Collectif Anti-Porcheries France

HALTE au projet de porcherie à Chirat l'Eglise : Rejoignez-nous dans le groupe sur Facebook "Support au Front de Libération des Animaux"

HALTE AUX PORCHERIES SUR CAILLEBOTIS

PITIE POUR CES PAUVRES COCHONS 

PLUS JAMAIS CELA :

a2034.jpg

Déjà plus de 10 000 signatures en 13 jours, signez et validez votre signature pour notre pétition sur "Mes Opinions.com" :

http://www.mesopinions.com/petition/nature-environnement/halte-projet-porcherie-aux-bouys-chirat/10827

Rejoignez notre groupe sur Facebook "Support au Front de Libération des Animaux" dont le but est "DEVOIR révéler la maltraitance, l'horreur et les atrocités commisent envers les animaux derrière des portes fermées, via des actions directes non-violentes."

Passons à l'action sans concession pour ne plus jamais voir cela, dans tous les pays du monde.

Nous recherchons des VOLONTAIRES pour nos futures actions !

LA "GUERRE" EST DECLAREE AVEC LES ELEVEURS DE PORCS ET LES FILIERES IMMONDES DU LOBBY PORCIN ! 

Nous devons culpabiliser les consommatrices et les consommateurs du monde entier !

Quels sont les restaurateurs de l'Auvergne qui utilisent du porc issu des élevages alternatifs ?

A suivre, notre reportage !

STOP A LA BARBARIE ! 

Chantal LEVEQUE, Marc-Claude de PORTEBANE

Mehr als 10 000 Unterschriften für unsere Petition "Stoppt den Entwurf Schweinestall Shirat die Kirche" für einen Urlaub reich an Entdeckungen

STOPP dem Leiden der PIGS:

Danke an euch alle und an alle wir hoffen

dass die von der Allier Müll Präfekt

Berechtigung zur Nutzung

dieser Schweinestall arbeiten!

http://www.mesopinions.com/petition/nature-environnement/halte-projet-porcherie-aux-bouys-chirat/10827

a2033.png

Marc-Claude PORTEBANE

Wir wollen 100.000 Unterschriften im Internet. Wir haben mehr als 10.130 Unterschriften in 13 Tagen, während wir bei den meisten hofften, 10 mal weniger, wie wir sehen den Bürgermeister von Shirat Kirche, Nicolas Duboisset es vor ein paar Tagen tat.

Und dies trotz einiger "Bedrohungen" gegen uns im Internet, die schnell getötet, da wir nach Hause nahm mit einem Kerl (Mr. ET) zu Hause versteckt, hinter seinem Computer, sondern betrifft uns zu schmieren. Nicht schwer zu identifizieren oder die IP-Adresse oder die Koordinaten. Daher nicht schwer, um ihn zu tragen eine direkte Zitat per Post.

Shirat Kirche ist eine kleine Gemeinde in der Allier Auvergne. Seine Bewohner sind chiratoises und chiratois ernannt. Der Fluss "La Bouble" ist der wichtigste Fluss, der durch dieses kleine Dorf, das vom Tourismus lebt läuft.

Shirat Kirche ist 7 km von Bellenaves, 17 km von Ebreuil, 27 km von Gannat, 52 km von Vichy. Shirat Kirche war ursprünglich eine Kolonie von Lichtung. In der elften, partagaient beiden Pfarreien das Gebiet der heutigen Stadt. Viele Villen gehörten zu Vasallen der großen Herren, die der Familie Bourbon.

Solche schönen Häuser, die kann auch nicht mehr nur, weil das Projekt zwei neue Gebäude Scheunen (P5 P6 1.532 m² und 2.209 m²), die 319 Züchtern aufnehmen konnte, 2963 Schweine gehören Dünger und 864 Ferkel werden in der Hölle schreien Betriebe auf Gitter angehoben.

Sie sollten wissen, dass die bestehenden Gebäude nicht Standards für die Modernisierung der Richtlinie über den Tierschutz!

Agrarlandschaften spiegeln die Bedeutung von Rindern. Die Tiere gehören zu ihren großen Anteil an der Rasse Charolais, hervorragende Fleisch-Rasse.Heute lebt Shirat hauptsächlich diese Farm.

Wenn Sie durch die Kirche gehen Shirat, vergessen Sie nicht, einen Abstecher zur Kirche oder zum sehr schönes Ferienhaus Frankreich Auvergne (Für einen Urlaub voller Entdeckungen), die 300 Meter entfernt ist von der Baumaßnahme machen diese beiden imposanten Scheunen durch die GLÖZ Simonin-Vernadel vorgestellt.

Geräumig, ländliche Auvergne, genannt "Die bouys" in einem ehemaligen Jagdschloss des achtzehnten Jahrhunderts Scheune gebaut genießt einen freien Blick auf das Tal und die hügelige Landschaften Bouble während sehr gepflegt, die für von Helen und Christian Champomier die zu diesem Projekt zu 100% hog entgegengesetzt sind und uns unterstützen sehr tapfer.

MAXIMUM ALERT TO RÄTE

Ausländische Touristen und Fanatiker

TOURISMUS UND GRÜN

CHARTA DER QUALITÄT DER UNTERKUNFT

VON FRANKREICH

100.000 Unterschriften für unsere Petition:

STOP THE PIG VORSCHLAG

CHIRAT einer Kirche!

STOPP dem Leiden der PIGS!

STOP THE MANURE FÜR UNSERE

Green Tourism auvergnat!

Weißt du, was die Gîtes de France?

Gîtes de France, ist es eine ethische und starke immaterieller perfekt geeignet für eine authentische gezogen Ökotourismus, Ruhe und Entdeckung Kunden:

  • das Gefühl des Willkommens und der Freundlichkeit,
  • Ästhetik: gut in die lokale oder regionale Architektur Unterkunft integriert,
  • eine ländliche, ruhige und natürlich.

Gîtes de France Auvergne ist auch eine Gruppe von Verbänden dient eine grüne Qualität des Tourismus in der Auvergne, in Partnerschaft mit den wichtigsten institutionellen Akteure, team Eigentümer zu Ihrer Verfügung und politischen Maßnahmen Relay Unterkünfte, ein Team von Fachleuten zu Ihren Diensten.

Die vier Hauptaufgaben der Gites de France sind:

  • die Entwicklung der touristischen und Entwicklung des ländlichen Raums,
  • die technische Unterstützung von Projekten in der Schaffung von Unterkünften,
  • Promotion: Ausgaben, Website, Ausstellungen, zur Marktuntersuchung und Betriebsräte,
  • die Koordination und Überwachung des Netzwerks von Mitgliedern derEigentümergemeinschaft.

PETITION : STOP au projet de décret du gouvernement AYRAULT autorisant les élevages de 450 à 2000 porcs sans enquête publique à partir du 01/01/2014

MERCI DE SIGNER EN MASSE NOTRE PETITION !

SCANDALE : Le cadeau d'AYRAULT, des socialos et des Verts

offert sur un plateau au lobby de l'élevage du cochon intensif :

au 01/01/2014 plus aucune enquête publique

pour les constructions de porcheries intensives

passant de 450... à 2000 porcs !!!

On se souvient que le 28/06/2010, Marylise LEBRANCHU, pas encore ministre du gouvernement AYRAULT, mais députée du Finistère, avait écrit au président de l'association écologiste "Eau et Rivières de Bretagne" en lui disant tout le mal qu'elle pensait de l'amendement déposé par le député UMP des Côtes d'Armor, Marc LE FUR, par ces mielleuses paroles "Il est évident que le groupe socialiste demandera le retrait de cet agrément qui serait un recul considérable en matière d'environnement dans un contexte de mise en place de lutte contre la prolifération d'algues vertes sur nos plages et l'augmentation du taux de nitrates dans les eaux bretonnes"!!!

Le président des amis du cochon à l'assemblée nationale et député LE FUR voulait faire voter une cochonne idée : FAIRE PASSER DE 450 A 2000 le nombre de cochons à partir duquel l'éleveur doit demander une SIMPLE autorisation pour construire sa porcherie.

A l'époque, devant le tollé des élus bretons de gauche, avec à leur tête le président de la Région Bretagne, Jean-Yves LE DRIAN, qui demandait le retrait de cet amendement "démagogique et dangereux", le gouvernement FILLON avait fait nette marche arrière, abandonnant LE FUR au fur et à mesure de la levée de boucliers contre tous nouveaux cadeaux aux éleveurs de porcs qui détruisent l'environnement.

Trois ans plus tard, le 1er ministre, Jean-Marc AYRAULT, reprend à son compte, sous la forme d'un décret, la funeste proposition de LE FUR puisque la semaine dernière, Matignon a mis en ligne ledit texte pour "consultation publique", au nom du fameux "Choc de simplification des procédures" si cher à ce gouvernement, (où les écolos d'EELV font mauvaise figure de simples figurants) exit l'obligation faite aux éleveurs de se soumettre à une enquête d'utilité publique (dans le cadre des installations classées pour la protection de l'environnement - ICPE - ) et à une étude d'impact sur l'environnement dès lors que le projet d'élevage (le plus souvent intensif) dépasse le seuil des 450 porcs.

Désormais, pour construire une porcherie de 2 000 cochons, il suffira de faire une simple déclaration à la préfecture du coin, et comme cela les populations locales concernées par les différentes nuisances n'en sauront strictement rien.

L'idée d'alléger les règles d'ouverture d'une porcherie figurait depuis avril au menu du "Plan stratégique pour la filière porcine française" lancé par le gouvernement avec le soutien actif du patron de la Fédération nationale porcine pour faire, ainsi, avaler la pillule aux bobos-écolos.

En effet, si il y a la "crise" du cochon et que nous serions bien moins compétitifs que nos voisins, ce serait de la faute à Bruxelles et de ses normes ennuyeuses qui empoisonneraient la vie de nos si "sympathiques" éleveurs... si "attendris" au malheureux sort des porcs élevés dans ces immondes "Goulags à cochons"

Ni Marylise LEBRANCHU, ni Jean-Yves LE DRIAN n'ont pipé mot à ce "méga cadeau" d'AYRAULT au lobby du cochon, alors que la France a été condamnée, en juin, par la Cour de justice de l'Union européenne pour non-respect de la directive Nitrates et qu'elle est en train de négocier pour éviter l'amende de plusieurs dizaines de millions d'euros qui lui pend au nez avec une astreinte qui pourrait atteindre plus de 100 000 euros par jour.... à la charge du contribuable.

Par la présente pétition, nous demandons au président François Hollande de revenir sur ce projet de décret et de durcir les conditions d'autorisations pour les constructions ou les extensions de porcheries de plus de 450 porcs conformément aux orientations de l'Union Européenne !

Notre dernière pétition et nos actions CONTRE le projet d'extension et de construction de la porcherie de Chirat l'Eglise dans l'Allier, en Auvergne, doivent nous permettre de faire entendre nos voix, partout en France, POUR la défense des conditions de vie décente des porcs, POUR la défense de notre environnement, POUR le respect de directive Nitrates et ce, nonobstant le forcing du lobby porcin qui ne pense qu'à passer "en force" pour nous imposer ce qu'on ne veut ABSOLUMENT pas au Danemark (impossible de construire une porcherie à moins de 350 m d'une zone urbaine, contre seulement 100 m chez nous) ou en Hollande, où l'on trouve le même nombre de cochons au mètre carré qu'en Bretagne (il est STRICTEMENT interdit sur les 3/4 du pays d'installer ou d'agrandir une porcherie) !!!

STOP au projet de décret du gouvernement AYRAULT autorisant les élevages de 450 à 2000 porcs à se multiplier sans enquête publique à partir du 01/01/2014 !

Marc-Claude de PORTEBANE

LES TRAVAUX DE LA PORCHERIE INDUSTRIELLE D’HEURINGHEM SONT STOPPES !!!

SOLIDARITE ANTI-PORCHERIES INDUSTRIELLES

AVEC LE COLLECTIF ANTI-PORCHERIES :

organisons la défense nationale

des porcs, truies, porcelets

CONTRE des élevages indignes : 

a2a.jpg

Le Tribunal Administratif de Lille a suspendu le 28 octobre 2013 l’exécution du permis de construire tacite délivré le 8 septembre 2011 à l’EARL Bridault-Chevalier !

En clair, les travaux sont stoppés jusqu’à ce même Tribunal Administratif se prononce sur le fond du dossier de ce permis de construire, suite au recours déposé par des habitants d’Heuringhem et d’ Ecques.

La loi sur la protection des porcs en Europe est-elle respectée ?

ATTENTION IMAGES CHOQUANTES

Les porcs sont très souvent maltraités !

http://youtu.be/nJOP3GD4TTw

Les pays européens respectent-ils leurs obligations légales sur la protection des porcs ? Qu'exige la loi ? En passant en revue les principaux points exigés par la loi, on s'aperçoit, images à l'appui, qu'elle est fort mal appliquée...

Les conditions de vie de porcs sont en réalité loin de répondre aux exigences minimum de la législation : il faut aujourd’hui veiller à l’application effective de la directive Porcs en France et en Europe. Nous avons initialement mis l’accent sur l'interdiction partielle des cases de gestation pour les truies. 

Notre campagne aura désormais pour but de maintenir la pression sur la Commission européenne, le Parlement européen et les ministres européens de l'agriculture pour que toutes les obligations de la directive soient respectées. Il faut faire cesser les infractions à la réglementation et les atteintes au bien-être des truies et des porcs, car aujourd’hui :

  • L’interdiction de procéder de façon routinière à la coupe des queues et au meulage des dents n’est pas respectée.
  • L’obligation de fournir aux porcs de la paille ou d’autres matériaux manipulables pour leur permettre d’exprimer leur comportement naturel de fouille est ignorée.
  • De nombreuses truies sont toujours maintenues pendant plusieurs mois dans d’étroites cases de gestation, malgré leur interdiction partielle dans toute l’Europe.

HALTE au projet de porcherie à Chirat l'Eglise : STOP A LA MUTILATION des dents et queues des porcs !

Le rapport du commissaire-enquêteur

ne parle pas de sujets qui fâchent :

EXIGEONS que l'on nous informe

correctement sur le meulage des dents

et la coupe des queues des porcelets !

a2030.jpg

Voici ce que l'on ne vous dit pas pas à propos des pauvres porcs élevés dans des élevages sur caillebotis !!!

Les textes réglementaires interdisent aujourd'hui de couper les queues et de meuler les dents à vif des porcelets de manière routinière.  

Avant d’effectuer cette mutilation, l’éleveur devrait « démontrer preuve à l’appui, l’existence de caudophagie » (morsures des queues par d'autres porcs) et ce malgré la mise en œuvre des pratiques visant à diminuer la sur-agressivité. Aujourd’hui, il n’existe aucune liste officielle des « pratiques visant à diminuer la sur-agressivité » et donc aucune mesure de prévention proposée aux éleveurs. 

Concrètement, nous constatons de nombreuses infractions et beaucoup de porcelets ont aujourd’hui la queue et les dents systématiquement coupées.

Extraits des textes réglementaires 

Annexe 1

8) Toutes les procédures destinées à intervenir à d'autres fins que thérapeutiques ou de diagnostic ou pour l'identification des porcs conformément à la législation applicable, et provoquant des dommages ou la perte d'une partie sensible du corps ou une altération de la structure osseuse, sont interdites, sauf dans les cas mentionnés ci-après :

— la réduction uniforme des coins des porcelets par meulage ou section partielle est autorisée pendant les sept jours suivant la naissance et doit laisser une surface lisse et intacte. Les défenses des verrats peuvent être réduites dans leur longueur si nécessaire pour prévenir toute blessure causée aux autres animaux ou pour des raisons de sécurité,

— la section partielle de la queue,

— la castration des porcs mâles par d'autres moyens que le déchirement des tissus,

La section partielle de la queue et la réduction des coins ne peuvent être réalisées sur une base de routine, mais uniquement lorsqu'il existe des preuves que des blessures causées aux mamelles des truies ou aux oreilles ou aux queues d'autres porcs ont eu lieu. Avant d'exécuter ces procédures, d'autres mesures doivent être prises afin de prévenir la caudophagie et d'autres vices, en tenant compte du milieu de vie et des taux de charge. Pour cette raison, les conditions d'ambiance ou les systèmes de conduite des élevages doivent être modifiés s'ils ne sont pas appropriés.

(11) « La section partielle de la queue, la section partielle et le meulage des dents peuvent causer aux porcs une douleur immédiate, qui peut se prolonger. La castration peut entraîner une douleur de longue durée qui est encore plus vive en cas de déchirement des tissus. Ces pratiques nuisent donc au bien-être des porcs, en particulier lorsqu’elles sont exécutées par des personnes non compétentes et inexpérimentées. En conséquence, des règles doivent être définies afin d’améliorer ces pratiques.»

La section partielle des queues


La section partielle des queues des porcelets, généralement âgés de quelques jours, se pratique couramment afin de réduire le risque de caudophagie (morsure de la queue). A cette occasion, la moitié de la queue est sectionnée. Cette opération est douloureuse pour les porcelets et peut induire des infections et des abcès.

Les raisons de la caudophagie sont complexes. Les preuves d'ordre anecdotique et scientifique indiquent que la surpopulation, l'absence de litière, le servage précoce et le système de nourrissement utilisé peuvent y contribuer, que l'on prenne ces élément séparément ou ensemble. En pratiquant une bonne gestion et en prévoyant suffisamment d'espace, de nourriture et de litière, la caudophagie peut être évitée sans que l'on ait besoin de sectionner les queues.

La section partielle et systématique des queues est soi-disant interdite par les directives européennes actuelles mais la pratique ne l'est pas pour autant, et les éleveurs peuvent décider s'ils l'estiment nécessaire ou non. En conséquence, elle est encore largement pratiquée dans de nombreux pays, dont la France.

La castration

La castration est pratiquée comme moyen d'éviter les traces de scatol dans la chair et on pense aussi qu'elle réduit l'agressivité. La castration sans anesthésie est très douloureuse pour les porcelets âgés de huit jours ou plus, et est tout aussi pénible pour les porcelets plus jeunes encore.

La castration est autorisée par la législation européenne actuellement en vigueur bien qu'elle ne soit plus pratiquée dans certains pays, puisque la plupart des porcs sont abattus avant même d'arriver à la maturité sexuelle et la question du scatol ne se pose donc plus. L'agressivité dont font preuve les porcelets entre eux peut être traitée d'une autre manière, comme par exemple éviter de mélanger les porcelets qui ne se connaissent pas et maintenir des groupes sociaux stables.

La section des dents


On pratique souvent la section des canines supérieures chez les porcelets afin de réduire le risque de blesser les autres porcelets et les tétons de la truie. Toutefois, la plupart des éleveurs estiment qu'il n'est pas nécessaire de pratiquer cette opération, qui peut causer des souffrances, de l'infection et des problèmes à long terme provoqués par la chute des dents.

Le Rapport du CSV (1997) établit qu'il faudrait privilégier le limage des dents plutôt que la section de celles-ci, mais que des efforts devraient être consentis pour éviter cette pratique notamment en améliorant les systèmes de gestion, une recommandation qui pourrait être reflétée dans les dispositions législatives européennes.

Les associations françaises de défense des animaux sont, par principe, contre toute forme de mutilation (castration, section partielle des queues, section des dents, limage des dents). Le limage des dents pourrait être toléré au cas par cas, lorsque les lésions provoquées par les porcelets à la truie sont graves, mais cette pratique ne devrait jamais être systématique. La castration des porcelets devrait être interdite dans tous les systèmes de production.

PMAF et COLLECTIF ANTI-PORCHERIES EN FRANCE

Collectif Anti-Porcheries France : Stop aux porcheries sur caillebotis !

STOP A LA BARBARIE DES ELEVAGES

DE PORCS SUR CAILLEBOTIS !

IL FAUT DURCIR LES LOIS EUROPEENNES ET INTERDIRE PUREMENT ET SIMPLEMENT CE GENRE D'ELEVAGES OU LE FRIC SE FAIT SUR LE DOS DES COCHONS QUI VIVENT LE MARTYR ENTRE DES TUBES 24H/24H !

Merci de rejoindre notre collectif pour rendre la vie des porcs la plus naturelle possible, pour défendre leurs droits et leur dignité :

http://collectif-anti-porcheries-france.e-monsite.com/ 

Si le lien ne s'ouvre pas, merci de votre compréhension et de patienter quelques jours car notre site internet est en cours d'élaboration. Sinon mettre sur Google ou autres moteurs de recherche : Collectif anti-porcheries France.

Faites-nous part de vos indignations, suggestions diverses, etc....

Ecrivez-nous. Nous avons besoin de vos soutiens. Merci à toutes et à tous.

Une 2° pétition est en cours de préparation.

HALTE AU PROJET DE PORCHERIE A CHIRAT L'EGLISE DANS L'ALLIER, EN AUVERGNE !

PROTEGEONS NOTRE TOURISME VERT ET NOS GITES QUI ACCUEILLENT DE NOMBREUX TOURISTES ETRANGERS DANS NOS ZONES RURALES LES PLUS RECULEES !

STOP A L'HOLOCAUSTE DES PORCS ! DEFENDONS LES DU MIEUX QUE NOUS LE POUVONS ! ORGANISONS LA RESISTANCE ! 

DEFENDONS LA CAUSE DES PORCS, DES TRUIES, DES PORCELETS DANS CES VASTES CAMPS DE CONCENTRATION FRANCAIS, EUROPEENS ET MONDIAUX !

Le Collectif Anti Porcheries en France

Plus de 8 500 signatures pour la pétition "Halte au projet de porcherie aux Bouys à Chirat l'église, Allier en Auvergne"

HALTE A LA MULTIPLICATION DE TOUTES CES PORCHERIES

DANS NOTRE AUVERGNE ENCORE VERTE

ET TRES TOURISTIQUE POUR L'UNESCO

MAIS POUR COMBIEN DE TEMPS ENCORE ?

Notre pétition "Halte au projet de porcherie aux Bouys à Chirat l'église, Allier en Auvergne" commence à avancer de façon fulgurante puisque, en 7 jours, nous commençons à rassembler plus de 8 500 signatures des quatre coins-coins de la France parce que nous sommes opposés, non seulement à la maltraitance des porcs mais à tout nouveau projet de porcherie ou de toute extension de porcherie dans notre si belle Auvergne.

Nous voulons 10 000 signatures. Merci de faire tourner notre pétition.

Merci de cliquer sur le lien de la pétition, en n'oubliant pas de valider votre signature :

http://www.mesopinions.com/petition/nature-environnement/halte-projet-porcherie-aux-bouys-chirat/10827

300 commentaires indignés sur notre pétition, 17 commentaires sur Facebook, 13 personnes en parlent sur Google+, 1 877 personnes recommandent notre pétition sur Facebook, 41 Tweeter : la révolte gronde !

Rejoignez le collectif Anti Porcheries France : HALTE au PROJET DE PORCHERIE à CHIRAT L'EGLISE

STOP AUX PROJETS DE PORCHERIE

IMMONDES SUR CAILLEBOTIS :

Rejoignez-nous, soutenez notre 

Collectif Anti-Porcheries France

http://collectif-anti-porcheries-france.e-monsite.com/ 

Le site du "Collectif Anti-Porcheries France" a pour objectif de vous présenter l'association Collectif Anti-Porcheries France.

Vous y découvrirez la présentation et l'actualité de notre association.

Vous pourrez obtenir plus d'informations sur nous et nous contacter : 

collectif-anti-porcheries-france@laposte.net 

L'association "Collectif Anti-Porcheries France" est basée en France (métropolitaine).

Le Collectif Anti-Porcheries sur caillebotis en France est opposé à ce genre d'élevages qui ne respectent pas la dignité des porcs, truies et porcelets qui ne verront jamais su SEUL brin d'herbe de toute leur vie.

Vous pouvez parcourir le site "Collectif Anti-Porcheries France" à l'aide des liens de navigations dans le menu.

Nous vous souhaitons une bonne visite sur "Collectif Anti-Porcheries France" et nous espérons que vous trouverez les informations que vous cherchiez.

Projet UNESCO : Mobilisation générale CONTRE le projet de porcherie à Chirat l'Eglise

Vigilance maximale pour la

candidature de l'Auvergne 

au projet de l'UNESCO !

Se fixer un objectif de "10 000 signatures" pour alerter les auvergnates et les auvergnats, ce n'est pas une simple affaire.

Il nous faut donc de l'organisation, mais pas n'importe laquelle. Nous devons garder en mémoire notre devise "Unité, dynamisme, sérieux, entrain" telle qu'elle définie dans le petit livre rouge (Devise pour l'école militaire et politique antijaponaise).

Ce qui compte dans le monde, c'est d'être consciencieux ; et c'est ce à quoi nous sommes le plus attaché. Nous devons compter que sur nos propres forces. Or, qu'est-ce que travailler ? Travailler, c'est lutter. Il y a dans la région de Chirat l'Eglise des difficultés et des problèmes qu'il vous convient de résoudre. C'est pour vaincre ces difficultés que nous allons y travailler et lutter. Un bon camarade est celui qui tient d'autant plus à aller dans un endroit que les difficultés y sont plus grandes.

Si l'on veut obtenir des succès dans son travail, c'est-à-dire arriver aux résultats attendus, on doit faire en sorte que ses idées correspondent aux lois du monde extérieur objectif ; si tel n'est pas le cas, on échoue dans la pratique. Après avoir subi un échec, on en tire la leçon, on modifie ses idées de façon à les faire correspondre aux lois du monde extérieur et on peut ainsi transformer l'écher en succès , c'est ce que le président Mao exprimait dans ses célèbres maximes " La défaite est la mère du succès" et "Chaque insuccès nous rend plus avisés.

Nous avons subi un petit échec dans notre combat contre le projet de porcherie au Bouchet-Saint-Nicolas en Haute-Loire parce que nous nous sommes écartés de la réalité à un moment et à un lieu donnés puisque la méthode dialectique a été préférée à la méthode analytique.

En ce monde, les choses sont complexes, et beaucoup de facteurs les déterminent. Il nous faut donc examiner un problème sous ses aspects différents, et non sous un seul.

Rejoignez la mobilisation anti porcherie en Auvergne et de façon plus précise : dans l'Allier où, bientôt, le CoDERST va émettre son avis !

Le CoDERST 03 (Conseil de l’Environnement et des Risques sanitaires et technologiques) devra tenir compte de nos signatures et de nos avis (Il s’agit d’une commission consultative départementale qui délibère dans les cas où la loi le prévoit, sur convocation du Préfet pour lui donner des avis sur certains projets essentiellement d’actes réglementaires, juste avant la prise de décision finale par le préfet. Cependant, ces avis du CoDERST n’ont aucune valeur décisionnaire, mais le préfet en tient le plus souvent compte pour la protection des populations et de l'environnement.

Lorsque le rapport du projet est présenté au CoDERST (cf art. R512-25 du code de l’environnement), en cas d’avis défavorable, l’article R512-27 du code de l’environnement prévoit que l’exploitation de l’installation avant l’intervention de l’arrêté préfectoral doit entraîner obligatoirement le rejet de la demande d’autorisation par le préfet.

Merci de votre soutien massif ! Merci ! Préservons notre Auvergne des sulfatages de lisier ! La pétition (version papier) est en cours ! 

MCDP