Assemblée Nationale

UEFA Euro 2016 Saint-Etienne : explosion spéculation des piaules avec les profiteurs d'Airbnb !

9 Nuits pour 2 personnes soit 3186 € à Saint-Etienne :

l'Idiot provincial vous propose un voyage dans

la communauté des spéculateurs stéphanois et région !

Rap dnd 361

"Bienvenue à la maison" Lol !

Le championnat d'Europe des nations de football 2016 se tiendra en France du 10 juin au 10 juillet. Pour la première fois, il regroupe 24 équipes.

Airbnb est une plateforme communautaire de location et de réservation de logements de particuliers fondée en 2008 par les américains Brian CHESKY et Joe GEBBIA. Ce site Internet contenait en 2015 plus de 1,5 million d'annonces dans 34 000 villes et 192 pays. Basée à San Francisco, la société est détenue et exploitée par Airbnb Inc.

Airbnb permet à des particuliers de louer tout ou partie de leur propre habitation comme logement d'appoint. Le site offre une plateforme de recherche et de réservations entre la personne qui offre son logement et le vacancier qui souhaite le louer. De la création en novembre 2008 jusqu'en juin 2012, plus de 10 millions de nuits ont été réservées sur Airbnb.

EN janvier 2016, l'assemblée nationale modifie le projet de loi pour une République numérique avec l'amendement n° 376, ajoutant un article 23 bis et ter rendant passible de prison, de fortes amendes et même d'expulsion de son logement toute personne louant son bien sur une plateforme telle qu'Airbnb sans avoir l'autorisation écrite de son propriétaire. L'amendement est notamment défendu par la députée PS Sandrine MAZETIER.

Rap dnd 368

Alors que le projet de loi El Khomri pénalisera les travailleurs,

les profiteurs du système libéral s'en mettront plein les "fouilles" !!!

Un propriétaire est en principe libre de louer son logement sur Airbnb pour une courte durée. Cependant, lorsque cette location dure moins de 90 jours et correspond à une période touristique qui varie selon les villes, celle-ci peut être considérée comme une location saisonnière régie par plusieurs critères :

  • Si le logement loué est une résidence secondaire citadine, la location est alors considérée comme un usage commercial de logement et le propriétaire doit enregistrer un changement d'usage à sa mairie (lorsque la ville dépasse les 200 000 habitants).
  • Est considérée comme chambre d'hôtes, toute partie d'un logement principal louée par son propriétaire. Celui-ci ne peut alors pas louer à plus de 15 personnes et doit se limiter à la location de 5 chambres.

La mairie de Paris critique principalement la spéculation financière que provoquent les plateformes de location en diminuant les surfaces d’habitation dans la capitale. À Paris, les services de protection des locaux d'habitation luttent contre les résidences secondaires transformées illégalement en locations meublées touristiques. En 2013, 420 logements ont été contrôlés.

A Berlin, Airbnb est déclarée personna non grata : les conditions de location des meublés touristiques à Berlin ne vont pas s'assouplir. Le tribunal administratif de Berlin a débouté mercredi quatre propriétaires contestant l’interdiction de location de leur logement via des plateformes comme Airbnb, en vigueur depuis le 1er mai dans la capitale allemande, censée lutter contre une concurrence déloyale entre les habitants et les touristes.

Aux USA, la grogne gagne du terrain. 1.000 dollars (885 euros) par jour et par logement. C’est le montant de l’amende que menace d’infliger la ville de San Francisco à Airbnb, la populaire plate-forme de location de court durée entre particuliers.

Selon Europe 1 (06/05/2016) : "L’offre de logement sur le site Airbnb a été multipliée par 3,5 en moyenne sur la durée de la compétition tandis qu'elle est en hausse de 50% chez Abritel, le sponsor officiel de l’UEFA.... Le nombre d'annonces s'est multiplié à l'approche de l'Euro 2016....Certains particuliers espèrent gagner plus de 2.000 € en un mois et demi....".

En France, c'est une véritable passoire : "Quand vous croyez séjourner chez Fabien et que vous réalisez qu'il y a 142 appartements à son nom sur Airbnb, on n'est plus dans une économie du partage!», lance Laurent Duc, président de la branche l'hôtellerie de l'UMIH, première organisation patronale en France. Parlant «d'industrialisation», «concurrence déloyale», «tromperie», «économie grise» et «publicité mensongère» à propos du slogan «Bienvenue à la maison» utilisé par Airbnb, les professionnels sont vent debout contre l'expansion des sites de location d'appartements entre particuliers" (Le Figaro 22/10/2015).

Dans un rayon de 100 km de Saint-Etienne, les annonces alléchantes et les prix ont explosés de façon vertigineuse.

Que fait le fisc ?

"On va tous se barrer en Russie comme GéGé DEPARDIEU" nous confiait ce matin un hôtelier de la région stéphanoise qui en a ras-le-bol de cette concurrence déloyale !

Loi El-Connerie : l'approvisionnement #Essence en AURA bientôt perturbé blocage Syndicats transports routiers !

Bientôt la totale "mai 68" en France :

grève des collectes déchets et de fonds

et blocages des transports routiers ?

Aa650

Le Nord de la France, Nantes, Caen, Marseille et surtout Bordeaux. Sans oublier non plus les ports du Havre et de Nantes-Saint-Nazaire. Les routiers sont sur le pont ce lundi et ont prévu plusieurs opérations de blocage pour protester contre « la loi Travail ».

>> Le point sur les grèves dans les transports cette semaine

Et ce n’est que le programme de lundi. La grève est reconductible et « c’est surtout ce mardi que les choses sérieuses commencent », précise Patrice Clos, secrétaire général de FO Transports, l’un des trois syndicats impliqués dans le mouvement avec la CGT Transport et l ’Union syndical Solidaires Transports. Nous n’avons pas eu tous les retours des assemblées générales qui se sont tenues en région. Il y aura d’autres actions et même Ile-de-France. »

Des blocages aussi à Paris

 

François Girodon, secrétaire nationale de l’Union syndicale Solidaire Transports (UST), confirme à 20 Minutes : « Il a été dit que la région Ile-de-France serait épargnée. Mais nous serons très tôt ce mardi matin dans le 12e arrondissement où nous avons prévu de bloquer les dépôts de marchandises en face du Musée des arts forains. Nous allons mettre toutes nos forces dans cette action ».

Les routiers ont dans le collimateur la réduction de la majoration des heures supplémentaires à 10 % que permettrait la loi Travail, alors qu’elles sont majorées actuellement à 25 % ou 50 %, au-delà de 186 heures travaillées. « Les routiers ont des rémunérations très faibles, explique Patrice Clos. On est à 10 € de l’heure lorsqu’on commence dans le métier. C’est quelques centimes au-dessus du SMIC. Ce sont ces heures supplémentaires qui nous permettent d’arrondir nos fins de mois. Un routier en fait en moyenne une cinquantaine par mois. » FO évalue le manque à gagner pour les routiers entre 300 et 2.000 euros par an.

François Girodon pointe d’autres dangers contenus dans cette loi. A commencer par la primauté des accords d’entreprises sur les accords de branche. « Les routiers sont protégés par les accords de branches, les conventions collectives. C’est bien plus compliqué d’assurer cette protection dans l’entreprise. Le risque, c’est qu’en faisant du chantage à l’emploi, le patron puisse arriver à faire passer à peu près tout : les heures de conduites, les heures de repos… »

« Cette loi Travail instituera du dumping social franco-français »

 

Patrice Clos et François Girodon en arrivent alors à la même conclusion. « Cette loi Travail instituera du dumping social franco-français ». « Les grands groupes du secteur n’ont pratiquement déjà plus de conducteurs à eux, mais font de la sous-traitance. Cette loi El Khormi est une porte ouverte à de la sous-traitance en cascade. Et pour décrocher les contrats, il faudra toujours être moins cher que l’autre », précise Patrice Clos.

Que le gouvernement ait saisi l’article 49-3 n’est pas en mesure de décourager les syndicats de transports. « Le projet de loi a encore beaucoup de chemin à faire, poursuit Patrice Clos. Le texte doit encore passer au sénat puis revenir à l’Assemblée nationale. Et puis même votée, une loi peut être annulée. »

Elargir le mouvement à l’approche de l’Euro

 

A FO comme à l’UNST, on se dit en mesure de tenir des blocages au moins toute la semaine. « Mais l’objectif reste le retrait de la loi « travail », et nous essaierons de faire adhérer au mouvement d’autres syndicats de transports pour y arriver », assurent Patrice Clos comme François Girodon. La grogne pourrait ainsi s’élargir aux secteurs des transports collectifs, de la collecte des déchets, de la collecte de fonds… Le tout à quelques semaines del’Euro 2016, qui démarre le 10 juin.

Avec 20 Minutes

Fichage : le député André Chassaigne a interrogé le ministre de l'économie sur la qualité des prestations de téléphonie !

HALTE aux inscriptions sans contrôle

du GIE "PREBVENTEL"

pour « impayé » et « anomalie » !

Les opérateurs de téléphonie ont mis en place un groupement d'intérêt économique nommé Preventel. Cette base « prévention des impayés » rassemble les identités des abonnés qui, au terme d'un processus de recouvrement, n'ont pas honoré leur dette envers un opérateur de téléphonie membre du GIE.

Deux motifs existent : « impayé » et « anomalie ». Les inscriptions sont enregistrées par les sociétés membres du GIE, sans autre contrôle. Cependant, force est de constater, au regard de la masse de clients très mécontents de leur opérateur, que les motifs d'impayés peuvent être multiples. Le consommateur n'a parfois d'autre choix que de suspendre le paiement pour défaut de téléphone ou de réseau. Cette action ultime fait souvent suite à de nombreuses réclamations restées vaines, trop souvent sur des plateformes décentralisées à l'étranger n'ayant ni compétence technique pour résoudre le problème du client, ni responsabilité afin de trouver une solution commerciale censée satisfaire ce dernier. Ces difficultés sont aussi dues à la multitude de sociétés vendant de la téléphonie et les graves manquements de qualité de certains de leur service.

Aussi, serait-il judicieux de porter à la connaissance du consommateur l'efficience de telle ou telle société. Les consommateurs ne pouvant pas créer un GIE à l'instar des opérateurs, le recensement des dysfonctionnements et tromperies de ces sociétés doit être effectué par un service indépendant des grands groupes de téléphonie, qui eux aussi ne sont pas exempts de mauvaise qualité de service. Il lui demande d'instaurer une base de données permettant aux clients de connaître la qualité de tel ou tel opérateur de téléphonie et de soumettre la base Preventel à une autorité indépendante de contrôle.

Question publiée au JO le : 26/08/2014 page : 7097

La Confédération des Chocolatiers, Confiseurs, Biscuitiers de France voit rouge face au projet de loi d’étiquetage alimentaire

Le gouvernement veut-il inscrire

le CHOCOLAT

au rang des NUISIBLES ?

Aa66

Les fabricants rejettent en bloc ce système d’étiquetage. L’Association nationale des industries alimentaires (Ania) s’oppose ainsi à la « mise en place de tout dispositif simpliste et partiel visant à discriminer les produits par une couleur ou une note ».

La classssification des produits se fera en cinq couleurs : du vert pour ceux qui présentent la meilleure qualité nutritionnelle au rouge pour les moins bons, en passant par le jaune, l’orange et le rose.

PETITION :

"A l'attention : de Madame Marisol Touraine - Ministre des Affaires Sociales et de la Santé

Madame la Ministre,

La future loi de Santé Publique envisage de donner aux aliments une note nutritionnelle sous forme de logo.
Ainsi, le chocolat serait systématiquement marqué d’un code rouge, les confiseries d’un code rouge fluo, et donc déconseillés à la consommation!

La Confédération des Chocolatiers, Confiseurs, Biscuitiers de France y est fermement opposée.
Pourquoi aucun retour d’expérience n’est fait sur l’échec cuisant des Etats Unis qui ont essayé de mettre en place cette même mesure depuis 40 ans ?

Pourquoi mettre à l’index tel ou tel produit, plutôt que d’éduquer ?

Comment ignorer l’ensemble des études et des vertus du chocolat contre l’avis d’un seul et unique rapport ?

Un projet de loi à l’encontre des capacités d’appréciation de chacun et des qualités prouvées du Chocolat. Ce projet de loi est :
- contraire aux recommandations des nutritionnistes
- contraire au rôle de la famille: cessons de nous infantiliser
- contraire à l'éducation alimentaire
- contraire aux essais réalisés aux Etats Unis et en Europe du Nord
- contraire au rapport scientifique de l'ANES de 2010
- contraire aux travaux sur le chocolat noir
- contraire aux bénéfices prouvés du chocolat sur le psychisme
- contraire à la culture alimentaire française basée sur la convivialité, le plaisir, les repas structurés

Un tel étiquetage ne fera reculer en rien l’obésité ou le diabète car :
- Le chocolat ne fait pas grossir*!
- Les chocolats ont un index glycémique bas, ils font peu sécréter d’insuline, hormone qui favorise le stockage des graisses*
- Les polyphénols de cacao diminuent la formation de cellules graisseuses (Min 2013)
- Les polyphénols diminuent l’inflammation (Gu 2013) Les études scientifiques ne montrent pas de corrélation entre la consommation de chocolat et la corpulence*
- Les obèses ne mangent pas plus de chocolat que les personnes de poids normal.*

*Il ne s’agit ici que de quelques exemples tirés du livre « Les vertus santé du chocolat – VRAI/FAUX sur cet aliment gourmand » paru en 2014 aux Ed. EDP Sciences et dont l’auteur est le Docteur Hervé ROBERT, Médecin nutritionniste, ancien enseignant à la Faculté de Médecine de Paris.

Que veut le gouvernement ?
- Inscrire le CHOCOLAT au rang des NUISIBLES ?
- Paralyser le dynamisme économique et la créativité des chocolatiers français ?
- Voir disparaître 4 500 ARTISANS chocolatiers confiseurs français qui emploient près de 15 000 salariés chaque année ?


L’appel des Chocolatiers et Confiseurs:
- Les Chocolatiers Confiseurs de France S’INDIGNENT face à une mesure aux conséquences désastreuses pour leur profession
- Les Chocolatiers Confiseurs de France veulent s’inscrire dans une démarche de PRÉVENTION POSITIVE basée sur l’EDUCATION du consommateur
- Les Chocolatiers Confiseurs de France refusent l’infantilisation des adultes
- Les Chocolatiers Confiseurs de France SE MOBILISENT pour la défense du CHOCOLAT, l’aliment du BONHEUR par EXCELLENCE.

La préconisation est une prévention positive, basée sur l’éducation du consommateur et sur les valeurs du repas français inscrit par l’Unesco en 2010 au Patrimoine immatériel de l’Humanité : partage du plaisir, du goût et des saveurs, et qualité des produits.

La vision constructive et positive de notre demande :
Aujourd'hui, le seul support d’appui à l’orientation de cette réforme de santé est le rapport du Pr Hercberg qui préconise des mesures insensées en matière de nutrition.
Les professionnels de l'alimentaire n'ont pas été consultés, ni invités aux débats et nous souhaitons que les échanges se poursuivent avec leur concours avant que le projet de loi soit soumis à l'Assemblée Nationale.

L’ambition de cette pétition est de prouver le bon sens de notre action, d’échanger et de construire ensemble les informations pertinentes à communiquer aux consommateurs.
Après la lettre ouverte de Monsieur Tanguy Roelandts, notre président, nous espérons que cette pétition de ralliement sera le fruit d’une action conséquente.

Nous vous prions de croire, Madame la Ministre, à notre très haute considération."

---------------------------------------------------------------------------------

Rejoindre le mouvement sur les réseaux sociaux :

https://www.facebook.com/leschocolatiersvoientrouge

https://twitter.com/voientrouge

Pétition :

http://www.mesopinions.com/petition/sante/chocolatiers-rouge-face-projet-loi-etiquetage/12536

----------------------------------

Numerisation0011 7

---------------------------

LE FOURNIL

-Aa82

Le Rayon chocolat tient une place très importante toute l'année.

Tous nos chocolats sont des chocolats Valrhona pur beurre de cacao.

Ils sont présentés sous diverses formes : verrines, ballotins, boîtes.

5, place Sully – 63400 Chamalières

Du mardi au samedi de 6h30 – 13h, 15h – 19h30

le dimanche de 6h – 13h

Ouvert les jours fériés ---- Tél. : 04.73.37.60.70

-------------------------

PETITION : STOP au projet de décret du gouvernement AYRAULT autorisant les élevages de 450 à 2000 porcs sans enquête publique à partir du 01/01/2014

MERCI DE SIGNER EN MASSE NOTRE PETITION !

SCANDALE : Le cadeau d'AYRAULT, des socialos et des Verts

offert sur un plateau au lobby de l'élevage du cochon intensif :

au 01/01/2014 plus aucune enquête publique

pour les constructions de porcheries intensives

passant de 450... à 2000 porcs !!!

On se souvient que le 28/06/2010, Marylise LEBRANCHU, pas encore ministre du gouvernement AYRAULT, mais députée du Finistère, avait écrit au président de l'association écologiste "Eau et Rivières de Bretagne" en lui disant tout le mal qu'elle pensait de l'amendement déposé par le député UMP des Côtes d'Armor, Marc LE FUR, par ces mielleuses paroles "Il est évident que le groupe socialiste demandera le retrait de cet agrément qui serait un recul considérable en matière d'environnement dans un contexte de mise en place de lutte contre la prolifération d'algues vertes sur nos plages et l'augmentation du taux de nitrates dans les eaux bretonnes"!!!

Le président des amis du cochon à l'assemblée nationale et député LE FUR voulait faire voter une cochonne idée : FAIRE PASSER DE 450 A 2000 le nombre de cochons à partir duquel l'éleveur doit demander une SIMPLE autorisation pour construire sa porcherie.

A l'époque, devant le tollé des élus bretons de gauche, avec à leur tête le président de la Région Bretagne, Jean-Yves LE DRIAN, qui demandait le retrait de cet amendement "démagogique et dangereux", le gouvernement FILLON avait fait nette marche arrière, abandonnant LE FUR au fur et à mesure de la levée de boucliers contre tous nouveaux cadeaux aux éleveurs de porcs qui détruisent l'environnement.

Trois ans plus tard, le 1er ministre, Jean-Marc AYRAULT, reprend à son compte, sous la forme d'un décret, la funeste proposition de LE FUR puisque la semaine dernière, Matignon a mis en ligne ledit texte pour "consultation publique", au nom du fameux "Choc de simplification des procédures" si cher à ce gouvernement, (où les écolos d'EELV font mauvaise figure de simples figurants) exit l'obligation faite aux éleveurs de se soumettre à une enquête d'utilité publique (dans le cadre des installations classées pour la protection de l'environnement - ICPE - ) et à une étude d'impact sur l'environnement dès lors que le projet d'élevage (le plus souvent intensif) dépasse le seuil des 450 porcs.

Désormais, pour construire une porcherie de 2 000 cochons, il suffira de faire une simple déclaration à la préfecture du coin, et comme cela les populations locales concernées par les différentes nuisances n'en sauront strictement rien.

L'idée d'alléger les règles d'ouverture d'une porcherie figurait depuis avril au menu du "Plan stratégique pour la filière porcine française" lancé par le gouvernement avec le soutien actif du patron de la Fédération nationale porcine pour faire, ainsi, avaler la pillule aux bobos-écolos.

En effet, si il y a la "crise" du cochon et que nous serions bien moins compétitifs que nos voisins, ce serait de la faute à Bruxelles et de ses normes ennuyeuses qui empoisonneraient la vie de nos si "sympathiques" éleveurs... si "attendris" au malheureux sort des porcs élevés dans ces immondes "Goulags à cochons"

Ni Marylise LEBRANCHU, ni Jean-Yves LE DRIAN n'ont pipé mot à ce "méga cadeau" d'AYRAULT au lobby du cochon, alors que la France a été condamnée, en juin, par la Cour de justice de l'Union européenne pour non-respect de la directive Nitrates et qu'elle est en train de négocier pour éviter l'amende de plusieurs dizaines de millions d'euros qui lui pend au nez avec une astreinte qui pourrait atteindre plus de 100 000 euros par jour.... à la charge du contribuable.

Par la présente pétition, nous demandons au président François Hollande de revenir sur ce projet de décret et de durcir les conditions d'autorisations pour les constructions ou les extensions de porcheries de plus de 450 porcs conformément aux orientations de l'Union Européenne !

Notre dernière pétition et nos actions CONTRE le projet d'extension et de construction de la porcherie de Chirat l'Eglise dans l'Allier, en Auvergne, doivent nous permettre de faire entendre nos voix, partout en France, POUR la défense des conditions de vie décente des porcs, POUR la défense de notre environnement, POUR le respect de directive Nitrates et ce, nonobstant le forcing du lobby porcin qui ne pense qu'à passer "en force" pour nous imposer ce qu'on ne veut ABSOLUMENT pas au Danemark (impossible de construire une porcherie à moins de 350 m d'une zone urbaine, contre seulement 100 m chez nous) ou en Hollande, où l'on trouve le même nombre de cochons au mètre carré qu'en Bretagne (il est STRICTEMENT interdit sur les 3/4 du pays d'installer ou d'agrandir une porcherie) !!!

STOP au projet de décret du gouvernement AYRAULT autorisant les élevages de 450 à 2000 porcs à se multiplier sans enquête publique à partir du 01/01/2014 !

Marc-Claude de PORTEBANE

Rue 89 flingue l'avocat du diable Gilbert Collard

Sous la robe 10/01/2013 à 19h26

Que vaut vraiment

le « célèbre avocat » Gilbert Collard ?

Nolwenn Le Blevennec | Journaliste Rue89

Pas toujours bien entouré, parfois absent, « réconfortant »... Le très médiatique Me Collard, par ailleurs député FN du Gard, est controversé dans sa pratique d’avocat.


Gilbert Collard, dans son bureau à l’Assemblée nationale, le 8 janvier 2013 (Audrey Cerdan/Rue89)

Gilbert Collard va sûrement lire cet article, consacré à la pratique de son métier, avec attention. Ces dernières semaines, il a « entendu » des choses et il soupçonne Rue89 de préparer un papier très à charge contre lui.

Avant les fêtes, il a même fait de l’intimidation douce sur Twitter, nous reprochant publiquement de nous comporter de façon subjective, en « police judiciaire ».

Voici comment @rue89 enquête pour faire un article en toute objectivité ! D’autres témoignages suivront…gilbertcollard.fr/2012/12/13/les…

— Gilbert Collard (@GilbertCollard) Décembre 13, 2012

Au téléphone, il me dit que l’un de ses clients m’a enregistrée, ce dont je doute. Dans son bureau, ce lundi, il a mis un magnétophone sur la table au cas où il en aurait « besoin pour un procès » en diffamation.

Plusieurs clients et confrères ont accepté de me répondre sur ses pratiques d’avocat de 65 ans, qui a plus de vingt ans de carrière derrière lui.

1

Des collaborations... légères

Collard a quatre associés et une dizaine de collaborateurs. Il plaide une partie infime des dossiers qu’il reçoit. Avant, il ne prenait pas la peine de dire à ses clients qu’il ne plaiderait pas lui-même, maintenant il le précise.

Les collaborateurs ne sont pas toujours à la hauteur. Premier coup de fil, première histoire. Erwan Guiziou est l’un des fondateurs de la société brestoise Julou Compagnie, qui fabrique des T-shirts imprimés 29. En 2006, il a été attaqué par Bil Toki, éditeur basque de la marque 64. Quand on l’appelle pour lui parler de Gilbert Collard, il nous dit de prendre garde à la diffamation, il a des milliers d’adjectifs méchants en tête.

« Copié-collé »

Il raconte que Me Collard l’a traité comme un roi au premier rendez-vous puis comme un bout de viande. Il a été mis dans les mains d’un collaborateur qu’il juge incompétent. Un avocat au look de stagiaire qui a repris en appel, mot pour mot, les conclusions du premier conseil juridique (en première instance).

« Je n’étais pas loin de mettre en cause sa responsabilité professionnelle, mais les délais avaient été tenus et à part ce copié-collé, il n’y avait pas d’erreur grossière.

Collard a, en plus, essayé de me faire payer un supplément d’honoraires. C’est dramatique. »

Collard me répond que le collaborateur qui s’est occupé de cette affaire est parti (« Je l’avais pris parce qu’il ne trouvait pas de stage », se défend-il).

Le cabinet aurait changé de politique

Puis, il explique qu’il est très difficile d’apprécier le travail d’un collaborateur avant de l’avoir vu travailler six mois. Il précise que le cabinet a récemment changé de politique. Tous les collaborateurs sont désormais recrutés sur la rédaction de conclusions et ont un référent, un des quatre associés du cabinet.

Mais ces précautions n’ont pas chassé tous les doutes. Le manque d’implication d’une collaboratrice actuelle de Collard est dénoncée par Daniel Voidey, père d’un adolescent qui s’est suicidé après avoir pris l’antiacnéique Roaccutane.

« Le cabinet est bien, mais il s’en tient aux démarches courantes et il faut les bousculer. Cela manque de mordant. »

Collard hausse les épaules : les gens sont trop « exposés aux séries américaines », la capacité d’enquête d’un avocat est « très limitée ».

2

Soupçonné de démarchage

Erick Chabot, ancien acteur de « Sous le soleil », décédé il y a deux ans, a été poursuivi pour avoir enlevé et séquestré un homme qui lui devait de l’argent. En première instance, le comédien a été condamné à deux ans de prison ferme et, en raison de son absence, un mandat d’arrêt a été lancé contre lui.

A l’époque, la presse relaye l’info : Me Collard, son avocat d’alors, avait omis de le prévenir de la tenue de l’audience, l’acteur était en tournage à Montpellier.

Ce lundi, c’est une surprise, l’avocat me répond qu’il n’a jamais été l’avocat d’Erick Chabot. A cause d’une surchage de travail, il avait confié le dossier à un avocat extérieur, freelance, maître Patrick Bes de Berc, seul responsable du couac. Joint par Rue89, l’avocat à la retraite prend la responsabilité du raté, mais il dit que Collard était quand même l’avocat en titre. Une forme de sous-traitance...

Une lettre, prête en cas de procès

Deuxième erreur possible dans ce dossier : le démarchage (interdit par la déontologie). Dominique Many, l’avocat initial d’Erick Chabot, pense que Collard lui a piqué son client :

« J’étais l’avocat commis d’office, mais j’ai reçu un courrier de mon client m’expliquant que Collard l’avait sollicité pour devenir son avocat [Rue89 a pu consulter ce courrier, ndlr].

Il a ensuite changé de version, me disant qu’il avait fait une erreur de formulation. Je ne l’ai pas cru, mais j’ai laissé faire. »

Lundi, Collard dément, en s’embrouillant un peu dans la chronologie. Ce jeudi, il a appelé pour nous lire une lettre de Chabot qui confirme sur l’honneur être celui qui l’a sollicité. Il la tient prête en cas de procès, nous dit-il (conversation également enregistrée).

« Je vous jure, c’est vous qui m’avez contacté »

Ce n’est pas la première fois que Collard est soupçonné de faire du racolage. Dans La Dépêche du Midi, en 2006, Charles-Louis Roche, fils d’un magistrat de Montpellier, racontait que Collard l’avait contacté pour assurer sa défense. Après cet article, Collard a été inquiété par le parquet d’Aix-en-Provence.

Pour se défendre, il a besoin du repentir de son client. Lors d’une conversation téléphonique assez drôle, enregistrée par Roche, Collard essaye de le convaincre qu’il ne l’a pas démarché. On l’entend plaider :

« Je vous jure, c’est vous qui m’avez contacté par l’intermédiaire d’un tiers dont malheureusement j’ai oublié le nom. Faites un effort de mémoire ! »


Gilbert Collard, dans son bureau à l’Assemblée nationale, le 8 janvier 2013 (Audrey Cerdan/Rue89)

Selon Collard, cette histoire est un coup monté par La Dépêche. François Maurel, bâtonnier de Marseille de l’époque, n’a pas souhaité commenter. Secret professionnel. Il dit qu’il n’y avait « pas assez d’éléments » pour qu’il y ait des conséquences.

3

Quelques absences

En 2009, Gilbert Collard a défendu Sarah Zaknoun et Céline Faye, deux Françaises arrêtées en République dominicaine avec 6 kilos de cocaïne dans leurs bagages. C’est la sœur de Sarah, Nabila, qui s’est occupée d’organiser la défense des deux amies.

Elle a choisi le cabinet Metzner et associés en première instance, mais les honoraires étaient trop élevés. En appel, elle a donc pris Collard. Elle considère qu’il a fait le boulot et ne souhaite pas le critiquer.

« Je l’ai pris pour faire le show. Les journalistes étaient motivés par sa présence. »

« Il ne s’est pas réveillé, ça m’a foutu la haine »

Mais elle garde quand même un mauvais souvenir. Le jour de l’audience en appel, en République dominicaine, il était absent. L’histoire est encore racontée dans les salles d’audience là-bas. Nabila Zaknoun en rit encore :

« Les avocats français n’ont pas le droit de plaider, mais ils sont là pour mettre la pression. Collard n’est pas venu, alors que je lui avais payé un billet à 3 000 euros.

Il voulait absolument dormir à la capitale [Saint-Domingue, ndlr] alors qu’on était à Santiago. Il m’a dit de ne pas s’inquiéter, et il ne s’est pas réveillé, ça m’a foutu la haine. »


Gilbert Collard, dans son bureau à l’Assemblée nationale, le 8 janvier 2013 (Audrey Cerdan/Rue89)

Collard répond qu’elle n’a payé que « ça » (le billet) et qu’il n’avait pas bien apprécié la qualité des routes de République dominicaine. Quand il est un peu mal à l’aise, Collard râcle ses semelles sur la moquette de son bureau.

« Quand on a évoqué le cas de mes clients, j’étais là »

Au procès de l’Ordre du Temple solaire, au printemps 2001, Collard (qui défendait les proches d’une famille exécutée en Suisse) s’est aussi fait remarquer par son absence. Un avocat de l’affaire se souvient de ne pas l’avoir vu au cours de l’instruction et seulement deux ou trois jours au cours du procès (de quinze jours). Ce que confirme un article de Libération de l’époque. Collard se souvient d’avoir été là huit ou neuf jours. Puis, avec aplomb :

« Dans les dossiers qui durent longtemps, vous avez des périodes où votre client n’est pas concerné. Quand on a évoqué le cas de mes clients, j’étais là.

Après quand on a évoqué le cas des autres victimes [du suicide collectif, ndlr], il n’était pas nécessaire que j’y sois. Je pouvais faire de la présence, mais je n’avais pas à intervenir ou à poser de questions, je n’étais pas concerné.

Ce n’est pas pour rien que les magistrats nous donnent un emploi du temps. »

A un meeting FN : « L’avocat des enfants d’Izieu »

Le même reproche a été fait concernant le procès Barbie. Lors d’un meeting du Front national, en septembre 2011, Gilbert Collard s’est présenté comme « l’avocat des enfants d’Izieu », alors qu’il n’en a défendu qu’un et s’est trompé de prénom en évoquant ce dernier.

Cela a ravivé la mémoire des avocats présents. Interrogé mercredi par Rue89, Me Roland Rappaport se souvient :

« Dans le procès Barbie, la cour d’assises a tenu audience pratiquement sans interruption de mai à juillet [1987, ndlr]. Selon mes souvenirs, Me Collard n’est apparu que le dernier jour pour plaider. Une plaidoirie où il était question d’un rossignol, c’était grandiloquent et absurde [dans le texte de la plaidoirie, que Rue89 a pu consulter, aucun rossignol mais “une lumière d’avril” et un “petit village perdu”... ndlr].

C’était choquant de le voir apparaître ainsi. A ma connaissance, il n’a pas non plus participé à la phase d’instruction qui a duré plusieurs années. »

La sortie de Collard sur les enfants d’Izieu, en 2011, avait soulevé l’indignation. Sur son blog, Me Collard avait répondu aux reproches, s’estimant « diabolisé » pour la simple raison qu’il avait rejoint Marine Le Pen :

« Désolé, mais ça sent la haine, l’envie de faire du mal. »

4

D’un naturel trop optimiste ?

Antoine Pappalardo, un Sétois qui vient de vivre un calvaire judiciaire de douze ans (et a fini par perdre), a un seul reproche à faire à son avocat : son optimisme débordant.

« Il me disait qu’il n’y aurait aucun souci, il me rassurait tout le temps, mais je suis un adulte et c’est comme pour un cancer, moi je préfère qu’on me dise la réalité pour m’aider à combattre. »

Une pancarte « Calme ton optimisme »

Un bon avocat sait évaluer les chances d’un dossier, Collard avoue que c’est son principal défaut et dit qu’il devrait mettre une pancarte sur son bureau : « Calme ton optimisme ».

De son côté, Daniel Voidey (l’affaire du Roaccutane) raconte que Collard lui avait promis des articles dans Le Monde. Collard me répond qu’il pensait sincèrement que cette affaire serait plus médiatisée.

La défense de Virenque dans l’affaire Festina

Dans l’affaire Festina, Me Collard a-t-il, poussé par cette même assurance, mal conseillé son client le cycliste Richard Virenque ? Ce dernier a longtemps nié s’être dopé, contre toute évidence. La presse et « Les Guignols de l’info » se sont alors moqués de l’avocat.

Collard proteste encore aujourd’hui : c’est son client qui a imposé cette défense. Virenque confirme.

« Je n’allais pas m’autosuspendre alors que mes premières analyses étaient négatives. »

5

Une force médiatique

La plupart des clients choisissent Collard pour sa force médiatique. Collard a un bon sens de la répartie et du sang-froid.

C’est utile pendant les procès. Mais aussi après, sur les marches du palais. Son confrère, Me Olivier Desandre Navarre, qui a travaillé avec lui sur le dossier de L’Arche de Zoé, explique qu’il a une forte capacité à monter les histoires en crise et à lâcher des petites phrases devant les caméras.

« Il improvise toujours le commentaire qui va passer en boucle sur les radios et télés, une formule de longueur parfaite. »


Gilbert Collard, à l’université d’été du FN à Nice (Alpes-Maritimes), en 2011 (Audrey Cerdan/Rue89)

Selon l’avocat, il possède aussi des numéros de portable de journalistes (Collard dit que c’est de moins en moins vrai, depuis son rapprochement avec Marine Le Pen. Même son ami Jacques Pradel, soutien dans l’affaire de Carpentras, l’a lâché.)

« Devant les caméras, il a brandi une enveloppe vide »

Selon Me Desandre, Collard est un avocat efficace en binôme. Il pense qu’il faut l’appeler pour un type de dossier particulier : l’affaire qui demande du courage, de la liberté, l’absence de gêne ou de dégoût, et l’aide des médias.

Mais parfois, son goût pour les meutes de journalistes le fait déraper. Dans l’affaire des tombes profanées de Carpentras, Gilbert Collard est apparu, en cours de route, pour défendre une thèse : celle selon laquelle des jeunes de la ville, protégés par des notables, auraient profané les tombes (on découvrira par la suite que les profanateurs étaient bien des skinheads néonazis).

Me Laurent Pénard, avocat de la ville de Carpentras dans le procès, proche du maire, se souvient :

« Devant les caméras, il a brandi une enveloppe vide dans laquelle il était supposé y avoir les noms des coupables. Cela m’a gêné. Les jeunes qui étaient visés ont souffert, le fils du marbrier par exemple. J’ai considéré, à ce moment-là, qu’il aurait dû être poursuivi par les instances ordinales.

Puis, quand on a trouvé les vrais coupables, on ne l’a plus vu. Il n’a pas participé au procès à Marseille. »

6

« Enveloppant »

Mais sa plus grande force est de savoir parler à ses clients, qui sont de plus en plus des victimes depuis son rapprochement avec le FN. Il a une empathie, un regard turquoise, enveloppant et humide au bon moment. Il sait faire des numéros de charme, entre deux bouffées de cigarillos, du genre « et vous, vous lisez quoi en ce moment ? » ou « vous avez l’air fragile, je le sens, je le vois ».

Comme Bernard Tapie, son ancien ennemi, il a une tête d’ours chaleureux et rigolard. Deux clients nous ont parlé de lui avec émotion.

« Il appelait tout le temps pour savoir comment ça allait »


Gilbert Collard, à l’université d’été du FN à Nice, en 2011 (Audrey Cerdan/Rue89)

Brigitte Litzel d’abord. Elle a perdu sa fille l’année dernière dans le naufrage du Costa Concordia. Elle raconte qu’elle a choisi Collard pour son côté médiatique, alors qu’elle lançait un appel à temoins. Elle n’était pas encore certaine que sa fille était morte.

En décembre dernier, elle a appelé Collard un soir à 23 heures, il a passé une heure avec elle au téléphone. Elle admet qu’elle a l’impression qu’il « ne bosse pas beaucoup », mais elle ne lui en veut pas : elle n’est pas sortie du deuil et ce rythme lui convient.

« De temps en temps, on s’envoie des messages et on se parle. Il a une grande humanité, il est enveloppant, chaleureux et réconfortant. Ce n’est pas un avocat basique. J’en ai vu d’autres, dans les associations, beaucoup plus procéduriers et parlant de timing. Au début, il appelait tout le temps pour savoir comment ça allait. »

L’autre client satisfait, c’est Zachari Wahibi, un Strasbourgeois qui a perdu son fils de 4 ans dans un accident d’ascenseur. Il raconte que Collard est venu « en 48 heures » quand il l’a appelé au secours.

« Il a été très bien. Il venait manger à la maison. »

                                                    ------------------------------

Faites-nous part de vos témoignages dans les commentaires de l'Idiot provincial. Merci.

HALTE aux antennes-relais près des crèches et des écoles rue Lobineau à Paris

Interdisons les antennes-relais

près des crèches et des écoles

pour protéger nos enfants

des ondes électromagnétiques !

Signez la pétition de soutien au projet de loi présenté fin janvier 2013.

En juillet 2012, Bouygues Telecom guette les vacances du Collectif Rue Lobineau à Paris et installe ses antennes-relais juste devant la crèche du 10 rue Lobineau, dans le 6ème à Paris.
En janvier 2013, Free se prépare à son tour à installer ses antennes-relais sur un immeuble jouxtant un groupe scolaire de maternelle et primaire de 500 enfants, au 107 avenue Parmentier, Paris 11.
D'autres antennes-relais sont en préparation ou déjà installées dans toute la France.

Nos enfants sont en danger. Ils sont fragiles, leurs cerveaux sont en construction et notre devoir est de les protéger ! Nous sommes des citoyens inquiets, car de nombreux rapports prouvent la dangerosité des ondes produites par les antennes-relais des opérateurs de téléphonie (tumeurs, cancers, leucémies).
Nous avons tout tenté pour mettre fin à ces installations : réunions à la mairie, lettres de protestation, blocage dans la rue, rien n'y fait. Nous sommes scandalisées par le cynisme des opérateurs et des propriétaires d'immeubles qui mettent la santé des enfants en danger.

La Mairie de Paris a fait beaucoup de promesses, a beaucoup communiqué sur son travail  en la matière mais, en réalité, n'empêche rien. Ces deux installations en sont la preuve ! (**)

Nous avons une opportunité à saisir : des députés courageux présentent une proposition de loi le 31 Janvier 2013 pour diminuer l'exposition aux ondes électromagnétiques (***). Ils se sont engagés à relayer notre appel citoyen pendant les débats.

À cette occasion, nous demandons qu'un périmètre de sécurité d'au moins 100 mètres soit instauré autour des crèches et des écoles pour enfin respecter le principe de précaution qui n'est pas appliqué en France en 2013 !

Députés et Sénateurs, protégez nos enfants! Ils sont l'avenir de notre pays. Ne les sacrifiez pas par fascination pour votre portable. Les ondes ne sont pas de la magie, ils sont un phénomène physique qui nous traverse et ne nous laisse pas indemnes. Plus nous augmenterons la densité des ondes, plus nous aurons de malades. Les crèches et les écoles doivent être des havres sans ondes. Nous comptons sur le bon sens et la responsabilité de nos élus pour faire progresser le pays dans le respect de l'avenir de tous.

Signez et diffusez cette pétition de soutien au projet de loi, pour montrer au monde politique que de nombreux citoyens se sentent concernés par la pollution électromagnétique.

Collectif Rue Lobineau et Collectif des Parents d'élèves Parmentier

Notes:

(**) La nouvelle Charte de la ville de Paris autorise même des taux de 5 à 7 volt/mètre, alors que la Commission européenne préconise un maximum de 0,6 v/m pour les antennes-relais !

Gilbert Collard aux socialistes : vous êtes des fascistes !

Grabuge à l'assemblée nationale

Gilbert Collard à Manuel Valls :

"Laval, c'est vous !"

Manuel Valls demandait à Marion Maréchal-Le Pen d'abandonner la réthorique du complot quand elle invoquait le conseil national de la résistance.

Gilbert Collard est alors intervenu auprès de Manuel Valls pour lui rappeler les propos qu'il aurait tenu sur un marché et que l'on aurait vu à la TV.

Manuel Valls sur une

brocante à Evry en 2009 :

"Belle image de la ville d'Evry

tu me mets quelques blancs

quelques White, quelques blancos !"

En effet, en cliquant sur la vidéo ci-dessous, on ne peut constater, que le dimanche 7 juin 2009, dans une brocante à Evry, Mr Valls, maire PS de la ville disait : "Belle image de la ville d'Evry, tu me mets quelques blancs, quelques White, quelques blancos !"

http://www.youtube.com/watch?v=NRv4QTcGcA4

"Laval, c'est vous" a conclu Gilbert Collard en quittant l'hémicycle !!!

Faux reportages : les indignés du PAF lancent une pétition

6 décembre 2011: la chaîne TF1 diffuse de faux reportages sur la délinquance urbaine dans l'émission Appels d'urgence. Cette escroquerie conduit des citoyens à créer le collectif "Les Indignés du PAF" qui souhaite mettre fin aux dérives de l'information dans certains médias.

Un an après, ils veulent saisir une opportunité unique: le renouvellement de trois membres du Conseil Supérieur de l'Audiovisuel en fin d'année. Pour le collectif, c'est le moment d'y faire nommer un représentant des citoyens qui oeuvrera pour une information plus fiable et respectueuse des "usagers".

François Hollande lui même avait soutenu l'idée d'un médiateur-citoyen au CSA il y a quelques années. "Les Indignés du PAF" ont donc lancé une pétition sur Change.org demandant au Président de la République de nommer un citoyen au CSA.

Merci de cliquer ici pour signer leur pétition et de diffuser largement ce message.

Des personnalités politiques de tous bords, des journalistes et des associations soutiennent déjà l'appel du collectif. Comme de nombreux citoyens que le collectif a rencontrés, tous souhaitent un profond changement dans le traitement de l'information en France. 

Le collectif indique que c'est possible techniquement: les membres du CSA sont nommés librement par le Président de la République, l'Assemblée Nationale et le Sénat. Un citoyen peut être désigné. 

Le 6 décembre prochain, "les Indignés du PAF" fêteront leur un an par un rendez-vous à l'Élysée pour remettre la pétition à l'équipe de François Hollande. Si des milliers de personnes la signent d'ici là, ils pensent que le président n'aura d'autre choix que d'y répondre positivement.

STOP THT Cotentin-Maine : BOYCOTTONS LES PRODUITS LAITIERS NORMANDS !

Lait, camembert, AOC laitières

BOYCOTTONS LES PRODUITS LAITIERS NORMANDS


Les violences de l'Etat sont aussi pires sous les socialistes que sous l'ignoble Sarkozy CONTRE les opposants aux lignes THT Cotentin-Maine, en Normandie !

Exigeons que l'assemblée nationale fasse toute la lumière sur l'arrestation avec violence qui s'est déroulée au lieu-dit "Le Chardron" à Beaulieu-sur-Oudon le 10/07/2012.

Est-ce pour cela que nous avons apporté notre soutien à François HOLLANDE ?

Une commission d'enquête parlementaire mettra-t-elle en exergue les violences policières lors du week-end de résistance de Chefresnes le 24 juin 2012 et plus particulièrement près du camp de résistance organisé à Montabot ?

Les agriculteurs voient leurs terrains labourés par des bulldozers et des engins mécaniques qui massacrent la nature afin de pouvoir installer des lignes (423 pylônes - un pylône tous les 400 m -) sur 163 km ?

Quelle incidence ces lignes THT ont-elles sur la production du lait des vaches normandes ?

Faut-il boycotter tous les produits laitiers normands puisqu'il n'est pas possible d'obtenir une étude épidémiologique indépendante et publique sur les effets de la ligne THT sur les élevages ?

Cette enquête réclamée depuis longtemps par le conseil général, le conseil régional, les députés, les maires n'a pas de consistance réelle.

A quoi sert le GPSE (groupe permanent de sécurité électrique) ?

L'Etat avance à marche forcée sans tenir compte de l'opposition des habitants et des élus qui ne sont que des marionnettes. C'est ni plus ni moins du fascisme à l'état pur. Mussolini n'aurait certainement pas fait mieux.

Organisons la résistance active ou passive en exigeant des contrôles laitiers aujourd'hui et demain !

Exigeons que les préfets des départements concernés soient entendus, en personne, par l'Assemblée Nationale ou le Sénat !

Les cadeaux du contribuable à Gilbert Collard

Gilbert Collard :

un casse-couilles à l'assemblée nationale

sponsorisé par le contribuable !

collant-026-2.jpgEn plus de nombreux avantages, le député Gilbert Collard disposera chaque mois  :

- d'une indemnité parlementaire de 7.100 € brut
- d'une somme de 9.138 € pour ses collaborateurs
- d'une indemnité forfaitaire de 6.412 € brut, pour faire face aux dépenses liées à l'exercice de son mandat (appelée Indemnité Représentative de Frais de Mandat : IRFM)

Cette dernière indemnité n'est soumise à aucune demande de justificatif et n'est même pas soumise à l'impôt sur le revenu !

L’Assemblée nationale versera sur un compte bancaire au début de chaque mois cette somme de 6.412 € qu'il dépensera comme bon lui semble sans aucun contrôle, de qui que ce soit.

Pire, les sommes non dépensées reviennent en fin d'année au député qui peut en disposer comme bon lui semble !

Françaises, Français, serrons-nous la ceinture car il était temps de faire entendre ENFIN notre voix !

Ancrage local : Gilbert Collard élu dans le Gard à toi !

Le gardian du Temple :

mon ex-ami Gilbert Collard

a été élu dans le Gard !

Gilbert Collard, (dont j'ai été le conseiller politique lors de son implantation lors de sa première campagne aux élections municipales de Vichy), n'étant pas encarté au Front National, a été élu pour "foûtre le bordel" à l'assemblée nationale !

Les vichyssoises et les vichyssois se souviennent de ces deux claques successives à la candidature à la mairie de Vichy :

- en 2001 sous la bannière Démocratie Libérale et Parti Radical (valoisien)

- en 2008 sous l'étiquette Nouveau Centre !

Nouvelles du Front sur les bidons de FOURNOLS-LE-PEN ! FACIT INDIGNATIO VERSUM (VII)

- Le secrétariat de la mairie de Fournols est au jus mais ne connaît pas l'emplacement parcellaire où se trouvent ces bidons qui se la coulent douce....depuis au moins 20 ans pour certains d'entre eux, selon Mr GILET, le responsable de la Société Fromagère du Livradois.

- Le secrétariat du conseil communautaire du "Haut Livradois" va se charger d'informer le président MAHAULT, maire de Saint-Germain l'Herm et Mr COUPAT, maire de Saint-Eloy-La-Glacière, chargé des questions environnementales au sein de communauté de communes, tout en sachant que les maires adhérents de cette entité ont tenu à faire la police de l'environnement dans leur propre commune.

inci-158-2-1.jpg

Le genre de "secrets" qu'affectionne tout particulièrement l'Idiot provincial.

- Côté député : la secrétaire, Corinne OULD'AMEUR, (gestion et suivi des dossiers sur l’arrondissement d’Ambert, organisation des visites à l’Assemblée Nationale, gestion de l’agenda du député (sauf RdV à Thiers), suivi des dossiers concernant la réserve parlementaire) fait toujours la "sourde oreille"....visiblement de mauvaise foi !

Les infos sont-elles bien transmises, en temps et en heure, au député de Thiers/Ambert : André Chassaigne ?

Quelque chose à "cacher" Camarade "Corinne", au peuple de base ?

Paul TOP