Agriculture Biologique

Un peu tard non ou effet Wauquiez ? La Région Auvergne s’engage pour l’élevage et l’agriculture biologique

Cette annonce n'arrive-t-elle pas pile-poil

pour "arroser" tardivement les agriculteurs

après la victoire de Laurent Wauquiez 

au 1er tour des régionales 2015 ?

Wauquiez 038


Communiqué de presse :

"L’année 2015 a été marquée par plusieurs crises agricoles, en particulier la sécheresse.
Conscient de ces difficultés, le Conseil Régional a voté le 23 novembre dernier une aide exceptionnelle de 4 millions d’euros en faveur des agriculteurs auvergnats victimes de la sécheresse. Ce soutien a été voté à l’unanimité. L’aide régionale sera accordée en fonction des critères d’attribution décidés par l’Etat dans le cadre de la procédure des calamités agricoles. Les dossiers de demande d’indemnisation seront instruits dans les Directions départementales des territoires, puis transmises à la Région, qui pourra informer les bénéficiaires de son intervention.


En matière de soutien à l’agriculture biologique, l’aide au maintien est généralisée à tous les agriculteurs biologiques qui ne bénéficient plus de l’aide à la conversion. Des critères de sélection s’appliqueront pour la filière « bovin allaitant », avec un taux de valorisation des animaux en filière bio qui devra être supérieur ou égal à 50%. L’aide est pluriannuelle et accordée pour une durée de 5 ans. L’engagement pourra être prorogé annuellement. Cette prorogation pour tous de l’aide au maintien représentera un budget supplémentaire de 4 millions d’euros de FEADER sur la période programmation, ce qui nécessitera de redéployer des budgets à partir d’autres mesures du Plan de Développement Rural d’Auvergne.".

Marc-Claude de PORTEBANE

La vente du domaine du Roc (INRA) par la SAFER Auvergne à Orcival finira en Justice !

La SAFER Auvergne fait-elle preuve de favoritisme

avec la vente des bâtiments de l'INRA ?

Aa728

Une pétition a été mise en ligne par des jeunes agriculteurs dans la région d'Orcival qui contestent la décision de la SAFER Auvergne dans le cadre de la vente du domaine du Roc. L'Idiot provincial avait déjà pris contact avec l'INRA Paris et la SAFER Auvergne via son président qui après avoir voulu nous inviter à "déjeûner" (Lol) s'était par la suite réfugié dans le silence. Idem du côté du secrétariat et du conseiller foncier de la SAFER Auvergne qui étaient resté "muets" comme des carpes. Lien de notre article : http://l-idiot-provincial.e-monsite.com/blog/do/tag/inra/

Les jeunes agriculteurs bio avaient - à l'époque - préféré se passer de nos camarades militants de l'Idiot provincial alors que nous avions le soutien du maire d'Orcival et d'une centaine de personnes pour monter une ZAD locale qui aurait attiré l'attention des medias locaux et de l'opinion publique. Ils ont préféré faire "cavalier seul". On ne peut être bon sur son tracteur et maître en stratégie !

Bilan : la vente a bien été faite... mais au profit d'une grosse exploitation du coin - que nous avions identifié à l'époque - au détriment du GFA des jeunes agriculteurs bio locaux à qui, il aurait été logique de laisser une petite chance pour faire vivre leurs familles dans des lopins de terre un peu plus grands.

Question subsidiaire : est-il normal que le délégué cantonal de la SARFER Auvergne n'avait pas tous les éléments de ce dossier en main ?

La suite de cette affaire rocambolesque devant les tribunaux pour dénoncer les irrégularités potentielles ? Voici le texte de la pétition qui est adressée au préfet du Puy-de-Dôme.... alors que depuis le 1er août 2015, il n'y a plus de préfet dans le Puy-de-Dôme. Ce sera désormais au préfet de la région Auvergne-Rhône-Alpes d'en être informé :

"La SAFER Auvergne a mis en vente le domaine du Roc à Orcival (Puy de Dôme) appartenant à l'INRA comprenant 150 Ha dont 30 en Agriculture Biologique, 2 bâtiments d'élevage et 4 maisons d'habitation pour un montant total de 1.4 millions d'euros hors frais.

La candidature devait porter sur la totalité, d'où notre volonté de créer un GFA (Groupement Foncier Agricole) qui regroupe 11 agriculteurs de la commune dont 4 jeunes en cours d'installation.

Suite aux diverses commissions d'attribution, la SAFER Auvergne préfère l'attribuer à une grosse exploitation déjà existante (170 ha) dont les associés possèdent déjà plusieurs sociétés, au lieu de remplir son rôle qui est de favoriser l'installation des jeunes et la transmission des exploitations.

En conclusion, les jeunes de la commune d'Orcival ne s'installeront pas et l'avenir de certaines exploitations remis en cause, au détriment d'un investisseur.

Le GFA souhaite contester la décision de la SAFER, et engager un recours devant la justice.

En signant cette pétition, nous demandons à Monsieur le Préfet de la région Auvergne qui a le pouvoir sur la décision finale, de revoir la position de la SAFER.".

MCDP

Lien de la pétition : http://www.petitionpublique.fr/PeticaoVer.aspx?pi=P2015N48117