Projet UNESCO : Mobilisation générale CONTRE le projet de porcherie à Chirat l'Eglise

Vigilance maximale pour la

candidature de l'Auvergne 

au projet de l'UNESCO !

Se fixer un objectif de "10 000 signatures" pour alerter les auvergnates et les auvergnats, ce n'est pas une simple affaire.

Il nous faut donc de l'organisation, mais pas n'importe laquelle. Nous devons garder en mémoire notre devise "Unité, dynamisme, sérieux, entrain" telle qu'elle définie dans le petit livre rouge (Devise pour l'école militaire et politique antijaponaise).

Ce qui compte dans le monde, c'est d'être consciencieux ; et c'est ce à quoi nous sommes le plus attaché. Nous devons compter que sur nos propres forces. Or, qu'est-ce que travailler ? Travailler, c'est lutter. Il y a dans la région de Chirat l'Eglise des difficultés et des problèmes qu'il vous convient de résoudre. C'est pour vaincre ces difficultés que nous allons y travailler et lutter. Un bon camarade est celui qui tient d'autant plus à aller dans un endroit que les difficultés y sont plus grandes.

Si l'on veut obtenir des succès dans son travail, c'est-à-dire arriver aux résultats attendus, on doit faire en sorte que ses idées correspondent aux lois du monde extérieur objectif ; si tel n'est pas le cas, on échoue dans la pratique. Après avoir subi un échec, on en tire la leçon, on modifie ses idées de façon à les faire correspondre aux lois du monde extérieur et on peut ainsi transformer l'écher en succès , c'est ce que le président Mao exprimait dans ses célèbres maximes " La défaite est la mère du succès" et "Chaque insuccès nous rend plus avisés.

Nous avons subi un petit échec dans notre combat contre le projet de porcherie au Bouchet-Saint-Nicolas en Haute-Loire parce que nous nous sommes écartés de la réalité à un moment et à un lieu donnés puisque la méthode dialectique a été préférée à la méthode analytique.

En ce monde, les choses sont complexes, et beaucoup de facteurs les déterminent. Il nous faut donc examiner un problème sous ses aspects différents, et non sous un seul.

Rejoignez la mobilisation anti porcherie en Auvergne et de façon plus précise : dans l'Allier où, bientôt, le CoDERST va émettre son avis !

Le CoDERST 03 (Conseil de l’Environnement et des Risques sanitaires et technologiques) devra tenir compte de nos signatures et de nos avis (Il s’agit d’une commission consultative départementale qui délibère dans les cas où la loi le prévoit, sur convocation du Préfet pour lui donner des avis sur certains projets essentiellement d’actes réglementaires, juste avant la prise de décision finale par le préfet. Cependant, ces avis du CoDERST n’ont aucune valeur décisionnaire, mais le préfet en tient le plus souvent compte pour la protection des populations et de l'environnement.

Lorsque le rapport du projet est présenté au CoDERST (cf art. R512-25 du code de l’environnement), en cas d’avis défavorable, l’article R512-27 du code de l’environnement prévoit que l’exploitation de l’installation avant l’intervention de l’arrêté préfectoral doit entraîner obligatoirement le rejet de la demande d’autorisation par le préfet.

Merci de votre soutien massif ! Merci ! Préservons notre Auvergne des sulfatages de lisier ! La pétition (version papier) est en cours ! 

MCDP

Auvergne Allier pétition papier Internet Mobilisation générale contre projet Porcherie Chirat l'Eglise UNESCO Vigilance maximale candidature sulfatages lisier préservation opposition préfecture Moulins Le Bouchet-Saint-Nicolas Haute-Loire difficultés Maximes petit livre rouge MAO pétition en ligne rapport CoDERST 03 CODERST ICPE article R512-25 avis défavorable article R512-27 code de l'environnement exploitation installation classée arrêté préfectoral demande d’autorisation préfet devise école militaire Japon collectif Anti Porcheries France

Ajouter un commentaire