (Encombrants résiduels : 20 000 T + Autres déchets résiduels  : 10 000 T + OMr + Refus CS : 126 500 T) !

And foot 010Non loin de ce stade flambant neuf, un projet de gigantesque usine à poubelles (TMB - méthanisation -), identique à celle d’Angers ou de Fos-sur-Mer devrait voir le jour à Andrézieux-Bouthéon avec un procédé qui multipliera fatalement les pannes, les incendies, les nuisances graves pour les habitants à plusieurs kms à la ronde (odeurs cadavériques, invasions de mouches).

And foot 046

Ce projet d'Incinérateur CSR vers Andrézieux-Bouthéon répugne même de nombreux élus comme l'ex-adjoint aux sports, l'opposant municipal Jean-Marc PANGAUD, (ici avec son épouse).

Jean-Marc PANGAUD et ses collistiers (Emilie AMORICH, Michel LAROCHE, Françoise DURAND, Marc FESSY) qui n'ont été battus que de 80 voix au 2° tour des dernières municipales de mars 2014) se plaignent de n'être informés de rien par la municipalité d'Andrézieux-Bouthéon à propos de ce projet d'Usine à poubelles et n'ont qu'une SEULE source d'information en venant très souvent à la "pèche aux infos" auprès du Collectif C.H.U.P.A qui se tient également à disposition des footballeurs, entraîneurs, supporters, bénévoles de l'équipe de football ASF.

And foot 43D'ailleurs la liste "Changeons de cap" de Jean-Marc PANGAUD vient de lancer une newsletter mensuelle sur internet à l'adresse des habitant-es d'Andrézieux-Bouthéon (Cap Infos) car la "Pravda" locale "Le Progrès" ne parle absolument plus de ce projet d'Usine à poubelles. Plus aucune information sur les activités du Collectif C.H.U.P.A qui rassemble quand même plus de 10 000 signataires via ses pétitions internet et papier ! La "Pravda" règne en maître en cadenassant l'information sur Andrézieux. Heureusement que des sites comme l'Idiot provincial et maintenant la newsletter de Jean-Marc PANGAUD apportent une autre information aux habitants. Les gens en ont ras-le-bol de cette dictature de l'information où la soupe n'est servie qu'aux élu-es qui ont la main sur le fric pour "acheter" plus ou moins ce genre de "merdias" déjà largement financés par les aides publiques à la presse !

Le sujet de la future Usine à poubelle vers Andrézieux-Bouthéon devrait y être abordé chaque mois avec les statistiques et toutes les infos du Collectif C.H.U.P.A qui attend une déclaration forte du maire Jean-Claude SCHALK afin qu'il se prononce publiquement contre ce projet d'Usine à poubelles qui devrait se construire vers le site de la ZAIN Opéra parc International et ce, non loin de l'usine SEVESO SNF et de ce nouveau stade "l'Envol stadium"...... dont le nouveau parking.....

And foot 037

... est déjà gorgé de boue comme le témoigne cette photo de ces véhicules aux pneumatiques embourbés et complètement salis... le jour de l'inauguration, ce dimanche 15/05/2016 !!!

And foot 38Alors, au lieu de mettre les collectivités en ordre de marche pour une collecte séparée des bio-déchets avec production de gaz, comme l’exige la Loi de Transition Énergétique pour la Croissance Verte (LTECV), on enfournera dans d’immenses tuyaux ou trommels les ordures ménagères en mélange, où elles seront hachées, broyées, additionnées d’eau chaude, chauffées pour accélérer la fermentation.

Ensuite, on en extraira les cartons et plastiques (les fameux CSR) et au lieu de les recycler on les préparera pour l’incinérateur. Et on isolera une « pulpe » de fermentescibles, forcément polluée, envoyée en méthanisation dans les méthaniseurs des stations d’épuration.

Et pour terminer, les résidus liquides de la méthanisation seront en retour séchés et renvoyés en incinération..... dans des usines dont quelques unes alimentaires (Candia, Lustucru...) que le collectif C.H.U.P.A (Halte Usine à poubelles vers Andrézieux-Bouthéon) a contacté et qui ne veulent surtout pas que l'opinion publique sache qu'elles les brûleront dans leurs chaudières.

Mais de toute façon elles n'en veulent absolument pas ! Le tollé médiatique serait tellement dramatique qu'elles ne veulent pas d'un boycott potentiel de leurs produits destinés à la consommation humaine !

Dernier contacté par le le collectif C.H.U.P.A, le chocolatier Natrazahor (140 salariés) implanté à Saint-Étienne et qui fournit la plupart des distributeurs en chocolat équitable : Leclerc, Intermarché, Auchan, Monoprix, Carrefour, et même le britannique Tesco….

Bud reg ii 29

Le directeur de NatraZahor France, (95, rue Jean Huss à Saint-Etienne), Hervé DENICHAUX a indiqué au Collectif C.H.U.P.A qu'il était hors de question de brûler du CSR dans ses chaudières.

Pas question pour NatraZahor France de perdre des clients prestigieux en ces temps de crise économique. "Nous choisissons les producteurs..." (expliquait dans le Figaro, Laetitia Hernandez, membre de l'équipe commerciale de Natrazahor)  et "Nous proposons à nos clients des cacaos de différentes origines. S'ils tiennent à une origine particulière, nous essayons de répondre à leur demande.".

Natrazahor France reçoit à Saint-Étienne de la pâte de cacao qui a été fabriquée en Suisse ou en Belgique par Barry Callebaut et le suisse Pronatec.

Alors que va devenir ce combustible CSR d'Andrézieux-Bouthéon issus des poubelles des 607 219 habitants d'une partie de la Loire s'il ne trouve pas de débouchés autre que les cimenteries situées à des centaines de km ?

WxLa centaine d'industriels soit-disant "gros consommateurs" de CSR (appelé aussi nouveau combustible alternatif) que le Collectif C.H.U.P.A a contacté n'en veulent absolument pas dans leurs chaufferies, économie circulaire ou pas car ils ne veulent pas qu'il y ait de contacts directs ou indirects avec le dégagement de potentielles dioxines et leurs produits - dont certains alimentaires - !

Les soit-disant débouchés CSR via les réseaux potentiels de Saint-Etienne Métropole ou les industriels de la Loire devront être clairement identifiés et le Collectif C.H.U.P.A commence à alerter les populations locales sur les dangers des émanations potentielles comme les dioxines qui sont cancérigènes  !

Par ailleurs, pourquoi les élu-es devraient-ils choisir le terrain le plus cher, celui à 3 M€ ?

Ont-ils autant d'argent à dilapider alors qu'il leur en manquera cruellement pour construire leur autoroute A 45 !!!

Le collectif C.H.U.P.A maintiendra la mobilisation permanente et durable contre l'implantation de la future Usine à poubelles Méthanisation/CSR vers les 2 sites pressentis d'Andrézieux-Bouthéon :

- Site de L'Orme/les Sources (Andrézieux-Bouthéon, Saint-Bonnet-les-Oules, Veauche - en face Usine Seveso SNF)

- Site de la ZAIN Opéra Parc International (Andrézieux-Bouthéon - La Fouillouse - à côté Usine Seveso SNF).

Petit mémo sur les dangers des CSR :

Combustible Solide de Récupération : combustible produit à partir de déchets municipaux desquels ont été préalablement extraits le verre et les métaux; comprimé en briquettes, il est généralement utilisé dans des processus industriels (en particulier en cimenterie).

Dioxines : substances organiques produites lors de processus thermiques, notamment l'incinération de déchets. Véhiculées par l'air, elles se déposent dans l'environnement et se fixent particulièrement sur les graisses, les viandes, les œufs et les produits laitiers; elles peuvent s'accumuler dans l'organisme avec des effets néfastes pour la santé.

Incinération : procédé de traitement des déchets consistant à les brûler dans un incinérateur. Selon ses détracteurs, la valorisation énergétique des déchets a un Impact négatif sur la santé, l'environnement et le climat. Bien que l'émission de dioxines par l'incinération ait été réduite à de faibles niveaux, des rejets élevés peuvent survenir pendant le démarrage et la mise à l'arrêt d'un incinérateur. Une étude de 2004 évaluant une série de publications scientifiques sur les effets sur la santé suggère que l'exposition aux émissions d'incinérateurs peut être associée à une baisse des hormones thyroïdiennes, à des cancers et, dans une moindre mesure, à des malformations congénitales; elle souligne toutefois également que les questions méthodologiques sont source d'incertitude. Des organisations environnementales soulignent que les substances polluantes contenues dans les déchets sont présentes dans les résidus d'incinération (cendres, boues, fumées) et doivent ensuite être mises en décharge, avec des risques pour l'environnement

Un rapport d'une coalition d'ONG indique que les incinérateurs émettent plus de CO2 par MWh que des centrales à charbon, au gaz ou à pétrole, et préconise une réduction des volumes de déchets à la source afin de lutter efficacement contre le changement climatique.

Source : (Valorisation énergétique des déchets, Briefing, Avril 2015 – EPRS – Service de recherche du Parlement européen – Auteur : Didier Bourguignon - Service de recherche pour les députés).

Marc-Claude de PORTEBANE, Porte-parole Collectif ZADiste "Halte Usine Incinérateur CSR vers Andrézieux-Bouthéon"

Chantal LEVEQUE, secrétaire du Collectif

Déguisé en footballeur le Collectif ZADiste C.H.U.P.A trouble inauguration stade La Gouyonnière Andrézieux-Bouthéon !

Plus de 500 tracts distribués par le collectif ZADiste

'Halte Usine à poubelles vers Andrézieux-Bouthéon"

déguisés en footballeurs ce matin inauguration

stade "l'Envol Stadium" !

And foot 044Des anarcho-stal' de Lyon et des écologistes de la région de Saint-Etienne sont venus ce matin aider le Collectif 'Halte Usine à poubelles vers Andrézieux-Bouthéon" (C.H.U.P.A) à distribuer plus de 500 tracts contre le projet d'Incinérateur CSR (Combustible Solide de Récupération issu des poubelles des 600 000 habitants de la Loire et dégageant des dioxines dangereuses pour la santé) vers la zone l'Orme/Les Sources (Andrézieux-Bouthéon, Veauche, Saint-Bonnet-les-Oules) ou la ZAIN Opéra parc international (Andrézieux-Bouthéon-La Fouillouse) d'ici l'horizon 2020.

And foot 036Tandis que les camarades-femmes tractaient aux alentours du stade, les camarades-hommes s'étaient déguisés en "footballeurs" et distribuaient ainsi plusieurs tracts informant les habitants de la région contre le projet de Méga Usine à poubelles Méthanisation/Incinérateur CSR à proximité immédiate de ce stade où jouaient ce matin de très jeunes enfants.

AsfLes ZADistes marxistes du C.H.U.P.A avaient planifié cette "opération-tractage" depuis de longues semaines avec leurs camarades stéphanois et lyonnais de l'Ultra gauche. Pas un mot ne devait filtrer, que ce soit sur internet et surtout pas sur aucun téléphone portable. Certains camarades étaient présents dès la veille et avaient planté la tente dans les bosquets environnants.

And foot 071D'autres camarades profitant de la rigueur semi-hivernale avaient enfilé anoraks à capuche ce qui faisait dire au maire de la commune voisine La Fouillouse, Yves PARTRAT (en reconnaissant certains ZADistes) "Mais qui sont  ces intrus ?".

And foot 053Tandis que Jean-Claude SCHALK, le maire d'Andrézieux-Bouthéon, coupait le ruban de l'inauguration, d'autres élus comme l'opposant de droite Jean-Marc-PANGAUD ou l'élu frontiste Marcel JACOB se marraient devant ses drôles de "footballeurs" aux maillots de toutes les couleurs ou bien emmitouflés et méconnaissables qui diffusaient les tracts contre les dioxines : "L'Incinérateur à poubelles sera à droite d'une usine Seveso, le stade de foot sera à gauche juste en face".

D'ores et déjà, les ZADistes anarcho-marxistes du Collectif C.H.U.P.A annoncent un été "super chaud" sur tout le territoire du SYDEMER (le porteur du projet d'Incinérateur CSR stéphanois) qui représente plus de 600 000 habitants, de Feurs à Bourg-Argental, de Saint-Chamond à Firminy en passant par Saint-Etienne.

And foot 024Fort de sa puissante mobilisation, le Collectif C.H.U.P.A. vient de recevoir l'aide précieuse d'un syndicat "autonome" et d'une association environnementale qui se bat contre les projets éoliens dans la Loire.

Les cadres du Collectif C.H.U.P.A et de la Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux (Lien Facebook : https://www.facebook.com/liguedecombatcontrelescruauteenverslesanimaux/?ref=bookmarks) viennent de fonder l'association AURA Environnement qui a déjà pris pied dans la Drôme vers Valence, vers Lyon et dernièrement dans la région de Vesoul en Haute-Saône.

Au menu d'AURA Environnement : tous les sujets de protection environnementale et de protection animale, car tout n'est pas bon dans le cochon, surtout lorsque l'on "dégrade" son image lors de manifestations dominicales qui donnent la nausée aux protecteurs des animaux de ferme !

And pig 001

Déchets : les marxistes d'AURA Environnement à l'assaut de la région de Vesoul !

L'ultra gauche d'AURA ENVIRONNEMENT

a installé ses campements dans la Haute-Saône

non loin de l'Installation de traitement

des déchets de Noidans-le-Ferroux !

A1808 1Quoi de neuf depuis les derniers résultats de la CSS (Commission de Suivi de Site) ?

AURA Environnement apporte son soutien aux populations locales.

1 Chaudière

Pour 2013, le rapport d'activité annuel rapporte des incidents qui ne sont pas mentionnés dans les rapports trimestriels ; ceux-ci ne parlent que des arrêts techniques.
Toutefois, le rapport du 2ieme trimestre 2013 mentionne en annexe 4 un rapport d'une fuite chaudière le 19 juin 2013 qui a nécessité l’arrêt de l’installation et une intervention technique.
Suite à ce problème, il était question de contrôler toutes les soudures de la chaudière lors de l’arrêt technique d'octobre 2013.
Ce contrôle et ces résultats ne sont mentionnés nulle part.

Par contre, le rapport annuel rapporte que, du 13 au 14 novembre 2013, une nouvelle intervention a eu lieu pour à nouveau réparer des fuites chaudière.
Pour 2014, les rapports des 3 premiers trimestres ne mentionnent aucun incident alors que de nouvelles fuites auraient nécessité des arrêts de l’installation (4 au total avec 16 jours d’arrêt selon nos sources ) !
Qu’en est-il exactement?

Les rapports signalent bien ces fuites, non pas dans le chapitre « incidents, informations utiles durant le trimestre pour l’ensemble du site », mais dans un chapitre intitulé « bilan des mesures en continu et température de combustion, commentaires » pour l’incinérateur.

Des fuites ont été détectées et ont nécessité l’arrêt de l’installation les 19-20 juin 2013, 13-14 novembre 2013, 25-26 février 2014, 11-13 juin 2014, 4-7 juillet 2014 et à nouveau récemment. Ces fuites seraient dues à un défaut de conception ou de fabrication de la chaudière. Des démarches sont engagées auprès du constructeur. Le coût est supporté par la société Idex qui exploite l’installation, dans le cadre du contrat d’exploitation prévoyant la prise en charge de la prestation GER (gros entretien et réparations).

Les pertes d’exploitation (vente d’électricité) n’ont pas été évoquées.

Ce problème n’aurait pour l’instant pas de conséquences sur les factures ordures ménagères des ménages.
Ces fuites répétées entraînent elles des arrêts répétés?  

Oui

Ces arrêts sont ils supportables par le four ?

Oui, (il serait conçu pour !)

Les émissions polluantes sont-elles maîtrisées à ces moments ?

Oui. Lors d’un arrêt, l’alimentation du four est bloquée, des brûleurs maintiennent la température à 850° tant que la combustion n’est pas terminée. Au redémarrage, les brûleurs montent le four en température jusqu’à 850° avant l’introduction des déchets.

Cette température permet de réduire les imbrûlés et la formation de composés toxiques (furanes, PCB, goudrons ou diverses formes de dioxines).

Il s’agit tout de même d’une période critique pour un incinérateur selon la Dreal.

L’activation des brûleurs a entraîné une surconsommation de fioul pour 2013 (90000 litres par rapport aux 55000 litres pour 2012).

La chaudière refroidit les fumées et valorise la chaleur. C’est un élément essentiel de l'installation, surtout quand on a des projets de valorisation de l'énergie résiduelle. L’installation est elle pérenne et à quel coût?

L’objectif est toujours l’amélioration de la valorisation énergétique.

A suivre

Saint-Eienne Métropole invite le collectif CHUPA à s'expliquer sur future gestion déchets de la Loire !

Alors que le président du SYDEMER refuse tout contact :

le président de Saint-Etienne Métropole Gaël PERDRIAU

reconnaît le collectif CHUPA opposé à la future Usine TMB de la Loire

comme partenaire potentiel pour les futures concertations filière/Site !

Zad2 Les zadistes contre le projet de l'unité de tri mécano-biologique

appelés en renfort par les populations locales de Bordères-sur-l'Echez (65)

viendront soutenir le collectif CHUPA si celui-ci le juge nécessaire à Andrézieux-Bouthéon !

Photo Regis Cothias / France 3 Midi-Pyrénées

Ce matin, dans les locaux de Saint-Etienne Métropole, le collectif CHUPA (d'obédience anarcho-marxiste) basé à Andrézieux-Bouthéon savourait une autre victoire : celle d'être ENFIN reconnu comme un interlocuteur efficace dans le dossier de la future gestion des déchets de la Loire mais aussi dans toute la région Auvergne-Rhône-Alpes avec sa méga association en cours de constitution : AURA Environnement.

Ce RDV crucial et d'importance non-négligeable a été obtenu à la force du poignet par le porte-parole du collectif CHUPA, Marc-Claude de PORTEBANE, et ce, après une forte et constante présence militante sur le terrain avec ses camarades de la région d'Andrézieux-Bouthéon mais aussi écologistes du Grand-Lyon.

Le collectif CHUPA représente plus de 9 000 personnes au travers sa pétition (internet et papier) et a réussi, (comme annoncé dans Le Progrès du 14/09/2015), à opérer un maillage total du territoire du SYDEMER (204 communes pour 600 000 habitants) et ce grâce aussi aux recommandations militantes de ses camarades zadistes de Bordères-sur-l'Echez opposés eux aussi à un projet d'usine TMB (UTV 65) ! En effet, comme le titre L'Express "Les "méchants zadistes" sont devenus "sauveurs" puisque des riverains de la banlieue de Tarbes, lassés de ne pas être entendus, ont fait appel à des zadistes pour relayer leur combat contre un projet d'usine de traitement de déchets".

Le collectif CHUPA est venu au secours des populations de la région d'Andrézieux-Bouthéon (qui ne savent rien parce que les élu-es du SYDEMER n'appliquent pas la concertation promise sur le réajustement du choix de sa filière qui doit être entièrement revue) pour implanter une potentielle ZAD (zone à défendre) vers Andrézieux-Bouthéon au nord de Saint-Etienne.

Pour corroborer son discours, le collectif CHUPA avait invité des membres d'une autre association d'opposants basée à Saint-Bonnet-les-Oules qui, eux-aussi, ont vivement reproché au SYDEMER son manque de communication vis-à-vis des populations locales tenues dans l'ignorance.

Le président de Saint-Etienne Métropole, Gaêl PERDRIAU a déroulé ce matin le "tapis rouge" au collectif CHUPA puisqu'étaient également présentes Florence NICOLAS, directrice de la gestion des déchets de Saint-Etienne Métropole et Magali GRETTEAU, directrice-adjointe de cabinet de Saint-Etienne Métropole.

Le camarade porte-parole du CHUPA a demandé que son collectif et les autres associations de la région d'Andrézieux-Bouthéon soient pleinement engagés au sein des structures du vieillissant conseil consultatif du SYDEMER afin de donner leurs avis constructifs sur le projet d'Usine à poubelles si un des deux sites (l'Orme/les Sources ou la ZAIN Opéra Parc International) étaient retenus dans les prochains mois.

Le camarade porte-parole du CHUPA, Marc-Claude de PORTEBANE, a demandé plus de transparence dans la communication du SYDEMER qui ne communique pas avec les forces populaires du Forez-Sud opposées à la méthanisation de nos poubelles en indiquant "Nous sommes obligés de mendier l'information à droite et à gauche alors que le SYDEMER fait travailler un bureau d'études, le cabinet Merlin, avec l'argent du contribuable ! Le SYDEMER ne tient pas à jour son site internet financé par l'argent de nos impôts ! Le collectif CHUPA a vu toutes les portes des EPCI du Forez-Sud se fermer de façon inadmissible parce qu'il osait demander leur avis aux élu-es du peuple de base qui n'ont pris aucune délibération dans leur communes respectives sur le choix du site de la future Usine à poubelles, sur le recadrage de la nouvelle filière des DMR, sur également le recadrage du coût du traitement des DMR à l'horizon 2030 que ce soit au niveau du CSR - Combustible solide de récupération - ou de la méthanisation !).

Le collectif CHUPA a indiqué que le coût actuel du traitement des déchets du Sud-Loire oscillait entre moins de 75 €/T à moins de 115 €/T, en pointant le doigt sur les futures finances de Saint-Etienne Métropole qui sont pratiquement dans le rouge et que le projet de future Usine à poubelles constituerait - au bas mot - un investissement colossal de plus de 105 M€ avec un coût net de pas loin de 140 €/T HT à la charge du contribuable qui n'en peut plus de supporter de nouvelles taxes !

Présent également dans la région de Valence (Drôme) pour épauler les associatons locales environnementales, le collectif CHUPA qui est en train de constituer un vaste collectif d'élu-es et d'associations entend démontrer aux habitants du Forez que SEULE ne paie que la mobilisation par une action directe efficace et permanente face à des élu-es puissants qui ne partagent rien, à l'image du SYTRAD, que les camarades livronnais connaissent par coeur et ce, depuis plus de 10 ans !

Le SYTRAD de Valence ou le SYDEMER de Saint-Etienne ne comprennent qu'un seul langage : la détermination dans le respect de la République qu'ils foulent à leurs pieds par leur arrogant mépris !

Ce qui n'est pas le cas du président de Saint-Etienne Métropole, Gaël PERDRIAU, qui est un homme intelligent et fin stratège, lui !

Ne lâchons rien, camarades !

Paul TOP

 

 

 

Le président du SYDEMER veut imposer aux autres communes ce qu'il refuse dans la sienne...à Roche-la-Molière !

Agm 034 2 jpg aAprès la victoire du Collectif CHUPA sur le choix de site

l'agitation fébrile gagne le SYDEMER de Saint-Etienne qui

veut refiler son usine à poubelles aux autres communes !!!!

Nous avons vu lors d'un précédent post comment s'était déroulé le conseil consultatif du SYDEMER de Saint-Etienne qui n'a jamais daigné donner réponse à l'artisan de la victoire : le collectif CHUPA, d'essence écolo-marxiste mais composé de plusieurs centaines de personnes de toutes sensibilités et écoeurées d'avoir à saisir la CADA pour obtenir une copie d'études pourtant financées par l'argent de nos impôts...

Cada chupa 001

Le 15/01/2016, le porte-parole du collectif CHUPA, Marc-Claude de PORTEBANE,

demande au SYDEMER de respecter son engagement à communiquer

en toute démocratie directe avec les populations locales !

Cada chupa b 001

..... ou être tenues dans l'ignorance totale, hormis les quelques communiqués de presse à sens unique distillés par le media dominant "Le Progrès" qui se fait acheter des pleines pages de pub ou d'abonnements par les communes via son agence de pub "Publiprint" comme nous l'avons relevé ici à Andrézieux-Bouthéon !!!!

Publiprint 001

Après les attentats contre "Charlie", peut-on parler encore de démocratie dans notre pays lorsque l'on voit les pressions financières des élu-es ou leur comportement anti-démocratique quand des collectifs ou des groupes de personnes ne sont pas de leur avis ?

La Tribune/Le Progrès continue à ignorer les principes mêmes de la démocratie ! Même l'élu de l'opposition d'Andrézieux-Bouthéon, Jean-Marc Pangaud, se dit "victime" d'iniquité ! Le Progrès roule-t-il pour ses lecteurs ou est-il la courroie de transmission des élu-es ????

Est-il nomal que l'édition du Progrès de l'Ondaine ait droit à de multiples billets sur les déchets alors que l'édition d'Andrézieux-Bouthéon la ferme sur les actions de notre collectif ?

Publiprint 2L'agence du "Progrès" d'Andrézieux-Bouthéon se comporte en unique "baronnie" de l'info en ne laissant que la part belle à la commune. C'est cela la démocratie ? Est-il normal que le collectif CHUPA ait dû attirer l'attention des actionnaires du "Progrès", dont le Crédit mutuel ou la famille Lignac sur ce parti pris inadmissible ?

Le SYDEMER ne tenait absolument pas faire preuve de démocratie directe pour relever le débat sur la politique des déchets dans le Forez-Sud en n'élargissant pas son consultatif au Collectif CHUPA pour la simple et bonne raison qu'il y avait risque certain de polémique directe sur les choix du/des sites consolidés par le cabinet MERLIN et ses nombreux juristes !

Depuis plus d'un an, le SYDEMER n'a eu de cesse de "bloquer" toutes les initiatives louables et démocratiques désirées sur le plan intellectuel et technique avec le collectif CHUPA.

La stratégie du SYDEMER de blocage total du collectif CHUPA a été la suivante :

- Repérer les appels du Collectif CHUPA au standard des EPCI pour l'empêcher d'avoir un contact direct avec les élu-es, agents des collectivités en charge de l'environnement ...

- Ne donner aucune réponse directe mais faire dévier automatiquement les appels du collectif CHUPA vers le SYDEMER...

- Bloquer ENSUITE le Collectif CHUPA auprès du SYDEMER (en branchant souvent le répondeur) et après lui refuser toutes demandes de RDV, de concertation (comme promis par le SYDEMER sur son site internet sur le choix du site de la future Usine à poubelles), l'empêcher surtout d'avoir accès aux informations sur le choix du site ou de la filière afin qu'il n'y ait surtout pas de contradiction.

- Repousser plusieurs fois les RDV sous X prétextes, donner un RDV en mairie de Roche-la-Molière et non pas au siège du SYDEMER.

Le collectif CHUPA qui représente plus de 9 000 personnes a été systématiquement mis à l'écart de façon dégueulasse de toute information sur le projet du SYDEMER et a dû se battre tout seul pour avoir la vraie information !

C'est cette dictature de l'information que le collectif dénonce alors que certains élu-es conduisent des listes pseudo-démocratiques dans leurs communes respectives !

Des pressions ont été exercées contre nos camarades écologistes qui ont été convoqués chez les flics, tout a été fait pour salir et traîner dans la boue le Collectif CHUPA, nos pétitions ont été interdites dans les mairies de Saint-Bonnet-les-Oules ou de Sainte-Foy l'Argentière et aussi ailleurs, nos pétitions version papier ont été volées ou déchirées, des pressions ont été faites contre ceux qui prenaient nos pétitions papier, l'accès aux voeux du maire de Saint-Etienne Métropole nous a été refusé après en avoir fait poliment la demande, la communication d'informations a été refusée au Collectif qui n'a pas hésité à démontrer qu'une association (La Fouillouse protégée) dite de "défense de l'environnement" était en fait financée par la mairie de La Fouillouse.... dont le maire est au SYDEMER, ladite association allant comme par hasard dans le sens du choix du SYDEMER en faveur du TMB alors qu'elle est membre de la FRAPNA et in fine de la FNE qui est totalement opposée au TMB, la presse locale d'Andrézieux-Bouthéon a tout fait pour saboter les communiqués de presse du Collectif, et.....

De Sivens à Notre-Dame-des-Landes, de Saint-Barthélémy-de-Vals à Bagnolet, de Bordères-sur-l'Echez à Saint-Barthélémy d'Anjou, de Romainville à Fos-sur-Mer, ces aléas, les militants du Collectif CHUPA les connaissent parfaitement.

Partout, c'est la même chose. Les élu-es se comportent en fossoyeurs de la démocratie. Ils méprisent le peuple. Ils avancent leurs dossiers avec des bulldozers avec l'argent des contribuables qu'ils dilapident sans complexe. Que ce soit dans le domaine des "Déchets", du "nucléaire" ou des "Lignes THT" par exemple.

Nos camarades de Bordères-sur-l'Echez ont monté leur ZAD et ils ont le soutien massif des populations locales. Ils ont donné de bons conseils au collectif CHUPA : surtout ne rien lâcher !

AURA Environnement

AURA Environnement déclare la guerre au projet autoroute A45 !

Auvergne Rhône-Alpes Environnement (AURA)

mènera une lutte implacable

contre tous les projets visant à se servir de l'A45

comme plateforme de pollution supplémentaire !A45 027

Communiqué de presse :

AURA Environnement a décidé de lever et de souder les masses en renouant avec la symbolique marxiste-léniniste propre à l'organisation strictement politique des FARC.

Nous appelons tous nos camarades à soutenir toutes les associations locales opposées à ce projet d'autoroute et à prévoir d'organiser vers Andrézieux-Bouthéon/La Fouillouse dans la Loire le début de la résistance avec la création d'une méga ZAD face à ce projet polluant supplémentaire.

Alors que les caisses de Saint-Etienne Métropole sont vides et que celles de la région AURA (Auvergne/Rhône-Alpes) ne sont guère reluisantes, AURA Environnement dénonce le plan de financement estimé à 1, 2 milliards d'euros que devront supporter en grande majorité les contribuables de la nouvelle région Auvergne-Rhône-Alpes (Etat 430 M€, Saint-Etienne Métropole et le Département de la Loire une somme identique répartie à part égales + 100 M€ de la nouvelle région Auvergne-Rhône-Alpes afin de "soulager ces deux collectivités locales"..... à condition que ces dernières s'engagent financièrement. Le solde devant être réglé par le concessionnaire choisi - Vinci - qui percevra ensuite les péages de l'A45).

Pour gagner encore plus de fric, de La Fouillouse dans la Loire à Brignais dans le Rhône, ils sont prêts à faire payer ENCORE les contribuables/usagers en détruisant encore plus de terres boisées, de terres agricoles, de villages ...alors que l'actuelle A 47 étant gratuite mériterait de plus amples aménagements entre Saint-Chamond et Givors !

AURA Environnement apporte son soutien aux élu-es et aux habitant-es des communes de Chaussan, Givors, Saint-Laurent d'Agny, Saint-Jean-de-Touslas, de Sainte-Catherine, de Saint-Sorlin, de Montagny, de Messimy, de Mornant, de Taluyers, de Thurins, de Soucieu-en-Jarest, de Vaugneray ainsi qu'aux autres villages qui ne se sont pas encore mobilisé-es.

Le projet A45 serait une catastrophe sur le plan économique, agricole et environnemental : en effet, qui peut croire que seulement 2800 habitants seraient concernés par les nuisances de l'A45 alors que cette autoroute couperait en deux la commune de La Talaudière.

Tout le monde sait aujourd'hui qu'un kilomètre d'autoroute correspond à un territoire d'environ 10 ha : c'est donc plus de 400 hectares qui seront enlevés à des zones fruitières, maraîchères, viticoles ou naturelles protégées. Pour satisfaire des intérêts de quelques industriels, l'agriculture de toute une région qui mérite d'exister et d'être soutenue serait sinistrée sur une bande de 8 à 10 kilomètres de largeur à cause de la pollution propagée par les gaz d'échappement.

De l'A45 au projet d'Usine à poubelles vers le site de l'Orme/Les Sources à Andrézieux-Bouthéon, ne laissons pas la nouvelle région AURA (Auvergne-Rhône-Alpes) devenir une catastrophe économique, environnementale et animale !

Rejoins nos camarades zadistes : http://www.aura-environnement.com/

Aa200 1
 

A1827